Marseille Transportable ou non Cales ou Port a sec & Grutage

Bonjour,

En réflexion sur une aquisition d'un voilier pour ma famille et moi meme je suis encore hésitant sur le bateau. Je m'explique je n'arrive pas a me decider entre un petit transportable type blue djinn ou bien de passé a la taille et confort bien au dessus mais non transportable. Je viens tout juste de signer chez le notaire pour une maison sur les alentours d'aubagne car je viens de m'installer dans la région j'étais précédement sur Paris. alors ma question est la suivante en ce qui concerne les petits transportables je vois ou cela va me mener au niveau du cout mais si je me renseigne pour eventuellement plus gros c'est que je me suis rendu compte qu'il n'y que très peu de cale gratuite. Voici ma réflexion :

1°) J'ai un grand terrain qui me permet d'hiverner ou de stationner un voilier.

2°) J'ai un Nissan Xtrail 2L 145 cv qui me permet de tracter et eventuellement de mettre a l'eau a la cale si DI

Que faire ?

1°) Prendre un tansportable type Blue djinn viva600 pour des sorties a la journée et mise a l'eau via une cale avec matage facile et moindre cout. Stockage dans le jardin mais par contre prix d'achat élevé

2°) Prendre un transportable plus gros type Muscadet DufourT7 Mousquetaire First235, Tonic que je peux déplacer mais ne pas mettre a l'eau via une cale et que je ne peux pas mater seul. Prix d'achat plus faible stockage encore possible dans le jardin mais comment mettre l'eau et mater. A quel prix existe t'il des forfaits annuel et combien de temps cela va prendre.

Prendre plus gros type sangria, ecume, evasion28 plus du tout transportable, evidement pas de mise a l'eau possible via une cale et pas de possibilité de le mettre dans le jardin. Forcement port a sec car plus de place a flot disponible et cout trop élevé pour moi. Existe t'il des ports a sec dans la region disponible et combien cela va me couter ? Je suppose que le prix est fixe avec un nombre x de mise a l'eau annuel.

Voilà ma problématique.

Mon programme de navigation :

Faire des ronds dans l'eau en navigation cotiere (calanque) sortie les WE avec une nuit a bord et des sorties plus longue en période de vacances avec des sorties d'une semaine. Nous sommes une famille de 4 (couple plus 2 enfants).J'aimerais par la suite apres avoir fait quelques ronds dans l'eau envisager la traversée vers la Corse.

Merci d'avance pour vos conseils sur un choix de catégories de voiliers et des conseils sur ce qui est possible pour mettre a l'eau (Cale, des forfait de grutage et matage ou des ports a sec.

Vincent.

L'équipage
04 oct. 2007
04 oct. 2007
0

j'avais eu la même réflexion...
...et j'avais choisi un Gibsea 77 dans un port à sec qui permet également d'avoir une place à flot une partie de l'année. Cela ne coute pas trop cher à l'année, le Gibsea est un bateau très marin, très confortable et pourtant pas très grand. Il nous a mené sans soucis de la Corse en Italie.
Je ne peux plus malheureusement monter sur un bateau et je le vends avec sa place, ce n'est pas le lieu ici de passer une annonce mais si vous êtes intéressé un mail à com(arrobe)kaona(point)com
Gilles

04 oct. 2007
0

C'est la quadrature du cercle...
... que de nombreux plaisanciers ont cherché à résoudre.

En gros :

Un vrai transportable sans soucis, c'est un voilier de type classe micro (5m50). Parfait pour le mâtage et les différentes oprations
de mise à l'eau. Mais tu oublies la Corse et les enfants grandissant, vous serez serrés en cabine.

Les intermédiaires (Viva 600 ou autre) sont plus lourds et plus délicats à mettre à l'eau, mais c'est mieux pour la famille. Par contre, la Corse, toujours non (sauf par Elbe).

Plus gros, tu dois accepter la grue et la maintenance gros callibre, mais pourquoi pas ?

