Manque de places dans les ports : appel à témoignages magazine L'Expansion

Bonjour à tous,

Je suis journaliste au magazine l'Expansion. Je prépare actuellement un article sur le manque de places dans les ports de plaisance en France, qui paraîtra dans notre numéro de juin.

Je cherche des témoignages de plaisanciers qui auraient un bateau et un anneau dans un port afin qu'ils puissent me raconter les moyens par lesquels ils sont passés pour trouver la place, combien de temps ils ont attendu, s'ils ont galéré ou non, s'ils ont vu des personnes bénéficier de passe-droits, ou même si tout s'est parfaitement bien passé.

Si vous êtes dans ce cas ou si vous en connaissez dans votre entourage, alors contactez-moi assez rapidement svp que je puisse vous poser quelques questions par téléphone.

Bien cordialement,

Ronand Fiolet, journaliste à l'Expansion,
01 75 55 40 51, rfiolet@lexpansion.com.

L'équipage
03 mai 2010
03 mai 2010
0

simple...
téléphonez à la capitainerie d'arcachon, et dites que vous avez un bateau à moteur de 6m...

Vous serez édifié !
30 ans d'attente, etc...

parlez-en à des amis bordelais, il y en aura au moins un qui vous dira "ah bon, et tu ne connais personne ?" :jelaferme:

(non, je ne connais personne...)

03 mai 2010
0

houla,sujet tabou!!!
en rêgle général,il n'y a rien de transparent au sujet de l'attribution des places de port(passe-droits et magouilles sont de mises) ;-)

03 mai 201016 juin 2020
0

bruno, ya pas de soucis.....................
............tu ne connais personne, mais moi oui.

Je te passe l'adresse d'un contact;

Ginette Peyrolas
6, rue de la Libération
Beitheimazas (dans le 48)

Elle ne connait rien au bateau, n'a du voir la mer que deux fois dans sa vie, l'océan je sais pas, tu l'appelles de ma part.
Maintenant tu ne peux plus dire que tu ne connais personne...........

Non je t'en prie, si c'est pour aider tu sais qu'on peut compter sur moi.
:heu:

03 mai 2010
0

Merci, Rachid !
Grâce à toi, je me sens moins seul dans ma quête éperdue de place pour mon pcbn en plastique...

:alavotre:

03 mai 2010
0

Formulation étonnante...
Parce que vous attendez que celui qui a obtenu sa place vous réponde "oui oui, j'ai arrosé le maire, l'adjoint chargé du port, le président de la SEM et le maître du port pour avoir une place à l'année pour mon voilier de 7 mètre" ?

Non, celui là se taira. Il a sa place.

Vous voulez parler de passe-droit ? Difficile à établir par témoignage. Celui qui sait, c'est celui qui la fait, et il n'a pas intérêt à s'en vanter.

Et chacun voit bien des situations "étonnantes" dans son port, sans pour autant en connaître les raisons.

La rareté occasionne le marché occulte. C'est une régle économique. La solution est de créer des places.

Jacques

03 mai 2010
0

oui jacques...
Personnellement, je n'attends (plus) rien sur le sujet...

Et si j'avais eu une place par copinage, j'aurais fermé ma g... comme les autres. Ainsi va la nature humaine...

:alavotre:

03 mai 2010
0

ah enfin
on va connaitre toutes les combines

03 mai 2010
0

nous sur héo on a pas ce problème de place en med,on les achètent
il y en a pleins a vendre :
voici quelques exemples:
Mandelieu la Napoule longueur 12.30 largeur 4m18
185000 euro

longueur 14 m largeur 4 m 58
290000 euro

la Rague/Théoule longueur 14 largeur 4m60
235000 euro

Antibes longueur 15 m largeur 5 m
275000 euro

Mandelieu la Napoule longueur 18 m largeur 5 m
589000 euro

Sainte Maxime longueur 18 m largeur 4 m 80
610000 euro

Antibes longueur 35 m largeur 8 m
2190000euro

:-D :-D :-D

03 mai 2010
0

D'ailleurs, avec les économies..
... que je vais faire sur le changement de mon moteur, j'ai l'intention d'acheter 2 ou 3 places de 35 m à Antibes, ça me permettra de manœuvrer facilement et de changer d'emplacement à volonté !

Jean-Pierre tu m'accompagnes ?

03 mai 2010
0

en 2008 J'ai eu ma place instantanément
En achetant mon bateau chez le chantier Naval du port, juste après le grand pavois !
Quand je m'étais renseigné quelques semaine avant a la Capitainerie c'était 5 ans minimum d'attente pour un 31 pieds!!
Le jour de la signature du bon de commande, c'était immédiat.
Ah le piston aidé par le fric ... Partout la même chose.
@+
Alain

03 mai 2010
0

attends
un peu sans te le souhaiter en med ça arrive au bout de qq mois on te demande ce que tu fais là et tu te fais virer ou le chantier la récupère ou c'est une place qui est ""prêtée"

03 mai 201016 juin 2020
0

pas de probléme
pour avoir une place en filiére a DZ au Port Rhu pour un 22'.
Etre en ponton a tréboul la c'est une autre affaire 12 ans d'attente.
Je n'ai rien fait a part une demande en bonne et due forme, je n'ai arrosé personne, n'y même fait de la leche.
Pour ma part ca a été trés clair et transparent

03 mai 2010
0

Cette enquête
me plait bien et je souhaite qu'elle puisse se faire.

Comme d'autres l'ont écrit, la meilleure façon de faire serait de se faire passer pour un navigateur recherchant une place. Ensuite ce sera à vous de voir si en parlementant, en exhibant votre carte de presse, voire en proposant de l'argent ou un financement d'une activité du YC du coin, cela "favorise" l'obtention de la place.

Je crois que les témoignages que vous pourriez avoir ici ne serait que ceux, la grande majorité, qui doivent attendre 5, 10 voire 30 ans pour avoir une place et qui s'aperçoivent que tel ou tel qui connait le mec qui connait ... etc. a eu une place en 10 minutes.

03 mai 2010
0

ben
pas de passe droit, 3ans 1/2 d'attente au port de ST Malo en 1999 pour un moins de 8m depuis il y a inflation .1500 demandes sur la liste d'attente et une petite dixaine d'année d'attente en moins de 8m.
La liste d'attente est disponible sur le site officiel de la ville à la rubrique nautisme, port des bas sablons.

03 mai 2010
0

ben
je parle pour mon cas et pour le port ou je suis, l'inscription est gratuite et chacun peut suivre son évolution.
L'achat du bateau neuf et la place qui va avec, est un attrape c.......elle ne dure qu'un an.
Cette pratique est mise en oeuvre par beaucoup de vendeurs de bateau.

03 mai 2010
0

et a La Rochelle
si tu vends ton bateau, ils te font payer la place au prix du bateau vendu meme si tu montres les papiers du nouveau en commande de taille bien inferieure...et pendant le temps ou la place est libre, ils la louent une deuxieme fois....

03 mai 2010
0

j'ai eu une place en 3 mois à la trinité
sans aucun passe-droit.

Mon bateau est au port à sec. Bon, ça n'a pas la souplesse d'une place ponton, mais comme je suis à 500 bornes de la trinité, ce n'est pas un gros problème pour moi.

03 mai 2010
0

Ben dis donc AICA !!!
Pas de passe droit à Saint Malo !!!, tu parles des Bas Sablons, de Vauban, de Duguay Trouin ???
Alors là !!! s'il y a bien un endroit ou c'est le flou le plus artistique c'est bien à Duguay Trouin et dans une moindre mesure à Vauban, Bas Sablons, je ne sais pas.
J'ai vu une place se faire attribuer en 15 jours à Duguay Trouin pour un 11,50m mais avec l'appui d'un de ces ''Messieurs de Saint Malo''par ailleurs propriétaire d'un énorme cata qui est aux Bas Sablons et aussi membre trés influent de la chambre de commerce.
Je ne donne pas de nom car je ne voudrais pas que cela nuise à mon ami ..... comme les autres intervenants d'ailleurs.

03 mai 2010
0

AICA
C'est bien de ce B là dont je parlais !!!
Tu vois, tout n'est pas si clair !!!

03 mai 2010
0

En étant indiscret
quelle taille , en moins de 8m le nombre de place dispo cette année était semble t-il minime.
Remonte tu d'une trentaine de places par an ?

03 mai 2010
0

non non Boujaron
la question était pour énogat ;-)

03 mai 2010
0

A bon !!
Pas compris, ce doit être le dernier neurone qui me reste qui s'était mis en RTT .... excuses

03 mai 2010
0

OUF !!
Me voilà provisoirement rassuré !!

03 mai 2010
0

Pas de passe droit ?
T'es sur ?
A la Rochelle il y a bien une liste officielle consultable, il faut payer tous les ans 15 € pour s'y maintenir.
Si tu multiplies par 1500 a 2000 pigeons , ca paye largement l'étudiante en stage qui maintient le fichier a jour.
Pa contre si tu achètes , un Fountaine Pajot, Jeanneau, Benéteau, et les autres NEUF on te trouvera une place...
@+
Alain

03 mai 2010
0

Le Crouesty
Port de la SAGEMOR, environ 1400places, 3256 personnes en attente, toutes tailles confondues.
Certains sont inscrits dans plusieurs ports du département du Morbihan. Le brouillard le plus complet. Moi, j'ai attendu 12 ans(inscrit dans un seul port)

03 mai 2010
0

et en ce qui concerne les Bas Sablons,
J'ai entendu moi-même lors d'un repas d'après régate, un individu se vanter d'avoir obtenue sa place en 3 semaines!

Ph

PS: je suis en liste d'attente depuis 9 ans.

03 mai 2010
0

Je parle
des Bas Sablons
Pour les bassins c'est géré par la CCI donc là c'est un autre monde
Pour le commerce (donc le privé)St Malo est sous la coupe des Trois B dont Bessec, mais pour le port municipal tout est clair amha ;-)

0

a toulon
ils font pareil !si tu pars deux mois ils louent ta place au prix fort et toi tu n'as aucun avantage !vive les cci ;-)

03 mai 2010
0

J'y suis...
...sur la piste d'attente, mais sa publication sur internet est de la fausse transparence,parce que ca ne nous renseigne pas sur ceux qui ont des places sans passer par la liste d'attente!
La vraie transparence, ce serait la liste des occupants, mais là, on peut toujours attendre!
En attendant, je suis derrière l'écluse du Naye.

Philippe

03 mai 2010
0

Affirmatif
mais CCI donc là, c'est comme la place sur ton camping privé tu fais ce que tu veux.
Effectivement si tu a un beau bateau de 8 à 10 m belle marine et que tu demandes Vauban, demain t'es logé ;-)

03 mai 2010
0

Je te parle
D'un 11,50m à Duguay Trouin il ya environ un an, je n'en dirai pas plus pour ne pas nuire à mon ami.

03 mai 2010
0

Je me suis même vu reculer
dans la liste, et un examen attentif a montré que certaines personnes en attente dans la catégorie inférieure avaient changé de catégorie; bien sur, vu les temps d'attente, les projets évoluent.
Donc les catégories ne sont pas étanches.

Ph

03 mai 2010
0

3, 4, 5 places par an
environ en catégorie 10 à 12 mètres,
Je ne m'attends pas à avoir une place avant 4 ans.

Ph

03 mai 2010
0

non non
ma question était certainement mal posée et mal placé, donc pas d'inquiétudes pour toi ;-) :-D

03 mai 2010
0

en suivant
30 oui trente ans pour arcachon..
je suis revenu sur la bassin en aout 2009 de mandelieu cannes theoule etc..les seuls ports ou il peut y avoir de la place c'est cannes marina mais pour des motorboat ou des voiliers hollandais qui peuvent demater.; il y a un pont a passer pas tres haut..
pourquoi cannes marina? c'est prive et les places ont ete achetees.; je connaissais une personne proprietaire de 40 places a cannes marina
donc il y en a a louer.;
napoule cannes theoule ce sont des ports en amodiation donc plien bouché sauf moyennant gros cheque(voir plus haut) et selon le pouvoir discretionnaire du capitaine de port si vous avez un beau mais vraiment beau ou rare bateau (on est sur la Cote quoi) vious pouvez trouver une place en location..allez avendre pour les 14 annees qui restent..9X3 85000 oups...
eric

03 mai 2010
0

Bandol, c'est pas mal aussi.
J'arrive en 2006.

Le directeur du port "non, pas de liste d'attente, ce n'est pas la peine, on ne donne plus de contrats annuels".

La solution qu'il me conseille, un contrat d'hivernage (1er octobre 30 avril) et un corps mort dans la baie. Ce que je fais.

Après les élections municipales, je demande à rencontrer le nouveau président de la Sogeba, qui gère le port. il est accompagné du directeur technique du port, qui me dit "si si, il y a une liste d'attente" et explique au nouveau président qu'elle avait été ouverte par l'ancien président qui vendait son cata pour que l'acheteur s'inscrive dessus et soit en première position...

Je demande par courrier mon inscription sur cette liste d'attente des catas. J'aurais naturellement du donc être premier sur cette liste, l'autre ayant reçu évidement sa place.

Année suivante. Nouvelle discussion avec le directeur du port. finalement, il n'y a plus de liste d'attente pour les catas et me voila 3ème sur la liste d'attente des ... 20 mètres et plus !

