Ma prochaine navigation

Bonjour a bord de mon Oceanis31 je navigue uniquement entre Dieppe et le Tréport.

La semaine prochaine je compte partir de Dieppe vers St Vaast La Hougue je dispose de 3 semaines aller et retour, j'ai commencé à préparer ma route mais n'ayant jamais fait de navigation aussi longue, j'aimerai avoir des conseils surtout sur les escales dans les ports notamment à partir du Havre quels sont les ports où il faut faire escale avant St Vaast la Hougue.

A vous lire merci.

L'équipage
23 juil. 2019
23 juil. 2019
0

Tout va dépendre des horaires de passage, de la météo... Quel est ton tirant d'eau ?
Tu veux les ports qui valent le coup de s’arrêter ou les ports pratiquent pour une escale avant de tracer ta route ?

23 juil. 2019
0

pratiques*

23 juil. 2019
0

Mon tirant d'eau est de 1m80.

Vu que c'est mon premier grand voyage je dirais plutôt les ports les plus pratiques et de façon à faire des navigations pas trop longues car je n'ai jamais navigué de nuit.

Je pensais aller de ports en ports jusqu'à Ouistreham.

Le mois dernier à Dieppe j'ai discuté avec un Hollandais qui rentrait chez lui sur un Bavaria 31 il m'a dit avoir fait le Havre St Vaast La Hougue en un peu plus de 10 heures et pour le retour St vaast la Hougue Fécamp en longeant Etretat en 13 heures.

J'hésite sur la route à prendre, directement Fécamp/St Vaast la Hougue, aller jusqu'au Havre puis après St Vaast la Hougue ou continuer jusqu'à Ouistréham avant St Vaast la Hougue ?

1

Port en Bessin est un port d'echouage, sauf un canal fermé par une porte.
Dans ce canal il y a un micro ponton pour deux ou trois bateaux en eau, pas plus.
Le canal est surtout un port de pêche.

23 juil. 2019
0

Je viens de relire mes notes du mois dernier, j'ai fait une erreur le Hollandais m'a dit avoir mis 14 heures pour faire le Havre/St Vaast La Hougue et St Vaast La Hougue/Fécamp en un peu plus de 17 heures.

24 juil. 2019
0

Les ports du coin sont en général à 1h30/3h de navigation les uns des autres donc tout se fait facilement, à toi de voir en fonction des conditions météos.

Je dirais que les ports "sympas" du coin sont Honfleur, Dives-sur-mer et Port-en-bessin. Honfleur vaut le coup d'oeil mais l'été c'est blindé.
Avec 1m80 de TE attention à prendre un bon pied de pilote au port de Dives. Pour-port en-bessin je sais qu'il est assez petit, et qu'il vaut mieux appeler l'office du tourisme avant pour se renseigner, mais je n'en sais pas plus sur l'accessibilité.

Pour les autres ports du coin ça devrait aller. Le port de Deauville reste ouvert plus longtemps il me semble.
Je serais toi, ayant le choix, j'éviterais les écluse comme Honfleur ou Ouistreham (sauf si vous avez déjà fait et êtes à l'aise). A savoir que l'écluse d'Honfleur reste ouverte non stop dans les 2 sens 1h/1h30 avant la PM et que Ouistreham à un ponton d'attente devant l'écluse gratuit pendant 7h, idéal pour une pause.
En 3 semaines vous avez largement le temps de prendre votre temps et de vous arrêter presque partout.

Par contre je serais vous, courseulles serait le dernier port avant de tracer sa route vers saint vaast. Évitez Carentan et son long canal.

Le plus simple c'est d'attendre qu'Ecumeur arrive sur cette discussion, il va vous écrire un roman hyper détaillé du coin qu'il connait très bien.

23 juil. 2019
0

Bonjour,

Seul ou à plusieurs à bord ?

