lest

comment peut on calculer le bon poids du lest en rapport au bateau long larg hauteur du mat m2 des voiles et le bon emplacement ?

L'équipage
18 nov. 2008
18 nov. 2008
0

de
meme tous les bateaux qui se couchent reviennent ils en place grace a leur lest et a la profondeur de quilles?

18 nov. 2008
0

pour ta premiere question...
une reponse

www.southampton.ac.uk[...]42.html

18 nov. 2008
18 nov. 2008
18 nov. 2008
0

c'est un sacré bazard

à la "main" n'en parlons pas trop long trop compliqué .

sinon il faut :
un ordinateur avec un logiciel fait pour
un plan des formes de la carene
calculer le centre de gravité (ou l'estimé)
plan de la voilure.

josé

18 nov. 2008
0

il est clair que tu touches au fondement de l'architecture navale
mais sans forcement te renvoyer vers la fac, il y a qqs bons bouquins sur le sujet (voir à la fnac ou ship).

Ce que j'ai compris, c'est qu'un voilier est stable par sa forme, ou par le poids de son lest (mis plus ou moins bas) ou et surtout par une composante des deux !

un optimist n'est pas lesté et malgré tout très stable ! Un rondin, aussi lourd soit-il a une stabilité 0 car il tourne sur lui-même.

selon la forme de ton canot, tu auras déjà une idée de sa stabilité de forme (en ft de sa caréne). Tu peux aussi regarder le rapport lest/déplacement ou lest/surface de voilure d'autres canots du même type que le tien ... mais attention, le choix des archi sera prépondérant et la forme aura une réelle influence.

si cela peut aider un peu ...

18 nov. 2008
0

Il y a moyen
de répondre brièvement quand même si la question n'est pas destinée à construire un bateau mais à savoir si le bateau que l'on souhaite acheter a un "bon" lest.

On parle de "rapport de lest" qui varie généralement pour les voiliers quillards de croisière entre 30 et 40%, c'est a dire : 0.30&lt (lest/déplacement) &lt 0.40.

Quant à son emplacement, il est bien sûr toujours sous le centre de carène et plus il est profond, plus le couple de redressement est grand.

18 nov. 2008
0

ces pourcentage

lest/deplacement n'ont pas grande signification.

Calypso rapport lest/deplacement 0.27 pourtant bien raide à la toile .

Puis s'agit-il du deplacement pleine charge ou lége ? il y a là generalement un grand flou.

josé

18 nov. 2008
0

en principe
tout quillard de plaisance de série se remet sur "ses pattes" même après s'être couché, voir un tour complet (en admettant bien sûr qu'il soit étanche)
seuls certains bateaux de course genre VendéeGlobe ou autres, extremement larges et avec peu de volume sur le pont (roof) peuvent rester à l'envers
de même pour les multicoques

18 nov. 2008
0

5 ou 6
heures?le quillard?? :-(

18 nov. 2008
0

alors là il y a probleme

si le bateau n'a pas pris de l'eau il doit revenir droit en quelques minutes ou secondes.

Le gros gros probleme reside dans le fait que le bateau soit ou non parfaitement étanche , s'il y a de l'eau à l'interieur alors là ...ça peut m^me pas revenir du tout .

Et c'est bien là le probleme des bateaux de monsieur tout le monde :ils ne sont pas étanche.

Toutes les courbes de redressements du monde s'arretent à l'angle d'envahissement qui peut etre ,une prise d'air ,un seuil de porte, un coffre etc...apres cet angle d'envahissement la courbe n'a aucune signification puisque le deplacement du bateau augmente et que des carenes liquides penalise la stabilité.Ou alors il faut reprendre la courbe en tenant compte de l'envahissement ça ce fait aussi.

josé

18 nov. 2008
0

attends batelier

je ne dis pas qu'un bateau envahi ne peut se remettre sur patte .je dis que vu le temps pour ce retourner 5h tu te rends compte ...il est possible que ce bateau soit envahi ce qui complique souvent les choses(ce que notre ami ne precise pas d'ailleurs) sinon quoi d'autre ; une mauvaise conception?

Car 5 ou 6h en faite pour moi il n'y a retour à l'endroit il y a eu chavirement dans un premier temps puis un second chavirement dans l'autre sens.C'est pas pareil , le second chavirement aurait tres bien ne pas se produire , un coup de pot il s'est produit

josé

18 nov. 2008
0

en
fait quelle chance peut on avoir de voir son bateau revenir droit si il s'est couché ( a partir du moment evidement ou il n'est pas encore rempli d'eau)

18 nov. 2008
0

il
y a quelques mois on s'est couché avec un feeling de 10,90m au large de l'irlande et on a mis environ 5 ou 6 h pour que le bateau revienne droit !! c'est qd meme flippant

18 nov. 2008
0

pas d'accord avec toi José
relis les Damiens...

ils explique très bien pourquoi leur bateau, très stable à l'envers à pu se remettre sur ses pates grace à l'eau qui avait commencé à envahir le bateau

18 nov. 2008
0

J'irais pas jusque là ...
"tout quillard de plaisance de série se remet sur "ses pattes" même après s'être couché"

je rajouterais:

dans la configuration qui a été prévue par l'architecte.

Au pif, le centre de gravité d'un voilier courant est aux alentours de la flottaison. Tout ce qui est rajouté après au dessus de la flottaison influe NEGATIVEMENT sur la stabilité.

Pour ne citer que : génois sur enrouleur, gv sur enrouleur, aérien radar dans les bdf, portique avec panneau solaire et éolienne, annexe sur le pont, (ou pont en balsa imbibé d'eau à la longue), chaine et ancre un peu lourde dans la baille à mouillage, équipets sous les passavants, etc ... etc ...