Mon choix personnel (pour 2) s'est d'abord porté sur un GO550.
Maintenance facile, vrai bateau plaisir et super rapide (il est à vendre), mais un peu petit pour rester plus d'une semaine dessus. J'ai actuellement un Kerkena 6.1. C'est plus stable, plus confortable, mais un peu moins ludique et limite pour la mise à l'eau. Pour nous, c'est parfait, mais nous naviguons à deux !

Au dessus, je ne veux pas :-)

04 oct. 2007
0

Quel est l'interêt
de vouloir faire la traversée en voilier ? c'est si simple de la faire en toute quiétude en ferry avec le bateau sur sa remorque dans la cale !

Choisis donc la solution qui semblera le mieux te convenir, mais sache que le transportable est (à mon avis) le meilleur compromis qui soit (de nos jours)

Tu prévois des vacances au dernier moment en fonction de là ou il fait beau, pas de soucis de risque de vacances gachées par trop ou pas assez de vent (courant par ici)

C'est certain qu'avec un transportable, tu n'auras pas le confort "grand luxe" d'un plus gros, mais avec la différence de budget, si malgré tout tu te retrouve coincé par le mauvais temps, tu auras la ressource soit de retourner chercher la voiture, soit de passer quelques jours à l'hotel (vrai confort)

Fais bien tes comptes et pose toi les bonnes questions.
Un dernier point, l'age des enfants influe beaucoup sur le choix du bateau (si presque ados :-D :-D :-D, bientot plus là !)

04 oct. 2007
0

Pas évident ...
ce choix cela fait bientot un an que je tourne en rond et pas dans l'eau. Bon déja je me suis rapproché de la mer c'est deja ca !

J'ai vu un transportable pas mal mais c'est du GROS du tres GROS mais toujours en dériveur intégrale c'est le TES 678 cf le site de nautical trek. Pour mes enfants ils ont 3 ans et demi et 1 an et demi donc encore tres tres jeune.

Je crois que lorsque j'aurais fait mon choix ils auront 15 ans. Le soucis du transportable AUTONOME MISE A L'EAU + MATAGE c'est qu'il sont pas nombreux car la tendance est récente et il y atres peu d'occasion hors mis blue djinn voir djinn 7.

Vincent.

04 oct. 2007
0

l'interet de faire la traversée en voilier ?
Bien, l'interet est de faire la traversée justement.

Enfin, c'est comme les gouts et les couleurs, tout dépend des préférences. Mais j'ai des souvenirs d'enfance superbes d'être en voilier avec l'horizon de tout côté, et rien aux alentours si ce n'est baleines, poissons lune, dauphins, thons et étoiles filantes à n'en plus finir. (bon quand on est petit on a la quiétude par défaut, je me demande si les adultes étaient aussi calmes dans ces moments là)

04 oct. 2007
0

Traversée
+1,
je n'ai pas eu la chance de faire ça étant môme, mais même à mon age avancé, ça me fait de l'effet de traverser en voilier.

Bon, les circum navigateurs vont peut être en rire, mais chacun fait ce qu'il peu.

Now

04 oct. 2007
0

Transportable
Bonjour,

Mon avis, dans la mesure ou tu peux stocker ton bateau au sec chez toi est que tu peux prendre un gros transportable, que tu mets à l'eau pour les 4 à 6 mois de saison et au sec le reste du temps. Comme ton budget au sec sera proche de zero, tu peux te permettre de payer un port en saisonier (c'est possible au moins dans le Var)

Par contre, avec un gros transportable, tu oublis les petites sorties d'hiver à la journée, car si il te faut 2 heures pour mettre à l'eau et matter+ 2 heures pour sortir de l'eau , la journée est foutue. Les jours sont courts en hiver et il faut pensser que tu as souvent du temps d'attente avant de passer sous la grue (des fois on te dit OK pour mettre à l'eau à l'aube et tu te retourve à 11h à attendre ton gruttage).

Pour les petites sorties courtes, il faut un petit transpoirtable que tu peux mettre à l'eau tout seul.

Tout est affaire de compromis et tu ne trouveras pas la solution miracle.

