Manchonnage pied de mat

Bonjour,

Je vais réaliser un manchonnage de mon pied de mat, j aurais besoin de vos conseils pour me guider et faire quelquechose de solide.
J ai en ma possession des fragments d un mat alu de même profil (Z109).
Ci dessous un schéma de principe ( il est bon dans l idée?) . Des questions se posent:

  • comment découper absolument droit les 2 profils (celui de mon mat et celui de la piece rapportée?) Je présume qu il faut qu ils soient bord à bord de façon parfaite et c est pas facile de découper pr qu il n y ait pas un demi mm d écart. Une astuce?

  • pr raccorder les 2 sections à l aide du manchon intérieur je procède comment? Je fixe d abord le manchon sur la section pied de mat puis je le glisse dans le mat? Ou l inverse? Ou autre chose?

  • manchon exterieur en +? Si oui je fixe par rivet les 3 epaisseurs ensemble? Je refais des trous pr popper manchon exter?

  • l épaisseur des profils est de 2.3mm, si je pope 2 profils ensemble cela me donne 4.6mm : quelle taille de rivet? Selon mon calcul j arrive à 8mm , hors cela me parait peu .Si je pope 3 profils , 6.9mm d epaisseur quelle taille?

  • quels espacements entre chaque rivet environ?

  • je poppe une foix epoxy prise ou preferable de le faire vite tant qu elle est "fraiche"?

Merci beaucoup à vous
Damien

L'équipage
19 jan. 2020
19 jan. 2020
0

Le manchon doit être symétrique par rapport au raccord.
Pour couper droit, coller un ruban de masquage, enrouler une feuille autour du profil, tracer et scier. Contrôler en mettant une plaque bien plane sur la coupe, avec une lampe à l'intérieur du profil, et limer jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de jours.
Je pense que ce sera plus facile de monter en premier le manchon sur le pied de mât, et ensuite l'ensemble sur le mât.
Charger l'époxy avec des microsphères pour l'épaissir et qu'elle ne coule pas. Il faut riveter avant que l'époxy ait pris, comme ça on limite les jeux et les épaisseurs de joint.
A mon avis pas besoin de manchon extérieur si le reste est bien fait.

19 jan. 202016 juin 2020
0

Bonjour,
Bien !!! les rivets en quinconce.
Par contre, je verrais une implantation de même longueur de manière à bien répartir les efforts, donc si possible, augmenter la longueur du manchon dans le Mat existant.
Sur mon pied de mat, j'avais implanté le manchon jusqu'au Vit de mulet qui est une zone subissant pas mal d'efforts.
J'avais renoncé au collage car j'avais beaucoup de mal à faire rentrer le manchon et je ne savais pas comment aurait réagit le Tef-Gel au contact de l'époxy liquide.
Yann

19 jan. 2020
0

Merci bien,
Yann je vois que tu avais conservé ton pied de mat d origine, tu ne l avais pas coupé mais renforcé par un manchon inter c est ca? Tu avais vraiment galéré à rentrer le manchon? J ai un tps limité avant prise de l epoxy, faudrait pas que cela colle avant que j ai riveté.
Pour les distances entre les rivets et leurs tailles une idée?

19 jan. 2020
0

Si pâte anticorrosion pas besoin d'époxy.
Quelles sont les dimensions et l'épaisseur du profil ?

19 jan. 2020
0

Epaisseur profil : 2.3mm ( pour les 2 parties 2.3mm mat, 2.3mm manchon) donc epaisseur à riveter 4.6mm
La longueur reste à définir entre 50 et 80cm je pense

19 jan. 2020
0

Quelles sont la longueur et la largeur du profil, c'est ça qui va déterminer la longueur du manchon et le rivetage.
La pâte anticorrosion ne peut pas nuire.

19 jan. 2020
0

Pate anticorrosion necessaire pour un assemblage alu/alu???

19 jan. 2020
-1

Bonjour,

Si le manchonnage est bien fait, l' époxy n' a pas d' utilité.
Le manchon doit être rentré en force, dans les deux parties.

