L'utilité d'une batterie dédiée guindeau ?

Bonjour à tous,

Je suis actuellement en train de refaire la partie production/stockage du circuit électrique du bord.
Dans la configuration actuel j'ai une batterie dédiée au guindeau. Mon objectif étant entre autre de simplifier le circuit, je m’interroge sur l’intérêt ce cette batterie ?
Je précise, au cas ou, que je prépare ce voilier en vue d'une boucle atlantique.

Maxime.

L'équipage
12 mar. 2013
12 mar. 2013
0

Bonjour,
Tu peux prendre l’alimentation sur tes batteries de service, si tu as assez d’ampérage disponible, et /ou ré localiser ta batterie de guindeau près des services.
C’est également important que tes batteries de service soient rechargées par ton moteur,
Alors tu utilises le guideau moteur en marche.
Sur mon B31 cruiser, j’ai 2x 135Amp de batterie de service c’est suffisant moteur en marche, mais j’ai un alternateur de 115Amp/h

12 mar. 2013
0

Bonsoir, l'avantage principal d'avoir une batterie dédiée au guindeau et se trouvant près du guindeau c'est la grosseur des fils qui vont alimentés le guindeau. Il faut que ces fils soient bien dimensionnés et si tu dois avoir deux fois 10 mètres de câble cela a un coût.
Gilles

12 mar. 2013
0

Le plus simple mettre le moteur en marche quand tu fais fonctionné le guindeau.

12 mar. 2013
0

Une batterie dédiée au guindeau, c'est la sécurité pour tes instruments quand tu as relevé l'ancre.
Relever 20 mètres de chaîne un peu contre le vent va la vider aux 3/4, même si le moteur était en marche...
En plus, comme dit Pendruig, tes câbles sont courts et gros, donc génèrent moins de pertes!

12 mar. 2013
0

Mon guindeau est alimenté par la batterie moteur qui fait 110 A. Je n'ai jamais eu aucun problème avec ce montage (d'origine). Le moteur doit impérativement tourner sinon y'a pas de jus sur le guindeau : y'a un relais sur le circuit . Et quand je remonte 40 m de chaîne tout va bien !

12 mar. 2013
5

Normalement, un guindeau doit être alimenté par la batterie moteur, et non par la batterie de service ;

La raison en est qu'on utilise le guindeau, la plupart du temps, une fois le moteur démarré, et que les répartiteurs-boosters sont configurés pour recharger en premier la batterie moteur, et ensuite la batterie de service.

Il est normal dans cette configuration de recharge que la batterie moteur soit rechargée le temps de l'appareillage.

Ceci étant, la batterie moteur doit avoir une capacité suffisante pour remonter au moins 2 fois de suite l'ancre, moteur stoppé, donc sans recharge, pour appareiller en sécurité ; et ensuite demeurer capable de démarrer le moteur ; tous ces points sont à vérifier sur votre bateau pour être en sécurité.

remarque : au contraire de la remontée, la descente de l'ancre ne nécessite pratiquement aucune énergie.

remarque 2 : pour relever une ancre contre le vent établi, il est utile d'aider au moteur en avant lent, cap sur l'ancre : l'effort principal sera alors limité à la remontée effective du poids de la chaîne+ancre, une fois l'ancre décollée du fond ; cet effort n'a rien de comparable au fait de tirer le bateau contre le vent (quelquefois plusieurs centaines de kg, avec ampérage en rapport)

12 mar. 201312 mar. 2013
0

Avec une seule batterie dédiée au moteur et qui soit suffisamment puissante pour le guindeau, c'est tout bon.
Le prix des gros câbles de liaison ne sera pas plus cher que l'ajout d'une 2e batterie.
En plus, cette batterie peut être toute simple puisque "travaillant" comme une batterie de voiture sans quasiment jamais de cycle décharge-charge, contraiement aux servitudes.