En effet, à Ouistreham il faut passer l'écluse et seul c'est pas facile en tout cas pour moi.
Si c'est seul vaut peut être mieux s'arrêter avant à Dives.
Ou après à Courseulles si le bateau n'est pas trop grand.

28marc28

23 juil. 2019
0

Nous serons deux à bord mais mon équipière a peu d'expérience tout comme moi uniquement des traversées Dieppe Le Tréport depuis deux ans Nous naviguons environ un week end toutes les trois semaines toutes l'année, l'hivers un peu moins uniquement quand la météo est clémente.

Le bateau fait 9.66m

23 juil. 2019
0

Re,

à deux ça le fait un à la poupe un à la proue pour passer une amarre dans les câbles. Pour l'expérience, j'en ai pas beaucoup non plus ...
Le truc c'est de ne pas foncer, il vaut mieux laisser passer les bourrins et observer ceux qui on l'habitude. 9M66, j'ai un 9M50 et à deux c'est bon.
Pour Ouistreham, il faut faire attention quand on baisse de niveau avec les défenses, surtout dans la grande écluse il y a un bon rebord qui peu raboter la coque du bateau.

28marc28

24 juil. 2019
0

j'etais au port du havre pendant 15 ans et cette traversée jusqu'a st vaast se fait tres bien si les conditions s'y pretent.
pour moi, Dieppe - LE Havre puis LE Havre - st vaast. avec mon sun rise , je comptais une dizaine d'heures (record 8 h)quand ça allait bien.avec un record de 23 h quand ça n'allait pas .
sinon , tous les ports de la cote fleurie sont bien à visiter avec Trouville et Cabourg (port Guillaume) en tête car leur accès ainsi que le centre ville est aisé.

24 juil. 2019
0

Outre l'expérience de l'équipage, tout dépendra de la météo.
Je suis justement en plein dedans!
Le gros problème si on veut faire un cabotage de port en port le long de la côte du Calvados est le fait que l'on est à chaque fois face à la marée montante et que les horaires d'ouverture du port de destination sont donc décalés dans le mauvais sens par rapport au port de départ. Actuellement, les conditions sont une absence de vent le matin avant que la brise thermique se lève en milieu de journée voire plus tard comme hier ou aujourd’hui. Le niveau du réservoir de gazole baisse ainsi dramatiquement chaque jour!
Sinon, à partir de Dieppe, envisager des escales à Honfleur ou Deauville est contre productif.
Avec des conditions météo favorables, un Fécamp/St Vaast est envisageable.
Sinon, à partir du Havre, on on peut rejoindre OUistreham, sauf par vent de SW. Passer éventuellement une nuit au ponton d'attente de OUistreham dans l'avant port est une vue de l'esprit si le vent vient du large. de plus, les pêcheurs locaux prennent un malin plaisir à secouer les plaisanciers lors de leurs départs nocturnes.
A partir de Ouistreham, je choisis un sas de sortie 9 heures avant l'ouverture de St Vaast pour une route directe avec un Ecume de Mer (7,90m), pour faire les 45 milles. Mieux vaut choisir une date permettant d'arriver à St Vaast de jour, encore que l'approche ne soit pas compliquée, mais quand on n'a pas l'expérience du secteur et de la nav de nuit, c'est préférable.
Port Guillaume permet d'éviter le sas, mais il faut attendre pratiquement 1/2 heure après l'ouverture pour avoir assez d'eau le long de la voie ferrée. J'en suis sorti avant hier juste à l'ouverture et mon sondeur a failli avoir une syncope avec moins de 1,30 d'eau alors que je cale 1,25!
A partir du Havre, on peut également joindre directement Courseulles, un peu plus loin que OUistreham. Il faut alors sortir juste avant la fermeture de la porte. Je l'ai fait en mai dernier et nous sommes arrivés environ 1h avant l'ouverture de St Vaast. Les calculs de hauteurs d'eau et mon faible tirant d'eau n ous ont permis de nous amarrer à l'intérieur de la jetée du chantier naval Bernard.
Le saut de port en port : Courseulles, Port en Bessin, Grandcamp est problématique comme je l'ai déjà indiqué. Outre le décalage des heures d'ouverture du au déplacement vers l'ouest, on est confronté à l'amplitude d'ouverture des portes de chaque port : Courseulles ouvre entre PM + et -2h, Port en Bessin entre PM + et -2h, Grandcamp entre PM + et - 2h30.
Port en Bessin est critiqué par certains, mais des efforts sont faits. La CCI installe en saison un ponton d'une vingtaine de mètres juste sur tribord après la porte, en plein centre ville. Il n'y a pas d'eau et on s'alimente en électricité sur une armoire antédiluvienne à proximité qui peut nécessiter 30m de câble si on est mal placé. La nuit dernière, nous étions 3 visiteurs dont deux hollandais, j'étais dont à couple... et sans électricité, mais on peut survivre ainsi. L'Office du Tourisme où on va payer a investi dans des sanitaires ***, incluant une kitchenette avec évier, plaques chauffantes, table et chaises. Quant au prix : 6,91 € pour 7,90m!!!