Bonnes recherches,
Now

04 oct. 2007
0

c'est vrai
c'est pas tout jeune mais j'ai eu un 707 kelt en dériveur. A deux, ne ne déréglant pas les hb ni les bh, mise à l'eau par le slip et matage compris moins d'une heure et le retour 1 h 30, pour tracter pas de pb particulier avec une 2 essieux et à l'époque le vendredi soir départ de Versailles pour Grandville ou Le Havre mise à l'eau le samedi matin sortie le dimanche soir et retour pour prendre le boulot pour les congés d'été c'était Collioure Palavas La Ciotat.
Par contre pour la Corse le ferry comme le dit Pierre (amitié) c'est le mieux les étoiles filantes on en voit, les baleines non ou si peu, les dauphins plus souvent près des cotes. Pour passer une nuit en mer ça ne vaut pas le coup

04 oct. 2007
0

Baleines
J'ai peut être eu de la chance, mais jusqu'a présent, des baleines j'en croise à chaque fois (pour le moment 3 allés/retours dont 1 seul avec mon bateau).

Je traverse de temps en temps en ferry, mais y'a pas photo, je prefère y aller avec mon boat.

Bon, c'est deux choses pas comparables en fait, car quand je traverse en ferry, mon bateau n'y est pas lui :-D

Now

04 oct. 2007
0

pour en revenir à la traversée
entre le continent et la corse (et le retour) pour avoir fait la synthèse des récits de ceux qui la font régulièrement et de ceux qui ne l'on faite qu'une fois, c'est toujours la même rengaine, pétole, pétole, pétole ou mistral à tout casser.

Mais bon, chacun navigue bien comme il veut ! perso, je préfère(rais !) me faire plaisir autour de l'île de beauté pendant 3 semaines au lieu de galèrer pour y arriver et avoir des doutes sur la bonne fenètre météo pour le retour.

Puisque tu cite nautical trek, prends contact avec JM Schwartz, il pourra t'en dire des tonnes sur les transportables ! Il y a aussi "winnie" (si il passe par là)qui est assez au fait de ce type de nav.

Pour conclure, je ne donne QUE MON point de vue et chacun est libre de ses choix (j'ai eu des habitables pendant 10 ans et bien que j'ai pu me rapprocher de la mer, je n'avais toujours pas assez de temps pour naviguer et les frais fixes étaient là !!!)

04 oct. 2007
0

JM Schwartz
je deja echangé par mail avec lui lorsque j'était encore sur paris son site je le regarde chaque jour et c'est pour moi une mine de renseignement surtout sur les voiliers allement ou polonais (Viva, deltania, tes, serena, ...)
C pas evident de choisir en fonction de son programme et l'avis de chacun est impportant. Merci Ciryandil pour ton témoignage. Tu navigues sur quoi aujourd'hui ? J'espere un jour rencontrer JM pour le félicité de vive voix pour osn site et pour echanger de point de vue avec lui sur mon dileme.

Vincent

04 oct. 2007
0

à ce jour ....
je ne navigue plus que sur le web !

c'est la faute à ..... plein de choses et surtout à moi qui ne veut pas être égoiste en claquant du pognon dans MA passion alors que toute la famille en a bien besoin (parait que la roue tourne ;-))

04 oct. 2007
0

Mais non...
Et je le répéte encore...

J'ai traversé sans doute au moins 25 fois dans chaque sens.

J'ai connu deux ou trois fois le mistral, qui est facile à éviter parce que largement annoncé en été. En gros, c'est parce que je le voulais...

J'ai connu aussi moins d'une demi douzaine de fois la vrai pétole, qui nécessitait impérativement le moteur sur au moins la moitié du parcours. Je n'ai traversé qu'une fois ou deux tout au moteur.

Mais la plupart du temps, c'est un peu de vent (genre 10 - 15 nd) et parfois un peu de houle.

Sur le tas, j'en ai connu une dizaine vraiment fabuleuse, avec des conditions idéales, du vent, une belle houle, des dauphins et quelques baleines. Et une demi douzaine seulement pénibles, parce que trop de houle pour trop peu de vent,ou trop vent arrière ou trop de prés. C'est d'ailleurs souvent au retour que tu connais le prés dans la houle, le vent étant souvent SW en été.

