MAGASIN ACCASTILLAGE OCCASION

dans le projet de créer un magasin d'accastillage et soucieux de répondre à l'attente de mes futurs clients j'aimerais avoir votre avis sur le projet d'y proposer 1 ou 2 rayons d'occasion qu en pensez vous ? et qu'en attendriez vous?
ex types de produits ?
MERCI D'AVANCE POUR VOS REPONSES CONSTRUCTIVES JE L'ESPERE

L'équipage
04 nov. 2007
04 nov. 2007
0

Il semblerait,
que le nombre de magasins de puces nautiques soient en baisse. En Bretagne en tout cas.
La cause: le désir du neuf avant tout ?

Un magasin d'accastillage sur Auray a un coin occasion d'assez grande importance. Il serait peut être judicieux de les contacter:
Marine équipement ZI Kerbois
56 Auray.

04 nov. 2007
0

Il n'y a plus ...
..grand chose !! Effectivement en Bretagne Sud seul Accastimer à Kervignac reste sur ce créneau.

04 nov. 2007
0

On pourrait y trouver...
...du matériel à l'état neuf, déjà acheté par un partuculier, mais qui n'aurait jamais servi cause double emploi.

Prix diminué de 30%.

Sinon, considérant que déjà chez les schip il n'y a pas tout ce que l'on cherche à l'état neuf, ça va être difficile de satisfaire la clientèle avec de l'occase...

04 nov. 2007
0

de l'occase
avec 30% de remise sur du neuf , n'est pour mois pas intéressant,
au moins 50 % , car plus de garantie, pas de suivis possible,
30% c'est ce qu'on trouve actuellement pour du matériel sortie de salon jamais utilisé et garantie pleine et entière

amha

ps pour mon bateau c'est pas possible alors ?? :jelaferme:

04 nov. 2007
0

Suis
pas sûr que le fait que les shops d'accastillage d'occase soit moins nombreux parce que les clients prefèrent du neuf, à mon avis c'est plus internet qui leur fait du mal via les forums, ebay et la possibiliter d'acheter effectivement du neuf à moindre prix à l'étranger.

Donc si je peux te donner mon avis n'axe pas trop ton dévellopement sur l'occas, bien que quand il y en a je suis le premier à fuiner...
Il faut donc trouver le bon compromis.

Séb

04 nov. 2007
0

ça devrais ptet ossi marcher
en Belgique, car j'en connais pas, mais bon sont ptet plus riches que les français:mdr:

04 nov. 2007
0

Pour ton bateau...
Faut attendre qu'il y ait un rayon antiquités...
:mdr:

04 nov. 2007
0

euh...
Je m'adressai à Phifou Safari bien sûr...:oups:

05 nov. 2007
0

c'est une bonne idée
j'ai reconstruis et réarmé mon bato qu'avec du matos d'occase.. je viens de constater que tu ai sur la mermed..c'est sur qu'il y a des endroits plus propices que d'autres pour se genre de commerce....c'est une bonne idée..

05 nov. 2007
0

l'occas

Souvent je vais à Accastimer à Kervignac non pas pour acheter de l'occas mais pour trouver des truc qui n'existe plus chez les ship.

Par contre je constate que la plus part du temps l'occas coute aussi cher que du neuf ou guere moins.Dans tous les cas vaut pas experer faire des affaires.

josé

05 nov. 2007
0

Vous connaissez
Ebay ?

Jacques

05 nov. 2007
0

Suite...
Merci pour vos contributions.
Nous connaissons effectivement les problèmes de "concurrence" liés à la vente sur internet par le biais d'eBay par exemple.

Etant conscient que le matériel d'occasion ne bénéficie plus de garantie, nous n'imaginons pas un prix supérieur à 50% de sa valeur neuve bien évidemment.

Merci à Lorenzo, nous avons contacté Marine équipement, personne trés sympathique, qui nous a fournit quelques renseignements.
Nous n'avons pas encore contacter Accastimer car il est difficile dans un premier temps de prétendre à un stock équivalent :-).

La société sera créée dans la région de Toulon en début d'année 2008.

05 nov. 2007
0

mais pourtant
Dans la région de Toulon, il y a déja shipoccase à Six Fours et un autre à Hyères, sans compter quelques casses marines le long de l'autoroute.

Et il y avait le Grenier du Marin à Marseille.

J'ai parlé d'Ebay, parce que c'est une bonne solution pour trouver son bonheur dans l'immense diversité des piéces d'occasions pour la plaisance.

Entre les douze milliards de référence de moteur, les quinzes tonnes de morceaux de gréements différents (cloche de tangon, embouts de bome, barre de flèche et autre trucs), les km de voiles pour tout bateau et tout temps, je ne vois pas bien comment stocker au même endroit (qui ne sera jamais le bon) tout ça.