Tout depend réellement de l'écart entre le chargement réel du bateau, et ce que l'architecte a prévu dans son devis de poids.

18 nov. 2008
0

:lavache:
....On comprend mieux ta question...
C'était quelle mer et quel vent?

18 nov. 2008
0

c est
un DI on a ete obligé d'enlever la gv le genois et c'est seulement qd le bateau a eu un peu d'eau a l'interieur qu'il a bien voulu revenir

18 nov. 2008
0

continuons

c'est l'un des inconvenient du DI .

Pour qu'un bateau ce remette à l'endroit facilement il faut que son centre de gravité soit aussi proche que posible de son centre metacentrique.

Bien

Or le cdg d'un DI est assez haut ou tout au moins plus haut qu'un quillard qui a un lest profond induisant donc un cdg bas (stabilité de poids).

Par ailleurs puisque le cdg d'un DI est haut on est obligé de compenser celà par des formes plus ventru (stabilité de forme).

Ces formes plus ventru engendre un metacentre haut ,grand.

Probleme lorsque le bateau se retourne le metacentre est grand et le cdg est bas donc la distance entre les deux peut etre trop grande pour qu'il se retourne ou tout ou moins le dI est plus stable à l'envers qu'un quillard.

Le DL en principe se situ entre les deux , en principe .

18 nov. 2008
0

il
y avait un vent force 5 je pense et des creux de 2m eviron et nous sommes resté sur la coque et ds l'eau attaché avec un bout au bateau pour essayer d'enlever les voiles on avait largué le secours et prevenu par radio mais seulement prevenu sans demander de secours

18 nov. 2008
0

d'accord compris

lorsqu'il était à l'envers le fond du bateau (là le pont) était plat la surface de l'eau à l'interieur du bateau était donc grande puisque le fond était plat ce qui induit une grande carene liquide .Cette carene liquide deteriore la stabilité (là stabilité à l'envers ) ce qui c'est traduit par un retournement .

Comment expliquer pas simple?

L'eau envahi provoque deux reactions,

1) il devient lest ,poids dans les fonds ameliore le centre de gravité ,ameliore donc la stabilité .
2) cré une carene liquide qui elle deteriore la stabilité .

Il y a donc combat entre ces deux choses.

lorsque le fond est plat la carene est grande alors que le volume de l'eau est petit .si on prend une citerne 1metre sur les 3 dimensions .on a autant de carene liquide avec 1cm d'eau d'avec 1m d'eau.

si ton bateau ne s'était pas retourné lorsqu'il a eu un peu d'eau sur le toit et que l'eau avait continué à rentrer et bien petit à petit la stabilité à l'envers se serait amelioré et le retournement devenait de plus en plus aléotoire alors que la carene liquide elle n'augmentait pas .

en un mot :merci cette fois ci aux carenes liquides elles peuvent etre necessaire et etre les bien venu.

josé

18 nov. 2008
0

je ne sais pas

ce qui s'est passé mais retourner un bateau de 10.5m par f5 et resté 5 à 6h à l'envers il y a de quoi ce poser des questions sur ce bateau.

josé

18 nov. 2008
0

Trop de poids d'un coté ?
je vais p't'être dire une bétise,mais de plus avec des creux, donc "roulis" assez conséquents, ça aurait aidé au redressement du voilier non ?
J'ai lu un truc de ce genre quelque part...

18 nov. 2008
0

Pourquoi pas un article sur cet incident inadmissible
c'est en categorie A ce bateau ??
Un bateau de plus de 10 metres qui se couche à force 5 avec 2 metres de creux ??
Balouner tu nous dois un article complet que tu dervais proposer à Voiles et Voiliers, ils presentent des temoignages vécus de fortune de mer tres instructifs

et 5 à 6 heures dans l'eau, sans combinaisons, c'est une épreuve terrible, bravo d'y avoir survécu !

18 nov. 2008
0

Invite
désolé mais ca existait avant le CE, 4 catégories, la "toutes zones" s'appelait Catégorie "A" et il fallait sauf exemption faire plus de 10 metres
pour mémoire, et ca avait été réduit avant le CE
CAT 2 200 milles des cotes
CAT 3 100 milles
CAT 4 20 milles
;-)

18 nov. 2008
0

je ne suis pas plus d'accord avec toi sur ce point
est ce à dire que les architectes et les autorités d'homologation étaient si incompétents et peu curieux ? j'ai le certificat d'homologation de mon bateau et son numero dans la serie du type de 1975

je suis par ailleurs en train de lire un bouquin du grand architecte Illinsgworth (Further Offshore, edition 1970), comme je ne suis pas scientifique, je saute les pages remplies d'équations ...

Il y avait certainment un dose d'empirisme mais justement les bateaux en étaient plus sur que quand les calculs permettent d'optimiser au millipoil les stix, lesdits stix étant vite oubliés des que les bateaux sont surchargés d'accessoires
:-(
dans le cas du Feeling attendons que Balouner done plus de détails sur le bateau, c'est quand meme un incident qui interpelle

18 nov. 2008
0

Non
C'est un bateau d'avant les catégories de conception.

18 nov. 2008
0

Catégorites de navigations.
Effectivement, avant le CE et ses catégories de conception ABCD existaient les catégories de navigation 123456.

Les bateaux étaient classés de façon purement arbitraire, en fonction de la longueur coque. &gt 10 m , 1 ere catégorie. de 8 a 10 m, 2ièeme cat, etc ...
Il n'a jamais été question de stabilité ou de solidité pour classer ces bateaux.