Alors stop aux légendes...

Bien sûr, si tu considére qu'il faut traverser en 15 heures maxi, tu auras peu de chance d'éviter le moteur tout le long. Mais si tu y vas pour naviguer, tu as quand même de grandes chances de te régaler.

Jacques

04 oct. 2007
0

Mais non...
Et je le répéte encore...

J'ai traversé sans doute au moins 25 fois dans chaque sens.

J'ai connu deux ou trois fois le mistral, qui est facile à éviter parce que largement annoncé en été. En gros, c'est parce que je le voulais...

J'ai connu aussi moins d'une demi douzaine de fois la vrai pétole, qui nécessitait impérativement le moteur sur au moins la moitié du parcours. Je n'ai traversé qu'une fois ou deux tout au moteur.

Mais la plupart du temps, c'est un peu de vent (genre 10 - 15 nd) et parfois un peu de houle.

Sur le tas, j'en ai connu une dizaine vraiment fabuleuse, avec des conditions idéales, du vent, une belle houle, des dauphins et quelques baleines. Et une demi douzaine seulement pénibles, parce que trop de houle pour trop peu de vent,ou trop vent arrière ou trop de prés. C'est d'ailleurs souvent au retour que tu connais le prés dans la houle, le vent étant souvent SW en été.

Alors stop aux légendes...

Bien sûr, si tu considére qu'il faut traverser en 15 heures maxi, tu auras peu de chance d'éviter le moteur tout le long. Mais si tu y vas pour naviguer, tu as quand même de grandes chances de te régaler.

Jacques

05 oct. 2007
0

Traversée et Mistral
Hello,

J'ai beaucoup moins d'expérience de traversée toulon/Corse, mais la dernière que j'ai faite à été :

Aller = Pétole = Moteur sur 3/4 du trajet
Retour = Mistral sur le VAR = retour plus à l'est vers Cannes par ~20/22 noeuds de vent de face donc conditions correctes.

Il semble (je l'ai vécu qu'une fois donc je peux pas en tirer de règle) que c'est une technique valable de pointer + à l'est pour revenir quand le mistral soufle sur le VAR car la zone est en général moins ventée donc abordable avec un + petit bateau.

Dans tous les cas, c'est plus le skipper qui détermine les (ses) limites que le bateau.

Voila pour ma petite expérience.

Now

04 oct. 2007
0

Merci a tous pour vos contributions
Dans le cas ou j'opterais pour un gros transportable type first235, tonic23, tes678, ou autres pensez vous qu'a terme une fois bien amariné je puisse faire la traversé avec ces bateau et l'armement de sécu ? Des places au port ca se trouve en saison autour de toulon ciotat ou marseille ? Connaissez vous des ports a sec dans ces coins pour éventuellement y mettre un sangria ecume ou evasion ? Ne connaissant pas trop la région je suis a la recherche de toute information ou conseil a mon projet.

Merci.

04 oct. 2007
0

Place en saison,
J'ai au moins deux exemples dans mon entourage de personnes qui on mis leur bateau en passager pendant des periodes assez longues, le temps de resoudre le problème d'une place libre, donc, c'est faisable (mais pas donné), il faut aller voir directement les port de ton coin et demander.

Par contre, le tarif passager n'est pas le plus avantageux, mais si tu laisse ton bateau au sec gratuitement en hiver chez toi, ça peu représenter un budget "raisonable" au total.

Si tu envisage le Var, renseigne toi à la chambre de commerce de Toulon pour les ports de la rade. Il y a un système appelé "passe port" qui permet de garantir une place à l'année moyenant quelques petites contraintes genre bouger le bateau de temps en temps, (ce qui ne devrait pas poser de problème ! ). Ils ont peut être aussi des forfaits saison ?

Pour la traversé avec un petit bateau,ça dépend plus de toi que du bateau, comme évoqué plus haut par Cyriandil, il y a souvent petole, et le principal problème peut être avec un HB, de stoquer suffisament d'essence pour ne pas trop s'éterniser. Par exemple je ne l'ai jamais fait avec mon Kelt 6,20 même si c'est pas l'envis qui manquais (c'est pas le bateau qui est en cause mais moi qui ne me sentais pas de le faire).