Et les seuls trucs un peu standard, genre les winchs ST ou les poulies à billes s'arrachent tellement que ce n'est pas la peine de passer par un dépôt vente.

Quand à l'électronique, les machins d'occase sont soit des trucs archaîques totalement dépassés, soit des équipements récents que tu trouves moins cher neuf chez les web shops anglais.

Plutot qu'un magasin physique, tu gagneras du temps à ouvrir une boutique sur Ebay. Un marché pointu nécessite une large zone de diffusion pour que tu trouves celui qui a besoin de ta pièce rare.

Jacques

05 nov. 2007
0

Suite....
Il existe effectivement une multitude de référence moteurs, voiles, accastillages, heureusement d'ailleurs c'est ce qui permet à de nombreuses sociétés d'en vivre.
Personne ne demande à une société de couvrir la totalité des produits existants. Je ne connais pas une seule entreprise proposant par exemple la totalité des GPS marins existant sur le marché sauf éventuellement sur commande donc...

Pour ce qui est du marché internet, à l'heure d'aujourd'hui environ 1 foyer sur 2 possède internet et autant achète, d'autant plus que d'après des études le commerce du nautisme sur le net reste relativement faible, ce qui permet à des magasins sus-nommé de continuer leur activité. Une part importante de clients préfère établir un contact physique qui permet de plus le conseil pour un bon achat (produit correspondant réellement à son besoin). De plus un magasin permet de satisfaire la demande immédiatement contrairement au délai d'attente d'une enchère et/ou d'une livraison via internet.

Quant à l'électronique d'occasion, tout comme vous le soulignez je vous avouerai que ce n'est pas le type de marché que je souhaite développer pour l'occasion bien que des personnes se satisfont de produits archaîques.

05 nov. 2007
0

Si tu souhaites réussir dans le commerce
je te recommande d'écouter tes clients, et de ne pas argumenter sur ta solution.

Nous avions, je le pense, bien compris ta proposition.

Je ne suis pas du tout certain de l'intérêt du conseil du professionel dans le cas du marché de l'occasion, où l'on recherche avant tout à remplacer une pièce cassée.

Sinon, pour le neuf, il y a tellement de solutions de discount que ce n'est pas la peine de se tourner vers de l'occasion.

Je regarde autour de moi, dans cette région toulonnaise, et je vois le nombre de ship se réduire d'année en année, et ceux qui restent n'ont pas vraiment l'air d'être débordés par leur croissance.

Sans parler de Cabesto, qui devient un Décathlon de la fringue et de la piscine, bien loin du grand ship de l'intention du départ.

Est ce que c'est vraiment l'endroit, sur un forum web de marins, de défendre l'idée que internet n'est vu que par la moitié des français (mais n'est ce pas aussi dans cette moitié que se trouvent les propriétaires de bateau) et que l'achat en ligne ne marche pas (tu n'as qu'à lire tous les fils sur le sujets, où chacun vante les mérites de tels fournisseurs qu'il a trouvé moitié moins cher que le ship du coin). Par exemple, depuis que je connais JGTECH, où j'ai trouvé une qualité de service que j'avais oublié depuis bien longtemps, je ne risque pas d'acheter le moindre machin de valeur ailleurs...

Jacques

05 nov. 2007
0

Je ne vois pas...
en quoi les propos de Christophe serait déplacés ou exagérés.

Je crois qu'il y a encore et toujours une place pour les ships locaux et s'ils proposent en plus un coin puces nautiques, cela me parait une démarche sympathique, si nos porte-feuilles en profitent largement.

05 nov. 2007
0

Mais je n'ai pas dit qu'ils l'étaient...
Je lui disais simplement de ne pas argumenter sa solution, parce qu'il ne sagit pas de nous convaincre de son idée, mais de s'assurer qu'elle correspond au besoin du marché.

En bref, d'écouter et de trier dans ce qui est dit, mais pas de se justifier.

Christophe parle d'une zone où je navigue avec mon voilier depuis 20 ans. Il y avait deux ou trois ships dans chaque port (et même une idée de "Centre commercial du nautisme" à Hyères), il reste aujourd'hui 3 ou 4 ship digne de ce nom entre Les Lecques et Cavalaire...

Bien sûr que j'imagine aussi ce que pourrait être le ship idéal pour moi, avec un vaste choix comprenant tout ce que je veux moi, des prix archis tirés, des conseils valables, des produits novateurs, la vis ou l'écrou introuvable, le cliquet de winch d'il y a 20 ans vendu à l'unité et tout ça. Mais en pratique, effectivement, nos achats se passent souvent de deux manières. Les gros achats sont planifiés, et on recherche, une fois choisi son modèle, le meilleur prix, et le web sera imbattable. Il reste les petits achats de dépannage, petit matos de bricolage, piéce détachée. Mais est ce que cela te fait vivre ?