Si tu es riche, prend des rivets en Monel, c' est bien-sûr l' idéal, mais pas indispensable.

Si le manchon rentre en force, des rivets alu de diamètre 4,8 feront très bien l' affaire et éviteront les problèmes de couple galvanique inox/alu.

Gorlann

19 jan. 2020
0

J'avais pris des rivets inox de 5 mm car ceux en Alu que j'avais trouvé avaient une tige en acier.
J'ai donc utilisé du Tef-Gel au niveau de chaque rivet ainsi qu'au niveau de la collerette inox au pied de Mat.
Pour la distance entre rivet, j'avais fait un peu au hasard en évitant les zones déjà fragile du profil existant et en les mettant en quinconce , j'ai du en utiliser une quarantaine.
Comme je n'ai pas recoupé mon pied de mat, je l'avais renforcé par un petit manchon extérieur.
Yann

19 jan. 2020
0

Ok je note!
J ai regardé le prix des monels effectivement ca pique.... j ai pas mal de tube, je vais faire essai au préalable, peut etre en graissant le manchon et tapoter avec cale en bois.
Il y a une dimension minimale pour un manchon? La partie malade n est pas très grande, si je coupe 30cm de mat et que je glisse un manchon de 60 ( pr avoir la symetrie) c est bon? Sinon j ai de la marge je peux mettre plus long mais ce ne sera pas symetrique...

19 jan. 2020
0

Pas de graisse, plus il y a de frottement entre le manchon et le mât et mieux ça tient.
30 cm c'est court. Si c'est la longueur de la partie basse du mât, mets plus long en haut.

19 jan. 2020
0

Oui c est la partie basse ( je vais y placer la ferrure de pied de mat) , dc je peux couper 30cm de mat, remplacer par section de 30cm saine et mettre genre un manchon de 80? ( la symetrie ne sera dc pas respectée)
Merci beaucoup. Je note pour la graisse, ne pas en mettre.
Vive les murènes!

19 jan. 2020
0

Quelle est la section du profil du mât ?

19 jan. 2020
0

Tout en bas , en pied les 20cm a partir du piee de mat, profil Z109 zspars 1983

19 jan. 2020
0

Je suis d'accord avec Gorlann, le collage epoxy ne servira à rien, ça ne tiendra jamais collé. Au contraire il risque de former des poches dans lesquelles l'humidité restera enfermée et la corrosion repartira d'entre les deux pièces. Idéalement (c'est ce qu'on fait en aviation,) on place un mastic d'interposition entre les pièces. Il épousera les petits défauts en les colmatant.Grace au rivetage, les pièces seront bien jointives et pour cela, je conteste le montage en force au profit d'un léger jeu pour laisser le mastic en place. Même bien tartiné, le serrage au rivetage en éliminera le surplus.
Quant à la longueur du manchon interne, fais le le plus long que tu peux en fonction de la matière dont tu disposes. 80 cm me semble un minimum raisonnable.

19 jan. 2020
0

Merci pout ta réponse Chti Luma, du mastic? 1ère fois que j entends cela, quel type de mastic d interposition? Disposant de profils strictement identiques je n aurais pas d autres possibilité que de rentrer en force je crois ( je vais ouvrir le long du rail pr gagner en souplesse et pouvoir le glisser ds le mat mais apparemment cela ne semble pas si facile! Je vais faire un essai au préalable avec 2 chutes pr voir ce que cela donne. Confirmation qu un manchonnage bien fait est solide, au moins aussi solide si ce n est plus qu une soudure ( chantier naval) le long de la fissure?
Bien cordialement à vous
En tt cas , ces galères avec ce fichu bateau m apprennent pleins de trucs

19 jan. 2020
0

J'ai manchonné avec 1 mètre, 50 cm de chaque côté ,avec des rivets pop alu sur les conseils d'un gréeur et...d'un fabricant de fenêtres alu , 3 rangées de pop, 1 en avant et 1 de chaque côté, tous les 10cm environ,en les decalant, pops de 4,8 de diamètre, si tu additionne la surface des pops c'est solide.J'ai poppé en progressant à partir de la coupe vers les extrémités pour que le manchon s'accole bien.Pour la coupe le fabricant de fenêtres alu m'a prêté une scie à onglet qui permet d'être strictement perpendiculaire. Pour decouper le rail de ralingue une simple scie sauteuse avec une lame alu est parfaite.