Le sas de Ouistreham nécessite surtout de l'observation et une bonn e préparation avant de l'aborder.
On est en effet confronté à des phénomènes de courant dus aux difficultés de cohabitation entre l'eau douce provenant du canal de Caen et l'eau salée.
Tous les 10m environ, les bajoyers sont équipés de filières verticales en câble d'acier. IL faut bien repérer en entrant car certains manquent parfois, voire sont cassés au fond.
En principe les plus gros entrent les premiers et toujours les chalutiers et navires "professionnels" avec parfois un officier de port voulant faire du zèle s'il pense que vous en avez gêné un !
Donc à l'entrée, il importe de repérer juste avant l'écluse le courant qui en sort (toujours ces eaux différentes!) et qui peut être vif. Cela impliquera donc d'amarrer d'abord l'avant (donc un équipier à l'avant tout prêt, l'amarre à la main). Mais lorsque le vent souffle du large, il peut prendre l'avantage sur le courant, ce qui impose d'amarrer d'abord l'arrière. Je raisonne en solitaire car cela nécessite une bonne observation et une célérité certaine dans la manœuvre pour être quasiment partout à la fois! C'est plus facile à deux, car en passant simultanément les amarres avant et arrière (toujours passée en double avec le second brin ramené à bord), on échappe au problème.
Il est en général préférable de s'amarrer sur le bajoyer sous le vent car le bateau sera plaqué contre le mur. Il faut également maitriser l'effet de pas de l'hélice avec un inboard. Avec un pas gauche, le fait de battre arrière plaquera l'arrière tribord le long du mur et l'inverse avec un pas droit. Lors de l'ouverture des vannes amont pour remplir le sas puis de la porte amont, le combat entre ces eaux contestataires entraîne un courant vigoureux vers l'aval.
A la sortie, si c'est le premier sas de la série, la porte amon aura été laissée ouverte assez longtemps pour qu'il n'y ait pas de courant dans le sas. Sinon, il faut s'attendre à environ 1N vers l'aval. Donc on longe le bajoyer du côté où on veut s'amarrer et on bat en arrière à la hauteur des filières choisies. On peut alors passer les aussières soit du bord soit du quai puisqu'on est à la bonne hauteur pour passer sur la terre ferme.
Cela parait un peu compliqué à expliquer mais on s'y fait assez bien et si on ne se sent pas au point, on rentre après les premiers pour s'amarrer à couple d'un "ancien", ce qui règle tous les problèmes.

Très souvent, et surtout le dimanche, les choses sont rendues plus compliquées à cause de "pêcheurs plaisanciers" qui cherchent à entrer en premier ou à s'amarrer à couple sur vous alors que vous n'êtes pas encore amarré ou qui n'ont ni aussières ni défenses (ceux là je les vire!).

