logiciel de calcul de position sur point sextant

Bonjour

J'aimerais savoir s'il existe un logiciel qui pourrait donner directement la postion sur base d'un relevé fait au sextant? Toutes les tables et éphérides seraient "dedans" et la machine ferait le calcul (c'est son boulot, finalement). J'ai un peu exploré le génial "Navastro" mais la chose me semble rester compliquée.
Le GPS, c'est trop super pour ne pas avoir d'inconvénient du même niveau. Si un jour quelque part les ricains décidaient de supprimer l'arrosage de l'info, ils l'ont déjà fait, on serait réduit à se demander "mais où donc suis-je? Où vais-je?".
Donc sextant + logiciel de calcul offrirait sécurité et confort. Non?

L'équipage
21 juil. 2017
21 juil. 2017
0

Pour obtenir une position assez précise il faut nécessairement des mesures assez précises de temps et relevé d'angle sur un repère. Comme les repères astronomiques évoluent il faut aussi disposer d'éphémérides précalculés. Les calculs pour obtenir la position finale peuvent ensuite être fait à la main, sur une petite calculette de collège, sur une calculette dédiée, sur un pc, etc.... Des logiciels PC sont disponibles depuis très longtemps sur Internet. Le calculateur ne sait que calculer.
C'est au navigateur de faire des mesures précises d'angle, avec toutes les corrections nécessaires et de temps.
C'est très simple avec un minimum de pratique.
Un préalable indispensable est naturellement de comprendre ce que l'on fait exactement.
Les calculs de trigonométrie sphérique utilisés remontent à Regiomontanus (1436-1476) et se résument à quelques lignes de code sur une petite calculatrice scientifique.

A noter que le GPS fait le même genre de calcul plus rapidement et le temps fourni est celui d'une horloge atomique.

25 juil. 2017
4

Il te demande s'il existe un logiciel dans lequel on reporte les données mesurées avec le sextant et qui calcule la position.

26 juil. 2017
0

Les reponses sont un peu confuses. On y parle d'excel la bonne blague, de programmation d'une calculette hp etc...
La question intéressante pour moi c'est : existe t il un "produit fini" free ware ou payant qui intègre les ho249 et les formules de calcul.
Maintenant c sur en interrogeant google on peut avoir des réponses comme a peu prés toutes les questions qui se posent sur le forum....

26 juil. 2017
2

Bonsoir "outremer", je ne suis pas d' accord avec toi sur le début de ton post.
J' ai appris tout seul l' astro en suivant "à-la-lettre" la méthode d' Alain Grée dans son bouquin "grande traversée et point astro".
Il y indique dès le début qu' il n' est nullement nécessaire de comprendre pour réussir une droite de hauteur, et que la compréhension vient naturellement par la suite.
C' est tout-à-fait ce qui s' est passé pour moi.
Gorlann

28 mai 202028 mai 2020
0

Bonjour,
Désolé HUMA, mais tes deux réponses n'apportent pas grand chose, outremer a parfaitement répondu.
Traduction : oui cela existe. Pour plus de précisions, se rendre sur le site Navastro.
Kénavo.

28 mai 202028 mai 2020
25 juil. 2017
0

On peut aussi prendre la peine de lire les différentes réponses.
Et n'importe qui peut consulter Google et suivre les liens correspondants.
A priori sur HeO on ne s'adresse pas a des enfants de maternelle.....

26 juil. 2017
1

La Navigation astro est finalement assez simple mais elle ne peut pas être pratiquée si on n'est pas curieux de la chose car il est indispensable de comprendre ce que l'on fait et tester différentes méthodes, avec papier ou électronique. Cela ne peut se ramener à rentrer des données, même si au final c'est ce que l'on fait le plus souvent (Perso j'ai toujours avec le sextant et le chronomètre, une déjà ancienne, très pratique calculette programmée (Basic) CASIO avec éphémérides intégrés (en fait deux car j'avais essayé celles de deux concepteurs ). Il faut penser à changer les piles de temps en temps. Je garde aussi les programmes papiers que l'on peut facilement rentrer sur une calculatrice scientifique (Casio dans mon cas: Cela représente seulement moins de 75 lignes de code Casio pour des calculs très complets et une présentation conviviale. Dans ce cas il faut des éphémérides à jour). La même chose existe sur Ordinateur.
Il faut donc lire les quelques opuscules bien faits à l'usage des plaisanciers que que l'on peut trouver ou suivre les pages correspondante du Bloc Marine, ou parcourir attentivement les sites comme NAVASTRO, VISUALASTRO, ALMICANTARAT, etc.. déjà cités plus bas, utiliser la fonction recherche de HeO sur le sujet.
Beaucoup de programmes ont existé, comme Galillette, mais utilisables jusqu'à Windows XP.

26 juil. 2017
0

Effectivement, en étant motivé, on peut aussi procéder de cette façon. Avant le GPS, Antoine, chanteur et navigateur connu, et ingénieur de l'école Centrale, a raconté cette anecdote:
Il croise par hasard un inconnu aventurier apprenti navigateur hauturier, d'allure plutôt fruste, qui lui dit partir le lendemain traverser l'Atlantique sans aucune notion de positionnement au grand large, comptant uniquement sur sa bonne étoile. Il avait le matériel ad hoc mais ne savait pas s'en servir. Il a finalement accepté qu' Antoine passe la soirée précédent le départ a lui expliquer comment on faisait un point astronomique.
Comme cet homme tenait aussi à sa peau, miraculeusement, ces quelques explications lui ont suffit pour qu'il atteigne bien le port qu'il souhaitait.

26 juil. 2017
0

Cité par moi et par d'autres ALMICANTARAT fait tout ça, sort la position et trace les intercepts sur une carte virtuelle. Il n'y a pas à s'inquiéter de tables, de corrections (hormis celles du sextant).

Si on ne connaît pas sa position du tout, avec la date/heure et deux astres on aura deux points à 180° l'un de l'autre.

Quand bien même on est un âne bâté en nav. On doit savoir si on se trouve dans l'hémiphère nord ou sud ou bien dans l'Atlantique ou le Pacifique.

Nota Benêt! La première difficulté sera de savoir se servir du sextant correctement et de faire des visées précises...en mer.

24 sept. 2020
2

Je reviens sur l'origine de se fil et sur la crainte de l'arrêt du GPS par les américains. Si cela pouvait être vrai il y a 25 ans, cela ne l'est plus aujourd'hui et demain encore moins.
1) Les signaux GNSS (on ne parle plus de GPS qui est le système américain) servent à trop d'usages et plus grand chose ne fonctionnerait si le signal GNSS était globalement coupé et en particulier les réseaux de télécom
2) si le GPS est encore dominant cela ne va pas durer et les constellations Galileo, Beidou et même GLONASS montent en puissance
3) Les nouveaux récepteurs dit GNSS peuvent se servir des 4 constellations pour donner un positionnement

La navigation astronomique reste un hobby historique, mais mis à part un effondrement global de notre système politico-technique mondial, le positionnment par satellite fonctionnera tout le temps.

21 juil. 2017
0

Excellente occasion de s'entrainer avec Excel :-)

Cordialement
Guy

21 juil. 2017
1

Il me semble qu'il y a (vait? ) un plug in OpenCPN qui fait ce qui est demandé, il trace même les cercles de hauteur sur le fond de carte.

21 juil. 2017
0

Exact,c'est toujours présent!

21 juil. 2017
0

Bonjour,
Avec un bon aspro effervescent:

books.google.fr[...]/books

21 juil. 201721 juil. 2017
0

va sur stellarium et navastro
tu as une vue du ciel de nuit (tête de veau) les ephémérides pour les etoiles et le soleil
et une feuille de calcul à remplir
ahvo et l'heure exacte a 4s près
alain

22 juil. 2017
1

Dans le temps il y avait la calculatrice Tamaya qui intégrait les éphémérides complètes et les HO 249.... mais elle était chère.
Par ailleurs j'avais programmé une calculatrice en ce sens à partir de la formule trouvée dans un fascicule sur la navigation astro de la collection Pen Duik...
Mais c'est vieux (1983...)

22 juil. 2017
0

@Dahut
Tout à fait, c'était la NC77 dans sa petite boite en bois. Malheureusement les ephemerides s'arrêtaient en 2000. J'avais aussi programmé une casio, avant la tamaya.
Navastro vend la prog, où la machine pré-programmée.

22 juil. 201716 juin 2020
0

en PJ un exemple CNAVW.
Sur internet rechercher par exemple ALMICANTARAT, VISUALASTRO, etc.....................................................


22 juil. 2017
1

Bonjour, dans les années 80-90, j' utilisais occasionnellement une calculatrice Casio FX702p, programmée avec le même fascicule que décrit par Dahut d'Ys.
çà coutait 5 foixs moins cher qu' une Tamaya, et on avait l' intercept et l' azimut en une vingtaine de seconde.
Gorlann

22 juil. 2017
0

Bonjour,
ALMICANTARAT est très bien, deux hauteurs sur deux astres et il indique la position.
Mais il est bon de savoir ce que l'on fait et le passage par le calcul d'intercept avec Dieumegard & Bataille ou autres tables permettra une meilleure compréhension de la manip et de trouver une solution lorsque le doute s'installe. Le passage au logiciel après, c'est mieux.
Ne pas oublier Galileo qui devrait démarrer (prochainement?) et fera la nique à nos amis ricains.

