liaison chaine ancre

Bonjour,
En 2016 nous avons choisi d'installer une liaison chaine ancre en Inox Powerball. ce semblait être une solution fiable et performante.
Il y a quelques jours nous avons voulu démonter ce système et ce fut le croix et la bannière, résultat : l'axe retenant l'ancre est mort. la cause de ce "problème" est encore inconnue et ce n'est certainement pas lié à une utilisation intensive puisque les sorties ont été rare, de courte durée et toujours pas temps calme.
Donc au final nous envisageons sérieusement de changer de système de liaison chaine ancre et nous faisons appel à l'expérience du forum afin de savoir en définitive ce qui marche et ce qui ne marche pas! Nous avons 60 m de chaine de 12 et une spade de 30 kg pour un bateau en acier de 13 tonnes.
merci d'avance pour vos conseils.

Laurent

L'équipage
09 nov. 2018
09 nov. 2018
0

C’etait une WASI ?

09 nov. 2018
0

Oui c'est bien ça un WASI.

09 nov. 2018
3

"Tout savoir sur le mouillage" de Alain Poiraud. On le trouve sur Amazone. C'est une bible écrite par un homme exceptionnel. MM

09 nov. 2018
0

Malheureusement non, le livre est indisponible ....

09 nov. 2018
5

Pourquoi pas une manille !

09 nov. 2018
0

Je me suis un peu trop avancé j'en ai trouvé un d'occasion à vendre sur le site de la Fnac à 169 € :-D :-D

09 nov. 201816 juin 2020
0

La powerball Wasi est pourtant reconnue comme une des meilleures solutions... Pouvez-vous en dire plus sur cet axe : fêlé ? corrodé, autre ? une photo ?

C'est la solution que j'avais retenue pour mon ancre Spade de 25 kg, avant de renoncer et de faire confiance à l'énorme Kong déjà installée (en promo chez stf : www.stfeurope.com[...]07.html ).
A défaut, je regarderais la solution retenue par Alain Poiraud, qui consiste en une chape ACMO (faite sur mesure par acmo, pour un prix correct ).

Pour l'ancre secondaire, j'ai retenu la manille HR www.stfeurope.com[...]70.html

09 nov. 2018
3

Bonjour, la chape est une bonne solution mais il faut pas mettre des goupilles sur l'axe,soudure ou boulon à cause des efforts latéraux !

09 nov. 2018
0

Pas de fêlures apparentes, il y a un peu de corrosion mais c'est une piste. En tout cas il a fallut frapper fort pour faire sortir l'axe et celui ci est rayé sur le pourtour. c'est comme si la lumière avait "rétrécie" ou que l'axe avait "gonflé" ou alors qu'il y avait une ovalisation alors qu'il n'a pratiquement subit aucune réelles contraintes et passé très peu de temps dans l'eau salée.
comment fait on pour envoyer des photos?
merci!!

10 nov. 2018
0

Voici des photos

09 nov. 2018
0

OK : un problème pour le démonter, mais a priori rien qui diminuait la solidité de l'ensemble émerillon.
(pour mettre une photo, il faut envoyer le message, puis le corriger, et inclure le fichier).

09 nov. 2018
10

une manille haute résistance épicétou

09 nov. 2018
0

Bonjour

Emerillon Mantus marine

wwww.mantusmarine.com[...]-swivel

Disponible en France chez Uchimata

09 nov. 2018
4

moins on mouille plus il faut du matos sophistiqué ?
des centaines de jours dans mouillages de toutes sortes toutes latitudes toutes conditions avec manille et jamais de problème, c'est quoi le problème de la manille à part de se vérifier facilement et d'être sur qu'elle ne lâchera pas?

09 nov. 2018
0

Passage de l'ecubier?

1

Pas assez chère... :litjournal:

09 nov. 2018
1

Et il faut pouvoir effectuer le retournement rapide de l'ancre dans le davier aussi, chose pas vraiment facile avec une simple manille.