De toute façon, les moyens de calculs étaient plutot rudimentaires à l'époque. Le premier windows répandu, c'est windows 3.1 en 16 bits et c'est sorti en 1992. La on parle de bateaux conçus vers 1985 (feeling 10.90 = bateau de l'année 1987). Avant même la sortie des premières normes ABS Offshore Racing Yacht.

18 nov. 2008
0

Non, pas incompétents
Simplement, une courbe de stabilité, c'est un calcul très fastidieux à la main. Déjà, calculer le centre de gravité du bateau. Ensuite pour chaque angle de gite, rechercher le centre de carène. Plusieurs semaines à une personne.

Donc je ne pense pas que les autorités d'homologation aient jamais recalculé un jour une courbe de stabilité fournie par un architecte a l'époque ou il n'y avait pas de PC.

En plus, il n'y a jamais eu de critères publiés pour les courbes de stabilité pour l'homologation en catégories de navigation.

1975 : c'est simple. Apple II, c'est 1979. IBM PC c'est 1981. Donc aucune informatique personnelle. Uniquement les toutes premières calculatrices scientifiques programmables genre HP 65.

19 nov. 2008
0

grimace.
ouaip!..je me faisais la même reflexion!!...donnes moi plutôt l'adresse de ton coiffeur stp... ;-)

19 nov. 2008
0

grimace bis
a propos du chavirement par f.5 et 5/6h sur le toit bien sûr!

18 nov. 2008
0

retourné avec des creux de 2m?
Euh, là c'est inquiétant, surtout pour un quillard car ce qui retourne un voilier ce n'est pas le vent (qui va tout au plus le coucher à 60°) mais la mer...
Mon DI Chatam en acier a été retourné complètement au Nord Ouest de l'Ecosse, mais il s'est redressé rapidement (au pif 1 ou 2 minutes): il avait été retourné durant une sérieuse tempête(dérive sortie car je faisait route au tourmentin) par une énorme déferlante (j'ai juste vu de l'eau verte par toutes les ouvertures et un jet d'eau sous pression qui giclait du seul aérateur resté ouvert...) et il y avait bien ~10m de creux...dégâts: aucun sinon une moque à café brisée et quelques bleus pour moi...

18 nov. 2008
0

Balouner, évite à d'autres ta mésaventure !
Il faut nous dire de quel modèle il s'agit, et surtout expertiser ce croiseur, car un capsize aussi prolongé dans les conditions de mer et de vent que tu indiques permet de suspecter un très grave défaut de conception ou de construction.
Une idée : commencer par faire peser ce bateau.

Je me souviens d'un certain D.I, un des derniers à sortir d'un chantier sur le point de déposer le bilan, qui avait été livré avec même pas le tiers du lest prévu par l'archi !
Il s'est dit, mais on n'a jamais pu le prouver, qu'un ouvrier du chantier avait récupéré le plomb à titre de dédommagement de ses heures sup jamais payées !

18 nov. 2008
0

c'est qu'il ne devait...
plus avoir grand chose a gratter au chantier pour repartir avec du plomb !!!

du cuivre, a la limite, mais du plomb ! :lavache:

18 nov. 2008
0

Il n'a pas piqué que ça !
Accastillage, visserie, contreplaqué, toles, outillage... Il a récupéré ce qu'il pouvait et aurait tout revendu à des constructeurs amateurs.
Mais bon, il n'y a pas de preuves.

18 nov. 2008
0

feeling de 10,90m
c'était indiqué plus haut !

il - 18-11-2008 11:53 -


y a quelques mois on s'est couché avec un feeling de 10,90m au large de l'irlande et on a mis environ 5 ou 6 h pour que le bateau revienne droit !! c'est qd meme flippant
;-)

18 nov. 2008
0

genre greer un chalut sur la balancine de bome...
auquel cas, c'est vrai, si t'as une croche !!!
:goodbye:

18 nov. 2008
0

c'est trop fort
j'ai, a un moment, cherché un feeling 1090, j'en voulais un DI, impossible à trouver, c'est toi qui l'a eu...
Tous ceux que j'ai pu voir faisaient 1.8, ou 1.4.

18 nov. 2008
0

Cette ligne m'avait échappé,
Mais alors dans ce cas, avec un bateau de série plutôt réputé, il faudrait voir si un proprio n'aurait pas bidouillé des "améliorations" de son cru pour le rendre instable à ce point.

18 nov. 2008
0

Il y a plus simple ;-)
On peut imaginer des réservoirs d'eau supplémentaires sur un bord et placés très au dessus de la flottaison, ou encore toutes sortes d'objets anodins pris séparément mais dont l'addition peut créer fardage et déséquilibre, exemple radôme ancien, grosse éolienne, planche à voile, bidons de fuel, on voit parfois des ponts terriblement encombrés.
Bien sûr ce sont de simples hypothèses, je n'y étais pas, mais j'aimerais comprendre par quel enchaînement ils en sont arrivés là avec un temps maniable.

18 nov. 2008
0

Couché ou chaviré ?
Il me semble que Balouner à écrit "on s'est couché, et on a mis 5 ou 6 heures pour que le bateau revienne droit".

Il n'a pas dit que le bateau s'était retourné en restant à l'envers.

Et un bateau qui se couche, c'est relativement courant. Ce qui l'est moins, c'est qu'il reste dans cette position.

Dans un cas, il aurait atteint son angle de chavirement sans le dépasser. Dans l'autre cas, il l'aurait dépassé en se mettant à l'envers.

18 nov. 2008
0

ca me parait encore pire
du point de vue du caractére marin du bateau, en effet c'est dans cette position que le couple du lest est maximum, non ?

