Manoeuvres du genois sur enrouleur

Je viens de faire l'acquisition d'un Kerlouan Bénéteau. A chaque virement de bord le point d'écoute du génois se coince dans le bas étais, malgré l'interposition d'un tuyau tricoclair de hauteur 1 ml, qui protége celui-ci. Si l'on ne se précipite pas sur l'avant c'est le génois qui se prend dans le bas étais. Quelqu'un a t il déjà rencontré ce problème? Eventuellement que peut on faire sans avoir à rentrer partiellement le génois.

L'équipage
06 sept. 2011
06 sept. 2011
0

Salut,

Les ronds en plastique vendu chez les chips sont souvent efficace pour ces problèmes.

06 sept. 2011
0

Comment les écoutes sont-elles reliées au génois?

06 sept. 201106 sept. 2011
0

Les noeuds écoutes-génois peuvent jouer mais il y aussi la manière d'envoyer (moment du largage de l'écoute) et le moment de reprise de l'autre l'écoute. Par exemple, s'il peut être utile de laisser quelques secondes le foc à contre avant d'envoyer pour ne pas manquer à virer par petit temps, il ne faut pas non plus embraquer la "nouvelle" écoute trop tôt et certainement pas avant que le foc aît passé tout seul devant le mât (et le bas étai par conséquent).

06 sept. 2011
0

Est-ce que vous ne bordez pas trop vite sans attendre que le vent ai fait passer le génois sur le nouveau bord ?

06 sept. 2011
0

Juste en même temps :heu:

07 sept. 201107 sept. 2011
0

Merci, je vais y veiller

06 sept. 2011
0

D'autant que ton explication est plus claire que la mienne !
Comme j'ai souvent de nouveaux équipiers, croyant bien faire, ils vont trop vite. Il y en a même qui se font des ampoules au lieu de laisser le vent faire le boulot !
Pour info, mon génois a une bordure de 5.20m pour une coque de 7.50m ! Il arrive pratiquement au cockpit !

06 sept. 2011
0

Et sans oublier de bien laisser la contre écoute libre de filer....parfois jusqu'à son noeud d'arrêt.

06 sept. 2011
0

Avec une quille longue comme le Kerlouan , pour bien viré, c'est bien d'attendre que le foc soit gonflé à contre et cela aidera comme déjà dit à passer les noeuds des écoutes

06 sept. 2011
0

j'ai eu un Forban pendant 8 ans; c'est exactement ce qu'il faut faire.Sinon çà ne passe pas , quelque soit le mode de liaison écoute/génois; un petit coup de moteur par petit temps, parfois ça aide aussi! :pouce:

06 sept. 2011
0

Pour éviter que le point d'écoute n'accroche, je passe l'écoute babord dans l'oeillet, la même chose avec l'écoute tribord et je nouds les deux écoutes l'une avec l'autre avec un noeuds de pêcheur. Comme cela rien ne dépasse du génois. Si mon explication n'est pas claire, je peut faire un dessin ?

07 sept. 2011
0

Effectivement c'est une solution qui permet de supprimer le mousqueton et la gène de celui-ci. Ca ne me dérange pas de laisser les 2 écoutes à poste, maintenant pour le noeud de pécheur, je ne vois pas comment procéder, peux tu faire ton dessin.

06 sept. 2011
0

Après une journée de nav dans la brise, ça ne doit pas être facile à défaire :non: :-(

06 sept. 2011
0

D'accord avec toi, mais il n'y a rien qui peut s'accrocher et on parle d'un génois sur enrouleur. Et d'après ce que j'ai pu voir des utilisateurs d'enrouleurs, ils n'affalent jamais et les écoutes sont toujours à poste. Si tel est le cas, quand il faut changer les écoutes, un coup de cutter résoudra le problème. Sinon rien n'interdit de laisser les écoutes sur le génois quand on le retire. J'avais vu cela sur de vieux gréments et, à l'époque, ça revenait moins cher et c'était plus léger que de mettre des mousquetons partout. Mais autant de marins, autant de solutions. Par curiosité, à l'occasion, essaie ce type de liaison écoute/génois : au virement de bord, on passe mieux les bas-haubans et le bas-étais. Mas ce n'est qu'un avis très perso.

07 sept. 2011
0

Le HIC,c'est que j'enlève mes écoutes à chaque fois
3 raisons:
-ça évite qu'elles traînent sur le pont et qu'on marche dessus pour les salir
-en les laissant, à la longue, elles noircissent et se gavent de sel
-j'ai une housse de génois

:oups:

06 sept. 2011
0

salut à toi

effectivement, il faut je pense laisser à contre ton génois lors du virement de bord.

Sinon, un site de passionné de vieux beneteau se trouve ici, si tu ne connaissait pas déjà :

guillotjeremie.free.fr[...]u4ever/

07 sept. 201116 juin 2020
0

En fait ce sont 2 boucles avec le génois entre les deux.

07 sept. 2011
0

On peut aussi remplacer les deux demi-noeuds par des noeuds en huit, ce sera plus facile à défaire.

