Ma quille à ailette de mon OCEANIS 500 est au fond de l'atlantique : HELP

Bonjour à tous et à toutes.
Suite à ma traversée de l'atlantique pour rallier mon port d'attache du marin à la martinique, ma quille à préférée rester aux açores, je suis actuellement en train de refaire ladite quille à ailette donc je recherche activement toute documentation techniques ou liens concernant le poids et les caracteristiques la concernant.
D'avance merci à ceux ou celles qui peuvent m'aider.
Bonne nav.
Jacques

L'équipage
03 août 2013
03 août 2013
0

C'est un peu problématique, en effet.

Vous avez déjà contacter Beneteau? C'est là que je commencerais.

03 août 2013
0

Oui mais il n'ont plus de moule pour la quille et pas de doc techniques non plus (ce bateau est assez vieux ; 1988 et N°4 de sa série), j'ai essayé aussi de contacter l'architecte M.BRIAND qui ne répond pas.
Donc je crée un moule en acier et je coule du plomb dedans mais j'aimerais connaitre au moins le poids de cet élément.
Merci pour la réponse.

04 août 2013
0

1988 ? ah ben oui c'est très très vieux !
ça me scie cette réponse de bénéteau ! plus de doc technique ? on croit rêvé ! :lavache:
non j'imagine que tu n'est pas tombé le bon interlocuteur, quelqu'un qui ne voulait pas chercher ni se prendre la tête !

04 août 2013
1

Ils commencent vraiment à faire ch... chez bénétoc ! J'ai eu un peu le même problème l'an dernier avec le safran de mon 32s5 de 1989. Safran sectionné à la moitié par suite d'un choc avec une épave. Assurance, expert, etc. Tout le monde est d'accord pour remplacer le safran. Le concessionnaire local identifie la pièce dans le fichier informatique de Bénéteau, la commande (2200 Euros) avec aussi une petite bague à 18 Euros.
Au bout de 2 mois, coup de téléphone du concessionnaire, j'ai reçu vos pièces, mais pas tout : il n'y a que la bague, le safran ne se fait plus !!!
Heureusement que j'avais gardé un ancien safran accidenté et qui a servi de 'modèle' au réparateur pour en fabriquer un de toutes pièces.

03 août 2013
0

Effectivement, commencer par le Chantier (Beneteau) ou l'architecte (Philippe Briand). Mais avant , faire un bilan complet de la coque (bordé de fond, varangues ...) pour vérifier la présences de déchirures et de délaminage. Au fait comment celà est-il arrivé ? Talonnage ?

03 août 2013
0

Non pas de talonnage juste des ecrous disparus et hop au fond de l'eau, c'est d'ailleurs assez étonnant car les tiges filetées sont intactes ? sauf une qui est partie entierement avec son écrous.
Mon bateau est dématé et déquillé actuellement , je fais aussi une radio de l'haubannage, je verifie effectivement tous y compris le safran et je me fais litterallement dévorer par les moustiques sur la port!.
Beneteau et l'archi ne daigne pas me repondre donc je m'adresse à toutes les bonnes volontés!

03 août 2013
0

Le poids de la quille à ailette de l'Océanis 500 est de 5 tonnes.
Voir le lien ci-dessous:
bateau.ouest-atlantis.com[...]00.html

03 août 2013
0

En fait c'est uniquement la partie arriere avec les ailettes (environ 800 kg sur les 5 tonnes annonçé) qui sont au fond de l'eau sinon je crois que c'etait le 180 degré assuré surtout que toute la toile etait envoyée!!! mais voila c'est ce poids qui m'inquiete : 800 kg ou 850 ou 750 ?? et que je ne retrouve nul part sur le net.

03 août 201303 août 2013
0

Bon, ben moi je commencerais à faire appel à un avocat. Non pas pour entamer de suite une procedure judiciaire, mais juste pour savoir quels sont mes droits vis-à-vis du chantier et de l'architecte pour obtenir les informations nécessaires.

Ce n'est quand même pas une simple affaire de taquet ou autres bêtises du même genre.