22 juil. 2017
0

Appli Android : StarStruck Navigation

25 juil. 201725 juil. 2017
0

1) Vous pouvez vous la faire avec un tableur sur tablette ou Smartphone. L'avantage c'est de se le faire à sa mesure et de voir les calculs intermédiaires.
2) Si vous êtes fan de la RPN comme moi vous pouvez trouver une Hp 41 c et le module Navigation sur ebay. A l'époque j'avais trouvé le module trop cher. À défaut de la machine et du module on trouve des émulateurs 41C pour Smartphones et tablettes pour pas cher. avantage: pas de priorités mathématiques. Inconvénient affichage sur une seule ligne. L'émulateur en revanche donne la trace, donc plusieurs lignes en affichage.
Emulateur programmable.

3) À la fin des années 70, Je vis une annonce sur loisirs nautiques " La navigation astronomique par les frères de la côte" Envoi gratuit ???.
Deux ou trois semaines après je reçu des polycopiés, une méthode très didactique que je n'eu pas le temps de mettre en oeuvre devant repartir naviguer à la machine. Méthode perdue au fil des déménagements.
Voici l'émulateur i41Cx+ Pour Ipad et Iphone moins de 10 Euros quand je l'ai pris.
alsoftiphone.com[...]ual.pdf
Il ne me reste plus qu'a retrouver un guide de programmation car je me suis fait voler la hp 41C avec mes bouquins + Ma petite Hp 25.
Je vais demander si on peux avoir les emulateurs de modules car les tables sont dessus.

Galileo: usegalileo.eu[...]/FR/

25 juil. 2017
0

Merci à Mercator d'avoir créé ce fil, ce qui m'a permis de retrouver ce qui me manquais sur le site de l'éditeur.
Non seulement l'émulateur reprends toutes les fonctions de la HP 41 C, 41 CV Et HP41 CX Clock mais en plus il est ouvert à plein d'autres applications y compris GPS.
Si parmi vous il y en a quelques uns d'intéressés ou des fans de cette superbe 41C vous pouvez me contacter en Mp.
J'ai arrêté de programmer la dessus depuis un certain temps, mais c'est comme le vèlo.
Etant en grosse convalescence je vais voir ce que je peux sortir de tout çà.
Cdt

24 mai 2019
0

Le programme de navigation astronomique de la HP 41 C est tout à fait remarquable et bien supérieur à ceux des Tamaya NC qui ne sont plus utilisables de nos jours. J'en profite pour vous signaler un tout nouveau logiciel entièrement conversationnel avec éphémérides intégrées. La calculatrice est décrite sur les Puces Nautiques d'Hisse et Ho

25 juil. 2017
0

La Tamaya nouvelle version NC 2200 fait le boulot mais toujours très cher

12 mai 2019
0

Cette Tamaya est vendue autour de 1000 Euros ce qui me parait excessif.

Une nouvelle celculatrice est apparue récemment sur le site HetO à un prix tout à fait raisonnable.

25 juil. 201725 juil. 2017
0

Effectivement çà pique un peu, entre 1230 et 1450 UsD pour NC2200.
C'est un peu ridicule de plonger là-dedans, plus cher qu'une tablette.
Vu sur la Bay NC 77 Pour 150 USD Mais comme écrit plus haut doit s'arrêter en 2000. Pour info: www.ebay.fr[...]/i.html .

Le plus avantageux est de trouver le logiciel qui va avec sa tablette.
Je voudrais comparer le système Fustier avec l'émulateur HP41c mais avant il faut que je décortique le module que j'ai bien du mal à intégrer.

Les historiques: www.vintagecalculators.com[...]rs.html

25 juil. 2017
0

Sea sextant fun, jamais utilisé mais je crois que ça va assez loin, avec par exemple une fonction pour remettre l'horloge du bord à l'heure avec les distances lune <-> etoile ou soleil:

www.01net.com[...]78.html

25 mai 2020
0

Tu achètes une montre à quartz chez décathlon, ça coûte 10€ et ça donne l’heure exacte de Francfort durant 2 ans.
Il n'y a pas de variation de la montre.
Le chrono sert à mesurer le temps entre l'heure juste et le moment de la visée.
Quand la pile est morte on jette la montre.
TAZ

26 juil. 2017
0

Pour en revenir à la question première, voici trouvé au café d'en face:
www.stw.fr[...]ers.cfm
Il s'agissait juste de taper HO-249 pour excel Sur gogo.

26 juil. 2017
0

www.celnav.de[...] des feuilles JavaScript/hlml qui font tout ... moins de 1 MB.
Jacques

28 juil. 2017
0

bien intéressé mais dubitatif ...j'ai acquis un sextant et j'espere m'en servir pendant une transat . Faire une visée et plonger dans l'ordi ; non merci . A ce niveau là , je reporte juste la position sur la carte à partir d'un gps .
Ce que j'espere trouver ( ma calculatrice achetee dejà programmée est introuvable ) c'est le moyen d'utiliser un smartphone ou tablette obsolete . Sous android , je n'ai pas vraiment trouvé d'application incluant les ephemerides nautiques et de quoi me permettre de tracer une droite.
Ceci en cas de panne ou pour le fun, la tablette sur les genous et le capt affalé dans les coussins.
Connaitriez vous des solutions ??

24 mai 2019
0

Une calculatrice avec éphémérides intégrées est présente dans les puces nautiques

04 sept. 201704 sept. 2017
2

Bonjour,
Je suis le responsable du site navastro. Si vous êtes intéressé par ce sujet et que mon site suscite des questions, n'hésitez pas à m'interroger par mail privé : je vous répondrai toujours avec grand plaisir.

24 sept. 2020
0

Bonsoir,
J’ai acheté votre calculatrice et je me suis exercé à faire la visée avec mon sextant.
J’ai juste une simple question. Lorsque j’ai l’intercept et l’azimut que dois je faire. Faut-il tracer une droite avec l’azimut obtenu, à partir de là-position estimée ?
Merci de votre aide

12 mai 2019
0

A l'époque où la plupart d'entre nous naviguions au sextant, il existait la NC77 maintenant obsolette. Pour un prix décent, l'équivalent se trouve chez Navastro, les conseils de passionnés en plus...inutile de préciser que je n'ai(malheureusement) pas d'actions dans l'entreprise.
Il existe aussi la possibilité de programmer une calculatrice scientifique, ce que j'avais fait dans les années 80, mais tout bien pesé, la solution clés en mains ci-dessus est bien plus simple.
A+ les amis

24 mai 2019
0

Il existe d’excellents logiciels qui permettent de s’entrainer. On peu faire ses calculs de manière traditionnelle (HO 249) et contrôler ses résultats.
3 bons logiciels Starpath de David Burch,
EzalmanacPro qui intègre les ephemerides sous leur présentation traditionnelle et enfin Celestial
De plus ces applications permettent plein d’autre fonctions comme la navigation a l’estime, calculs de distances, vent reel vent apparent....
Passionnant

25 mai 2019
0

Une toute nouvelle calculatrice vient de sortir
(voir sa description dans les Puces Nautiques d'Hissé Ho)

Aussi précise que "Starpath" de David Burch elle est BIEN PLUS SIMPLE A UTILISER.
Elle comporte des Éphémérides intégrées pour plusieurs centaines d'années

Son mode graphique "trace" véritablement à l'écran les droites de hauteur ainsi que leurs intersections;
On voit se dérouler la genèse du point astro à partir d'observations faites sur le Soleil, la Lune, les Planètes ou les Etoiles.

L'écran est sur fond blanc ce qui procure un confort de lecture remarquable.

Si vous l'essayez faites moi part de vos impressions.

Sextant

25 mai 2019
0

j'ai essayé quelques logiciels sous Android genre celestial navigation etc ..+ nautical almanach.
Ça n'as pas fonctionné comme je l'esperais.
qui à des retours pratiques sur la question ???

25 mai 2019
0

j'ai une calculette programmée avec les ephemerides de chez Navastro tout simple

25 mai 2019
0

De mon côté , je voulais juste pouvoir tracer une droite de hauteur sur une carte
je n'ai pas réussi a avoir un intercept au travers des applications sous Android.
Quand à utiliser un ordi , je trouve que c'est bien inutile .
Si les applications ne fonctionnent pas , la calculette doit être la bonne solution .

25 mai 2020
0

Va sur le site de Navastro.
Il y a deux logiciels qui te permettent de tracer les droites de hauteur facilement.
Il faut commencer par faire sa visée correctement.
Perso j'ai un Davis plastique , je fais des point à 1 mille près.
Après il y a la méthonde d'antoine sauf que lui il a fait l'Ecole centrale !!
Elle est dans son livre.
Il te faut les tables.
Grassmarina te les donnera gratuitement.
m

25 mai 2020
0

Va sur le site de Navastro.
Il y a deux logiciels qui te permettent de tracer les droites de hauteur facilement.
Il faut commencer par faire sa visée correctement.
Perso j'ai un Davis plastique , je fais des point à 1 mille près.
Après il y a la méthonde d'antoine sauf que lui il a fait l'Ecole centrale !!
Elle est dans son livre.
Il te faut les tables.
Grassmarina te les donnera gratuitement.
m

25 mai 2020
0

Bonjour, un peu tard.
le plus simple est d'utiliser un des 2 logiciels donnés dans le site Navastro .
Le logiciel te donne des droites de hauteur, à toi à reporter l'estime.
Il te faudra faire correctement les relevés.
Il y a la méthode d'Antoine, sauf qu'il est centralien !! et qu'il te faut les tables.
Sa méthode des 3 étoiles du soir ou du matin est excellente, tu as 3 droites de hauteur et un chapeau !!!
Grassmarina donne les tables gratuitement mais il faudra faire les corrections.
Pas besoin de calculatrice
il te faut un ordinateur, la calculatrice est dedans.
Sans électricité il te faut les tables de Dieumegard et Bataille mais c'est plus long.
Avec un davis plastique à on fait un relevé par temps calme à 1 mile près et par temps très calme et bonne visi à 1/2 mile près.
Bonnes visées
TAZ

25 mai 2020
0

Sur Youtube, cherchez " calculs droite de hauteur ", et... regardez...