20 jan. 2020
0

En aviation, on utilise des mastics bien spécifiques (et hors de prix) mais pour ce genre de réparation qui sera théoriquement à l'abri, n'importe quel mastic prévu pour l'extérieur fera l'affaire. Encore une fois, ce qui est important est d'empêcher la corrosion de repartir et surtout pas à cause de la réparation. Arrange toi pour que les pièces rentrent sans trop forcer car métal contre métal va rayer et enlever de la protection anodique s'il y en a. Que de l'eau ou de l'humidité restent dedans et tu te seras donné du mal pour pas grand chose. Le mastic aura aussi pour avantage de faciliter la glisse au montage. En choisir un qui colle bien tout en restant peu épais pour bien l'étaler sur les deux pièces. Une fois l'ensemble riveté et sec, ne pas oublier la pulvérisation d'inhibiteur de corrosion (water repellent) à l'intérieur du profil. En effet, l'eau de pluie et/ou l'humidité parviennent toujours à rentrer à l'intérieur du mât, ce ne sont pas les ouvertures qui manquent.

20 jan. 2020
1

Tu peux utiliser de la pâte anticorrosion comme mastic.

20 jan. 2020
0

Merci pour ces infos, une idée de modele de mastic qui puisse convenir? Ou de pate anti corrosion? ( mais jvois qu elle est chère!)
Il faut mieux pr des raisons de solidité que je coupe + mon pied de mat ou pas? Par exemple couper de 50cm au lieu de 30 afin d avoir en pied de mat un raccord + long? Avec manchon inteŕieur de 100

20 jan. 2020
0

Avec un tube de Duralac, tu fais largement ton manchonnage et toutes les pièces inox que tu vas fixer ou refixer.
www.svb-marine.fr[...]on.html
Plus la coupure est basse et mieux c'est. Coupe le plus bas que tu peux, le critère étant que la partie supérieure soit saine. Dans ce cas il faut bien sûr que la partie inférieure du manchon descende jusqu'au pied de mât.

20 jan. 2020
0

Super, merci ;), encore un truc :
Je mets 2 rangées de rivets pop par face? Et une 3ème sur la face avant du profil?

20 jan. 202016 juin 2020
0

C est l interieur du profil récupéré qui va me servir pour manchonnage. Corrodé??

20 jan. 2020
0

Un peu piqué mais apparemment rien de profond.
Pour les rivets ce qu'a fait Yann est pas mal. Des rangées de 5 à 0, +/- 80° et +/- 160°, alternées avec des rangées de 4 à +/-40° et +/-120°, à la louche.

20 jan. 2020
0

Si je peux me permettre , éviter le Duralac qui n'est qu'une pâte à base d'huile de lin , saturée de chromate de strontium ce qui la rend efficace contre la corrosion inox alu mais n'a strictement aucune résistance mécanique . Pour coller et jointoyer , un MS polymère POlyurethane sera parfait , en vente dans les bons castlerbrico . Sika 291c par exemple , mais il y a beaucoup de marques . Perso , j'achète des tubes de 100 g chez les ship , plus économique .

21 jan. 2020
0

Le but du Duralac est justement l'anticorrosion, la résistance mécanique étant assurée par les rivets. Le collage structurel de l'alu nécessite une préparation des surfaces inaccessible dans le cas présent.

21 jan. 2020
0

Je crois qu'il faut préciser que le sujet n'est pas l'anticorrosion , Frédéric , le Duralac est une pâte à base d'huile de lin , qui , en séchant va sécher , puis durcir exagérément pour finir en écailles . J'ai non seulement formulé du Duralac , mais aussi participé à des travaux de recherches sur la mise en peinture des alu AG4 etc.. , je pense que pour ce manchonage une colle souple et puissante assurera en complément du rivetage un travail de qualité et durable . Bien entendu on pourra utiliser le Duralac autour des têtes de rivets , fonction pour lequel il est formulé .