Cyriandil a raison, pour Pétole ou mistral, en général on éssai de pas afronter le mistral, donc on se retrouve avec pétole, mais bon, une fois en Corse en général on ne manque pas de vent et comme précisé chacun navigue comme il veu, pour ma part l'important est d'être sur l'eau car je ne peut pas y petre aussi souvent que je voudrais (comme beaucoup je supose)

A+,
Now

05 oct. 2007
0

Pétole ou mistral, pas sûr
18 traversées Corse Continent, toutes en famille, plus de la moitié avec au moins 2/3 de voile (plus de 4 noeuds avec un Dufour 29 puis un Attalia.)et sûrement beaucoup plus avec des voiliers plus rapides.
Une fin de traversée avec un mistral forcissant à plus de 25 noeuds (pendant 5 heures qui m'ont fait atterrir à Cavalaire plutôt qu'à Hyères).

La pétole absolue (pléonasme) est rare en été si on profite des brises (jusqu'à 20 milles de la côte au moins).

Bon vent

serge

05 oct. 2007
0

Pétole ou mistral, pas sûr
18 traversées Corse Continent, toutes en famille, plus de la moitié avec au moins 2/3 de voile (plus de 4 noeuds avec un Dufour 29 puis un Attalia.)et sûrement beaucoup plus avec des voiliers plus rapides.
Une fin de traversée avec un mistral forcissant à plus de 25 noeuds (pendant 5 heures qui m'ont fait atterrir à Cavalaire plutôt qu'à Hyères).

La pétole absolue (pléonasme) est rare en été si on profite des brises (jusqu'à 20 milles de la côte au moins).

Bon vent

serge

04 oct. 2007
0

J'ai eu un Etap 23,
donc un gros transportable (1500kg), confortable et tout à fait apte au camping côtier à 4.

Par contre je le recommanderai pas pour des traversées sur la Corse: bien que le bateau soit parfaitement capable de bouffer du gros clapot, le bléme vient du moteur, un HB est trés bruyant, vorace en carburant, enfin pas le truc efficace pour remonter un bon vent de face ou 24h de pétole...

J'ai croisé en Corse un couple, à bord d'un Etap 20. Le boat avait traversé sur ferry, et sur place c'etait le grand pied: naviguation au ras des cailloux, échouage sur les plages, mébon ils n'etaient que 2 à bord...

04 oct. 2007
0

Personnellement,
j'ai adopté la solution suivante:
bateau a sec dans le jardin l'hiver et au mouillage l'ete (demande a faire aux affaires maritimes toulon)
Comme je voulais faire de la croisiere a 4 j'ai acheté un first 26 et une remorque 3.5T + permis transport Eb + autorisation de transport national pour convoi exceptionnel. (+ de 2,55m)
grutage entre 60 et 90 euros mais ca augmente chaque année.
ca permet d'acheter un bateau avec des reparations et de les faire tranquillement chez soit.
Il a fallu apprendre a faire et entretenir un mouillage, c'est tres contraignant mais 180 euros par an (ca augmente aussi chaque annee)
Bateau acheté il y a 1 an et demi et cet été nous sommes allés en Corse.
Maintenant il est possible de commencer par plus petit comme les edel qui presentent la particularite d'avoir un roof qui se leve.
Ou un bateau plus performant mais beaucoup plus cher...
J'ai commencé avec un Brio sur remorque, que j'ai toujours et qui est a vendre, si interressé...

