louisiane dérive cassée

Bonjour
Samedi, à 1 mille de Houat, en venant du golfe, avec un bon 4B, gros bruit sous la nacelle, et une "planche" bleue dans le sillage.. Je vérifie les bouts de manoeuvre de la dérive Bb, pas de doute, ça bouge tout seul, il ne doit plus y avoir grand-chose dans l'eau, de fait, en regardant depuis le trampoline, rien ne dépasse à Bb. Retour au mouillage en fin de journée et démontage du bazar (on peut extraire la dérive à flot). La dérive est cassée à ras de la sortie du puits, je n'ai pas senti ce choc qui pourrait suggérer un OFNI, ni rien vu.. Quelqu'un a-t-il déjà vécu cette mésaventure ?
Les trois plis de CP marine de 18mm sont décollés vers le centre sur le morceau restant (collage PPU semble-t-il).
Y a plus qu'à refaire, car trouver un pro dispo, c'est mission impossible. C'est un beau morceau, un peu plus de 2m sur 0.80 !
jacques

L'équipage
27 juil. 2011
28 juil. 201116 juin 2020
0

Bienvenu au club...
Je viens de cassé ma dérive rotative babord comme toi au ras du puit.
Ca c'est produit au prés dans du vent de 20 à 25 kts et une mer dur et hachée (passage de la Teignouse que j'ai stupidement coupé pour raccourcir le trajet).
idem dérive de 3/4 cm en cp marine sapelli imprégnée epoxy, aucune trace d'usure ou d'infiltration (elle n'avait que 2 ans)
Je m'en suis aperçu en arrivant dans le chenal de Lorient, puis le lendemain entre Lorient et les Glenan, barre dur, cap catastrophique et dérive latérale très importante (bateau qui progresse en crabe).

Sentit aucun choc, entendu aucun bruit mais ça turbulait sec alors bon...
Ma gamine de 11 ans à tout de même vu un "dos noir" dans notre sillage (pris sur le coup pour un dauphin), on a compris ce que c'était après.

Beau morceau aussi de +/- 1m x 0,60m.

Sur nos deux coques les forces qui s'exercent sur nos appendices anti-dérive doit-être considérables, mon bateau en navigation estivale pour 2/3 semaines était en sur-charge, au prés dans la brise et une mer dur, ça n'a pas pardonné.
Après coup, je me réjouis que le puits soit intacte.

la partie supérieure qui reste est "éclatée" (photo).
Il me reste une ancienne dérive (en bois brut celle-ci) pour finir la saison.

Le prochain sera à ailerons.

28 juil. 2011
0

Ailerons vs dérives ?

Perso, je regrette beaucoup mes ailerons. Nous avions opté pour ce choix (Eric Jean avait dessiné initialement les Profils 99 avec des dérives pivotantes sans puit. Il n'y avait, dans la coque, qu'un caisson contenant la tête de la dérive, qui pouvait basculer vers l'arrière. Elle n'était donc pas escamotable) parce que nous voulions être tranquille.

C'est vrai que des ailerons, c'est facile. Rien à faire.

Mais la perte de performance au près est considérable, en particulier dans le petit temps. Tu n'as pas d'appui, le bateau dérive largement sans se lancer.

Jacques

28 juil. 2011
0

Oui, les ailerons simplifient beaucoup la vie, et rassurent.

Par conter certains font encore un près superbe avec ces ailerons

28 juil. 201116 juin 2020
0

une photo de la dite dérive entière...

28 juil. 2011
0

Ta dérive semble avoir cassé par manque de resistance latéral, c'est normal, elle travaille comme ça. Le pb du CP, sauf fabrication spéciale, c'est qu'il y a trop de plis dans un sens. Pourquoi ne pas la refaire plutot comme ca : des tasseaux de red cedar en 50 mm d'epaisseur et disons 25 mm. Collés sur chant à l'epoxy, puis mise en forme. Enfin stratification tissu mixte verre carbone, carbone dans le sens de l'allongement. Beaucoup plus solide que du CP, c'est comme ça que j'avais refais un safran. L'idéal c'est probablement une forme en mousse de PVC avec une strat adequat, mais ca dépend de ses compétences en matériau.

28 juil. 2011
0

Oui, on atteint là les limites du CP.
J'ignore encore ce que je vais faire (ou plustôt faire faire) pour les remplacer.
un CP stratifié peut-être ? c'est ce qui me semble le plus simple et économique mais ce n'est certainement pas ce qui se fait de plus rigide et léger.

28 juil. 2011
0

Les contraintes sur les dérives sont importantes, principalement à la sortie du puits. Au début cela provoque des microlésions qui affaiblissent les fibres , permettent des infiltrations d'eau, jusqu'au jour ou une sollicitation un peu plus importante entraine la rupture...J'ai connu cela aussi.
Je rejoins François en affirmant que le CP est une mauvaise solution, la moitié des fibres du bois étant orientées horizontalement, elles ne participent pas à la résistance de la dérive. J'ai refait les miennes selon la technique qu'il décrit en utilisant des tasseaux de bois bien fibreux sans noeuds (hemlock)et en rajoutant des couches de strats au niveau de la zone d'usure.

28 juil. 2011
0

Pas spécialiste, je me permets néanmoins de signaler que la dérive est un fusible. Dans la flotte de Catana de loc de toutes tailles que nous avons ici, les dérives cassent régulièrement.

Mais que se passerait-il si elles ne cassaient pas. Mon conseil est de commencer par en discuter avec un architecte.

RV

28 juil. 2011
0

Oui, il ne faudrait pas non plus qu'une dérive trop rigide/solide entraine un endommagement du puits ou pire...

28 juil. 2011
0

C'est vrai qu'il faut faire gaffe à la tenue des puits de dérive, parfois mal calculée : sur les Iroquois, il était vivement conseillé de stratifier une dizaine de couches supplémentaires aux deux extrémités des puits, mais ce n'est pas normal !
De fait quand j'ai remplacé mon safran merdique en CP par celui que j'ai décrit, j'ai gagné beaucoup en sensibilité et j'ai du aussi passer les boulons de fixation de 6 mm à 8 mm, à cause de la rigidité qui n'ecretait plus les pointes d'effort.

28 juil. 2011
0

En fait, en y regardant de plus près sur le moignon de dérive, le collage des 3 feuilles de 18mm n'est pas correct. J'ai pu insérer un coin et décoller sans effort un pli, le seul collage efficace se trouve sur qq cm à la périphérie. Le film de PPU est brillant, vaguement adhérent par endroits. La casse vient sans doute de là; collage (des bords) qui cède sur toute la surface de la dérive sous les efforts de flexion, et plus aucune rigidité. J'hésite à refaire autrement qu'avec du CP, qui sera collé à l'époxy, et couvert d'une strat fine, je préfère perdre une dérive que casser le puits.
Jacques

28 juil. 2011
0

faire en CP est une solution facile et relativement fiable en stratifiant epoxy avec des UD sur chaque face, pas compliqué à faire ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (168)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021