22 jan. 2020
0

Merci Safioran, cela revient un peu à la proposition suggérée par Chtit luma, un mastic pr etanchéifieret combler les ecarts entre le manchon et le profil du mat. De plus cela aidera peut être à glisser le manchon. Je vais faire cela et des essais préalables, ma crainte étant d avoir un ecart important en bout de manchonnage qui m empecherait le rivetage. Je commence à riveter de la tête de mat vers le pied de mat c est bien ca?
Pr la corrosion j avais changé aussi mon vit de mulet il y a 3 ans. Rivets inox de 6. J avais posé la question de mettre une pate anticorrosion et Techniques gréement m avait dit que c etait pas necessaire...je crois que je suis bon pr virer ces rivets et retrouver une pince pop pr riveter du 6....grrrrrrrrrrrr!!!

22 jan. 2020
0

Un sika 11FC cela conviendrait aussi?

22 jan. 2020
0

Impec. Ça plus le montage des rivets à la graisse anticorrosion, ça fera parfaitement l'affaire.
Pour la longueur des rivets, formule à tout faire = épaisseur des pièces à assembler + 1,5 fois le diamètre. Si ça tombe pas juste prendre la valeur supérieure, par excès.

24 jan. 2020
0

Bonjour, je viens de faire des essais manchonnage. Cf photo.

1er constat: je suis obligé d ouvrir tout le méplat arrière du manchon pr le faire rentrer. Je pensais couper juste une bande de 2cm de façon à riveter aussi côté gorge mais ce n est pas possible. Il y aura donc 2 rangées de rivets sur chaque face en quinconce + une ligne de rivets sur le tracé de la face avant. Le tout espacé de 5cm à chaque fois. Jusque là c est bon?

2ème constat: je suis obligé d utiliser sangle à cliquet pr faire rentrer le manchon, lorsque j ouvre cela épouse plutôt bien le profil du mat. Avec du sika sur tout le manchon cela ne va pas être évident de badigonner de sika (???) Ou alors j y vais par dessus le sika et tant pis?

3ème constat: je dois couper 15cm de partie malade du mat actuel. Je vais en profiter pr virer ma cale en bois exo qui fait 3.5cm de haut. J en suis donc à 18.5cm de "nouveau mat" à placer. Je dispose de 75cm d espace avt d arriver sur le vit de mulet. Un manchon de 75cm pour un tronçon de 18.5cm ca va?
Merci à vous

24 jan. 202016 juin 2020
0

Photo compressée ( peut être trop...)

24 jan. 202024 jan. 2020
2

1 - Oui le plan de rivetage est OK mais pas sur la face avant. Elle est sollicitée en flexion vers l'arrière et une rangée de trous formerait une ligne de faille. Il faut se rendre compte que la solidité du montage ne sera pas dépendante du nombre de rivets mais de l'assurance que les pièces ne bougeront pas entre elles. 1 rangée de chaque coté à au moins 2 cm du bord d'attaque et et une du bord de fuite avec un pas de 2,5 - 3 cm pour la partie de 18,5 cm soit 2 x 16 rivets au total pour la partie basse. Pour la partie haute, même lignes mais une partie manchonnée de 60 cm suffira avec un pas de 4 à 5 cm.

2 - Pour le mouvement d'assemblage, je pense qu'il faudra nettoyer à la toile émeri l'intérieur du mât à cause des aspérités de corrosion. Le montage ne va pas les éliminer et de plus, moins d'aspérités égale meilleur glissement. De la même façon, il faudra passer un petit coup de toile sur l'extérieur du manchon. Puis, déposer une couche de mastic à l'intérieur du mât et badigeonner au fur et à mesure que le manchon pénètre. D'abord le manchon dans la partie haute, puis le pied de mat par dessus le manchon.

3 - Avec un tronçon de mât équivalent à celui d'origine, finaliser le montage de la même façon.

