Liston très abîmé - Une solution?

Bonjour/Bonsoir chers Héonautes,

Toujours occupé à la rénovation de mon ketch, je vais très bientôt attaquer le sablage/peinture de la coque.
J'ai un problème de taille : le liston.
Il s'agit d'un tuyau de 3 pouces qui fait le tour complet du bateau.
Le hic, c'est que le précédent propriétaire a eu une idée de génie en forant à l'extérieur un trou de diamètre dix, tous les 30cm, pour remplir ledit liston de mousse expansée. L'horreur totale en découvrant qu'il avait rebouché les trous avec du plâtre (oui oui, du plâtre, pas de l'enduit) avant de repeindre une généreuse couche par dessus.
Ce qui devait arriver arriva : bouffé par la rouille.

Mon problème est le suivant :
Je veux pouvoir réparer au mieux, que cela tienne au moins une saison, histoire de pouvoir déplacer la bête dans un autre port, côté atlantique, pour refaire tout le vaigrage et remplacer cette satanée mousse d'isolation projetée sur toute la coque intérieure (ce boulot est impossible à faire où je me trouve actuellement pour diverses raisons pratiques)

J'ai pensé à plusieurs solutions, mais la mise en oeuvre obligeait de la soudure, qui est absolument à proscrire ( à cause de la mousse d'isolation projetée qui, au vu du grand âge du bateau, s'enflamme très rapidement)

J'ai pensé couper le liston, mais idem, énorme risque d'incendie.

Il reste le recouvrement, mais avec quoi, et comment procéder? Un demi tuyau de caoutchouc? Fixé comment?
De l'enduit époxy? Problématique supplémentaire, à certains endroits, la rouille s'est étendue sur près de 10cm de long et un de large.. Beaucoup d'enduit ça...
Bref, si l'un d'entre vous a déjà eu ce type de désagrément et trouvé une solution, merci de me partager son expérience.

RolandD

L'équipage
03 juil. 2015
04 juil. 2015
0

one photo du désastre ..
alain

04 juil. 2015
0

pourquoi ne pas couper le tube au lapidaire ,ainsi tu n'auras plus de risque d'incendie .

04 juil. 2015
0

Repeindre généreusement par dessus.
Puisque de toute façon ce sera refait l'année prochaine ?

04 juil. 2015
0

Bonjour Rolandd

Pour une saison je peints aussi dessus.
Une autre remarque qui n 'est certes pas ta priorité du moment
Pourquoi vouloir virer toute l 'isolation intérieur si elle est de bonne
épaisseur c'est un vrai plus pour un bateau acier.

Le Moko

04 juil. 2015
0

un gros bout ceinturant le bordé ?

04 juil. 201516 juin 2020
0

Merci pour vos réponses.

Fritz the cat :
Effectivement avec une ou deux photos, on s'imagine mieux. Voilà qui est fait. Il faut savoir que j'ai martelé le liston pour faire éclater ce qui me semblait (à juste titre) pourri il y a deux mois. La rouille a fait son travail entre temps et les coulées sont apparues après, bien sur.

Calypso2 : excellente idée, je ne savais même pas que ça existait pour l'acier. Je vais regarder si c'est suffisamment manipulable. Une marque à me proposer?
Cetecry : Voir LeMoko.
LeMoko : C'est très simple. L'isolation, non contente d'être très inflammable, a perdu de sa propriété isolante, et la transpiration du métal a créé une couche de rouille entre la mousse et la coque que je veux impérativement assainir. De plus, je veux changer tout le vaigrage et agencer le bateau différemment (j'ai un plan d'architecture intérieure qui conviendra parfaitement à une unité de cette taille).
Enduire et peindre par dessus, mwouais... Ça risque de faire des dégâts supplémentaires sur le reste de la coque qui, elle, est en bon état, non?
Coulées de rouille, infiltrations à l'intérieur du bateau.. etc. On va faire de l'océan pour passer en méditerranée donc, pas possible de faire du n'importe quoi.
RV56 : Oui, on y avait pensé aussi, mais vu la découpe à la meuleuse d'angle -> Risque d'incendie. Enfin, je vais me pencher sur la solution de Calypso2, pourquoi pas. Et un bon enduit dans le demi-tuyau restant j'imagine, avec une bi-composante epoxy pour finir??

Bonne journée, et encore merci pour vos lumières.

