Mât carbone, peinture ou vernis

Bonjour à tous,

Je sollicite l'expérience de chacun ayant des connaissances sur les mâts carbone. En effet, le mât carbone de mon bateau n'a plus de protection. On sent l'aspérité de la fibre sous les doigts. Je dois donc remettre une protection mais il me reste une question, quelle protection apporter qui dure le plus longtemps. 10 ans si possible avec vernis ou peinture.

Après avoir longuement fouiné sur ce forum et bien d'autres. Contacté les fabricants de mâts, et mené mes petites recherches sur la résine époxy, le carbone, les UV et la chaleur, je n'arrive pas à trouver la solution idéale, chacun ayant une vision et un discours différent.

Pour un mat peint, la couleur blanche n'aura apparemment aucune influence sur la durée de vie de la résine époxy, selon les dires de lorima. Les mats au soleil n'atteignent apparemment pas plus de 80 degrés au soleil aux antilles donc bien loin des 120 degrés pour dégrader la résine des mâts cuit en autoclave. La seule raison valable serait pour éviter de se brûler en posant la main dessus ou pour peut-être éviter de dégrader les drisses ou cables de VHF mais je n'ai fais aucune recherche sur le sujet.

J'hésite actuellement à suivre le devis de mon gréeur, 2 couches de primaire epoxydique (interprotect) puis 2 couches de primaire de finition (interprime 880) puis 2 couches de peinture PU noire puis 2 couches de vernis anti-rayure. Vous pensez que ça peut durer au moins dix ans?
C'est pas un peu trop de primaire et de poids en plus? Intérêt du vernis sur de la peinture.? Il me dit que c'est obligatoire sur une peinture noire mais pas sur de la blanche... Je ne sais pas que croire...

J'apprécie quand même l'esthétisme du carbone donc j'hésite à seulement re-vernir mon mât. Mais sachant que mon mât a été construit et vernis en 2013 et qu'il ne reste pas une trace de vernis apparent au dessus de l'étambrai actuellement, je me demande la durée de vie d'un vernis bi-composant PU si je mets suffisamment de couches... Et quel est le nombre de couches nécessaires pour une durée de vie raisonnable, dix ans si possible.

J'ai pas envie de démater tous les 2-3-4 ou 5 ans donc d'après vous, quelle est la technique de protection qui est susceptible de durer le plus longtemps???

Merci d'avance à tout ceux qui pourront partager leur expérience sur le sujet

Alex

L'équipage
25 juin 2018
25 juin 2018
0

j'ai eu un mat carbone sur un balestron ,il était peint en blanc
si j'avais gardé le cata ,j'aurais démâté et repeint 2 couches polyuréthane bi-composant
on peut peut être essayer les vernis pour les carrosseries
.alain

25 juin 2018
0

A mon avis, pour garder l aspect Carbone, uniquement 2 solutions :
- vernis bi composant anti UV (ca tiendra 10 ans facile)
- protection epoxy anti UV ( devrait tenir au moins autant de temps, mais peut etre moins facile a appliquer proprement) ( et plus lourd car plus d epaisseur)

Solution annexe : appeler gentiment Lorima (lorient) et leur demander conseil

25 juin 2018
0

Merci Alain pour le retour.

satora,
j'ai contacté lorima, le commercial me disait que ce n'est que des bêtises, que le vernis ne sert qu'à protéger les jambes des aspérités du carbone. Et en aucun cas à protéger la résine epoxy qui est déjà anti-UV... ce que j'ai du mal à croire.
ça me rassure si du vernis bi composant PU anti-UV peut durer 10 ans. Je comptais laisser le chantier passer un coup de pétard dessus.

25 juin 2018
0

Ok
Je pense qu on peut croire Lorima, ce sont des vrais specialistes competents.
Perso je pencherais aussi pour un verni PU 2k anti UV

25 juin 201816 juin 2020
0

J’ai pu faire un test pratique: mon mât carbone avait un vernis sur le tiers inférieur, et une peinture PU bi-composants sur les deux tiers supérieurs. Indubitablement, le vernis est plus beau. Mais après 10 ans, il a commencé à peler un peu partout, alors que la peinture se porte relativement bien. Je viens de faire repeindre le tiers inférieur.

On voit bien sur la deuxième photo la différence entre la partie vernie et la partie peinte.

25 juin 2018
0

pour moi, ça serait peinture PU claire avec bonne préparation ...

