Liste d'attente pour une place de port

Port la forêt 10 ans
Port crouesty 15 ans
Port borme les mimosas 12 ans

L'équipage
20 août 2016
20 août 2016
0

Yes! au crouesty je suis inscrit depuis 2002, on verra l'année prochaine alors!

21 août 2016
0

Tu ne dois plus etre tres loinc'est clair et tu devrais aller consulter les listes d'attentes à la Capitainerie.Je m'étais inscrit en 2001 et j'ai eu ma place en 2015
au Crouesty.

20 août 2016
1

A locmiquelic j'ai eu une bouée dans l'année. A Lorient Kernevel un ponton en moins de 3 ans.

20 août 201616 juin 2020
0

zéro jour d'attente ici

20 août 2016
0

dans quel port?

21 août 2016
0

Perros-Guirec

25

Bonjour,
Vu l'âge moyen de la majorité des plaisanciers aujourd'hui (65/70ans), dans la décennie à venir, beaucoup de choses vont changer dans les ports en général, sauf certaine cas particuliers.
La relève est très faible: les jeunes ont déjà du mal à obtenir un crédit immobilier du fait de l'emploi aléatoire. Alors un bateau. De plus, ils savent bien qu'un bateau est un fil à la patte, avec toutes les contraintes et les emm.... qui vont avec.
Ceux qui peuvent louent une grosse unité à 2 couples, pour partager les frais, un we ou quelques jours et basta.
Nos générations, qui travaillions pour nos loisirs, c'est fini. Maintenant, les jeunes travaillent pour (sur)vivre.
Ce déclin est déjà amorcé depuis quelques années: certains ports neufs ne remplissent plus (Roscoff) et des milliers de bateaux sont à vendre.
Regardez autour de vous: le nombre de bateaux abandonnés. Ceux qui sont entretenus mais qui ne sortent jamais.
Au fil des ans, on rencontre de moins en moins de monde en mer, les ports deviennent rarement saturés, même au mois d'août.
Nous allons devenir une espèce en voie de disparition qu'il va falloir protéger, choyer.
C'est dur à accepter, mais c'est inéluctable.
Bonne journée quand même

06 déc. 2016
0

Bjr

Tout à fait d'accord avec toi.
Il y a une étude sur le sujet et les conclusions sont celles que tu annonces.
Il suffit de voir les délais de vente des bateaux et des réductions accordées.
Pour faire court, les acquéreurs se font rares.....

10 mar. 2017
0

assez juste comme analyse et ma foi assez vrai aussi, la survie deviens primordiale, de plus les Anglais rapatrie leurs unités chez eux. Port d'Arzal

21 août 201621 août 2016
10

Holà Tan'oz... (et celui qui a mis une étoile) Que de pessimisme...
Je ne suis pas d'accord avec toi. La place donnée aux loisirs n'a jamais cessé de grandir ces 50 dernières années. On voyage de plus en plus facilement, à des tarifs de moins en moins chers. Tous les sports sont devenus très accessibles. et, surtout, dans la tête des jeunes, un monde sans loisir est totalement inimaginable...
Ce n'était pas le cas dans les années 50...
Ceci a donné des débouchés dans les métiers de loisir et de tourisme, qui ont reçu un essor fulgurant.
Quand à la plaisance, ici en Méditerranée... les ports sont nombreux et remplis. Les listes d'attente durent 20 ans, au bas mot... et (hélas) on rencontre de plus en plus de gens en mer...
Voilà, bonne journée !
(ne nous laissons pas prendre par tout ce qui est orchestré pour nous rendre tristes et craintifs : politique, terrorisme, négativisme généralisé...)
La vie est belle, et elle le restera !!!!!

06 déc. 2016
1

Les loisirs ont justes évolués , les jeunes préférent les bateaux a moteur et les jet ski , plus facile a utiliser que les voiliers .

21 août 201621 août 2016
5

Retenons la belle phrase de conclusion. Optimisme ou pessimisme n'est pas la question. Une certaine forme de plaisance disparait. Malheureusement ceux qui en vivent notamment les ports refusent de voir cette réalité. Les listes d'attente symbolisent cet aveuglement. Ils se sont contemptés pendant des décennies de les gérer sans proposer de solutions innovantes à leur clients. Lesquels ont fini par apprendre que posséder un bateau est une vraie galère, notamment celle de trouver une place de port. Des places il y en a bien sûr mais l'idée de pénurie est si ancrée que cela bloque les intentions de posséder un bateau.
Un jour en passant au Crouesty, j'ai vu un gros classeur posé sur le comptoir de la capitainerie. Dessous une pancarte bien visible : Listes d'attente. Le message est clair : Je suis un port très désiré, chers clients potentiels passez votre chemin. Il n'y a pas d'attitude commerciale plus imbécile.

21 août 2016
1

La publication de la liste d'attente et sa disponibilité pour consultation est obligatoire. Chacun peu vérifier sa place.
Cette liste par taille de bateau est pour une place à l’année. Ce qui est idéal pour quelqu'un qui habite à 10minutes de là at qui naviguer souvent.
Pour une place port à sec/place à quai il n'y a pas d'attente au Crouesty
Il existe plein de contrats possibles, à vous de demander, ou de consulter le site Web.

21 août 2016
4

La publication de la liste d'attente, c'est du pipeau, car ça ne permet pas de voir ceux qui ont eu une place sans avoir jamais été inscrits sur ladite liste; c'est la liste des occupants qui serait intéressante!
Pour ma part, je suis resté plusieurs années scotché à la 20ème place, ce qui donne un temps d'attente infini !
On ne me fera pas croire que sur un port de 1000 places, il n'y a pas 2 ou 3 places, voir plus, qui se libèrent chaque année.

21 août 2016
0

Tu veux dire par là qu'il faut que le classeur en question (que je connais) ne doit pas etre le premier objet visible à la capitainerie et qu'il devrait pouvoir etre consulté à la demande uniquement de sorte de ne pas décourager les gens.Il faut arreter.
La liste d'attente pour avoir une place à flot à l'année est une réalité donc elle doit etre consultable facilement.
Cela n'empeche que pas mal d'autres solutions existent maintenant et le port souhaite d'ailleurs developper ces autres possibilités.

21 août 2016
0

Je ne trouve pas tan oz pessimiste mais realiste la plaisance est devenu un loisir de riches les grands producteurs de bateaux l ont d ailleurs bien compris leur gamme comprends des bateaux toujours plus grands plus luxueux plus chers pourcette clientele rien en dessous de 30 pieds ils laissent ce marché tres marginal au petits chantier
Bajouli meme en med la moyenne d age au ponton est eleve peu xe jeunes propriétaire s de voiliers
Tu as raison beaucoup de loisirs mais la voile de croisiere n en fait plus partie pourtant elle avait existe souviens toi muscadet belouga golif tiburon sheriff corsaire

21 août 2016
0

Bonjour,

Sur roscoff au Blouson il y a de la place, Brest moulin blanc également (enfin il y en avait 25 pour du 33 pied il y a 6 mois)...

21 août 2016
4

Il y a aussi une question de mode...et de conditionnement (c'est la même chose...) beaucoup préfèrent mettre 30 000 € dans une bagnole, que 5 000 dans un voilier... C'est une question de choix. On connait des couples de "pauvres" qui fument chacun un paquet par jour... ça fait 400 € par mois...

Ceci dit, Tatihou, se dire "réaliste" est le propre même du pessimiste !
:mdr: :mdr: :mdr:

21 août 2016
0

C'est aussi une réalité.
Les priorités sont pas toujours simple a comprendre.
Ceci dit il me semble aussi que tout coute bien plus et sans demi mesure qu'il y a encore 10 Ans...
Ca calme même ceux qui sont pasioné alors l'imagine les moins "engagé" coté voileux ...
Bref vaste sujet sans fin...

Thierry

21 août 201621 août 2016
3

Il me semble que c'est aussi beaucoup parce que l'esprit de la plaisance a changé.
Quand je (on ?) faisait de la voile on y trouvait un espace de liberté où tout n'était pas à vendre ou à acheter, où les plaisirs pouvaient être simples, à bon compte.
Les normes de sécurité et de confort ont changé, et il n'est plus question pour cette nouvelle génération de partir dans les conditions dans lesquelles on naviguait.
D'ailleurs ils n'ont pas le choix et celui qui s'y risquerait se ferait traiter de total inconscient.
Cette marchandisation excessive de tout l'espace public, des services entraine un tel coût qu'effectivement ils préfèrent mettre leurs sous, 'quelle qu'en soit la quantité) dans d'autres modes de loisir.
Pour nous c'était une passion, pour eux c'est un loisir.
On ne s'y investit donc pas de la même façon.

21 août 201621 août 2016
1

"Nous", "eux", c'est extrèmement réducteur, même si je suis certain que là n'était pas ton intention.
je suis 8 mois par an sur l'eau ( heureux homme) et je croise quand même pas mal de "ptits jeunes"; qui naviguent sur des unités "plus toutes jeunes", et qui le font par passion, par besoin, aussi, de s'éloigner d'un mode de vie qui,est loin de satisfaire tout le monde.
Il est vrai, toutefois, que le fil s'oriente autour du fait d'avoir un bateau dans un port....Et ce n'est quasi jamais le cas de ceux que je croise...
De manière générale, et pour revenir dans l'esprit de mon intervention, je ne crois pas que les "jeunes" soient tellement différents de "nous" !
;-)

22 août 2016
1

Les "jeunes" que je connais (entre 20 et 30 ans) veulent du confort et de la facilité. Et changer de loisirs souvent.

22 août 2016
4

Effectivement, nous partons encore (et nous n'avons pas 20 ans) sur des voiliers entre 5 et 6 mètres en croisière une semaine.
Ce n'est pas "très" confortable, mais c'est l'aventure, cela nous offre des regards étonnés voire stupéfaits aux rares pontons où nous débarquons.

Mais nous avons entendu récemment "ha non, s'il n'y a pas deux salles de bains je ne pars pas en croisière sur un voilier" !!!
D'autres gens veulent confort-télé-comme à la maison en vacances, que ce soit dans un camping car ou un voilier...
Chacun ses choix :mdr: :mdr: :mdr:

Nous, nous n'allons pas sur l'eau pour retrouver un confort "comme à la maison" mais pour vivre d'autres choses :pouce:

3

Mon cher baboujoli
Mon intervention n'est pas pessimiste, elle reflète tout simplement la réalité.
Évidemment, la Méditerranée est une bulle financière. Ce n'est pas le cas partout.
Cet hiver, je suis venu dans ton joli coin et j'y ai vu des plaisanciers, majoritairement dans la tranche d'âge fatidique. Et c'est partout comme ça. Nos générations ont été boostées par les trente glorieuses. Ces années-là ne sont plus d'actualité . Il faut voir les choses en face. Comme tu dis, la vie est belle, mais pas pour tout le monde. Et beaucoup de familles ont les fin de mois difficiles (surtout les 30 derniers jours, comme disait Coluche). Voir les chiffres du surendettement, exponentiels.
La réalité des choses dépasse le désir.
J'ai 3 enfants, avec des salaires corrects en CDI. Quand ils ont payé les factures, ils n'ont pas les moyens de supporter les charges financières d'un bateau.
Et là, je rejoins Gradlon: les ports non pas encore intégrés ce paramètre. Ils feraient bien d'embaucher dans leur service des financiers avisés et visionnaires.
Un ami travaille dans un chantier de "niche". Il m'a avoué que toute la production partait à l'etranger, à part 2/3 unités annuelles.
Je n'ai pas vu entrer un bateau neuf dans mon port depuis 2/3 ans.
Le monde d'aujourd'hui n'est plus un monde de rêves. Et j'en suis le premier attristé.