03 août 2013
0

tout à fait ok avec numawan.
sur mon précédent first 32 de 1982 j'avais eu sans problème le plan du safran. Mais c'est un chantier qui avait téléphoné ... une démarche à faire peut-être avec un chantier du coin.

03 août 2013
0

@winnie: c'est incohérent cette histoire,
les ailettes ne sont pas rapportée et boulonnées mais moulées avec le lest, non ? ... :oups:

04 août 2013
0

hélas non : 4 tiges filetées+écrous qui sortent de la partie inferieure arriere de la quille principale et qui recoivent nomobstant le reste cad les fameuses ailettes !!!!!
mais c'est vrai que c'est improbable...........
Alors ce poids non de zeuz!!!!!!!!!!!!!!!!

04 août 201304 août 2013
0

à 100 kgs près ce n'est pas vital. Pour la sécurité vous pouvez faire un pièce au plus lourd de la fourchette que vous donnez, 100 kgs ce n'est que 2% du lest complet

rectification : oups je n'avais pas tout lu, ceci est déjà dit !

03 août 2013
0

Euh... Chez Briand pourtant y'a moyen de contacter des types super.
Aussi, faut peut-être avoir du bol et en même temps donner une super image de soi?
Chez Bénéteau... c'est peut-être bien comme chez Jeanneau : "monsieur personne ici ne fera des calculs pour un bateau de 30 ans"
Bon courage à toi !
Si je peux me permettre très modestement un conseil, le bon plan c'est de contacter un mec motivé chez Briand avec de ton côté une présentation de "marin", que tu es certainement, et pas de consommateur, que, même quand on est loin de cet état d'esprit, le pro en face aura + que tendance à te catégoriser si t'as pas les bons mots.
Hope this helps!
bon courage
Cdlt
JM

04 août 2013
0

C'est surtout ; monsieur on peut vous transmettre notre dernier catalogue, eh oui tout fout le camp ma pov dame!

03 août 2013
0

ou démonter la quille et peser ce qui reste. Il faut l'emmener sur une balance adhoc, il y a souvent cela dans les déchetteries où on pèse les camions à l'entrée et à la sortie.
Au Marin, elle est près d'Artimer.

Quant aux moustiques, tu dois avoir la peau bien tendre, il n'y en a pas en cette période de l'année. Ne viens pas pendant la saison des pluies. Mais d'ici là, tu auras l'odeur de la peau qui va bien.
En attendant, protèges toi en fin de journée, manches longues, pantalon long et chaussettes, mais tu vas détonner un peu..

Bon courage

CaptainRV

04 août 2013
0

et bien si ! il y en a et des maousses !!!! surtout à bishic au milieu du chantier!
la quille est démontée, mais pas facile pour la pesée !!

04 août 201304 août 2013
0

@Winnie ... si je puis donner un conseil ...

Quelque part, je vous sens pressé de réparer votre quille et de repartir. Compréhensible, mais j'ai un peu le sentiment que vous vous précipitez sur la première solution venue. Vu l'importance de la quille, personnellement je ferais cela calmement, quitte à perdre 6 mois pour trouver une solution qui me satisfait pleinement. Sinon, j'aurais toujours peur que ma quille bricolée me joue à nouveau un tour.

04 août 2013
0

Merci Numawan de ce conseil, mais cela fait deja 1 an que je navigue aux caraibes sans ailettes (sans probleme d'ailleurs) et je dois me rendre en polynésie et c'est la seule solution ! mais pour te rassurer un peu c'est le chantier naval du marin qui s'occupe des soudures et du montage!

04 août 201304 août 2013
1

Pourquoi se prendre le chou ? 750 ou 850 kgs, je ne pense pas qu'une différence de 100 kgs ait beaucoup d'importance sur un lest de 5 tonnes. C'est quand même époustouflant cette inexistence du SAV Bénéteau rapportée sur plusieurs posts...