25 mai 2020
0

Je trouve que ce petit fichier excel est bien. ce n'est que pour le soleil, mais il permets déjà de faire une droite : On va sur le site www.marinbreton.com[...]nomique
1ère page, on clique sur « Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides
Droite de hauteur »
et on télécharge le petit programme excel ou il n'y a qu'à rentrer la date et l'heure, la position estimée, la hauteur de l'oeil et la hauteur lue sur le sextant et on a l'azimut Z et l'intercept.

25 mai 2020
0

Il y a un site espagnol qui propose gratuitement tout un tas d'applications astro et autres et notamment pour OpenCpn plusieurs outils pour naviguer "à l'ancienne"... Je pense que cela peut en intéresser certains.
sites.google.com[...]rithms/
Dominique

26 mai 2020
0

Puis-je vous demander quel est le logiciel de Navigation Astronomique que vous avez retenu ?

26 mai 2020
1

Moi, j'utilise toujours la formule (sinhe =sinDxSinL + CosDxCosLxCosAhag), L'intérêt, c'est que c'est la même avec tous les astres (étoiles, planetes, lune, soleil). Les éphémérides sont chargés sur internet.

26 mai 2020
0

Ce qui est bien avec h&o c'est que la memoire d'antan est bien conservee .
Par contre , ce qui actuel en 2020 comme d'utiliser une tablette sous Android, c'est le silence complet...

26 mai 2020
0

Les applications mentionnées un peu plus haut fonctionnent sous android aussi.

26 mai 2020
0

Les applications mentionnées un peu plus haut fonctionnent sous android aussi.

26 mai 2020
1

En même temps, utiliser un sextant est un acte gratuit qu'on fait pour le plaisir, donc pourquoi pas aller au bout de la démarche et se faire une petite partie de tables de log? ;-)

26 mai 2020
0

J’ai recensé quatre façons de conduire les calculs de droite de hauteur :

  1. L’utilisation des tables de navigation. Plus de 50 Tables de calculs sur papier sont disponibles pour résoudre les 2 toutes petites équations de la Navigation Astronomique. Parmi les plus connues de ces Tables il y a bien sur les "HO 249" et les "Dieumegard et Bataille"

2.Il y aussi l’usage les tables de logarithmes mais un certain niveau de mathématiques est nécessaire.

Ces méthodes 1 et 2 ne sont pas d'usage simple.
Conçues il y a bien plus de 60 ans l’emploi de ces méthodes est sources de nombreuses erreurs tant le mode opératoire est parfois élaboré.
Je rappelle aussi que dans les cas 1 et 2 vous devez continuer vous procurer les Éphémérides de l'année en cours.

  1. L'inévitable PC du bord sait parfaitement faire ces calculs très simplement d'autant plus qu'en chargeant un bon logiciel d’Ephémérides le tour semble joué !
    Ceux qui naviguent comme moi depuis longtemps savent qu'il n'est pas bon d'installer trop de logiciels sur un même PC.
    Par deux fois, au milieu de l'Atlantique, j'ai vu de mes yeux un PC rendre l’âme à bord : La première fois une tasse de café sur le clavier, la seconde fois une goutte d'eau de mer à nouveau sur le clavier du PC pourtant bien à l'abri sur la table à carte d'un Super-Maramu.
    Un PC ne fonctionnant plus du tout, vous pouvez dire ADIEU à votre météo, à votre Journal de Bord, à vos logiciels de positionnement du type GPS, à vos cartes électroniques et, j'en passe ... ...

  2. Reste la calculatrice de poche. C'est ce que j'utilise depuis de nombreuses années. La calculatrice a tout pour plaire : un vrai clavier numérique parfaitement adapté à l'introduction rapide de nombreuses données numériques (date, position estimée, heure, hauteur Hi de l'Astre ...) A ce propos le smartphone est totalement inadapté.
    Les derniers modèles du type TI 83 Premium ont une visibilité tout à fait exceptionnelle avec écriture en caractères noirs sur fond blanc. De plus leur prix est devenu tout à fait raisonnable.
    Bien sur les Éphémérides sont intégrées pour de nombreuses années à venir pour tous les Astres.

Faire une droite de hauteur devient alors un jeu d’enfant et se fait en mois d’une minute. Le point Astro obtenu par l’intersection de 2 droites de hauteur est à peine plus long. Enfin la représentation graphique évite de faire le tracé sur la carte.
Enfin vous pouvez vous consacrer a faire de bonnes visées au sextant sans vous soucier des calculs.
Bien entendu il faut équiper la calculatrice d’un bon logiciel de Navigation Astronomique. Celui que j’utilise a été développé par l’Association pour la Promotion de la Navigation Astronomique (APNA). Une merveille.

27 mai 2020
1

Merci pour cette info.
Je suis deja arrive aux antilles.
J'avais vraiment prevu d'utiliser un sextant pour m'amuser.

26 mai 2020
0

J’utilise Celestial sur iPad avec mon vieux Freiberger
Les tables sont intégrées pour le soleil, la lune et une soixantaine d’étoiles et planètes

27 mai 2020
0

Et t'as teste ?

27 mai 2020
0

@lolapo, j'ai testé et suis satisfait. C'est assez intuitif. Tu as une carte du ciel selon ta position et l'heure qui te permet de pré régler ton sextant sur l'étoile ou la planète que tu veux viser. Il me semble que c'était le conseil de Francis Fustier sur son blog qui me l'avait fait acheter.

27 mai 2020
0

Ok,
Je vais tester.
Merci vu

27 mai 2020
-1

Pour être totalement indépendant de l’électricité : sextant + montre automatique de qualité + tables de bataille et dieumegarde
=> c’est l’option que j’ai choisi
Le livre de Jean-Francois Vaillant dispo sur navastro est impec
Sinon la navigation astronomique de Olivier stern veyrin, destiné à sa fille explique bien la navigation astronomique

Un peu plus plus dépendant de l’électricité : prendre une montre à quartz

Encore plus dépendant de l’électricité : prendre la galilette chez navastro

Au delà, je ne vois pas l’avantage par rapport au GPS, mais je peux me tromper ;o)

(J’ai pas d’actions chez navastro mais quand un site est bien, il faut le dire!)

Sinon, pour les sextants, il y a des freiberger Drum sur eBay pour une fraction de leur prix neuf, et celui que j’ai acheté était en très bon état

27 mai 2020
0

Starpilot et ezalmanacpro
Starpilot de David Burch est tres complet pour la navigation ( estime) et plein de belles choses

28 mai 2020
0

On n'entend plus parler du sextant electronique G-Stell, quelqu'un a des nouvelles?

28 mai 2020
0

Bonjour, Vous me foutez tous le bourdon !
En année 60: Bataille, Dieumegard et les Ephémérides. Je n'ai pas utilisé les Ho. Ensuite une Texas inst. : c'était déjà mieux car beaucoup de temps gagné. Enfin, le TOP, la HP 41 c. j'ai toujours la HP mais mon Freiberger est depuis quelques années exposé dans ma bibliothèque au milieu de mes livres "marins".
C'est bien que des jeunes s'y mettent pour élargir leurs connaissances.

28 mai 2020
0

Faire un point astro, OK pour ceux que l'astronomie passionne et dans ce cas, autant le faire à l'ancienne avec des tables imprimées, un papier et un crayon, limite une calculette de base.
S'il s'agit d'utiliser une appli toute faite qui fait tous les calculs sur la base d'un relevé, quel intérêt ?
Ah oui, si jamais un jour les "ricains" coupent leur GPS et les européens leur Galileo. C'est une angoisse de "survaliste". S'il doit arriver une catastrophe qui aille jusqu'à couper les réseaux de satellites, la plaisance ne sera pas la première chose à cesser de pratiquer.

28 mai 202028 mai 2020
0

Bonjour Zadig, j'en connais un, qui avec Plotter, GPS garmin interieur, GPS TAB + GPS phone, marque sur son journal de bord sa position toutes les 2 heures. ll a toujours la carte à l'abri sous la capote de descente.
Quant aux voiliers, si il n'y a plus de GPS définitivement et interdiction des enrouleurs de voile, la moitié des bateaux ne vaudront plus rien, on ne feront que des ronds dans l'eau...
Ton serviteur. Cordialement.

28 mai 2020
0

Bonjour Ceriko,
Déjà qu'aujourd'hui les bateaux sortent en moyenne 3 à 4 jours par an, pas besoin d'attendre quelque interdiction que ce soit. Les bateaux sont bradés quasi-systématiquement.

15 août 2020
1

Vous trouverez sur ce site HEO à la rubrique "Puces Nautiques" la description d'une calculatrice de poche qui réalise exactement ce que vous recherchez.
Il suffit de taper sextant dans la clé de recherche.