21 août 2016
0

En complément de la réponse de Tan'oz, j'ai entendu que certains ports "stars" en med, autorisent la revente d'un bateau avec conservation de la place, pour faciliter le renouvellement du vieux cheptel de plaisanciers...

Autre chose aussi que j'ai noté, à Sanary il est affiché sur tous les pontons une grille tarifaire d'amodiation de 15-20 et 25 ans .. Est-ce que c'est le renouvellement des anciennes amodiations arrivées à terme ou une sorte de transition des contrats annuels de location qui se libèrent sur une prestations plus rentable ? (J'ai pas eu le temps de me renseigner sur place)

22 août 2016
0

Effectivement, mais je ne voulais pas le citer que d'après des "dires" , mais si cela est confirmé par d'autres héossiens, alors c'est différent.
Ça ressemble bien à un signe d'anticipation du vieillissement à venir des plaisanciers..
Mais dans cette configuration, il y aura principalement des unités conforts et croisières, et moins de voiliers typés régates et perf...

21 août 2016
1

"j'ai entendu que certains ports "stars" en med, autorisent la revente d'un bateau avec conservation de la place"
--> c'est le cas à Bandol

22 août 201622 août 2016
2

Tan'oz : La pratique de "la plaisance", qui plus est, limité à une région, n'est sûrement pas représentative du rapport qu'ont les jeunes au "loisir" en général.
Il y a eu un grand engouement à avoir un voilier et voyager dans les années 70 (Moitessier... etc). Et ça s'est éteint peu à peu, progressivement... Maintenant, ce n'est plus la mode. Les jeunes voyagent énormément, et énormément plus qu'avant !!! Mais pas en voilier. Ils pratiquent tous les sports possibles, mais pas spécialement la voile... On a vu pousser comme des champignons les supermarchés du sport et du loisir (Decathlon, GO...). Ça n'existait pas ça, dans les années 70...
Alors, se servir d'un "constat" local et limité à la plaisance ne peut pas servir à nourrir ce pessimisme généralisé, contre lequel je me dresse quotidiennement.
Dire que le monde d'aujourd'hui n'est plus un monde de rêve est consternant. C'est ce genre de façon de penser qui sclérose le rêve.
Je connais tellement de jeunes qui, bien que peu fortunés, vivent de façon exaltante. Tout est possible. Mon fils, par exemple, navigue en été (pro Capt 500) et est moniteur de ski l'hivers... en septembre il part en Amérique du sud en vélo... et avant le début de l'été, il était aux alentours du Mont Blanc en skis de randonnée... Là, il a pour projet d'acheter un 12 m avec un pote... Et je ne lui donne pas un rond, il se débrouille tout seul, haut la main.
N'importe qui peut le faire tout ça !!! Même quand certains te rabâchent sans arrêt que le monde d'aujourd'hui c'est de la merde, et qu'il n'y a plus de place au rêve... bof... Heureusement pour lui, j'ai tenu le discours inverse...
Ne prend pas ces remarques pour toi, j'ai tous les jours cette discussions... Les gens ne se rendent pas compte qu'en véhiculant ce pessimisme (généralisé), ils aggravent une situation qu'ils jugent déjà lourde...
:alavotre:
Pour conclure, le SMICARD des années 70 avait du mal, lui aussi, en plus des frais de famille à avoir un navire de plaisance... Ton gag de Coluche date d'ailleurs de ces années là...
:mdr:

:mdr:

23 août 2016
2

En France, en tout cas, on a la possibilité de faire des choix, de changer d'orientation, et de changer sa condition de vie. Personne n'est obligé de garder le même poste pendant 40 ans, payé au SMIC.... ou chasser les Pokemons...
Mais bon, c'est peut être pas l'endroit pour en parler.

22 août 2016
4

bonsoir sans trop vouloir foutre le souk être pessimiste est une chose mais de là à dire que tout va bien il y a une grande marge. Des exemples et contre exemples on en trouve toujours mais il y a tout de même un état général de beaucoup de pays qui n'est pas au plus beau fixe.
Ton fils fait plein de choses tant mieux mais à côté de lui il y en a des millions qui font la chasse au pokémon !!!!!
Gilles

21 août 2016
3

mes amis avez vous essayé le backchich, c'est un truc qui débloque bien des situations et c’est universel , on l'appelle le lubrifiant des affaires ;-)

21 août 2016
0

Chiffres et information faux: je viens de Bormes et il y a des places disponibles en amodiation ou en location (demande faite pour un voilier jusqu'à 9,90m).

06 déc. 2016
0

si tu acceptes de payer plus de 4000€ par un pour un 8m ,libre à toi .
et surtout pas en passager ,là c'est le double
consultez les tarifs de bormes ..
alain

05 mai 2019
0

C'est vrai....mais a quel prix ! Bcp trop cher ! 240 K€ pour 14m... plus....

21 août 2016
7

Il y a incontestablement un net recul de la demande de places de ports. Sur un autre fil en réponse à un communiqué de la Fédération des Industries Nautiques sur le thème : ça redémarre en France" s'appuyant sur des stats bidonnées, j'ai donné à partir des infos affaires maritimes une chute 55% des nouvelles immatriculations de voiliers habitables sur les 8 dernières années. La chute est régulière d'année en année. Ça plus le départ des bateaux en fin de vie : nos vénérables quadra ou quinqua, il n'y a vraiment aucune raison de penser qu'un nouveau boum de la plaisance est devant nous.
Plutôt que d'être des outils de propande ces fédérations professionnelles devraient préparer l'avenir avec lucidité.

1

À baboujoli
Gradlon me rejoint dans ma réflexion, avec des chiffres, que je ne possède pas.
Moi, c'est juste une constatation visuelle, avec un recul de 30 ans de nav
Crois-moi, je préférerai voir beaucoup de jeunes adultes dans les ports, comme c'était notre cas. Et veiller sous le génois car ça se croisait beaucoup sur l'eau.
On naviguait sans(presque) instruments mais on s'en foutait. Parfois, c'était chaud, surtout par temps de brume....et on se faisait rincer à l'avant pour changer la toile.
Tiens, à ressasser les souvenirs, j'ai l'impression d'être un vieux con, à moins de 60 ans....

21 août 2016
2

Le temps d'attente donné par certains ports peut être plus court mais surtout plus long que ce qui est annoncé suivant la taille du bateau , des ports privilégient les petits bateaux alors que d'autres font le contraire et si l'on n'est pas dans la moyenne .......
Il y a même pas 10 ans nous étions une bonne quinzaine de couples d'amis avec des bateaux ( moteur et voile ) et aujourd'hui nous nous retrouvons a 2,5 couples ( 1 pense à arrêter ) à posseder encore un bateau alors que pas l'un d'entre nous n'a passé la soixantaine .
Une grande partie de nos enfants sont allés en école de voile , ont navigué avec leurs parents et aujourd'hui alors qu'ils ont tous plus de 20 ans , pas un n'est interressé par le bateau familial , surtout si c'est un voilier !
Les jeunes générations ne veulent pas de contraintes , si ils veulent faire du bateau ils loueront et sûrement un bateau à moteur .
Alors pour beaucoup de ports le temps d'attente va baisser mais je suis pas sur que les tarifs feront de même , du coup on ne sera peut- être pas plus avancés .

21 août 2016
1

Liste d'attente, liste d'attente vous avez écris !
Voilà trois fois que je vends mon voilier avec sa place de port et à chaque fois j'ai trouvé un place de port IMMEDIATEMENT
Certes, comme on me l'indiquait dans les différents ports (Méditerranée) - " Si vous venez avec un bateau de moins de 14 mètres , aucune chance d'avoir une place". Ayant un voilier de 17.50m, j'ai toujours une place.
Inférez.

Cordialement

25 fév. 2017
2

Je trouve que vous avez entièrement raison.
C'est encore et encore les petits gens du peuple, avec leurs voiliers ridiculement petits qui se plaignent.
Je comprends et je vous rejoins, il est fort dérangeant de devoir les côtoyer.
Si je permette, sans offusquer, je n'aime pas être au contact des pauvres.
Malheureusement, je suis en Atlantique, et bien évidemment, la populace, est divers,
Pour un peu, ils seraient capable d'organiser un Bal musette, pour le 14 juillet, moi qui a une sainte horreur des odeurs de friture et de bière.
Pour en revenir au sujets, achetez des unités plus grandes,et cessez vos jérémiades, maudits pauvres !
Chers amis, bonne soirée à vous
Cordialement.

05 mai 2019
0

Bien répondu :coucou:

05 mai 2019
0

Reponse d'un bourgeois qui bien sur n'est pas à 1000euros.... que dis je certainement plus.....qu'en pensez-vous?

21 août 201621 août 2016
1

Un rapport intéressant, même s'il ne s'appuie que sur une partie (245 ports maritimes sur 473 - soit 52 % de réponses à l'enquête).

Le rapport dénombre 207 000 places de ports maritimes dont 46 % se situent en Méditerranée contre 39 % sur la côte ouest. En revanche, le nombre moyens d'emplacements par port se situe entre 317 et 435 sur la façade ouest de la France contre 586 à 741 en Méditerranée (la moyenne nationale est de 484 emplacements par port).
Sur 187 600 places, 180 600 sont pour la plaisance (actuellement 979 918 bateaux de plaisance recensés officiellement).
Enfin à noter que 80 % des ports ayant répondu déclarent ne pas envisager d'investissements pour augmenter leur capacité en places.

Voilà le lien du rapport de l'observatoire des ports de plaisance.
www.developpement-durable.gouv.fr[...]016.pdf

Espérons qu'il y en aura un autre se fondant sur des chiffres plus récents que ceux de 2012. Mais c'est quand même instructif.

En comparaison voici celui de 2011 : www.developpement-durable.gouv.fr[...]011.pdf

21 août 2016
2

L'observatoire des ports de plaisance a été une louable intention. Lancé par le feu Conseil supérieur de la navigation de plasance et les affaires maritimes qui centralisaient l'info, il prétendait sortir du flou quant aux capacités portuaires. Juré/craché dans la châleur des congrés les ports avaient promis de répondre. On voit le résultat. Les affsmar ont laissé tomber. Cette histoire de listes d'attente est une affaire de gribouille. Un port peut les faire varier de 10 à 15 ans simplement en jouant avec son tableur exel. Il suffit de jouer avec l'affectation des places (contrat courte ou longue durée, places; visiteurs, segmentation par longueur des bateaux etc...) Une chose est certaine, ils n'ont pas fini de nous intoxiquer avec les listes d'attente.
Il y vraiment du boulot pour mettre de l'ordre dans cette pétaudière. C'est la plaisance qui souffre de cette incurie.

21 août 2016
0

Effectivement tout vise à favoriser les super yachts, des places de port jusqu'au nouveau marché florissant de ces méga machins NEUFS, lequel marché ne peut concerner qu'une petite partie des gens (il suffit de lire les divers articles et les diverses communications des constructeurs). Les tarifs, suivant également la proportionnalité de la longueur/largeur, ne poussent pas à espérer une amélioration du parc de la plaisance.

"On" m'avait répondu dans une capitainerie qu'il n'y avait pas de place pour moi à la location, mais en revanche si "j'achetais" (terme impropre je le rappelle) un emplacement, je pouvais l'avoir immédiatement. Et pour conforter l'idée que les petits arrangements sont toujours possibles, un broker m'avait dit que si j'achetais un bateau chez lui, j'aurais également la place au ponton avec. Bon sang... mais comment font-ils avec la crise des places de port ?..... Mmmmmm ?...... J'me d'mande !!!! :heu: :jelaferme:
Quand j'ai fait la remarque au broker, s'en est suivi un silence....qui en disait long.