05 oct. 2007
0

Transportable + Cale + Matage autonome.
Cette solution qu'en pensez vous ? je sais bien que là j'oubli la Corse car ce serais un Blue Djinn ou un djinn 7 et donc pas possible de trvaerser. Ou bien cette solution : le TES 678 Homologué jusqu'a 200 milles d'un abri. Il est beau habitable bien fini seul hic le prix et la mise a l'eau par cale. L'importateur m'a affirmé qu'un client recent a acheté le TES 678 qui le tracte et le met a l'eau avec le meme véhicule que moi le nissan 4X4 Xtrail 2.2 L 145 cv. Ce voilier me permettrait de l'avoir dans le jardin pour l'entretien et eviter frais de port, il me permettrais de faire des orties le WE et de plus longue les vacances avec plus tard la possiblité de traverser vers la Corse. Voici les infos pour ceux qui ne le connaissent pas encore :

Lien 1
www.jpnautic.com[...]/
Lien 2
www.tes-yacht.com[...]d02.htm
Lien 3
www.tes-cotedazur.fr[...]/
Lien 4
www.nauticaltrek.com[...]bt.html

Vincent.

05 oct. 2007
0

Mouillage forains dans le Var
Attention, les mouillages forains dans le Var sont maintenant quasiment tous réglementés.

Et ce ne sont pas les Affaires Maritimes qui gérent ça.

Par un mystére administratif, c'est la D.D.E. qui s'en occupe.

www.var.equipement.gouv.fr[...]ue.php3

Donc, c'est évidement payant. Donc tu dois poser toi même ton corps mort, en respectant les consignes données.

Et donc, évidement, considérant le faible nombre d'autorisations délivrées, ce système alimente tout un trafic. Chez moi, à Bandol, un corps mort (il y en a trente pour un port archi saturé de 1.850 bateaux) se négocie dans les 4.000 €.

En pratique, il faut faire gaffe. Certains auront suivis l'histoire du petit voilier jaune. Laisser son bateau sur corps mort, cela veut dire passer voir trés régulièrement comment cela se passe, et surtout surveiller la météo. Il n'y a aucune baie à l'abri du vent d'est, et c'est toujours un carnage dans les mouillages quand il souffle fort.

Enfin, ce n'est pas trés pratique, puisqu'il te faut une annexe pour aller sur ton bateau, ce qui veut dire un endroit sécurisé pour laisser ton annexe pas loin de la plage.

Et bien sur aussi, les fidéles lecteurs s'en rappeleront, il y a le problème, actuellement toujours insoluble, des goélands chieurs, qui t'imposent une bonne séance de lavage dans un port avant chaque sortie.

Deuxième chose. Ce n'est pas la CCI qui gére tous les ports du Var et heureusement, considérant le carnage qu'il en résulte (défaut d'entretien des pannes et autres). Ils sont, dans leur immense majorité, gérés par des SEM municipales. La CCI gére le port de Toulon, de la Seyne sur mer, de St Mandrier et de Porquerolles.

Leur pass ne fonctionne que pour les abonnés (c'est à dire les titulaires d'une place). Bon courage pour être titulaire d'une place...

Il y a de la place en hiver, c'est à dire d'octobre à avril. Tu n'as donc pas de vrai problème de stationnement à cette période. Le problème c'est le coût. Soit tu arrives à obtenir un "contrat d'hivernage" et tu t'en sort pas mal, soit tu reste "passager", et tu morfles vraiment.

Les candidatures pour les contrats d'hivernage se déposent généralement avant le mois de juillet (A Bandol, c'est par mail avant le 1er juillet 10 heures. En fait, les mecs commencent à pilonner à 9 h 30 pour être sûr de passer, et à 10 h 01, il y a déja une centaine de candidats. Cela dit, il y a toujours des places quand même).

Dans ton cas, maison à Aubagne, j'abandonnerais clairement la solution "mouillage forains", sauf si tu as une solution de surveillance valable. J'hésiterais aussi sur la solution "mise à l'eau et matage à chaque sortie", quand tu vois comment sont encombrées les cales de mise à l'eau en mai-juin. Et je chercherais à acheter un bateau avec sa place de port. Tu auras beaucoup moins de souci, et l'inflation délirante du prix des places te garanti un investissement profitable, même en tenant compte des charges annuelles du port.

Jacques.

05 oct. 2007
0

Pass port
Bonjour Erendil,

"Leur pass ne fonctionne que pour les abonnés (c'est à dire les titulaires d'une place). Bon courage pour être titulaire d'une place... "

Non, ce n'est pas exact, le pass port est la justement pour fournir une place à l'année à ceux qui ne sont pas titulaire d'une place fixe. J'ai un copain qui la expérimenté pour un petit bateau.