Scientifique de formation, l'auteur du logiciel est un passionné de Navigation Astronomique qui enseigne cette discipline depuis plus de 20 ans.
Il est également l'auteur d'un ouvrage sur ce sujet.

Bien entendu les Éphémérides des Astres (Soleil, Planètes, Lune, Etoiles) sont intégrés pour une période de 200 ans.
Le logiciel assume tous les calculs rébarbatifs du point à la mer.
Une fois les observations faites, le calcul proprement dit du point se fait en quelques minutes.

24 sept. 2020
0

Bonjour,
Sur ce site Hisséo, à la rubrique Annonces il est proposé une calculatrice qui me semble répondre exactement à la question posée.

24 sept. 2020
0

Il y a une NC77 sur eBay, elle fait almanach du soleil, il suffit de rajouter 100 à l'année (2020 -> 120)

24 sept. 2020
1

Tu télécharges navastro, olravet.fr[...]tro.php , et t'as juste besoin de ton sextant.

24 sept. 2020
0

Je me méfie du logiciel Navastro d'Olivier Ravet, j'ai vu un bug lorsqu'on choisit l'horizon artificiel et aussi un autre pour la lune. Les 2 bugs sont sur la correction de la visée !!!

24 sept. 2020
0

Bonjour
Je trop propose une application sur iPhone ou sur iPad Celestial navigation.
Éric

24 sept. 2020
0

Sur un voilier je n’utilise jamais de PC après avoir assisté à trois drames à bord : par deux fois quelques gouttes d’eau ont rendu le PC hors service pendant plus de la moitié de la traversée de l’Atlantique.
Une autre fois une chute depuis la table à carte à produit le même résultat.

Il y a un autre principe qui est souvent rappelé : ne pas tout mettre dans le même panier!
On tiendra ainsi de préférence le Journal de bord de façon manuscrite plutôt que tapé au clavier.

Et si l’on utilise un logiciel du type MaxSea sur un ordinateur il est bon de détenir quelques cartes papier de la traversée. (pour des raisons semblables un second GPS de poche non connecté à l’électronique du bord et fonctionnant sur des piles est indispensable au cas où …. ….)

Et n’oublions pas que dans le « pot au noir » en cas de foudre (ce qui fréquent) tout peut être réduit en poussière en un instant!

Aussi pour les calculs exigés par la navigation astronomique j’utilise une calculatrice de poche comportant des Ephémérides Intégrées permettant le calcul des droites de hauteur et de leurs intersections, le tout en quelques instants.
L’affichage graphique des intersections des droites permet de visualiser le nouveau point de départ de l’estime.

Cette solution sur calculatrice de poche est peu onéreuse et me parait mieux adaptée que l’usage d’un logiciel sur PC ou sur Apple pour les raisons évoquées ci-dessus.

La calculatrice ne coute pas cher, tient dans la poche et se range dans la boite du sextant.
On évite ainsi de passer par le système d’exploitation du PC et son inévitable souris.

24 sept. 2020
0

@Sextant : Quelle calculatrice de poche avec éphémérides intégrées ?

24 sept. 2020
1

Oui, Sextant, tu as raison en théorie et j'ai toujours mon sextant, et ma petite casio pour mes calculs, mais on joue un peu à se faire peur, non? A bord, on a 3 tablettes, la mienne, celle de ma femme et celle du bateau, 3 téléphones idem, 1 ordi, 1 VHF ASN, 1 lecteur de cartes sans cartes. Sur chaque matériel, qui fait GPS, il y a les cartes du monde. On a donc au moins 8 appareils qui donnent une position précise. Et tout le monde est pareil. Mon sextant, il m'a positionné pendant 40 ans et je suis content de l'avoir, tout comme j'aime bien moudre mon café à la main, mais c'est pour le plaisir.

25 sept. 2020
0

Pour KivoaLai :le modèle de calculatrice dont je parle est celui décrit
dans une annonce du site HEO sur lequel nous nous exprimons en ce moment.

On trouveras sa description à la rubrique --> Annonces que l'on fera suivre par --> Accastillage.
Puis on introduira le mot --> calculatrice dans la clé de recherche.
Une description du logiciel apparaitra ainsi qu'une photo de la la calculatrice utilisée (Texas Instruments)

D’une façon plus générale je pense que nous sommes marqués à tout jamais par la façon dont nous avons appris à naviguer.
Pour les plus âgés d’entre nous toutes les parcours se faisaient à l’estime sur des distances pouvant atteindre 350 ou 400 milles.
Cette façon de faire surprend les plus jeunes d’entre nous car elle n’est plus du tout enseignée.
(Il faut voir la panique à bord lorsque l’on arrête le GPS ne serais ce que quelques heures !)

Connaitre sa position même approximative était le privilège (et la hantise) du Chef de bord.
Ceci était possible grâce à une tenue rigoureuse du journal de bord où toute variation de vitesse ou de route était enregistrée ce qui rendait possible le tracé de la route sur le fond avec une précision acceptable.

Bien qu'utilisateur de la cartographie électronique j’avoue que cette façon de naviguer est toujours présente dans mon esprit.
En l’an 2000 sont apparus les premiers GPS bon marchés et tout a basculé.

De nos jours le grand plaisir de beaucoup d’entre nous est de faire largement appel aux moyens redondants de l'informatique du bord avec pour conséquence l'impression de passer son temps à faire de l’informatique !

Alors le sextant nouveau jeu à bord permettant de retrouver la position affichée par le GPS ?
Pourquoi pas !

25 sept. 2020
0

Mon premier GPS bon marché, je l'ai acheté en 1992, donc bien avant l'an 2000.

Je vous présente....

Le

(Il faudrait me payer pour l'utiliser maintenant).

25 sept. 2020
1

Les tables de Bataille et Dieumegarde. Les éphémérides de l'année en cours, un papier et un crayon et hop, ça roule.
On faisait des concours avec ma coéquipière pour celui ou celle qui sortirait son point le plus rapidement. Ça occupe en traversée...

26 sept. 2020
0

J'imagine qu'il va y avoir pas mal de demande pour l'Ocean globe race, où tout système avec interface va être banni, les GPS, Loran Toran ... seule la gonio et le sextant seront utilisables. Je ne sais pas si les calculatrices seront autorisées (en 1974 non) mais vu qu'ils autorisent le bateaux d'avant 1988 les calculatrices genre NC77 ou HP-41 pourront être utilisées.
Une HP-41 avec le module Navigation sait traiter le soleil, les planète et les étoiles ... que demander de plus ?

0

La gonio ?
Il n'y a plus d'émetteurs marine ...

26 sept. 2020
0

Si j'ai bonne mémoire les ephémérides de la NC77 s'arrêtaient à 2000.

26 sept. 2020
0

ben non, il se trouve que j'en possède une (NC77 achetée 10€ dans un vide grenier) et je m'en sert toujours
comme je l'ai dit, il suffit de rajouter 100 à l'année

26 sept. 2020
0

Sinon, les ephémérides papiers sont toujours édités www.nautic-way.com[...]es-2020 et n'importe quelle petite machine à 10€ t'évite de prendre des tables de log.

26 sept. 202026 sept. 2020
0

Les Ephémérides, elles sont au même prix chez Navastro.fr
Sinon il y a le logiciel "ephemerides nautiques" qui les génère et permet de les imprimer
il faut toutefois ajuster les secondes intercalaires qui ont été rajoutées depuis 2010, date de dernière révision du logiciel.
Vu le travail laborieux d'impression, il vaut mieux les acheter

26 sept. 2020
0

Il est vrai que la NC77 ne peut absolument plus être utilisée aujourd'hui.
Seul le les droites du Soleil (et non pas de la Lune, des Planètes et des Etoiles)
ont pu se faire pendant les premières années qui ont suivi de l'an 2000

Par contre le logiciel de la HP41C est tout à fait remarquable :
Les éphémérides sont précises et donnent des résultats tout à corrects même de nos jours.
Cependant je déconseille son utilisation pour la raison suivante : la HP41C
à la fâcheuse tendance à fortement s'oxyder en milieu marin ce qui à terme pose
de gros problèmes de disponibilité. En effet une grande partie des contact éclectiques se
font à travers la rencontre de minces nappes de cuivre qui sont très sensibles au vert de gris
lequel, en mer, est omniprésent sur ce métal. J'ai rencontré de nombreuses fois ce problème.
Enfin la HP41C fonctionne avec des piles du type LR1 qu'il est très difficile de se procurer de nos jours.

Les calculatrices actuelles ont des modes de fonctionnement beaucoup plus
confortables grâce au mode conversationnel qui n'existait pas autrefois.
La qualité de derniers écrans (caractères noirs sur fond blanc à la manière des
smartphones) donne un affichage d'une lisibilité parfaite.
Les grandes capacités mémoires autorisent l'hébergement de logiciel
de navigation astronomiques sont beaucoup plus complets et performants.
Enfin le mode graphique permet même de visualiser à l'écran les intersections
des droites de hauteur, ce qui rend la construction du canevas de Mercator inutile.

27 sept. 2020
0

@Sextant tu te trompes pour la NC77, je viens de vérifier les éphémérides pour tous les mois de cette année et aussi pour 2030, j'ai au plus un dixième de minute d'écart GHA et déclinaison.
Pour la HP-41 c'est vrai que les contacts des piles ont tendance à s'oxyder mais le problème est connu de tous les appareils à piles, les LR1 ou type N on en trouve même en rechargeable (j'ai 2 jeux au cas où).
j'envisage prochainement d'utiliser la calculatrice française Numworks, et comme elle se programme en langage python, il doit y avoir pas mal de possibilités.

