lest largable

Salut les matelots,

Tous les matériaux et les pompes du monde ne pourront jamais rien contre une patate de corail ou un morceau de granit bien acéré ou encore son voisin de mouillage avec son 13m acier.

L'insubmersibilité étant couteuse en rangement et en roro, ne serait'il pas judicieux d'adapter un systeme de largage rapide (boulons explosifs par ex :-D ) du lest afin d'avoir une flotabilité correcte avec 70% de mousse en moins.
Bien sur c'est valable surtout pour les canot en bois ou en plastic.
Si vous trouvez l'idée intéressante ou carrément nul , ça serait sympa de m'en faire part.

tuco qui veut plus perdre de bato.

L'équipage
17 mai 2005
17 mai 2005
0

P'tre que le lest sert aussi...
... à maintenir le bateau à plat (ou à peu près) sur l'eau ?

Et si on l'enlève il faudrait aussi enlever le mât et tout ce qui va le faire basculer d'un côté ou de l'autre.

18 mai 2005
0

demandes à Mike Golding
il est rentré sans quille mais avec le gréement.

j'ai vu des bateaux à quille longue dont le lest était constitué de gueuses de fonte enfilées sur des tiges filetées horizontales.

une façon de pouvoir retirer le lest en cas de besoin certe moins rapide que les boulons explosifs( ;-)mais qui permet de soulager la coque dans certains cas

17 mai 2005
0

insubmersibilité à la demande
et si un constructeur envisageait de rendre volontairement un bateau en danger insubmersible par gonflage à l'intérieur du bateau d'enveloppes genre radeau de survie dans la pointe avant, la cabine arrière, le bas du carré etc... rendant le bateau insubmersible en ménageant une zone de survie dans le haut de la cabine ?

17 mai 2005
0

tu vois
c'est peut etre du delire mais je ne suis souvent demander s'il n'était pas plus judicieux de percuter la survie dans le bateau pour eviter qu'il ne coule plutot que de la mettre à l'eau.

josé

17 mai 2005
0

serpentaire
pour etap je sais pas
mais pour le serpentaire 7.5 :
coque-cloison:720kg
lest:600kg
deplacement en charge:2200kg
volume pour Insubmersibilisation:1800 litres

en fait si j'avais bu un peu moins de bordeaux :alavotre: ce soir je me serai rendu compte qu'on gagne juste le poids du lest en economie de mousse (logique non?)600l pour ce cas, bof.

par contre le coup du radeau gonflé à l'intérieur j'y ai déja penser moi aussi :-D
mais y a mieux , des gros boudins de renflouement ,on en trouve sur les cargos.Sous les planchers avec qq bouteilles ça peut le faire.
Y a plus qu'a mettre un detecteur de choc et t'as un airbag :-D

17 mai 2005
0

Si un bateau pèse 5 tonnes...
... c'est qu'il "déplace" un volume d'eau du même poids !

Donc à peu près 5 000 litres (sans compter le sel...). Il faudrait donc un volume de 5 m3 de flottabilité y compris la partie "flottante" du bateau.

Quel est le volume de mousse qu'il y a dans les insubmersibles style Etap ?

18 mai 2005
0

ceux qui ont eu une percussion involontaire de l'airbag
de leur voiture ou d'une survie dans un fourgon pourront t'expliquer qu'il vaut meiux ne pas etre là quand ça arrive

ensuite, en cas d'incendie avec ta survie dans le carré tu n'as pas l'air très malin,

enfin, la flottabilité d'une survie est très insuffisante pour assurer l'insubmersibilité, d'autant + que tu as de très fortes malchances de te retrouver avec un bateau qui flotte en position verticale avec seulement la pointe avant ou le tableau arriere hors de l'eau et dans ce cas, il faut avoir une certaine habitude de la position assise sur des objets contondants pour survivre assez longtemps (en effet il faut pour que l'insubmersibilité soit réelle que le bateau conserve son assiette normale)

re-enfin, la survie se gonfle completement uniquement parce qu'elle est à l'air libre et il est + que probable que dans une cabine, elle ne prenne pas tout son volume en écrasant en outre tous les locataires présents

amicalement

18 mai 2005
0

D'origine,
mon bateau n'a pas de lest : c'est un catamaran. Pour gagner en largeur, j'ai remonté les couchettes de 20 ou 30 cm. Pour éviter la tentation de remplir les coffres ainsi créés d'un fatras qui au fil des ans aurait augmenté le poids du bateau de quelques centaines de kilos, je les ai fermés, après les avoir remplis de mousse. J'ai ainsi gagné quelques 1500 litres (théoriques et approximatifs !) de flotabilité. Pour un bateau de 3000 kilos (tout aussi théoriques et approximatifs !) et réputé déjà insubmersible, ce n'est pas mal... Mais cela ne m'empêche pas d'avoir une survie... au cas où... !

18 mai 2005
0

et pourquoi pas
des gonfleurs à déclenchement automatique comme les gilets, (pastille de sel ou autre).
Le bateau commence à prendre l'eau, au fur et à mesure les boudins se gonflent au contact de celle-ci.
Ou ! là c'est moins sérieux, acheter le nombre conséquent de gilets automatiques et les répartir un peu partout dans les coffres, 1 gilet tient bien une personne de 100 kgs, donc il suffit de faire le calcul.

18 mai 2005
0

toute idée est une bonne idée car
soit elle marche et c'est toujours ça de gagné

soit elle ne marche pas, mais au moins on sait que ça ne marche pas et on ne passe pas à autre chose sans regret

je suis inventeur professionnel et à ce titre j 'ai environ quelques dizainens d'idées par jour, dont 2 ou 3 dans l'année feront un brevet dont 1 tous les 5 ans marchera en moyenne

c'est la vie, mais c'est aussi la belle vie

tiens au fait si le lest était fait en polystyrene, il srait bien + léger ce qui diminuerait le déplacement donc le cout et augmenterait la vitesse

en + ce lest contribuerait aussi à l'insubmersibilité

p.....n, encore 5 ans.....

amicalement

18 mai 2005
0

ca m'étonne
que tu n'ais pas pensé au polystyrène en plomb! ;-)

18 mai 2005
0

Déjà vu
Pour résoudre le problème du poids du lest en cas de naufrage c'est très simple et ça a déjà été mis en oeuvre (notamment sur des bateaux transportables) : c'est le lest en eau. Le bateau a un double fond qui se rempli lors de la mise à l'eau, ça joue réellement le rôle de lest (style dériveur lesté) mais ça ne fait pas couler le bateau. Quand on sort le bateau on vide et c'est toujours ça de gagné à tracter.

Pour les boudins gonflables, c'est connu aussi. Il y a 15 ans aux Glénans il y avait des bateaux équipés de boudins (genre tissu à zodiac) installés sur les couchettes (sous les matelas) alimentés par une bouteille d'air comprimé (petite bouteille de plongée). Je n'ai pas eu à tester le système mais certains ont dû le faire. C'était déclenché à la main (vanne quart de tour ?). J'ai vu ça sur des Tonic 23 (joyeuseté de chez Jeanneau).

18 mai 2005
0

Et de plus
Bonjour,

Avec un lest liquide, si ce dernier est constitué par le volume contenu dans un double fond, si on perce le fond il reste encore la paroi supérieure du ballast ...
Bon ceci dit comme je n'y connais pas grand chose ...

Cordialement

JJB

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

Souvenir d'été

  • 4.5 (199)

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

novembre 2021