09 nov. 2018
0

si la chaine est bien orientée dans le barbotin l'ancre pose pas de probleme au passage du davier

09 nov. 2018
0

J'ai mis une manille en remplacement de l'émerillon tant décrié.
Je ne comprends pas le pb de retournement de l'ancre avec la manille? La mienne se positionne toute seule dans le davier à l'endroit comme avant...

J'ai une Kobra II

09 nov. 201809 nov. 2018
1

Ne pas comprendre un problème n'implique pas que celui ci n'existe pas.
J'ai déjà eu à faire avec des ancres qui ne se retournent pas seules, et c'est galère que d'être tenu d'y mettre obligatoirement les mains dans certaines occasions (vent fort, houle, ancre lourde, etc.) alors qu'on a d'autres choses à faire.

09 nov. 2018
0

J'ai pas dis que ça n'existait pas, j'ai posé une question avec un point d’interrogation et justement j'aimerais bien comprendre ... l'ancre est tirée normalement dans le bon sens, mais bon ça doit dépendre des ancres bien sur, il doit y en avoir de mieux équilibrées que d'autres...

09 nov. 2018
0

Plus que de l'ancre, cela dépend de la chaîne, me semble t il..
En tout cas, je ne prendrais pas ce risque avec une ancre de 30 kg.

09 nov. 201816 juin 2020
0

S'il y a une liaison à éviter c'est celle lâ

10 nov. 2018
3

C'est parce qu'elle était mal montée: direct sur la verge, à la renverse, sur une ancre bien enfoncée, ça force dans le mauvais sens...
Avec un montage correct, (manille pouvent tourner) c'est plus solide que la chaine.

2

Non. :non:

L'émerillon n'est pas sensé remplacer la manille, il a juste pour fonction de permettre la rotation de la chaine.

Ces matériels ont des notices de montage (devraient disposer de notices de montage...) qu'il suffit de respecter :
media1.svb-media.de[...]-28.pdf

10 nov. 201810 nov. 2018
3

Regarde sur les pontons la proportion d'émerillons montés correctement.

A vue de nez, pour moi, moins de 10%.

Ceci étant, sans émerillon, une ancre bien conçue (avec une verge créant un net déséquilibre lors de son passage dans le davier) se retourne d'elle-même à tous coups ce qui rend inutile le recours à un émerillon.

C'est un des critères qui m'ont fait choisir une Vulcan qui, comme la spade, plus chère, dispose d'un verge très courbe.

10 nov. 2018
1

Un émerillon est sensé remplacer une manille et être monté direct sur la verge...
De nombreux témoignages concernent ce modèle pris en défaut.

10 nov. 201810 nov. 2018
0

Vu : tu as raison. En cas de verge fixe (comme les SPADE), il est conseillé d'ajouter une manille.

N'empêche que bien trop de témoignages négatifs concernent ce modèle, et depuis des années, pour que je le choisisse (3 tonnes en latéral... )

10 nov. 2018
0

Il y a longtemps que je ne prends pas pour argent comptant ce que 90% des proprios de bateaux (ou des intervenants sur les forums) disent ou font : contrairement à ce que croient certains, la bonne pratique n'est pas le résultat d'un vote démocratique.

Quand j'ai acheté mon bateau, il y avait un émerillon Kong dessus (le plus gros modèle). Compte tenu de son état quasi neuf, et je l'ai monté sur la SPADE que je me suis achetée (on m'a fait une offre que je ne pouvais pas refuser...) sans même songer à l'essayer avec une simple manille... donc je ne peux pas dire si elle se retournerait ou pas.

10 nov. 201816 juin 2020
0

Voilà quelques photos

10 nov. 2018
1

OK. Rien qui entame la solidité de l'émerillon.

Est-ce bien celui prévu pour une chaine de 12 et une ancre de plus de 30 kg ?