Evidement, cela fait quatre hivers que je passe dans le port, et je n'ai jamais occupé une telle place.

Que dire d'autre, sinon que je vois bien des nouveaux bateaux s'installer. Comment connaitre les conditions de leur stationnement ? Et voila donc le sens de ma première remarque sur le fait que celui qui a arrosé pour obtenir sa place sera le dernier à en parler.

Jacques

0

si il n'y a pas de liste d'attente officiele
c'est qu'il y en a une quelque part dans un petit bureau influent ;-)

03 mai 2010
0

le journaliste pourra t il nous expliquer un phenomene surnaturel:
reculer sur la liste d attente.

03 mai 2010
0

Je ne suis pas journaliste
mais je peux répondre car ça m'est arrivé.
Réponse: quelqu'un qui est dans une liste pour une autre taille et qui change de longueur de bateau passe dans la nouvelle liste d'attente en gardant sa date d'inscription et donc son ancienneté

03 mai 2010
0

malgre
des renouvellements réguliers il y a 12 ans que j'attends une place à la Ciotat et pourtant il y a 7/8 ans j'avais reçu un document me disant que j'étais 8 ou 9 sur le liste depuis cette liste a disparue et un nombre certain de bateaux ont pris des places sans parler des loueurs qui sont à un double ponton complet, j'ai posé la question "il y a un centre professionnel dans les anciens chantiers pourquoi les loueurs n'y sont ils pas?" je n'ai pas eu de réponse et c'est tout juste si ma demande n'a pas été "perdue"

03 mai 2010
0

pour moi ça n'a strictement
rien à voir...
Que la demande et l'offre ne soient pas à l'équilibre ne justifie rien.

Une question que je me pose est celle de la différence de gestion des places (et des prix) selon le statut juridique de celui qui en a la charge. Cela m'intéresserait de pouvoir comparer une gestion publique/municipale avec celle par un groupe privé...
La même question s'est posée et se pose encore d'ailleurs pour les stations de ski.

04 mai 2010
0

n'importe quoi ...
ou alors t'es obnibulé par le tout privé. On voit ce que ça a donné de casser les monopoles publics. Certes le privé est apparu, c'est accaparé le dit marché. Ensuite les plus gros ont mangé tout cru les petits. Puis les plus gros se sont bouffés entre-eux. En finalité, c'est le "feu" monopole public et devenu le monopole privé. Pour les ports c'est kif, kif. Quelle marché ? Il n'est jamais que virtuel et ne repose que sur l'offre et la demande oK. Mais quid des services. Dans le public l'amortissement des pontons se fait sur 12 ou 15 ans. Dans les ports privés, souvent gérés par les CCI c'est avant tout le fric qui doit rentrer un point c'est tout. Quand aux nombres de places en attente. J'en connait qui sont inscrit dans 10 ports en même temps. Combien sont-ils sont dans ce cas là ? Certes il manque des places, mais certainement pas à la hauteur de ce que tu avances ... 60000 ou 80000. Ces affirmations, ne font que le bonheur des officionados du "marché" ....

04 mai 2010
0

Oh là, stop.
t'es pas mon prof d'éco. En parlant d'écrit ... regarde un peu sur un précédent ce tu as écris toi-même et ta considération des autres. affligeant. Allez, bon vent quand même... si tu navigues toutefois.

03 mai 2010
0

La Turballe
Bonjour,

Je suis inscrit dans ce port depuis .... 1992 ! Cela fait plusieurs années que je suis maintenant en tête de liste, mais il y a une condition que je ne remplis pas : il faut être résident. En somme pour les interessés : vous attendez une bonne quinzaine d'années, et avant l'échéance, il vous suffit d'acheter une résidence sur place.
Suite aux difficultés du port de pêche, la municipalité a décidé de confier la gestion des 2 ports - pêche et plaisance - au conseil général. Un espoir que les mauvaises pratiques cessent ?

Tant que j'y suis, une info sur Port-Haliguen. Je m'étais aussi inscrit, et j'ai demandé s'il y avait "plusieurs listes". Bien sur, la capitainerie m'a répondu non. A peine sorti, un commercant du port m'a proposé une place immédiatement, moyennant la signature d'un "contrat". (Je suis parti sans demander les conditions.)
Comme quoi, en s'adressant aux bonnes personnes, il y a encore des places !

03 mai 2010
0

eh!eh!!!
c'est beau de rêver!!(" gestion des 2 ports - pêche et plaisance - au conseil général. Un espoir que les mauvaises pratiques cessent ?") :jelaferme:
;-)

03 mai 2010
0

normalement
il n'y a plus de gestion municipale, les gestion doivent etre faites au travers de socitée d'economie mixte.
Et la c'est plus de la petite magouille ...

11 mai 2010
0

Faut être résident
pour avoir une place! contradiction avec l'article 59 de l'union européenne. Voir eur-lex.europa.eu puis celeex-txt 61997JO2 Affaire G224/97 Erich Ciola contre Land Vorarberg. Tu peux en faire un petit résumé pour la Direction!

04 mai 2010
0

Arzon
Pour les ports gérés par Arzon (56) , on peut consulter sur le site communal les listes d'attentes remises à jour chaque année en mars.
Tout fébrile on attend la date fatidique comme à l'annonce du Bac et on se rend compte alors qu'on a avancé piteusement de 2 places , désespérant .
Si ça continue c'est mon cercueil flottant que je vais accrocher à mon corps mort :-(

04 mai 2010
0

ou bien...
Ton cercueil lesté qui servira de corps mort à ton successeur! :-p ;-)

04 mai 2010
0

J'ai été très étonné cet été ...
de constater en séjournant au crouesty qy'il y avait un classeur disponible dans le hall de la capitainerie librement consultable avec tous les noms des postulants...en demandant le délai d'attente il m'a été répondu de 12 à 14 ans selon le type de navire...:( pas glop...

et quand je pense que dans le pas de calais il y a un à deux ans maxi...peut etre que la durée d'attente est proportionnelle à l'attrait touristique de la région et/ou à son ensoleillement...voici deux éléments à vérifier pour notre journaliste...

sinon c'est bien connu, il n'y a pas de piston ou de passe droits dans notre pays que ce soit pour une place de port ou pour un poste de journaliste dans une rédaction en vue ...):!

La question mérite t elle d'ailleurs vraiment d'être posée tant les différents réseaux d'influence sont une évidence ? N'enfonce ton pas une porte ouverte ?

04 mai 2010
0

Places de port
Inscrit sur 4 listes : Marans, Saint martin de ré, Rivedoux et les Minimes : au bout de trois ans (sans piston ni bakchich) presqu'en même temps j'ai onbtenu une place pour un 9,50m à Marans et à La Rochelle ! du coup j'ai dis à mon épouse que je devais acheter un 2ème bateau ! cela ne l'a pas fait marrer .... Pour St Martin, je suis en 240 ème position et il se libère 3 places par an ..... j'ai posé la question de savoir si mes héritiers garderaient ma position, il m'a été répondu très sérieusement que ce n'était pas possible !
A Rivedoux, le projet est toujours à l'état de projet et semble le rester pour un bon moment.
Avec un bakchich de 5000 euros place immédiate dans un port que je ne citerai pas.
En cas d'achat d'un bateau neuf, il est possible d'obtenir une place mais là aussi cela devient dur car les vendeurs propose une place pour un ou deux ans, après .... ?
Les reventes de bateaux avec place (en gardant l'ancien propriétaire comme co-propriétaire)ne font pas illusion très longtemps dans les ports bien organisés comme les minimes, c'est souvent le retour à la case départ.
Cela dit, on arrive à trouver de la place avec les formules "escale", même à St Martin (le tarif n'est pas le même) et en jonglant avec les hivernages à terre on y arrive. La formule port à sec présente finalement bien des avantages et préserve les bateaux.
Les positions sur les listes d'attente sont aussi fonction des caractéristiques de la place demandée, lorsque l'on approche du but, la liste est en fait fractionnée suivant le type de place demandée : cata, +12m, -8,00 etc.... et l'attente peut_être différente.

04 mai 2010
0

je vais me faire huer, mais tant pis ...
est il raisonnable de laisser son bateau au port quand il navigue que 15 jours/an ?
(quand ce n'est pas quelques jours d'ailleurs)
je parle de mon coin, en Bretagne nord ou le climat est très "particulier" ou bcp de plaisancier envisage de naviguer qu'au mois d'aout pour cause de météo plus clémente, mais aussi car ils sont très loin de leur bateau et ne peuvent faire autrement
la solution de port à sec ne serait elle pas plus adapté pour ceux qui navigue peu ou très peu ?
c'est le choix que je ferais en tout cas
après ...

04 mai 2010
0

port à sec ?
le problème c'est que presque tout le monde veut une place à flot en août - çà ne résoudrait le problème que s'il y avait un étalement des congés et un été plus long.

04 mai 2010
0

il n'y a pas de mouillages abrités partout !
entre Hendaye et la Bretagne par exemple, et ceux qui naviguent ont besoin de places visiteurs dans d'autres ports - on bute donc sur une concentration de la demande de places à flot à la même période..

04 mai 2010
0

Pas si simple
Ce n'est pas tant le mois d'aout qui poserait problème, puisque les gens naviguent avec leur bateau et peuvent aller au mouillage.

Le problème des ports à sec, c'est la gestion des bateaux qui veulent partir à la journée ou pour le we en mai et juin.

Sinon, oui, si tu es loin de ton bateau, et que justement tu n'en profites que pour tes vacances, alors le port à sec est une trés bonne solution. Pas de souci de tempête, moins de vol (c'est difficile de monter sur un bateau à terre), et la possibilité de réserver ta mise à l'eau le jour voulu. Et tu n'as même pas besoin de mettre de l'antifouling.

Le port à sec est moins bien adapté pour celui qui habite à coté de son bateau et souhaite en profiter à chaque rayon de soleil, même si ce n'est que pour quelques heures.

Jacques

06 mai 2010
0

D'accord
Entierement d'accord
la moyenne de 90 % des voiliers est de jours par ans
c'est d'ailleur pour cela que les assurances couvrent très bien

les ports à sec sont une exellente solution dont le bateau ne se portera d'ailleur que mieux s'il ne navigue pas beaucoup

j'en ai une réservée dans le futur port de l'Atlantique dans la Loire créé par la Baume nautic
livraison de 2 mois
il assure la mise à l'eau dans les 30 mn après votre appel et est ammarés à un ponton
le mouvement est facturé 35 euros pour les propriétaires

c'était l'option que j'avais retenu avant d'avoir ma place à l'herbaudiere

04 mai 2010
0

4 mois d'attente...
Au Cap d'Agde j'ai eu ma place en moins de 4 mois pour un moins de 8 m et sans aucun passe droit.La vitesse d'attribution nous a surpris et il a fallu modifier nos plans en catastrophe pour transferer le bateau qui était à La Rochelle en place visiteur où l'on est plutot maltraité,entassé d'un ponton à un autre au gré des diverses manifestations organisées.Depuis je goute à la tranquilité d'esprit d'avoir ma place quand je rentre au port sans me presser pour arriver avant la foule...

04 mai 2010
0

Lobito
tu as bien raison sur les fondements théoriques que tu mobilises à propos des monopoles d'Etat.

De façon tout à fait empirique, j'ai bien remarqué qu'avec l'ouverture du capital vs la privatisation de nos principales industries, le consommateur avait été le grand gagnant !

C'est là un discours qui relève selon moi d'un prêchi-prêcha de sens commun qui nous a mené là où nous en sommes, sur fond précisément de méconnaissance des principes élémentaires de l'économie. Basta avec la "main invisible du marché".

Si tu penses payer moins cher ton téléphone aujourd'hui que par le passé, tant mieux pour toi. C'est d'ailleurs la même chose pour le gaz, l'essence et je m'en félicite aussi tous les jours...

Plaisanterie à part, tu ne m'enlèveras pas de l'idée qu'une gestion transparente des places ne peut pas faire bon ménage avec celle du profit sur une denrée rare. Cela ne peut qu'aggraver les choses.

Pour ma part je suis basé à la Grande Motte, port à ma connaissance géré par la municipalité (mais je peux me tromper...) et pour lequel il me semble que les procédures d'attribution sont plutôt claires.

04 mai 2010
0

Lobito,
c'est bien d'être exalté...

Vas juste voir ici, dans le Var, ce que cela donne, les ports privés.

Il y en a quelques uns...

Les tarifs sont généralement 4 fois plus élevés que les ports publics...

Tu parles de la Gréce, alors vas y à fond. Parle aussi des banquiers qui les ont foutus dans ce sac de noeud...

Jacques

04 mai 2010
0

Change tes lectures et arrête de regarder la télé
Tu vas simplement sur google et tu regarde un truc qui s'appelle Goldman Sachs. C'est une banque qui a provoqué la crise des subprimes, qui s'est goinfré dessus, et qui a fourgué des produits financiers indexé pour restructurer la dette grecque, l'envoyant au fond du trou...

Mais t'as raison, c'est plus facile de gueuler contre ces branleurs de fonctionnaires, contre ces français puant, et tout ces lieux communs dont tu nous abreuves sur tous les fils.

Continue, j'adore ton esprit positif.

Jacques

04 mai 2010
0

On se calme...
A. Parisot, on t'a reconnue ! Enlève ton masque !