07 sept. 2011
0

bonjour
je possede un evasion 25 et j'ai résolu ce problème en mettant plusieurs petites roulettes en plastique sur le bas etai et surtout pas de mousqueton aux drisses de génois un noeud de pêcheur vat très bien.au moment du virement de bord il faut attendre que le génois soit passé de lui même avant de border l'ecoute au fur et à mesure on prend le coup et ça se passera très bien a+

07 sept. 201116 juin 2020
0

Si les écoutes ne sont pas enlevées de toute la saison,il faut en gréer une seule en continu et faire une épissure au milieu? Et voilou !!

07 sept. 2011
0

Le même effet ou presque qu'un mousqueton ! Sans le mousqueton.
Et l'épissure, il faut la défaire tous les soirs ?
Marmouz sait très bien de quoi il parle avec un Evasion !
Et en plus, pour faire joli, l'écoute de babord est rouge et celle de tribord est verte !

19 sept. 201119 sept. 2011
0

Ben moi, deux écoutes, deux noeuds de chaises et c'est tout. Je fais ça depuis trente ans. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple

07 sept. 2011
0

non !
pas en direct sur l'oeil de la voile, mais via une manille textile !

07 sept. 2011
0

Faudrait savoir wingeim, tu as dit toi même "ils n'affalent jamais et les écoutes sont toujours à poste" et "quand il faut changer les écoutes, un coup de cutter résoudra le problème"
Le coup de cutter , c'est tous les soirs ? :jelaferme:

07 sept. 2011
0

Et c'est toi qui retire les écoutes chaque soir, qui conseille une épissure ? :acheval: :acheval: :acheval:

07 sept. 2011
0

D'accord avec toi bil et on peut l'enlever quand on veut :topla:

07 sept. 2011
0

Manille textile ou erse à bouton.
Ça tient très bien, c'est facile à installer et à enlever.

07 sept. 2011
0

Sur le dessin, ou est la manille ? Mais parlons de ce que l'on pratique effectivement pour conseiller à bon escient ou au moins essayer. Et ce que je retire comme enseignement de ce fil, ce n'est pas l'épissure avec ou sans manille. Encore moins de mettre le moteur en route pour virer de bord ! C'est la combine de Marmouz pour l'idée des petites roulettes sur le bas-étais évitant le ragage inutile du génois. Prévues sur les filières, il ne m'étais pas venu à l'esprit de les mettre aussi à la verticale !

07 sept. 2011
0

Bonjour

Peut etre aussi des ecoutes trop grosses et donc lourdes.

Le Moko

08 sept. 201116 juin 2020
0

Plus lourd que la manille textile mais accroche très peu dans les haubans

08 sept. 2011
0

un mousqueton quelconque, quand tu le prends dans la g...e, t'es marqué à vie !!

à qui c'est jamais arrivé de se faire méchamment fouetter par une écoute .... :doc:

07 juin 2012
0

Je suis assez d'accord sur le fait qu'il est préférable de ne pas mettre de mousqueton ou de manille sur le génois mais de nos jours, allons nous encore souvent nous promener à l'avant quand on navigue.
Perso, en dehors des manoeuvres de spi (que j'installe après avoir roulé le génois pour pas être emmerdé), je vais rarement me balader devant en nav'.
Reste que je n'aime quand même pas d'avoir une pièce en inox au point d'écoute du génois.
Ceci étant, je n'applique pas mes propres principes. J'ai un autovireur dont le point d'écoute est mouflé avec une poulie de 60 mm prise sur le croissant de lune métallique qui sert de réglage du point de tire.
Le plus gros soucis est la résistance de la poulies et de sa manille au fasseyement.

08 sept. 2011
0

Il faut tirer le génois LATERALEMENT et pas dans l'axe de la voile ! Mais décidément n'est pire sourd qui ne veut entendre. J'abandonne !!!

09 sept. 2011
0

Allez! une petite dernière pour la route:
Un tube électrique IRL(ex IRO) monté sur le bas étai sur 2m et ça faclilite le passage au virement.
Très simple, et facile à défaire, un noeud de cabestan au milieu d'une écoute double.
Maintenant, mon ami @, il va falloir trier, éventuellement essayer et...choisir
Tiens nous au courant

17 sept. 201116 juin 2020
0

De retour du bateau, une petite photo de mon écoute de génois.
J'ai intallé la même erse à bouton sur le Kerlouan d'un copain et ça a marché impec sans jamais accrocher dans le bas étai. Et voilà ! :coucou:

07 juin 2012
0

J'avais aussi ce problème. Avec une quille longue et un bateau lourd le virement prend du temps et si les équipiers vont plus vite que le bateau ça coince !
J'ai mis au point une technique pas du tout académique mais efficace : on roule partiellement le génois dés que le virement s'amorce,quand on est sur d'avoir passer le lit du vent et on le déroule à nouveau sur l'autre bord, ça va vite et plus jamais d'embrouilles

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer