madame et le gite

bonjour

voila mon petit soucis, récent propriétaire d'un flush poker, madame se faire un peu peur des que le gite commence a etre prononcer, que me conseillez vous ? (évidement changer madame est exclus ^^)

merci

L'équipage
02 avr. 2012
02 avr. 2012
0

en plus du gite offre lui le couvert,
bon appétit.....
et bonne journée

02 avr. 2012
0

:mdr: :mdr:

02 avr. 2012
0

:mdr: :mdr: :mdr:

0

faire du camping?
Ou acheter un cata.

Cela dit, il est souvent possible de réduire la gîte en portant la toile du temps, ne bordant pas trop, avoir des voiles neuves etc... mais sur un Flush, faut pas rêver

02 avr. 2012
0

Bonjour,
Il faut le fermer le gîte et ouvrir une chambre d'hôtes. Bien sur je plaisante.

02 avr. 2012
0

.
Contrepétons ....

Tant que madame habite les gîtes ....

.

02 avr. 2012
0

:pouce: joli Yves !

Pour la peur de la gîte, tu peux lui apprendre à barrer, l'inclinaison du bateau ne lui fera plus peur dès qu'elle vera qu'elle en a le contrôle ! (comme les passagers trouillards en bagnole). En plus, ça l'occupera un peu, ce qui est bon pour éviter un début de mal de mer.

02 avr. 2012
0

Nola, ne t'en fais pas, ils plaisantent (normal, ce sont des plaisanciers) car on dit LA gîte.
C'est toujours mieux que de dire "ça penche" ! Félicitations.

Blague à part, pour Madame, il faut essayer de lui faire comprendre qu'au plus un bateau gîte, plus le lest qui est en dessous est efficace pour le redresser.
S'il n'y a pas de grosses vagues pour "rouler" le bateau, il ne se retourne JAMAIS.

Commencer par petit temps et prendre un ris dès qu'il gîte un peu trop.

Peut-être lui faire prendre la barre de temps en temps pour qu'elle sente les réactions du bateau.

Bonne chance ! (et ceci n'est pas ironique) !

02 avr. 2012
0

Madame boude la gîte...

02 avr. 2012
0

un petit stage en deriveur, en comparaison l'habitable (il va encore y avoir une blague douteuse...) lui paraitra ensuite rassurant. en plus elle apprendra a barrer.

02 avr. 2012
0

Je pense qu'il faut qu'elle aille voir un ORL, parfois un dérèglement transmet des mauvaises informations au cerveau;
Après un rééquilibrage en centrifugeuse cela devrapt sans doute aller mieux.

02 avr. 2012
0

Hé oui, si tu la secoues, ça l'agite...

Blague dans le coin, être plusieurs à bord, déjà aguerris.
La dame exprimera moins, prendra un peu confiance grâce à la bonne tenue des autres, et reprochera moins à son capitaine vu que les autres ça leur plaît bien.
Technique de groupe éprouvée.

Un petit euphorisant peut détendre aussi, sous surveillance bien sûr. :doc:

02 avr. 2012
1

Un petit conseil pour la route si tu ne l'as pas déjà fait.
Tu la mets aux commandes de la barre d'écoute, du hale bas et de l'écoute de GV.
tu lui apprends a regarder les risées sur l'eau pour se préparer a choquer
1/ le chariot de GV
2/ le hale bas pour ouvrir le haut de la GV
3/ l'écoute de GV
4/ et reprendre de la bordure pour aplatir la GV
Et toi tu soulages a la barre en abattant un peu, ce qui va remettre le bateau dans des lignes d'eau.
Quand la risée est passée elle remet tout les réglages en place, elle va se prendre au jeu et tu vas voir que la gite ne sera plus un obstacle, au bout de quelques heures de ce petit exercice.

Avec ma moitié, ça marche super bien, maintenant c'est elle qui anticipe.
@+
Alain

02 avr. 2012
0

tu lui expliques le maniment de l'écoute de grand voile et tu lui montre que quand tu lache le bateau ne "penche" plus et tu la poste à l'écoute
de ton coté tu ne bordes pas plus qu'il ne faut le génois
et tu choques AVANT d'abattre

02 avr. 2012
0

madame criait sans arrêt à bord du First dès que ça gitait!
depuis on est passé au Dragonfly, juste un chouille de gite 5° max dans la brise pour les sensations, les bouteilles ne tombent plus et madame refait de la voile...
vive le multicoque !
capt'ain lu

02 avr. 2012
0

Veinard madame a le temps de cuisiner le Gite a la noix.
@+

02 avr. 201202 avr. 2012
0

bonjour,
le meilleur c'est le gite a la noix
,change de boat prend un cata et garde madame
ou tu cales le lit en pente à la maison pour l'habituer et en sciant un peu les pieds de la table du meme coté ce sera complet ne pas oublier ceux des chaises aussi
alain :mdr:

02 avr. 201202 avr. 2012
0

passe nous Madame sur le fil, on va lui expliquer ! ....

le mieux c'est qu'elle apprenne à barrer et à régler le bateau,
en plus c'est quasi obligatoire en couple ou en famille,
tu te prends un bon coup de bôme dans un empannage chinois, la pôvre .....

02 avr. 2012
0

Tout à fait d'accord avec ceux qui suggèrent de lui apprendre à barrer et régler le bateau.

Et ne pas la charger de la cuisine et autres corvées à l'intérieur avant qu'elle soit complètement à l'aise...

03 avr. 2012
0

:) le but final étant qu'elle n'es plus peur et se sente à la l'aise pour retrouver son role qui est de faire la cuisine et le ménage lol

sur le bateau tout le monde fait les quarts y compris les quarts de ménage et de repas

amicalement
goud

02 avr. 2012
0

Je croyais avoir tout essayé pour régler ce problème. Je lui ai expliqué que c'était normal, qu'au pire le bateau allait loffer, je lui ai montré à s'occuper des écoutes, à barrer... Rien à faire, elle avait peur dès que le bateau se mettait à giter.

Un jour, on a été invité sur le bateau d'un copain, le genre de gars qui du plasirs à être sur-voilé... Ma femme a informé mon copain qu'elle avait peur de la gite...

Mon copain l'a installé dans un hamac suspendu entre l'étai et le mât, il lui a servi un verre de vin et lui a dit de se calmer et de profiter de la meilleure place sur le bateau. Elle a fini par se détendre et elle s'est payé le luxe de s'endormir.

Depuis ce jour là, j'ai un hamac à bord prêt à satisfaire les caprices de l'amirale.
Bien entendu, il ne faut pas faire ça dans une mer formée, ça prend une journée plutôt calme pour sortir le hamac.

02 avr. 2012
0

De toutes façons une gite prononcée ne sert strictement à rien le bateau est freiné
les voiles marchent moins bien, le gouvernail est surchargé et peut perdre brutalement son efficacité, à l'intérieur tout valdingue et il n'y a que le barreur pour trouver
cela drôle. Il y a longtemps en Med un clown a cherché à me remonter de cette façon
pour épater un bataillon de jolies minettes. Il n'y a jamais réussi alors que j'étais
réglé plutôt peinard et que je ne voulais pas faire la course.

02 avr. 2012
0

C'est fou le nombre de suggestions qui passent outre le fait qu'elle a peur... sauf que la peur est réelle, même si le danger est imaginaire. En vertu de cette vérité anthropologique, j'ai un principe : avec des NOVICES à bord, celui qui a le plus peur est celui qui "dicte" la réduction de voilure.

Et si ça doit prendre toute une saison à se trainer dans les molles ou à prendre et larguer de nombreux ris "pour rien", c'est à mon avis un bon investissement à long terme. Si on a l'intention de renaviguer avec la personne, bien entendu, ce qui semble être l'intention de Nola.

L'équipière qui voit et expérimente qu'on prend sa trouille au sérieux en viendra plus facilement à aimer la mer, la voile, les bateaux qui bougent et qui penchent.

:cheri:

Celle qui voit qu'on balaie sa peur d'un revers de main ou qu'on essaie de la "convaincre" que c'est pas dangereux développera plus facilement une résistance aux aventures maritimes....
:-(

Juste un avis de femme.....
Isabelle, sur Skol.

11 avr. 2012
0

salut Skol,
très très juste, et en fait tellemnt difficile pour un homme de reconnaitre et accepter cette peur,
ensuite, ttes les démarches proposées sont bonnes,
et on y arrive en effet,
en étant très très prudent au départ en effet,
sorties pur plaisir (de madame) avec grand soleil et force 2-3 au début,
réduire la toile quand elle le propose,
naviguer sous génois seul quand elle le propose ... (c'est con, les espagnols naviguent bcp comme ça, donc elle me demandais pourquoi pas nous ...),
en deux ans,
on est donc passer de maximum 10 noeuds de vent, et de préférence pas au près, et sans gite,
à aujourd'hui sans problème par 20 noeuds au près, (avec un ris),
et 25 noeuds au portant ...
Bientot par tous les temps ...

elle préfère aussi qd nos ados accompagne, elle se sent plus sure car son mari est moins seule pour les maneuvres ... dit-elle,

ah savoir écouter son amoureuse ... tt un art et une patience ...
un très beau fil,
très important pour partager les plaisirs de la vie

02 avr. 2012
0

Quand je vois le titre ça me donne envie d'aller à la chasse. Faut pas pousser !Pas sérieux.

02 avr. 2012
0

Un Trimaran repliable...pas de gite et plus de vitesse :pouce:

02 avr. 2012
0

2 solutions:
1: tu lui dis de se tenir droit dans le bateau (eh oui faut pas se pencher autant que le bateau)
2:Tu fait giter un max pendant 10 min, ensuite gite normale, elle verra que c'est mieux comme ca.

02 avr. 2012
0

Bon, c'est quand même super d'avoir sa femme à bord pour une sortie, une croisière, les vacances. Combien de voileux rêvent de cela ? Ne secouez pas trop votre femme, faites lui des ecales dans des ports sympath... et même si elle ne veut pas naviguer l'hiver, dès les beaux jours... Alors kool, et on ne marche pas sur les cloisons. Kenavo

03 avr. 2012
0

Merci pour tous vos avis éclairer ou pas ^^ (déjà j'ai appris qu'il fallait dire LA , nul n'est parfait^^)
Pour tout ce qui est multicoques pour l'instant le budget est pas la donc c mort

Je vais donc bien relire toutes les réponses (merci a ceux qui on répondu et aussi a ceux qui m'ont fait bien rire....

cdtl

03 avr. 201203 avr. 2012
0

Le coup du trimaran, ca marche pas à tout les coups, la mienne a peur aussi quand j'envoie un peu trop (coque centrale qui soulage). Elle m'a fait le coup avant de rentrer dans le raz blanchard, je lui ai donné la barre et tout c'est bien passé.

Maintenant quand elle rouspéte un peu je réduis ou lui donne la barre, et tout va bien.

11 avr. 2012
0

L'avantage du multi, c'est que si elle passe par dessus bord, t'as déjà fait pas mal de milles avant d'avoir fait demi-tour :+)

03 avr. 2012
0

Un lièvre en son gîte songeait
(Car que faire en un gîte, à moins que l'on ne songe?);
Dans un profond ennui ce lièvre se plongeait :
Cet animal est triste, et la crainte le ronge.
«Les gens de naturel peureux
Sont, disait-il, bien malheureux;
Ils ne sauraient manger morceau qui leur profite,
Jamais un plaisir pur, toujours assauts divers.
Voilà comme je vis : cette crainte maudite
M'empêche de dormir, sinon les yeux ouverts.
Corrigez-vous, dira quelque sage cervelle.
Et la peur se corrige-t-elle ?
Je crois même qu'en bonne foi
Les hommes ont peur comme moi»
Ainsi raisonnait notre lièvre,
Et cependant faisait le guet.
Il était douteux, inquiet :
Un souffle, une ombre, un rien, tout lui donnait la fièvre.
Le mélancolique animal,
En rêvant à cette matière,
Entend un léger bruit : ce lui fut un signal
Pour s'enfuir devers sa tanière .
Il s'en alla passer sur le bord d'un étang.
Grenouilles aussitôt de sauter dans les ondes,
Grenouilles de rentrer en leurs grottes profondes.
«Oh ! dit-il, j'en fais faire autant
Qu'on m'en fait faire ! Ma présence
Effraie aussi les gens, je mets l'alarme au camp !
Et d'où me vient cette vaillance ?
Comment ! des animaux qui tremblent devant moi !
Je suis donc un foudre de guerre ?
Il n'est, je le vois bien, si poltron sur la terre
Qui ne puisse trouver un plus poltron que soi.»

ça illustre bien la chose... heureusement que cette fable parle du lièvre et non de son cousin...

03 avr. 2012
0

une proposition que personne n'a fait
changer de femme ? où emmener une maitresse qui aime la gite et laisser la femme anti gite à terre ?
bon si elle s’appelle Brigitte , il ya gite dedans !