10 nov. 201816 juin 2020
1

Photo émerillon monté avec manille 6 pans (pour éviter de s'ouvrir sur la verge lors de la renverse)

10 nov. 2018
4

Pratiquant quasi exclusivement le mouillage sauvage avec mon voilier de 16 tonnes , les marinas sont bien trop chères pour moi , j'ai trés assidûment lu ce qui pouvait s'écrire sur le sujet. Pour moi , 3 auteurs sortent du lot car ils apportent un regard nouveau étayé par l'experience , la reflexion et le calcul. Alain Poirot fut le premier à proposer une approche intelligente et les solutions qu'ils propose dans son livre sont toujours d'actualité et sa liaison chaine-ancre composée de 2 chappes articulées avec axes inox est à mon sens la meilleure et la plus logique... c'est la mienne depuis longtemps et je n'ai qu'à m'en féliciter... j'ai juste remplacé les goupilles par des écrous bloqués percés ... et goupillés. La matiére employée est du Duplex, un inox ultra-résistant à la corrosion par les ions chlore qui est LE PROBLEME en mer. D'ailleurs , on voit bien sur la photo que tu donnes qu'il s'agit précisement de ça sur ton émerillon wasi ( corrosion de l'inox par piqûres ). Artimon et Thoé sont deux ingénieurs qui naviguent beaucoup dans des endroits ou peu d'entre nous mettent leur quille et ils ont publiés l'un , un tableau de calculs de résistance des lignes de mouillages remarquable, l'autre une étude passionnante sur les techniques de mouillages dont la lecture associée vous fournira tous les éléments de réflexion pour élaborer la vôtre en connaissance de cause... et en toute responsabilité. Car je pense que ce sujet est d'une importance primordiale pour la sécurité du bateau et qu'elle impose un effort personnel de réflexion lequel peut se traduire , par exemple, par la lecture de ces trois auteurs remarquables... aprés on peut voir venir et on dort mieux au mouillage.

10 nov. 2018
0

J'avais eu envie de citer exactement les même références... mais y ai renoncé.

10 nov. 2018
0

"j'ai trés assidûment lu ce qui pouvait s'écrire sur le sujet. Pour moi , 3 auteurs sortent du lot"

tout à fait : une multitude d'auteurs se consacrent à ce sujet, il parait donc raisonnable de tous les lire après avoir lu tous ceux traitant de l'amarrage au ponton puis des manoeuvres et sorties de port

10 nov. 201810 nov. 2018
0

non non il est inutile de lire quoi que ce soit, ni d'ailleurs de faire quelque stage que ce soit : on sort, on pète le balcon et 2 voiles, on rentre et on en est très fier car on est alors un super "marin"... sur le net.

10 nov. 2018
5

Redoutant le problème survenu à Gradion (la photo est édifiante), j'ai changé ma jonction Kong il y a 2 saison pour une manille acier HR G70 des Chaineries Limousines. (la tête du manillon ne dépasse pas)
500 mouillages et pas de problème de retournement au davier, même quand elle se présente mal. Mon choix a été justifié par :
- meilleure adaptation à la déformation pour l'acier que pour l'inox
- ne pas oublier que les test de rupture sont faits en statique et pas en dynamique
- pas de couple électrolytique, ou minoré
- la forme en lyre de la manille assure une meilleure souplesse dans l'effort et les a-coups
- la forme en lyre permet à la chaîne de pivoter sans torsion quand l'ancre est bien prise, pas le système Kong.

Tranquille et simple !

10 nov. 2018
1

C’est ce que j’ai mis en virant l’émerillon inox qui à part faire tournicoter l’ancre ne servait à rien.
Ça fonctionne nettement mieux question retournement et c’est plus sûr,
Un émerillon plus une manille, alors qu’une manille seule fait le boulot, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Si quelqu’un veut mon émerillon il faudra venir le chercher, trop lourd pour le poster ;-)

10 nov. 2018
0

La jonction Kong... je me demande encore comment certains peuvent, en toute simplicité ( ou toute ignorance ? ... mais alors on s'abstient ) dire du bien de cette immonde saloperie ...

10 nov. 201810 nov. 2018
1

Il est aisé de dire du mal, quand on poste en anonyme....
Une photo ? un témoignage ? des tests ?
non, rien, juste une affirmation sans fondement...