Jacques

05 nov. 2007
0

Suite...
Tout d'abord merci pour ce débat constructif, tout à fait d'accord je base mon entreprise sur le service et bien évidement à l'écoute du client. Je souligne que l'occasion que je souhaite proposer ne serait présent qu'à titre de 1 ou 2 rayons.

Nous avons réalisé plusieurs études de marché non pas sur internet, et l'achat d'occasion ne répond pas forcément qu'au besoin de remplacement de pièces mais de pouvoir acquérir des produits qui, je dirais, restent optionnels. Par exemple le plaisir de pouvoir s'offrir winchs, poulies... pour son écoute de spi, etc... ne pensez vous pas ?

Si j'ai créé ce post sur hisse et ho c'est en fait d'une part car j'apprécie ce forum et l'ambiance qui y règne et également pour avoir le maximum d'avis quant à mon projet, tout les conseils sont bon à prendre.

05 nov. 2007
0

mon avis...
mais n'engage que moi,
et c'est mon constat dans ce que j'ai pu voir à droite et à gauche

les schips d'occase étaient souvent des personnes ayant un certains passé nautique, et un tissus de relations les permettant de s'alimenter, et surtout

et surtout, j'ai cru comprendre que c'était uen activité très annexe, madame ayant son mag de fringue ou autre et monsieur son mag d'occase pour "s'occuper"

je n'ai pas encore vu un jeune démarrant une activité pour en faire son activité principale et en vivre décemment, d'ailleurs dans ce cas là ça ne dure pas longtemps

maha

mais bonne chance !!

05 nov. 2007
0

en perte de vitesse
oui c'est ce que me dit celui que je connais, qui rame à maintenir son magasin d'occase en tt genre; les gens ne se baissent même plus me dit-il, et préfèrent regarder le made in china, les fringues.
écouler du matériel rebuté, des stocks de matos démodés, ça devient difficile car les chantiers deviennet économes eux aussi.
du vieux matériel ne va que sur du vieux, et aujourd'hui il y a beaucoup de neuf, et le client essaie de faire comme le voisin qui a du neuf.
les constructeurs amateurs diminuent ou s'approvisionnent ailleurs et la sélection par l'argent se dessine, tt augmente
le tableau n'est pas rose, et il ne faut toujours pas mettre ts ses oeufs ds le même panier; connaître à fond ce que l'on vends, savoir le faire marcher, comment l'installer et bien s'en servir.
le conseil, la maîtrise, les contacts et ressources pour l'assistance, les ficelles pour dépanner le client, c'est tt ce qu'il demande, le client.
PARCE QU'AUJOURD'HUI, pas facile de trouver le ship pro, des leroy truc muche, ouais, mais le gars qui vient boire une bibine à bord et régler l'usine à gaz qu'il a vendu et qu'on arrive pas à démarrer, il préfère aller boire un scotch sur le 50 pieds dernier cri. remarque, on le comprends, faut prendre le fric où il est.
maintenant si c'est ton truc Maeva, n'hésite pas, mais ce rayon occase doit être aussi réfléchi que le reste pour ne pas s'encombrer d'invendable.
en tt cas, bon courage et m..de, rien n'est impossible.

05 nov. 2007
0

Dépôt-vente +tôt qu'occasion
Pourquoi n'envisages-tu pas un système de dépôt-vente, pas de capitaux à avancer, des prix à 40% à 50% du neuf en fonction de l'état du matos, tu sélectionnes et n'accepte que ce qui a une réelle valeur marchande, et tt le monde y trouve son compte, le vendeur, toi et l'acheteur.

RV

05 nov. 2007
0

Occasion
Hello,

Tout ce que vous dites est juste, Mais Maeva n'a parlé que d'un ou deux rayons d'occasions, donc je suppose que ce ne sera pas l'activité principale. Dans ce cas, ça peut etre une bonne idée.
Tout comme de diversifier une boutique "réelle" par une vitrine sur le web (sur ebay ou un site dédié ou pourquoi pas les deux).

amha, il faut se diversifier dés le début pour que cela marche.

Bon courrage,
Harry.

06 nov. 2007
0

un ou deux rayons

amha un ou deux rayons d'occas ne servent à rien , ça lui coutera et il ne vendera rien car son occas sera presque aussi cher que du neuf sans garanti.

josé

06 nov. 2007
0

J'y crois !
Je viens d'acheter un radar de 18 mois pour 600 euros ! complet avec support ! c'est beaucoup moins que 50%. Comme beaucoup je n'est pas de très gros moyens mais un bateau exigeant et l'occase permet de s'équiper à beaucoup moins cher ... si le tri de ce qui est proposé est bien fait et si effectivement les m..des n'encombrent pas trop les rayons. Une très bonne idée (je l'ai eu à une époque !!) à mener avec intelligence.