:-D :-D :-D :-D :-D :-D

04 mai 2010
0

malheureusement erendil a raison
chaque fois que quelque chose a ètè privatisè,les usagers ou utilisateurs ont subi une augmentation.
il n'y a qu'a voir avec GDF et le tarif du gaz entre avant et après son passage a suez,et des exemples pareils il y en a à foison.

04 mai 201016 juin 2020
0

offre et demande ?
Pas si simple.

Déja, le privé n'apporte pas de baisse de prix. Il y a des myriades d'exemples qui le démontrent, les deux classiques étant la distribution de l'eau et les sociétés d'autoroutes. Si le téléphone a baissé, c'est d'abord grace à de sérieuses évolutions technologiques.

Sur les ports, il y a un problème d'offre, mais la construction de nouvelles places ne résoudra pas tout. Il y a des endroits plus attractifs que d'autres. Par exemple à Hyères, où tu as un aéroport avec des lignes low cost à 500 m des bateaux, une rade protégée et des iles magnifiques à quelques milles, tu peux construire 300.000 places de bateaux, elles seront vendues dans l'année...

Je persiste à penser qu'il y a un sérieux problème dans la gestion des places de port. Tout simplement parce qu'il est plus facile de ne rien gérer du tout, d'encaisser les abonnements et de s'en contenter.

Un port, c'est une infrastructure lourde, assez polluante. Tu n'as pas forcément envie d'avoir ça sous ta fenêtre quand tu habites en bord de mer.

La bonne solution serait donc de remplir ceux qui existent déja, et de résoudre le problème des bateaux qui ne bougent jamais et bloquent des places.

La solution des ports à sec fonctionne aussi bien pour les petits bateaux facilement manutentionnables.

Mais là aussi, il y a une marche arrière incroyable. Dans notre coin, le Var, la quasi totalité des cales de mise à l'eau, qui étaient gratuites, deviennent payantes. C'est stupide, cela permettait de stocker des bateaux dans les jardins.

Je joints deux photos sur l'abérration de la gestion des places. Les deux voiliers stationnés à couple du quai, par exemple, à Bandol n'ont jamais bougé. Jamais. Enfin depuis 5 ans que je les surveilles.

Avec Erendil, stationné normalement sur pendille, je paie le prix de deux places. Qui croira qu'ils paient chacun le prix des 5 places qu'ils occupent ?

Jacques

04 mai 201016 juin 2020
0

La deuxième photo
toujours Bandol.

A noter que la photo est prise en aout 2007, ce qui explique que le port est assez vide.

Jacques

04 mai 2010
0

la solution
est pourtant simple :

farm3.static.flickr.com[...]8a4.jpg

;-)

04 mai 2010
0

votre débat
est sans issue mais ... l'argument : "... lors des tempêtes précédentes on a vu les retraités spontanément se démenaient pour aller reler les poteaux et remettre le jus aux sinistrés ..." me gonfle !!!
Les hasards de la vie m'ont fait vivre dans un pays où les tempêtes sont fréquentes (anémomètres exposés à 250 noeuds) et l'électricité "privée" et ben ... les lignes sont dépannées vite, très vite (si non les consommateurs annulent leur contrats pour aller voir chez le concurrent) et j'ai connu un retraité (un privé donc) qui y retourne chaque année pour réparer les lignes qu'il avait posée jadis ... :jelaferme:

04 mai 2010
0

Lobito,
pourrait tu être moins désagréable, le débat qui d'ailleurs dérive sec, y gagnerait en courtoisie.

04 mai 2010
0

En France
La baisse des prix pour les consommateurs était l'argument principal des promoteurs de la privatisation de GDF puis de sa fusion avec Suez.

On engage les paris ?

Je paye ma tournée avec plaisir si ça évolue à la baisse... ;-)

04 mai 2010
0

Allons allons
Les autoroutes : "il y a d'autres pays où elles sont gratuites". Et privée ?

Je connais aussi des myriades de boites privées mal gérées. T'as entendu parler de la Société Générale, par exemple ? Des dizaines de milliers de boites privées qui déposent leur bilan chaque année ?

Il ne faut pas confondre statut, public ou privé, et management. Tu peux être excellent gestionnaire dans le public ou dans le privé, ou nul dans les deux cas.

C'est SFR qui opèrela téléphonie dans mon entreprise (fixe et mobile). Je n'ai jamais vu une structure autant bordélique.

C'est EDf qui nous fournit l'électricité et le gaz. Service impeccable, moins cher que Direct Energie et Poweo.

Jacques

04 mai 2010
0

Privatisation ...
de GDF et d'EDF. Depuis les tarifs se sont envolés,(+ 40 % et c'est pas fini), les services hier gratuits sont aujourd'hui payants. C'est la 4ème années consécutive qu'a GDF (offert à Suez), les dividendes versés aux actionnaires sont supérieurs à la masse salariale. Démonstration faite, on aurait pu baisser de 10 % les tarifs pourtant augmentés de 9,50 %. A EDF (offert à Véolia) alors que l'ensemble des infrastructures ont été payés par "feux" les usagers (toi et moi) devenus clients. Nos gouvernants toujours prêts à rendre service aux leurs, s'apprêtent à "offrir sur un plateau et à prix côutant" 25 % de la production nucléaire aux autres opérateurs privés qui, eux le revendront à prix d'or. Lobito, toi qui vantes les mérites du système capitaliste, t'imagines possible qu'un jour Michelin soit obliger d'offrir 25 % de sa production à GoodYear ou autre Frestone ? Une chose est sûre et avant que tu n'attaques les personnels de ces ex-entreprises publiques, lors des tempêtes précédentes on a vu les retraités spontanément se démenaient pour aller reler les poteaux et remettre le jus aux sinistrés. Par contre je n'ai jamais vu un retraité de Total aller nettoyer les plages après les naufrages des bateaux poubelles. En Angola, t'es dans le pétrole ?

04 mai 2010
0

oui
on en a eu un bel exemple avec Moulinex...

Très sympathique illustration des vertus de la financiarisation de l'économie !

La dette que tu évoques est aussi la conséquence de la conversion permanente d'argent public en fortune privée par des mécanismes dont l'histoire du Crédit Lyonnais a été le symbole absolu. C'est vrai que chaque contribuable n'a eu qu'à verser que quelques dizaines d'euros à ceux qui ont empoché indûment la mise au bout du compte... Ces mêmes industriels qui dénoncent le "trop d'Etat"... Mais on s'éloigne de la question initiale...

04 mai 2010
0

je trouve désolent que très souvent certains ne peuvent s'empécher
de détourner les fil sur des phénomènes de sociétés
d'entreprises et politique .
Qui n'ont rien a voir avec le problème de place dans les ports .
:-(

04 mai 2010
0

lobito ,le problème n'est pas de savoir qui a commencer ou pas
le problème est d'alimenter ce genre de discutions ,ce que tu fais hélas très bien ,alors qu'il serait très simple de rester dans le sujet.
Cela éviterais de vous accrocher bêtement et de finir comme d'habitude a la cape .

04 mai 2010
0

"bel exemple de la perte d'emplois dont on connait bien la cause premiere"
Heu... Laisse moi deviner...

Trop de salariés syndiqués ? C'est ça ?

:tesur:

04 mai 2010
0

Moulinex....
pas spécialement un exemple nautique, nous nous éloignons donc de notre raison d'être ici...

Mais le cas de Moulinex est assez simple et classique. Il s'agit uniquement d'une erreur persistante de positionnement marketing sur des produits d'entrée de gamme où ils ne pouvaient lutter avec la concurrence des pays à bas coût de main d'œuvre. Dans nos pays où la main d'œuvre est chère, il faut se positionner sur les produits à forte valeur ajoutée, plutôt du haut de gamme. C'est ce qu'a bien compris une autre entreprise française du même secteur qui a d'ailleurs repris une marque du groupe Moulinex qui se trouve précisément dans le haut de gamme et qui prospère allègrement.

Dans notre domaine spécifique, l'augmentation de la taille des bateaux que l'on peut constater est due uniquement à la fantastique hausse du niveau de vie des 50 dernières années qui rend ces bateaux accessibles à plus de clients.

04 mai 2010
0

oui
ils nous saoulent avec leur polémique droite gauche.

04 mai 2010
0

pas seulement
à mon avis. Il y a aussi la politique menée au nom du "too big to fail" (rachat effréné de la concurrence : l'italien Elfi, Krupps, etc...) et qui a fortement grevée les finances du groupe. Mais en effet on s'éloigne, donc j'en reste là... :-)

04 mai 2010
0

C'est d'ailleurs pour cela
que les banques et les constructeurs de bagnoles se sont fait aider par l'état l'année dernière...

Avant de recommencer strictement pareil.

Jacques

04 mai 2010
0

il y a un truc qui me dèrange
ce n'est pas la premiére fois ,que le sujet des places de port est traitè,et chaque fois,on fustige les gens dont le bateau passe plus de temps au port qu'en mer.
dèjà,il faut voir l'éloignement domicile/bateau qui fait qu'on ne peut aller naviguer chaque W E,il y a aussi la mètèo qui fait que lorsqu'on pourrait y aller,pile ce jour là , il pleut.
puis il y a les obligations familiales,puis etc,etc.
je vois l'origine du problème des places de port d'une autre manière.
quand l'auto s'est dèmocratisé,on n'a pas demandè aux possesseurs de vèhicules faisant peu de kms ,de ne plus rouler afin de rendre plus fluide la circulation.on a amèlioré le réseau existant,et pour que tout le monde puisse rouler,on a fait des autoroutes ,et tout le monde a trouvè ça normal.
on peut aussi voir le problème du logement de la mème façon,appartements inoccupè 11 mois sur 12 , la aussi,il y aurait de la place pour tout le monde.
la plaisance s'est dèmocratisée,c'est très bien,mais il eut falu que les infrastructures suivent.au point ou nous en sommes,force est de constater que la plaisance est entrain de redevenir un loisir "èlitiste",il n'est qu'a voir la taille des bateaux qui se vendent le plus et les prix des places en constante augmentation.
situation de crise qui si rien n'est fait,ne pourra que s'aggraver.

04 mai 2010
0

100% d'accord avec Sagitaire
Je rajouterai que pour le problème des listes d'attente il faudrait obliger l'affichage ce qui éliminerait pas mal de magouille, on pourrait également centraliser les demandes par région ce qui permettrait d'avoir une idée précise sur le nombre de places manquantes .A Port Leucate , il y a 2 ans on a rajouté une centaine de places ,plus de la moitié des personnes de la liste d'attente qui on été contactées on déclinées l'offre .Egalement vu un couple profitant de la promenade dominicale se renseigner s'ils sont toujours sur la liste d'attente, en discutant avec eux ils m'ont avoué qu'ils n'étaient pas propriétaire pour le moment mais prévoyaient d'acheter un bateau d'ici 2 ans.
On pourrait également se poser la question ,alors que beaucoup d'intervenants parlent de friches portuaires et autres que l'on pourrait aménager ,pourquoi on ne trouve pas d'investisseurs, sûrement que la rentabilité n'est pas terrible ,il y a 5 ans au conseil d'exploitation on parlait d'équiper trois darses existantes à ce jour elles ne sont toujours pas équipées .La solution de rentabilité serait d'augmenter les tarifs ce qui reviendrait à faire de la plaisance un loisir élitiste .

04 mai 2010
0

cap d'agde
je suis sur liste d'attente depuis 1 an et demi et, au dernière nouvelle ma place est 147 ième, à raison de 30 places par an en moyenne faite le compte.
Par contre des places vides il y en a, des bateaux épaves il y en a, des qui ne bougent pas depuis des années il y en a aussi et moi pauvre cloche j'attends et je paye le prix escale, évidemment c'est plus rentable...

04 mai 2010
0

hhmm
c'est quoi le prix escale ?

pour ma part en zone technique depuis l'achat du bateau il y a en environ 1 an, le port m'a gentil envoyé un petit cadeau d'anniversaire: augmentation du prix de 10% par MOIS... probablement jusqu'à tant que je ne puisse plus payer, comme les épaves qui sont autour de moi, ou mieux, que je bouge de la ...
vu que je vais bouger, je m'interesse des prix "escale"

04 mai 2010
0

le prix escale
c'est le tarif lorsque tu fais escale dans un port quel qu'il soit, à la journée, semaine ou mois.
A savoir que le tarif escale sur une longue durée équivaut environ à 3 fois le tarif place à l'année.

04 mai 2010
0

Pas question de stigmatiser les bateaux qui ne peuvent pas naviguer
Chaque bateau a effectivement son histoire.

Et chacun souhaite évidement pouvoir naviguer "quand il le souhaite". Simplement, il y a des cas où c'est réaliste, et d'autres où cela l'est beaucoup moins et alors il devient plus sage de laisser la place au port pour une autre solution.

Jacques

04 mai 2010
0

manque de gestion
au dela du cruel defaut des places en france ,il se pose aussi la question de leur gestion.Car a ce jour dans un grand port de la cote atlantique des places restent disponibles a l'annee,des amodiations faites dans le cadre d'une boucle atlantique d'un an laisse plus de la moitie du temps cette place inoccupee et pourtant les listes d'attente sont longues.
alors oui il y a un manque chronique de place mais la gestion de nos ports (prives ou publiques)est aussi en cause.
savons nous reellement gerer les rotations de nos bateaux et avons aussi envie de le faire.
rappelons simplement qu'un bateau en attente de place et donc sans contrats rapporte plus a nos ports!!!!!