La mienne est prévue pour une chaine de 12/14 mm, pèse près d'un kg, ses joues font autour du cm d'épaisseur; elle ne présentait aucune trace ni piqure de rouille malgré quelques années de fonctionnement (tour de Méditerranée puis d'Atlantique).
Je n'ai jamais lu, sur les forums fréquentés par des gens qui naviguent réellement, de témoignages parlant de problème avec (sauf quand, après avoir visionné les photos, on a constaté qu'il ne s'agissait pas d'émerillons de cette marque... )
Si je devais la changer, je tenterais la manille simple, que je remplacerai ensuite pour être tranquille par des chapes ACMO.
Mais l'ancre fait 25 kg, et s'il arrivait qu'elle ne se présente pas bien ainsi que je l'ai vu à plusieurs reprises sur des bateaux de location, je n'hésiterai pas à la remettre : c'est trop galère de jouer les équilibristes au niveau du balcon pour positionner l'ancre.

10 nov. 2018
0

Et bien "petite herbe aromatique toute fraiche" , faut pas se sentir visé hein, moi je dis juste qu'il est bon de s'adonner à quelques lectures avant d'acheter n'importe quoi... visiblement c'est ce que tu n'as pas fait vu que les témoignages vécus sont fort nombreux à son sujet... en voici quelques- uns au hasrd: stw.fr[...]ne-kong ... ha , au fait , moi je parle de la résistance de la jonction chaine-ancre , pas de savoir si ça fait plus ou moins bien l'hélicoptère avant d'arriver au davier... c'était ça la question , non ? Maintenant , chacun est libre de ses choix et doit les assumer ... et que la konguitude soit avec toi...

11 nov. 201811 nov. 2018
0

Non, ce n'était pas la question.

:goodbye:

12 nov. 2018
0

Bonjour à tous. Merci pour vos réponses, merci pour les lectures conseillées de Tchavalo (le pire, c'est que j'ai l'ebook de Thoé!). Pour tout dire je me suis toujours méfié des solutions compliquées et tout inox. Finalement, avant de faire un grand grand tour à la voile je suis heureux de ce problème sur ma Wasi tant que je suis en phase d'essai. Pour info l'entreprise allemande m'en renvoie une neuve, je ne la mettrai pas à poste. Je pense que je vais opter pour une solution double manille galva : droite côté ancre, Omega (Chaineries limousines) côté chaîne, rien qui dépasse des manilles pour ne pas arrêter la remontée dans mon davier (déjà testé!!).

12 nov. 2018
0

Je pense à un point. L'emerillon me semble un rajout avec son potentiel de point de faiblesse. Je me demande s'il apporte beaucoup quand le mouillage est jeté (en cas de mouvement latéraux important du bateau), si je mets mon système de double manille (je ne m'occupe pas de son utilité lors du relevage de mouille pour présenter l'ancre droite). A vos avis?

12 nov. 2018
3

si tu te méfies des solutions compliquées pourquoi tu cherches compliqué? tu fous une manille HR force7 grade70 pour la chaine de 10 ça étale a la rupture 11t

12 nov. 2018
0

Oui pour la manille, HR grade 7 seulement si la chaine l'est également : la manille devant être moins résistante que la chaine.

Si l'ancre se positionne bien dans ces conditions, c'est parfait.

12 nov. 2018
0

"Pour la chaine de 10" ça veut dire en diamètre 10 ?
(Autant pas se tromper :-) )

12 nov. 2018
0

pour la chaine de 10 la manille fait du 12 et ça passe sans soucis,c'est ce que j'ai fait

12 nov. 2018
1

on peut supposer que si l'ancre se positionne mal à la remontée on peut aussi supposer qu'elle se positionne mal à la descente et qu'elle est mal équilibrée, il vaut mieux changer d'ancre plutôt que de pallier avec avec de couteux et plus ou moins fiables systèmes d'émerillon