27 sept. 202027 sept. 2020
0

Alors ça vaut le coup que je fasse de la pub pour l’excellente et magnifique entreprise suisse SwissMicros qui fait des excellentes reproductions (légales) des légendaires calculatrices de HP. Je leur ai acheté moi même leurs versions des HP16C et HP15C.

Et ils viennent de sortir un clone de la HP41-CX:

Je ne l’ai pas encore achetée, mais ça ne saurait tarder. Chaudement recommandé.

En plus tout leur code est open source.

(Pub gratuite. Je n’ai aucun lien financier avec eux, je suis juste un client satisfait).

27 sept. 2020
0

@jdmuys elle est bien cette calculatrice mais elle coûte le prix d'une montre suisse.
Sinon il y a l'émulateur de HP-41 qui s'appelle V41, il a l'avantage d'être fourni avec tous les modules y compris le module navigation. et pour la doc des modules, on peut les trouver sur hp41.org

27 sept. 2020
0

T'as celle là, aussi : navastro.fr[...]ex.html . C'est vrai que c'est le prix de 3 ans d'éphémérides papiers.
C'est rigolo, ça me rappelle les discussion de ti ponch, entre les tenants des HO249, des Dieumegarde et Bataille et des calculs trigo 😀

27 sept. 2020
0

Lorsque vous recevrez votre clone suisse de la HP41CX tenez nous au courant car associé au logiciel de navigation de HP on avait la meilleure machine de l'époque.
On à hâte d'en savoir plus. Sur le lien communiqué on observe que La machine affiche plusieurs lignes ce qui est un plus.
Ceci étant je pense que l'on a pas le mode conversationnel (sauf si celui-ci a pu être rajouté) ni la représentation graphique présents sur les TI 83 Premium CE actuelles.
Il faut dire que 30 ans séparent ces deux machines et les progrès informatiques dans cette période ont été considérables.

27 sept. 2020
0

@sextant qu'appelles-tu mode conversationnel ? sur la HP-41 on peut écrire du texte
je pense même que ce fut la première calculatrice alphanumérique, après il y a eu les sharp PC1500 qui étaient des petits ordinateurs programmable en basic
A l'armée en 1985, j'étais topographe et on utilisait déjà ces petites machines :)

27 sept. 2020
0

J'ai toujours ma HP48-S sur laquelle j'utilise de temps en temps CELNAV (www.hpcalc.org[...]ls/1937 ), du regretté Thomas Metcalf qui avait fait Sparcom (www.hpcalc.org[...]ls/7082 ).

Cependant, il faut avouer que l'interface n'est pas hyper intuitive, et assez souvent je dois relire le mode d'emploi pour me rappeler comment on s'en sert...

Après avoir essayé plusieurs applis sous Android, j'ai fini par garder AstroCalculator (play.google.com[...]details ) qui fait tout et qui détaille les calculs intermédiaires (ce qui est bien utile car je m'en sers pour vérifier mes propres calculs manuels en utilisant les tables de Dieumegarde et Bataille)

Pour les éphémérides, j'utilise l'excellent SFAlmanac (github.com[...]Py3.git ) qui permet de construire son propre almanac pour une année donnée, avec juste les données du soleil ou bien la version complète (étoiles + lune + planètes). Il a besoin de LaTeX pour la mise en page, facile sous Linux, il paraît que c'est possible même sous Windows...

27 sept. 2020
0

Par mode conversationnel il faut entendre que l'entrée des données se fait en répondant à des questions clairement exprimées en français et non pas en déroulant des menus.
Ce mode menu demande un certain apprentissage de la calculatrice ce qui n'est pas le cas du mode conversationnel qui peut être mis entre toutes les mains. Il suffit de répondre aux questions.
On trouveras la description d'une telle calculatrice en consultant :

(il suffit de copier cette longue requête dans le moteur de recherche Google)

Concernant La HP48S je suis tout a fait d'accord avec ce qui vient d'être dit. La aussi une machine et un homme : Thomas Metcalf véritable pionner de la navigation astronomique utilisant les calculatrices programmables. On est obligé de consulter le mode d'emploi car la logique n'est pas toujours intuitive. Mais les résultats son bons ca qui est l'essentiel. La HP48S est par contre assez fragile (j'en ai "perdu" deux). Elle se bloque parfois complètement et l'affichage est loin d'être lisible.

Par contre si STELIAN pouvait nous en dire un peu plus sur AstroCalculator ce serait sympa.
J'ai longtemps cherché à acheter AstroCalculator (Ebay, Le Bon Coin ...) sans jamais arriver à mettre la main dessus.
Si quelqu'un en a une à vendre je suis preneur!

Au fil de ces discussions les débutants en Navigation Astronomique doivent être un peu perdus.
A mon sens plutôt que de bricoler des machines difficiles à trouver de nos jours, je conseille vivement les calculatrices actuelles.
Elles sont au nombre de 4 à ma connaissance : 2 françaises, une américaine et une japonaise.
Je ne connais personne qui ai testé la dernière Tamaya. Il faut dire que son prix est dissuasif (de l'ordre de 1000 Euros)
Les 3 autres sont à peu de choses près équivalentes.

27 sept. 2020
0

Euh que puis-je dire sur l'application Android Astro Calculator ? C'est une application Android, où l!on saisit d'une façon très intuitive les données de visée (cap, vitesse, date, point estimé, et les 2 ou plusieurs visées), et qui calcule et montre les droites d'hauteur, leur intersection, etc.

Les éphémerides sont bien entendu comprises dedans.

Si tu as des question précises je peux peut-être répondre (mais attention, je n'ai aucun lien avec les auteurs de cette application que j'ai trouvé complètement pas hasard en regardant la multitude d'applications astro disponibles sur le play store). D'ailleurs il y a peut-être mieux, je ne sais pas...

Le mieux c'est de l'installer (j'ai peut-être oublié de le préciser mais elle est complètement gratuite), et de voir si ça plait !

27 sept. 202027 sept. 2020
0

Il y a des calculatrices qui ont mal vécu dans le temps comme les TI-58 TI-59
eBay le confirme, les HP avant 41 sont Ok mais j'ai des doutes sur les 48
la hp-35s m'intéresse mais j'ai commandé la numworks

27 sept. 2020
0

Je ne connais pas cette toute nouvelle Numworks mais elle semble bien prometteuse.
La seule chose qui me gène est qu'elle fonctionne qu'en langage Python. J'avoue avoir la flemme de m'y mettre.
Le Basic, assez proche du Fortran II que j'ai pratiqué autrefois dans ma jeunesse me parle bien plus.

De l'ensemble de ces calculatrices de navigations astronomique (plus de 30 modèles différents en 40 ans)
l'histoire n'aura retenu que celles comportant un module intégré de calcul des éphémérides.
L'investissement est vite rentable quand on connait le prix (45 Euros/an) des éphémérides officielles

Ma conviction est que seules les 3 (ou 4) calculatrices cirées auparavant sont de nos jours les
plus adaptées à obtenir un point par l'observation des Astres (Soleil, Lune, Planètes et Etoiles)
De plus le prix de deux modèles français est tout à fait raisonnable.

27 sept. 2020
0

Celestial sur le store vaut une vingtaine d’euros et marche très bien
Version iPad / iPhone et androïde
Je l’ai sur mon iPad et en suis satisfait (cf. supra)

27 sept. 2020
0

Oui, il existe un bon logiciel sur lequel vous aurez besoin d'Excel pour exécuter exactement ce que vous recherchez.

27 sept. 202027 sept. 2020
0

@borvaprops intéressant mais pas réussi à le faire marcher
probablement le format d'entrée qui est mauvais !!! mais comme c'est pas spécifié :(
j'ai 3700 nm d'erreur donc c'est la position qui est mal reconnue
le GHA et la Déclinaison sont OK
comme l'auteur saisit les coordonnées en texte "50.3840N" et que je suppose que c'est le point décimal ?
le 20/9/2020 soleil
50°38'40"N 3°01'40"E
0m index=0
Hmesuré = 36°47.9 centre
I=-0,4
Z=152

27 sept. 2020
0

j'ai oublié l'heure 10h12 53s

27 sept. 2020
0

De tous nos derniers échanges je maintiens, quitte à me répéter, que la façon la plus aisée, la plus simple et la plus rapide de faire les calculs pour obtenir très rapidement un point est la calculatrice de poche ayant un module intégré de calcul des éphémérides.
Ainsi en se passant d'éphémérides papier on récupère rapidement l'investissement en 2 ou 3 ans
La présence d'un véritable clavier (et non pas de touches sensitives à la manière des smartphones) et d'un mode graphique sont prépondérants.

Les 3 solutions citées précédemment "tournent" sur TI 83 Premium, CASIO Graph 25+ et TI 89.

Pratiquant la navigation astronomique depuis très longtemps, je pense avoir fait le tour des méthodes : les méthodes dites manuelles aves usage des logarithmes à 6 décimales, les méthodes simplificatrices françaises du type Dieumegard et Bataille (plus 6 méthodes de ce genre), les très nombreuses méthodes de Anglo-Américaines de pré-calculs à partir d'une Assumed Position située à proximité du point estimé (plus de 20 méthodes dont les plus célèbres portent les noms HO208, HO211, HO214 ou HO249 ... /...) .
Les smartphones sans claviers qui me dit'on (je n'ai pas vérifié) peuvent reçoivent un appels pendant les calculs!
Et enfin les ordinateurs portables avec tous les inconvénients évoqués précédemment (chutes, sensibilité à "l'arrosage", ... / ...)