18 nov. 2008
0

A condition que
son chargement soit correctement fixé. Si tout le fatras à l'intérieur a basculé sous le vent, y compris les gueuses du lest si c'est un dériveur intégral, il n'y a pas beaucoup de chance pour qu'il se redresse tant qu'on aura pas recentré les poids à l'intérieur.

18 nov. 2008
0

On ne peut transformer un quillard en dériveur impunément.
Je ne pense pas que le Feeling 1090, au demeurant un excellent voilier en version quillard, ait été conçu comme dériveur.

Si l'on ajoute des enrouleurs, radars, capotes et et autres dans les hauts, voila ce qui arrive quand la courbe de stabilité est limite. Il est sans doute très stable couché à 90°. Rappelez vous ce qui est arrivé à Ph Poupon sur Fleury Michon il y a 20 ans.

S'il était complètement retourné, mat dans l'eau, "normalement", une carène liquide se forme à l'intérieur qui engendre le redressement du voilier.

C'est ce qui était arrivé à G.Lotodé lors de la Route du Rhum 1982. Je crois me souvenir que son Méridien, (DI 14m plan Mauric) complètement retourné s'était redressé après quelques minutes, ce qui lui avait semblé très long.

18 nov. 2008
0

vous etiez

sous spi peut etre ?

josé

18 nov. 2008
0

Exact jeanlittlewing
Tu as tout à fait raison, un bateau normalement constitué,devrait se relever immédiatement d'une telle position.

18 nov. 2008
0

il faut arreter les conneries

si on prend un voilier conçu a l'origine pour etre quillard et si ensuite on le transforme en DI alors là c'est du n'importe quoi .

Ce n'est m^me pas du n'importe quoi c'est du crime..

josé

18 nov. 2008
0

le
bateau s'est couché sur le coté ! en fait nous etions avec un skipper confirmé qui nous apprenais a se sortir de mauvais pas ! (peut etre il y avait plus de vent ) toujour est il que on a fait plusieurs manoeuvres remonter au vent ! vent arriere ! etc..... et d'un seul coup alors que le bateau filé assez vite un apprenti bareur devait changer de route et la le bateau a tourné de plus 90° et tout c'est arreté avec l'avant du bateau tres enfoncé ds l'eau et tres couché sur le coté tribord ! au meme moment nous avons entendu un gros bruit a l'interieur du bateau et en fait apres constat la quille etait remontée et concée ds le puit !!!( ps : on est pas resté 5h ds l'eau bien sur )

18 nov. 2008
0

là avec ce sujet

je suis étonné , sideré ,je ne sais quoi en pensé :reflechi:

F5 , creux de 2m se coucher avec un bateau de 10.5m incroyable , jamais entendu une chose pareil...

josé

18 nov. 2008
0

Très gentiment ...
Balouner est en train de nous raconter des con....

d'une part ce qu'il décrit est impossible.

d'autre part le Feeling 10,90 n'a jamais existé en DI.

Sujet clos pour moi.

18 nov. 2008
0

t ouf
toi si c'est pas 10,90 c'est 10,40 je ne sais pas exactement ce n'etais pas mon bateau et en plus je ne connais pas tres bien les bateau !!! je vois pas bien l'interet de dire n'importe quoi !! juste j'essaye de comprendre ce qui c'est passé vu que le skipper n'a pas voulu nous en parler et ce stage c'est arreté la sans aller plus loin !! voili voilo

18 nov. 2008
0

pas plus de DI sur le 10,40
par 2 m de creux un voilier couché a régulièrement sa descente sous l'eau.

et la descente sous l'eau pendant 5 à 6 h on coule ..

peut on imaginer un skipper responsable qui puisse restéez couché si longntemps sans appeler les secours ?

sans mouvement de panique des "élèves" en cours d'apprentisage ..

JE NE CROIS PLUS AU PERE NOEL !!

18 nov. 2008
0

Je ne suis pas expert es DI ou DL
Mais je peux imaginer que cela se produise dans des circonstances particulíères. si la quille s'est remontée, l'angle de gîte a dû être très important, sufisamment pour que le mât se remplisse partiellement d'eau et plaque le bateau à l'horizontale.

18 nov. 2008
0

à Balouner

alors si tu as mal compris aussi c'est que je me suis mal exprimé ,, excuse moi ..

je ne met nullement ce que tu dis en cause mais je n'interroge sur ce bateau , j'essaie de comprendre c'est tout ...

Quelle manoeuvre peuton faire pour en arrivé là , comment celà peut il se produire???

josé

18 nov. 2008
0

à humm

oh là!!! lis bien je ne dis pas que Balouner nous raconte des con....je dis que transformer un quillard en deriveur est une connerie si c'est la cas

n'importe quoi

18 nov. 2008
0

oh oui
des photos en 5 ou 6 h vous avez eu le temps d'en faire plein ...

18 nov. 2008
0

Je pense à une situation similaire à celle-ci
www.dailymotion.com[...]extreme

Le lest est sufissamment puissant pour empêcher le bateau de se retourner complètement, mais pas assez pour redresser le bateau avec les mâts remplis d'eau.

18 nov. 2008
0

Je ne serais pas si affirmatif
Petit calcul simplifié: supposons que le mât fasse 15m et aie une section de 10 cm², et que le dernier tiers se soit rempli d'eau. L'eau dans le mât pèse donc 50 kg avec un bras de levier de disons 12.5 m. Plus le mât lui-même, le gréement dormant, les voiles mouillées - disons 200 kg avec 7.5 m de bras de levier. Et je suis encore gentil: je calcule le bras de levier à partir du pont.

Pour compenser cela, il faut que le lest fasse plus de 2125 kg avec un bras de levier de 1 m (50 x 12.5 + 200 x 7.5), ou plus de 2833 kg avec un bras de levier de 0.75 m (50 x 12.5 + 200 x 7.5)/0.75.

Même si mes calculs sont simplifiés, les ordres de grandeurs me paraissent plausibles.

Chaque fois qu'une vague poussera le mât dans l'eau, le lest redressera le bateau puisque l'eau ne pèse rien ... dans l'eau. Chaque fois qu'une vague sortira un peu le mât hors de l'eau, le bateau retombera si le lest est insuffisant pour compenser le poids de l'eau, du mât, etc. Un équilibre à l'horizontale peut très bien s'établir AMHA. En plus, les voiles dans l'eau vont amortir tous les mouvements, ce qui renforcera l'équilibre. La carène ne joue pas un rôle important dans cette histoire.

Après avoir enlevé les voiles et allégé le gréement au maximum, il y une chance de rompre l'équilibre. Si une vague remonte le mât au-delà de l'horitontale, l'eau s'évacue par le pied de mât et le bateau se redresse.

Voilà comment j'imagine la chose ...

18 nov. 2008
0

arrete
On invente pas des choses pareilles et dans le vendee globe un bateau est reste plusieurs jours sur le flanc, la descente est tres loin de l'eau

tu vas decourager balouner de nous en dire plus alors que c'est un épisode tout à fait stupéfiant et instructif

18 nov. 2008
0

huum
la dynamique est rompue, je crains qu'on en save jamais plus

18 nov. 2008
0

hummm
non les photos que j'ai c'est apres !! mais la je crois que t'es trop con ! a priori il n'existe que ce que tu as vu ou vecu !!!

18 nov. 2008
0

et si faire une copie
est trop complique ..

en message privé tu me donnes le numero de tel de la societe qui roganise le stage, sa date ...et on va faire avancer l'histoire ...

18 nov. 2008
0

SI, SI
c'est possible, le 1090, en fait s'est échoué sur la plage en face de Doolin, à la marée montante, (5 heure plus tard, peut être 6, il est reparti) Il sont allés chez O'CONNORD boire une bière, je les ai vus...
Bon on peu déconner... ;-)

18 nov. 2008
0

Et pour repartir...
...il monte la bouée couronne en roue de secours ?
:mdr:

18 nov. 2008
0

Non en revanche
oui c'est la première fois

que je vois un gars qui était sur un feeling 10.90 puis 10.40 pour finir en 36 DI
qui dit être rester couché 6 heures lors d'un stage de voile pour débutants
que l'on a envoyé dans l'eau pour aller dégréer les voiles en Irlande par 2 m de creux
avoir juste prévenu les secours sans leur demandé de venir

et présenter son cauchemar par

lest - 17-11-2008 23:34 -
comment peut on calculer le bon poids du lest en rapport au bateau long larg hauteur du mat m2 des voiles et le bon emplacement ?

puis

en - 18-11-2008 11:16 -
fait quelle chance peut on avoir de voir son bateau revenir droit si il s'est couché ( a partir du moment evidement ou il n'est pas encore rempli d'eau)

pour enfin après avoir bien préparer son terrain balancer son attaque

il - 18-11-2008 11:53 -
y a quelques mois on s'est couché avec un feeling de 10,90m au large de l'irlande et on a mis environ 5 ou 6 h pour que le bateau revienne droit !! c'est qd meme flippant

Au lieu de m'insulter donne moi des informations permettant de vérifier tes dires, tu parlais de photos ...

18 nov. 2008
0

un DI,
ça échoue à plat, pas un 1090 quillard.
Le 1090 date de 87/91 (+ ou -) le 36 est beaucoup plus récent (2002), mais on peut confondre, si, surtout on a eu peur...et ça doit faire peur....

Une tof pour ceux qui y sont allé, c'est le carrefour avant 0'CONNOR. Celle de chez O'CONNORD, je ne les diffuse pas.

18 nov. 200816 juin 2020
0

caramba!!!!
pas facile, force 5....je recommence...

19 nov. 2008
0

effectivement

vu ce que notre ami nous dit :bateau stoppé net alors qu'il allait vite , derive qui rentre dans le puit alors qu'il n'est pas à l'envers et bateau qui se couche .

Tout celà ressemble fort à un echouage sur un banc de sable.Le bateau stoppé net a de par son enertie continué sa course et s'est couché.

J'ai révé celà cette nuit alors c'est surement la solution :la nuit je reflechi :-D

josé

19 nov. 2008
0

je ne confirme rien

j'essais de comprendre .

Comment un bateau navigant vite peut-il s'arreter net et avoir sa derive qui rentre dans le puits? En s'echouant non , un banc de sable ,une tete de roche ...une epave ...

essayons de comprendre car s'est tout d em^me intrigant cette histoire.Un bateau de 10m qui se couche par F5 c'est pas ordinaire.

josé

19 nov. 2008
0

pourquoi

etre suspicieux ainsi ,

si ce bateau s'est échoué çà devient possible ce qui est dit.

on a bon etre fort intelligent et tout connaitre ou savoir il y a aussi des choses que l'on ne comprend pas et qu'on ignore et là en la circonstance j'aimerai comprendre et apprendre.

josé

19 nov. 2008
0

pourquoi tu dis celà françois

tu es pro peut etre :-D moi aussi alors je suis mefiant :-D

tout le monde est pro en quelques choses non?

plus serieusement de prime abord je fais toujours confiance ,je ne vois pas pourquoi etre soupseuneux enfin si cette confiance est trahi c'est fini.

non non je croie ce que Balouner raconte ,seulement j'aimerai comprendre .

josé

19 nov. 2008
0

Points qui manquent
notamment : la radio était-elle encore opérationnelle une fois le bateau couché ?