Quant à l'observatoire de la plaisance, outre une énième structure, pas éminemment utile comme beaucoup en France, je ne portais aucun jugement d'opportunité mais je ne faisais que souligner le rapport, en relation avec le fil de discussion sur les délais d'attente d'une place. Ceci expliquant peut être aussi cela.

21 août 2016
0

C'est vrai, on devrait acheter des bateaux de 17,5 m........avec mon 8 m , je dois vraiment avoir l'air con.....mon fils vient d'obtenir une place à Toulon!!!!! il était sur la liste d'attente , depuis 1993 !!!!!!! liste CCIV.....

21 août 2016
1

C'est vrai Pitalugue pareil avec mon kelt 7,60, j'avais jamais pensé à m'acheter un 17,5 m pour avoir une place facilement qu'est-ce qu'on est nul !! :reflechi:

21 août 2016
0

:mdr:

25 fév. 2017
0

Mais non !!! On vient avec 2 bateaux de 8m, et la c'est possible....

21 août 2016
1

Personnelement je n'ostracise personne et j'aimerais bien naviguer sur un grand bateau. Mais les ports vivent dans l'illusion qu'ils vont remplacer les petits bateaux par des gros. Ils appellent ça les grands yachts. Ils oublient qu'ils gèrent le domaine public. Et qui dit public dit pour tous les publics.

21 août 2016
0

Ils se foutent des petits bateaux , ou des autres....seul le chiffre en fin de saison les intéresse...

21 août 2016
4

Alain44 dit : "un broker m'avait dit que si j'achetais un bateau chez lui, j'aurais également la place au ponton avec".
Mais il avait oublié de préciser que c' était pour un an maximum sur ses emplacements réservés aux pro.

21 août 2016
0

On m'a proposé une place de port direct mais tarif 2 mi saison + 13 semaines au prix fort juillet août. Si tu as les moyens pas trop de problèmes

21 août 2016
2

Parlant de ce que je peux connaître c'est à dire les pratiques de Palavas voilà ce qu'il en est :
- Tu as un bateau et une place à l'année et tu souhaites changer de bateau, si tu gardes la même taille tu peux le faire mais tu n'es pas sur d'avoir la même place....
- Tu veux changer pour un bateau plus grand tu redeviens "nouveau" demandeur .... et liste d'attente même si ton ancienne place est libérée.
- Tu vends un bateau "avec sa place", le nouveau propriétaire doit attendre la décision d'un comité portuaire pour savoir si on lui autorise de garder une place au port et si oui il devra payer pendant un an plein tarif passager et ensuite il aura une place annuelle. Mais toujours on peut lui changer de place.

Ce qui se passe c'est que le port préfèrera refuser de garder une place d'un 10 mètres, par exemple, car il a beaucoup de demandes de 12 mètres logeables dans les places actuelles des 10 m.
Ce qui bloque complètement les ventes et donc ne créent pas de place mais c'est comme cela ....

Gilles

21 août 2016
3

Le système d'attribution des places de port est en bout de course. Les pratiques sont variables d'un port à un autre et souvent opaques. On ne les écrit pas, on les décrypte au-travers d'échanges verbaux. Certains utilisent le fait d'avoir une place dont ils ne sont pas propriétaires comme avantage commercial pour vendre leur bateau, d'autres le conserve sans l'utiliser pour ne pas perdre une place qu'ils ont longtemps attendu... Les effets pervers d'une telle situation sont légion et mécontentent tout le monde sauf ceux qui ont les moyens de financer des passe-droits.
Il faut profiter de la baisse de fréquentation des ports pour se poser les bonnes questions et remettre en cause des décennies de mauvaises pratiques. Celles du temps où tout paraissait facile.

21 août 2016
0

Pour le port de Morgat - qui s'ensable irrémédiablement - la liste d'attente est d'environ 10 ans malgré les "nettoyages" effectués par la capitainerie.
Et les places ne sont pas cessibles au nouvel acquéreur du bateau ayant déjà une place de ponton ou un anneau, donc situation légèrement bloquée.

21 août 2016
0

Pour Morgat il y a de plus le port qui s'ensable plus possible par exemple de te mettre sur les bouées a l'entrée du port avec un GTE, de meme sur certaines place dans le port.

crozon-collectif.monsite-orange.fr[...]00.html

21 août 2016
0

Moulin blanc
8 à 10 mois à partir de 6 mètres
mais beaucoup de places pour les saisonniers (plus cher forcément)

la rentabilité des ports devient plus qu’un problème avec la fausse crise!

un jour plus de bateaux plus de commerces plus de touristes
mais beaucoup de livres sur l'aventure du con qui naviguait
mais c’était il y a longtemps
:litjournal:

21 août 2016
1

C'est un peu comme la surpêche, la ressource plaisancière s'épuise.

21 août 2016
1

je pense qu'il est temps pour les gestionnaires de se remettre en cause .
voici mon expérience récente de location d'une bouée municipale en rivière d'Auray 56 :
pas de liste d'attente pour de courtes périodes et constat
il y a de nombreuses bouées libres.
le cadre est bucolique mais il est vrai c'est loin de tout.
il est proposé un simple droit d'amarrage en pleine eau .
c'est moins cher qu'un ponton c'est vrai, mais cela reste pourtant hors de prix car:
pas de parking pour le véhicule
pas de cale , pas d'annexe , pas de service de rade
pas de surveillance , pas d'accès à basse mer ,rien !
en prime une grosse séance de nettoyage avant chaque appareillage du fait des déjections des volatiles de la vasière voisine.

bilan une heure et demi de galère à chaque sortie.

et pourtant, il parait qu'il a une liste d'attente interminable pour obtenir un mouillage à l'année !

et on s'étonnera que les nouvelles générations se tournent
vers de nouveaux horizons ...

22 août 2016
0

Confirmation de ce qui a été dit:
TREBEURDEN (22): Il y a cinq ans, refus des boats inf. à 9m, Aujourd'hui, avec un 7m on vous déroule le tapis rouge....mais, car il y a un mais, les prix n'ont pas bougés sinon à la hausse.
M'en fou, j'ai plus de bateau !!!!!!!

22 août 2016
1

et s'il fallait payer pour s'inscrire sur ces listes d'attentes (50 € PAR EX.) vous ne pensez pas que ces fameuses listes se réduiraient considérablement... ?

22 août 2016
0

Saint-Malo, entre autres, ne t'a pas attendu pour avoir cette excellente (???) idée.

22 août 2016
0

Ainsi que Saint-Cast, Plouer et Granville.

22 août 2016
0

Généralement, un candidat à une place s'inscrit dans plusieurs ports de la zone souhaitée... et oublie de signaler aux autre ports lorsqu'il obtient une place. Donc il semble qu'effectivement, faire payer une somme raisonnable devrait permettre de clarifier la situation.
Suite à des conversations informelles dans les ports de la baie de Seine, il y aurait des places disponibles dans le secteur.

06 déc. 2016
0

Bilan après un an pour Plouer: réduction de 30% des inscrits .... mais ce sont les 30% en dernières position, donc finalement cela ne change strictement RIEN!

22 août 2016
1

Faire payer même une somme raisonnable, pose problème pour le port car il n'y a pas de service rendu, ni garantie de l'obtention d'une place. Le port vend du vent en quelque sorte et comme chacun sait, le vent est la seule chose qui nous reste de gratuit. Une petite action en justice, collective si possible, et ces pratiques illégales voleraient en éclat.
C'est un exemple typique de la paresse des ports. Si ceux-ci s'organisaient pour consolider la demande, la question des doublons, voire triplons, pourrait être mieux gérée.

22 août 2016
9

Payer payer encore payer moi je suis pour l'instoration d'une taxe pour les bateaux qui ne bougent pas plus de 200 jours par an ......Une autre pour tous les proprios qui ont le mal de mer .... une autre pour tous ceux qui gueulent sur leur femme qui rate une manoeuvre ..... et une dernière pour ceux qui ne sont pas d'accord avec moi .....
:goodbye: si vous me cherchez je suis parti à la pêche aux crevettes. ..
:mdr:

22 août 2016
1

Tu aurais dû commencer par taxer ceux qui te lisent, finalement ton écrit est ta propriété, pourquoi le prêter aux lecteurs, loue leur!

2

A La Rochelle il y a quelques places vides, je ne connais pas la liste d'attente , elle était de 3 ans il y a 8 ans pour un 9,00/10,00m, mais je suis sur qu'aujourd'hui pour certaines catégories de longueur la durée d'attente est tout juste le temps d'aller chercher ton carnet de chèque que tu as laissé dans ta voiture devant la capitainerie.
La moyenne d'age est peut être de 65 ans, mais ce sont des gens qui la plupart ont travaillé 35 heures le matin et 35 heures l'après midi et qui ont fait le choix d'1 loisir, sans zapper sur des loisirs multiples et les leur smartphone.
LA VIE C'EST CHOISIR SES PRIORITES

22 août 2016
0

la Rochelle:
j'ai attendu 8 mois pour une place de 12 à 12m50
l'extension a fait du bien

22 août 2016
3

"La moyenne d'age est peut être de 65 ans, mais ce sont des gens qui la plupart ont travaillé 35 heures le matin et 35 heures l'après midi"
C'est bien sûr, les jeunes travaillent tellement peu qu'ils sont au chômage. Rien contre toi, Jean-Marie ;-)

22 août 2016
4

Bonjour,

J'ai 30 ans, en couple et nous avons chacun un emploi. Je rêverais d'avoir un bateau mais après avoir payé l'emprunt de la maison et toutes les factures il ne reste pas des masses. Surtout avec une vingtaine de jours de congé par an pour en profiter...

22 août 2016
0

Je me suis déplacé il y a à peine deux semaines à Mortagne, Marennes, Soubise et Marans, rien pour un voilier de 8,70 hors tout, délai d'attente minimal de trois ans...
Seul Marans peut me sur-louer une place déjà louée (gain double) mais à condition de partir lorsque le locataire revient, ou alors prendre une place au ponton visiteur avec les tarifs qui vont bien.

07 déc. 2016
0

Place dispo port hadoc Soubise 6 mois à terre /6 mois sur bouée
Bonne recherche
Pour info je suis particulier récemment à ce port

22 août 2016
0

Salut à tous,
Cet été, lors d'une de nos escales, nous sommes repassés au Crouesty;la liste d'attente est toujours consultable, elle a seulement changé de place dans un petit recoin....dans ma catégorie des 10/12m le premier de la liste s'est inscrit en 2003...chaque année, je progresse d'une dizaine de place environ!!Donc, à ce rythme là, j'approcherai un âge canonique!!Mais, c'est de ma faute, j'aurai dû anticiper bien avant de prendre ma retraite.
Le seul avantage de cette liste est que l'inscription y est gratuite et se fait une fois pour toute, sans avoir besoin de se manifester chaque année par courrier ou par mail, contrairement à certains ports (Port La Forêt, Les Ports de Lorient etc).Ce qui engendre une pléthore d'inscrits.

Julian86, à ton âge, je rêvais d'avoir un voilier, j'habitais à 100 km de la mer du Nord, mais je bossais 60 heures par semaine et je ne prenais que 2 à 3 semaines de vacances par an.Alors, j'ai attendu!!!Mais, ça, c'était une autre époque épique!!