28 sept. 2020
0

a l'attention de sunzoo

J'ai (enfin) retrouvé ma NC77 et son mode d'emploi ce qui fait que j'ai lancé le calcul des éphémérides du Soleil sur la quelques journées de 2020. Et bien chapeau tout est bon (au 1/10 de minute pour AHvo ce qui totalement négligeable)
Et donc merci de m'avoir indiqué le "truc" sur la date : rajouter 100 à l'année à partir le l'an 2000

28 sept. 2020
0

Toujours à l'attention de sunzoo

ASKEN dont son ouvrage traite de l'HORIZON artificiel et de la façon d'interpréter les données.
Avec une calculatrice et en reprenant son exemple numérique j'ai eu d'excellents résultats en procédant comme suit :

• On introduit Hi dans la calculatrice en lui donnant la valeur suivante :

Hi = (angle séparant le Soleil de son image virtuelle + correct. err. instrumentale) / 2

Hi = (74°37’+2')/2 = 37°19,5’

• puis dans le logiciel on précisera que l'Erreur Instrumentale = 0 (car déjà comptée ci-dessus)

• Enfin on indiquera Elévation de l’œil = 0 car, en superposant Soleil et son image virtuelle on assimile
bien l'horizon à la bissectrice. Autrement dit la dépression de l'horizon est nulle.

• Visée faite sur le Centre de Soleil

A+

28 sept. 202028 sept. 2020
0

@sextant Oui c'est aussi comme ça que je procède
Par contre le logiciel Navastro calcule la réfraction sur l'angle double (celui mesuré au sextant)
dans l'exemple qui suit l'angle de l'astre est de 18°25 ce qui donne une réfraction de 2.8'
mais le logiciel affiche 1,17' qui correspondrait à 36°

je l'avais signalé à Olivier Ravet.
image de gauche angle horizon artificiel (bug) et image de droite horizon océan pas de bug

29 sept. 202029 sept. 2020
1

Perso, j'ai la calculatrice Navastro Casio et sur Android: Nautical calculator pro.
+ tables achetées chez navasto au cas où tout tombe en panne (et puis c'est sympa de savoir faire cela sans aide électrique). Dieumegard et Bataille et les Long term almanach (avec mode d'emploi intégré).
+ chronomètre de chez navastro.
+ montre précise pour avoir l'heure (j'ai une Seiko Kinetic qui bouge de +0.04" par jour, achetée 200€ à Singapour et qui ne nécessite pas de pile).
+ sextant Freiberger Drum = à tambour (pas le Yacht) acheté sur leboncoin 300€ et en état neuf.
Mais il faut comprendre ce que l'on fait et cela fait partie du plaisir de la nav.
Le meilleur cours de navigation astro que je connaisse est américain, mais facile à comprendre :



j'ai lu au moins 6 bouquins sur le sujet sans jamais rien comprendre, les auteurs ont l'art de compliquer les choses, avec Will Lesh tout s'éclaire très facilement.
après cela tu peux faire un point avec n'importe quelle table de nav, car toute la mécanique des calculs s'éclaire, même s'il explique avec les tables américaine HO.
en gros, si tu sais faire une addition et une soustraction tu pourras faire un point avec les tables (il faut aussi savoir lire :)).
j'ai pu utiliser les tables françaises avec le Long Term Almanach car je comprenais ce que je faisais.

29 sept. 2020
1

Le symbole de la seconde de temps est “s”. La double apostrophe (") représente la seconde d’angle.

une Seiko Kinetic qui bouge de +0.04" par jour

S’écrit plutôt:

une Seiko Kinetic qui bouge de +0.04s par jour

29 sept. 2020
0

Moi j'utilise une montre radio pilotée DCF77 mais pas sûr que ça fonctionne en atlantique ni en med.
@olcdlm la kinetic reste une montre a quartz non ? avec une dynamo

29 sept. 2020
0

affirmatif seiko kinetic quartz et condensateur, l'énergie vient du mouvement de la main qui produit de l'électricité, donc une automatique à quartz et sans pile. en plus c'est écolo. c'est aussi une montre de plongée. mon fils est descendu à 30m avec.

29 sept. 2020
0

La meilleure montre pour faire le point c'est celle qui permet de figer l'heure en appuyant sur un bouton ... je n'en connais aucune
mais peut être que des calculatrices le font ?
la HP-41cx contient une horloge les autres HP-41 ont besoin du module Time
est-ce que les calculatrices modernes donnent accès à l'heure système ?

01 oct. 2020
0

c'est pas de la pub, mais le chrono vendu par navastro est parfait pour cela. sinon il faut regarder la trotteuse et compter les secondes (s et non"), pouce (")

30 sept. 2020
0

De telles montres existent. Elles sont dites à rattrapante mais elles sont rares et onéreuses.

Certaines sont à aiguilles :
En appuyant sur un bouton les trois aiguilles se figent ce qui permet de noter l'instant exact de l'observation faite au sextant. Puis une simple pression sur un second bouton et les aiguilles se remettent en marche en « rattrapant le temps perdu ». La remise à l’heure automatique de la montre est impressionnante. C'est le cas de de certaines OMEGA.

D’autres sont électroniques avec affichages digital :
Je ne connais que la Fresard-Panneton spécialement développée pour les besoins du point à la mer de la Marine Nationale. Le temps est ici rattrapé électroniquement et non pas mécaniquement comme précédemment.

Ceci étant on peut "bricoler" un petit chronomètre électronique de poche bon marché (10 euros) en l'insérant (rouleau adhésif) dans la poignée du sextant. On l'aura auparavant réglé sur le TU. En appuyant sur le bouton stop à l'instant exact de la visée on dispose de l'heure TU de l'observation. Mais le système n'étant pas à rattrapante le chronomètre devra être à nouveau réglé sur le TU avant l’observation

01 oct. 2020
0

Pour reprendre le dernier papier de sunzoo il y avait NAVICOMP qui était la
calculatrice de navigation astronomique du constructeur de sextant C.PLATH.

Très en avance sur son temps elle utilisait la méthode trigonométrique
et disposait d'un module intégré de calculs des éphémérides.

Tout ceci est classique aujourd'hui mais .../... cerise sur le gâteau
elle avait une horloge interne.

On réglait bien l'horloge sur le TU et la visée au sextant étant faite on appuyait aussitôt sur une
touche ce qui avait pour effet d'enregistrer l'instant directement dans les formules mathématiques
du module de calcul de D et AHG.
(il y avait une variante qui semble totalement farfelue : une petite poire, reliée par un fil à la NAVICOMP était
positionnée dans la dentition l'observateur. Il suffisait de "serrer les dents" pour saisir l'instant de la visée !!! )

En quelque sorte le rêve du navigateur !
Autrement dit plus besoin de saisir au clavier la date et l'heure de la visée.

Cette machine eut un grand succès aux USA mais demeure quasi inconnue en France.
Peut-être en raison de son prix. Le manuel rédigé en allemand est daté de 1978

01 oct. 2020
0

Merci @sextant, je ne connaissais pas la Navicomp.
L'idée de la petite poire n'est pas idiote même si niveau hygiène on fait mieux.

01 oct. 2020
0

pour les éphémérides, les Long term almanach (navastro) vont jusqu'en 2040 je crois, pas la peine d'acheter tous les ans.

02 oct. 2020
0

@olcdlm Oui mais il manque les éphémérides pour les planètes et la lune, ce sont les calculs les plus compliqués

02 oct. 2020
0

Quelqu'un connait-il un site avec une démonstration de calculs d'éphémérides pour soleil, lune, planètes et les astres (la totale quoi...).

02 oct. 2020
0

@KivoaLai :
Oui, mon site : navastro.free.fr, avec toutes les explications, texte + vidéos....

02 oct. 2020
0

les vidéos de Will Lesh citées plus haut sont plus faciles à comprendre à mon avis. Et l'anglais nécessaire à leur compréhension est basique

02 oct. 202002 oct. 2020
0

Je ne cherche pas comment faire un point astro, çà je sais faire. Je cherche les formules mathématiques pour calculer les éphémérides (site indifféremment en français, anglais, espagnol ou portugais)

02 oct. 2020
0

Calculs astronomiques à l'usage des amateurs de Jean Meuse édité par la Société Astronomique de France

02 oct. 2020
0

Par ailleurs je débogue en ce moment les nouvelles versions de mes softs "Éphémérides Nautiques" pour l'impression des Éphémérides et des tables de navigation avec générateur d'exercices et "Sea Sextant Fun" pour la réalisation du point astro sans calcul

Les deux logiciels passent maintenant sous Windows 10

02 oct. 202002 oct. 2020
1

@KivoaLai : je ne sais pas si ça répond un peu à ta question, mais tu as la bibliothèque Python SkyField (rhodesmill.org[...]yfield/ ) qui permet de réaliser ces calculs. Je pense que la bibliographie de cette bibliothèque (rhodesmill.org[...]hy.html ) doit contenir des liens vers ce qui t'intéresse.

Comme je le disais plus haut, cette bibliothèque est utilisée, parmi d'autres, par le projet SFalmanac (github.com[...]Py3.git ) qui permet de générer (gratuitement bien entendu) des éphémérides pour
tous les astres et pour n'importe quelle année.