04 août 2013
0

Il ne faudrat pas que les statisticiens presents sur H&O oublient de rentrer cet "perte partiel de quille " dans leurs statistiques :heu: :oups:

04 août 2013
0

Bj Jacques,

Même avis que atyas, 100 kg sur 5 tonnes, cela fait 2%.

a+

Joël

04 août 2013
0

"je crée un moule en acier et je coule du plomb dedans"

Aie ! Là, j'ai un gros doute. Sûrement pas simplement en plomb, comme ça !

Tu as 3 questions avant de te lancer :
1. Le matériau prévu à l'origine
2. Le profil exact des ailettes (ce point me semble capital)
3. Le mode fixation dans la partie disparue... L'autre, tu l'as déjà
4. Enfin, le poids... qui pour l'essentiel découlera naturellement des point précédents.

Et pour tout cela, seul l'architecte est en mesure de répondre de façon précise.

Bon courage !

04 août 2013
1

Les ailettes sur les quilles, ça n'a pas révolutionné le monde des voiliers de plaisance.
Avant de faire un moule, se compliquer la vie à sa confection et à l'alignement d'une quille à ailette, je réfléchirais à mettre un lest de quille classique, quitte à perdre 1 ou 2° au près.

04 août 2013
0

voire à rapporter un complément sous forme de 2 demi-torpilles en plomb ...

05 août 2013
0

Me voila de retour
merci pour les réponses,en effet je réalise donc un lest acier/plomb de 800 kg env (dont seul dieu et Beneteau connaisse à priori le poids exact !), de forme trapezoidale (récupérant au passage des appuis pour remonter au vent) et effillé (afin de ne pas labourer la mer), plus besoin des ailettes qui d'ailleurs ne servent pas à grand chose !

16 oct. 2013
0

d'accord avec frablo.....surtout que ces foutues ailettes sont que des sources d'ennuis divers et variés dans la vie de tous les jours...effet ventouse en cas d'echouage, remarquable ramasse-bouts dans les mouillages, etc...etc... :reflechi: :heu: :tesur: :mdr: :mdr:

05 août 2013
0

Suggestion expérimentale...

Les ailettes sont usuellement à 90° avec le plan de quille et, effectivement, elles n'ont pas révolutionné le monde de la plaisance. Inclinez les à 45° : ce sera innovant et vous devriez gagner quelques degrés au près...

15 oct. 2013
0

Bonjour Winnie, j ai un oceanis 500 et dois changer les boulons de quille et reste surpris de ce qui t es arrivé ? J étais persuadé comme bil56 que les aillettes étaient moulées à la quille !!
peux tu m envoyer des photos des tiges filetées à changer pour les ailettes ,et autres détails ...
Merci
Steevedurand@hotmail.com

16 oct. 2013
0

Bonjour Winnie. Moi aussi, mon boat a une quille à ailettes, moi aussi j'étais persuadé qu'elles moulées avec la quille. Bon, mon boat n'est pas le même que le tien, mais je serais moi aussi intéressé de savoir comment ces ailettes sont rapportées sur le voile principal (des fois que .....)
plic@wanadoo.fr merci !

16 oct. 2013
0

ça serait intéressant d'avoir l'avis d'un pro. josé de calypso par exemple mais je me demande comment une quille à ailettes pourrait être moulée d'un coup, ou alors un moule perdu qui est cassé, est ce que les quilles sont fabriquées d’ailleurs avec des moules perdus ? est ce que c'est pareil pour le plomb .

16 oct. 2013
1

Bonjour , en 1983 , Australia 2 a remporté la coupe de l'América , avec une quille à ailettes, qui permettait d'abaisser le centre de gravité, sans augmenter le déplacement , ni surtout le tirant d'eau......qui était fortement pénalisé .....
La quille à ailettes est rapidement devenue , synonyme de vitesse ,( ce qui est faux......mais surtout un argument de marketing , et sujet à la mode...
dans votre cas, je pense que le pus simple, est de confectionner une semelle , qui fixée sous la quille , compensera le déficit de poids, en augmentant très peu le tirant d'eau,et en abaissant encore le cg....bon courage.

