Location VS achat : Cout

Hello,
Je lis quelques posts sur le cout d'un bateau/an. Quel est le coup de la location/an ?
A partir de combien de temps ou d'euros faut-il envisager l'achat ?
Qui peut témoigner être passé de la location à l'achat ? Et surtout l'inverse, revendu son voilier pour louer ?
Merci

L'équipage
05 nov. 2020
05 nov. 2020
0

Perso le moins cher que j'ai loué pour le moment 850€/semaine pour un 28 pieds, 1200€/semaine pour un 32 pieds, et souvent bien plus. Du coup on remplit le voilier d'un max d'équipier pour faire descendre le prix par personne ce qui est sympa pour un wk mais pas vraiment compatible pour une navigation en famille.
Cette année je n'ai loué qu'une semaine :-(

L'année dernière, un wk de manœuvre, une mi-week (lundi au vendredi) et une semaine. Je m'étais fait la réflexion que mon budget correspondait déjà à la place de port !


05 nov. 2020
0

V&V avait commis un article sur le sujet il y a moins de 3 ans.
De très nombreux paramètres.
ex: Responsabilité et financement de l'entretien courant et lourd, des charges fixes; du programme; de la durée de location, ...


05 nov. 202005 nov. 2020
2

Le problème est de trouver des bateaux en location qui correspondent à ses goûts et son programme...
Impossible pour moi.


05 nov. 2020
0

Nous cherchons de notre coté des petits voiliers dériveurs en location, pour se faufiler un peu partout, c'est très difficile à trouver, qui plus est en bon état et vraiment fonctionnels pour 15 jours.


05 nov. 202005 nov. 2020
2

A bateau équivalent sur le plan de la "fraicheur" et si c'est pour naviguer dans les 3 semaines par an il probablement difficile de battre la location en termes de coût. Pour tout le reste posséder un bateau est tellement différent qu'il est même difficile de comparer les coûts. Du point de vue de la famille du capitaine la location sera souvent le billet gagnant. Un produit bien "lisse" et comfortable au mouillage. Dès que le bateau est rendu au loueur le capitaine est à nouveau disponible pour sa famille alors qu'un capitaine propriétaire est souvent accaparé par son bateau (entretien, glandouille sur HEO pendant des heures pour choisir la coupe et le tissu se son prochain génois etc. etc.).
Pour être plus précis et dans mon cas, malgrès mes frais de port réduits (95 EUR/mois) et l'absence d'assurance tout risques les frais d'amélioration et mise à jour du matos ont quasi toujours fait bon an mal dans les 3'000/4'000 EUR par an (pour un 11m). Donc à 5'000 par an tout compris on peut déjà louer pas mal. Pour les bateaux ayant une place de port en Med. il me semble que le budget doit être le double facilement donc si c'est pour posséder le bateau de monsieur tout le monde (océanis ou assimilé) peut-être il vaut effectivement mieux louer.


05 nov. 2020
0

Pour répondre à la question :
A la louche, j’avais calculé qu’à partir de deux mois de navigation c’est « rentable » d’acheter, pour un bateau d’occasion, équivalent à ce qu’on loue habituellement.
Avec quelques années de recul, je rajoute un bon mois de location.
Mais dans la réalité le mot rentable pour cette activité est à rayer de son vocabulaire.
Pour être complet Il faudrait réintégrer le prix de revente dans le calcul.

Après évidemment en vrai ça n’a rien à voir, être propriétaire d’un bateau c’est un boulot à mi-temps et financièrement contrairement à la location tu es engagé à plein temps.
Mais ce n’est pas le sujet, Personnellement je ne reviendrai pas à la location.


05 nov. 202005 nov. 2020
3

Avec la location :

  • C'est la course à la réservation pour arriver à décrocher le bon bateau sur la bonne période (pourquoi tout le monde veut louer la même semaine que moi ?)

  • C'est l'angoisse de ne pas trouver un bateau en bon état

  • C'est l'angoisse de trouver le bateau tout simplement (bateau immobilisé à des centaines de km suite au mauvais temps ou à un talonnage, démattage, ...)

  • C'est l'angoisse de la météo, car quand on loue 1 semaine par an (c'est déjà assez cher comme ça), et qu'on a 1 semaine de temps pourri, on pleure !

  • C'est les problèmes d'organisation (il manque le masque-tubas, la cocotte minute, le cordon pour charger le téléphone, ...)

  • Mais, c'est souvent moins cher que de posséder son propre bateau

Quand on est propriétaire :

  • On va moins loin et, au bout de quelques années, on n'a plus de nouvelles contrées à découvrir car on part toujours de son port d'attache

  • On trouve toujours le bateau dans l'état qui correspond à la maintenance qu'on a fait dessus

  • On connait son bateau et on peut faire face à un grand nombre d'imprévus

  • Si la météo n'est pas bonne, c'est pas grave, on reviendra. On a bien au moins 5 semaines de congés par an, non ?

  • Tout est organisé à bord et on connait l'emplacement de chaque chose. Même les produits à moustiques ou anti UV sont prévus.

  • On est sur NOTRE bateau et on prend plaisir à en assurer l'entretien même si c'est assez chronophage.

  • On peut y passer plusieurs WE par an, il devient un peu comme une résidence secondaire

  • On sait qu'on est propriétaire d'un outil qui a été bichonné et qui vaut au moins ... une forte somme, mais on sait également qu'on le revendra bien moins cher de cette somme


puskiano:Très bien résumé selon moi et je suis de votre avis sur tous les points.

Je pense que la location oblige a se forcer a naviguer car les dates sont établis a l'avance et quand il faut rendre son bateau, on a pas le choix parfois que de braver des mers et des vents qui sont au dessus de nos compétences pour être dans les temps.

Et un compromis ? Être propriétaire de son bateau et pour une navigation dans un autre paysage on loue sa propriété et on loue un bateau sur place pour annuler le prix de cette location ... au moins une partie . Même si je sais que louer son bateau n'est jamais agréable, on a rien sans rien ;-) ·le 05 nov. 15:29


07 nov. 2020
0

Un jour lors d’une discussion de ponton, le voisin me disait qu’à partir de 6 semaines/an ça valait la peine.
J’habite loin de la mer 2h30, un voilier n’est pas raisonnable pour moi. Mais je suis enseignant : 8 semaines de congé l’été plus au moins 3 semaines au printemps et automne.


07 nov. 2020
0

Ton voisin de ponton a dû oublier quelques menus frais :
Les frais de carénage, les « trucs » à changer prévisibles(à peu près tout sur un bateau d’occasion) les imprévus, et ce sont eux qui font mal. Et les petits plaisirs pas indispensables mais il faut bien se faire plaisir, une drisse par ci, des écoutes des gadgets électroniques, une voile neuve...
Suivant les années tout compris 5000€ à 10 000€ / an.
Mais tu peux aussi avoir une succession d’années à 10 000€ 😁


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (21)

janvier 2021