Si dans un premier temps, elle l'était, y a-t-il eu conversation avec une station terrestre ?

19 nov. 2008
0

finalement
je m'honore de rester naif et de faire a priori confiance à plus de 50 ans

je m'inquiete plus pour les motivations de l'"inventeur" si c'est vraiment une invention c'est pathétique

:-(

18 nov. 2008
0

sais
tu que le temps de l'inquisition est fini !!! ???? en plus tu dois vraiment etre un gros con car au lieu de te poser le probleme vrai ou faut tu ferais mieux de discuter sur le probleme d'un bateau qui se couche car la veritable discution c'est pas mon aventure que tu y crois ou pas je m'en contrefou mais reelement le bateau qui se couche et qui ne revient pas et ca tu peux en lire des 10 d'exemples je ne suis pas le seul a qui cela a du arriver !! je ne suis pas loic peron mais pas une truffe non plus mon petit gars !! et si tu veux d'autre exemple incroyable ds d'autre sport je peux t'en fournir ce fut un peu mon domaine pendant quelques années mais surtout t'es pas obligé de me croire !! sur ce je coupe cette discution sans interet la connerie m'a tjrs fait fuir

18 nov. 2008
0

plutot
Balouner,

Plutot que la relance 'une discussion théorique sur un événement rarissime (exemple de Bilou ci dessus) reprenons la discussion sur ta fortune de mer pleine d'enseignement, pan pan avec un equipage acroché sur la coque, meilleures méthodes pour dégréer un bateau couché sur l'eau, on commence par rouler le genoa, peut etre ? voila un débat qui serait utile, on t 'écoute
;-)

19 nov. 2008
0

tropiques
je pensais à gréer une poulie volante de l'autre bord que l'enrouleur, déja que ca doit pas etre facile d'enrouler avec le bout sous l'eau, qu'en penses tu ?
ensuite est ce que les prises de ris rapides fonctionnent bien sous l'eau, que faire des lazy jacks ?

;-)

18 nov. 2008
0

VOILA
exactement sur le papier de mon stage c'est un feeling 36 di !! tu veux des photos je peux en retrouver si tu y tient

18 nov. 2008
0

et bien moi
je dis que Balouner raconte des con...

tu sais bien qu'un bateau ne pas être stable bien lontemps au point 0 de sa courbe de stabilité ..
soit il se redresse, soit il finit la culbute.

Avant ce point 0, un spi peut maintenir un bateau couché (un peu allez 60 / 70 °) quelques minutes et soit l'équipage a affaler le spi, soit il a explosé.

Le seul feeling que je vois dans ces tailles en DI est le 39, bateau qui de mémoire a une semelle de lest conséquente, la dérive ne jouant pas ou peu sur la stabilité.

18 nov. 2008
0

françois
ça ça peut marcher "exceptionellement" sur un 60 pieds plat a barbe ...
ça avait été fort bien expliqué à l'époque.

avec ce type de carène basse de franc bord, la partie immergé est profonde bateau couché. (comme une planche sur le chant)

sur des barriques comme les bateaux de croisière ça ne marche plus. (surtout avec de la mer)

18 nov. 2008
0

Le cas évoqué est top imortant
vous êtes en train de dire qu'un bateau de croisière de série peut resté couché ....

hors si ça arrivait

1°la presse en aurait déja fait choux gras,

2° vu le nombre que nous sommes ici ça serait déja arrivé à d'autres.

Reste 1 solution

Le bateau sur lequel était Baloumer a une configuration spécifique ,expliquant que cet unique exemplaire reste couché
Il est essentiel de chercher a comprendre ...tous les éléments sont important photos, etc ...

si il n'y a rien de concret de communiqué, chacun en concluera ce qu'il veut :heu:

ps : je te contact en MP pour les carènes.

18 nov. 2008
0

super, cette vidéo !

:pouce:

18 nov. 2008
0

Ok j'arrete, mais alors je vous propose
que nous allions au fond du sujet alors

nom du bateau
nom du skipper
date de l'incident
autres témoignages
etc ..

puis on contact l'archi du bateau (c'est Joubert et c'est pas un bleu si c'est bien un 36 Di)

et on fait une vrai analyse avec de vrai éléments ...

si je me suis trompé je me confondrais en excuse ....et feeling aura un serieux problème à gérer

sinon pol aura fait un nouveau sujet amusant

18 nov. 2008
0

sache
sorry

18 nov. 2008
0

balou...
te casse pas !

racontes-en plus, ça nous intéresse !

18 nov. 2008
0

ecoute
j'en fait une affaire de principe,

par avance je te présente mes excuses, ma réaction étant excessive quand à la présomption d'innocence.

tu indiques au dessus avoir un papier de ton stage.

s'il te plait, tu m'en fait un scan, un fax, ou une copie par le moyen qui te convient ...

et je gère la suite.

si ce que tu dis est vrai, c'est trop dangereux et grave cela ne peut rester sans suite ...

et

si ce que tu dis est faux ....c'est trop grave feeling pourrait ne pas laisser ça sans suite ...

18 nov. 2008
0

Monsieur Julien Courbet, vous êtes démasqué.
J'ai eu comme un doute, puis, au fil de vos interventions, ce doute s'est matérialisé en une image qui s'est enfin stabilisée.

Sur l'écran, un visage en contre plongée, souriant, détendu mais "concerné" (en un ou deux mots au choix). Un aéropage (non, ce n'est pas une faute d'orthographe, c'est simplement qu'ils brassent beaucoup de vent) de "conseils" tous aussi "concernés" et confits d'indignation bien pensante. Une main tendu, le doigt indicateur pour signifier que l'interlocuteur est dans l'arène pour son sacrifice.