Et une petite pour la route:
Souvent, le dimanche, on peut voir une petite vedette avec Monsieur à la barre (non, au volant), la casquette d'amiral est facultative, et Madame à lavant, la gaffe à la main, telle le hallebardier du second acte à l'Opéra. Un hallebardier à l'avant est souvent l'annonce d'une manœuvre ratée! Comme vous avez tous bien suivi mes explications, vous savez qu'il y a un courant de 1N vers l'aval la plupart du temps et qu'il faut amarrer d'abord l'arrière. Le capitaine de cet esquif ordonne alors à sa moitié, qui peut d'ailleurs être son double:"attache le bateau", car "chez ces gens là", on n'amarre pas un bateau. La moitié s'exécute alors que son Capitaine d'époux n'a pas encore bougé et l'esquif fait un gracieux 180° sur son aussière avant, se préparant ainsi à quitter le sas en marche arrière. Qui se fait traiter de tous les noms par un capitaine écarlate? Devinez!

24 juil. 2019
0

J'oubliais que pour le retour de St Vaast, le cabitage de port en port se fait dans un fauteuil, avec en général des vents portants : St Vaast, Carentan à ne pas manquer, Grandcamp où je suis ce soir, Port en Bessin, Courseulles, OUistreham, avec éventuellement une remontée du canal jusqu'au bassin St Pierre à Caen, ¨Port Guillaume, Deauville (port municipal), Honfleur (sauf le dimanche surpeuplé et bruyant).

20 août 2019
1

Quelle idée étrange de vouloir faire escale à St Valéry en Caux en arrivant de Dunkerque!
C'est une escale très plaisante certes, mais il faut tout de même de la chance pour arriver de Dunkerque à une heure permettant d'y entrer (PM + ou - 2h30 par coeff supérieur à 80, ce qui n'est que de 65 demain mercredi. Mon fidèle Marin Breton indique de -2h15 à +1h45 si coeff inférieur à 40.
Attention à ne pas serrer la jetée ouest car il y a régulièrement une sorte de risberne de galets où déferle la houle.
Pour un équipage ne naviguant jamais la nuit, c'est tout de même un peu compliqué ces jours ci, de rejoindre St Vaast par une longue traite en partant du Havre par exemple, ou de Fécamp parfaitement possible par ailleurs.
Les heures d'ouverture de St Vaast sont 0h04/5h08 et 12h28/17h30 jeudi, 0h47/5h39 et 13h14/18h05 vendredi.
De St Valéry ou Fécamp, je pense qu'il doit y avoir environ 60 milles (45 de Ouistreham et 35 de Courseulles. En partant à 7h du matin, le risque est important de rater la porte de St Vaast surtout que le vent ne sera pas très vigoureux.
Il est vrai que, à l'rrivée, on peut mouiller sur ancre devant St Vaast (près du canot de la SNSM par exemple avec des fonds de sable argileux de très bonne tenue (il faut du muscle pour arracher l'ancre!).
ON peiut toujours faire de longues traites dont une partie de nuit si l'équipage est en mesure de le faire. Il y a une bonne paire d'année, un de mes amis m'a rejoint à Cherbourg avec son Sangria et ils ont fait Boulogne Cherbourg non stop, à 3. Alors tout est possible.
Je suis peut être un peu déformé car je navigue en solo depuis une vingtaine d'années dans le coin, après l'avoir longuement fréquenté en équipage.

20 août 2019
0

Bonsoir Ecumeur je viens de lire avec beaucoup d'intérêts les conseils que vous avez donné à Gustave80.

Avec mon frère nous naviguons sur un Bavaria 32 avec 1.80m de tirant d'eau, nous partons demain de Dunkerque pour Saint Valéry en Caux que nous quitterons samedi matin vers 7h00 notre destination est Saint Vaast La Hougue.