12 mar. 2013
1

Bonjour
La solution d'une batterie type Optima à l'avant est sûre et pratique pour guindeau et propulseur.
La plupart des autres batteries supportent mal les décharges un peu profondes. Relever le mouillage avec des batteries moteur ou servitude déchargées leur est préjudiciable. De plus, quand on quitte le mouillage pour une traversée par bon vent, il est vraiment dommage d'avoir les batteries de servitude pratiquement vides quelques heures plus tard.

12 mar. 2013
2

un guindeau de 1000W, par exemple, va tirer :
1000/12=83.3A lors de l'utilisation du guindeau.
C'est beaucoup.
En même temps, c'est très peu.
Je m'explique :
Les 83A demandés par le guindeau vont l'être seulement pendant la phase de remontée.
En admettant que vous ayez mouillé 3 kms de chaine, on va dire que le guindeau doit tirer pendant 10 minutes.
C'est énorme et même en comptant la moitié de temps ça ferait beaucoup, mais c'est pour l'explication et l'exemple.
Donc, une heure faisant 60 minutes (ça dépend avec qui on cause, je vous le l'accorde), alors 10 minutes = 1/6 d'une heure.
Si je laisse tourner le guindeau une heure, celui ci aura pompé 83.3AH sur ma batterie.
Pour 10 minutes, il aura donc pompé 83.3/6=13.9AH
La prochaine fois on mouillera moins et en 5 minutes on aura tiré 7AH de cette batterie.

C'est comme le micro onde. ça tire fort mais sur une durée très courte donc finallement ça ne coute que peu en énergie.
Un peu comme le démarreur d'ailleurs, non?
les batteries moteur faisant en moyenne autour de 75AH, elle devrait pouvoir s'en remettre.

En réalité on aura tiré un peu plus sur la batterie car plus on tire fort sur une batterie et plus celle ci va perdre en capacité, mais nous resterons dans des valeurs tout à fait acceptables pour celle ci.

Ce guindeau ne sera donc pas la cause de batteries à plat au départ d'une traversée puisque (à moins d'un départ à la voile) le moteur tourne et compense déja une grande partie de cette consommation.

C'est d'ailleurs pour cela qu'on branche le guindeau sur cette petite batterie moteur dont on a pourtant cruellement besoin de la savoir en forme.

12 mar. 2013
0

Pour moi aucun se mettre sur batterie moteur car de toutes les façon quand tu utilises le guideau qui pompe environ 80a , il faut faire tourner le moteur, donc sur batterie moteur. Par contre sur mon bateau en cas de panne de la batterie le moteur automatiquement se met pour démarrer sur les batteries de servitudes

13 mar. 2013
0

Merci pour vos réponses.
Mon idée est effectivement de mettre le guindeau sur la batterie moteur.

Concernant les cables, actuellement sur mon bateau la batterie du guideu est située juste a coté de cette du moteur....

@UGO : quel dispositif utilise tu pour passer sur les batterie de servitude automatiquement ?

Maxime.

13 mar. 201313 mar. 2013
0

Mon guindeau est alimenté sur ma batterie moteur, ainsi que mon propulseur. Il m'est arrivé de rélever l'ancre en utilisant également le propulseur.

Donc guindeau + propulseur fonctionnant en même temps, tous 2 sur la batterie moteur de 115A, et pas de décharge profonde de celle-ci et aucun soucis. Bien évidement moteur toujours en marche.

Sur mon précédent bateau (Océanis 351), mon moteur démarrait principalement sur les batteries de service. La batterie moteur étant généralement coupée et mise en charge de temps en temps.

Je trouvais ce système intéressant et une fois ça m'a sauvé la mise. En sortie du carénage mes batteries de service étaient HS, j'ai alors connecté ma batterie moteur et ai pu démarrer.

J'aimerais bien refaire le même principe sur mon 411, car je trouve sécurisant d'avoir une batterie toujours ok, qu'en pensez vous ?

De plus, il me semble qu'une batterie et conçue pour un certain nombre de "charges" et de "décharges", donc durée de vie plus longue théoriquement si elle est peu utilisée (à condition de ne pas la laisser décharger plus qu'elle ne l'admet) ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (189)

novembre 2021