location : points à verifier

Bonjour,

J'essaie de constituer une petite liste de ce qu'il faut vérifier (indépendamment de l'inventaire) quand on part avec un bateau de location. Si vous avez des idées pour enrichir cette liste, je vous en serais éternellement reconnaissant.

1) Y-a-t-il un moyen de hisser le tourmentin (étai largable; endrayage sur l'enrouleur; "pliage" autour du genois enroulé, etc.). Eventuellement, se faire expliquer comment ça marche.

2) sur les bateaux avec barre à roue, réperer l'endroit où l'on fixe la barre de secours (et éventuellement essayer de la mettre).

3) Vérifier le sondeur (avec la sonde à main) : mesure-t-il la hauteur d'eau sous coque ou sous quille ? quel est le pied pilote ?

4) Vérifier que les feux de Nav fonctionnent (je me souviens avoir fait lever tout le monde à 3h du mat; et une fois que tout le monde était en ciré harnais et tout, découvrir qu'on ne pouvait pas partir car les feux ne fonctionnaient pas).

5) Vérifier que les cartes fournies utilisent le même système géodésique que celui configuré sur le GPS.

6) bien sur, verifier le niveau d'huile moteur.

7) connaitre l'emplacement de tous les passe-coques.

Voilà, c'est tout ce que je vois pour l'instant, mais je suis sur que vous allez trouver plein d'autres trucs.

tschaw,

L'équipage
04 avr. 2003
04 avr. 2003
0

C'est parti!
-monter au mat verifier l'absence de gendarme dans le gréement
-gonfler l'annexe
-gonfler les brassières gonflables (si y a)
-vérifier compensation du compas
-vérifier la structure (varangues)
-vérifier ...

si tu as loué une semaine, tu peux te trouver pour une semaine de boulot, si t'as loué pour deux semaines, tu trouvera peut-être du temps pour faire de la voile.

Expérience: on rend le bato compas électronique en panne (on a tout fait avec le compas de relèvement)
sondeur nase (vive la sonde a main) loch/speedo bloqué et enrouleur bloqué (on a affalé le génois tous les jours)
Le loueur en a rien a foutre, il démarre le moteur, voit que tout va bien, et se met à réparer la porte du chiotard qui bat un peu au mouillage et nous trouble le sommeil.

Tu vois l'esprit
tschaw

22 avr. 2003
0

très faché
on peut aussi vérifier si le carénage a été fait et l'état du puit de dérive!
expérience vécue l'année derniere en mai chez FLOREAL à la trinité/mer: coque sale et dérive bloquée par des moules de 3 cm sur un dufour 39 DI, avec une désinvolture stupéfiante de la part du loueur.
fred

22 avr. 2003
0

Vérifier le vérifieur
A ta place je vérifierai surtout tout ces trucs qui "oui bien sur marchent tellement bien qu'on les vérifient pas au départ" mais en revanche ils vérifient vachement à l'arrivée.
On s'est fait avoir comme ça avec les voiles.
Bien faire comprendre au loueur qu'on est pas là pour lui entretenir son bateau aussi ça peut être utile.
Bref être très ferme, plus on à l'air sérieux moins on se fait couillonner!

Sinon on peut aussi bricoler des réparations pour cacher la misère, car eux ils n'hésitent pas à faire les pires crasses.

En tout état de cause ne jamais laisser un bateau dangeureux (avouer au loueur les bricoles une fois la restitution de la caution faite) pour ne pas que les suivants soient en danger ou en galère.

Enfin pour bien les connaitre ne jamais faire de fleur à un loueur, la réciproque n'étant pas à attendre.

J'ai fait beaucoup de loc, plus je suis chiant mieux ça se passe. C'est dommage!

24 avr. 2003
0

liste (suite)

J'ai trouvé un 8ème point à vérifier! (je ne suis pas sur que ma liste interesse grand monde, mais bon, je persevere...).

8) Vérifier que les écoutes de spi sont de longueur suffisante.

(Apparement certains loueurs, qui n'ont pas l'habitude de fournir le spi, recupèrent des écoutes n'importe où; ces dernières sont donc parfois trop courtes (c'est du vécu)).

24 avr. 2003
0

vérifier le loueur
Bonjour,

Y'a, à mon sens plein de petis trucs à vérifier, mais d'abord le loueur. Il y en a qui, même s'ils ont des bateaux pas tout jeunes, les entretiennent et sont sérieux. On le voit souvent au premier coup d'oeil. Et si quelque chose ne va pas en croisière, on leur, on leur dit comment on a réparé, et ils sont très contents.

D'autres sont très administratifs, je ne citerai pas de nom. Alors, on note sur l'inventaire la moindre rayure sur la coque parcequ'ils ne manqueront pas de vous la compter au retour.

Enfin, y'a en des pas sérieux, et comme le dit Benoît, tu passes ta semaine à réparer. J'ai un souvenir ému en Corse ou on a bricolé pendant 15 jours, du hale-bas aux pompes en passant par les chiottes bouchés, le génois qui était usé jusqu'à la corde, etc.

Mais un truc important à toujours vérifier, c'est la charge batterie et la propreté des cosses de batterie. Parce que c'est toujours au moment où on a besoin de démarrer que y'a plus de contact et que le reste des m... s'enchainent.

Enfin, VERIFIEZ ABSOLUMENT QU'IL Y A UN TIRE-BOUCHON !!
Bon vent
JM

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (17)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021