Marées différentes suivant les sources

Comment se fait il que les horaires des marées soient différents pour un jour donné entre par exemple l'annuaire des marées et les heures données par un GPS GARMIN avec cartographie? :-|

L'équipage
20 fév. 2006
20 fév. 2006
0

peut etre
1-a cause d'un probleme du logiciel du gps !
2-ton gps ne tiens pas compte de l'heure d'ete / hiver
3- les horaires de marée sont fait a partir de certains enroits , si tu n'est pas au meme endroit avec ton gps , il va te donner une heure differente !

de combien est la difference ?
est elle constante ?

20 fév. 2006
0

qui a raison??
reponses:
1/ je ne pense que cela soit du au logiciel qui est les logiciel blue chart normal de garmin
2/j'ai pensé aux horaires hiver été mais la différence porte sur une 30aine de minute ou moins d'1 heure alors?
3/je ne prend pas les horaires de l'endroit ou je suis mais par exemple d'un port particulier (ex: cherbourg le 9 avril...)Le GPS a tous les ports de la zone en mémoire.

Différence environ 30 mn à 1 h00 et pas constante. Je pense que cela vient des systèmes de calcul, mais qui a raison?

20 fév. 2006
0

Qui a raison?
Sans hésiter : L'annuaire des marées publié par le SHOM.

20 fév. 2006
0

et le site ouaib ..
du shom est le seul qui prend en comtpe la tenue du plein en manche

:pouce:

21 fév. 2006
0

il y a plusieurs méthodes
Il y a plusieurs méthodes pour calculer les hauteurs, dont bien sur celle des français (avec coefficient de marée) et celle des anglais (qui ne produisent pas ce coeff).

De plus chaque modèle est étalonné (façon de parler) à partir de comportement dans des ports de référence, plus ou moins nombreux selon l'organisme qui fait tourner tel ou tel modèle. Lisez le readme de WXtide, il explique bien qu'il manque des harmoniques de certains ports ce qui entache la précision de ses résultats.

Enfin, il reste la méthode d'interpolation par rapport à un port de référence (cf les IN pour la méthode complète, assez ardue, pour tenir compte de VE et ME), qui dépend tout de même de la zone concernée et donc des observations accessibles ou pas au producteur de table.

Y a certainement encore d'autres raisons, mais celles là j'ignore.

Yves.

PS : un exemple très classique est la hauteur de PM à La Rochelle lorsqu'il y a des doubles pleines-mer tenue de plein), entre le SHOM et WXTide ça fait désordre.

22 fév. 2006
0

Horaires marées
Ce qui est encore plus bizarre c'est quand le SHOM te donne 2 horaires différents :
Sur le calendrier de La Poste, Heures des marées calculées par le SHOM avec logo du SHOM et renvoi au site :
Samedi 25 février PM : 21h04
Sur le site du SHOM : 21h26
Quel est le bon horaire ???

22 fév. 2006
0

Les professionnels
utilisent exclusivement pour les côtes françaises l'annuaire des marées publié par le SHOM et non sa reproduction plus ou moins fidèle dans diverses publications. Compte tenu des intérêts en jeu, en particulier économiques, voire humains ou environnementaux ils ne peuvent pas faire autrement que de recourir à l'information la plus sûre. Dans l'exemple que cite Philou n'y a-t-il pas par exemple eu une erreur de jour? Je n'ai jamais entendu parler d'erreur de l'annuaire du SHOM qui non seulement donne les heures et hauteurs des marées mais, comme pour toute donnée scientifique précise le degré de confiance qu'on peut leur apporter.

Les anglo-saxons ignorent effectivement la notion de coefficient de marée, mais il ne s'agit que d'une commodité de calcul qui permet d'éviter des règles de trois pour les interpolations dans le temps et dans l'espace et qui offre de surcroît l'avantage d'être plus parlante que la hauteur d'eau en matière d'importance de la marée du jour.