:alavotre:

23 août 2016
0

J'habite aussi à 120 km de la mer du Nord. A vous lire, il faudrait que j'aille déjà m'inscrire sur les listes d'attentes à Nieuwpoort pour pouvoir espérer avoir une place une fois retraité... Et avec l'âge de la pension qui recule toujours plus, la probabilité de l'atteindre en bonne condition physique se réduit :)

07 déc. 2016
0

La triple liste est devenue unique à Port-Camargue (en tous cas il était prévu qu'elle le devienne dans le mois lors de ma dernière visite à la capitainerie en novembre), ce qui me donne une chance d'obtenir une place (un jour, le 1er sur sur cette liste fusionnée était inscrit depuis 2002...).

La gestion des places gagne un tout petit peu en transparence, mais on est encore loin d'un système équitable et sain.
On m'a souvent expliqué dans les capitaineries en Med qu'il n'y a pas de place à l'année, mais qu'on peu se me louer à un taux 1,5 x plus élevé des places au mois...
Le mouvement dans le bon sens est peut-être lié au fait que la demande commençant à se raréfier, les détenteurs de l'offre perdent un peu de leur toute puissance.

23 août 2016
1

Salut Julian86,
Là, tu poses une équation à 3 inconnues:
-La durée d'attente sur la liste du port de Nieuwpoort...et il en existe peut être une pour les Flamands, une pour les Wallons et pour les autres!!!!(à Port Camargue il en bien existe 3).
-Le type de bateau que tu souhaites avoir.
-Et surtout l'âge où tu prendras ta retraite...à ce sujet, il ne faut pas rester passif et attendre sans fin ce que l'on voudra bien t'octroyer, mais plutôt , dès que possible, en faire son affaire personnelle et connaissant ses besoins et ses ressources, fixer soi même la date du départ.
A propos de l'âge, je connais sur mon ponton, des plaisanciers affichant fièrement leurs 70 et 80ans et qui naviguent toujours.
:pouce:

22 août 2016
0

Dans certain(s) port(s), la liste est validée en CM, publiée et consultable sur le Net … le premier est inscrit depuis 21 ans !

NB : je vous rassure, je n'en suis pas :-p

22 août 2016
0

Je possede un 28 pieds et ai obtenu une place au port de Toulon au bout de 17ans ! Place que ma famille perd mon déces. On loue sans aucun droit même pas une diminution de ce que l'on paie à l'année lorsqu'on part naviguer plusieurs semaines, alors que notre place est louée.
Actuellement je crois que la durée pour avoir une place est plus courte pour les raisons qui ont été traitées dans ce fil. A savoir que c'est de plus en plus cher de garder un bateau et de l'entretenir pour quelques semaines de navigation par an.

22 août 2016
4

J'ai un Aquila que je souhaite revendre pour ne plus y passer toutes mes économies, cad pouvoir aussi les mettre ailleurs. Oui nous avons plusieurs loisirs, on ne veut pas avoir une activité exclusive. C'est notre choix. Donc continuer à avoir un bateau mais avec moins de frais fixes : plus de moteur inboard, plus de ponton mais une bouée 6 mois et 6 mois sur la remorque à la maison. La ou les constructeurs se plantent c'est en se concentrant sur les + de 30 pieds. Moi je pense qu'on peut attirer une nouvelle clientèle en sortant des 22-25 pieds performants et qui échouent (on sait faire des quilles relevables), confortables pour vivre avec l'époque...j'ai dit ça j'ai rien dit...

23 août 2016
0

Tout à fait d'accord : j'ai eu 14 bateaux, le dernier "gros" un dehler 38 placé à Rosas. Coût 500 € par mois. Je pouvais y faire face, mais j'ai trouvé que c'était trop. Je suis revenu aux transportables : un tri astus 20, puis un Dufour Duo. Coût environ 500 € mais par an. Je suis allé 3 semaines en Bretagne. Hier, à 7 h, je suis parti sur le bassin d'Arcachon, à 10 h je naviguais. Les ports, je ne les utilise plus que comme visiteur et pas de pb de place.

22 août 2016
0

Ne t inquiete pas les grands constructeurs ont d exellents service marketing si les petits bateaux ne les intéressent pasc est qu il n y a pas assez de marge dessus ce sui les interessent faire un max de profit pour le dividende des actionnaires ainsi va notre monde

23 août 2016
0

L action Bene a baissé de 29 % ,le dividende est de 0,65,moins que l écureuil,faut arrêter de dire des bêtises,et mm de dénigrer ces grands groupes qui emploient pas mal de monde.
Je n ai pas d actions chez eux,heureusement.
Toujours opposer ,critiquer ,soyons plus positif,la voile redeviendra à la mode et je crois que de se couper des jeunes c est grave,il faut dynamiser l activité et nous sommes des acteurs qui pouvons agir.
Comment?

23 août 2016
3

La plaisance en France dans quelques années ressemblera à ce qui se passe actuellement au Portugal, en Espagne ou en Irlande... À savoir des ports chers mais vides...

En Espagne, il y a 50% de taux de remplissagne à la Corogne

En Algarve, Lagos un des ports les plus cher de la cote, les taux de remplissage pour des 10-12m doit etre de 50%. Portimao, idem. Albufeira est un peu mieux loti mais le temps d'attente est nul... Les ports ont développé la qualité d'accueil pour attirer des plaisanciers moins nombreux.

Il suffit d'attendre un peu...

06 déc. 2016
1

cet été à la miaou j'étais en espagne ,maintenant ils louent à l'heure pour mon petit 9m c'est 3.7€ à port bou ,le port est vide ,par contre au mouillage nous étions au moins 20 tous pavillons confondus ,le capitaine du port m'a expliqué
que le port était cher parce qu'ils divisaient le coüt de fonctionnement par le nombre d'amodiataires .j'ai tenté de lui faire comprendre que si le port était moins cher ils aurait plus de clients ,mais il m'a dit que ce n'était pas lui qui décidait .dontacte .
c'est le serpent qui se mord la queue
alain

23 août 2016
4

"Répéter aux jeunes qu'ils vivent dans une époque affreuse n'est que le reflet de l'obsession du déclin chez les adulte. Il faut apprendre à nos enfants à être libre, et à penser que la vie vaut la peine d'être vécue".
Article du journal Le Monde du 17 aout 2016.

23 août 2016
0

Yes Genavigue ! Voilà un beau texte porteur !!!! Qui dit autrement ce que j'ai déjà dit plus haut...

23 août 2016
4

certainement Genavigue , encore pour être libre faut il dépasser le stade de la survivance , à partir du moment ou l on peut faire des choix ,on commence à gouter à la liberté , aujourd hui beaucoup de jeunes sont dans le stade de la survivance , travailler pour juste pouvoir manger et se loger , et encore faut il pouvoir travailler , une pseudo crise bien organisée par les possédants ,pour faire accepter un travail pour des salaires qui ne permettent plus de vivre dignement , à quoi aura servi la sacro sainte "croissance" ( à laquelle je ne crois pas )

pour en revenir au sujet , la pseudo saturation des ports est elle aussi bien organisée pour maintenir des tarifs élevés ( bon certains ports sont des gouffres d entretien ,malheureusement bien souvent maintenus à flot par l argent public )
pas d'obsession du déclin, un constat amer , nos jeunes sont courageux et se débrouillent comme ils peuvent , j ai confiance en eux , il y a plein de bonnes choses à venir d eux

23 août 2016
0

Faut pas croire que la désaffection des jeunes vis à vis de la voile n'est qu'un problème d'argent , j'ai le sentiment que la voile fait moins rêver les jeunes aujourd'hui qu'hier ou alors pas de la même façon et pas avec le même genre de bateau .
Petit retour personnel : mon filleul me téléphone pour prendre de mes nouvelles et me dit qu'il a passé quelques jours au bord du bassin d'arcachon avec sa copine et ses parents et qu'ils ont été passer une journée au banc d'arguin , je lui dis qu'il aurait du me le dire et qu'il aurait pu prendre mon bateau , il me répond que comme mon port ést tributaire des marées cela les rendaient dépendant d'horaires à respecter , je lui demande alors s'ils ont loué ce à quoi il me répond non car l'on perd trop de temps entre l'état des lieux , la prise en main et la remise , ils ont tout simplement appelé un bateau taxi , moins contraignant que le bateau de parrain , plus rapide et moins cher qu'une location mais surtout sans contraintes !

23 août 2016
0

Tu as raison Erendil, l'argent ne fait pas le bonheur mais peut y contribuer. C'est vrai qu'une fois le loyer réglé, les factures de vie courante, et le crédit pour le vehicule qui leur permet d'aller gagner leur dime, ils leur aient difficile certainement d'envisager l'acquisition d'un bateau et les frais y afférents. J''ai 2 fils diplomés et aucun ne m'a demandé notre voilier pour passer des WE avec copains. Ils sont plus passionnés par les soirées entre pots et voyages. Pourtant ils plaisirs venir bord lorsque nous y sommes. Mais pas la passion de tirer des bords.

23 août 2016
0

Moi c est Earendil :) c est vrai que l argent n est pas le seul paramètre à prendre en compte dans le désintérêt des jeunes , nous y sommes venus pour beaucoup ( à la voile ) pour le sentiment de liberté qu'elle procurait , et on prenait grand plaisir sur des bateaux inconfortables , plus c 'était dur et plus les plaisirs étaient grands , aujourdhui on a mis dans la tête des gens qu en dessous de 10 ( 12 ;),) mètres , point de salut et franchement un port de plaisance moderne cela ne me fait pas rêver , un parking à bateau ... ( d ailleurs je ne les fréquente qu en cas d absolue nécessité !)
il y a aussi le phénomène du zapping , on passe d une activité à l autre et c est sur que la voile a beaucoup trop de contraintes pour beaucoup

23 août 201623 août 2016
1

Mais oui, c'est plus la mode...
L'importance des loisirs s'est par ailleurs décuplée.
Quand j'avais 10 ans, au retour des vacance de Noël ou de Pacques, il y en avait deux, toujours les mêmes, qui revenaient hyper bronzés par le soleil des stations de ski. C'était les deux bourges de la classe... héhé... ça a bigrement changé...
On voyait aussi des voitures usagées rouler... Les gens les faisaient durer. Maintenant, on ne voit que des voitures flambant neuves sur la route... Il n'y a qu'à regarder les jeunes autour de nous. Avec l'argent qu'ils mettent dans leur bagnole, ils pourraient s'acheter un voilier... ben non.
Un "pauvre" me disait l'autre jour : "Quoi ? 400 € par mois de place au port ?????, moi je pourrais pas avec ce que je gagne..." Je lui ai répondu : "c'est que tu mets dans tes clopes !"......... Question de choix.
Je connais par contre des SDF qui vivent (à bon compte) sur leur voilier. Ça leur coûte bigrement moins cher que le loyer d'un appartement, c'est un fait avéré. Alors... on voit bien que, si on veut on peut...
On ne va pas citer Moitessier, je pense... qui naviguait autour de la planète sur un bateau construit avec des planches de récupérations ramassées de-ci de-là... et qui faisait des petits boulot sur le parcours... Non ! on ne va pas citer cet exemple de mec qui n'avait... rien... et qui naviguait.

23 août 2016
0

Et puis un bateau coute l'achat bien moins cher qu'une voiture. Regardez le taux d’intérêt pour un bateau par rapport à ceux proposé pour un véhicule. Puis dans la tête de beaucoup de gens, tu passes pour un bourge quand tu dis que tu as un bateau, alors qu'en fait c'est à la porté de beaucoup. Mais l'argent est mis là ou il y a le moins de contrainte. De plus tu as raison Baboujoli, les loisirs et les tentations sont décuplés aujourd'hui. Ce qui semble faire plus rêver c'est de posséder la dernière nouveauté.

23 août 2016
1

Tiens, tu me fait penser que j'ai la même femme depuis 10 ans... je vais la faire durer encore un peu...