02 oct. 202002 oct. 2020
1

Les ouvrages de jean Meeus (je vous invite à voir sa fiche wikipedia pour vous faire une idée du personnage)
Astronomical.Algorithms.2nd.Ed.Jean.Meeus_488p
Astronomy - Astronomical Formulae for Calculators (Meeus, 1988)
Astronomy - Mathematical Astronomy Morsels (Meeus, 1997)
tous ces ouvrages sont en anglais

Sinon pour la programmation, il faut aller voir les scripts javascript dans les différents almanach d'Henning Umland (celnav.de), c'est bien écrit mais beaucoup de lignes indigestes
Toutes les formules sont compilées en javascript sur le site captain-zill.herokuapp.com[...]
plus de 20000 lignes pour tous les astres.
Pour les calculatrices, j'utilise un script publié dans le LN 204 de 1988, il donne encore de bons résultats (soleil uniquement) à 0.3" prés


02 oct. 2020
0

Tu as oublié dans la bibliographie de Meuus le titre que j'ai cité "calculs astronomiques à l'usage des amateurs" qui coûte approximativement 20 balles aux éditions de la SAF. Toutes les étapes de calcul sont décomposées avec des applications numériques qui permettent de tester les sous routines.

Je calcule le Soleil et les étoiles à quelques secondes d'arc près pour les grosses planètes je fait mieux que la minute d'arc jusqu'en 2100.

C'est suffisamment correct pour être validé pour le papier que j'ai publié il y a un an au sujet de la navigation astronomique au temps d'ulysse.

Si certains veulent vérifier je peux mettre mes softs en téléchargement sur wetransfer

02 oct. 2020
0

Accessoirement pour nos besoins la minute d'arc est suffisante comme précision vu que c'est l'ordre de grandeur de l'erreur du sextant et de la montre.

Pour les planètes la meilleure théorie c'est VSOP de Bretagnon c'est français (cocorico) et c'est ce que je recommande pour ceusse qui veulent être au top, mais je n'ai rien développé avec.

02 oct. 2020
0

Merci à tous pour ces précieuses informations 😀

02 oct. 202002 oct. 2020
0

Gonio,

Le livre français de Jean Meeus que tu cites, calculs astronomiques à l'usage des amateurs est la traduction de l’anglais de l’ouvrage cité par Sunzoo, Astronomical Formulae for Calculators. Tout au moins d’après la .

Ce livre contient beaucoup de formules, mais pas de programmes.

Un autre livre cité ci-dessus, Astronomical algorithms, contient des programmes en Basic.

Un autre livre que je possède, en plus de ceux de Jean Meeus est Astronomie pratique et informatique de C. Dumoulin et JP Parisot, Masson 1987 que je trouve excellent.

02 oct. 2020
1

Yess mais une formule bien exposée se converti facilement en programme surtout si tu as des exemples numériques qui permettent de valider.

D'autre part si on a du mal avec des gros mots genre longitude du nœud ascendant de de la lune je recommande "astronomie et ordinateur" de Seranne plus édité mais toujours disponible sur amazone. Les algorithmes proposés sont vraiment trop imprécis mais la lecture du bouquin très didactique permettent à un bachelier scientifique de mettre un pied dans l'astronomie de position

05 oct. 2020
0

@Gonio les bacheliers ne connaissent pas Annie Cordy, et toi tu crois qu'ils vont se mettre au sextant ? :)
J'ai écrit mon premier script sur la Numworks en python ... ça fonctionne
La conversion de formule n'est pas immédiate, j'ai eu un bug qui n'est apparu que le 3em jour
le 3 oct devenait le 2 !!! pb du à la fonction floor sur les float, il suffit de lui rajouter un pouième et c'est bon.
je m'essaye maintenant à la lune.

05 oct. 2020
0

rajouter un pouième avant d'appeler floor? Ouh là! ça me semble incorrect. je n'en suis pas certain parce que tu ne donnes pas assez de détails, mais c'est un gros "code smell".

05 oct. 202005 oct. 2020
1

@jdmuys c'est pourtant le béaba, tu parses une date par exemple 2020.1003 (aaaa.mmjj)
pour avoir le jour tu fais floor(((date * 100) - floor(date * 100))*100) et tu obtiens 2
car le dernier floor c'est 2.99999999, si tu lui rajoutes 1e-6 c'est ok
on attrape pas un vieil informaticien avec du vinaigre !!!

PS: pour les non informaticien, la fonction floor(x) retourne la partie entière d'un nombre réel par défaut et ceil(x) retourne la partie entière par excès.

05 oct. 2020
0

moi j'aurai fait plutôt (date*10000) % 100 ...

05 oct. 202005 oct. 2020
0

parser une date dans un flottant? vraiment? aie aie aie...

La première chose à retenir au sujet des flottants c'est… qu'il ne faut pas les utiliser, sauf si c'est vraiment le bon type de donnée.

Ce n'est jamais le bon type de données pour représenter une date.

Lecture indispensable avant d'utiliser les flottants:

05 oct. 2020
0

oui parser une date dans un flottant, comme le font les calculatrices NC-77, ça fait une seule entrée au lieu de 3
Tu peux poser la même questions pour les heures, minutes secondes ...
si tu trouves ça idiot, moi pas

06 oct. 202006 oct. 2020
0

Je ne trouve pas ça idiot, c'est objectivement une grave erreur. Un tel code serait rejeté immédiatement au code review dans mon travail.

La première chose à retenir au sujet des flottants c'est… qu'il ne faut pas les utiliser, sauf si c'est vraiment le bon type de donnée.

Ce n'est jamais le bon type de données pour représenter une date.

Lecture indispensable avant d'utiliser les flottants:

06 oct. 2020
0

On parle de calcul astronomique et toi tu dis les flottants c'est mal ...
pour la saisie sur calculatrice, l'idée est d'occuper une mémoire pour la date
une pour l'heure, une pour la latitude ... sans avoir à décomposer minutes, secondes ...
toutes ces données sont bien sûr en flottant parceque la calculatrice ne connait que ça et parce que tous les calculs astro se font en flottant.
Sur mes autres soft je décompose année, mois, jour en type entier
pour les heures même si c'est décomposé en 3, il faut le recomposer en flottant decimal pour faire les calculs
"les flottants, faut pas les utiliser" ... la bonne blague, faut pas faire de codeReview après l'apero :)

06 oct. 202006 oct. 2020
0

Ah je n'avais pas capté que c'était sur une calculette. Au temps pour moi. Toutes mes excuses...
Je lirai plus attentivement la prochaine fois...

05 oct. 2020
-1

C'est quand même drôle votre discussion. On parle bien du point au sextant qui se fait pour le libérer de l'informatique, PC, machines et autres tablettes (susceptibles de tomber en panne, de prendre l'eau (d'exploser😀), et on se retrouve avec une discussion de programmeurs.
Le point, c'est un sextant, une montre, des éphémérides papiers (pour ne pas être dépendant d'une machine) et un calcul qu'on fait soit avec une table de log (si on est puriste) soit avec des tables, allez, une petite machine de collège pour avoir les fonctions trigonométriques.

05 oct. 202005 oct. 2020
0

@ED850 on est en plein dedans, les calcul c'est plein de pièges, les signes "+" ou "-" selon le bon vouloir des astres.
la trigo c'est super compliqué !! je relisais encore hier soir "Navigation astronomique simplifiée" de l'amiral Sacaze, le calcul de l'azimut est assez complexe car les arcsinus renvoient des angles dans le cadran -90 +90 et les arccos entre 0 et 180. il faut donc jongler
pour savoir si l'angle donné est correct ou si c'est le complément à 360
une calculatrice simple ne permet pas de le faire, il faut une calculatrice programmable.

05 oct. 2020
0

Super compliqué?
SinHe = sinDsinL + cosDcoslcosahag
CosZ = cosDsinahag/coshe
C'est la même formule pour tous les astres (point vernal pour les étoiles). Seules, les corrections changent.
T'as une petite machine gagnée au tir à la foire du trône, tu mets 5 minutes.

05 oct. 2020
0

@ED850 justement le Arccos(Z) te donnes un angle compris entre 0 et 180
tu dois réfléchir pour savoir si c'est OK ou s'il faut faire Z=360-Z

05 oct. 2020
0

Bon.

Je récidive

J'ai sous le coude deux software de mon cru, un qui édite toutes les tables papiers Éphémérides dieumedamne et bagarre tables d'interpolation etc. Et l'autre que si tu fais le relevé il te trace la droite de hauteur sur une carte digitale que tu n'as même pas besoin de savoir quelle etoile tu as relevé

Y en a pour tous les goûts donc si vous voulez tester...

Pour mémoire je suis l'auteur de marées dans le monde

05 oct. 2020
0

Je testerai bien ... mais je n'ai que du Linux, pas de Windows.

0

Et où peut-on acheter ces merveilles ?

0

Et où peut-on acheter ces merveilles ?

07 oct. 2020
1

Pour l'instant lesdites merveilles sont sur mon ordinateur. On va les mettre en ligne très bientôt et ce sera gratuit. Cela tourne sous toutes les versions de Windows à partir de XP sp3. La précision jusqu'en 2100 est bien meilleure que la minute d'arc pour le Soleil, les étoiles et Vénus, inférieur à 0.5 minutes d'arc pour la Lune et Jupiter et inférieure à la minute d'arc pour Mars et Saturne.