23 fév. 2006
0

Marées fantasques
J'ai toujours suspecté les marées d'être quelque peu fantasques autour du Havre : tenue du plein, régle des douzièmes inapplicable, courant de Verhaule, etc...
En tout cas, les horaires de renverse dans le chenal de Seine diffèrent souvent d'au moins une heure par rapport aux documents du SHOM.

Y a peut-être qqchose qui ne va pas dans le modèle du SHOM.

22 fév. 2006
0

Annuaire La Poste
Ce qui est génant dans l'histoire c'est que l'annuaire en question porte le logo du SHOM et présenté comme officiel.
On trouve également : Port Le Havre
Horaire "SHOM La Poste" Lundi 27 fev PM : 22h44
Horaire site SHOM : Lundi 27 fev PM : 23h21
C'est quand même génant pour celui qui veut calculer un horaire d'ouverture de porte ou d'écluse par rapport à la marée du jour.

22 fév. 2006
0

A part le Shom

Quel organisme peut calculer les horaires de marées.?

Dans toutes les publications je note que celle-ci émane du Shom avec leur autorisation.Mais evidement des fautes d'impression sont toujours possible.

josé

23 fév. 2006
0

Késako ?
la "tenue du plein" ?

23 fév. 2006
0

Ben ...
... c'est l'étale de PM qui dure plus longtemps que normal. Si on regarde en détail, il y a même 2 PM successives séparées par un plateau.
En fait, je crois qu'il y a 2 ondes de marée qui arrivent par 2 chemins différents au même endroit avec un décalage. C'est du moins l'explication que je m'en fais.

23 fév. 2006
0

le coeff de marée
Maraudeur,

Il existe plus d'un modèle de calcul des marées.
Le SHOM et le MOSH (enfin, l'equivalent grand breton de notre shom à nous) utilisent un modèle différent.

L'un de ces modèles considère le phénomène (réputé periodique) de marée comme le résultat de composantes de fréquences diverses dont on détermine expérimentelement les valeurs (== fréquence) et les coefficients (== importance de la contribution de cette fréquence)

(là je suis moi sur, peut-être s'agit-il du même modèle) Un modèle (l'autre) s'appuie sur des fréquences ayant un fondement physique (semi-diurne et diurne car soleil, 14 et 28 jours car lune, ... 28000 ans car précession ...)

Comme tu vois, c'est un peu confus mais ce que j'ai surtout retenu c'est que FR et GB utilisent des modèles différents et que le modèle de FR fournit aussi des coefficients (c'est pas une donnée dérivée à postériori).

Enfin, mon petit doigt (conforté par l'idée reçue que les anglais sont empiristes) me dit que le premier modèle est le grand-breton et le second est le français

Yves.

23 fév. 2006
0

Nous sommes effectivement
les seuls à utiliser la notion de coefficient, mais il s'agit d'une valeur abstraite déduite du calcul après coup et n'entrant pas dans son calcul initial.

Quand on calcule des valeurs (heures ou hauteurs) pour des ports rattachés ou à des heures intermédiaires, le coeff n'est qu'un moyen commode pour repérer si l'on est en mortes ou en vives eaux. Le calcul s'effectue sur les valeurs absolues d'heures ou de hauteurs.

Ce sont bien évidemment les valeurs données par le shom qui sont la référence incontestable. Je n'ai jamais rencontré le moindre problème à partir de l'annuaire des marées officiel, sauf coquille d'impression dûment reconnue et signalée d'ailleurs.

Les Anglo-saxons, notamment les Anglais utilisent un système de courbes qui donne le profil de la marée pour chaque port selon que l'on est en vives ou en mortes eaux où l'on repère très bien aussi la tenue du plein en Manche et dans les estuaires d'une façon générale.