Dernière chose à savoir, c'est que les alliages légers polis offrent une meilleure résistance à la corrosion, c'est un petit ajout de vie au matériau, surtout quand l'anodisation d'origine a vécu.

25 jan. 202016 juin 2020
0

Merci Chtit Luma!

1) Quelquechose comme cela? ( cf photo) est ce que je mets une rangée intermédiaire au centre? ( cf les points d interrogation sur photo)
Un manchon total de 76.5cm ( je dois ôter 2cm en pied de mat pr pouvoir installer la ferrure ( elle à des pates de 2cm intérieur profil)

2)J ai enfoncé pour essai 40cm de manchon. Faut pas "tapoter" en fait mais taper vigoureusement pr que cela entre! Et il y a un jour sur les faces. Avec les rivets de 10 pas sûr de pouvoir attraper les 2 profils, il n y a pas une histoire de vis que l on peut mettre au préalable pour plaquer le manchon?

3)Je vais devoir virer toutes mes drisses pr l opération, c est facile à remettre par la suite? J aurais le pied de mat ouvert. Ou alors je fais des boucles et je les tire juste un peu au dessus du vit de mulet de façon à les crocheter par la suite?

Cordialement!

25 jan. 2020
0

J'ai laissé les drisses plus haut avec un messager plus fin "sacrifié ",ça facilite la récupération sans abîmer les drisses.

25 jan. 2020
0

Tu laisses partir tes drisses avec un messager fin sacrifié, facile à récupérer ensuite.

25 jan. 202016 juin 2020
0

Ok, merci Anchor, jvais m acheter de la garcette

J ai compris pourquoi cela coincait un peu et pourquoi j avais du jour sur le côté droit. En fait le côté gauche de la photo est coupé 1cm plus long que le côté droit ( cf photo), c est pr cela que le côté droit vient contre la gorge, se place mal ( je présume). Dc en fait me faut un manchon de 22cm de circonférence ( 11cm de chaque bord en partant de la ligne du bord d attaque du mat).

Pr revenir sur le plan de rivetage 2 messages plus haut, je mets une ligne de rivet centrale ou pas?

Combien de temps met le sika 11fc à polymériser ( temperature d hiver, env.8degrés)? Faudrait pas qu il prenne avant que j ai fini...j ai une bonne heure devant moi non?

Dsl pr toutes ces questions ( ce post servira sans doute à d autres!)
Merci à vous

25 jan. 2020
0

Avec le manchon découpé de cette façon, il n'y a aucun renfort sur l'arrière du mât, ce qui va le fragiliser. Il faut mettre une autre pièce, qui peut être externe, et n'a pas besoin d'être aussi longue que le manchon et peut recouvrir la ralingue si c'est sous le vit de mulet.
Pour les rivets, tu peux poster une photo du profil du mât et du manchon, vus en coupe, avec une règle graduée pour avoir une idée des dimensions ?

25 jan. 2020
0

Ok, je poste cela demain! Sur la photo 4 posts plus haut il y a 3cm d espacement entre les rivets sur une même ligne. Pour la partie ralingue je n ai pas réussi à entrer le manchon en conservant même un peu de méplat, pourtant j y suis allé avec sangle à cliquet serré au max à 10cm de l extrémité. Avec un profil identique cela me parait compliqué , ou alors je m y prend mal (?) . Il faut que cela rentre sans trop de difficulté, que le sika ne prenne pas avant que j ai fini de le placer ( et le riveter!)
Cordialement

