Lignes de vie

Après avoir lu sur le fil les différents accidents survenus ces derniers temps , j'ai fait un essai sur mon bateau. Effectivement si quelqu'un tombe a l'eau malgré les lignes de vie, il va resté accroché au niveau de la flottaison, et le plus souvent ce sera sous le vent avec le bateau a la gite je n'ose pas imaginer !
Avez vous des astuces pour éviter ca ?
Mes lignes de vie sont tendues entre les taquets avant et arrière. Mes longes de sécu font 2M.
@+
Alain

L'équipage
09 août 2010
09 août 2010
0

Mon avis
Installer 1 cadène de chaque côté à l'arrière du rouf, et frapper la sangle entre ce point etles taquets de l'avant (s'ils te permettent d'aller jusqu'au bout)
Raccourcir Ta longe à 1m ou s'équiper de la double longe: 1m fixe et 2m élastique.
En dehors de ça, une cadène au milieu dès la sortie de cabine, 1 cadène au pied de mât, et une vers le poste de barre.
Je navigue souvent seul et sui déja passé à l'eau dans ma vie.
Un conseil, habitue toi à te déplacer avec ce système c'est plus facile ensuite quand tu y es...dans le caca !
J'oubliais, ignores ceux qui se moquent!

Christian ;-) ;-)

09 août 2010
0

un oubli
Les sangles doivent passer à l'intérieur des haubans

Christian :-)

09 août 2010
0

Oui c'est le système recommandé
en course au large par les règles ISAF et appliqué par les concurrents de la Transquadra entre autres.

09 août 2010
0

Heu, je dirais plutôt à l'extérieur des haubans...
pour les lignes de vie.

09 août 2010
0

Non ils sont bien à l'intérieur des haubans
sur le roof.

09 août 2010
0

pour ma part
double longe ,une longue et une courte et je dans la mesure du possible j'utilise la courte .

Par contre pour allé à l'avant je me met toujours au vent et non sous le vent .

Et autre truc adopté : on met le harnais quand il faut mauvais alors j'ai un harnais integré à ma veste de quart avec la longe toujours installée et mise dans une poche ainsi je ne me pose pas la question de m'attacher pour allé à l'avant ça devient automatique et surtout instantané car souvent il faut faire vite.

josé

09 août 2010
0

j'ai l'impression
Que je croise plus de marins sérieux sur Héo que sur l'eau !!!

Christian :-p

09 août 2010
0

sans oublier
une ou deux cadènes fixées dans le cockpit.
Accessibles de la descente pour y fixer le mousqueton du harnais AVANT de sortir.
Avec la longe courte sur ces cadènes, on peut barrer sans se faire éjecter par-dessus bord.

09 août 2010
0

et s'habituer
à porter le harnais et se promener sur le pont avec longes et sangles SANS ATTENDRE l'arrivée du mauvais temps.

09 août 2010
0

J'ai navigué..............
.........de concert avec un luxembourgeois, qui avait sa ligne de vie dans l'axe du bateau.

Toujours attaché par tous temps y compris quand il rentrait se faire un café, en solo je pense que l'idée est bonne une fois l'habitude prise..........

09 août 2010
0

d'accord avec RACHID
d'être toujours attaché, surtout en solo et par tous les temps. question d'habitude.

Mais quand je vois le nombre de voileux sans gilet, on peut compter sur les doigts d'une main ceux qui mettent gilet ET harnais.

François

10 août 201016 juin 2020
0

En méme temps pilotedebord...........
.......perso je suis pas encore au point....
:mdr:

09 août 2010
0

loisirs nautiques
sur le loisirs nautiques de juillet 2OO4 il y a un article sur philippe poupon qui traite de la sécurité en mer

11 août 2010
0

parcours du combattant
Quand tu mets les lignes de vie a l'intérieur des haubans, pour passer il faut monter sur le roof, c'est presque plus dangereux , quand il y a des paquets de mer tu n'as plus rien pour te tenir, la main courante est trop basse.
Vous vous détachez la ligne de vie pour passer les haubans ou vous grimpez sur le roof ?
Merci pour les bonnes idées, je vais acheter une double longe et une sous cutale pour mon harnais, je ne savais pas que ca existait.
@+, je suis preneur de toutes les idées.
Alain

11 août 2010
0

Tout dépend ....
du plan de pont !