23 fév. 2006
0

Tenue du plein
Si tu regardes sur le site du SHOM les courbes de marée correspondants au port du Havre, tu verras que l'étale de pleine mer dure environ 2 heures, c'est ce que l'on appelle la tenue du plein.
C'est à dire que la marée monte pendant 6 heures mais descend en 4 heures ce qui explique que la règle des douzièmes ne soit pas valable dans ce cas.
Regarde également pour le port de Honfleur c'est encore plus flagrant.
Ce phénomène se rencontre dans beaucoup d'estuaire, on constate souvent également des doubles marées hautes, la marée commence à descendre pendant une heure puis remonte à nouveau.

23 fév. 2006
0

un logiciel interessant
à cette adresse :
www.stw.fr[...]_dt.cfm

23 fév. 2006
0

un logiciel interessant
à cette adresse :
www.stw.fr[...]_dt.cfm

23 fév. 2006
0

Oui andré,
J'ai aussi le modèle de mon ami Jacques. Il est un peu plus précis que wxtide, mais il ne reprend pas non plus toutes les harmoniques dixit Jacques lui-même.

Il y a une telle complexité de calcul au niveau du shom que çà mettrait à genoux nos pauvres bécanes si elles devaient avaler les bases de données nécessaires.

marées dans le monde tout comme wxtide donnent une bonne idée. Mais à chaque fois que j'ai dû échouer par nécessité, j'ai toujours utilisé l'alamnach du marin breton (issu du shom) ou le nautical almanac et bien entendu la sonde à main pour l'étalonnage vrai initial et çà marche à la minute près.

Notre coef n'est rien d'autre que la hauteur de PM divisée par l'"établissement" du lieu. Et l'établissement du lieu, devines, c'est la valeur qui multipliée par le coef te donne tout de suite la PM de l'heure correspondante. CQFD, mais à condition de connaître l'établissement du lieu que tu ne trouves que dans l'annuaire des marées, CQFD de 2è niveau.

Donc sans l'annuaire des marées t'es refait et le coef te sert malgré tout à autre chose, il permet d'extrapoler (ou d'intrapoler) la valeur du courant de marée en condition moyenne de pression et de vent en se basant sur le coef de mortes eaux (45) et son compère de vives eaux (95) et des valeurs en noeuds qui figurent sur les cartes de courant. La aussi la BDD à charger est d'un certain volume. Mais scannav le fait maxsea aussi, ce n'est pas le même prix. Mais bon quand tu est pratique du lieu, tu fais çà à la louche et çà marche.

23 fév. 2006
0

j'ma gourré un peu
en fait l'établssement s'applique aux heures et l'unité de hauteur sert à calculer le coef :

Coefficient de la marée (abréviation C) :
quotient du demi-marnage dû aux composantes semi-diurnes par l'unité de hauteur. Il est exprimé en centièmes. Les valeurs des coefficients correspondant aux pleines mers de Brest sont publiés dans l'Annuaire des marées des ports de France.

Unité de hauteur :
valeur moyenne de demi-marnage de la marée de vive-eau qui suit une syzygie d'équinoxe.

Etablissement moyen :
Valeur moyenne de l'intervalle de temps qui s'écoule entre le passage de la Lune au méridien du lieu et la pleine mer qui suit immédiatement ce passage.
Cette notion s'applique aux marées semi-diurnes.

On voit bien que le coef est une valeur de commodité et pas un paramètre initial de calcul.

23 fév. 2006
0

28 = 32
La littérature rapporte un artefact amusant basé sur l'approximation 28 = 32 dans lequel 28 est le nombre de jour d'un cycle lunaire (ou de marée) et 32 est le nombre de quart sur un compas.

Si tu observe que la lune est dans tel gisement à l'heure de la pleine mer (ou basse mer ou n'importe quoi d'ailleurs) alors lorsque le lendemain tu observa la lune un quart plus loin c'est l'heure de la pleine mer (ou basse mer ou n'importe quoi)
Et soleil est tout aussi utilisable que lune.

Bon, faut recaller un peu de temps en temps car 28 et 32 diffèrenet un poil mais c'est largement suffisant pour avoir fait l'objet d'une méthode historique (et d'une communication plus récemment)

Yves.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (134)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021