Le principe est le suivant (enfin c'est come ça qu'il à fait) :

1/ tu mets ton bateau en passager dans un des ports concernés.

2/ tu va à la capitainerie demander le "pass Port" Pour mon copain, ça à pris quelques semaines pour l'avoir.

3/ régulièrement (tous les 3 mois environs, mais je crois qu'il n'y a pas de règles) le port te demande de changer de bassin (De toulon darse nord à sud ou la Seyne ou St Mandrier ou Porqueroles) Dans la pratique, ils n'ont jamais demander à mon copain de bouger vers Porqueroles (sur deux ans)

4/ une autre contrainte est de sortir le bateau un certain nombre de jours par an (voir site CCI). Dans le cas présent, ça ne devrait pas poser de problème entre les période de nav et les période au sec.

Les tarifs sont calculés par périodes (hauteMoyenne/Basse).

Je ne dit pas que c'est la meilleure solution car ce n'est pas donné mais ça peut être une solution temporaire. Bien demander les tarifs à la CCI avant pour faire une simulation du cout à l'année.

Et je ne fait pas de pub pour la CCI (je connais les problèmes dans leurs ports) mais c'est juste une info pour donner un element à la question initiale.

Lien vers le site CCIV : www.var.cci.fr[...]nce.asp

Now

05 oct. 2007
0

Et les cales ?
Pour relancer le sujet mais du coté des cales de mise a l'eau ? les connaissez vous, sont elle accéssible pour les voiliers ? Sont elles encore gratuite ou payante existe t'il des abonnements ? Avez vous descales a recommander par rapporta mon projet si j'opte pour la mise a l'eau sur cale ?

05 oct. 2007
0

C'est vrai c'est vrai
J'ai également regardé le site CCI que tu indiques. C'est assez lapidaire comme présentation :

"
Avec ses 3600 postes répartis sur 8 ports en réseau, la CCI du Var propose le concept de "passe-ports" qui permet de disposer de 350 jours d’escale par an (15 jours minimum de navigation obligatoires) répartis sur 3 ports avec 180 jours maximum d’escale par site au tarif d’escale ou d’hivernage.
"

La nuance "tarif d'escale" ou "tarif d'hivernage" est considérable. Si tu paies en fait le tarif "passager", alors en été ce n'est carrément pas tenable.

Pour la question des cales de mises à l'eau, c'est comme tout. C'était gratuit et libre, cela devient payant et compliqué. T'as tous les systèmes, des badges, des cartes, des clés, des machins et des trucs possibles et tout est bon pour raquer.

Celle qui restent libre d'accès (je crois qu'à Bandol c'est le cas) sont assaillies, notamment par les scoot.

J'insiste sur le problème des tarifs dans le Var. Le coût, en été en particulier, est totalement ahurissant et tu tourneras autour de 20 €/jour pour un 8 mètres.

En hiver, c'est possible si tu obtiens le tarif hivernage. Sinon, si tu restes en passager, tu morfleras encore, moitié moins qu'en été mais tu morfleras.

Quand à obtenir une place d'abonné, tu peux oublier, sauf si tu rachéte un bateau qui dispose d'une place et qu'il est possible de la conserver. Là, les tarifs sont clairements imbattables.

Enfin, tu peux acheter une place, mais je juge les prix totalement démentiels. En moyenne, une place pour un 8/9 mètres se vend autour de 50.000 €, et comme ce sont des amodiations, personne n'est capable de m'expliquer ce qui se passera concrétement dans 10 ou 15 ans quand tu sera à la fin de la durée de l'amodiation. En logique, les amodiations devraient alors être remise sur le marché pour une nouvelle durée de trente ans. Mais comment ? A quel prix ?

Et être propriétaire de sa place n'empéche pas de payer les charges du port, qui sont souvent assez lourdes.