25 juin 2018
0

Merci de vos retours,

numawan merci beaucoup pour ton retour d'expérience, c'est exactement ce que je cherchais comme réponse. Le vernis était polyuréthane bi-composant? combien de couche ont-été posées à l'époque?

bil56 merci du conseil.
Néanmoins, ma bôme est peinte en noir donc si je peins mon mat en blanc il faut que je fasse la bôme. Et puis je trouve ça plus esthétique le noir...

26 juin 2018
0

Je n’ai pas de détails sur le vernis ou la peinture d’origine.

25 juin 201825 juin 2018
0

Les résines époxy sont toutes fragiles aux UV ( même celle qui sont anti UV ) pour une raison simple la liaison époxy est fragile aux UV et comme elle est est incontournable .......
Seule les peintures polyuréthane et encore les plus solides à haut taux d’hydroxyle peuvent résister aux UV .
Les UV consomment environ 20 microns par an par farinage de la résine , d’ou le pelage sous le vernis et un mât est de plus soumis à des efforts mécaniques + abrasion , donc la meilleure réponse pour prolonger la durée de vie est de laquer sérieusement . Laque type Awlgrip par exemple .

25 juin 2018
0

La peinture durera plus longtemps que le vernis (PU 2 composants dans les 2 cas), et si elle est claire (lire blanche) l'élévation de température sera réduite, ça ne peut pas nuire à la longévité.

25 juin 2018
0

Mais si la peinture est foncée (noire...) ne stoppera elle pas mieux les UV ?

26 juin 2018
0

Non. La peinture ou le vernis arrêtent les UV, après la différence c'est le vieillissement de la peinture ou du vernis, et ça vieillira mieux à 35°C qu'à 80. Le vernis a une tendance à peler qui finit par apparaître au bout d'un certain temps.

26 juin 2018
1

Non , le noir contient maximum 4% de pigment et le blanc 23% , or c'est le pigment opaque qui bloque les UV .

26 juin 2018
0

Le vernis PU résiste aux UV sans pigments....

26 juin 2018
0

Resiste ne veut pas dire bloque

26 juin 2018
1

@frederici , il s'agit d'empêcher la dégradation d'un composite en le protégeant de l'agression des UV , il faut donc les bloquer et les empêcher de pénétrer jusqu'à la surface du composite . Pour cela , un film de peinture opaque jouera son rôle de protection, pas un vernis ou une peinture non opaque ( un noir par ex.) , toute peinture contenant du di oxyde de titane , blanc ou pastel sera parfaite.

26 juin 2018
0

Comme dit au dessus, si on parle protection: peinture ou peinture :-)

Laque blanche, au top, ne chauffe pas trop.

26 juin 2018
0

Y'a un truc que je comprends pas, quelqu'un peut m'expliquer pourquoi la peinture blanche protège mieux que la noire? Et pourquoi le vernis résiste mais ne protège pas? ça a un rapport avec la longueur d'onde des UV, les UV pénètre mieux dans de la noire ou du vernis? Je peux avoir un schéma ou un truc qui m'explique avec des chiffres? car c'est bizarre quand meme, les fabricants de mâts ne laisserait pas des mâts carbone sortir du chantier avec seulement un vernis qui ne résiste pas aux UV... pourtant ils le font...

@safioran, tu as l'air de connaître le sujet, pourquoi une peinture noire n'est pas opaque? si je prends la définition du dictionnaire, opaque signifie que ça s'oppose au passage de la lumière. le blanc réfléchie la lumière et le noire l'absorbe c'est ça? mais c'est pas pour ça que les UV atteignent la résine... tu aurais des docs sous la main pour le prouver?

26 juin 2018
0

personnellement je renoncerai à la couleur noire et donc aussi au vernis , car le noir ( aussi appelé corps noir en physique ) absorbe tous rayonnements . Le résultat est qu'à l'intérieur du mat carbone cela chauffe tellement que l'on a des phénomènes de fluage des drisses sous tension

Donc ma suggestion une peinture blanche pour maximiser la réflexion et assurer une protection des résines . Eventuellement une peinture aluminisée ou métallisée pour un look "high tech" , ces peintures ont elles aussi ont de bons rendement en réflexion