:mdr:

24 août 2016
0

change de continent , tous les 6 mois :topla: :coucou: :jelaferme:

23 août 2016
1

Salut baboujoli,

Le soucis ce n'est pas uniquement de payer 400 € une place de port.

Prenons un voilier qui m'intéresserait, entre 35 et 40 pieds, offrant de grandes possibilités de voyages sur plusieurs jours / semaines et assez confortable pour notre époque. Et oui, les bois sombres type acajou et les tissus aux motifs écossais ça fait "vieux". Et il faut une douche utilisable, parce qu'on est habitué à avoir une bonne hygiene et que s'il faut se laver à l'eau de mer glacée ça ne va pas le faire.
Prix neuf, 150 000,ce que beaucoup sur ce forum qualifieront déjà cela de low-cost, cfr autre sujet dans la taverne.

Pour ce prix je peux avoir un petit appartement que je louerais.

Achetons le en occasion après quelques années : disons 80 000.

Donc 80 000 à sortir cash puis 10% de frais par an (convergence de ce forum sur cette proportion) dès la première année, c'est une somme que très peu de jeunes peuvent se permettre.

Du coup, ceux qui aiment la mer vont partir sur un petit bateau à moteur qui coûtera beaucoup moins cher, qui peut se passer d'une place au port et est transportable sur remorque. En remettant aux espoirs des vieux jours le rêve du voilier habitable...

23 août 2016
2

Il n'y a pas de limite dans la taille et le prix d'un bateau.
Si on n'a pas les moyens de mettre 80 000 € dans un bateau de 12 m, on met 20 000 € dans un 10 m ! et on rêve !
C'est mon cas, j'ai un 9,96 m... et je navigue...

23 août 2016
3

Ce raisonnement n'est pas le meilleur, à mon avis.
Si tu achètes un petit voilier, tu navigues tout de suite et tu gagnes en expérience. Pendant ce temps tu économises. Plus tard, tu le revends et, en rajoutant tes économies, tu en achètes un plus grand. Ainsi de suite...
Avant mon bateau actuel, j'avais un Sangria que j'ai gardé quelques années... pendant que j'économisais. Je l'ai revendu et j'ai acheté celui que j'ai en ce moment.
Avec ma femme, nous envisageons d'en prendre un plus grand bientôt...
Ça me paraît plus malin que d'économiser, sans naviguer, pendant un nombre incertain d'années... surtout si on n'a jamais eu de bateau !!!!! Car dans ce cas, on sait même pas si on est fait pour ça...

24 août 2016
3

Et si tu tombes malade, un accident, perte d'emploi...ce sera rien du tout. Je préfère le bateau à 20 000 même si pas de bateau à 80 000 plus tard. C'est justement sur le plus tard que les générations n'ont pas le même avis. Et pour le coup celui qui prend le bateau à 20 000 aura 80000 milles au compteur quand tu auras des 80000 en poche. Dommage non ? carpe diem. Pour moi la raison n'est donc pas là, ce n'est que mon avis.

23 août 2016
0

Tout à fait exact. Mais si je met 20 000 maintenant je suis quasiment sûr que je ne pourrai jamais en avoir un de 80 plus tard alors qu'en commençant maintenant à économiser c'est un peu plus envisageable.

C'est un raisonnement au long terme, se priver maintenant pour profiter davantage plus tard...

Je ne pense pas être le seul à raisonner de la sorte, ce qui peut être l'un des facteurs expliquant le faible nombre de jeunes voileux...

07 déc. 2016
0

Pareil. 18 000€ à l'achat, à peu près autant depuis en équipements et matériaux: jeu de voiles, traceur, VHFs (fixe et portable), AIS, survie, epoxy pour traiter un début d'osmose, matelas et je m'apprête à poser un étai larguable, acheter trinquette et refaire vaigrages et coussins.

J'habite dans le bateau. La différence entre un loyer et la place me permet de financer l'entretien courant (pas les travaux, juste carénage et amortissement sur 10 ans des voiles, électronique, survie et petits imprévus).

Du coup je navigue aussi et je nourris mes rêves de voyages lointains.

23 août 2016
2

Mon doigt à glissé pour l'étoile.
Au contraire, tu parles de bateaux à des prix exorbitant mais on peut être très heureux sur un Dufour 35 de 74 par exemple à un prix très raisonnable. L'entretien sera de l'ordre de 400€ par mois tout compris.
Pour la douche, les douches solaires sont parfaites.

24 août 2016
0

Oui tout à fait d'accord, mon Aquila, 8,30, me coute 1900 de place de port, 400 d'assurance tt risques, 300 de moteur, 300 de sortie d'eau, 200 de nettoyage annuel (antifouling, anodes, bricoles)...frais fixes. Oui le moteur, je délègue.
Acheté d'occase 15500, en 5 ans, il me coute déjà le double rien qu'en frais fixes. Si je change une voile, ou achète de la bricole, un stick, un compas de route, ...mon moteur claque ? allez un billet de 10 000
C'est assez exclusif comme hobby ! si je veux partir en voyage, aller au ski ou que sais je, ben je peux pas ou j'arrête la voile.
Sauf que je peux pas arrêter (c'est ma soupape), donc je vais faire comme dis plus haut, diminuer mes frais fixes en prenant un hors bors, un bateau qui échoue et un bateau transportable 2 fois par an : un 211.

23 août 2016
1

Euh... 400 € par mois, tout compris ? T'es sûr ?
On parle bien de la place au port, de l'assurance, du carénage annuel, des peintures et produits, des pièces moteur, du matos renouvelé (voiles, cordages, gréement dormant, accastillage... etc), de la gestion d'un équipement complet (annexe + HB, frigo, bimini, panneaux solaires, batteries, matos sécu, achat + révision BIB... etc).
400 € "tout compris"... ??? et encore, je parle pour quelqu'un qui fait tout lui même... parce que si on "fait faire", tu multiplies par 3 ou 4...

23 août 2016
0

cf baboujoli "On voyait aussi des voitures usagées rouler... Les gens les faisaient durer. Maintenant, on ne voit que des voitures flambant neuves sur la route... Il n'y a qu'à regarder les jeunes autour de nous. Avec l'argent qu'ils mettent dans leur bagnole, ils pourraient s'acheter un voilier... ben non.
Un "pauvre" me disait l'autre jour : "Quoi ? 400 € par mois de place au port ?????, moi je pourrais pas avec ce que je gagne..." Je lui ai répondu : "c'est que tu mets dans tes clopes !"......... Question de choix. "

peut être vrai pour une certaine classe , pas pour la majorité , attention aux généralités
déjà s acheter une voiture pas trop vieille pour pouvoir aller au boulot c est pas à la portée de tout le monde aujourd'hui

quand aux 400 euros par mois pour la place de port , j avoue que je ne pourrais me le permettre ( peut être une question de choix ;) et je suis content de pouvoir en faire je me répète

mais je navigue , sans doute beaucoup plus que la moyenne , sans prétention , et ma place au mouillage me coute 240 euros par an ! ( obtenue en 1 mois )

ne pas généraliser ....

et puis il y a des voiliers transportables avec lesquels on peut faire beaucoup de choses ( souvent plus que la plupart des croiseurs de 11 mètres qui encombrent nos ports pour deux semaines d utilisation par ans ) avec une petite voiture pour tirer , il faut juste avoir le goût de " l aventure " avec un certain inconfort c est vrai mais cela fait justement partie de l aventure !!!!

23 août 2016
1

Bonjour tout le monde j'entends souvent parler de bateau transportable comme solution à pas mal de souci, mais ou mettez vous ces bateaux vous avez tous une propriété qui le permette.
Quand à comparer la voiture et le bateau il me semble que la voiture reste avant tout un moyen de transport pour aller gagner sa vie ... le bateau ....
Gilles

24 août 2016
0

Un transportable se met dans une grange, une base nautique, un garage (grand), chez le voisin :topla: ou un membre de la famillle qui a du terrain.

Louer un emplacement chez un paysan qui a des hangars ne coute pas trop cher à l'année, fais des recherches "hivernage camping-car" et tu verras pas mal d'emplacements proposés un peu partout !

23 août 2016
2

Pendruig , les adeptes du transportables ne sont pas forcement des nantis , un petit, " vrai" transportable ( moins de 800kg est tractable aisément par la voiture qui sert aussi pour le boulot , et un stockage l hiver chez un gardiennage de caravane coute une centaine d euros pour l hivernage ( à l abri de surcroit ! ) , aujourd'hui une multitude de bons petits bateaux sont sur le marché à des prix très abordables et cela permet de changer de plan d eau chaque année , évidemment il faut accepter un certain inconfort ; mais le plaisir est ailleurs , dans celui comparable au camping sauvage ( quasi impossible aujourd'hui ) alors qu'avec un petit transportable la moindre petite crique devient un petit coin de bonheur , une philosophie , pas une marque de "standing"

24 août 2016
23 août 2016
0

J'ai 35 ans, j'habite à 20 minutes de l'Océan et j'aurais peut-être une place au Crouesty pour mes 44 ans ... J'ai quand même réussi à naviguer une vingtaine de jours cette année mais pas avec "MON" bateau.

Il y a quelques années un maitre de port à qui j'exposais mon désarroi devant l'impossibilité de trouver une place de port m'a répondu que tant qu'il dirigerait le port en question, il ne ferait aucun effort pour que cela change. Selon lui, les bateaux ventouses payent aussi chers que les autres et demandent moins de travail, c'est donc tout bénef ! Pourquoi il s'embêterait avec des jeunes qui vont beaucoup utiliser leurs petits bateaux, user les installations, venir solliciter les agents de la capitainerie et salir les sanitaires ?

Les solutions alternatives à l'image de l'abonnement sur 10 mois avec obligation de dégager pendant deux mois en haute saison ont le mérite d'exister mais elles récupèrent des places qui ne sont plus attribuées normalement et sont plus chères que l'abonnement annuel pour une solution dégradée. La solution sur 10 mois permet au port de vendre un même emplacement deux fois en comptant sur la sortie de l'eau d'une partie du parc à l'inter saison. On peut néanmoins reconnaître à la SAGEMOR le fait de chercher des solutions même si cela n'est pas désintéressé.

23 août 2016
0

avoir une place au Crouesty est ce un but en soi ? il y a bien d'autres solutions bien moins onéreuses pour avoir son bateau à flot , bien évidemment il faut en accepter les contraintes , adapter peut être le bateau ( échouable ) mais le simple fait d aller sur le bateau est déjà un plaisir , certainement plus grand que sur le parking à bateau du Crouesty

pour la Sagemor , les solutions sont "très" intéressées ! ;) en espérant qu'ils ne colonisent pas l ensemble du domaine public morbihannais

23 août 2016
2

je sais pas ce que tu as contre la Compagnie des Ports du Morbihan (ex-sagemor), je trouve qu'ils gèrent plutôt pas mal leurs ports, la carte passeport escales fait des envieux partout, ...

23 août 2016
0

ex Satmor :)

23 août 2016
0

la carte passport est possible effectivement parce qu'ils ont mis la main sur la quasi totalité des ports du Morbihan , mais pour ceux dont le plaisir est de partir d un ponton pour s amarrer a un autre ponton et qui en ont les moyens je comprend effectivement que c est intéressant , j aimerai simplement qu il arrêtent leur extension sur les mouillages ex DDTM et les petits ports publics , parce que leur prix ne sont pas les mêmes que la DDTM et la gestion des listes d attente est parfois un peu "opaque"

23 août 2016
0

en quoi cette gestion des listes est-elle plus opaque que lors d' une gestion municipale ?
pour CPM la trinité la liste d'attente est consultable en capitainerie .
suis aussi sur liste d'attente mais des contrats adaptes existent et en fonction de ses attentes une solution peut parfois être proposée .
à chacun d'y trouver son compte.