Devant l'écran, personne.

Une telle implication, un tel niveau de prise de responsabilité pour un sujet que même son initiateur n'avait même pas songé à revendiquer ne peut être que le fait de Julien Courbet.

Vous êtes démasqué !

Bon, moi-z-aussi, j'ai une terrible injustice à soumettre :
Monsieur Courbet, le plastique noir de la prise de pont du vérin de mon nouveau pilototo (Raymarine) est déjà fendillée, alors que cette prise, manipulée avec le soin mérité par le montant de mon chèque, n'est même pas âgée d'un an.

Pouvez-vous faire quelque chose ?

Si vous le souhaitez, je tiens à votre disposition tous les documents en MP.

Par avance, merci.

18 nov. 2008
0

mais non
un DI ça échoue à plat :heu:

18 nov. 2008
0

hummm
si c'est la 1ere fois que tu vois un bateau se coucher sans couler faut sortir mon gars !!

18 nov. 2008
0

la tof trop lourde
Resize, et hop....

19 nov. 2008
0

je confirme
les dires de Gwennili...
La photo est bien de Doolin !
:-)

19 nov. 2008
0

Jose
tu confirmes que pour s'échouer avec un DI alors qu'il y a 2 m de creux on est au milieu des surfeurs ?

19 nov. 2008
0

j'essais de comprendre
mais quand tous les paramètres sont incohérents j'en conclu l'erreur ou le gag ...

19 nov. 2008
0

Bien sur Jose
c'est tout à ton honneur d'être confiant comme cela dans les dires d'autrui (je noterais juste que ta confiance est plus émoussée envers les pro ;-) )

cependant, relis les différentes étapes du récit de Balouner .... le penses tu assez nigot pour s'être échoué au large de l'Irlande s'en sans apercevoir ...
en 5 ou 6 h ils auraient forcément put descendre a pied à un moment ou un autre ..

son histoire ne tient pas debout.

je te suggèrerais de rechercher ses différentes contributions sous Balouner ou Pol, cela changera peut être ta perception ...

19 nov. 2008
0

Ce qui n'est pas ordinaire non plus,
C'est quand un bateau reste couché 5 heures, on envoie simplement un message pan. Perso, si j'avais été dans une telle situation, j'aurais demandé à ce qu'on m'en sorte le plus rapidement possible. Et encore plus vite avec des stagiaires à bord.

Donc, il y a effectivement des points essentiels qui manquent dans l'histoire pour qu'elle soit crédible.

18 nov. 2008
0

mon cher Pol - Balouner
discuter d'un problème inexistant n'a aucun intérêt.

hors un bateau qui se couche et reste couché est un phantasme ...

un bateau couché se redresse ou se retourne.

Je ne constaste qu'une chose c'est que tu n'es capable que de m'insulter, mais aucunement de donner le moindre justificatif a tes propos incohérents.

pour moi la boucle est bouclée
ma conclusion sera ma première intervention sur ce fil :

Très gentiment ... - 18-11-2008 17:44 - 1Vote des Matelots
Balouner est en train de nous raconter des con....

d'une part ce qu'il décrit est impossible.

d'autre part le Feeling 10,90 n'a jamais existé en DI.

Sujet clos pour moi.

19 nov. 2008
0

jeanlittlewing.....
Tu as l'art de poser la question intéressante!...moi aussi ça m'intéresse foutrement, déjà qu'enrouler à l'endroit par force 5 à la main.....et cette putain de GV qui coince! et merde!....allez oui, racontes...

19 nov. 2008
0

huummm
Errarum, Huumm, il existe bien en DI , d'ailleurs l'archi. si je ne trompe pas c'était Harlé..pas vraiment un charlot....surtout avec les DI !

19 nov. 2008
0

Olà ;-)
Un doute m'habite cependant.
J'ai trouvé cette annonce qui le dit en Dériveur...

images.google.fr[...]/imgres

Erreur lors de la rédaction de l'annonce ou bien cette version existe t-elle bien en dériveur ?

19 nov. 2008
0

huummm
mea culpa;
feeling 10.40/10.90 Quillards (rouf diff;)
feeling 32 Quillard ou DI
feeling 39 DI (ancien Kelt 39)

ma mémoire à défaillit comme dirait l'autre! on peut plus faire confiance en personne !
milles excuses sur la contradiction jue vais de ce pas battre ma culpe..
:-D

19 nov. 2008
0

Balouner,
Il est temps en effet d'avoir des précisions.

La date de l'événement, par exemple...

Ca s'est passé avant ou après ton tour de Med en Karaté ?

Si c'était avant, chapeau, ça ne t'a pas découragé d'acheter ton bateau en mars et d'aller à Malte pour ta première sortie ! En plus, tu apprends vite ! Tu ne mettrais pas des photos sur ta fiche ? Ce serait chouette !

Si c'était après, qu'allais-tu faire en mer d'Irlande comme stagiaire alors que ton bateau à toi dormait au soleil ? Il doit faire froid, là haut.

Moi ? Je ne soupçonne rien. J'ai simplement regardé tes anciens fils.
Alors marin surdoué, inconscient chançard, troll ou mytho ?

19 nov. 2008
0

Sur le flanc... Ou du flan ?
Cher Balou (tu permets que je t'appelle comme ça ?) je ne me joindrai pas au choeur des sceptiques, bien au contraire je considère comme plausible et cohérente l'hypothèse de Numawan, mât en partie rempli, poids des voiles mouillées, bras de levier... Surtout si la carène était celle d'un quillard à l'origine !

Pour avoir étudié en aéronautique des rapports du BEA, je sais que l'improbable fait partie des éventualités et que l'impossible devient un jour inéluctable, par accumulation de petits détails sans importance négligés, et dont la somme imprévisible conduit un jour à la catastrophe.