Nous pensions soit nous arrêter à Fécamp et faire le lendemain Fécamp St Vaast La Hougue ou nous arrêter au Havre puis faire le lendemain le Havre St Vaast La Hougue.

En vous lisant vous préconisez en partant du Havre de passer par Ouistreham ou Port Guillaume pour rejoindre St Vaast La Hougue.

Pourquoi pas Fécamp ou Le havre St Vaast La Hougue directement ?

Nous n'avons jamais navigué dans ce secteur, nous avons navigué uniquement de Dunkerque à Fécamp l'année dernière.

Nous allons suivre vos conseils et pour les raisons évidentes que vous avez cité, nous ferons du cabotage de ports en ports seulement au retour en quittant St Vaast La Hougue.

Que nous conseillez vous pour rallier au plus vite St Vaast La Hougue en partant de St Valéry en Caux en sachant que nous sommes deux à bord et nous ne naviguons jamais de nuit?

Dans l'attente merci

24 août 2019
0

Bonsoir quelles longueur d'amares faut il prévoir dans l'écluse de Ouistreham, je vais bientôt la passer pour la 1ère fois et ne voudrais pas me retrouver pendu?

30 août 2019
0

Normalement les amarres coulissent sur le cable au fur et a mesure de la descente ou de la montee donc pas besoin d'une grande longueur . Par exempe j'ai deux x 10 m ( ancienne drisse ) mais un fois positionné on utilise environ 2 m vu que le bateau est pres de la paroi .

Attention , dans la grande écluse il y a un débord sur la paroi .

30 août 2019
0

Bonsoir Écumeur, j'ai suivi vos conseils et fait une agréable traversée jusqu'à St Vaast La Hougue. Demain je pars de Carantan à 9h30 pour Caen. Je vais bien évidement arriver trop tard à l'écluse Ouistreham et les ponts du chenal. Je compte passer la nuit au ponton d'attente avant l'écluse. Mais vous dites passer la nuit au ponton d'attente par vent qui vient du large, demain soir ce ne sera pas le cas, cela pose t'il réellement un problème ou mieux vaut il s'arrêter dans un port se situant sur ma route ?

20 août 201920 août 2019
0

Je pense (je peux me tromper) que l'écumeur vous a conseillé une étape par Ouistreham ou Port Guillaume car Le havre/St Vaast ça fait 55 miles, avec une marrée dans le nez.
Par contre vous semblez chanceux, ou peut être que cela était calculé, mais ce weekend petit coef et des vents NE, vous avez plutôt les conditions météo avec vous.
St valéry/st Vaast sans escale et sans nuit, faut voir l'ouverture des ports mais va falloir carburer ça fait 80 miles ! Et ils prévoient plutôt de la pétole ce weekend.

PS: ah bah voila l'écumeur a répondu avant moi.

21 août 2019
0

Nous faisons escale à St Valery en Caux car mon frère veux rendre visite à une amie qui réside sur le port.

Nous avons eu un contre temps et partons demain matin en cabotant Treport Dieppe pour arriver samedi vers 19h00 à St Valery en Caux.

Puis nous partirons de Saint Valery dimanche entre 6 et 7h00 pour Ouistreham ou Port Guillaume,

Nous pensions dans un premier temps aller à port Guillaume dimanche soir l'ouverture du port est 15h40 21h25 mais ayant un T.E de 1.80m, je ne pense pas pouvoir passer le long de la voie ferrée avant 16h30 et surtout pas plus tard que 20h30?

Sinon Ouistreham d'après les horaires nous devons arriver au plus tard avant 21h30?

Pour St Vaast la Hougue on verra les jours suivants

Qu'en pensez vous?

21 août 201916 juin 2020
0

Ce que tu peux faire c'est tenter Dives sur mer, et si jamais tu arrives trop tard, tu as Ouistreham en solution de repli à 1h30 de navigation, avec un ponton d'attente accessible 24/24 (pas l'idéal mais ça dépanne quand on ne peut rentrer nul part).