15 nov. 2018
1

Merci pour vos nombreux conseils très intéressant. Au final nous avons choisi d'utiliser deux manilles, une droite et une lyre. la lyre est de type oméga (fabriqué par les chaineries limousine).
Sinon très mauvais contact avec WASI qui s'obstine à vouloir nous faire porter le chapeau en répétant sans cesse que nous avons oublié de défaire la vis de sécurité avant de procédé au démontage ce qui est totalement faux bien sur puisque le filetage est intact. Il refuse même d'examiner le Powerball pour faire un expertise. Aucun sens commercial et mauvaise foie totale, on ne leur fera pas de publicité c'est sur...Par contre SVB à qui on avait acheté le dispositif sont plutôt compréhensif et nous sommes toujours en discutions avec eux.
Encore merci et bon vent à tous!

15 nov. 2018
0

J’avais cru comprendre que « l’entreprise Allemande » t’en renvoyait une neuve ?

15 nov. 201816 juin 2020
1

Pour aller jusqu'au bout, voilà donc les différentes solutions "idéales" en photo. Comment assure t'on le non dévissage de l'axe ? fil de fer OK sur la manille avec manillon classique. Sinon ? frein filet ?
Parce que soudure ou matage rendent impossible le démontage et je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée ?

15 nov. 2018
0

Hello
La pâte bleue sur la manille, c'est du frein filet
Tu peux mater légèrement le filet qui dépasse une fois serré, un coup de lime au cas où pour démonter

15 nov. 2018
0

oui il y a un produit résineu sur le filetage de l'axe

15 nov. 2018
0

oui et perso j'ai du chauffer pour pouvoir visser à fond, je pense que ça bougera plus !

15 nov. 2018
0

Merci de l'info. Cette manille est passée quand même de 15 euros en 2016 (à en croire un fil précédent hisse et oh) à 45 euros env aujourd'hui, soit en 2 ans

15 nov. 201815 nov. 2018
0

"Cette manille est passée quand même de 15 euros en 2016"

non.
Attention à une chose : la résistance de la manille doit être inférieure à celle de la chaine...

15 nov. 201815 nov. 2018
0

On peut se poser la question de façon différente : en cas tension telle que la rupture arrive (ancre engagée), quel est l'endroit qui nous pénalise le moins : la manille de l'ancre, la chaîne, les fixations du stop ancre ou celles du guindeau qui lâchent?

On peut aussi se dire que cela n'arrive jamais.

mais quand même : quel est l'intérêt de mettre une manille qui résiste à 11 tonnes (10 mm HR - ou 16 tonnes si on décide de prendre la manille de 12 - ) au bout d'une chaine qui, elle, ne résiste qu'à 5 tonnes (10 mm normale) ?

15 nov. 2018
0

Je n'ai pas parler d'encaisser les efforts, mais du point de rupture.

C'est une question de choix : on choisit de mettre le point faible (le fusible) dans le guindeau, dans le stop chaine, dans la chaine, ou dans la manille.
Moi, si cela devrait arriver, je préfère la manille, et perdre l'ancre seulement.

15 nov. 2018
0

Supérieure, non ?

15 nov. 2018
0

Ah oui exact

15 nov. 2018
5

Il est , je pense admis par tous et, ce depuis un certain temps, que les éléments de la ligne de mouillage , DANS SON INTEGRALITE , c'est à dire , depuis l'ancre jusqu'au guindeau, doivent présenter les mêmes caractéristiques de résistance à la traction (CMU et charge max de rupture ) ...jamais de point faible , sauf un , qui est d'ailleurs prévu pour les cas d'urgence comme une ancre engagée avec un danger imminent pour le bateau, ça s'appelle une ETALINGURE qui permet de larguer le mouillage d'un coup de couteau pour dégager le bateau et revenir ensuite le récupérer en plongée si c'est possible... une manille qui lache parce qu'elle est le "maillon faible", c'est un bateau qui part à la dérive et qui fait côte... j'ai jamais rien lu d'aussi stupide !

15 nov. 2018
0

"mais bon si quelqu'un veut essayer et faire un retour on est open sur H&O !"

hum... j'en connais des tas qui ne se sont jamais posé la question, et mettent une manille au bout de leur chaine sans se soucier de sa charge de rupture ni de la cohérence de la ligne...