04 mai 2010
0

A beaucoup d'endroits
où on pourrait créer des places, on considère trop souvent un bétonnage massif et donc pas étonnant que les ecolo-ayatollahs surgissent en courant et en vociférant.

Je ne comprends pas pourquoi on ne pense pas à simplement monter des enrochements, des digues pour fermer une zone avec tout simplement des bouées.

Il me semble que le coût de telles installations serait beaucoup plus à portée de petites municipalités et la cohérence écologique serait plus facile à obtenir.

04 mai 2010
0

excuses
passer la retraite

04 mai 2010
0

lobito
et toi, quand prends-tu ta retraite d'H&O? ça nous ferait des vacances!

04 mai 2010
0

désolé
mais je suis pas en Tunisie mais en France avec ses avantages et ses inconvénients et toi tu es où ???? ;-)

04 mai 2010
0

tu as pris l'habitude...
du Pays

04 mai 2010
0

et c'est bien
pour passe la retraite ??? ;-)

04 mai 2010
0

marque dessus
peut etre mais avec un faux nom
dommage
eric

04 mai 2010
0

et bien,
ce style de demonstration me laisse pantois!!!!:bravo: :bravo: :bravo:

04 mai 2010
0

Je trouve cet article intéressant
même si c'est sur un site commercial. Il explique assez bien le problématique et les solutions à disposition.

www.quovadis-beneteau.com[...]ort.asp

Paul

04 mai 2010
0

le site Q... est très ..
interessant

04 mai 2010
0

et bien dites donc!!!

j'en connais qui on eut leur contribution mise "hors jeu" et m^me d'autre vu leur interventions carrement effacé pour infinement moins que certain exalté dans ce sujet!!!!!

et c'est quoi la question dejà???

04 mai 2010
0

c'est vrai Calypso
et je trouve que ... "ça craint" ...

04 mai 2010
0

dèbat
pour "certains"la dèfinition du dèbat se rèsume à un monologue obligatoirement approuvè à l'unanimitè.

04 mai 2010
0

Y a des places de libre à ...........
Je crois que des places sont encore disponible au port de Dinard, ils ont augmenter de 200 places l'année dernière et la liste d'attente a disparue et st cast et son nouveau port y reste peut être des places.......
FDH

04 mai 2010
0

Si jétais le journaliste de l'Expansion ...
Quelques réflexions d'un 'estranger' ... :)

Puisque c'est un article pour l'Expansion, qui est une journal à orientation plutôt 'économique', c'est sous cet angle-là que j'approche le sujet.

Première hypothèse: le "marché" des places de port n'en est pas un.
- Un marché suppose en général que les "producteurs" puissent adapter l'offre à la demande. Ce n'est pas le cas ici pour diverses raisons.
- Un marché suppose que les "producteurs" puissent fixer librement leurs prix pour équilibrer l'offre et la demande. Privé ou public, les ports de plaisance sont, à mon avis, soumis à une forme de régulation des prix qui ne permet pas d'équilibrer l'offre à la demande.

=&gt Première conclusion provisoire: il n'y aucun méchanisme de marché qui permette d'équilibrer l'offre à la demande. Donc, il faudra des méchanismes hors marché pour arriver à cet équilibre: listes d'attente, copinage, priorité à certains groupes (les bateaux classiques, les bateaux des résidents, ...), etc, etc, etc. Dans des cas analogues, ce genre de situation mène assez souvent à l'émergence d'un marché noir et/ou à diverses formes de corruption.

Une hypothèse importante que je fais, c'est que les ports de plaisance n'ont pas le droit de fixer les prix librement.
- Il me semble que les ports publics n'ont pas le droit de demander plus que les coûts des services offerts.
- Comme les opérateurs privés utilisent une propriété publique, ils opèrent dans le cadre d'un système de concession si j'ai bien compris. En général, les concessions, quelque soit le secteur ou le pays, sont soumises à toute une série de règles concernant les prix, les revenus, la rentabilité sur les capitaux, etc. Ce serait intéressant de collecter de l'information sur les termes exacts de ces contrats de concession. Et comment ces contrats sont-ils allouer? Y a-t-il une forme d'enchère? Si oui, sur quoi portent-elles?
- La principale différence en terme de prix entre ports privés et ports publics devrait être la rémunération de l'investissement. Là où un port public peut s'en passer, c'est tout à fait impossible pour un opérateur privé. Il me semble qu'il devrait avoir moyen d'obtenir des informations financières pour vérifier certaines chose. Quelles est la rentabilité sur les capitaux employés pour les marinas privées par exemple? Ce serait un moyen rapide de vérifier si les opérateurs privés font des profits anormaux.

Mais si les prix devrait être plus ou moins régulés comme je le crois, comment se fait-il que les ports dans le Nord de France (et en Belgique/Hollande/etc) soient tellement moins chers qu'en Méditerranée?

Les gestionnaires de ports de la Med ont-ils des coûts plus élevés qui pourraient expliquer ces différences? Mais pourquoi donc? Ou est-ce qu'ils parviennent à contourner d'une manière ou d'une autre les régles auxquelles leurs prix sont sensé être soumis?

Peut-être en gonflant artificiellement les coûts acceptés par les règles administratives/contrats de concession? Les petit bancs et les poubelles sur la plage font partie de la marina 500m plus loin par exemple.

Voilà quelques questions que je me poserais. Un dossier intéressant pour un bon journaliste.

PS: A titre d'info, mon bateau est en Belgique et j'ai obtenu une place définitive un peu plus d'un an et demi après en avoir fait la demande.

05 mai 2010
0

C'est une honte
La cupidité étant la chose la mieux partagée d'un bout à l'autre de l'éventail politique, qu'il s'agisse de la puissance publique ou des gestionnaires privés c'est facile de s'entendre sur le dos des "riches" plaisanciers pour les taxer à souhait.
On trouve ainsi des prix de place astronomiques qui ne correspondent à aucune justification en contre partie d'un service rendu sinon de profiter de manière scandaleuse de la rareté de l'offre.
Cf les prix sidéraux des amodiations de 28 ans à la Seyne sur mer qui donne le droit d'acquitter la lourde facture des services portuaires en sus.

Ca me fait penser à un système à la soviétique qui aurait réussi : des contrats de locations léonins qui ferait bondir des associations de consommateurs normalement constitués, des prix en hausse constante sans amélioration du service rendu(par exemple +30% en ce qui me concerne en 5 ans) et des files d'attente infinies de consommateurs résignés, des passe-droits....

Je ne veux pas dire que tous les ports sont ainsi gérés mais le modèle pervers tend à se généraliser.
Il y aurait des possibilités d'investir sans dénaturer les sites pour développer les ports de plaisance, en particulier dans la partie des ports laissé libre par la diminution de la pêche.

On a le sentiment d'être pris en otage, et maintenant l'impossibilité d'acheter ou de revendre son bateau avec la place sans "arrangements à titre trés onéreux".

Tout ça est stupide, nos fabricants nationaux champions de l'exportation qui occupent quelques dizaines de milliers de salariés en france ont fortement intérêt à délocaliser leur production (ce qu'ils ont largemment déjà pratiqués) pour continuer leur développement à l'étranger puisque le marché français est bloqué.
En ces temps de crise et de chomage ou comment se tirer une balle dans les deux pieds à la fois.

05 mai 2010
0

je dirais surtout ...
qu'on l'a dans l'oignon ...
et bien profond ...

05 mai 2010
0

Le poete disait
plaisancier,
vache a lait.

05 mai 2010
0

d'après le site de la FFPP
la majorité des ports, depuis les premières lois de décentralisation, serait administrée par des SEM (sociétés d'économie mixte).

Mais selon leur site, la variété des formes juridiques serait importante :

Les ports de plaisance sont exploités dans le cadre commun du service public industriel et
commercial.
Depuis 1983, la gestion du domaine public portuaire de plaisance a été principalement transférée aux Communes. Aux Départements a été transférée la gestion de ports mixtes (commerce et plaisance) et l’Etat a conservé la gestion de quelques ports de plaisance situés dans le périmètre ou contigus à des ports militaires ou d’intérêt national.
Cette gestion peut être exercée directement (régie) ou déléguée (concession, affermage, régie intéressée, régie avec garantie de recettes, gérance), sous des formes d’exploitation variées :

· Régies simples
· Régies dotées de l'autonomie financière
· Régies dotées de l’autonomie financière et de la personnalité morale
· Etablissements Public d’Intérêt Commercial (EPIC)
· Syndicats mixtes communaux et/ou départementaux
· Sociétés d'Economie Mixte (SEM)
· Sociétés Anonymes
· Sociétés à Responsabilité Limitée
· Chambres de Commerce et d'Industrie
· Associations Loi de 1901
· Ports d'intérêt national
· Ports Autonomes

05 mai 2010
0

étonnant
pour ma part, en BZH Nord, quand on s'est inscrit sur liste on nous a annoncé 4 ans d'attente.
Puis le maître de port s'est intéressé de près à la fameuse liste : il a contacté directement toutes les personnes susceptibles d'avoir une place "rapidement".
La plupart des gens contactés, je dis bien la plupart, on décliné l'offre de place : ils n'avaient pas de bateau, ou plus les moyens financier d'en acheter un, ou déjà une place dans un autre port, etc ...
Du coup, on n'a pas mis 2 ans pour avoir une place pour notre futur bateau de 10 m (qui n'est toujours pas à l'eau, car pas terminé encore ;-))
Pour info, on paie 1123 € l'année, ce qui à mes yeux reste honnête en mesure du service offert.
Le port est parfaitement entretenu, très accueillant.
Les tarifs ont augmenté de 10 % par an sur les deux dernières années, du fait d'un redressement fiscal. Deux autres ports ont subi ce redressement.
Cette perle rare est à Tréguier, 22, c'est une gestion municipale.
L'accueil et l'entretien sont assurés par des fonctionnaires ...

Si nous n'avions pas eu de place, nous aurions pu avoir un contrat d'hivernage, du 1er octobre au 30 avril pour 700 € il me semble, et ensuite on aurait payé le tarif "passage" (250 € par mois).
Un port à sec vient de se créer : ça coûte plus cher !

05 mai 2010
0

Pour continuer
Et là je ne vais pas me faire des amis...

Regardez (de haut si possible) un parking de super marché aux heures de pointe et un parking à bateau (appelé aussi port ou marina).
La seule différence entre les deux est que le parking de super marché se vide de temps en temps.
Sinon c'est du pareil au même...le grand circuit de la consommation individuelle.

Une des solutions pour avoir plus de place ne ne serait elle pas, que les propriétaires de bateaux naviguent?

100000 euros dans un voilier, des frais énormes en équipement et entretient, des produits toxiques à gogo, des années d'attente pour une place en râlant, puis 2500 euros à l'année quand enfin on l'a obtenue.
Et tout ça pour une ou deux semaines par an ( là je suis gentil).

Continuons tout ça s'en y réfléchir,à râler sur des mauvais sujets....et construire de beaux parking qui défigurent nos côtes, nous sommes sur la bonne voie.

Pourrions nous nous enflammer sur :
" Pourquoi ne pas acheter un bateau à plusieurs?" ou
" pourquoi le voisin de port qui à un voilier énorme, qui ne sort jamais, ne veux t'il pas prêter son bateau pour deux semaines?"

05 mai 2010
0

au moins....
Ils vivent sur leur bateau (ce qui est rarement le cas) et ils "gardent" gratos les bateaux des autres.

Cela représente une partie vraiment minime...

Dans le port où tu es, combien de personnes ne vivent pas sur leur bateaux? Combien de fois ces personnes là sortent telles avec à l'année? Combien de temps passent elles à bord en une semaine, même sans naviguer?

Je ne veux pas montrer du doigt (même si je le fais) mais, une fois de plus, comme pas mal de "problèmes" de notre société, c'est la pensée de la solution individuelle me chagrine.

Le chacun pour sa gueule permanent.

Pour l'histoire, des amis qui possèdent un joli bateau en CP de 9 mètres environ, habitent à 800 km de celui ci.
Ils l'utilisent deux à trois semaines en été.

Navrés de ne pas pouvoir l'utiliser plus, ils encouragent très fortement enfants, amis habitant plus près à prendre le bateau gratuitement.

On est presque un dizaines de personnes susceptibles de pouvoir sortir avec. Chacun pouvant emmener qui bon lui semble..."les amis de tes amis sont mes amis".
Ça fait un paquet de monde autour d'un seul bateau.
Malgré cela....ce bateau ne bouge même pas assez pour empêcher d'avoir une jolie collection d'Algues et de coquillages collés sa coque....
Et il reste le plus souvent au bout de ces aussières, bloque une place au port que certains attendent depuis 5 ans...

Biensûr, et comme chacun ici, avec les meilleures raisons du monde, j'ai aussi mon "propre" bateau à moi tout seul...qui encombre parfois nos magnifiques marinas toutes neuves aux accès grillagés pour la sécurité des "biens".

Pas facile d'être cohérent..

05 mai 2010
0

Un proposition pour le grenelle de l'environnement.
Il parait que les bateaux de plaisance ne sortent pas assez.
Proposition : augmenter les congés payés des propriétaires de bateaux de plaisance pour leur permettre de se servir plus souvent de leur bateaux et vider les ports.
Combien ? au moins 10 semaines de plus. La mesure serait financée par une taxe sur les non-propriétaires de bateaux de plaisance.
Personnellement j'habite à quelques centaines de KM de mon bateau et depuis plusieurs années, je navigue entre trois et quatre semaine par an et pendant quelques WEE.