RolandD

04 juil. 2015
0

ça c'est une sacré connerie .

l'isolation mise dans le tube est une mousse a cellules ouverte que l'on trouve dans les grandes surfaces et qui c'est gorgé d'eau à cause des trous non etanche se qui a provoqué la rouille .si le tube avait simplement été etanche par une soudure continue il n'y aurait pas eu de rouille à l'interieur faute d'oxygene .

pour la decoupe vu les photos ça ne me semble pas une grosse histoire a faire .

Une meule portative ( marque Boche par exemple) diametre 150 et des disques fin a decouper (pas à meuler) et ça se decalote facilement . les disques a decouper ont l'avantage ,de decouper (sic) mais de partir en poussiere s'ils explosent suite a une mauvaise utilisation et donc il n'y a aucun danger (mettre des lumettes)

Il ne reste plus qu'a esperer que la coque ne soit pas elle aussi rouillé , ça c'est a verifier imperativement et pour ce faire il faut enlever cette m....

Suivant les regles de l'art jamais ,jamais l'on soude quoi que ce soit diretement sur la coque. Dans ce cas l'on soude en continue étanche un plat sur la coque plus large que le diametre du tube puis sur ce plat l'on soude la defense . Ainsi si un jour elle se creve la rouille n'attaquera pas la coque et s'il y a un choc ,un ecrassement la coque ne morflera pas . Et s'il faut l'enlever il n'y aura aucune blessure ...quelle misére !!!!

05 juil. 2015
0

bonjour, apparemment c'est un demi tube soudé en haut et en bas
donc le faire sauter à le meuleuse angulaire avec des disques pour découper la tôle ,la coque en dessous doit être attaquée , donc réparer et traiter par contre ce demi tube doit renforcer le remplacer par un demi tube en inox de même taille soudé au mig ou au tig la soudure doit être étanche
la mousse projetée à l'intérieur doit adhérer à la tôle si elle est décollée il faut l'enlever car le point de rosée va se produire le long de la tôle au lieu de se produire à l'intérieur
alain

05 juil. 2015
0

Merci beaucoup pour vos contributions.

Calypso2 :
En effet, une fameuse bourde.
A mon avis, ce qui s'est passé: les chocs répétés sur le liston ont créés des déchirures et de par là même des entrées d'eau dans le liston, qui est je le rappelle un tuyau de chauffagerie de 3pouces qui fait la liaison entre la coque et le pont sur tout le contour du bateau.

L'ancien proprio à probablement voulu réparer à moindre frais et à inséré de la mousse expansée générant les dégàts que l'on constate maintenant.
J'ai déjà réparé (remplacé à vrai dire) une grande partie du liston dans l'avant du bateau (pic avant et cabine 4 couchettes), car j'ai entièrement démonté le vaigrage pour remplacer/souder près de 10 mètres carrés de tôle, et assainir la sentine.
En découpant le liston que j'ai remplacé, il y a eu le feu, car il restait un peu de mousse projetée qui isole toute la coque intérieure.
Il m'est donc totalement impossible de disquer le liston endommagé, car sinon, c'est l'incendie assuré. A moins bien sur que je n'enlève tout le vaigrage du bateau et arrache la mousse d'isolation, ce que je veux à tout prix éviter pour le moment (je dois être parti d'ici pour fin octobre maximum). Dès que j'arrive en méditerranée, je remets le bateau à sec et démonte entièrement le vaigrage, arrache la mousse, et fait l'entièreté des travaux en profondeur.

Fritz the cat :
Non, c'est un tuyau.
Tout le reste, je l'ai déjà expliqué.
Pour l'épaisseur de la tôle, même sous le liston endommagé, j'ai un minimum de 3,5 mm (j'ai fait un sondage avec sondeur ultrasons, comme pour une échographie).
Il différencie le métal "sain" de la rouille, donc il est vraisemblable que le reste de la coque soir saine, mais je m'en assurerai visuellement lors de la phase 2 des travaux.
Je me penche demain sur la question de découpe au lapidaire, qui me semble être le meilleur compromis.

RolandD

05 juil. 201505 juil. 2015
0

si tu coupe au lapidaire tu n'auras pas d'incendie et il ne sera pas necessaire de demonter à l'interieur .

et si tu veux remettre une defense ,une belle esthetiquement , efficace et qui ne rouillera jamais tu prends ce que l'on appel du demi-rond de 40 de large ou 60 , ce n'est pas exactement un demi rond d'ailleurs,

05 juil. 201516 juin 2020
0

Oui, Calypso, en effet.

Pour finir, voici quelques photos supplémentaires, de l'intérieur cette fois.

