manoeuvrer un cata

bonjour
il y a t il une énorme différence entre un mono et un cata ?
ou le faite de savoir naviguer sur un mono on peut être autonome sur un cata ?
je pose cette question car j aimerai louer avec avec d autres amis .
merci

L'équipage
11 mar. 2013
11 mar. 2013
0

Bonjour,

De ma petite expérience avec un cata par rapport à 27 années de navigation avec tout types de mono, un cata ne répond pas du tout de la même façon.
Par exemple, un virement sur place ne peut êtres fait avec un cata.
En tout cas, je n'ai pas réussi, quand j'étais dessus.

Mais je pense que d'autre que moi, avec plus d'expériences pourront vous répondre.

Bonne journée.

Philipped29200

11 mar. 2013
0

un cata muni de deux moteurs pivote sur place. En jouant sur les moteurs on se dégage d'un ponton plus facilement qu'en monocoque. Idem pour prendre une place.

Sur les petits catas avec HB, il est nettement préférable que celui-ci soit couplé avec la barre, pour faciliter les manoeuvres.

11 mar. 2013
0

Vu l'absence des experts je me lance ..et risque quelques remarques de quasi débutant.
Ma premiere surprise sur mon petit edelcat26 a été ...le manque à virer! ce qui en zone de courant avec peu de vent peut mal finir! nécessité le plus souvent de laisser la voile d'avant à contre pour achever le virement surtout par petit temps .. la deuxieme a été l'absence de manoeuvrabilité en marche arriere ,moteur dans puit ..la troisieme a été le fardage surtout quand le vent prend entre les 2 coques et fait pivoter le bateau là ousqu'il faut pas..la quatrieme fut d'improviser un systeme de mouillage en patte d'oie ... la cinquieme et divine surprise c'est que les cacahuetes de l'apero ne roule pas dans le cockpit...
je sais c'est limité mais ça constitue tout de même une base!
bon vent
Y

12 mar. 2013
0

Bonjour,

suite à une première expérience et location d'un Belize, voici mes conclusions :
- Mme est ravie : tout comme à la maison, espace, vie à l’horizontale, indépendance, grande cuisine et vaste terrasse
- L'équipage est ravi, 4 cabines doubles, chacun peut s'isoler si besoin, grande terrasse (cockpit), vaste carré, et trampoline super....
- Annexe à poste sur bossoirs, la classe...
- Moi, bof... aucune sensation à la barre (hydraulique), il ne faut se fier (à mon niveau) qu'à l'anémomètre pour mettre la voile du temps (si on attend pour réagir que les filières soient dans l'eau..... je vous dis pas la suite). Donc plutôt camping car que testarossa. Mais simpa tout de même.

Concernant les manœuvres :
- Au moteur : avec 2 moteurs, pivote sur sa surface, aucun souci après un minimum d'entrainement - Faire gaffe au fardage s'il y a du vent traversier, mais faciiiile.
- Sous voile : un camion..., mais faut pas chercher à piper. Laisser courir la bête et tout va pour le mieux. Si on craque, brise diesel. Pas de souci particulier pour virer de bord, à condition de garder de la vitesse et garder le génois à contre (très bref...) - ne pas hésiter à abattre pour relancer en fin de virement.
- Spi (symétrique) sans tangon, facile... et surtout vie au mouillage sans comparaison : espace de vie, pas de roulis...

12 mar. 2013
1

bjr,
du marquise au summer twins ..
quand ça veut pas virer devant on empanne souvent c'est plus à cause de la mer que du vent , avec deux moteurs c'est un velo mais il faut me mettre l'encombrement dans la tête , aucun inertie , remontée au vent aléatoire donc ne pas chercher a piper mais plutôt la vitesse .
à part ça j'aime pas ...
alain

12 mar. 2013
0

Ayant été propriétaire de 2 catas et loué quelques monocoques :
- si un seul moteur, il faut manoeuvrer avec de la vitesse (mon premier)
- si 2 moteurs (mon 2eme), se manoeuvre comme un char donc sur place et en plus il n'y a pas d'effet de couple.
Les mouvements sur l'eau sont un peu différents et cela ne gite pas (lapalissade pour les gros catas), par contre je trouve qu'un cata garde mieux son cap.
Pour virer, il faut choquer un peu la GV au bon moment mais le foc à contre a tendance à arrêter le bateau voire à le faire reculer.
Au débridé c'est un plaisir.
Envoyer et ramener un spi (même symétrique) est beaucoup plus facile parce qu'il y a de l'espace à l'avant et qu'en général il n'y a pas de tangon à manipuler, de plus un cata garde mieux son cap et donc ne part pas au lof.
A la barre, un gros se barre au pilote sauf s'il y a du vent et/ou de la mer, un petit procure plus de plaisir mais souvent au détriment du confort du poste de barre.
J'ai aussi toujours trouvé plus facile de mouiller un cata qu'un monocoque.
Et puis, il y a l'espace et le cloisonnement dans les coques (cela a déjà été dit)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

Bol d'Or 2016

mars 2021