06 nov. 2007
0

observer ...
dans le coin où je suis (le même que Erendil) j'observe la même difficulté pour les ship de se développer.

Si je regarde ce qui se passe dans mon port (qui est un port-chantier) , le nombre de "bateaux à bricole" susceptibles d'acheter de la "petite occase" est assez faible ... et en proportion de plus en plus faible.

C'est simplement une tendance générale, que ce soit en nautisme ou tout autre domaine. Les gens "bricolent", mais c'est avec du neuf, dans une démarche consumériste.

07 nov. 2007
0

AMHA
ce qu'ecrit Erendil me parait frappé au coin du bon sens.
D'autre part, ce qui plombe 9 entreprises sur 10 au démarrage, c'est la trésorerie et la suggestion de CaptainHervé (dépot vente) est excellente.
Pourquoi ne pas envisager un mix de tout ça, avec une petite boutique internet vendant les memes articles , parceque le panel de clientele est sacremeent plus large que sur le port :-) et que je suis prêt a parier que si 50% de français ont Internet, c'est 80 ou 90% des plaisanciers!!!
( et 100 % des matelots H&O :-D )

07 nov. 2007
0

Autre suggestion
Comme le dit Erendil, les gros achats sont planifiés et le wouaibe est notre ami.

Enfin justement pas trop, je sais que j'hésite parce que je ne suis pas assez à l'aise en anglais pour être sûr que j'achète le matériel que je veux, avec l'option qui va bien, et le truc écrit en petit je le comprends pas, et lâcher 1000 E à une boite à l'étranger etc etc .

Donc se faire l'intermédiaire qui passera la commande au besoin en expliquant les détails, en prenant au passage une com raisonnable.

Ps je suis dans le coin aussi.

07 nov. 2007
0

Je viens d'expérimenter
ce système qui a été mis en place par un magasin de facon temporaire.
J'ai acheté plusieurs produits en ayant le choix occase ou neuf. Pour certains produits (éléctronique) mon choix a été le neuf remis à + tard mais pour d'autres (coussins, capote, compas) j'ai eu du bol de trouver ce qu'il me fallait.
Ok, j'ai eu du bol, mais j'ai trouvé que d'avoir ce choix était vraiment un +.
L'occasion était en fait rangé en tête de gondole et classé par rayon.
Codialement
Christophe

07 nov. 2007
0

A mon avis
tu ferais mieux de vendre sur ebay. C'est là que tu auras le max de chalandise. Vois comment mettre en place ta "boutique" sur ebay.

Si j'ai un autre conseil à te donner, c'est de bien informer tes clients sur ebay de tes tarifs de livraison (négocie ça avec des transporteurs) et des garanties que tu offres. Rien ne t'empêche, d'ailleurs, d'avoir un local quelque part et que les voileux du coin s'y déplacent pour voir le matos avant d'acheter ou en prendre livraison après. Mais comme tu pourras être à 15 bornes de la mer, par exemple au Luc en Provence (point stratégique), ça te coutera moins cher que sur la côte.

Et si ça marche sur ebay, tu pourras toujours, un an ou deux après, monter ta propre boutique virtuelle, avec ton site web. Au début, amha, c'est trop lourd à mettre en place.

11 nov. 2007
0

occasion
Le mélange de l'occas et du neuf ne me parrait pas une bonne idée.A votre place je garderais tt la surface pour l'achalandisage du neuf.Bonne chance

08 nov. 2007
0

E bay

Je ne sais pas ce que vous cherchez chez E bay mais pour ma part je n'ai jamais vu d'occase intéressante .
Qu'est ce que vous y trouvez ???

09 nov. 2007
0

made in china ...
du verbe chiner ....
en fait je n'achète rien sur internet car je n'y prends aucun plaisir.

Seul serait celui d'y économiser quelque euros (sans doute perdus en frais de port).

Faut dire que j'achète rarement pour plus cher que le prix de mon bateau en équipement.
Pourtant des fois je vois des truc qui coutent son prix :-|

Mon plaisir c'est de fouiner dans les ships (et j'y suis pas le seul, je ressorts souvent sans rien d'autre qu'un peut de temps pour la réflexion mais avec des nouvelles idées glanées ici ou là.

Et pour finir, j'adorre chiner dans l'occas, les puces, les trocs, bref tous les endroits ou on peu redonner une seconde vie à un truc qui attend là.

10 nov. 2007
0

On trouve des tas de choses
intéressantes sur ebay. Mais on doit beaucoup trier. Et le plus chiant c'est d'éliminer des produits sans intérêts, qu'on trouve chez le ship du coin, pour des prix équivalents ou même meilleurs. Et c'est bien connu que les ventes aux enchères ne sont pas adaptées lorsqu'on cherche quelque chose de précis dans des délais brefs.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (179)

mars 2021