0

sur mon beneteau le plateau arrière ce ferme avec un mécanisme manuel une tige filetée et une pièce faisant levier pour l actionné (enfin j espère qu on me comprend )

cette pièce manque je contacte beneteau qui m envoie un plan éclaté du mécanisme afin de bien ciblé la pièce manquante ce qui est fait et commander

deux semaines plus tard ils me revoie un émail en m expliquant qu ils ne savent pas avoir la pièce et qu il faut changer le mécanisme complet (ben voyons)

808 euros htva

un ami est en train de me confectionné la pièce pour quelque euros bien fait a vouloir trop gagner ils perdent tout

dom

16 oct. 2013
0

Winnie ou es tu ? peux tu nous envoyer une photo de ta réalisation nouvelle quille??? et aussi avant de la fixation des aillettes ou de ta quille sans ailette quand tu l'as perdu pour mieux comprendre
Merci bcp

16 oct. 2013
0

On a bien retrouvé le Titanic, loue le sous marin qui a effectué la plongée et récupère ton lest d'origine.
:-p

16 oct. 2013
0

sur le système de dérive de mon first285 de 1987, le filetage de la bague en bronze a lâché, commande auprès de Beneteau qui m'en envoie une, trop petite(47€), "il n'y a qu'a la réalésée, ou changer le système complet(1048€)"....pas assez de matière aux yeux du tourneur, donc confection d'une nouvelle bague par cet ajusteur. Merci Beneteau...

16 oct. 2013
0

oui, c'est une de ces bagues ratées en vente chez les concessionnaires !
il faut faire faire chez un tourneur local ...

16 oct. 2013
0

Bonjour. Ceci ne fera pas avancer le chmilblic mais, j'ai vu le démontage d'une de ces quilles pour pouvoir transporter le bateau. C'est à coups de masses(au pluriel) doublées de coins que l'équipe du transporteur à été contrainte d'utiliser pour la sortir et il aura fallu plusieurs heures d'efforts.

16 oct. 201316 juin 2020
0

Trouvée en cherchant sur le net une photo de cette quille à ailettes.
On y voit nettement la démarcation entre la quille et la partie rajoutée des ailettes.
Un moule unique pour l'ensemble est assez difficile à réaliser et surtout la qualité de la quille qui en sortirait difficile à maîtriser à moins peut-être de couler tête en bas...
De toute façon le but de ces quilles à ailettes pour la croisière était de diminuer le tirant d'eau tout en conservant le centre de gravité au même niveau qu'avec une quille classique.
La solution évoquée auparavant de rapporter de part est d'autre de la masse en constituant une sorte de bulbe donne le même résultat et est surement plus simple que de vouloir refaire des ailettes amha.
cdt

16 oct. 2013
0

Tiens, un truc qui reste à inventer:

Rallonger les ailettes de quilles. Sur le bord de fuite, installer des ailerons, à l'instar de ceux des avions. Quand le bateau s'incline:

  • L'ailette basse aura son aileron qui s'abaisse
  • L"ailette haute aura son aileron qui se lève

L'ensemble forme un couple redresseur tout à fait conséquent. Coté techno, ça doit pas être plus compliqué que les machins à ballastage automatique avec réservoirs, pompes, détecteurs, etc

Quoi, elle est pas choucarde mon idée?

Tiens, on sonne...

16 oct. 2013
0

Mais n'importe quel aéro/hydrodynamicien te dira que s'il y a de la portance, il y a de la trainée.
Donc tirer une aile qui assure la stabilité par sa portance, ou tirer un lest qui assure la stabilité par son poids, bof bof.

NB les foils c'est autre chose. On a effectivement la trainée des foils. Mais surtout, on n'a plus la trainée de la carène...

16 oct. 2013
0

Idée comme une autre : peser le bateau à vide. Retenir le poids. Le soustraire au poids constructeur annoncé. En déduire une approximation de ce qui est parti. Faire les 1/2 saumons en conséquence.

16 oct. 201316 oct. 2013
0

Bonjour , bonne idée dans le principe, sauf que le poids annoncé par le constructeur, ou plutôt par le concepteur , correspond rarement au poids réel , même à vide.......
Et ,pour peser la quille ....ben ,faut déquiller....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (142)

le beau temps...

mars 2021