Perso, j'ai un roof court, donc au niveau du haubanage pas de problème, je passe par l'intérieur, de plus j'ai de solides et très enveloppants balcons de pied de mât.... ;-)

11 août 2010
0

c'est déjà ca
Il me semble que c'est déjà mieux que de tomber et voir le bateau partir ...

Cela dit, c'est vrai que d'être trainé sous l'eau ne doit pas être évident. Mais il nous pousse des ailes dans ces cas là :)

11 août 2010
0

Essaies ....
Même à vitesse réduite, tu nous diras après si les ailes t'ont poussé !!!! (quel ange ...) :=))))

Prévois quand même quelqu'un pour arrêter ton bateau et t'aider à remonter. Sans vouloir préjuger, après un petit bain de quelques minutes à t'échiner pour essayer de remonter sur ton bateau, tu verras qu'une main secourable te sera nécessaire.

L'essai bien encadré est la meilleure solution pour les indécis.

11 août 2010
0

Retournons la situation
Je te retourne la remarque, essai de sauter à l'eau et de rattraper le bateau à la nage ! :)

Je pense que c'est mieux d'être attaché, ca te laisse une chance, que ce soit dur ou pas de remonter sur le bateau.

En espérant qu'il y ait un autre mec sur le pont pour t'aider !

11 août 2010
0

mes cadènes
étaient acollées au roof.
Mais le passage à l'extérieur des haubans (entre les filières et les haubans) étant un peu scabreux par mer agitée (bateau léger de 8m) je passais à l'intérieur. C'est-à-dire que je posais le pied sur le roof comme sur une marche en tenant d'une main le bas-hauban, l'autre main tenant la longe du harnais pour éviter de me prendre les pieds dedans. Et je redescendais de l'autre côté.
Ce n'était pas très pratique mais, au final, moins risqué que de passer à l'extérieur des haubans. On s'habitue à cet exercice et, avec la mémoire des pieds et des mains, on le fait automatiquement dans le noir sans tâtonner.
Jê rêvais quand même de cadènes extérieures avec un passavant bien dégagé...

11 août 2010
0

A l'intérieur ou a l'extérieur
du haubannage ??? Cela n'a aucun sens, tout dépend du bateau.
Pour exemple, mes cadenes sont a la hauteur du liston, ce qui m'imposerais de faire le singe au dessus de l'eau si ma ligne de vie est a l'extérieur.
Dans tout les cas, toujours essayer de passer au vent quand on vas sur le pont.
Le must, une ligne de vie centrale, mais hélas souvent difficile a mettre en place.

Serge

11 août 2010
0

Disparu en mer
J'ai traversé de Calvi/Marseille en fin de semaine dernière, en pleine nuit le Crosmed a relayé un message de recherche d'un homme tombé à l'eau sur le trajet; la zone était beaucoup plus sud que nous mais on a quand même ouvert l'œil. L'homme avait dans les quarante ans. La mer était un peu houleuse mais pas dangereuse (fin de coup de vent)
C'est à la fois stupide et terrible de mourir ainsi.
Pour ma part je pose comme principe que la nuit c'est : Lignes de vie installées (à l'intérieur des haubans); pour chaque personne Gilet auto gonflable + harnais + une lampe flash, + on croche dans les lignes de vie avant de sortir du cockpit dont on ne sort qu'en cas d'urgence, sinon on attend le changement de quart.
Dans le cockpit il y a plusieurs points d'attache pour se crocher.
Avec l'enregistrement sur les logiciels de navigations des trajets, il est encore possible de récupérer quelqu'un tombé à l'eau s'il est équipé de son gilet et d'un moyen de signalisation même après 24 h dans une mer chaude comme la méditerranée.

11 août 2010
0

Intérieur des haunbans, ça dépend...
Même si je partage le conseil de faire passer les lignes de vie à l'intérieur des haubans, je ne l'ai pourtant pas réalisé.

Après avoir testé, au port, le passage par l'intérieur des haubans, en grimpant sur le roof (haubans à l'intérieur) avec la longe qui se coince, je n'avais comme solution que de me détacher pour me rattacher ensuite.
Pas évident, en matière de sécurité.