Pour une semaine et à compter de ce jour vous pourrez les charger gratuitement sur Wetransfer à l'adresse :

wetransfer.com[...]/f9ba1f

Ephémérides Nautiques n'est pas franchement destiné à être embarqué. Il est prévu pour imprimer la totalité des documents papier nécessaires à la navigation astro classique : Ephémérides pour le Soleil, la Lune, les étoiles et les planètes bien sur mais aussi tables de Dieumegard et Bataille, tables d'interpolation, tables de point estimé, canevas de Mercator, etc.

Il contient un didacticiel et peut générer des exercices de navigation astro.

Sea Sextant Fun est prévu pour réaliser toutes les opérations de nav à l'ancienne sur l'ordinateur de bord sans se prendre la tête à calculer. Vous entrer l'heure la date, la collimation, la hauteur de l'oeil et bien sur la hauteur instrumentale et la position et il vous trace la ou les droites de hauteur sur une carte mondiale. Il peut même identifier l'astre que vous avez relevé si vous n'êtes pas sur de savoir de quelle étoile ou planète il s'agit.

C'est un peu une usine à gaz à l'image de la navigation à l'ancienne, puisqu'il peut aussi tenir l'estime, calculer la déclinaison magnétique, établir la courbe de compensation du compas, observer l'horloge de bord et j'en passe. Tout ceci pouvant être exporté dans un livre de bord électronique.

Il contient aussi une carte du ciel numérique avec un guide du ciel pour vous occuper pendant les quarts de nuit.

Installation
Une fois téléchargés, vous avez deux fichiers zip. Après décompressions ils vont donner chacun quatre ou cinq fichiers en fonction du programme, dont un Setup.exe, l'exécutable d'installation. SOUS WINDOWS 10 IL FAUT LANCER LE SETUP.EXE** EN TANT QU'ADMINISTRATEUR**. Il ne reste plus qu'à coller un raccourci sur le bureau.

Toujours sous Windows 10, je recommande fortement de toujours exécuter ces programmes en tant qu'administrateur.

Ce ne sont pas des versions bêta, j'utilise ces softs depuis longtemps mais si vous avez des améliorations à proposer je suis bien sur preneur. Merci d'avance pour vos suggestions.

0

bonjour
mon antivirus me signale Trojan:Script/Wacatac.B!ml sur sea sextan fun

et je n'ai pas pu l'installer car en cours d'installation il voulait conjugaison.msi que j'ai sur un autre disque.
c'est déconcertant

08 oct. 2020
0

J'ai reçu 2 mails sensés venir de ce fil pour des sites pornos donc peu sûrs! Poubelle

10 oct. 2020
0

Hubert, tu as quel antivirus ? Je suis en week-end mais je vérifie dès mon retour.

Chez moi ni Norton ni l'antivirus Microsoft n'ont rien vu passer mais il faut bien sûr que je regarde à nouveau

0

C'est l'antivirus Microsoft

De plus lors de l'installation des sextant dit ne pas trouver sur H: conjugaison.msi qui est un logiciel installé depuis lontemps

10 oct. 2020
0

Sous Windows 10?

0

Oui windows 10

10 oct. 2020
0

Bon, je charge demain sur we transfer, je teste à l'anniversaire Norton + Windows et je réinstalle
Je te fais un rapport après

0

teste à l'anniversaire

Bon antivirus alors !

10 oct. 2020
0

P...g de correcteur !!!

Et p...g de presbytie

11 oct. 2020
0

Hubert, moi aussi je suis déconcerté.

J'ai tout téléchargé à partir de we transfert, analysé avec Norton, Avast et l'antivirus microsoft à jour.

Pas de souci détecté

J'ai installé sous win XP, Win 7 et win 10,

Pas de problème non plus

As-tu bien lancé le Setup.exe en mode administrateur?

Si oui, je crains que ce ne soit ton PC qui ait un souci

C'est dommage parce que Sea Sextant Fun est vraiment un bon soft, notamment pour l'apprentissage du maniement du Sextant, puis que la droite de hauteur s'affiche en temps réel sur la carte, ce qui permet de valider ses mesures.

07 oct. 2020
0

Merci pour le partage 🙏

07 oct. 2020
0

Merci !

07 oct. 2020
0

Merci aussi
j'avais déjà Ephémérides 5.0, je viens d'installer Sea Sextant Fun
Quelle est la techno employée ?

07 oct. 2020
0

Pour les deux Visual basic et les algos de Meuus cités plus haut.

L'avantage d'un langage Windows c'est la stabilité et la qualité des sorties graphiques. J'imagine que tu as pu apprécier celles de Éphémérides Nautiques

La précision est largement suffisante pour la navigation astronomie

07 oct. 2020
0

Oui j'ai déviné VB6
j'aime bien Ephémérides et j'ai bien rajouté les secondes intercalaires comme spécifié.
encore merci.

07 oct. 2020
0

Merci beaucoup pour le partage.

07 oct. 2020
1

Au risque de me répéter (je n'ai pas du tout d'intérêt dedans, d'ailleurs c'est un logiciel libre, mais c'est le mieux que j'ai trouvé pour mes besoins perso, car je le répète je travaille exclusivement sous Linux), voici un exemple d'éphémérides généré par SFAlmanac (que j'ai cité dans un commentaire plus haut).


07 oct. 2020
0

A titre de comparaison voici ce que donne Ephémérides Nautiques aux mêmes dates.

Ya pas épais comme différence...


11 oct. 202011 oct. 2020
1

Bjr,
Adepte de la nav astro (et je rejoins tout le monde sur la référence en Français : navastro), il me semble qu'il faut distinguer 2 cas:
1/ le cas de panne d'électricité de bord qui vous oblige à la nav astro. De facto il faut se mettre dans ce cas dans 2 options, et savoir s'en sortir dans ces 2 options.

Option a) vous avez encore une montre que vous avez bien tjrs recalée le plus régulièrement à la dernière heure TU de l'horloge atomique du GPS, et vous avez (c'est mieux) aussi un chronomètre (étanche) en plus de la montre. Vous avez une calculatrice qui marche (pas besoin d'une super HP ou autre... la Casio FX de mon fils au collège suffit tant qu'il y a dessus les fonctions trigo de base. Il n'y a que 2 formules à calculer pour intercept et azimut de la droite de hauteur. Il est évident qu'il faut à bord les Éphémérides de l'année du bureau des longitudes en papier. Et savoir s'en servir. Avoir une appli ou des éphémérides sur PC pourquoi pas mais si on est en mode secours face à la panne élec je pense qu'il faut oublier.

L'option b) a ma préférence c'est le cas sans calculatrice. Vous avez les éphémérides de l'année en papier, une montre (dont vous vous êtes assuré de connaître le retard et que vs aviez recalé régulièrement sur l'heure TU du GPS) un chronomètre (étanche). Ensuite pour les calculs trigo sphériques franchement tout dépend l'espace que vs avez dans le bateau. Si pas bcp de place Dieumegard et Bataille , si assez d'espace les 2 ou 3 volumes à jour des HO249. Un peu comme Moitessier et les marins de l'époque j'aime les HO249 surtout pour son volume sur les astres fixes qui simplifie bcp la visée du point d'aube en s'y préparant avec ce volume et avec un compas de bord et le sextant pré réglé sur l'astre proposé dans le HO249 on gagne un temps fou et on peut faire 2 voir 3 visées en qq minutes au point d'aube, puis descendre déterminer ses 3 droites et son chapeau... Une méridienne et hop le tour est joué si la météo et la houle le permettent...
Quant aux gens qui disent que d'utiliser Dieumegarde ou les HO permettent de mieux comprendre que la calculatrice là je ne suis pas daccord car les tables sont des tables log rien de plus avec plus ou moins de complexité dans leurs utilisation mais pour commrendre il faut obligatoirement faire de la trigo sphérique et donc en passer par les formules donc la calculatrice est mieux pour comprendre, les tables ne remplacent que et uniquement la calcul des 2 formules pour déterminer azimut et intercept via des table log en cascade quu rendent le calcul astro justement incompréhensible (plus les tables sont simples à utiliser et plus les tables sont grosses, d'où l'épaisseur des HO249, et on fait moins d'erreur aussi avec les HO surtout quand on est fatigué et stressé par une panne d'élec...). Relisez l'annexe de Moitessier dans la longue route... Les HO étaient utilisés (inventées par l'US AirForce) tjrs par les pilotes civiles dans les avions transatlantiques dans les années 50 (et oui il y avait des sextants dans les avions de tourismes à cette époque, tout comme dans soyouz ou iss aujourd'hui encore).

2) C'est le cas plus ludique : c'est pour s'amuser à bord ou même à terre (en se faisant des exos avec Stelarium par exemple on peut se faire une transat complète au sextant depuis son appartement...) et dans ce cas c'est tout confort et pourquoi pas utiliser un PC avec un logiciel ou un tableau excel... Même si perso j'ai du mal à comprendre qu'on utilise un instrument du 18ème siècle avec un PC ... Pour moi c'est incongru et même pour s'amuser c'est avec les éphémérides du bureau des longitudes en papier et les HO ou rien et ds ce dernier cas on laisse le sextant dans une vitrine à la maison. Avec les HO (donc sans calculatrice électronique), mesure au sextant comprise il faut 15' pour tracer une droite de hauteur sur un réseau mercator ou sur la carte papier... (carte papier qui doit être tenue à jour via les GAN du Shom à la main régulièrement aussi).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (96)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021