Manille textile pour amortisseur de ligne d'ancre

Nous relions un bout de câblot 3 torons à la chaîne d'ancre en utilisant une main de fer. L'ennui est que comme la main de fer ne passe pas le davier, il faut jouer à l'équilibriste sur le balcon. Pas si mal par beau temps; pas rigolo dans la houle.

J'ai commandé une manille textile de 6mm qui devrait permettre de fixer le câblot à la chaîne, sur le pont, de sorte qu'il n'y aura plus qu'à laisser filer qqs mètres et le tour sera joué.

Quelqu'un a un retour d'expérience? Il y a des surprises à éviter?

L'équipage
23 juin 2019
23 juin 201916 juin 2020
0

Je suis en train de tester, amha il vaut mieux une manille textile "croisée", comme dans la photo, comme ça on risque moins de la perdre.
Aussi, rajouter un petit bout de cordage pour faciliter le passage dans le maillon de chaine, quand on la comprime la tresse seule tend à s'écarter et entre deux maillons il n y a vraiment pas beaucoup de place.

23 juin 2019
0

Autre chose, si vous utilisez un amortisseur long, il vaudrait mieux du 8toron: le 3 torons sous tension tend à tourner sur lui même, la partie de chaîne molle s'enroule et déroule autour du cordage, ce qui n'est pas terrible surtout avec la manille textile, le 8 torons s'allonge sans rotation sur lui même.

23 juin 2019
0

En général on se contente de toucher la surface tout au plus. Je vais ajouter un ou deux amortisseurs en caoutchouc pour les jours de forte houle.

Mais oui, comme on passe toute la saison à l'ancre, je vais regarder ce qui se fait d'un peu plus près.

26 juin 2019
0

Je viens de le constater. On a eu 3 jours de très jolie brise ce qui a étiré l'amortisseur. Petit temps ce matin et... tour sur la chaîne!

J'en ai encore pour 2 semaines ici. Vous laissez comme ça jusqu'au départ ou vaut mieux remettre comme il se doit avant que la remontée pose problème?

23 juin 2019
0

Intéressante l'idée de piquer dans la manille pour éviter de la perdre.

Merci!

24 juin 201916 juin 2020
0

On peut aussi faire des manilles à verrouillage

23 juin 2019
0

Main de fer osculati et plus de problème...

23 juin 2019
0

Il vaut mieux tester le modèle spécifique su sa propre chaîne avant de l'acheter, il est produit/vendu par des fabricants différents (d'origine je pense c'était introduit comme "Victory chain hook*) et il y en a qui se bloquent avec la chaîne tendue, dans le sens pour les enlever/mettre il faut que la chaîne soit molle sinon c'est impossible, ce qui est pas terrible.
Je n'ai pas reussi à voir si cela dépend de la chaîne, par exemple les différences DIN et ISO en 10mm, mais bon le fait est que quelques types de ces crochets "osculati/victory" ont besoin de la chaîne pas tendue pour être utilisés/enlévés.

23 juin 2019
4

J'ai laissé tomber la main de fer, toujours enquiquinante à mettre et parfois compliquée à défaire, qui peut se bloquer, pour la remplacer par un bon noeud de bosse : rapide à faire, aussi rapide à défaire, et qui passe dans le davier ! et en plus il est gratuit.

23 juin 2019
0

quel genre de câblot?

23 juin 2019
0

+1 pour le bout de la main de fer prise au taquet de garde.
Par contre si la main de fer est de qualite elle n est ni difficile a mettre ni a enlever.

23 juin 2019
2

Un 8 torons, mais on peut le faire avec un 3 torons que je ramène au maître bau : cela me fait donc un bout d'une douzaine de mètres environ

Je fais le noeud juste après le bloque chaîne, et laisse partir le bout avec la chaîne. Cela me prend maxi 30 secondes, nettement plus rapide que la main de fer, et bien plus sécure.

23 juin 2019
1

Photo en gros plan et explications
artimon1.free.fr[...]ont.htm

23 juin 2019
0

Oui.
Je n'ai rien inventé : juste copié des gens qui savent expliquer pourquoi ils font ce qu'ils font .. .:-)

23 juin 2019
0

Merci. Vais garder ça en tête pour les jours de tempête. Pour les balades estivales... Peut être pas nécessaire. (Un câblot qui longe le pont c'est un truc de plus pour s'accrocher les pieds.

Mais oui, définitivement, si on fait face à de la houle significative, très bonne idée.

23 juin 201916 juin 2020
0

En ce cas (tout le bout reste sur le bateau, la chaîne passe tendue sur le davier), soit on a un bateau gigantesque soit la longueur de l'amortisseur -du moins pour moi- n'est pas suffisante, dans mon bateau par exemple un amortisseur come celui-là ferait 5-6m (au winch d'écoutes génois), pour bien amortir je trouve que ce n'est pas suffisant; j'arrive au winch avec le cordage, mais la liaison avec la chaîne est bien sous l'eau, j'ai jusqu'à 20m de textile élastique qu'il me serait impossible avoir en le gardant tout sur le pont. Par contre il faut une double protection contre le ragage: le textile qui est solidaire d'un morceau de tuyau, tuyau qui glisse à l'intérieur d'un deuxième tuyau qui lui est solidaire du davier, quand cela s'allonge bien il fait du chemin :-)
.
Textile trois torons, pas pour moi (sauf si cordage très court). J'en avais un, en en utilisant 10-15m la rotation dûe aux tensions alternées m'a très endommagé le bout, j'ai épissé un petit morceau de chaîne pour éviter cela. Idem l'amortisseur en caoutchout verification faite ne sert pas a grand chose il donne 10-20cm d'allongement très vite, dès que cela souffle il reste tendu et ne sert plus à rien. Depuis, tout cet cordage crochet etc dort au fond d'un coffre.
.
Un crochet tout simple avec un bout court est par contre très utile pas tant pour l'amortisseur, mais pour manoeuvrer la chaîne, en particulier quand on mouille avec du vent et courant, on largue la chaîne et le bateau prend de la vitesse en arrière/travers, un crochet court sur la chaîne et le guindeau est tout de suite soulagé. Idem remonter le mouillage avec du clapot qui fait tanguer le bateau avec ces ancres qui s'enfoncent beaucoup, quand la chaîne est presque à pic c'est un truc à tout casser (photos de l axe en 12mm du réa de mon davier tout tordu), là aussi un crochet comme celui là c'est une fraction de seconde (et sans mettre ses mains à tourner un bout autour d'une chaîne en forte tension). Celui là je l'utilise toujours, même pour les marches arrière qu'on peut faire pour regarder si l'ancre a croché.

23 juin 2019
0

Artimon a un grand bateau.
Moi, plus petit, je laisse aller le bout dans l'eau.

et du tuyau, oui...

23 juin 2019
0

Effectivement, j'ai lu à nouveau le site, 13m de cordage allongé sur le pont, bon d'autres tailles de bateau :-)

23 juin 2019
0

Exactement mon intention. Bout court + crochet pour les manoeuvres et amortisseur pour finir le tout.

Un peu surpris par vos commentaires à propos des amortisseurs caoutchouc. Question de calibre? Mon intuition est que le câblot gère le vent alors que l'amortisseur absorbe la houle/vague. Possiblement délicat d'équilibrer les forces.

23 juin 2019
0

Amortisseur caoutchouc : j'avais le plus gros... il a explosé sur une survente.
C'est surement OK pour les bateaux qui restent au port....

23 juin 2019
0

Ok je n'ai probablement pas eu de chance avec ces amortisseurs caoutchout, j'en ai cassé deux (en faisant seulement deux tours, donc en leur demandant un allongement rélativement réduit), cela n'a pas tenu un hiver. Ah dans des amarres.
Ces objet donnent 10-20-30? cm d'allongement, cela peut étre utile quand on a un cordage très très court, genre une amarre de ponton qui fait quelques mètres.
Sur un amortisseur de mouillage, tel allongement est donné par quelques mètres de textile; de plus, une amarre de ponton peut avoir une charge qui arrive à zero puis repart (bateau qui s'approche et puis se reécarte du quai), dans un mouillage il y a toujours la chaîne qui tire, donc cet amortisseur ne revient jamais vers sa position "zéro allongement", ce qui fait que son allongement utile est encore plus réduit.
En tout cas sur celui que j'avais monté, j'ai bien regardé et finalement il restait très allongé, il donnait une dizaine de cm additionnels quand le bateau au mouillage "virait", bref tout un truc lourd etc pour pas grand chose. Par contre, si par exemple on mouille à la Méditerranéenne, arrière au quai, là il peut être plus difficile de sortir 10-15m de longueur d'amortisseur donc le truc caoutchout c'est déjà ça de gagne. Puis il est probable qu'il aide à socialiser avec les voisins :-)

23 juin 2019
0

Gauvins,
en tout cas tu as plusieurs options, essaye en le plus possible et regarde celle qui te convient le mieux en pratique, il y a aussi la disposition specifique dans le bateau (positions de guindeau, davier, taquets, etc), la maniement de l chaîne, les poids et les tensions, la facilité d'utilsation, etc etc.

23 juin 2019
0

Merci pour les infos.

Je vais regarder si côté des câblots dits élastiques.

23 juin 201923 juin 2019
0

amarre amortisseuse boucle dans boucle soit passer une boucle dans la pécédente, etc... jusqu'à avoir la bonne longueur, c'est un super amortisseur très résistant, à tester avec polypro de 8 pour monocoque de 10 à 12t, c'est parfait.
si quelqu'un avait un dessin ou une photo ce serait plus explicite.

ou alors un système réservé aux pros du mouillage dans des conditions extêmes, tous droits reservés :-D :
www.hisse-et-oh.com[...]typique

23 juin 201923 juin 2019
0

ça c'est pour les petits joueurs :langue2: fait avec trois pare battages, après avoir risqué de tout perdre ancre chaine etc avec un fond des plus pourris
amicalement
r.

par contre, je retiens l amarrage "boucle dans boucle", effectivement on en trouve en bobines pour pas cher, tant qu'à faire..
merci Quizas
r.

24 juin 2019
0

Hello,
Prendre de la marque pour les amortisseurs caoutchouc, style Forsheda ou Unimer (?).
Ils sont plus résistants aux UV, je sais que certains autres modèles n'y résistent pas bien...
J'ai utilisé pendant des années un Forsheda gros diamètre, y compris aux Antilles et au Cap Vert, pour le mouillage dans des conditions parfois rock an roll,et ça n'a jamais failli.
Il faut bien régler nombre de tours,longueur de bout et un modèle surdimensionné ca aide aussi.
Après il y a des astuces innombrables pour amortir les a-coups,chacun a sa sauce préférée.

24 juin 2019
0

Bonjour
"Boucle dans boucle" cela ressemblerait à quoi?

24 juin 201916 juin 2020
1

passer à chaque fois la boucle dans la précédente jusqu'à obtenir la longueur désirée en espaçant plus ou moins les boucles,
arrêter les extrémités des 2 brins par un noeud qui va bien et faire une boucle renforcée épissurée


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (34)

mars 2021