marre de jouer les funambules 2

Rebonjour,

ras le bol d'éviter les mouillages pour passer la nuit dans les ports (un comble non?)parce que je n'ai pas de guindeau, pas de baille à mouillage à l'avant.. En attendant l'année prochaine (ah l'argent..), j'ai installé mon ancre principale et ses 40 m de chaîne dans un coffre à l'arrière. Avant de tout balancer par dessus bord et de tenter de remonter ce bel ensemble, sans cisailler, au winch, je sollicite vos avis, conseils... Aille, pas sur la tête!
PS: j'ai quand même une ancre légère à poste sur mon davier d'étrave... pour les piques nic...

L'équipage
04 juin 2008
04 juin 2008
0

de l'arriere
un davier quelque part ? un bout de goutière ou de caoutchouc épais pour le ragage (comme pour remonter les casiers)
Le poids de l'ensemble est -il un problème ?

05 juin 2008
0

jm13
si pas trop gros bateau (moins de 10/11m),
à la main sans winch ça vient trés bien.
si ton ancre est engagée alors là oui: le winch.
tu remonte le maxi au winch, puis tu bosses la chaîne et reprends plus loin.etc. ne tourne surtout pas la chaîne au winch mais utilises une vérine (bout tout simple avec manille ou pas pour frapper sur les maillons).
l'opération s'appele le "vire-vire", on en a parlé il y a pas longtemps...
pour les bateaux de moins de 10m, ça vient bien à la main.
si pas de guindeau, garde ta grosse ancre mais n'utilises que 3x la longueur de ton bateau en chaîne et le reste completé par du câblot.

quand on remonte le mouillage à la main, 10m, c'est 10m..! surtout vers la fin: c'est lourd.

05 juin 2008
0

crochet pour souffler
Que ce soit a l´avant ou a l´arriere, et en attendant le guindeau de tes reves, tu peux te fabriquer une platine en equerre avec une fente de la largeur de l´epaisseur des maillons de la chaine. Ça t´aideras pas a soulever le bazar mais ça permet de souffler de temps en temps en enquillant facilement les maillons dans la fente tous les X metres. Si tu le fait vraiment solide ça permet eventuellement d´aider au moteur quand ça coice en bas. Bonne bricole.

05 juin 2008
0

Bizzare que personne ..................
.....n'évoque l'orin d'ancre.........vous le déconseillez ?
:reflechi:

05 juin 2008
0

exact Rachid
en solo , j'aibeaucoup pratiqué l'orin ramené au coqpit.
on relève avec un winch d'écoute et lorsque l'ancre est au plat bord , on ramasse la chaine.

05 juin 2008
0

Orin?
A ma connaissance, un orin ne sert pas à remonter une ancre, ça permet:
1) de la localiser
2) de la décoincer si elle est prise sous une roche par exemple

RV

05 juin 2008
0

Tu as peut-être raison
A mon avis, ça dépend de la taille du bateau et donc du poids de l'ancre..

De plus, le bout de l'aurin est en général de petite section, non? et tirer dessus à la main ou avec un winch, je ne le sens pas, mais après tout, pourquoi pas..

RV

05 juin 2008
0

bon ben alors promis
je ne le ferai plus...

c'est pourtant bien pratique... :-D :-D :-D :-D

05 juin 2008
0

diamètre
j'utilise du 8 , pas suffisant pour tenir le batreau au mouillage mais largement assez pour remonter 14 kg d'ancre et 30m de chaine de 8.

05 juin 2008
0

avant le vire vire...
...la méthode de relevage est aussi importante :
Assis sur la plage avant.
Les pieds bien en appuis sur chacune des embases du balcon avant.

La ligne d'ancre entre les mains, tu relèves en t'aidant avec les jambes, tu stockes ce que tu as relevé derrière toi.

La puissance dans cette position est assez surprenante.

05 juin 2008
0

Tiens, j'ai un truc
J'ai peint mon ancre en blanc. Dans nos eaux cristallines, ça permet de la voir même par 10 m de fond.

Hors sujet, mais bon...