Mais je te le dis clair et net : Si ton histoire de bateau resté 6 heures sur le flanc n'est pas un énorme flan, tu dois t'expliquer : Non point pour subir l'inquisition comme tu dis, mais parce que tout marin responsable doit avoir à coeur de tirer des enseignements de ses mésaventures.
Pour lui, et pour les autres.

19 nov. 2008
0

Balouner ce n'est plus l'heure de rester couché
lève toi et explique nous :heu:

19 nov. 2008
0

plus de 100 réponses
pour du flanc vous gobé n'importe quoi les cadores de la navigation et de l'architecture je me marre bien fort

19 nov. 2008
0

------SALE CON ! ! ! ! ---------

et je signe !

et maintenant, on :jelaferme:

19 nov. 2008
0

et tu te crois drole ??
Pffffffff... le jour ou ça t'arriveras, tu feras moins le fier...

Mais amha, ça risque pas, t'as pas l'âme d'un matelot...

On ne joue pas avec des choses sérieuses.

19 nov. 2008
0

Usurpation d'identité ?
Lorsqu'il a posté en non-inscrit, Balouner est passé 2 fois par Free.
Là, il semble utiliser une passerelle plus ou moins anonymisante.
Cette histoire est de + en + zibarre !

19 nov. 2008
0

Je propose un coucours.
Au prochain con qui s'inscrit sur Héo (c'est vrai qu'il faut être con pour s'inscrire et lancer un troll), le premier qui le détecte gagne le badge "anti-con" à coudre dans un coin du pavillon H&O. :bravo:

19 nov. 2008
0

claro que je n'aurai meme pas répondu
au début du fil si c'avait été un non inscrit
quelle peut etre la motivation de lancer une information bidon comme celle la
c'est assez malsain et déplaisant
Triste

19 nov. 2008
0

Dangereux ton concours !
Les habitués de HEO sont déjà, pour la plupart, des batophiles monomaniaques.
Là, tu risques en plus d'en faire des paranos ! :-) ;-)

19 nov. 2008
0

il
y a usurpation d'identité !!!!?? qui utilise mon ps?

19 nov. 2008
0

oups
qui a posté ceci ? ( Balouner en non inscrit )

19 nov. 2008
0

.
:-D

19 nov. 2008
0

C'est toi
qui a poqté ceci ? ( Balouner en non inscrit )

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

19 nov. 2008
0

un peu d'humour

de temps à autre ça fait pas de mal .

Il nous a bien eu , tout le monde qui se gratait la tête.. :-D

c'est formidable heo , c'est con je ne vais pas au Salon cette année j'aurai aimé remercier l'Equipage de vissu.

josé

19 nov. 2008
0

A propos de bateau couché,
et pour détendre l'atmosphère, "team russia" couché sur l'eau après un empannage avec la quille angulée du mauvais côté.

www.volvooceanrace.tv[...]00.html

20 nov. 2008
0

Non, quille fixe...
Dans la Volvo, la quille est fixe. C'est juste un empannage raté dans la brise.

Il y a pire, c'est le départ à l'abattée.

19 nov. 2008
0

Alors ?
toujours couché ?

20 nov. 2008
0

Mouaifff....
A part 2-3 personnes que tu as baladées mais qui sont connues pour leur gentillesse, t'as pas fait un tabac sur ce coup, balouner...

C'est dommage, tant de neurones brûlés pour ça. Pourtant tu ne m'as pas l'air d'en avoir une grande réserve...

20 nov. 2008
0

Balouner ?
je ne m'explique pas qu'un skipper expérimenté n'ait pas eu la présence d'esprit d'envoyer l'équipage sur la dérive, le bateau se serait redressé de suite, cela aurait évité des manoeuvres fatiguantes et inutiles d'affalage :tesur:

20 nov. 2008
0

François,,
Zont ptête eu peur de prendre le bateau sur la tête de l'autre côté (comme ça m'arrivait de tempqs en temps en dériveur)? Ou l'eau était froide? :reflechi:

En tout cas, voyons le bon côté des choses: c'est rassurant pour les proprios de DI... (voire de quillards, suis un peu paumé sur le coup)

Amic
Yaum_kèmpadéssaler

20 nov. 2008
0

C'est une mauvaise blague
" Vous n'avez pas encore compris que ce n'est qu'une mauvaise balague?

Voir le fil plus haut:
Balouner:
"pour du flanc vous gobé n'importe quoi les cadores de la navigation et de l'architecture je me marre bien fort"

Quand à Balouner, il me semble que tu étais satisfait de nos conseils avant que n'achète ton Karaté...

20 nov. 2008
0

Le premier
Le premier étant plus bête que méchant,

Le second, plus con, en ayant profité pour nous insulter...

20 nov. 2008
0

et puis (de dérive)...
une dérive, ça gliiiiissssse.......plouf.

20 nov. 2008
0

Mauvaise blague
Ca, ça fait longtemps qu'on a compris...

Mais d'où vient-elle ? D'un Dr Jekyll (balouner inscrit) ou d'un Mr Hyde (balouner non-inscrit) qui veut "enfoncer" le premier ???:tesur:

20 nov. 2008
0

Sisi
Pour une fois j'avais pigé :bravo:

D'où "le bon côté des choses"... et Pircarre n'a pas résisté au plaisir de faire un bon mot.. !

Amic

Yaum_deuxneuronnesmékanmeme!!

20 nov. 2008
0

viking en parlant de blague
crois tu vraiment que je suis sérieux quand je parle de monter sur la dérive ? :heu:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (62)

Les caprices du ciel

mars 2021