Photo 1 : le dernier morceau de tuyau à réparer de l'intérieur.
Photo 2 : Pic avant, que je vais séparer du reste du bateau en soudant une cloison métallique (genre crashbox) A cet endroit sera également placé la baie de mouillage, avec un évent d'évacuation via passe-coque. J'ai du déplacer le guindeau et refaire l'orifice où coulisse la chaîne d'ancre.
Photo 3 : Une des plaques que j'ai du remplacer/souder.
Photo 4 : Un des nouveaux capots de pont que j'ai installé.
Photo 5 : Côté tribord, à l'entrée de la grande cabine avant.
Photo 6 : Étendue de la problématique "liston". Comme vous le constatez, la rouille a fait du beau travail... -_-
Photo 7 : Cette satanée mousse projetée qui recouvre absolument chaque centimètre carré de l'intérieur du bateau, en ce compris entre les cloisons.
Vous constaterez des traces de rouille qui suppurent par dessus la mousse. Encore beaucoup de travail en perspective...
Je vais isoler entièrement le bateau avec du sterodur.

RolandD

05 juil. 201505 juil. 2015
0

ok

je comprends maintenant le "truc" du tuyau , c'est un tube entier sur lequel la coque est soudée audessus et au dessous et qui fait aussi office de raidisseur .

l'erreur c'est de l'avoir isolé ,sinon il n'aurait pas rouiller et dans ce cas l'on met un tube épais pour qu'il tienne longtemps aux chocs possible .

photos 2 : il serait bien de faire des anguillets dans les plats pour que la condensation s'ecoule vers les fonds.

photos 5 : le barrot ne tient rien et il y a un poinçonnement sur le bordé ,pas bon , il faut souder un plat verticalement jusqu'à la membrure pour faire un anneau continu .

et ma marrotte : soudure continue partout , celà evite la rouille entre les épaisseurs des raidisseurs et le bordé ,partie qui est inaccesible à la peinture .

si je ne me trombe , c'est une construction amateur ?

05 juil. 2015
0

Et bien non, c'est un chantier d'Allemagne du Nord qui a fait ça, dans les années 80. La belle époque quoi -_-
Les soudures ne sont pas encore terminées, je dois ajouter des varangues et les lys (ainsi que le plat). Surprises surprises que j'ai eu.. au plus on creuse, au plus on trouve.
Avant tout ça, je dois encore placer l'hélice d'étrave et le système hydraulique.
T'as l’œil dis donc, bravo ;)

06 juil. 2015
0

tu monte un propulseur d'etrave ?

pour le chantier Allemand il ne s'est pas gros fait ch... avec les calculs d'echantillonnage !! ça semble etre fait au gros pif ,... enfin ça tient c'est l'essentiel

josé

06 juil. 2015
0

Ca y est on a enfin compris le 1/2 tube. Y a des chantiers qu’ont + d’imagination que de savoir faire. :heu: :heu: :heu:
L’acier ca se renove comme on veut mais couper, souder, voire sabler. Tu peux pas la ou t’es. Donc la seule solution qui me parait raisonnable, filer vite ou tu peux sans trainer en route.
Dans ce cas, ne pas se casser la tete. C haut au dessus de la flotaison.
Donc boucher les trous a l’exterieur avec peinture epaisse style peinture de cale ou peinture caoutchouc de douche a l’italienne. Plusieurs couches dont une avec du tissu de verre dedans pour couvrir les trous par exemple.
De toute facon rien de provisoire ne tiendra et c autant de temps et d’argent perdu pour la renovation de fond qui est le vrai boulot. Et la t’as du taf :acheval: :acheval: :acheval:

06 juil. 2015
0

Sur la photo 4, on dirai bien que la peinture a été passée sur une bonne épaisseur de rouille, même sur le côté gauche, la rouille éclate....pas bien bon tout ça !

06 juil. 2015
0

Aristide: toute la rouille à été supprimée avec un marteau piqueur, brossé à la disqueuse, puis recouverte d'acide phosphorique avant d'être peint à l'époque bi-composants. Et, crois-moi, j'en ai sorti, des paquets de rouille...
Oui Calypso, je monte un propulseur hydraulique Vêtus de 160 Kgf. J'ai récupéré le système hydraulique sur un gerbeur que j'ai désossé.. Maintenant, y a plus qu'à, comme on dit.
Toerau : vite ça oui. Mais ce que j'arrive à faire ici, je le fais. Entre couper en deux sur la longueur et assainir, ou boucher et repeindre, mon coeur balance...