(et je n'ai pas parlé de "faire pêter la manille" )

15 nov. 2018
0

Bon , aller Persilfleur, moi ,devant autant de bêtise répandue et d'ignorance afichée, je perds mon temps et bientôt mon sang froid... à ce point ça devient criminogène ! Je reitère ma proposition à Floreal 13 de relire Thoé et Alain Poirot et d'aller faire un tour sur Plaisance Pratique ou il trouvera en téléchargement les études et le tableur d'Artimon. Ces trois là savent de quoi il parlent... pratiquer le mouillage sauvage avec son bateau de 13 tonnes c'est trop sérieux pour faire confiance aux élucubrations redondantes de ... plantes potagères , navigantes ? Aller tchao et soyez vigilants , y a des dangers sur l'eau...

15 nov. 2018
0

parfaitement j-y guitton..." ni par le guindeau , ni par un stop ancre" mais par un câblot 3 torons ( ou 8 si ça vous chante ) dimmentionné par rapport à la résistance de la ligne de mouillage ( de résistance égale ) et frappé sur un gros et robuste taquet prévu à cet effet.

15 nov. 2018
2

Bonjour,

Juste pour ne pas mourir idiot. Je ne comprends pas pourquoi la résistance de la manille doit être inférieure à celle de la chaine. Quelle est l'explication?

15 nov. 2018
1

Sauf erreur de ma part, quand on est dans les conditions ou la rupture est proche, les efforts de la ligne de mouillage ne doivent pas être encaissés ni par le guideau ni par un stop ancre.

J'attendais une explication, pas une question. D'ailleurs, on peut se poser une question similaire: quelle est l'intérêt de mettre une manille dont la résistance est inférieure à celle de la chaine?

Je vais mourir idiot

15 nov. 2018
1

Si tu veux pouvoir récupérer ta chaine, il faut que le point de rupture de ta manille soit vraiment très très bas, sinon la chaine bien qu'a première vue intacte sera probablement inutilisable : déformation des maillons qui ne passent plus dans le barbotin, et probable fragilisation...==> poubelle !

15 nov. 2018
0

Là, c'est pas l'ancre que tu perds, c'est le bateau !

15 nov. 2018
0

Ben non, Persil pas fané préconise "inférieure"

15 nov. 2018
0

idem tchavalo, jamais vu qu'on faisait péter la manille pour récupérer la chaine d'un mouillage coincé d'autant plus que si c'est la chaine qui est coincée sous une plaque ... mais bon si quelqu'un veut essayer et faire un retour on est open sur H&O !

15 nov. 2018
0

Pourquoi "les mêmes" caractéristiques ???
Comment cela peut-il être réalisé , de l'ancre (c'est quoi, la CR d'une ancre ???) à la chaine en passant par la manille ? ? ?

Moi, j'ai toujours lu que la résistance d'une ligne était celle de son élément le plus faible, ce qui n'est pas tout à fait la même chose...

Quel est le problème exact à ce que chaque élément dépasse la CR minimum que l'on a retenue, en faisant en sorte que la plus faible (qui donc dépasse le minimum retenu) soit celle de la manille ?

Je n'ai toujours pas réponse à ma question : quel est l'intérêt d'avoir une manille grade 7 (11 tonnes de Cr) au bout d'une chaine de CR 5 tonnes (diam 10mm) ? ??

15 nov. 201815 nov. 2018
0

Je te conseille de les relire et de tenter, pour une fois, de comprendre ce que tu lis...
cela te donnerait d'autres arguments que ceux que tu utilises : tenter de ridiculiser l'autre à partir de son pseudo, ça laisse songeur...

Je vais tenter une dernière fois, même si je crois que tu n'as aucune capacité à comprendre...
Je souhaitais une ligne qui présente une CU de 3 tonnes, soit 9 tonnes de CR.
J'ai donc un émerillon de CR 9,5 tonnes, et une chaine de CR 11,5 tonnes.
Tu m'expliques le ridicule de la chose ?