03 avr. 2012
0

Il faut bouter la gite hors du vaisseau ! L'habituer bien vite aux joies de la gite, qu'elle la voit enfin telle la cerise sur le bateau !

Et si d'aventure ça gite un peu trop, que le bout' s'agite au point que le doute l'habite, bon marin saura qu'il est grand temps de virer ! Hé oui… en matière de gite, comme de bateau, bon marin se souvient que le plaisir s'accroit quand l'effet se recule !

Hum... Désolé ! :-)

03 avr. 2012
0

wouahhhh!!! je crois que nola n'aurait pas imaginé que son souci allait déchainer
autant de contrepéteries et Sea you s'est vraiment surpassé!!
Ceci dit, moi j'adore!!! :pouce:

03 avr. 2012
0

oh madame écartez votre sloop que je voie votre joli trimaran !

03 avr. 2012
0

Si trop de gite, madame pas contente, il ne reste plus qu'a retourner au gite, preparer le couvert et cuisiner avec un zeste d'amour une bonne piece de gite pour faire oublier a madame que la gite l'agite.
bon je sort!!!

03 avr. 2012
0

La gite fait souvent peur, il faut réduire bcp et y a aller mollo. Le tri gîte aussi, quand au cata, ça bouge aussi.

04 avr. 201204 avr. 2012
0

Sérieux les gars vous vous êtes surpassé grave la ! bravo a tous c'est énorme ^^

04 avr. 2012
0

Y'avait celle là aussi : "Dès qu'il y a de la gite au dessert, c'est après le bateau que Mme remet le couvert".
Sorry.. J'arrête. :-)

04 avr. 2012
0

:-D :-D

04 avr. 2012
0

bonjour,
le cata n'est pas la solution ; j'en ai eu un pendant 2 ans l'amirale a subit une articifial hips c'est pire que le monocoque on a l'impression qu'on vous tire le tapis sous les pieds et en plus ça marsouine .
c'est des voiliers pour mer calme avec du vent les antilles hors des canaux ou alors il faut taper dans les 15m et encore .
un voilier bien réglé ne doit pas prendre plus de 15° au prés après il avance en crabe surtout les carenes modernes très larges qui doivent naviguer à plat le plus possible ..
alain

04 avr. 2012
0

Pas du tout d'accord!

11 avr. 2012
0

L'absence de gîte et surtout de roulis est pourtant si agréable pour la vie à bord en navigation mais c'est vrai que passer 5-6 beaufort je commence à être plus à l'aise à bord d'un monocoque, maintenant mon cata est tout petit petit...
Quand au marsouinage, ça se produit quand il n'y a pas de vent (souvent le matin ici), mieux vaut attendre un peu avant d'appareiller si on veut faire de la voile (quelque soit le nombre de coques).

11 avr. 2012
0

Pour revenir au sujet, expliquer les forces en présence demystifie la gîte parfois (non le bateau ne va pas continuer à pencher inexorablement parceque la dessous il y a un leste qui fait de plus en plus contre-poids), mais il faut que son interlocuteur s'intéresse un minimum au chose de la voile pour réellement écouter.

11 avr. 2012
0

Même si je suis au courant du pourquoi du comment, je n'aime pas quand ça gîte trop, je n'ai pas forcément peur, mais je ne suis pas rassurée. ( pourtant je participe au manœuvres et je barre)
c'est comme ca.

11 avr. 201211 avr. 2012
0

La gite c'est une chose mais au prés il y aussi le vent apparent + le bruit + le tangage, moi j'adore ça (enfin si ça dépasse pas quelques heures) mais je comprend qu'on puisse se sentir mal à l'aise.
Il m'est arrivé plusieurs fois d'abattre un peu pour dérider mon équipage :)

17 avr. 2012
0

merci madame a bien aimer certain commentaire :-p mais non je ne changerais pas de femme car elle se regale malgré tout... c'est juste une question d'habitude je pense ...

17 avr. 2012
0

Il y a aussi gite et gite ...

De quoi parle t on ? 15° ou les rails de fargue sous l'eau ? ;)

Dans les 2 cas cela s'appel la gite ...

Si c'est au niveau rail de fargue, alors il peut etre raisonnable d'éviter la situation puisque le bateau hors de ces lignes va très très mal "marcher" ...

