Ma dérive vibre entre 8 et 10 noeuds

Bonjour,
J'ai cassé la dérive de mon Pulsar 26 et j'ai donc entrepris d'en refaire une nouvelle.
Les premiers essais sont concluants sauf entre 8 et 10.2 nœuds ou la dérive se met à vibrer et cela fait un bruit infernal dans le bateau.,
Quelqu'un a t il une idée sur ce qui ne va pas sur cette dérive?
Merci

L'équipage
14 juil. 2014
14 juil. 2014
1

Bord de fuite.
Il faut faire un biseau dissymétrique tu verras c'est magique, plus de vibration.

14 juil. 2014
0

Bonjour, C'est comment un biseau dissymétrique? Sur ma dérive, j'ai fait un bord droit de 5 mm d'épaisseur.

15 juil. 2014
0

En fait il ne faut pas faire un bord de fuite droit, mais plutot a 45°, mais 5mm de plat c'est beaucoup.
As tu la possibilité de recharger un peu a l'epoxy pour avoir maxi 2mm et en biseau ?
En fait ça permet de forcer les petites turbulences qui se forment inévitablement a aller toute du même coté ce qui évite les vibrations ...

15 juil. 2014
0

Je peux refaire le bord de fuite en ponçant un peu. Tu me conseilles donc de ne poncer que d'un côté pour biseauter?

16 juil. 2014
0

Exactement, à moins de réussir un bord de fuite parfait, c'est la meilleur solution.

15 juil. 2014
0

Une dérive c'est une aile. Toute aile a une plage d'utilisation définie, fonction du profil, lde la vitesse, de l'incidence, de l'alongement,etc.. (Les profils sont classés depuis longtemps dans le catalogue NACA mais il faut malgré tout faire des essais pour chaque nouveau cas). Dans tous les cas il y a tendance au décrochage de l'écoulement laminaire sur le 1/3 arrière et à la confluence toubillonnaire des flux de l'intrados et de l'extrados. Un décrochage se traduit par un écoulement très tourbillonnaire et des vibrations (buffting) plus ou moins fortes.

15 juil. 2014
0

par curiosité
pourrais-tu me dire la corde de ta dérive ?
les vibrations s'arrête à + de 10,2 nds ?
la température de l'eau ? :heu:

15 juil. 2014
0

Elle à une corde de 470mm et une épaisseur de 40mm. La vibration s'arrêtent pile à 10.2 avec une température de 22° pour l'eau et 37.2 pour le marin

15 juil. 201416 juin 2020
0

En PJ deux textes intéressants si vous ne les avez pas.


16 juil. 2014
0

je trouve que l'étude est un peu proche du régime critique, pas sûr que les 3 profiles soient en sur-critique
en plus la veine est un peu petite pour des profiles épais et pour des incidences élevés (à 30 ° les profiles occupent 1/4 de la veine)

le winglet sur une carène, l'idée est intéressante

16 juil. 2014
0

Refais une dérive aux bonnes côtes et au bon profil et tout rentrera dans l'ordre,470x40 c'est la côte de structure et non dérive finie,tout est détaillé sur ton plan.
Concernant le biseautage,concluant sur un safran,dérive ou quille pivotante mais certainement pas sur une dérive sabre et encore moins sur un pulsar,si tu te prends ne serait ce qu'une grosse méduse à plus de 10 noeuds,tu va tout éclater

@rb1,
la température de l'eau ?tu peut m'expliquer.

16 juil. 2014
0

comme précisé c'est par curiosité
pour pouvoir faire des calculs du genre nombre de Reynolds
la température de l'eau n'est pas négligeable
mais finalement on est dans un écoulement largement sur-critique donc c'est pas le passage du sous-critique au sur-critique qui est la cause des vibrations
le nombre de Strouhal (en général = 0,2) pourrait correspondre à une fréquence de perturbation de 20 à 25 Hz (pour 8 à 10,2 nds) mais je ne pense pas qu'il soit pertinent de ce baser sur se nombre pour des Reynolds élevés et il faudrait voir si ça correspond à une fréquence de résonance de la dérive ou de la coque et si ça correspond à la vibration vécue

16 juil. 2014
1

Je vois pas en quoi un léger biseau sur le bord de fuite fragilise une dérive. En tout cas, Farrier le conseille également pour les dérives sabres de ses bateaux.
Si Erik Lerouge traine encore sur le forum, peut être pourrait il donner son avis puisqu'il est l'architecte de ce bateau.

16 juil. 2014
0

L'architecte du bateau pourrait aussi vous aider sur ses choix de profil. Un concepteur peut ètre a priori interessé
par des retours d'expérience.

16 juil. 2014
0

J'avais pas vu ton message quand j'ai envoyé le mien. Au moins on est deux à penser la même chose.