05 mai 2010
0

Erendil...
non pas d'accord que tu partes à la retraite maintenant, pas avant 61! merci de continuer à cotiser pour moi et me permettre de naviguer!!

05 mai 2010
0

justement !!!!
C'est vraiment ça la bonne question!

;-)

Ni y aurait il pas d'autres solution que d'avoir sa propre voiture qui nous permet d'aller rapidement tout les jours au travail....travail, nous permétant de payer le crédit de la voiture....qui permet d'aller au travail...?

Tout est lié...et se problème de manque de place dans les ports reflète un problème bien plus large...

05 mai 2010
0

jeanmar
bonjour, ton bateau me plait bien, merci de me le mettre à disposition du 15 juillet au 15 août et je te précise que je préfère le RIOJA au Bordeaux et le foie gras à la langouste, change aussi tes draps en coton pour de la soie dans laquelle il est nettement plus agréable de pêter!
merci

05 mai 2010
0

il est clair
que pour pas mal de bateaux, si on fait le calcul, le mille marin coûte très cher à tous points de vue...

Après, chacun voir midi à sa porte. J'ai acheté mon ancien Dufour 2800 (aujourd'hui revendu) à un monsieur qui l'avait gardé 2 ans et qui n'était jamais sorti en mer ! Il avait tenté une fois une sortie au moteur et sitôt passé l'entrée du port, il avait eu "peur" selon ses propres termes. Du coup il utilisait son bateau comme un camping car, le we, pour venir boire le café avec sa femme, casquette de capitaine sur la tête histoire d'être dans l'ambiance...
Sur le ponton où je suis, il y a au moins une dizaine de personnes qui vivent à l'année sur leur bateau et qui ne sortent JAMAIS, quelles que soient les conditions météo. Pour elles, cela revient tout simplement moins cher que de se loger dans un appartement où ils auraient à payer les impôts fonciers, l'eau, l'électricité, etc... Que faut-il faire ? Leur proposer d'aller dans une caravane au camping ? Après tout, chacun fait bien comme il veut ou comme il peut...

05 mai 2010
0

ouf

le bon sens existe encore

9 plaisanciers sur 10 devraient plutot s'orienté vers l'usage (location) plutot que vers la possesion ,possesion qui est en grande perte de vitesse de nos jours .

josé

05 mai 2010
0

Tu as déjà calculé ...
... combien de minute par jour tu utilises ta voiture en moyenne? Moi, probablement moins de 1h par 24h en moyenne. Et qu'est-ce que tu en fais de ta voiture quand tu ne roule pas?
;-)

Et on peut continuer comme cela pour beaucoup d'objet de la vie courante:
- ta chaîne hi-fi
- tes fourchettes
- ton appareil photo
- etc
- etc

05 mai 2010
0

T'as trouvé la oonne idée, mais t'es un peu trop soft.
Les congés payés de plus, c'est bien.

Mais face à un problème d'une telle ampleur, il faut des mesures radicales.

Je propose de baisser carrément l'age de départ à la retraite des propriétaires de bateaux.

Ainsi, ils partiraient naviguer et libéreraient ainsi des places pour que ceux qui travaillent encore puissent laisser leur bateau entre leurs congés payés.

Je propose de fixer l'age de départ à la retraite à 48 ans (je les ai tout juste, mais évidement cela n'a rien à voir).

Jacques

05 mai 2010
0

je n'ose pas faire de
l'humour noir sur les vertus de la retraite par capitalisation (les miraculeux "hedge funds" à l'américaine) car je risque de mettre de l'huile sur le feu !

:-D :-D :-D :-D :-D

05 mai 2010
0

pardon...
Cette réponse était destinée à Numawan.
un peu plus haut.

05 mai 2010
0

Salut Ponton
Sois le bienvenu dans mon palace !!! :-) et avec grand plaisir.
Programme de nav pour la dite période...isolation de la coque (grosse chaleur bretonne...prévoir au moins 30°C...15 en juillet, 15 en Aout).
Mais protection aux UV garantis par le toit du hangar.
Si on va plus vite....on pourra même commencer les aménagements...je fourni les outils.

Pour le vin, ici on en fabrique pas, mais comme on en bois beaucoup il y a du choix.
Le foie gras, pas de soucis...j'ai des potes qui gavent dans le sud, mais ils ont peut être déjà tout mangé...vu qu'il n'en font qu'en petite quantité.
Pour le couchage, ça sera hamac dans le chantier (pas mal en cas de gite excessive) et j'ai bien un duvet douillet à te prêter.

La meilleure nav de ta vie garantie ;-) et le tout sans encombrer de place dans un port!

Elle est pas belle la vie?
A cet été!
Jean mar'

05 mai 2010
0

Tu oublies ...
... que beaucoup de bateaux à voile relèvent de la catégorie 'transport en commun'. Même s'il n'y a qu'un seul propriétaire, il y a en général un ou plusieurs équipiers qui profitent aussi.
;-)

05 mai 2010
0

jean mar
si les tarifs étaient plus doux crois bien que je louerai une voiture, tout peut se louer il y en même qui louent le seigneur!!!
salut et fraternité.:

05 mai 2010
0

Peut-être...
Qu'il y a assez de places de port, et trop de bateaux ????
Je me comprends !!!! :-)

05 mai 2010
0

je n'ai peut-être pas tout compris
il y a une pénurie de place ,donc des personnes attendent sur une liste afin que des places se libèrent .
Le fait qu'il y est des bateaux qui ne sortent que pour des vacances ,le fait qu'il y est des bateaux qui sortent tout les jours ne change rien au problème .
Ceux qui ne sortent que pour les vacances louent leur emplacement ,et bien entendu on ne peut mettre d'autre bateaux a leur place ,ceux qui sortent très souvent idem-me on ne peut mettre un autre bateau a sa place ,il loue et doit pouvoir a chaque sortie être sur de retrouver sa place libre .
Par conséquent ,je ne vois pas d'autre solutions que de créer des emplacements ,ports a sec ,port a l'eau .
Sans cela rien ne changera et je pense qu'il est inutile de palabrer en ce qui concerne ceux qui sont déjà servis dans un port

06 mai 2010
0

jeanmar si tu pouvais m'expliquer le rapport entre ton poste et le miens
je me sentirais peut-être moins bête,a moins que mon poste est une interprétation contraire au message que je veux faire passer

05 mai 2010
0

Salut Samedi....
Justement....tu as raison ! n'en discutons pas, continuons à acheter des bateaux pour ne s'en servir (naviguer) que quelques jours dans l'année.

Continuons à râler car tout coute cher, que nous sommes pris pour des vaches à lait,qu'il n'y a pas de place au port, que si par bonheur on en obtient une, elle est trop chère, que l'état nous vole, que les privés nous volent...etc,etc....
Et à demander la construction de marinas immenses,avec des terre plein encore plus grand où l'on se croit dans super marché au Kat-way comme à terre dans les ships, les restos, et cafés sans âmes ou l'on est reçu comme des consommateurs riches que nous sommes.

Par contre, exigeons pour notre semaine de croisière: des petits ports tranquilles, où l'on peut rencontrer des gens dans un petit bistro au bout du quai d'un petit village de pêcheur, des coffres gratos, des paysages naturels et magnifiques ....

C'est dommage que l'on perde de vue le côté nature, sauvage et dépaysement pour céder à l'envie de possession.

05 mai 2010
0

Quelques infos pour l'ami journaliste
Source : le Marin
Les ports de plaisance maritimes représentent un CA de 160 millions d'euros.
On estime que 100 places de ports génèrent 1 emplois direct et 10 emplois indirects.
Une estimation discutable et discutée : il manquerait 54 000 places de ports.

sinon, la situation ne va pas s'arranger avec la prise en compte environne-mentale ( :-) ).
Les marinas bétonnées dans des espaces vierges, terminé.
Il faudra optimiser les espaces existant aux pontons comme aux mouillages, reconvertir les friches portuaires, s'intégrer dans l'urbanisme, développer les ports à sec.

Exemple de ce qui nous attend (négociations en cours en PACA et à Arcachon)

(cliquez sur "concept", puis sur "concept blue line")
www.bluering.fr[...]/

:-)

05 mai 2010
0

pardon
puis cliquez sur "concept blue ring".

05 mai 2010
0

totor
t'a pas tord, mais t'es retord et tes propos sont tordus.
la semaine de 16 heures ;-) ;-)tres bien
le proprio au metre et par flotteurs Génial
C'est la que les chantres du liberalisme avancé
vont criés au loup (de mer) et nous abreuver de leurs propos lénifiants.

05 mai 2010
0

Se mettre à dos la population
Aujourd'hui, les citoyens vivent beaucoup plus mal qu'avant les subventions pour un port de plaisance.
Construire un port aujourd'hui est une aventure vite éreintante : contraintes liées aux déchets, plan de réception, gestion des eaux noires et grises, dragages pour le futur, aires de carénage puisque depuis la loi sur l'eau le carénage des bateaux sur les cales est interdit dans les ports : aucun effluent (eau polluée, déchets de peinture, d'antifouling, etc..) ne doit retourner à la mer.
On n'est plus dans les années 70.
Les coûts ne sont plus les mêmes ne serait-ce qu'à cause des contraintes liées à l'environnement.
Un port qui s'appuie sur une ville importante, un département, un syndicat mixte, des investisseurs privés aura plus de chance de voir le jour que quand il s'agit d'une commune de petite taille seule dans son coin.
Et il y a un risque politique pour les décideurs.
Seule une concertation nationale qui s'appuierait sur la gestion du littoral dans son ensemble trouverait une issue.
Quelques places ici et là en plus ne sont que des emplâtres.

05 mai 2010
0

Samedi à Port Leucate
Ce n'est pas 2 mais 3 darses qui peuvent être aménagé , trouve nous des investisseurs et le problème est résolu .Ne viens pas nous dire que la municipalité n'a qu'à ,la majorité des habitants de Leucate ne sont pas plaisancier et ces gens ont aussi le droit à des investissements les concernant.
Tu est le mieux placé pour nous donner l'exemple ,d'après tes dires tu n'est pas en mesure de naviguer , il y a des places à sec à Port Leucate
et certainement à d'autres endroit ,en été des places se libèrent partout ,n'attends pas plus longtemps pour mettre tes idées en application

05 mai 2010
0

ben si c'est ça le progrès
et si telle est l'image future de notre littoral au motif que chacun à le droit à une place, ça fait franchement froid dans le dos !!!

Je dis :non:

05 mai 201016 juin 2020
0

Blue Ring, absolument parfait !
Pour la création de ports en montagne, y aurait même pas besoin de creuser...

05 mai 2010
0

je propose...
1) la semaine de travail de 16 h, le reste a naviguer...
2 ) l'obligation d'etre 1 proprietaire par metre de bateau . Exemple : bateau de 9 metres = 9 proprietaires, donc moyenne de sortie 9 fois plus grande...
3 )l'obligation d'etre co-proprietaire pour un cata parce que 2 coques = 2 places de bateaux, donc 2 skippers ( par metre, toujours...)...
4 ) pareil pour un trimaran : 3 places = 3 bateaux = 3 proprietaires par metre...

Z'allez pas me dire qu'un trimaran de 15 metres avec 45 proprietaires ne sortira jamais !!!

VOTEZ POUR MOI !!!

:-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

05 mai 2010
0

ne serait il pas envisageable ?
que les demandeurs qui sont sur ces listes interminable ,puisse se regrouper afin d'essayer de faire pression sur les autorités compétentes afin de créer ,des emplacements ,des ports a sec ,des port a l'eau ?

un petit exemple :Port Leucate deux grands darces vides ou il est désormais interdit de venir s'amarrer ,pourrait être aménager sans grand frais et recevoir a peu près une centaine de bateaux.

05 mai 2010
0

concept blue ring
Superbe et bravo pour le projet comme quoi il est possible d'imaginer des aménagements qui vont s'intégrer dans le paysage sans dénaturer l'environnement. Juste un petit souci avec on fait comment avec les mats des voiliers?

05 mai 2010
0

wayan je ne comprend pas ton poste
qui ne correspond pas au miens ,relis donc le miens et essaie de comprendre mon message.
Qui en résumer veut dire que dans beaucoup de ports ,on peut améliorer le nombre de places sans grand frais ,ici a port -Camargue ,ils l'on fait et ont aménager l'avant port créent ainsi un nombre très important de place .
Mais a port Leucate c'est impossible?
Il faut des investisseurs?
les bénéfices ne peuvent réinvestis sur le port?
Mon impossibilité de naviguer ,provisoire ,je l'espère ,je me bat pour ça ,change t'il le problème?

05 mai 2010
0

génial le concept Blue Ring !!!!!
et belle infographie. ca doit qd même couter cher ...

hervé

05 mai 2010
0

(je parlais)
du site de "bluering"

05 mai 2010
0

Bien d'accord avec toi....
La plaisance au Royaume de la poupée Barbie :-( :-(

05 mai 2010
0

Comme il est dit plus haut
des négociations sont en cours avec Blue ring à Arcachon et dans la région PACA (mais impossible de trouver les ports cibles pour l'instant)

05 mai 2010
0

il peut arriver qu'on passe plus de temps à naviguer sur heo qu'en mer
euh oui simple constat à chacun son système de mesur

05 mai 2010
0

Fin de la récré
Un Troll neutralisé. Un nettoyage s'est donc imposé.