24 août 2016
0

Ben moi je suis dégoutée : après je ne sais pas combien d'année de liste d'attente, je vais avoir une place annuelle à Toulon. Or, je pars 3 ans en voyage avec mon voilier. Conclusion, si je n'ai pas de bateau à y mettre pendant mon voyage, je perds ma place ... et au retour, re-belotte ...

24 août 2016
0

Tu ne peux pas sous louer l'emplacement le temps de ton voyage ?

24 août 2016
0

Très intéressants ces messages.
Je suis dans les affres de la recherche d'une place de port pour un petit voilier habitable transportable que je viens d'acquérir et qui est pour l'instant sur un coffre en eau douce.
Je me suis inscrit sur plusieurs ports dont certains demandent un droit annuel (~15 euros) pour rester dans la liste.
Je pourrais aussi acheter une place de port mais ce n'est pas donné (je sais que c'est une forme de location et pas une vrai propriété).
Pour mon transportable je n'ai ni remorque ni bagnole assez puissante pour tracter. Donc il me faudrait mettre sur la table quelques euros pour cela (~10000 euros pour une remorque d'occase et une bagnole d'occase).
N'ayant pas besoin de voiture au quotidien je n'ai pas envie de mettre de sous la dedans pour l'instant. Et puis avec la zone atlantique sur laquelle je suis il y a un beau terrain de jeu.
Mon souhait c'est de naviguer plus souvent et en mer et de pouvoir accéder facilement au bateau pour cela et pour bricoler.
N'ayant pas de place ou stocker le bateau à terre j'ai plus envie d'une place de port facilement accessible.
J'avais trouvé un article de 2010 sur le sujet des places de port.
lexpansion.lexpress.fr[...]48.html
Il évoque ce qui est dit précédemment dans les messages : vieillissement des possesseurs de places, moins d'entrées des plus jeunes faute de sous et donc sans doute un mouvement inverse dans quelques années.
En attendant là ou je suis les places ne sont pas encore si dispos que cela sauf à mettre du cash sur la table.
Il n'y a rien de pessimiste à ce sujet mais du réalisme.
Avoir un bateau (sauf passion dévorante auquel cas on sacrifie tout) c'est se payer une danseuse. C'est un luxe.
Se pose aussi la question qui n'est pas évoquée (ou bien indirectement par la désaffection des enfants par exemple) c'est de trouver des équipiers d’où mon choix d'un petit bateau même si je sais que l'on peut manœuvrer seul une grosse unité.
En attendant ce qui me guide c'est "mieux vaut tenir que courir" ou bien "plutôt des remords que des regrets".
Ce qui rejoint l'un des posts ci dessus : mieux vaut naviguer un peu maintenant que d'attendre plus tard.
J'ai déjà trop attendu alors vogue la galère.

24 août 2016
0

Ben, je suis en train de voir pour que quelqu'un utilise la place pendant mon absence mais il faut que le bateau soit à mon nom et donc cela demande une bonne relation de confiance ...

06 déc. 2016
2

Moi j'ai 27 ans, pas beaucoup de sous mais beaucoup d'envie de rester en lien étroit avec la mer, les bateaux et la voile, du coup j'ai pas de voiture et je veux pas acheter d'immobilier, mais j'ai un bateau acheté pas cher avec lequel j'ai navigué cet été et sur lequel je veux faire des travaux cet hiver.
En attendant je bosse et je me fais 2 trajets de 250km tous les week-end en stop ou en bus pour aller le voir et avancer un peu, et c'est mon plaisir.
Je comprends complètement que ça convienne pas à tout le monde, c'est un choix de vie un peu extrême pour le moment.
.
Pour la place de port, je m'en fais pas : ma joie c'est de pouvoir bouger, n'ayant pas d'attaches fortes quelque part, donc aller dans un nouveau port si je trouve du boulot ou autre chose à y faire, et chercher une solution localement pour vivre à bord, dans l'idéal. En ce moment, à Marseille, n'ayant pas trouvé de solution dans mon budget pour me garer, je suis resté là où j'étais, dans l'Hérault, et je vis à terre en coloc. C'est contraignant mais temporaire.

Une place à l'année, difficile à obtenir donc à laquelle on tient beaucoup, et qui fixe quelque part pour longtemps (e récit de svacthelo est un cas d'école !), ça ne m'intéresse pas pour le moment. On verra si un jour j'ai un CDI et des enfants ;)

07 déc. 2016
0

Bravo Ptit Gars ! Tu me rappelles des souvenirs ! à 25 ans j'ai décidé que vivre loin de la mer n'était pas pour moi et suis descendu dans le Midi (pas pu trouver un job en Bretagne ou en Vendée). A 26 ans j'ai vendu ma voiture pour racheter un Sangria (et une moto 125cc pour mes déplacements). Depuis j'ai toujours privilégié mon bateau à ma maison (pas facile à gérer sur le plan conjugal, d'où le nom "CASUS BELLI" de mon précédent bateau...). C'est toujours vrai aujourd'hui avec 30 ans de plus. Bonne chance et vis ta passion et tes rêves ! :pouce:

07 déc. 2016
0

Concernant l'attractivité des ports les cartes vont etre rebattu lorsque l'acces à la Bretagne sera reduit de 3/4h a partir de Juillet 2017 . Il sera plus rapide de venir à St Malo de Paris que d'allé à Deauville et il y aura davantage de trains le WE .

Les ports se préparent d'ailleurs a ce nouveau afflux .

Donc les choses sont variable d'une region à l'autre ,d'un port à l'autre ici dans mon port , en 2015 108 inscriptions , en 2016 130

07 déc. 2016
2

La question reste de savoir si les plaisanciers parisiens rejoignent leur bateau plutôt par le train ou en voiture!
Dans un cas comme dans l'autre, je doute fort que la Bretagne devienne plus proche en termes de durée de trajet que la côte normande qui est, en gros , à deux heures de route.

07 déc. 2016
0

Oui, c'est amusant de lire ses parcours un peu "atypiques", surtout en superposant sa propre voie "conventionnelle" : étude + mariage + enfants + maison, puis après 45 ans, bateau et liste d'attente..
Est-ce un renoncement de rêves de jeunesse ? Ben, pas complètement, déjà la passion de la voile peut se faire par une découverte plus tardive (c'est ce qui m'est arrivé), par contre le renoncement à la vie près de la mer, ça oui c'est bien une obligation pour trouver du boulot et ce n'est pas un élément positif.. Du coup ces choix de jeunesse de vivre sa passion, peuvent parfaitement se justifier, tant que l'on reste conscient qu'il y aura une part de renoncement derrière..
Avoir une maison c'est super, profiter d'une maison près de la mer qu'a partir de l'age de retraite ça a quand même un petit gout amer pour moi.. Le seul truc que je n'arrive pas encore à décider c'est Bretagne sud ou Med , il faudra bien trancher...

07 déc. 2016
1

oh je pense que tout depends ce que l'on inscrit en priorité en haut de la page ....

perso j'ai tronqué ma voiture pour un voilier et un velo , j'ai démissionné de mon boulot parisien pour revenir en Bretagne , et mes "reves" de jeunesse se sont concretissé a partir de ma jeunesse et cela ne m'a pas quitté ...

c'est un choix ...perso pas question d'attendre le lendemain pour realisé "mes ,nos reves" cela a été ma philosophie

07 déc. 2016
0

... si la question m'était adressée, sentimentalement j'aurais choisi la côte Atlantique, idéalement la Bretagne sud (des origines maternelles vers Auray). D'un point de vue exclusivement climatique j'aurais choisi le Midi. Je n'ai pas réussi à trouver du boulot en Bretagne, et le Midi me permet en effet de naviguer toute l'année.

07 déc. 2016
0

Et entre Bretagne ou med, tu as choisi le sud.. C'était pour naviguer le plus longtemps sur une année ?

07 déc. 2016
0

Zeebruges en Belgique:
- plein en 2008, liste d'attente modérée
- 85 places libres à présent

07 déc. 2016
0

Bonjour,
Est-ce que par hasard tu as une idée de l'ordre de prix au port de Zeebruge ? Et est-ce que tu sais s'il reste des disponibilités à Nieuwpoort (je pense que non d'après leur site web) ?

07 déc. 2016
0

www.rbsc.be[...]d.dhtml

Il y a plusieurs clubs qui gèrent la marina à Zeebrugge. À Nieuwpoort aussi je crois. Le RBSC est le plus grand à Zeebruges.

24 fév. 2017
0

Bonjour. Comme je l'avais évoqué sur une autre discussion, la gazette des communes avait il y a quelques années alerté les collectivités locales qui gèrent des marinas sur la baisse des demandes de places de port dans les années à venir et sur la nécessité d'anticiper ( c'est l'argent du contribuable et cela explique sans doute qu'elles n'ont rien changé....). En effet, la revue expliquait que 50% des propriétaires avaient plus de 50 ans et que 30% avaient plus de 70 ans...et que les attentes des nouvelles générations n'étaient plus les mêmes (avoir son propre bateau n'est plus un objectif). Mon message avait provoqué diverses réactions dont certaines pas des plus courtoises. Pour conforter cette perspective, je vous invite à lire Voile Magazine du mois de Mars 2017, qui parle " de files d'attente dans les ports qui fondent comme neige au soleil". Certes quelques marinas resteront très recherchées en raison de leur emplacement stratégique, mais ce qui était un vrai casse tête par les années passées va devenir beaucoup plus facile. Cordialement.

24 fév. 201724 fév. 2017
0

Chouette.
Le truc idiot, c'est que manifestement la population des plaisanciers de Bretagne Sud est considérablement moins âgée que celle du reste de la France vu que l'effondrement des délais sur les listes d'attente est tout sauf là. :-)

24 fév. 2017
1

Essai d'avoir une place à Grandville , St Malo, St Cast le Guildo, ST Quay-Portrieux .....tout ça c'est en Bretagne Nord.
Brest, mais c'est en mer d'Iroise.

24 fév. 2017
0

j'ai l'impression que cette réalité existe en partie en Manche
mais je ne crois pas, ou du moins pas du tout dans la même mesure, dans les coins plus recherchés comme la Bretagne Sud et la méditerranée

24 fév. 2017
0

Roscoff aussi?

24 fév. 2017
0

Port Saint Louis du Rhone: inscrit sur la liste en septembre 2015, place attribuée en décembre 2016. Bon maintenant il faut que je me bouge le c.l pour finir le refit du bateau parce que pour l'instant c'est une coque vide même pas repeinte. Je ne pensais pas l'avoir si rapidement, je pensais avoir encore 1 an pour finir tout

24 fév. 2017
0

la lente fonte des listes d'attente .... j'ai eu une proposition
en janvier pour une bouée dans le golfe du Morbihan .
suis inscrit depuis 2008.

24 fév. 2017
0

Un port du Bassin d'Arcachon : inscrit en... 1984. Arrivée prévue, vraisemblablement, en 2018. Depuis deux ans, obligation de confirmer sa demande d'AOT à la fin de chaque année (10 € par courrier, gratuit par le Web). La liste d'attente est conséquente mais pour Arcachon c'est bien pire.

25 fév. 2017
0

Gruissan : 7 ans d attente...
Quand il m ont enfin proposé une Place...j avais vendu mon voilier un mois avant...
vu le tarif pratiqué, j'étais bien content d avoir vendu mon voilier...et je le suis toujours .