06 juil. 201506 juil. 2015
0

De toutes façons comme quelqu'un le disait + haut. Il faut couper le demi tube qui dépasses et souder un gros plat, ou demi rond ou demi tube d'inox à la place. Le reste c de la philosophie.
Mais si tu peux pas souder là où tu te trouves...
L'acier c hyper lourd à entretenir, perso ça m'a coûté une lombaire. :doc: :doc:
Par contre en rénovation tout y est possible. A Cayenne un mec avait monté le sien sur le quai, coque pourrie. Il a désossé les œuvres vives, il restait que les membrures. Il a ressoudé des tôles, sablé, repeint et il est reparti...
Un truc bien sur le tien ils ont mis du fer plat en horizontal et pas du T. :pouce:

06 juil. 2015
0

j'ai compris l'astuce des tubes ,c'est pour arrondir les bouchains vif et ça remplace les serres de bouchains et la bauquière .
on pourrait faire passer les fils dedans ..
alain

07 juil. 2015
0

salut voisin,

je pense qu'il vaut mieux que tu démonte ton vaigrage et que tu fasse les réparations nécessaires que d'aller du coté de l'atlantique...surtout a la période ou tu veut partir.
bonne coque..bon gréement...voiles ok et moteur ok et électronique aussi c'est une question de sécurité a mon avis vaut mieux prendre son temps que de ce planter. sinon demande a Mamouth il est toujours de bon conseil, Alain aussi d'ailleurs (Fritz de cat)

cordialement,

Rox

07 juil. 2015
0

Nan Rox. Soit j'arrive à réparer dare-dare et je me casse, ou alors je démonte tout ce qui se vole, bâche la bête et vais passer l'hiver au chaud. Plus JAMAIS un hiver ici...
En plus, t'imagine le prix pour refaire tout le vaigrage ici? Ça va me coûter les yeux de la tête...

07 juil. 2015
0

bah t'achète le matos en France, c'est vachement moins cher et tu refait toi-même...

Rox

26 août 201616 juin 2020
0

Bonjour a tous,

Je déterre le sujet car je viens de finir de décaper tout l'intérieur de mon bateau en acier et je retrouve avec un liston très abîmé aussi.

Avant de partir dans tout les sens, je vous mets des photos :
1 : pour visualiser le liston qui fait le tour du tout le bateau. Les petites taches oranges c'est un truc antirouille mis a la va vite sur les points de rouille l'été dernier quand nous avons récupéré le bateau aux pays-bas.
2 : pour visualiser la taille des trous possible depuis l'extérieur (c'est le plus gros)
3 : a l'intérieur, on voit une sorte de tube a l'intérieur. Je suspecte ce tube d’être a l'origine de la corrosion.
4 : pour donner une idée de la m... A l'intérieur la coque est percé au niveau du liston, bizarrement plus sur un coté que l'autre.

Étant en dehors de l'eau pour des gros travaux qui nous emmènent jusqu’à fin novembre, j'aimerai avoir votre avis sur ce problème. Nous sommes dans un chantier dons outil, meuleuse, soudure et consort possible :scie:
Après, nous voudrions éviter d'avoir sur ce point un gros chantier a faire, qu'il y ai quelques trous sur le liston ne nous dérange pas, nous naviguerons la plupart du temps en eaux intérieur et sur la côte exceptionnellement et par très bonne conditions météo!
Mais s'il est possible de traiter pour stopper une avancé de la corrosion, ça nous intéresse!!

Nous étions près a peindre et a faire une première couche d'isolation en liège projeté mais nous devons sûrement nous occuper de ces trous dans le liston avant.

Merci a tous d'avance pour vos précieux conseils ,

damien

27 août 2016
0

Alors, j'ai un peu réfléchi depuis hier et voici je que je compte faire (a part si vous me faites changer d'avis avec vos bons tuyaux) :

  • à l'intérieur : souder des petit plats sur les trous de tôle dites "noires" de 3 mm d'épaisseur dont j’aurai pris soin d'enlever la calamine sur les deux faces. C'est un peu "cacher la misère" mais ma mousse va péter un cable si on ne s'attaque pas a l'isolation rapidement. Nous prévoyons de projeter du liège et je me dit que c'est surement mieux d'avoir rebouché l'intérieur avant de faire ça. :-(

  • à l'extérieur : sabler tout ça et voir ce que ça donne. Le liston consiste en deux plats avec au milieu un tube en ferraille. Je penses qu'après le sablage, il sera possible de traiter, ressouder les bouts manquant et repeindre.

Je suis toute ouie pour des avis ou remarques sur mon idée de procédure :langue2:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

Après la pluie...

  • 4.5 (165)

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

mars 2021