Si vous souhaitez débattre du sujet posé par l'auteur de ce post, merci d'être constructif.

Pensons à l'image que nous laissons, à travers nos écrit, nous autres plaisanciers, simples passionnés de la mer !

06 mai 2010
0

ouf ...
pour revenir au sujet, en principe les listes d'attente doivent être consultables au bureau du port par tous et à tous moments. La mise en place de comités d'usagers avec des représentants "npugnaces" c'est-à-dire sans collusion avec les dirigeants du port permet, selon moi de veiller qu'il n'y ait aucun dérapage ou tentative de pratiquer le passe droit. Certes il manque des places de ports mais il est difficile de faire un état des lieux précis, si comme je l'avais indiqué plus haut, une personne est inscrite sur plusieurs liste dans des ports différents ce qui fausse évidemment l'étude fine des réels besoins. En tous cas, je persiste à dire, que certains ports sous la houlette de la FFPP elle-même avance des chiffres sans étude sérieuse, utilisent cet argument et tente par là mêm de vouloir augmenter les prix au nom du soi-disant "marché" qui n'est que virtuel. Par exemple à DK à la création des ports publiques et pour remplir ces dernier, (en l'occurrence le port du Grand Large à l'époque) il y a eu un véritabble "débauchage" de plaisanciers français amarrant leur bateau en Belgique. Aujourd'hui, la tendance serait comme partout à la hausse. Mais nous veillons au grain, d'autant qu'un responsable du syndicat mixte de la Côte d'Opale avait dit publiquement (FR3) lors du salon de Londres "Il nous faut savoir attirer la riche et exigente clientèle étrangère" ... Pas contre évidemment, sauf que nous disons qu'il ne faut pas confondre la Côte d'Opale avec le Golfe de Saint Tropez. Des riches plaisanciers sont prêts à mettre tout l'argent nécessaire. Et l'on sait qu'une hausse abusive obligerait à faire partir les petits bateaux des gens modestesqui ne sauraient plus payer leur place de ponton et resteraient avec leur bateau sur les bras faute de trouver acquéreurs.

06 mai 2010
0

Il faudra bien un jour
revoir l'utilisation des navires.
Quels types de bateaux faut-il privilégier ?
Faut-il restructurer, agrandir, réaménager ?

Soyons larges.
Si on estime qu'un bateau navigue 4 semaines par an, on pourrait proposer au proprio de sortir le bateau les mois où il ne navigue pas et en échange lui proposer un tarif adapté.

Aujourd'hui, on donne une place ou on la refuse.
Aucune alternative possible. Aucune analyse de la situation du propriétaire. Du mode d'utilisation de son bateau.

Il faudra bien comprendre qu'on ne se sert pas de son bateau pendant les 12 semaines estivales.
Mais il faudrait aussi faire comprendre aux autorités qu'il puisse être légitime pour un plaisancier qui part pour un tour du monde d'un ou deux ans qu'il puisse retrouver une solution adaptée à son retour.
Ceux qui ont un emplacement craignent de le perdre et les autorités ne font rien pour les rassurer.
En dehors des magouilles, il n'y a pas de dialogue possible.

Le problème du plaisancier, c'est de dire "Ca fait 20 ou 30 ans que c'est comme ça, pourquoi changer ?"

Y a pas plus bernique qu'un plaisancier titulaire d'un emplacement. Rien ne le fera bouger.

La tarification annuelle est une connerie mais elle est facile à appliquer pour les autorités portuaires.

Les ports sont des parkings à mobil-homes flottants. :pecheur:

06 mai 2010
0

En complément
la garantie d'usage encourage les proprios à l'immobilité et participe au développement des bateaux ventouses.
Tout se passe comme si la garantie d'usage était synonyme d'appropriation du domaine public maritime.
Et ça c'est pas beau :mdr:

06 mai 2010
0

Crise des places de port ?
Il y a-t-il vraiment une crise des places de port ? Probablement oui dans certaines régions, mais ce n'est peut-être pas une généralité.

En tout cas, cela correspond pas à mon expérience personnelle.
Quand j'ai acheté Lulu, je n'ai eu aucun problème pour lui trouver une place dans ma région. Depuis 10 ans que je l'ai, j'ai changé trois fois de port sans difficulté.
Je connais des ports de plaisance aménagés qui ne sont pas pleins, voire un qui est pratiquement vide.
Dans ma région, je recense au moins six ports qui comportent d'importantes friches portuaires (anciens bassins de commerce) qui ne sont plus utilisés depuis des années ou qui le sont extrêmement peu et qui pourraient accueillir plusieurs centaines de bateaux de plaisance moyennant des aménagements légers et sans impact environnemental (en plus, cela revitaliserait des zones délaissées).

Bref, des places, dans ports il y en a dans certaines régions.

Est-ce que ce ne sont pas le propriétaires de bateaux qui sont un petit peu trop exigeants ?

06 mai 2010
0

"j'ai changé trois fois de port sans difficulté"
Où ?
Les 3 fois dans le Cotentin ?

06 mai 2010
0

Oui Lulu2
Mais dès que tu as passé la pointe du Raz, c'est terminé. :-(

06 mai 2010
0

Où ?
En Manche et en Iroise. Ceci sans aucun passe droit.

Il y a aussi des ports qui annoncent 50 ans d'attente et où on peut prendre date pour le bateau de ses petits enfants.

A Rouen, le port de plaisance est pratiquement vide. Naturellement, c'est à une journée de nav de la mer, mais c'est ok pour hiverner si on ne sait pas où poser son bateau, surtout pour les franciliens.

06 mai 2010
0

Oui Gadloo
C'est bien ce que j'essaye de dire : il y a des régions qui sont saturées et d'autres pas totalement.

06 mai 2010
0

oui lulu2 ,mais c'était il y a 10 ans
ou je suis ils faisaient des cadeaux a celui qui parrainait quelqu'un pour amener au port ,mais il y a 10 ans

06 mai 2010
0

Tout le monde veut venir en méditerranée !!!
Et je suis persuadé que la moitié des unités de plus de 10m n'appartiennent pas à des locaux, mais ceci est un autre débat.

Il y a des emplacement pour créer des places sans dénaturer le paysage qui est déjà bien "dégradé" : ancienne base de saint-mandrier, site des anciens chantiers navals, site de brégaillon à la seyne...

Mais on le voit pour la seyne, il faut que le plaisancier paye d'avance pour financer son port !

Tant qu'on en sera à : le plaisancier paye d'avance, et après on lui fait un port, on créera moins vite de places que ce qu'on vends de bateaux.

Il faudra une vrai politique de développement nautique pour que ça avance.

Celà dit, je rejoins l'intervenant qui dit qu'il est contre le fait de transformer le littoral en gigantesque port, sinon en effet, que vont devenir les belles criques dans lesquelles on aime mouiller ?

J'en ai entendu beaucoup critiquer les marinas italiennes pour les côté moderne et sans vie. Je suis sûr que les italiens sont contents d'avoir des places de bateaux. Ce n'est pas l'orientation que je souhaiterais pour notre littoral.

06 mai 2010
0

pour Samedi ...
Samedi a écrit:
"il y a une pénurie de place ,donc des personnes attendent sur une liste afin que des places se libèrent .
Le fait qu'il y est des bateaux qui ne sortent que pour des vacances ,le fait qu'il y est des bateaux qui sortent tout les jours ne change rien au problème .
Ceux qui ne sortent que pour les vacances louent leur emplacement ,et bien entendu on ne peut mettre d'autre bateaux a leur place , .[...]"

Hé ben si justement...je m'explique...
A st Florent quand on part pour nos 4 semaines on le leur dit et on donne une date approximative de retour (en les rappelant 2 ou 3j avant notre arrivée...) Ainsi ILS LOUENT 2
FOIS l'emplacement!!! Au prix fort en pleine saison...
Si on part quelques jours idem...

06 mai 2010
0

Les inscriptions multiples
Je donne plus haut le chiffre de 54 000 inscriptions en liste d'attente et précise que ce chiffre est contesté.
La raison de cette contestation est précisément due aux inscriptions multiples ce qui permet aux décideurs qui ne veulent surtout pas décider qu'il n'y en a pas tant que ça.

Ca rejoint l'idée de "concertation nationale qui s'appuierait sur la gestion du littoral dans son ensemble" exprimée plus haut.
L'idéal étant une liste d'attente unique par bassin avec une seule occurence par propriétaire tout en émettant des options (des préférences) pour certains ports du bassin.

Le problème, c'est qu'il n'y a aucune communication d'un port à l'autre à ce sujet.
Exemple : la Direction des ports de Lorient regroupe les ports de Guidel, Lorient centre, Kernevel et, (je crois mais pas sûr) Locmiquélic ou Gâvres. Je sais qu'il y en a 4.
Eh bah, si tu veux une place et que tu te fiches que ce soit dans l'un des 4, tu dois faire 4 inscriptions.
Alors, imagine deux ports voisins qui n'ont pas de direction commune .... :mdr:

08 mai 2010
0

Ecumeur
Si tu as des infos sur des projets en Mer du Nord, je suis preneur, mais dans ce fil :
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php
Tu y trouveras aussi les actions en cours de réflexion ou "budgetées" concernant certaines friches liées à la pêche ou à l'industrie.

Pour le reste....
A l'inverse, tout le monde ne dépose pas 5 demandes dans 5 ports.
Yves Gauthier, qui est chargé de mission sur les ports de plaisance au ministère, avance le chiffre plus réaliste de 30 000.
Mais peu importe. Car le problème est en fait celui des 4 ou 6 semaines sur juillet-août. Le reste du temps les ports sont très loin de la saturation.

Quand on dit qu'il y a pénurie, en réalité on évoque le fait de ne pas pouvoir avoir une place sur une année entière mais qui vise en fait la période fatidique juillet-août.

En même temps, bien des marins mettent à sec leur bateau l'hiver alors qu'ils paient une place à l'année : ils paient les mois d'hiver pour s'assurer les mois d'été. Ca leur revient très cher.

Pensée philosophique du jour : la pénurie libère la réflexion. :-D

Certains ports, minoritaires pour l'instant, commencent à évoquer une tarification liée au temps d'utilisation du bateau.

Autre réflexion avancée cette fois par le Codcap (Comité pour le développement des capacités d'accueil de la plaisance).
Le papy-boom ! :-D

Il semblerait en effet qu'une partie importante des udagers se retrouve incapable d'utiliser le navire seul, l'âge n'aidant pas.
Femmes et enfants se sont tournés vers d'autres loisirs ou d'autres cieux.
Ils viennent de temps en temps faire tourner le moteur mais ne prennent plus la mer.

La commune de Canet en Roussillon a fait une expérience par le passé.
Contre une animation du plan d'eau et ciblant surtout les vieux gréements, elle proposait des tarifs attractifs.
Elle a vite laisser tomber.
Il semblerait que pour beaucoup l'aventure au programme soit celle de la recherche du confort. :-D

06 mai 2010
0

ps d'ailleurs pendant les vacances ,ces emplacement loués
a ceux de passage ne résolue pas les places a l'année ,ou il y a pénurie

06 mai 2010
0

Toujours en liste d'attente depuis 5 ans
Toujours en liste d'attente depuis 5 ans en Bretagne sud, avec inscriptions multiples : Crouesty,
Port Navalo,
Saint Jacques,
Kerners (mouillage sur corps mort)
Monténo (idem)
Le Logeo (idem)
Mon opinion :
Très mauvaise gestion de la part des municipalités qui n'arrivent toujours pas à optimiser les disponibilités en fonction de l'utilisation réelle des emplacements sur corps morts.
Gestion plus que douteuse par les régies privées : pas de transparence, listes d'attente montrant des curiosités telles que des avancements très rapides pour certains, et des reculs pour d'autres (c'est mon cas) !
Le pire étant qu'en ce qui concerne les zones de mouillage, une simple observation montre que des disponibilités réelles existent mais que rien n'oblige un titulaire d'un emplacement annuel à libérer sa place en cas de non utilisation sur une longue périose. Reste à voir ensuite qui profite de ces aubaines ?
La solution : se faire connaître des gestionnaires ... par n'importe quel moyen !
En attendant, nous (les nons titulaires) payons au prix fort des places inutilisées !!!

06 mai 2010
0

Chaque port
veut garder jalousement son entité, sa gestion, son intérêt économique.
Comment veux-tu fédérer autant d'égos ? :non:

08 mai 2010
0

C'est le problème de l'évaluation.
Tu indiques 54000 inscriptions en liste d'attente.
Le cas de notre ami Christian 2 est éloquent, car il s'est inscrit dans 5 ports pour un seul bateau (loin de moi l'idée de le lui reprocher et au nom de quoi?).
C'est le cas général : lorsque l'on cherche une place, on s'inscrit dans plusieurs ports du bassin de navigation souhaité.
On pourrait déduire grossièrement que, en fait, il ne manque que 10000 places, ce qui est sans doute plus proche de la réalité.
Le problème est que ceux qui se voient attribuer une place contacte rarement les autres ports pour annuler l'inscription.
Il est probable qu'une utilisation judicieuse des zones portuaires qui ne sont plus utilisées (commerce ou pêche) permettrait de résoudre une bonne partie du problème.
En Normandie, nous avons deux cas de ce type : Dieppe et Fécamp.
A Dieppe, la construction d'un terminal "extérieur" pour les ferries a dégager le bassin Jean Ango, qui est maintenant une marina en plein centre ville avec un trafic relativement important en saison. A Fécamp, la diminution de la flotte de pêche a permis de réaliser un port de plaisance très actif, escale quasi incontournable pour nos voisins anglais (qui dépensent beaucoup sur place : achats et restaurants) et hollandais (qui consomment beaucoup moins!).
Donc apport économique dans les deux cas et quelques centaines de places à la clé.