27 juin 2018
5

@texou , je ne vais pas me plonger dans mes docs accumulés pendant mes 40 années de carrières dans le domaine des polymères et de la peinture , mais en résumé pour bien comprendre ;
1/ les polymères résultant de la réaction des époxy 2 composants , contiennent dans leur structure moléculaire , des noyaux à 6 carbone avec des double liaisons . Comme le styrène qui a une structure proche , ces double liaisons sont fragiles aux UV qui les casse , ce qui provoque le fameux farinage . Pour éviter ce farinage qui consomme selon les doses d’UV reçus jusqu’a 20 microns par an , il faut empécher les UV d’atteindre la surface du polymère . Pour cela il y a plusieurs méthodes plus ou moins efficaces :
2/ comment protéger
- les agents anti UV , ce sont des additifs radicalaires qui vont se consommer en absorbant les UV , on trouve ces additifs dans les crèmes solaires , cela n’empèche pas les ultra violet d’atteindre ( en partie ) la surface de la peau ou du polymère . C’est ce que font les producteurs de résines époxy en proposant des résines ‘’ résistant aux UV ‘’ , les références de ces produits sont les : Tinuvin de Ciba ( par exemple ), on les mélange pour avoir des spectres de protection selon les longueur d’onde voulues .
- protection par peinture : une peinture est composée de résines et de pigments . A supposer que l’on a choisi une peinture résistant aux UV ( un PU 2 composant de trés bonne qualité par exemple ) , reste à empécher les UV d’atteindre la couche supèrieure de l’époxy , pour cela la pigmentation va jouer un rôle essentiel car c’est elle qui va par réflectance renvoyer les UV , une peinture noire absorbe les rayons ( si on touche une surface noire exposée au soleil , elle est trés chaude ) quelqu’ils soient ( des IR aux UV ) , une surface blanche elle va réfléter ces longueur d’onde et donc va protéger le polymère . De plus , comme dit plus haut , une couche de peinture en coupe microscopique révèle une structure hétérogène : Un noir brillant contient environ 4 à 5 % de pigment noir de fumée , ce volume de pigment est faible et laisse passer les rayons UV , un noir mat qui contiendra un agent matant sera plus opaque donc plus protecteur . Une peinture blanche , contient de 18 à 23 % de pigment blanc ( di oxyde de titane ) , son volume dans le film de peinture sec sera suffisant pour réfléter la totalité des rayonnement solaires . On rentre ici dans le domaine de la réflectance colorimètrique ou certain pigments ont des réflectance adaptées aux besoins ( cas des peintures de l’armement militaire à absorption controlée pour la détection par la chaleur ) .

Voilà , j’ai fait de mon mieux pour vulgariser ce phénomène , si on veut plus de précision , faudra qu’on fasse un cour , mais je n’ai pas le temps aujourd’hui .
J’applique fréquemment ma connaissance de la chimie des polymères à la vie de tous les jours , et sachez que les UV sont les meilleurs ‘’ nettoyeurs ‘’ de taches sur les gelcoat de nos ponts , mieux que les agressions par produit chimique ou nettoyage manuel , plus long mais tout aussi efficace .

27 juin 2018
0

Il y a aussi le covering, mais plutôt pour résister autour de 5 années en Méditerranée.

27 juin 201827 juin 2018
0

fr.wikipedia.org[...]ssajous
les couleurs du spectre décomposées par un prisme ont toutes des fréquences différentes .le noir les absorbe toutes et le blanc les réfléchit toutes
entre ces deux couleurs qui n'en sont pas finalement puisque le noir est une absence et le blanc une totalité ont peut se rendre compte par la température
que plus on tend vers des couleurs sombres plus la surface absorbe les calories
on pourrait avec un spectromètre et un oscilloscope faire des courbes de lissajous pour déterminer laquelle serait la plus efficace au niveau protection
par rapport aux infrarouges ou au ultraviolets.
voila comment on peut en citant des bases scientifiques passer pour cerveau
alors que ça ne veut rien dire du tout
par contre l'enfumage est bien réel

alain :doc: :heu:

27 juin 2018
0

Bonjour, connaissez vous le covering, j'ai un prestataire qui propose la mise en place d'un adhésif résistant aux UV. Pour mon weta j'ai choisi blanc. Il me demande 145€ et le produit est garanti 10 ans...

Je vous tiendrai au courant du résultat.

27 juin 2018
0

Le covering est bien utilisé en tuning automobile.
On utilise aussi cette techniqe pour "peindre" les coques.
Accessoirement, le poids est inférieur à celui d'une peinture.

27 juin 2018
0

Pour le poids ça se discute, sur des voiles c'est l'inverse peinture + light que covering.

27 juin 2018
0

J’ai vu des mâts avec covering , bien pour la tenue aux UV , mais pas de résistance aux petits chocs des manilles et autres tangons .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (185)

un éléphant ça trombe

mars 2021