Quand le prix des places baissera, je rachèterai peut être un voilier...en attendant, je loue à l'étranger.

25 fév. 2017
0

et dans mon port(rade de Lorient) cette année la demande de places par rapport à l'année precedente a augmenté de 30%

25 fév. 2017
0

Je m'y verrai bien dans cette rade, idéalement placée, en face Groix pour la balade à la journée.
Tu tournes à droite les Glénan, l'Odet, Quiberon et ensuite Douarnenez , Brest....
Tu tournes à gauche, les iles...
En tout cas ça me plairait mieux que la Vilaine et ses contraintes!

25 fév. 2017
0

Oups!

25 fév. 2017
0

@Calypso : Waouh ! Il y aurait une explication ?

25 fév. 2017
1

Quiberon à droite...???

25 fév. 2017
0

c'est certains que c'est idéalement bien situé pour naviguer

25 fév. 2017
1

Je croyais que les voiliers au port ne naviguaient jamais ???
:oups:
Enfin, c'est ce que j'ai lu sur Hisse et Oh !?
:tesur:

Alors pourquoi choisir un port "idéalement bien situé pour naviguer" ?
Ces plaisanciers m'étonneront toujours...

Ou sont ils de sérieux plaisantins ?
:mdr:

25 fév. 2017
0

Je viens d'obtenir ma place à Port de Bouc (12m x 3.80m) après 4 ans d'attente.

25 fév. 2017
0

Mon bateau est a port de bouc, k464 un sun fizz nommé epsilon , derriere l ancienne criée

01 avr. 2017
0

bonjour, je viens egalement d'avoir une place a port de bouc et l'occuperai en mai (attalia 32)

25 fév. 2017
0

Nous cherchons indifféremment, une place au ponton ,sur l'île de ré, noirmoutier,les sables...etc , si quelqu'un sait ou il y' a un emplacement.
Merci.

06 mar. 2017
0

Bonjour Matsyl,
j'ai une place à vendre à port olona de 8.50x3m- quelle lg ton bateau ??

07 mar. 2017
0

Il y a souvent des places qui se libèrent au Port de Morin, à Noirmoutier, mais ça limite dans le choix du bateau.

09 mar. 2017
0

Moche... oui et non.
Les abords du port sont agréables. En revanche, il faut aimer le calme...
Autre avantage, il n'est pas cher.

07 mar. 2017
0

@La Contrie, merci pour le tuyau mais...
Ce port est assez moche, pas très pratique, c'est vraiment juste un parking à bateau. La seule vie que j'y ai vu, ce sont des centaines de moustiques agressifs !
:tesur: :lavache:

25 fév. 2017
0

Cool moi il me reste plus de trois ans alors

26 fév. 2017
0

si j'en crois les infos du port pour mon renouvellement de contrat pour la saison à venir , il ne me reste plus que deux ans avant d'obtenir le saint Graal !

26 fév. 2017
0

Hello
Vous faites quoi de votre bateau en attendant le ST graal ?

26 fév. 2017
0

@ noonemy 13

"Vous faites quoi de votre bateau en attendant le ST graal ?"

j'ai un contrat saisonnier dans le même port mais sur bouée ! et l'hiver sur un chantier !

26 fév. 2017
0

inscrit en 2010 à la liste d'attente pour le mouillage en baie d'Hendaye (gérée par l'armée, puis maintenant par la communauté de communes si j'ai bien compris).
86e en 2010
106e au 10 janvier 2017.

de l'autre côté de la frontière : inscrit en septembre 2014, place en mars 2015.

26 fév. 2017
0

Pour le port de Saint Mandrier dans le Var, j'étais le numéro 760 sur la liste d'attente et 18 ans plus tard j'ai été numéro 1....et je suis allé à la capitainerie refuser la place (c'était presque :"j'ai un fou dans mon bureau!!"); pour mon 38 pieds c'était il y a deux ans environ 4150 euros à l'année mais mon bateau qui a hiverné en Tunisie et qui hiverne maintenant dans les Sporades du nord en Grèce va y rester...toujours -je paye 1200 euros par an tout compris pour 9 mois au sec dans un chantier familial dans lequel les services sont bien supérieurs à ceux que l'on trouve en France-

06 mar. 2017
0

Mon bateau est au sec dans un chantier naval familial tout près du port d'OREI situé au nord de l'île d'Eubée, en face de la sortie du golfe de VOLOS. Voir le lien ci-dessous :
dimstef.gr[...]/

06 mar. 2017
0

Peux tu me donner l'adresse de ton port dans les Sporades ....mon bateau est actuellement au port de Saint Mandrier .....4500 euros à l'année...

26 fév. 2017
3

Bonjour.

Je vais me permettre de donner mon humble avis sur ce point particulièrement complexe.

Tout d'abord, l'activité de la plaisance comme tant d'autres, dépendent d'abord du pouvoir d'achat moyen des habitants d'un pays qui possède des côtes.

Lorsque une situation économique comme celle que nous connaissons depuis 2008 s'installe, des tas de spécialistes se relaient dans tous les médias pour nous expliquer l'unique vérité, hors, il est toujours aussi très délicat de connaitre le futur.

Tout est cyclique, et en effet, la crise économique a paupérisé de nombreuses populations comme en Espagne, au Portugal, en France, et la plaisance n'échappe pas à ce phénomène.

Le bateau est la première chose que l'on vend en cas de coup dur, et la vente des bateaux neufs fluctuent avec la confiance que les gens ont dans l'avenir.

Un chiffre tout de même, les vente d'unités très grandes et très onéreuse se porte parfaitement bien....

Nous pouvons toujours discuter de diverses prédictions, cyniques, optimistes, défaitistes..... mais la réalité c'est que personne de sait ce que notre mode de vie et notre économie seront dans 10ans et plus.

Dans mon activité professionnelle, je croise un nombre de start up lancées à 95% par des jeunes, le chiffre est exponentiel, je suis bien incapable de dire si ce modèle économique est pérenne dans le temps, mais c'est un exemple du changement radical des habitudes.

J'ai 43 ans, j'ai vu mes parents travailler toute leurs vies pour le même employeur, rester ensemble jusqu'à la retraite, toucher une retraite....

Ce format de vie est en train de se métamorphoser à grande vitesse, et très forts sont celles et ceux qui sont capables de savoir comment sera notre société dans 10 ou 20 ans.

Pour revenir à la plaisance, les constructeurs de bateaux travaillent à simplifier la voile pour le plus grand nombre, c'est leur challenge.

les futurs bateaux seront peut être à la portée de toutes et tous, et le système que nous connaissons aujourd'hui sera bousculé par les nouvelles pratiques.

Le temps des cycles changements sociaux ne se comptent pas en année, mais en décade au minimum.

La mer restera toujours 80% de la planète et un espace de liberté qui fera encore rêver les gens dans des décennies .

Ensuite ça sera l'espace, mais qui sera encore là pour le voir....

07 mar. 2017
0

"Ce format de vie est en train de se métamorphoser à grande vitesse, et très forts sont celles et ceux qui sont capables de savoir comment sera notre société dans 10 ou 20 ans."
Très bonne analyse. J'y apporte une nuance. Dans les faits il est assez facile de prévoir ce que seront les modes de vie (et donc les nouveaux besoins des plaisanciers) à 10 ou 20 ans. Nous ne sommes surpris par le changement que parce que nous avons décidé de ne pas le voir. Nous voyons parfaitement les choses se dessiner mais quand le présent est confortable nous trouvons toujours de bonnes raisons pour ne rien changer.
Vu à rebours, l'exemple des ports est lumineux. Endormis sur l'oreiller des listes d'attente, ils n'ont rien modernisé de leurs méthodes de gestion et de leurs services, comme si les choses étaient de toute éternité. Et pourtant, nous savions parfaitement prédire il y a dix ans l'évolution de la demande de places de port compte tenu de la démographie des plaisanciers et de la diversification de leurs besoins. Malgré cette évidence, aucune action d'adaptation à ces changements majeurs n'ont été lancé. Conclusion, l'avenir à moyen terme (10/20 ans est parfaitement visible mais comme tous les changement il dérange le confort des habitudes acquises.

26 fév. 2017
0

C'est sûr à la portée de tous ils feront des bateaux en infusion à 100 euro le mètre et il sera Noël tous le jours.
Pour l'instant les bateaux d'occasion ne se vendent pas et le
Sunfast 3600 equipé est à plus de 200'000 Euro.

26 fév. 2017
0

pour répondre à noonemy,
première année, a sec au chantier de la mède (horizon marine).
deuxième année, à flot à Martigues en passager au CVM (220 euros par mois)
troisième année , en voyage d'un an avec le bateau.
quatrième année, retour chantier de la Méde.

pour Epsilon, nous sommes voisin, il m'on attribué la place K461.
Pour l’instant le bateau est au sec le temps de finir trois bricoles, on verra ça au printemps...

06 mar. 2017
0

Bsr
Tu est mécanicien Marine ?

06 mar. 2017
0

demande formulée en 2010 pour un45 pieds à martigues ferrieres, en 2014 je suis premier sur la liste d'attente, place attribuée début 2017 !!! super

06 mar. 2017
0

Bsr
Pour la modique sommes de ?
Merci

06 mar. 2017
0

En rapport avec la liste d'attente pour places de port. Je pensais ce problème crucial mais commence à me rendre compte que ma façon de naviguer ne la rends pas vraiment obligatoire.
Je ne sais pas si c'est le cas de beaucoup ici mais je cumule le faut d'être dans la vie active, d'habiter loin de la mer et de ne pas trop aimer aller deux fois au même endroit. Donc ce qui se met en place tout doucement est que soit je bosse et la peu importe que le bateau soit à l'eau ou au sec car je vais pas faire des masses de km pour faire un rond dans l'eau. Soit je prends des vacances et alors dans ce cas je pars le plus loins possible, laisse le bateau loin de mon port d'attache pour finir par le ramener à mon port d'attache en fin de saison quand il commence à faire froid et que de toutes façons il y a du boulot à faire dessus. Donc hop hors de l'eau à ce moment la. Donc une place de port à l'eau a dans mon cas moins d'utilité que je pensais au début.

06 mar. 2017
0

qu’en est il chez vous des places de port et liste d’attente ?
chez moi, Courseulles sur mer,ouistréham,dives sur mer on voie de plus en plus de place dispo chaque saison !
Et pas de liste d’attente.mais ché le nord.

06 mar. 2017
0

Une fois passé le nord Cotentin çà se complique (Granville, Saint-Malo, Saint-Cast).

06 mar. 2017
0

reponse à nooemy :
3000 e / an + 300 pour une sortie sur zone carénage
avant j'ai été à port napoléon, à flot, 7600 / an
et puis à navy service à terre 3100 e/an y compris un gruttage /an

07 mar. 2017
0

Ca bouge quand même!
En liste d'attente sur plusieurs ports, j'ai eu en 5 ans des propositions pour:
Port Napoléon (à flot)
Port Gardian
Port de Bouc
Martigues et Séte
Il y a 3 ans j'ai vendu mon bateau sans le place et le nouveau proprio a eu une place en 2 mois ( Agde)
Il y a 2 ans, un ami a acheté un bateau neuf, aprés 2 mois sur une place "chantier" il a eu une place définitive (Agde)

07 mar. 2017
0

Merci Alain
Pour mon 23p cela sera moins chère !

07 mar. 2017
0

Pour info place 8.50 x 3 m en vendée à port Olonna dispo à la vente(amodiation, reste 11ans)
Si çà peut aider!!!! moi ça me permet de rajouter au bout pour mon prochain bateau..............