Donc, partant du principe qu'il vaut mieux un système pratique utilisable tout le temps sans rechigner, j'ai fait courir les lignes de vie à l'extérieur des haubans, et ma longe est courte.
Avec la ligne de vie à l'intérieur des haubans, je ne me crocherai pas systématiquement tellement c'est galère et c'est bien-là le risque.

En fait, tout dépend de la configuration du bateau.

12 août 2010
0

c'est aussi pour celà

qu'il faut deux longes :on accroche la seconde longe avant de decrocher la premiere

12 août 2010
0

a lire
si document lisible

12 août 2010
0

Une évidence
Bien sûr que le plan de pont définit le passage des lignes de vie...il serait idiot de rendre plus dangeureux une situation déjà délicate

Christian

:-p

12 août 2010
0

lignes de vie
En tout état de cause, les longes et les lignes de vie doivent impérativement empêcher de tomber en dehors des filières, sinon il est impossible de remonter en solitaire et certainement trés difficile en équipage réduit. D'autant que c'est généralement le skipper qui tombe à l'eau (souvent le seul à ne pas s'attacher). Je ne crois pas qu'il y ait de solution miracle.
Pour travailler en pied de mât je m'attache à l'anneau de tangon situé environ à 1,5 m de haut, à l'étrave sur une cadéne située en retrait de 1m. Par contre les déplacements entre ces points d'attache ne sont pas aussi bien sécurisés. Dans le cockpit 5 cadènes d'origine ( Etap ) dont 2 accessibles avant de sortir du carré.
J'ai vu qu'il existait des longes sur enrouleur sur le principe des ceintures de sécurité auto et issues des travaux dans le bâtiment, testées en compétition, mais je ne sais plus par qui.

12 août 2010
0

Drisse...
J'ai entendu parler de certains qui ont utilisé une drisse (spi je crois) pour s'assurer.
Je ne suis pas vraiment convaincu mais c'est peut être une idée á creuser. Combiné avec la ligne de vie par ex...

12 août 2010
0

....pour remonter ou pour ne pas tomber ?
La drisse pour remonter un MOB : oui (avec un palan frappé dessus).
Mais la drisse pour s'assurer, j'ai du mal à imaginer quand ça piaule. Déjà que par temps de demoiselle, elle a tendance à se coincer dans les barres de flèches ou les échelons du mat dès qu'elle n'est plus en tension... mais ce n'est qu'une opinion qui n'est basée sur aucun essai ;)
Quelqu'un à déjà essayer de s'assurer avec une drisse pour se déplacer sur le pont ?

Emmanuel (qui ne souhaite pas tomber et aimerai bien trouver un truc fiable)

12 août 2010
0

difficile à gérer, surtout..........
en solitaire ! ;-)

12 août 2010
0

lignes de vie
assurance de type escalade par un équipier avec ligne de vie pour ne pas partir sous le vent à la gite et drisse pour ne pas partir sous l'eau. l'équipier régle la tension de la drisse selon les besoins. Peut-être un peu lourd à gérer.

12 août 2010
0

Drisse...
Hello,

Je n'y avais pas pensé, mais le coup de la drisse n'est pas forcement idiot.
En effet, une drisse réglée à hauteur des filières devrait permettre de se balader un peu partout sur le pont sans risque de dépasser le niveau des filières et donc sans risque de tomber à l'eau.

Bon, dans la pratique, il faut voir ce que ça peu donner et ... attention aux nœuds autour du mat, il vaut mieux revenir par le même chemin qu'a l'aller ... ;-p

En ce qui me concerne, lignes de vie en sangles passées à l'intérieur des hauban, plan de pont oblige, mais j'avoue ne les utiliser que par mauvais temps et encore il m'est arriver d'oublier de m'atacher et j'ai bien failli le regretter.

Par temps de demoiselle, je vais librement sur le pont en n'oubliant pas l'adage "une main pour le bateau et une main pour soit"

A+,

12 août 2010
0

Heu...
Imaginons la drisse crochée au harnais, légèrement tendue, et le type assis dans son cockpit. Et empannage sauvage ! ça donne quoi ?...

Et si réglée pour aller à l'avant, au niveau du mat, le type va barboter dans l'eau.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (52)

le beau temps...

mars 2021