26 jan. 2020
0

Est-ce bien clair qu'un morceau de profil original du mat va être riveté sur la partie basse (les 18,5 cm)?
Pour moi, inutile de faire trois rangées de chaque coté, ou alors il faut augmenter un peu le pas pour réduire le nombre de trous dans la réparation. La position des rangées se fera en répartissant les écarts angulaires, vu de dessus du profil, soit une rangée chaque 90°.
Il faut se rappeler que la réparation va surtout travailler en compression. Cependant, le manchon interne ne doit pas encaisser de compression. Il n'est là que pour unir le mat avec le morceau de profil identique rajouté en bas. La longueur d'interface sert à garantir l'absence de mouvement relatif des pièces de la réparation. 60 cm me semblent suffire mais si 75 te rassurent, pas de problème. Une fois le manchon interne riveté, il va donc dépasser de 18,5 cm, si j'ai bien compris. Il faudra ensuite riveter un bout de mat au profil original de 18,5 cm de long afin que son profil repose sur la semelle de mat. A voir d'ailleurs s'il ne faut pas arrêter le manchon interne un peu plus haut, selon la forme de la semelle qui épouse le profil du mat.
Là où il faut soigner le travail, c'est que le plan de jointure entre le mat et le manchon externe du bas soit rigoureusement en appui afin que les rivets de la partie basse n'encaissent nulle compression. Garanti que ça ne tiendra pas avec des rivets aveugles s'il y a un jour, si petit soit-il. On parle ici de quelques centaines de kilos possibles selon les conditions de vent, de mer et d'allure. Les rivets aveugles ne sont pas sensés travailler en cisaillement fort.
Enfin, concernant la découpe du manchon interne, vu son rôle de transmission des efforts de compression et vu la quasi absence d'efforts latéraux, il est acceptable que le manchon interne soit découpé comme de besoin pour épouser au mieux et pénétrer facilement la forme interne du mat. Une fois la réparation finie, on ne voit plus le manchon interne. Le vide de la découpe nécessaire est compensé par le manchon externe du bas. La continuité de la ralingue est assurée.
Dernière chose, il faut polir avec soin tous les chants de toutes les pièces concernées.

26 jan. 2020
0

Un mât travaille essentiellement en compression en raison des efforts du gréement, et aussi en flexion quand il cintre, c'est à dire en traction d'un côté et une compression de l'autre. Les efforts s'additionnent, mais l'essentiel de la contrainte est en compression, surtout en bas de mât où les efforts de compression sont maximaux et les moments de flexion limités.
Le manchon se substitue au mât au niveau du raccord et il est soumis aux mêmes efforts que le mât. Il devra donc résister aux efforts de compression. Pas de pb au niveau de l'échantillonnage vu que le manchon utilise le même profil que le mât. Le seul risque est le flambage car le profil ouvert du manchon est moins rigide, et pour l'éviter il faut solidariser le manchon au profil du mât en mettant suffisamment de rivets.
Une petite doc sur le nombre de rivets : www.zpag.net[...]les.htm
En pratique, la distance entre rivets est de 4 à 8 fois le diamètre du rivet, soit 20 à 40 mm pour des rivets de 5.
Utiliser des rivets en cupronickel.

26 jan. 2020
0

Une réparation pro ici

Regardez bien l'arrière du manchon. Désolé c'est en anglais avec un accent ricain mais les images sont explicites. Mais pour moi, ils ont tort de ne pas enduire de mastic. Et en plus, ils montent les rivets à sec. La zone n'est cependant pas aussi chargée en compression que le pied de mat.

26 jan. 202016 juin 2020
0

Oui , j ai bien compris le principe,
Je note donc que la rangée de rivets du milieu n est pas nécessaire.

Quand tu parles d un manchon de 60cm, tu parles de longueur totale du manchon ou de 60 qui rentre ds le mat sain?

Effectivement c est prévu, le manchon en partie basse sera de -2cm de façon à pouvoir placer la ferrure de pied de mat . Ci joint les photos avec un mètre à côté. Je ne vois pas comment il est mécaniquement possible de retirer moins la gorge du mat et pouvoir le faire rentrer ???? J ai pourtant fait des essais avec plusieurs largeurs de bandes retirées ( sur les photos on voit d ailleurs qu il y en a un côté trop large, me faudra ôter 1cm supplémentaire pour qu il epouse bien le profil intérieur du mat ( comme l autre face)
Le but est que j ai confiance en la solidité de la répa, si c est bie fait comme décrit cela affecte la resistance de tenue du mat?
Bien cordialement à vous!

26 jan. 2020
0

Oui sur la video c est bien ouvert à l arrière, et ils font un rivetage en ligne droite sur le bord d attaque, c est assez rxplicite , merci!
Ils font rangée intermédiaire mais le mat est plus large

26 jan. 2020
0

Oui, 60 cm, c'est la longueur d'insertion.
Pour ce qui est du profil du manchon, ce qui est important c'est que la surface externe du manchon s'adapte bien à la surface interne du mat. Il est évident que si on part d'un morceau du même mat, ce ne sera pas évident mais demandera de nombreuses adaptations. La fin doit justifier les moyens. Certains partent d'une tôle roulée car les petites différences de forme peuvent être compensées par le rivetage. Le rôle essentiel du manchon, je n'hésite pas à le répéter, est de rabouter deux morceaux de profil identique et restaurer le profil du mat. J'ai même vu un manchon scié en deux dans le sens de la longueur, les deux moitiés fixées chacune d'un coté. Idéalement, le manchon situé au pied de mat ne doit pas être contraint en compression. C'est le fait que le haut du mat soit parfaitement plaqué au morceau de profil bas qui va faire passer les efforts du mat au manchon puis à la ferrure sur le pont.

Si tu n'es pas sûr de la qualité du travail fini, tu peux remplacer les rivets par un simple boulonnage avec écrous nylstop. Les vis vont bien mieux résister au cisaillement que les rivets, sauf à mettre des rivets à haute résistance genre hi-lok ou sherry-lok. Et aussi, le serrage des vis te donnera un meilleur contrôle du placage du manchon contre l'intérieur du mat. Enfin, le boulonnage ne requiert pas d'outillage spécifique hormis clés de la bonne taille. l'inconvénient c'est que les vis seront sans doute à fabriquer. En effet, il faut que la partie qui intéresse les épaisseurs à serrer soit au regard d'une partie lisse de la vis, pas du filetage. Il faut donc prendre des vis plus longues avec une partie lisse, refileter la vis à la bonne longueur de partie lisse et la couper de façon à ce que max 2 filets dépassent de l'écrou.

Bien sûr, ce placage ne sera jamais à 100% réussi, c'est pourquoi il ne faut pas lésiner sur le mastic d'interposition. Ce dernier sera à l'abri de la lumière et des intempéries, donc tu peux le choisir en fonction de sa durée de séchage, sans tomber dans l'excès de pas cher.
Pour ce qui est de la résistance de la réparation, pas de problème, d'autant plus que tu es dans une zone facile et seulement contrainte en compression.

26 jan. 202016 juin 2020
0

Merci ! En récapitulant les infos cela donnerait cela. C est validé?
( Monel c est bien mieux mais tout alu ca irait aussi)

26 jan. 2020
0

Il faut plus de rivets que ça, il faut solidariser le manchon au mât sur tout sa surface. Sur la vidéo il y a 7 rangées de rivets. Ton mât est plus petit, tu peux descendre à 5 mais 3 c'est insuffisant. Il faut que le distance horizontale entre rivets soit du même ordre de grandeur que la distance verticale.
Mettre des rivets dans l'axe du mât devant ou à 2 cm de chaque côté ne change pas grand chose au niveau résistance ou affaiblissement du mât.
Un rivet en monel vieillira beaucoup mieux s'il est sollicité. Un rivet en alu va se déformer et prendre du jeu et finalement ne servir à rien. Si les constructeurs de mât utilisent des rivets en monel lors de la fabrication, ce n'est pas par hasard.

26 jan. 2020
0

Bonjour,

si le manchon est parfaitement ajusté et rentré en force dans le mât, des rivets alus sont largement suffisants car non structurel.

Si manchon rentré "glissant" dans le mât, les rivets deviennent à ce moment-là structurels et doivent être en monel (si propriétaire riche) ou inox tartinés de pâte isolante (si proprio pauvre).

Un mât manchonné "serré" et riveté alu et sans masticage tient depuis plus de 30 ans sur un Serpentaire ex-minitransat, avec à son actif 4 transats dont trois en course!

Gorlann

26 jan. 2020
0

Bonjour
Mettre le manchon interieur au congelateur 24 h ou mieux trempage dans l'azote liquide ( - 195 ° ) et chauffer la partie extérieure a l'air chaud . Ensuite ca rentre comme papa dans .......

26 jan. 2020
0

FredericL n'a pas tort quant à la position des rangées de rivets. Je maintiens que deux rangées de chaque coté (donc 4 au total) suffiront mais je n'ai rien contre une de plus de chaque coté. Pour la position des rivets, je vais essayer d'être clair sans crobard. Tracer un cercle qui contient le profil du mat. Tracer ensuite deux diamètres prolongés jusqu'au tracé du profil du mat. Les deux diamètres sont perpendiculaires entre eux et inclinés de 45°. Là où les diamètres interceptent le profil du mat se trouvent les rangées de rivets. Perso, je calerai le cercle de façon à tangenter le bord d'attaque du mat.

Mais FredericL a dit "Il faut que la distance horizontale entre rivets soit du même ordre de grandeur que la distance verticale.". Ce serait vrai si le manchon devait tenir des contraintes horizontales égales aux contraintes verticales. Frederic, quelle justification?

A la fin, il semble que deux écoles se font face: le manchon est-il structurel ou non?

Si Demian est pour le non, je n'ai rien à ajouter à ce que j'ai écrit.
Si Demian est pour le oui, alors rivets en monel ou inox ou simple boulonnage inox.

Le type qui a mis deux demi manchons et utilisé le boulonnage:

26 jan. 2020
0

Deux choses intéressantes dans la dernière vidéo. 1) la réparation concerne la même zone que pour Demian12 et 2) son appui entre les deux parties de mat est bien soignée. Son manchon n'est pas structurel.

Remarquer aussi le nettoyage de la corrosion et la longueur du manchon, somme toute modeste. Je pense que pour boulonner, cela a été plus pratique en accès.

Ce que j'aime moins c'est qu'il interpose une colle entre les profils. Elle finira par durcir, craqueler et laisser infiltrer la réparation. A part ça, c'est plutôt pas mal fait et propre.

Enfin, il y a bien trois rangées de fixations par coté mais je pense que le mat est sensiblement plus gros. Vu la conception du manchon, c'est parfaitement adapté. Noter la position des rangées de fixations avant et arrière.

26 jan. 2020
0

Le manchon est ouvert sur l'arrière, sa résistance en flexion est très inférieure à celle du tube original (la rigidité d'un tube fendu est environ 1/10 de celle d'un tube fermé). Pour le rigidifier, il faut le rendre solidaire du mât, donc mettre suffisamment de rivets pour solidariser les surfaces.
Comme ces rivets vont travailler, mettre des rivets en monel.
Autre point, déjà signalé : il faut aussi manchonner l'arrière du profil, éventuellement par l'extérieur, sinon l'arrière du manchon va être exagérément sollicité au niveau de la jointure.
Dans le doute, faire une maquette avec deux tubes de carton (manchons essuie-tout) et une feuille de carton roulée.

Pour la disposition des rivets : une rangée le plus en arrière possible de chaque côté (typiquement à 15 mm du bord du manchon), et 2 ou 3 rangées intermédiaires. Je suis partisan d'une rangée à l'avant dans l'axe pour bien plaquer le manchon contre l'intérieur du profil.
J'ai des collages époxy qui ont plus de 30 ans, la résine ne se craquelle pas. Et comme elle supporte un allongement relatif supérieur à celui de l'alu, je ne vois pas pourquoi ça n'irait pas. Dans le cas présent, le pb est plutôt celui de la préparation des surfaces, qui sont inaccessibles.

26 jan. 2020
0

Effectivement le manchon est etonnement petit, pas exclu que je raccourcice le mien de 10cm, 40 ds le mat et 17 dans le pied de mat a manchonner Merci à vous tous ( Particulièrement Chtit Luma et FredericL pour votre aide), j ai je crois à présent toutes les billes en main.
Y a plus qu à! ;)
Cordialement
Damien

26 jan. 2020
2

Tu peux t'inspirer de la découpe en V en haut du manchon sur la dernière vidéo. Ça assouplit le haut du manchon et évite les points durs.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (114)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021