RV

05 juin 2008
0

peinture blanche ?
bonjour captainehervé,
j'ai bien envie d'essayer ton truc.C'est quoi la marque de la peinture ?
amicalement Th.

06 juin 2008
0

MP
Impossible de retrouver le MP me demandant quelle marque de peinture, désolé de polluer ici.

J'ai mis une peinture glycero tout à fait banale.

RV

10 juin 2008
0

Toujours pratiqué comme ça
Avec de bonnes bottes et des gants. S'il y a un peu de clapot, on peut l'utiliser aussi. On ramasse quand l'étrave pique du nez, on bloque quand elle remonte.

05 juin 2008
0

REMONTER L ANCRE SANS GUINDEAU
je me suis cassé aussi les reins en remontant l' ancre avant d' installer un guindeau electrique !
j' avais la dernière année fabriquer un hale bas ? avec deux triples poulies et du bout de 8 .en prenant la première sur la chaine - elle avait un crochet - j' arrivais à remonter le bazar plus facilement ..
mon bricolage n' avait rien de génial mais m 'avait été soufflé par mon BEAU père -ancien marin ..
LE TRUC EST TOUJOURS a BORD AU CAS OU
:-)

0

orin
je suis assez partisan de cette option.
toutefois, il est préférable de le faire courrir le long de la chaine, voire vers une bouée, car si ramené ailleurs que la chaine, gare aux noeuds après quelques évitages.
(et si, un orin sert souvent à remonter une ancre, pour les mouillages ou la manoeuvre de la chaine principale sont quasi impossibles, p.ex. dans l'offshore)

06 juin 2008
0

Tu peux préciser Kiwi .?
Perso c'est frappé sur l'ancre vers une bouée et une longueur défini aprés lecture du sondeur....
:reflechi:

06 juin 2008
0

Pour répondre à Pym
Ayant pas mal navigué à St Malo, (mon bateau est tjs immatriculé SM), je n'ai pas rencontré de pb de bout enroulé autour de la chaîne. Avec les courant et le vent, pas de pb. J'ai par contre eu ce pb en Med qd on est dans une crique sans mer et vent.

De plus, je ne comprends pas bien comment faire sans bouée, ça voudrait dire 60 m de bout, bonjour l'embrouille..

RV

06 juin 2008
0

Bon sang mais c'est bien sur !!!!
.....j'avoue que ces histoires de mer (pardon d'Océan) aléatoire ne me viennent pas a l'esprit spontannément........
:oups: désolé......

06 juin 2008
0

L'amarrée, oui, mais gare à la marée Rachid.
Rachid, il me semble, d'après sa fiche, que Kiwi navigue dans des régions ou l'indication donnée par le sondeur est provisoire et peut varier du simple au double quelques heures plus tard.

Si tu fixes la longueur de ton orin à marée basse dans des fonds de 3 mètres et que tu as un marnage de 5 m, tu seras bien avancé avec ta bouée à 5 mètres sous l'eau façon sous marin.

Inversement, si tu prévois le marnage, tes 8 mètres d'orin vont pouvoir tranquillement s'emberlificoter à marée basse.

:-)

06 juin 2008
0

Captaineherve
Je ne faisais que répondre à la remarque de Rachid qui ajuste la longueur de l'orin avec les infos de son sondeur.

En ce qui me concerne, j'ai la chance de bénéficier d'un TE faible qui me permet de mouiller près des plages dans des fonds souvent en sable sur lesquels je n'orine pas.

Je réserve cette technique aux fonds incertains.

06 juin 2008
0

Réglage de l'ORIN automatique....
L'orin étant ramené dans une Bouée on passe l'orin dans la poignée de la Bouée et on attache au bout libre un poids (J'ai mis une grosse manille de chalutier) et voila mon orin fait 12 m
et quand je mouille dans des eaux de 5 mètres le poids de la manille tend l'orin, "c'est pas cher" et cela peut éviter des ennuis.

Sinon il y a quand même une bande "Fénéants" jusqu'a 9/10m en Bretagne on relevait l'ancre à la main, le guindeau manuel n'était pas assez rapide à mon gout, j' ai connu un copain mieux organisé, qui envoyais ces femmes relever l'ancre!!! Trés efficace

0

pour l'orin le long de la chaine
en pratique, effectivement il doit être long (quoi que 60m? j'ai jamais mouillé aussi long), mais dans les mouillages ou tous les bateaux évitent ensemble, un bateau se retrouve souvent au dessus de l'ancre d'un autre, et dans ce cas, si tu oringues sur une bouée, elle se prend dans le safran/hélice des voisins de pallier :-(

08 juin 2008
0

Idée géniale de UGO
L'orin étant ramené dans une Bouée on passe l'orin dans la poignée de la Bouée et on attache au bout libre un poids (J'ai mis une grosse manille de chalutier) et voila mon orin fait 12 m
et quand je mouille dans des eaux de 5 mètres le poids de la manille tend l'orin, "c'est pas cher" et cela peut éviter des ennuis.
Et peut être a amériorée en revenant au bateau pour monter que c'est une bouée d'orin, ou quelle est prise ??
En tout cas a essayer :pouce::pouce:

08 juin 2008
0

Sa évite aussi....
au autre à mouiller sur ta chaine, j'ai déja mouillé plusieurs fois entre 50 et 60M de chaine
et particulièrement en Avril du coté de Palamos et Cadaqués Mini 8B et 360° plusieurs fois.
Bien sur c'était pas le mois d'août...

09 juin 2008
0

Mouillages courts...
Conséquences de l'énorme stupidité enseignée dans des écoles de voile réputées (surtout une il y a bien longtemps) : la règle des trois fois la hauteur d'eau.
:-(

10 juin 2008
0

Kiwi...
je ne ferai pas de commentaires...

11 juin 2008
0

J'espère...
Goudspide, que vous aviez compris mon silence qui valait forte désaprobation. Je n'aime pas être trop désagréable...

08 juin 2008
0

Longueur de mouillage
J'ai toujours eu l'habitude de mouiller très long, à part pour l'annexe où je mets pile poil la hauteur d'eau.

C'est tjs un problème, certains mouillent très très court, je pense par flemme.

J'ai tellement vu de bateaux chasser et ça arrive parfois sans raison après même 24 heures sans bouger..

J'aurais plein d'anecdotes à raconter sur ce sujet. Je me souviens d'une fois à Cadaquès où tous les bateaux autour de moi étaient partis au resto, tous sur leur 31. Rentrant vers minuit, ils cherchaient désespérément leur boat (je vous dis pas les engueulades et les beaux habits bien mouillés). Au matin, les garde côtes ont ramené une bonne vingtaine de bateaux partie au large.

En général, je mets systématiquement 50 m de chaîne (merci au guindeau éléctrique). Mais je le faisais déjà sur des boats plus petits et en remontant le mouillage à la main.

RV

0

oui, mais
il y a des endroits ou un mouillage inutilement long emmerde tous les bons marins qui ont adopté le cercle d'évitage le plus court.

10 juin 2008
0

oui cerigo
celui qui est mouillé plus court que les autres est toujours meilleurs marin tant que ça ne dérape pas,

mais il y en a qui aime se lever la nuit pour laisser filer le mouillage qui bouge un peu, :tesur: au détriment de ceux qui auraient aimer dormir tranquille mais qui sont réveillé par ceux qui file de la chaîne ou manoeuvre pour se repositionner au milieu de ses emmerdeur qui mouillent trop long, :mdr:

11 juin 2008
0

Sur ce coup, je suis tt à fait d'accord avec Goud,
sur ses opinions politiques, je préfère m'abstenir en général...

J'ajouterai que c'est à celui qui arrive en dernier d'accorder son mouillage à ceux qui étaient là avant lui.

Je ne sais si certains ont connu le mouillage de Girolata avant qu'ils n'installent des bouées, que de nuits passées à déborder les bateaux.
Là, on n'avait pas d'autre choix que de mouiller court, mais bonjour, quand le vent tournait au milieu de la nuit, entre ceux qui étaient sur 2 ancres, ceux dont le mouillage dérapait, ceux qui se collaient sur la matte au milieu, j'en passe et des meilleures. Finalement, que de franches rigolades.

RV

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (65)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021