16 juil. 2014
0

Il faut toujours prendre l'avis des cranes-d'oeuf, ils ont souvent des théories scientifiques qui sont justes, mais l’expérience de celui qui met les mains dans la résine et qui navigue avec c'est au moins aussi important.
Alors ne te casses pas la tête avec la température de l'eau, les froudes les reynolds le sur critique ou le sous critique,
affine un peu ton bord de fuite, fait un biseau et tu verras ta derive ne chantera plus !!!
Ca fait des dizaines d'années que ça marche du safran de 505 au voile de quille de 60'.
J'ai pas mal navigué sur un 60' open (il y a un bon moment maintenant) et le chant du voile de quille nous donnait une idée de la vitesse du bateau, ça commençait vers 9/10 nds, mais a force ça te vrillais les tympans.
On a donc cassé l'angle du bord de fuite et terminé.
L'inconvenient c'est que a l'interieur on ne savait plus si on commençait a avancer vite :heu:

16 juil. 2014
0

Bonjour,

Le phénomène est du aux lâchés de Karman. mais on n'y peux rien surtout lorsque la plage de fonctionnement est très étendu. Faire une sortie dissymétrique mais surtout fine fait que l'énergie des Karman sera fortement diminué. Une sortie plate est désastreuse car l'énergie des Karman est alors très importante.
JF

16 juil. 2014
0

J'ai le meme genre de problème avec mon safran de Surprise. J'ai des vibrations à environ 6 nds, 6,5 nds.
J'ai bien modifié le bord de fuite en le mettant asymétrique, mais le problème persiste. Conclusion : le travail sur le bord de fuite ne résout pas tous les problèmes de vibrations.

16 juil. 2014
0

Bon me voilà rassuré,
la dérive de mon pulsar chante à partir de 14 noeuds mais ne fait pas de bruit infernal dans le bateau,pourtant j'ai un angle droit de 5 mm sur le bord de fuite.
Désolé pour mes contradicteurs,mais j'ai les plans d'origine de la dérive du pulsar 26 et j'affirme qu'elle est bien prévu avec un bord de fuite droit,ou il est inscrit as sharp as possible,génial sur le papier et en course,mais très fragile en croisière.
Pour avoir testé un angle fin sur ma première dérive,même très renforcé au point d'effort bas de coque,à plus de 15 noeuds le bord de fuite n'a pas supporté une défunte méduse,d'ou ma réticence pour un bord biseauté.
Si je vois cet été un farrier avec une belle sirène à l'étrave,je m'approcherai quand même au plus près pour aller la saluer.

cdlt

17 juil. 2014
0

Te plains pas, tu arrives a 8 kts..lol Et en plus elle chante!!!

17 juil. 2014
0

d'accord avec ce qui a été dit .

Mais il y a un parametre essentiel concernant les profils : ils sont performant pour une plage de vitesse ..le profil pour une vitesse moyenne de 5nd ne sera pas le m^me pour une vitesse de 10 nd ...

donc si ta derive vibre entre 8 et 10nd tu peux trouver le bon profil en la modifiant mais elle sera alors moins performante à d'autre vitesse et tu ne sera pas lesquelle ..elle ne vibrera plus certe ,tu sera content certe mais sera-t-elle plus ou moins performante ??? là est a question... elle le sera certainement entre 8 et 10nd mais a d'autre vitesse ,pas sûr ...

17 juil. 2014
0

Si décrochage il y a et si le décrochage se fait nettement en avant du bord de fuite je ne voie pas alors l'efficacité du travail du bord de fuite, l'action dévant plutôt logiquement porter éventuellement sur les caractéristiques du profil dans sa partie efficace mais aussi et surtout sur l'incidence ou angle d'attaque (cela est particulièrement sensible en avion).

17 juil. 2014
0

je suis tombé sur ce témoignage :
kitefoil.forumactif.org[...]-simple
si ça pouvait résoudre ton problème ça serait le plus simple (mais ça risque de s'abimer avec le relevage de la dérive)

pour en revenir sur le principe du biseau
l'idéal c'est de respecter un profil NACA qui a une extrémité très fine
comme ça pose problème pour la réalisation et de résistance aussi
y'a la solution plat à l'arrière qui est mauvaise
biseau symétrique qui est moins pire mais dure à réaliser
biseau d'un seul côté qui est plus simple, pour éviter les effets de dissymétrie (je sait pas s'ils sont vraiment visible ?) ce biseau est souvant alterné sur une demi-longueur de safran/dérive

17 juil. 2014
0

Merci à tous pour ces conseils.
Je vais commencer par le biseau asymétrique, en espérant que ce sera suffisant. Sinon, je resterai au-dessus de 10 nœuds

18 juil. 2014
0

Rester au dessus de 10 noeuds, c'est aussi ce que j' allais te suggérer .... Mais ça doit être souvent le cas avec ton avion !

;-)

18 juil. 2014
0

En trimaran si t'es en dessous de 10nds c'est que tu es au moteur :mdr: :whaou: :heu:

18 juil. 2014
0

Pour ma part, pour être au dessus de 10 nœuds, il me faut au moins 15 nœuds de vent établi et être à la bonne allure.

30 juil. 2014
0

Ca y est , j'ai modifié ma dérive. J'ai repris le bord de fuite en l'amincissant. Nouvel essai et plus de vibration. Ca semble bien marcher, on a fait 15.9noeuds sous spi samedi après midi. Merci à tous pour vos conseils.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (21)

Perdu à Paris

mars 2021