S'il s'agit de 15° alors il s'agit bien de l'oreille interne ... Faire des exercice sur tapis en gimnastique puis "varape légère" ou autre variante, tout sport "incliné" qui vise a casser la station verticale habituelle afin d'aider le cerveau a établir de nouveaux référentiels ;)

Mais ne surtout pas prendre à la légère au risque de dégouter madame ou de changer de madame :D

17 avr. 2012
0

j'ai lu le fils en diagonale et ais le même problème avec mon épouse.
à tu essayé de déplacer le chariot d'écoute de GV pour l'ouvrir un peut c'est plus efficace pour la gîte et cela fait perdre moins de puissance que de choquer l'écoute. pour nous ça marche

18 avr. 2012
0

Déplacer le chariot d'écoute,d'accord,mais en le poussant du côté de la gîte?

18 avr. 2012
0

oui je suppose enfin phoebus dit ouvrir donc ...

18 avr. 2012
0

J'ai remplacé mon animal favori par un Dahu et il s'est adapté de suite
le problème c'est que je dois toujours naviguer sur le même bord,donc l'expérience n'est qu'à moitié concluante.Je ne te conseille donc pas de racourcir ton épouse qui par essence n'est que ta moitié .

18 avr. 2012
0

Réfléchi botpipel, mon dahu sur un bord il regarde vers l'avant sur l'autre bord il surveille l'arrière :reflechi:

18 avr. 2012
0

Il y a de ça déjà quelques années, ma filles ainée faisait de l'optimist à Canet en Roussillon. Un jour de régate, la tramontane s'étant invitée à la fête, les opti' sont restés tourner dans l'arrière port. Et puis voilà qu'au bout d'un ou deux tours, ma fifille déclare forfait et abandonne.
-"Ben quoi? ça va pas ?" nous inquiétons nous.
-"Ben non, y a trop de vent, j'ai peuuuur!" répond t elle.
-Ben, t'as peur de quoi??
-ça gite trop, j'ai peur de tomber dans l'eau !!!"
Et hoop! Aussitôt dit, la voilà qui plonge tête la première dans le bassin, histoire de faire une ou deux longueurs pour se détendre, car elle nageait déjà comme un poisson......... :doc: :doc: :doc: :doc:

19 avr. 2012
0

Bonjour,
Ma Dame à moi je me rends compte à quel point j'ai de la chance,ma Douce aime quand il y a du vent Son régal :le grand large avec du vent et surtout de nuit.Je voulais arrêter la voile!!!(cf autre fil)!!!!!!!!
Non elle a tout fait pour que je continue et a cassé sa propre tirelire pour acheter un OVNI.
Non non je ne la prête pas de plus elle aime son bateau.Je sais je ne suis pas sympa Elle cuisine bien le gîte.Le ptitours il est bien content maintenant.Mais l'apéro est possible à bord ou une petite grillade sur notre ponton plutôt chaleureux.

25 avr. 201216 juin 2020
0

Même "problème" pour moi que pour Ptitours. Lors de la dernière régate, elle m'a même piqué le stick! ça n'est que le froid qui, le second jour, a eu raison d'elle ;-)
Pour rester dans le "fil", et pour Nola, on a abandonné le mono mais pas pour un pb de gîte. Au contraire, ça nous manque un peu ;-)

25 avr. 2012
0

j'aime bien la peinture des flotteurs, vraiment.

25 avr. 2012
0

Merci Clari. ça n'est pas de la peinture mais de l'adhésif; il est mis par le chantier. J'ai juste choisi la couleur. Le standard me plaisait pas; avec les tenues noires siglées "Tribal", le gennaker noir, nous sommes la terreur des lignes de départ :-D
Blague à part, en cas de rayures, tu remets une bande d'autocollant...

25 avr. 2012
0

il y a 2 semaine, j'ai emmener ma femme faire sa première régate à deauville, à bords d'un figaro 1

pour les manoeuvres, on l'avait mis au piano afin de ne pas trop gener et que se soit un peu plus confortable pour elle

après multiple manoeuvre, le vent montant à 18 nds, on la retrouve coucher dans la banette ( au vent bien sur )

madame dormait comme un bébé, je l'ai juste reveiller pour plier le spi avant le deuxième bords de portant

tous l'equipage etait scier, moi j'ai l'habitude, plus il y a de vent et plus je suis seul, elle va toujours se coucher alors que j'aurait desfois besoin de bras

bonne nuit mon ange !!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (126)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021