15 nov. 2018
0

Le câblot (qui n'a d'ailleurs absolument pas "la même" résistance que la chaine ou la manille) , comme l'étalingure, ne sont concernés ici

13 mai 2020
1

Le cablot est forcément choisi en fonction de la rupture que la chaine, sinon c'est vraiment absurde !

15 nov. 2018
0

rodrigue
une autre possibilité, ce genre de connecteur, en photo après environ 300 nuits au mouillage, puis le double, je l'ai remplacé mais il n'y avait aucune diminution appréciable d'épaisseur. Coût 7-8 euro. Charge de rupture bien au délà de la chaîne.
Pas bon si on a l'habitude de changer de type d'ancre rapidement, il faut l'enlever au marteau, et encore...

12 mai 2020
0

Je deterre un peu ce post pour signaler que le systeme de chape ACMO sur mesure peut probablement etre remplacé par celle ci.
www.peppersails-shop.com[...]reement

12 mai 2020
1

Dommage qu'ils ne donnent aucun chiffre de résistance.

12 mai 2020
0

Puisqu on en parle.....
Quelqu un a t il essaye le maillon rapide "peguet" inox resistance garantie par poinconage sur le corps...?
L'interret est qu il tourne dans l'oeil de la verge quelque soit le sens de tire de la chaine sans s'appuyer dessus comme peut le faire la chape Acmo ou eventuellementune manille mam montee forcant sur le manillon...

13 mai 2020
0

un truc pareil pour relier chaine à ancre ! ! ! JAMAIS.

13 mai 2020
0

C'est un peu court comme argument....
Si tu nous expliquais le pourquoi de cette aversion pour un maillon rapide dont la resistance est annoncée sinon garantie, contrairement à beaucoup de manilles, chapes diverses et autres emerillons que l'on voit explosés sur ce site ...
C'est un accessoire fabriqué en france avec de multiples usages dont le parapente et la peche pro ce qui peut rassurer quand à sa qualite comparée aux articles en acier chinois dont la resistance n'est meme pas annoncée sur catalogue.
J'ai equipé ma spade de 30kg avec ce maillon avec frein filet, le pas de vis etant le seul element qui pourrait preter à confusion, car pas securisable contrairement à une manille, mais pas plus qu'un emerillon avec vis à tete perdue pour eviter l'accroche.
Je n'ai pas pratiqué des milliers de mouillages mais ma pelle est toujours remontée dans l'axe du davier, sans accrocher (et pour cause) et le maillon est toujours en bon etat (a vue d'oeil) mais ce n'est pas de l'acier HR.....
Donc chacun accroche sa pelle comme il l'entend, mais quant à moi il me semble avoir quelques arguments reflechis à faire valoir pour expliquer mon mouillage ...

13 mai 2020
0

Aikibu, pourrais-tu nous donner un lien STP ?

13 mai 2020
1

Bonjour Aikibu,
Je n'ai aucune preuve à te présenter pour appuyer mon affirmation. A l'INSTINCT, j'y vois un danger en mer à marées et dans ses rivières -fleuves. Les changements réguliers à 180° du mouillage vont souvent, bloquer momentanément le mouvement du maillon au niveau de la fixation - fermeture de l'objet. Les données sur les ruptures indiquées concernent certainement des tests faits dans les conditions optimales qui ne seront pas celles observées au fond. J'ai souvent le grosses difficultés à relever ma Rocna et je peux croire qu'ainsi, en changement de 180 °, parfois rapide, ce maillon va subir des tensions latérales dangereuses à la longue. Bien cordialement.

13 mai 2020
0

Voir le site "peguet.com" ou chercher peguet maillon rapide, tu trouves le site dans lequel ils proposent des maillons rapides de toutes formes, en plusieurs matieres, zicral, inox, acier galva..etc.. avec les resistances CU et CR de chaque....
Publicité non payée, mais quand on trouve un bon fournisseur il faut le faire savoir, comme il faut debiner les mauvais....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (114)

Bientôt fini ?

mars 2021