(voir dans les annonces)

10 mar. 2017
0

Fin de la proposition = c'est vendu

Bon courage pour vos recherches

07 mar. 2017
0

Sur La Rochelle, depuis extension, la liste semble assez fluide... Nous avons même eu le plaisir de choisir notre place.

07 mar. 2017
1

Bonjour à tous,
Pour pratiquer le SPF (sans port fixe) afin de changer régulièrement de coin de nav, je peux dire pour les avoir côtoyé de près que certains ports pratiquent le passe-droit ce qui rend leur liste d'attente complètement pipeau en privilégiant systématiquement les pros (vendeurs, loueurs) ou les gros bonnets du coin qui casquent bien ! Une certaine compagnie du Morbihan est bien placée dans ce top de l'opacité assumée. Comme par hasard, bien souvent y a plus de transparence quand c'est une gestion municipale ... et c'est aussi moins cher ! Quand tu vois que cette compagnie se paye un stand à chaque salon ( jusqu'à Dusseldorf ), y a pas à chercher loin pour comprendre leurs tarifs !
Un port à sec bien géré (eau, électricité, sanitaires, dormir à bord) pour la basse saison avec un peu de ponton à la semaine en visiteur selon besoin entre deux séances de nav donne : moins cher au total sur l'année, moins d'anti-fouling (une seule couche/an), bateau préservé car nettement moins d'humidité et si bien stocké, zéro risque si coup de vent.
Evidemment, c'est pas fait pour les ventouses ...
A +

07 mar. 2017
2

Pas de risque de coup de vent !!!!!à bon? Pourtant, dernièrement Zeus à fait dégringoler quelques voiliers de leur ber.....
Le port de La Rochelle tient salon à Paris et à Düsseldorf, on ne peut pas dire que leur liste d'attente soit opaque.....il faut dire qu'elle est payante.....et une place de port sera toujours trop chère..
:alavotre:

31 mar. 2017
0

Cela aurait pu aussi être dans le fil d discussion des étrennes.

www.leboncoin.fr[...]770.htm

01 avr. 2017
0

La Laïta c'est très joli mais j'ai toujours pensé que l'accès est galère avec un quillard GTE entre barre, forts courants, faibles profondeurs, bancs de sable imprévisibles...
Me gourje ?

01 avr. 2017
0

Bonjour la capitainerie de Saint-Cyprien nous avait annoncé à peu près 20 à 25ans d'attente. Et au même moment là capitainerie de canet en Roussillon nous a eu une place pour le même bateau au bout de 2 semaine après la demande, en s'excusant du retard parce-que le MDP avait pris une semaine de congé.
Le bateau fait 12,40m sur 3,77 . C'était en mai 2016
Je pense qu'il y a des port qui pratique honnêtement leurs job et d'autre un peu moin
Les 2 ports se trouve à 10km l'un de l'autre .

01 avr. 2017
0

bonjour,autre info port grimaud a des places disponibles...

01 avr. 2019
1

attention a partir du 01/04/2019 électricité a arzal camoel devient payante prix en fonction de la longueur du voilier et si on vis sur le voilier

01 avr. 2019
0

C'est le cas à Carnon pour tous les bateaux de plus de 8m...prise avec cadenas, 700 kW par an compris dans le forfait annuel qui a pris 45€... :heu:
De plus, je viens d'être informé que la passe s'envase....pas plus de 2m de tirant d'eau...
Pourrons-nous sortir cet été par basse mer.... :mdr:

02 avr. 2019
0

Ouistreham il y a 10 ans 3 ans d'attente aujourd'hui 150 places de libre, dives cabourg et bien d'autres idem.
Dans le golfe du Morbihan selon les statistiques il y a fort à parier que des places seront libres dans les 3 à 5 ans.
C'est effectivement le reflet d'une perte de pouvoir d'achat qui , d'après moi, ne va pas s'arranger.....

02 avr. 2019
1

A La Rochelle , je me demande si ce n'est pas la même chose , même si officiellement il y a quelques mois d'attente selon la taille du bateau .

02 avr. 2019
0

J'ai fait une demande à La Rochelle pour un 38' en janvier 2018.
Rang au départ dans ma catégorie : 135.
A ce jour: 44
La gestion se fait sur le site WEB.
La vitesse d'avancement dans la liste est très variable.

02 avr. 2019
2

bonsoir pour vous dire que les liste d'attente c'est vraiment du pipo car j ai bien l impression qu'il y a des passe droit je l ai vu sur le port d arzal un mes qui a vendu son voilier et a en a racheter un autre plus grand la capitainerie lui a dit on va vous trouver sa rapidement pour moi il y a des passe droit dans les port

02 avr. 2019
0

Ben moi je vend mon x-37 avec la place au vieux port de marseille

02 avr. 2019
2

Voilier transportable sur remorque.
Délai: nul.
Frais de port: nuls (ou plutôt remorque amortie en deux ans).
Distance pour aller bricoler dessus: 10 mètres.
Risque d'osmose sur la coque: nul.
Intérêt de "caréner" chaque année: nul.
Bassin(s) de navigation: le monde entier, jusqu'à la moindre flaque d'eau douce.
Temps pour passer d'Atlantique à Méditerranée et inversement: 12 heures en prenant son temps ?

02 avr. 2019
0

Il faut aouter les frais de maintenance du véhicule tracteur...
Plus le permis E souvent indispensable...et selon la taille grue pour la mise à l'eau. mais il est vrai que dans les petites tailles et petits poids...c'est le top. :pouce:
Faut être jeune quoi... et c'est pas donné à tout le monde... :mdr:

03 avr. 2019
0

Le véhicule tracteur me coûte moins cher à faire rouler et entretenir qu'une voiture ordinaire (pick-up 4x4 qui a 11 ans: tout se fait soi-même et 350.000 km d'espérance de "vie"), la mise à l'eau et la sortie d'eau de mon voilier de 2 T se fait sans la moindre grue (et en 5 mn sans effort) mais avec un treuil électrique monté sur la remorque, et j'ai 54 ans (mais j'ai un ami en voilier transportable qui en a 68).
Non, il faut juste avoir de la jujotte pour trouver les astuces qui rendent tout cela facile, sans danger et sans fatigue.
Au prix moyen d'une place de port, ça vaut la peine de se remuer les neurones mais, là aussi il est vrai, ce n'est pas donné à tout le monde, selon certaines rumeurs persistante... ;-)

06 mai 2019
0

ok quel bateau as tu? ça ne doit pas être un quillard...mais ca m'interesse...

02 avr. 2019
0

Il y a de la place à Saint Cyprien (Méd.), voir le site web du port. Après, il y a un pont tournant à passer, un TE limité, trop de vent ou pas assez. Mais on est à deux pas des criques de la Costa Brava, de Collioure, et pas si loin des Baléares.

02 avr. 2019
0

pour quelle gamme de prix surtout ?
Parceque ne nous le cachons pas le problème est là, j'ai des places toute taille en un claquement de doigt mais pour 1700€/mois les 12m....

0

Je vais rendre ma place à Port Camargue, je reste aux Marquises, marre de toujours payer des taxes et des taxes !!

03 avr. 2019
2

Des places il y en a selon la consistance de ton porte feuille. Entre 6000 et 11000 /an pour 12m en Méditerranée Est d’une part et d’autre part selon tes affinités avec la capitainerie ou son microcosme. Les listes d’attente c’est de la foutaise. Ça fonctionne au relationnel. Comme dans de nombreux domaine d’ailleurs. C’est la rareté de l’offre qui provoque cela.

03 avr. 201903 avr. 2019
0

sinbad 13 a tous résumé

tout est dit
le sujet est clos
car j'ai la solution

faire du bateau a terre ou la machine a .....

j'ouvre un post en taverne pour explication

03 avr. 2019
0

demande de place à Martigues Ferrières en décembre 2017.

Place obtenue, pour un Dufour 29, en mars 2019.

Les habitants de Martigues sont prioritaires (port géré par la SE mixte de la ville).

En décembre 2017, j'étais 20ème sur la liste dans ma catégorie (mais 8ème du fait d'habiter Martigues).

En février 2019, je suis passé 2ème, puis une attribution de plusieurs places disponibles a fait que mon voilier est à 3 min de chez moi, dans un cadre agréable. (1500€ par an)

J'avais abandonné la voile en 1996, (raisons familiales), quand j'ai voulu m'y remettre en 2017 j'ai cherché une occasion avec place au port, sachant combien ce problème pouvait être épineux.

Pour résumer mes recherches:

dans beaucoup de ports de la côte languedocienne il est possible de récupérer la place, avec le bateau vendu. (mais c'est une tolérance, rien d'obligatoire). Ca marche jusqu'à Port Camargue. (et à l'ouest de PC)
Pas mal de bateaux intéressants à Port Camargue, j'ai failli craquer, en attendant une place plus près de chez moi.

A Fos sur mer c'est également possible, mais le Maire doit donner son accord. Il faut se fendre d'une lettre, attendre l'accord dudit Maire, et enfin réaliser la vente.

A Port de Bouc, liste d'attente, mais tolérance (on achète un bateau, on fait la demande de place, on peut rester etc. Faut aller sympathiser avec la capitainerie + tout le toutim)

Ensuite, ça devient de + en + cher et de + en + difficile.

Tout ceci pour un bateau d'occasion avec place.

07 avr. 2019
0

Péter du casque, c'est quand même moins drôle d'habiter dans son jardin que sur son bateau sur l'eau, non?

08 avr. 2019
0

En général tu habites dans ton bateau quand tu en fais (quand tu navigues en fait...)
Le reste du temps, pour la plus part d'entre nous, on habite dans une maison, sur la terre...
Du coup dans ces moments là (qui représentent 95% de temps en moyenne voire peut-être plus), que le bateau soit sur une remorque, sur chandelles ou sur l'eau, bah tu t'en cognes un peu, tu vois.

Perso si mon bateau était dans mon jardin, il y a des chances que je préfère habiter dans ma maison, après j'dis ça, j'dis rien...

08 avr. 2019
0

?????
:doc:

05 mai 2019
0

Pour un 8m
Le Havre : 24h par mail
Dives : 1 semaine par courrier

05 mai 2019
0

port leucate place dispo

05 mai 2019
0

port leucate place dispo

05 mai 2019
0

Quelle taille ? Quel prix ?

05 mai 2019
0

Ouistreham 150 places de libre dives plein de place libre au mouillage à cabourg idem!
Les ports de la Manche nord se vident!!!

05 mai 2019
0

a Ouistreham , quand les officiers de port qui gèrent les écluses respecteront les plaisanciers , peut être que les choses changeront .ces gens là n aiment pas la plaisance , il n y a que les pros qui comptent pour eux

06 mai 2019
0

Il suffit de les envoyer chier une ou deux fois , après on est tranquille!

05 mai 2019
0

A Perros Guirec la municipalité a supprimé un ponton car il était vide !!!

05 mai 2019
0

Le mythe des anneaux inaccessibles se dégonfle.
La location, le changement d'époque et l'âge du capitaine explique ce phénomène

05 mai 201905 mai 2019
0

Peut-être que ça commence à bouger, et effectivement il y a eu une période d'age d'or pour les gestionnaires de ports. Mais pour l'instant on ne voit rien au niveau des ports "prisés".. Le seul changement ce fut les ventes de voiliers d'occasions avec reprise de place possible, mais c'est resté ponctuel et confidentiel, surtout en med...
Ce serait quand même incroyable qu'on arrive à une situation avec des ports qui gardent des listes d'attentes de 15 ans et d'autres qui gardent des places vides ..

05 mai 2019
1

Pour la location, personnellement je préfère un petit chez moi que qu'un grand chez les autres, pour les places en Bretagne, c'est encore compliqué!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer