mat à enrouleur ?

on a touvé je crois notre bateau idéal, mais voila, oh grand malheur, il est équipé d'un mat à enrouleur (gv env 40/45 m2).
quand je dis grand malheur en fait c'est à en entendre parler, car perso aucune expérience, ou si peu ...
se coincer, ça doit se coincer ça s'est sur ...
au pire moment, ben ça s'est sur aussi !
mais c'est pas toujours comme ça que ça se passe ?
cher possesseurs de ces mats si décriés, dites moi franchement, la full baten : oubliée ? les manoeuvres à 1 main : tous les jours ?
coincée, déchirée, usée avant l'age : ça vous est arrivé ? et dans quelles conditions svp
honnétement si vous pouviez, vous reviendriez en arrière, quitte à garder le croiseur mais à changer de mat ?
ou pour rien au monde vous n'abandoneriez cette technologie, puis que c'est bien de ça qu'il s'agit
aidez moi à me décider !
;-) et bon vent !

L'équipage
21 août 2008
22 août 2008
0

c'est plus une anecdote
qu'une inetrvention constructive, claro que a priori je me mefie des enrouleurs de GV verticaux, mon fils pensait la meme chose.
en aout il a navigue sur un Oyster 71 dont un de ses copains est le skipper.

le bateau venait de faire un tour du monde assez rapide.

Le deuxieme jour en nav dans des conditions medium, ils ont ete arrosé par des billes - lourdes - tombant du mat de 30 metres - puis la gv s'est bloque et a ensuite commence a arracher le rail ...

mais ca ne veut pas dire que c'est pas bien, aprers tout ca vait resiste a un TDM ..

22 août 2008
0

Tout bon pour moi
Bonjour,

Je posséde un oceanis 331 avec grand mat enrouleur (pas spécialement par choix mais car le bateau était équipé lors de l'achat).

Perso je n'ai rien a redire au niveau fiabilité.
Je crois qu'il faut néanmoins réaliser une vérif et un graissage annuel. Ces systémes ont eu mauvaise presse au début car il y avait des problémes (comme sur toutes les nouveautés d'ailleur). Maintenant on voit de plus en plus de bateaux équipés ce qui est peut être une preuve des améliorations effectuées ??

Je pense que d'un point de vue performance ce doit être un peu moins bon mais comme je ne suis pas un régatier ni un fin regleur je ne le ressents pas et la performance du bateau mais suffit largement pour mon programme (cabotage).

Par contre, étant seul à la manoeuvre à bord je trouve ce système trés pratique. Pas de voile a ferler, pas de difficulté pour reduire la surface (donc je n'hésite pas, quitte a en remettre 1/4 d'heure plus tard).

Pour conclure avec ma petite experience si j'avais le choix entre 2 bateaux identiques je choisirais le mat enrouleur.

22 août 2008
0

adopté
Je ne l'avais pas choisi non plus mais après 5 ans et 12000 milles d'utilisation j'aurais du mal à m'en passer, surtout lors des navigations en équipage très réduit.Ca coince si l'on ne fait pas attention à l'enroulement ou si l'on ne fait aucun entretien mais la négligence n'est pas un argument contre le système.

22 août 2008
0

Par choix après plusieurs expérience
j'ai acheté mon So 36I avec l'option mat enrouleur aucun regrets après les 700 milles cet eté en équipage réduit 2 dont mon amie qui n'est pas une fan de maneuvres, bilan un régal de facilité et de sécurité toute les maneuvres au cockpit quelques précautions lors de l'enroullement bien tendre la bordure pour eviter les plis pour le reste reduction sur mesure toujours la toile du temps à l'arrivée au port tout est rangé etc... j'ai un moment envisagé une voile à lattes verticales c'est toujours au programme mais il faut vraiment une très bonne coupe pour éviter les soucis semble t-il voici pour ma contribution moi j'irai sans hésiter en verifiant bien l'etat de la voile et de l'enroulleur quitte à retirer la voile et faire controler par un pro.
A bientot sur l'eau

22 août 2008
0

Mon avis
qui n'engage que moi qui n'ait pas personnellement une grande expérience d'utilisation de ce système : C'est rédhibitoire !!!

J'ai navigué en flotille avec deux OCEANIS 351. L'un équipé du truic, l'autre pas.
Celui qui en était équipé ce faisait mettre facilement 1 noeuds de vitesse par l'autre au travers par temps medium.
En plus, effectivement, ça coinçait pas complètement mais ça n'avait rien de doux.
Quant au cap au près, ... mieux vaut ne pas en parler.

Cet été j'ai vu un Halberg Rassy 49 (dont un bateau doté d'un équipement de qualité) en sérieuse difficulté car son modeste équipage de soixantenaires n'arrivait plus à maîtriser le système qui était bloqué et la G-V qui fasseyait par 12-15 noeuds.

Bref, tout cela pour écrire que quand regarde après un bateau, dès qu'il y a GV enrouleur, je passe mon chemin. Mais c'est un choix personnel.

Pour être objectif, mon voisin de ponton a un Bavaria "tout enrouleur, gros moteur, quille courte" et il en est très très content mais il fait surtout de petites balades avec Madame tant qu'il ne fait pas trop mauvais.

22 août 2008
0

centre de gravité
celui ci est fortement remonté avec un mat à enrouleur et ne baisse pas lorsque la voile est roulée ce qui est un gros inconvénient, le mat doit être plus volumineux à résistance égale= fardage...et adieu les GV à fort rond de chute...

22 août 2008
0

mat enrouleur
Comme pour tout,il faut une certaine experience pour utiliser ce systeme,qui à l'usage se revele beaucoup plus pratique et rapide qu'une prise de ris classique,pour enrouler facilement sans bourrage de la voile,il est imperatif de retenir legerement celle-ci lors de l'enroulement,en ayant choqué l'écoute et le hale-bas de façon que la bome soit libre sans excés,balancine raidie,et bien sur face au vent si possible.Par vent fort il faut s'aider eventuellement du winch,Après 30 ans de prises de ris classiques,je laisse celles ci aux jeunes sportifs ou vieux acrobates,vraiment sans regret y compris pour les performances.

23 août 2008
0

faire - ne pas faire - précaution
pour moi aussi à priori c'était rédhibitoire, plus de technologie = plus de risque de panne, fardage, poids, rond de chute, beaucoup de perte pour un peu de confort en plus ...
1ère sortie le 16 aout, queue de mistral 16/18, houle formée hachée, on rentre la GV et là jte le donne en mille, elle se bloque, on borde l'écoute pour tendre la chute, et hop, ça rentre tout seul
alors comme le croiseur nous plait, je crois qu'on va franchir le pas, enrouleur ou non, quitte à changer le mat l'année prochaine ...
et pis comme toujours ça dépends ... du programe, à priorori on est pas des forcenés à aligner les miles, quelques heures par jour pour changer d'endroit et voila ...
alors tout nouveau et fervent admirateur du mat à enrouleur, ma connaissance s'arrète à tendre la chute . j'ai relevé dans vos contributions tendre la bordure bien sûr .
Faut il se mettre bout au vent ou large suffit (je pense au portant), qu'est ce qu'il ne faut impérativement pas faire ? quelle précaution à prendre absolument ? connaissez vous différents types d'enrouleurs ? leurs points faibles ? leur entretien ? tous schémas ou renvois vers pages de web bienvenue !!!
merci à vous
;-) et bon vent !!!

23 août 2008
0

apres
plusieuyrs essais en loc j'ai abandonne le projet au profit d'une bôme à enrouleur.gv normale avec rond de chute, de plus en cas de blocage toujours possible d'affaler de façon classique. j'ai apres ley systeme profurl reproches le voilier c'est planté de peu mais il reste toujouirs 60 à 80cm de voile sortie (le carter est trop etroit et 2°) c'est assez lourd zt dans la houle avec tres peu de vent il vaut mieux avoir un bon frein de bôme et même rentrer la voile en dehors de ça le rengement pour arriver au port ou au mouillage les doigts dans le nez,et en solo ou equipage tres reduit pas de sortie sur le pont tout est dans le cockpit

23 août 2008
0

Mat à enrouleur
J'en ai un sur mon bateau (Sun Odyssey 51 de 1990) En deux ans, le seul problème que j'ai eu un jour est de ma faute : j'ai enroulé la voile sans libérer la bosse de réglage de la chute. La voile étant alors trop creuse, elle s'est mal enroulée dans le mât et s'est coincée dans la fente quand je l'ai redéployée. Il m'a suffit de monter dans le mat au tiers de la hauteur et de la tirer à la main sur un mètre pour que tout rentre dans l'ordre.
Une grand voile à enrouleur de mat est moins performante et moins puissante qu'une voile classique, surtout parce qu'elle ne peut pas être lattée, ce qui lui impose une forme triangulaire. Personnellement, ne cherchant pas la performance, mais le confort et la sécurité en équipage à 2, j'en suis pleinement satisfait. Un alternative serait une bôme à enrouleur, ce qui théoriquement autorise les voiles lattées, mais je n'ai pas d'expérience en la matière.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (137)

novembre 2021