Jacques

05 oct. 2007
0

Cales
Dans mon coin, je ne connais pas de cales gratuite qui propose suffisament de place pour manoeuvrer avec un attelage conséquent (ça ne veux pas dire qu'il n'y en a pas), en général, elles servent pour la mise à l'eau des pneumatiques et les autres sont payantes.

Par contre, lors d'une escale hors saison, très agréable d'ailleur, à Carro dans le 13 (ouest de Marseille), j'avais remarqué que la cale de mise à l'eau du port était en accès libre avec pas mal de place, a vérifier, mais ça peut être une possibilité pour mettre à l'eau un 7m gratuitement.

Pour Erendil, je pense que finalement, on est assez d'accord, je trouve aussi les tarifs exagérés dans le Var, mais sauf erreur, le passe port permet de bénéficier des forfaits hivernage en hiver et forfait "saison" en été. Mais bon, ça reste (très) chèr.

Now

09 oct. 2007
0

Bien aimé
les reflections de erendil sur les mouillages.
J'aurai moi meme complété avec des mises en garde si interressé.
La plupart des mouillages proposés sont mal abrités.
Les endroits abrités existent et il y a beaucoup de bateaux mais c'est interdit.
Mon experience des mouillages est la suivante:
1ier mouillage interdit avec un bloc de beton 500 kg et mon brio.
Un local m'a fait beaucoup d'ennui, bouée deccrochée chaine emmellée et pour finir griffe au couteau sur un coté de la coque.
Ca a duré jusqu'a ce que je deplace le mouillage un peu plus loin.
Une fois lors d'un debarquement mon sac etanche contenant l'electronique est resté deux minutes seul sur la plage, il a disparu immediatement.
j'ai decidé de demandé un mouillage legal et de quitter cet endroit mal frequenté.
2ieme mouillage autorisé mais mal abrité
Pour respecter les regles, il ne faut pas de chaine qui traine au fond, il faut une chaine ou une amarre qui monte sur une grosse bouée blanche en surface et au moins deux amarres jusqu'au bateau.
Il faut un emerillon au fond et un emerillon au point d'accrochage des amarres.
Ce type d'amarrage n'ammortit pas les chocs des vagues, il faut ajouter un pneu et avoir au moins une tonne au fond (si c'est du beton).
Il faut une visite au bateau toute les semaines ou 15j au pire car une amarre s'use vite.
Les manilles se deserre, il faut les securiser avec du fil d'inox, tous les deux ans changer les amarres et la chaine.
Les manilles doivent etre en inox car il faut pouvoir demonter, avec une bouteille de plongée ca facilite.
L'an dernier un bateau ne disposant pas de l'autorisation de mouillage m'a heurté, la juppe etait a reparer.
Ma barque a disparut attachée au bateau, depuis , je nage...
En debut de saison un beau 9m s'est echoué, le proprietaire venait de changer son bateau.
Dimanche dernier c'etait un jouet de 8m, coup d'est 25N, bateau dans les rochers.
Les autorités nous propose des zones de mouillage mais ne gere rien du tout, pas un panneau sur la plages expliquant les regles a respecter, pas de nettoyage des mouillages non autorisés.
Il faut surveiller les coups de vent a la meteo, ou .
Seul un bateau ancien et de faible valeur peu etre laissé ainsi.
Cependant que faire...
J'ai fait du bateau toute ma jeunesse et j'ai le virus. Et les bons moments sont malgé tout bien la.
La solution de la mise a l'eau tous les WE, je n'y crois pas. Autant prendre un semi rigide.
Le mieux est d'acheter un bateau avec la place et d'avoir le budget de 2500 a 4000 euros pour payer la place de port.
Ou encore ne naviguer que durant ses congés et laisser son bateau a sec. Port a sec= 1200 euros pour mon brio.
Beaucoup laisse a sec a port saint louis.
Il y a aussi la solution des iles comme Porquerolles ou les embiez mais il faut prendre la navette, par contre depaysement garantit.
Un petit coup de chapeau a Bonifacio qui, cet été considerant que j'etait trop petit (7.85m) ne m'a rien fait payer.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (145)

un soleil gros comme ça

mars 2021