08 mai 2010
0

Dieppe
Lu sur Paris Normandie de ce matin : des travaux ont commencé pour "réaliser un port à sec pour environ 350 unités de 5 à 7m dans l'ancienne forme de radoub". Ces places s'ajouteront aux 600 anneaux actuels.

J'ai vu également récemment que Le Havre aurait un projet d'agrandissement.

Je ne sais pas si chaque propriétaire à la recherche d'une place s'inscrit dans 5 ports, mais il est fort probable que 2 ou 3 inscriptions sont fréquentes.
Je ne saisis pas bien ce que tu évoques par une recherche en fait pour les mois d'été. Il me semble que lorsque l'on recherche une place, c'est pour mettre le bateau à l'année, celui ci pouvant se trouver loin de son port d'attache pendant un temps plus ou moins long en été.

Pour les escales, on trouve toujours de la place dans notre secteur, même si c'est souvent en débordement à plusieurs à couple en bout de ponton comme à Boulogne qui est un cas particulier.

06 mai 2010
0

sandamianu estil difficile de lire correctement un poste et de l'interpréter dans de bonnes conditio
bien sur nous aussi pendant les vacances ,si on le signale a la capitainerie ,ils louent pendant notre absence nos places ,et cela ce fait beaucoup sur le littorale .
Samedi a écrit:
"il y a une pénurie de place ,donc des personnes attendent sur une liste afin que des places se libèrent .
Le fait qu'il y est des bateaux qui ne sortent que pour des vacances ,le fait qu'il y est des bateaux qui sortent tout les jours ne change rien au problème .
Ceux qui ne sortent que pour les vacances louent leur emplacement ,et bien entendu on ne peut mettre d'autre bateaux a leur place , .[...]"

il en manque un peu ,et bien entendu on peut ainsi interpréter comme on le souhaite

06 mai 2010
0

C'est une idée.
Mais ce serait bien le diable si personne ici ne la conteste dans sa totalité.

La Sagemor a instauré le passeport Morbihan, comme un bonus à la navigation.
Ca a peut-être évolué mais je crois qu'il y a 24 escales gratuites proposées dans 24 ports qui participent à l'affaire.
Puis le port d'attache reçoit la facture.

Je crois qu'il y a l'équivalent en Côtes d'Armor avec "Passeport 22".
Les autorités portuaires disent que ça fonctionne plutôt bien (discussion l'été dernier avec la Direction des ports de Lorient) : avec 100 places, il peuvent accueillir 120 bateaux.

C'est très certainement imparfait et ça ne pourra jamais contenter tout le monde.

Le plaisancier devrait s'ôter de la tête qu'il A une place de port et plutôt considérer qu'il EST en contrat avec un port.

Mais les vieilles habitudes sont tenaces. :jelaferme:

06 mai 2010
0

passeport ,cela ce faisait en med il y a quelques années
une nuit payante dans un port ,une nuit gratuite dans ce même port , cela était intéressant ,en partant en croisière ,on payaient a l'aller et l'on avait notre retour gratuit .
Je ne sais pas si cela ce fait encore ,mais je n'en ai plus entendu parler

06 mai 2010
0

St Malo
Encore un exemple curieux.
4 ports et zone de mouillage gérés par 3 entités sur une même commune !!! :bravo:

08 mai 2010
0

j'y suis passé il y a moins de deux ans
et c'était toujours vrai.

:)

En plus ils sont bien sympas à la capitainerie !

06 mai 2010
0

Les pieds dans le tapis
J'crois que j'me suis gouré.
si qqu'un peut confirmer.
Le passeport Morbihan c'est 24 ou 5 escales ?

Je viens d'avoir l'information : 5 000 contrats ont déjà été souscrits et ils sont en train de mettre en place des accords de réciprocité avec Brest et Port-Médoc.

Il faut dire que le Morbihan joue les 1er de la classe auprès du ministère.
Il semblerait qu'il y ait une volonté de ne pas jouer la concurence entre les ports et de mutualiser les moyens et équipements existant tant à terre que sur l'eau.
Raisonner au niveau du bassin dans son ensemble et non plus au niveau du seul port serait peut-être un début.

06 mai 2010
0

Passeport
Gadloo, je trouve l'opération des plus heureuses.
Serait intéressant d'avoir un bilan et pourquoi pas, une initiative de ce type en med.
Inciterait les locaux à faire escale chez leurs voisins proches au lieu de se contenter de faire des ronds dans l'eau.

06 mai 2010
0

St MALO, ce que j'en sait
A St Malo, il existe plusieurs modes de gestion.

Les BAS SABLONS: gestion municipale.
Bassins VAUBAN et Duguay Trouin : gestion de la CCI.
Zone de mouillages: gestions associatives.

Je connais bien de nombreux plaisanciers.
Et, si les rumeurs sont nombreuses, je n'ai pas constaté de grosses "anomalies".

La seule entorse que je connaisse concerne le First 30 de l'association municipale " sport loisirs" qui a immédiatement bénéficié d'une place de port!

Bien sur, il y a bien quelques voiliers qui se vendent et dont le "vendeur" devient copropriétaire en gardant un pourcentage de son voilier ( 20 % au minimum) mais les cas sont rares et réels. Le Port demandant la présentation de l'acte de francisation au nouvel acquéreur.

Les Bas Sablons ont une liste d'attente publiée sur internet, ce qui limite les risques de tricheries.

Gestion CCI:
J'ai moins d'informations mais là aussi, si j'entends des rumeurs, on ne m'a jamais apporté de preuves.

LISTE D'ATTENTE: La durée dépend beaucoup des tailles.

Au Bassin Vauban, un 38 pieds attend en moyenne deux ans et la liste est réactualisé régulièrement. Tout demandeur qui ne renouvelle pas sa demande tous les semestres est éliminé. Cela diminue considérablement la liste d'attente.

Malgré cela, quand une place se libère, il faut contacter entre 3 et 8 demandeurs en attente avant de trouver un amateur réellement intéressé!

Je connais d'autres ports ou la gestion des places est beaucoup plus opaque.

Mais cela n'a rien à voir avec ce que je connais des ports de Méditerranée. Pour ma part, je peux affirmer que si je souhaitais obtenir une place de port, je l'obtiendrais rapidement. Et cela, sans payer plus que la normale!

A St Malo, je n'ai pas la solution...

06 mai 2010
0

samedi..
Ok d'accord avec toi...
Pour ce qui est des passeports c'est une super idée. A faire en Corse!

07 mai 2010
0

Jusqu'à l'année dernière
la première nuit au petit port de Saint Pierre/Narbonne plage était gratuite. Peut-être ont-il changé cette année ?

08 mai 2010
0

Très sympas...
... en revanche il vaut mieux ne pas y aller lorsque la tramontane souffle fort, car la manœuvre ne doit pas y être très facile, vue le peu de place et la faible profondeur.
Ceci dit continueront-ils longtemps cette nuit gratuite ?

08 mai 2010
0

passe port Morbihan
32 ports sauf erreur

06 mai 2010
0

Ca tombe bien....
Je viens de recevoir un courrier de Sellor qui finalement regroupe 5 ports : Kernevel, Lorient centre, Port-Louis (que j'avais oublié) Ban Gâvres et Guidel.

Les 12 et 13 juin, Sellor inaugure le nouveau port de Port-Louis.
450 places à flot et 50 pour les visiteurs.

Si vous voulez régater avec Pen duick (lequel ?), l'Etoile Polaire et la Recouvrance, ça se passera entre Port-Louis et Groix.

La suite....

www.ports-paysdelorient.fr[...]-2.html

06 mai 201016 juin 2020
0

Solution?
C'est le même problème que nous avons en Italie. Il n'y a pas de solution pour une famille qui a un revenu net moyen entre 20.000 et 40.000 euros. Vous ne pouvez pas affecter un bateau que vous pouvez utiliser jusqu'à 30 jours par an plus de 10% du chiffre d'affaires. Posséder un bateau en haute mer est destiné à devenir un passe-temps pour les riches, à moins que vous prenez une location de bateaux.
Solution:
1) petit bateau dans le jardin ou dans un entrepôt;
2) les petits bateaux, grands marins
3) les hôtels, camping, résidence, appartement, villa avec ponton d'amarrage ou bouées
4) faire des petites croisières journalières, week-end, semaine, selon la façon dont vous pouvez adapter.

06 mai 2010
0

Oui...
Le tarif d'une place de port en France serait inférieur à ceux pratiqués en GB, en Italie ou en Espagne, sauf entre Marseille et Menton.

07 mai 2010
0

En même temps...
Parfois il suffit de demander!
www.leboncoin.fr[...]584.htm

Certains ne se soucient pas trop d'un quelconque problème légal apparemment!
:-D

08 mai 2010
0

18000 euros
c'est juste le droit d'ammarer un bateau de 6,50m
la place ne vous appartient pas puisque c'est une amodiation jusque en 2024 donc 1385 roros par an sans les charges qui peuvent etre enormes a la napoule..
il n'y a pas que cette place la il y en a de toutes les tailles dans ce port la mais pour la meme duree et aux memes conditions..
par contre le 51/49 ou moins marche bien a mandelieu..
eric

08 mai 2010
0

oui les locations et sous locations sont interdites
mais il y a des amodiations privés ,sorte d'accès a la propriété auprès des services maritimes pour une donnée de temps définis , comme par exemple 99 ans renouvelable ,par contre je ne connais pas les formalités .
Autrement dit vous pouvez être (propriétaire pour x années )et vous pouvez donc louer ou revendre

08 mai 2010
0

Garantie d'usage
Et lorsque vous la céder, faire une déclaration aux impôts.

Mais il semblerait qu'on puisse la prêter à condition de déclarer le prêt au gestionnaire du port.

08 mai 2010
0

Je demande à voir...
Avoir une place dans un port ce n'est pas avoir un appartement qu'on peut vendre ou louer ou même prêter.
Ce n'est qu'un droit d'occupation.
Ca relèverait d'une appropriation du domaine public maritime.

" Il s'agit d'un droit concédé à un particulier ou à une société à utiliser pour une durée limitée une partie du domaine public." (François Bouille, délégué général de la Fédération française des ports de plaisance.)

Il y a des contraintes qui résultent de l'inaliénabilité du domaine maritime.

08 mai 2010
0

Ce qui n'est pas claire
c'est que est-ce qui se passe à la fin de la période de jouissance.

Les ports reviennent en principe à la municipalité. La question sera si ceux qui sont sur les places en ce moment là vont pouvoir y rester ou est-ce qu'ils seront mis à la porte ?

Si on peut y rester, c'est comme une manière de payer pour éviter la liste d'attente. On jouit de la place pendant x années - en payant bien sur les frais d'entretien. Ensuite, on devient locataire au tarif public en vigueur.

Paul

08 mai 2010
0

Qu'est ce que tu appelles un anneau privé ?
Les anneaux qui sont associés avec un Marina (appartement, maison), c'est effectivement autre chose. Il y en a à Port Camargue par exemple.

Je pensais aux anneaux dans des ports privés.

08 mai 2010
0

je ne connais pas de port privé
dans les marinas ,il y a des appontement ,ou emplacements ,ou anneaux ,appelez cela comme vous voulez .
Les appartement sont privés comme n'importe quel bien immobilier .
Les appontements qui s'y rattachent sont une concession acheter au domaine maritime pour une durée de temps x et de part ce fait deviennent privé le temps de cette concession ,et ce contrat peut être repris par n'importe quelle acquéreur ,je ne sais si j'arrive a me faire comprendre ,dou un prix de vente déterminer par le temps restant a courir sur cette concession .
Ensuite il y a dans certains ports des emplacements prévus qui suivent le même principe que les appontements des marinas ,en principe on les appelle anneaux .
Certains comme cités ci dessus sont a un prix exorbitant

08 mai 2010
0

sans doute.
J'avoue ne pas y connaitre grand chose!
:-D
J'étais juste très étonné, car je pensais qu'il était interdit de sous-louer ou de céder sous quelques façons sa place.
Mais ce port a peut-être un système de gestion différent?

08 mai 2010
0

oui dans ce cas la
a la napoule on est proprietaire de la place jusqu'en 2024 autrement dit pour la duree restant a courir soit 13ans et demi a ce jour..
c'est bien evidemment dans la partie privee du port les 4/5ieme du port le dernier 5ieme etant le port public..
c'est bien sur legal meme si cela parrait enoprme d'acheter une place au prix fort pour une petite duree determinee
eric

08 mai 2010
0

Vous pouvez peut-être revendre
- ça dépend du contrat - mais vous ne pouvez pas louer votre place directement. Vous devez passer par la capitainerie, qui prend une commission au passage (ce qui est assez normal, somme tout). Vous ne pouvez pas non plus prêter la place à un ami. C'est strictement réglementé.