Si tu choisis Dives, un pied de pilote de 30 minutes est ce qu'il faut. Les ouvertures des portes sont calquées pour un TE d'1m50. J'ai un TE d'1m50, je prends en général 15min de marge et je n'ai jamais eu a serrer les fesses, mon sondeur n'est jamais descendu sous les 1.8m je crois. L'idéal est se s'engager aux bouées 3/4 à 45 minutes avant la fermeture pour être au port à 30 minutes avant fermeture et ainsi passer sans aucun risque. Un petit appel sur le 9 en arrivant devrait pouvoir te confirmer ça et te rassurer.
Je suis étonné que le sondeur d'écumeur soit descendu aussi bas, peut être a t'il programmé un pied de pilote à sa sonde.

Pour le passage parfait, je t'ai fait le trajet idéal de mémoire. Dans l'ordre, serrer la 3 verte, la 6 rouge et la 7 verte en restant bien dans le chenal, il y a des bancs de sable de chaque cotés.
Puis viser l'ancien phare avant d'amorcer la digue. Longer la digue jusqu'au quai des chalutiers (parking à la fin de la digue) en serrant plutôt à bâbord (pas trop prés non plus mais éviter le premier banc de sable marqué 1 sur le carto).
Arrivé à la fin de la digue, on repique légèrement tribord vers les bateaux au mouillage sur bouées pour s'aligner avec l'entrée du port et on longe bien le marquage vert tribord sans le dépasser parcequ'il y a un muret de rocher (voir photo 2 ou tu vois le muret à tribord et un banc de sable à bâbord).
Toutes ces indications sont évidemment intéressantes si tu n'es qu'à 30 minutes des horaires d'ouvertures/fermetures. Sinon pas d'inquiétude tu passes à l'aise (sauf le muret à tribort à l'entrée du port, faire gaffe car il recouvre à marrée haute et un bateau à moteur à cassé son hélice dessus il y a 2 semaines).

Ça parait compliqué mais en fait c'est simple. Je serais dans le coin et devrait rentrer dans les mêmes horaires, si tu veux que je t'ouvre le chemin. Et comme dirait le skipper que j'ai suivi la première fois que je suis rentré : "Au pire c'est que du sable".

0

Pourquoi ne pas faire directement Dieppe Saint Vaast ?
Ce serait l'occasion de completer ton expérience en particulier avec un peu de nuit dans une zone pas trop compliquée et ensuite le cabotage serait plus facile dans le sens ouest Est

21 août 2019
0

Notre ami nous a indiqué vouloir faire une visite à St Valéry, ce qui crée évidemment une contrainte pour la navigation.
Compte tenu des distances et des heures d'ouverture de St Vaast, il sera contraint de faire une partie de nuit, sauf à rejoindre Grandcamp, juste en face, encore qu'il me paraisse impossible de faire Grandcamp / St Vaast dans la même marée.
Lorsque je pars de Ouistreham, je fais en sorte d'être dehors 9h avant l'ouverture de St Vaast (45M), ce qui me donne une bonne marge.
Au départ de Courseulles, départ juste avant la fermeture (attention car le pont est fermé entre chaque heure ronde et H+15mn). Il y a 35 milles et la dernière fois, j'ai du faire route au moteur et arrivée à St Vaast une bonne heure avant l'ouverture. J'ai tout de même pu m'amarrer à l'intérieur de la deuxième digue (chantier Bernard), avec un tirant d'eau de 1,25m.

24 août 2019
0

Bonsoir quelle longueur d'amares faut-il prévoir pour l'écluse de Ouistréham? Je vais bientôt la passer pour la première fois et je ne voudrais pas me retrouver pendu.

21 août 2019
0

Pour info , le chenal de St Valérie en caux a été nettoyé cette hiver à la peleteuse ?? .Mais les conseils de Ecumeur restent valides , rester au milieu du chenal , c'est plus sûr .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (18)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021