Et vous devez également payer des charges (normal aussi, il me semble).

A ma connaissance, la duré la plus longue actuellement est jusqu'en 2038. Quelques nouveaux ports vont peut être faire durer le plaisir un peu plus longtemp, mais ce n'est jamais 99 ans.

08 mai 2010
0

je ne pense pas que cela puisse concerner les gestionnaires du port
je pense que les propriétaires de marinas ,peuvent être libre de vendre ou louer.
Quand a ceux qui on une amodiation privé ,hors marina ,je pense que c'est la même chose .

08 mai 2010
0

si gadloo ,c'est bien un accès a la propriétée pour un temps x

nous sur héo on a pas ce problème de place en med,on les achètent - 03-05-2010 13:55 -
il y en a pleins a vendre :
voici quelques exemples:
Mandelieu la Napoule longueur 12.30 largeur 4m18
185000 euro

longueur 14 m largeur 4 m 58
290000 euro

la Rague/Théoule longueur 14 largeur 4m60
235000 euro

Antibes longueur 15 m largeur 5 m
275000 euro

Mandelieu la Napoule longueur 18 m largeur 5 m
589000 euro

Sainte Maxime longueur 18 m largeur 4 m 80
610000 euro

Antibes longueur 35 m largeur 8 m
2190000euro

c'est d'ailleurs pour cela que sur l'autre fil (vente de bateau)j'envisageais d'acheter un emplacement (bien entendu pas a ces prix cités ci-dessus)
mai s bien entendu cela représente un investissement ,il faut tenir compte des frais (électricité - eau -assurance ,et diviser le prix d'achat par le nombre d'années qu'il reste a parcourir )

08 mai 2010
0

Zail les anneaux privés et les ports sont deux choses différentes
bien que les deux appartiennent au domaine maritime.
Les ports sont gérés par ,soit la municipalité ,soit par le privé ,et avec des régimes différents.
Les anneaux ,sont( achetés ou loué)par des particuliers au domaine public (affaires maritime)
pour x années renouvelable .
Dans quelle conditions et a quelle prix ,pour combien d'années ,je ne sais pas ,c'est un contrat probablement

08 mai 2010
0

Plus ça va, plus j'm'embrouille....
Marina, ports privés et donc ports non privés ?
Va falloir préciser les intitulés. :reflechi:

08 mai 2010
0

ps ,je viens de téléphoner ,pour un anneau
qui comme je l'avais expliquer sur le fil (vente bateau) était susceptible de m'interesser .
En gros ,c'est bien ce que j'expliquais ,ces concessions sont pour x années et sont en principe reconduite pour x années ,de plus pour l'eau et l'électricité ,ce sont des charges a payer bien évidemment ,de x prix suivant les prestations en plus

08 mai 2010
0

attendez un peu
dans quelque temps on ne manquera plus de places,les plaisanciers au porte-monnaie assez plat auront "jeté l'éponge"...regardez déjà le nombre incroyable de bateaux à vendre et ça n'est pas prêt de finir!
perso,je n'ai pas de place dans un port,mais un mouillage(autorisé);le prix demandé dans un port(1520€) dépasse mes capacités...
cdlt

09 mai 2010
0

Fantasme ou réalité
Je constate autour de moi que, sauf cas de force majeure -décès, maladie, pb financier, déménagement ou autre-, ceux qui vendent leur bateau en rachètent généralement un autre.

RV

10 mai 2010
0

Enquête bouclée
Je vois que la question a suscité moult débats. En tout cas, merci à tous pour votre participation (active!) et pour vos témoignages qui nous ont été fort utiles. Notre enquête est bouclée et paraîtra dans le prochain numéro de l'Expansion, disponible à partir du 1er juin. N'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil et à nous faire des retours !

Encore une fois, merci beaucoup et bonne chance pour ceux qui n'ont pas encore de places...

Bien cordialement,

Ronand Fiolet, journaliste à l'Expansion,
01 75 55 40 51
rfiolet@lexpansion.com

10 mai 2010
0

Et bien sur.............
Mr Friolet se fera un plaisir de vous envoyer un N° de l'expension si vous lui transmettez votre adresse par mail.

Bonne journée.
:heu:

NB; Merci Ronand.

10 mai 2010
0

Purée,
ca c'est du journalisme...

Les places de port, vaste sujet s'il en est, avec des myriades de cas particuliers.

l'enquête commencée le 3 mai avec demande de temoignage, est terminée le 7 mai.

Bravo pour l'efficacité. On va tous apprendre quelque chose en lisant l'Expansion (merci aussi pour notre n° gratuit) et je ne doute pas qu'avec cet article les pouvoirs publics vont immédiatement prendre le taureau par les cornes...

Jacques

10 mai 2010
0

On peut peut-être....
..attendre de lire l'article avant de le villipender?

Cela parait court, certes, mais peut-être Peut-on faire un brin confiance à priori à ce monsieur qui a eu la bonne idée de nous demander nos témoignages, et pas seulement ici!

pas de procés d'intention, et de la critique constructive...quand l'article sera sorti! ;-)

Thierry, sur Troll

10 mai 2010
0

souhaitons
que la lecture de cette enquète ne donne pas la mauvaise idée aux gestionnaires des ports d'augmenter leurs tarifs au vu de l'importance de la demande sans améliorer, bien entendu le service rendu aux plaisanciers...

10 mai 2010
0

n'ayons pas
la prétention de penser que l'enquête à commencer avec nous, il lui manquait peut être l'avis d'un ou deux forums reconnu

14 mar. 2011
0

Place de port a sec ou anneaux disponibles en Bretagne Sud
Pour ceux qui chercherait des places sur anneaux ou en port a sec, en Bretagne Sud et surtout sur la presqu'île de Quiberon, c'est possible.
J'ai découvert un nouveau Port A Sec à St Philibert (La Trinité Sur Mer).
Ils prennent les bateaux sur remorque ou en stockage sur racks jusqu'à 8m.
Ambiance convivial (ils conseillent sur des navigations possibles), tarifs très abordables, et services de qualité.

A découvrir.

Port De Kerran
ZA de Kerran
56470 St Philibert
06 64 97 83 99

28 juil. 2011
0

je suis tombé sur l'article de notre ami par hasard.
lexpansion.lexpress.fr[...]49.html

28 juil. 2011
0

fort interessant et qui donne à réfléchir :reflechi:

01 août 2011
0

Ben mon Pascal......tu me diras ce qu'il y a d'interressent dans cet article ou qui donne a réfléchir................... du réchauffé.......

01 août 2011
0

Rien, c'est vide de sens. On apprécie aussi le journaliste prompte à récupérer des info mais pas assez courtois pour nous informer de la publication de son travail.

01 août 2011
0

Ah oui ? Et ça, c'est quoi ? Post du 10 mai 2010 sur ce même fil.

Enquête bouclée
Je vois que la question a suscité moult débats. En tout cas, merci à tous pour votre participation (active!) et pour vos témoignages qui nous ont été fort utiles. Notre enquête est bouclée et paraîtra dans le prochain numéro de l'Expansion, disponible à partir du 1er juin. N'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil et à nous faire des retours !

Encore une fois, merci beaucoup et bonne chance pour ceux qui n'ont pas encore de places...

Bien cordialement,

03 août 2011
0

Ah ben oui... sorry !

05 août 201105 août 2011
0

consulter les listes d'attente des ports regarder les dates d'inscription, ça cause !!!
cordialement

05 août 2011
0

faudrait déjà pouvoir les consulter!

06 août 2011
0

En fait, une question se pose :
sachant qu'il se vend X nouveaux bateaux par an et qu'il s'en détruit Y (Y étant il me semble bien plus petit que X), si les 54000 places manquantes poussaient demain, dans combien de temps devrions nous en reconstruire 54000?
Le business de la vente de bateaux doit perdurer car cela fait vivre bon nombre de nos concitoyens.
Le problème vient surtout de l'utilisation des places plus que de leur création infinie.
Je pense qu'une solution, somme toute assez simple, serait de faire payer cher la place de port, très cher même, et de rembourser sur cette somme le temps ou le bateau navigue.

Admettons qu'on me demande 5000 euros pour ma place de port et que, si je navigue, je ne sais pas, disons une semaine par mois par exemple, on me reverse 4000 euros puisque la place peut être relouer, que je n'utilise pas les services du port durant cette période, et qu'on peut penser que je fais vivre le port d'à côté en m'y déplaçant (mon port étant celui d'à côté pour celui ou je me rends, l'argent rentre et les bateaux sortent).

Cela force donc les bateaux à naviguer (c'est un peu leur raison d'être quand même), dissuade les éventuels futurs proprios à acheter et venir ajouter à la masse des bateaux en manque de place, favorise la location (les vendeurs et loueurs peuvent travailler).

Bref, si mes chiffres sont fantaisistes parce que lancés comme ça à la volée, le principe est la. Je navigue donc je paye moins cher mon port. Je navigue jamais, je paie plein pot pour mon bateau qui ne sert à rien (vu qu'il ne navigue pas) et qui encombre le port.
Donc si je veux naviguer 1 journée dans l'année, je loue.

Je ne vois pas ce qui ne collerait pas dans ce système mais je vous fait confiance pour le soulever.
Et si j'ai dit une connerie, c'est pas grave puisque de toute façon les choses ne sont pas prêtes de changer.

en même temps si on ne cherche pas de solution alternatives à ce qui se fait aujourd'hui, on reparlera du même sujet dans 20 ans.

13 août 2011
0

cette idée d'inciter financièrement les bateaux à bouger est appliquée par la Sagemor (morbihan) associée à une trentaine de ports des côtes ouest:
quand vous quittez votre place, qui est relouée au prix fort saisonnier, vous avez des nuitées gratuites dans ces ports

06 août 2011
0

J'ai lu son article et je suis plus que sceptique sur les délais dans plusieurs ports en med.

Par ailleurs, les prix sont faux. Exemple que je connais bien: Bormes-les-Mimosas.

06 août 2011
0

J aîne bien l idée de johann

13 août 2011
0

L'amodiation incite à naviguer car les redevances perçues en cas d'absence sont reversées en partie au titulaire du contrat - ce qui rejoint l'idée de Johann. J'ai personnellement opté pour ce type de contrat afin de retrouver ma place après une absence de 2 ans (mon port d'attache ne pratique pas la suspension de contrat). Malgré l'importance de la liste d'attente elle est cependant restée inoccupée pendant près de 6 mois jusqu'à ce que je signale cette anomalie.

Cette solution n'est pas toujours encouragée par certains ports qui préfèrent encaisser 100% des redevances lorsque le titulaire du poste part en croisière, mais lorsqu'ils jouent le jeu comme aux Sables d'Olonne on a plus de chances de bénéficier d'un catway même pour une escale d'une nuit.

13 août 2011
0

Bonsoir, je ne comprends pas bien cette notion de louer une place de port et selon certains, devoir ne pas l'occuper. Lorsqu'on loue un bien, un garage, une maison; ou une jouissance, (un droit de pêche , de chasse - c'est réglementé) l'entrée au club de billard, de bridge ou au tennis, à la piscine, c'est pour l'occuper et l'utiliser autant de fois que l'on souhaite, bref c'est bien pour en avoir la jouissance. Ceci 30 ou 31 jours par mois et 365 parfois 366 jours/an si c'est à l'année.
Alors pourquoi un bateau devrait partir plusieurs jours/semaines/mois par an, alors que le droit d'amarrage est payé. Le surtaxer? Tout est déjà payé en totalité, y compris l'eau et l’électricité non consommés.
Ventouse ou pas! Même si les ventouses me désolent, d'ailleurs plus par leur manque de soins.

J'écris cela et je suis pourtant désespérément à la recherche d'un emplacement pour l'hiver prochain en Méditerranée.

Une idée pourrait aider...Si...
Si le stationnement à terre était compris dans la place de port (ne pas payer la place de port + le terre-plein et même bénéficier d'une ristourne), beaucoup de propriétaires lèveraient leur bateau lors des longues périodes d'inactivité, d'autant que c'est très bon pour économiser les amarres et pour sécher le polyester, ce qui libérerait des postes d'amarrages en toutes saisons.
Il reste souvent de la place sur les aires de carénage et il est plus facile et moins onéreux d'agrandir les aires de stockage que les ports.
L'exemple de la Grèce est représentatif de cette méthode; hiver comme été, les bateaux sont généralement sortis hors des périodes d'utilisation.

Alexandre

13 août 2011
0

Une * à capt3a

14 août 2011
0

Perso, je ne connais pas de port en eau profonde ayant des aires suffisamment grandes pour stocker les bateaux à terre.
Sans démater bien sur, et le problème reste entier puisque c'est l'été que principalement les gens veulent navigués. Le si peu de place qui reste sert à stocker les voitures.

14 août 2011
0

Il y a un port et même plusieurs qui ont des terres pleins. Par exemple Arzal. Mais ce n'est pas une raison pour y venir :jelaferme: :jelaferme: Il y a suffisament de doryfores (?) comme ils disent dans le midi.
Au fait, Bil56, ce ne sont plus 30 ports où ont peut faire escale gratuitement mais 40 cette année :bravo: :bravo:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (191)

Bol d'Or 2016

mars 2021