les voiliers de Jean-Pierre Brouns

Bonjour à tous,
je m'adresse à ceux qui possèdent ou qui ont déjà navigué sur des voiliers de Jean Pierre Brouns.
Que pensez-vous de ces bateaux, performance sous voile, sécurité, rangement, vie à bord etc...
Par avance merci.

L'équipage
20 août 2020
20 août 2020
0

un achi qui habite en ardèche c'est pas courant .
mais je connais ses dessins et lui aussi personnellement
je suis tout à fait d'accord avec ses solutions attipiques
généralement ses voiliers fonctionnent bien et on un aménagement plus ou moins à la carte

alain


ilolun:les plans de Brouns sont aussi agréable a regarder ,que les chansons de Ferrat a écouter ! L'Eolis 9.99 quel bateau !!woaw , si je n'avais déja un haliotis ...·le 23 août 15:43
20 août 2020
0

J'en connais un, 14m en Martinique, en alu. Plutôt bien conçu au niveau intérieur. Cockpit ouvert sur l'arrière, pour ceux qui aiment. Mais celui-ci doit avoir dans les 35 ans, et est plutôt étroit. Quille relevable, elle est coincée, le bateau ne navigue pas depuis une quinzaine d'années...le gars disait qu'il marchait bien. Mais j'entend tous les jours les aventures de gars qui grattent tous les bateaux de leur taille, etc...


20 août 2020
2

Plutôt satisfait de l'haliotis dans son ensemble....son point faible , les manœuvres au port , dériveur bi safran avec kiwiprop dans l'axe central...sans propulseur d'étrave.


ilolun:salut Fred je confirme; haliotis: une gueule ! mais trompeuse ,bref une merveille d'habitabilité, d'aération, de praticité, de performance, de stabilité de route et d'évolutivité ect.., seul point noir le pres , mais bon, personne n'est parfait ! le port ça va plus ou moins ,on s'habitue, ,il serai dommage de mettre un propulseur d'étrave sur une telle coque , surtout pour le peu que ça sert !) , ceci étant , Brouns est un architecte de talent , capable de passer du bateau de travail , au trawler a voile , via les biquilles , et autres dériveur bi safran, sans oublier la course (crepe whaou entre autres ..)et toujours avec le meme succes , il est par ailleurs tres abordable que ce soit via telephone ou mail , ce qui n'est pas le cas de tous . son site www.brouns.fr[...]/

cdlt·le 23 août 12:14


23 août 202023 août 2020
0

Salut,

Nous avons depuis peu un Fréquence Jazz de JP Brouns, 32 pieds aluminium en Strongall, coque chantier META et aménagement amateur.

Nous cherchions un bateau solide, fiable et simple adapté au voyage en zones froides. Le bateau est un peu étroit mais reste encore habitable avec des points qui nous ont séduits : une belle zone technique à l'arrière tribord, deux coffres extérieurs volumineux, un grand réservoir gasoil de quille en complément du journalier.

Notre achat étant assez frais, nous n'avons pas encore rencontré de conditions musclées au large, mais le peu que nous avons vu nous a plutôt convaincu. Le bateau a une bonne stabilité de route avec ses deux safrans, et même surtoilé la barre reste assez neutre. Ses performances nous semblent plutôt bonnes pour un voilier de voyage, hormis au près serré où nous cherchons encore un peu le mode d'emploi pour ne pas faire trop de dérive.


23 août 2020
0

Bienvenus au club ;-)
Y a ti moyen de voir des photos ?


JeanLW:110 degrés bord sur bord ça pose quand même une question,amha, sur la sortie d’une baie où on s’est fait piéger, ça arrive même aux meilleurs, surtout pour les virées hors autoroute des alizés , et parfois un moteur ne démarre pas ou il y a un bout dans l’helice·le 24 août 13:06
24 août 2020
0

C'est vrai qu'il faut du doigté pour faire un "bon prés serré" et privilégier la vitesse pour optimiser un prés en pompant ...


24 août 2020
0

Ça ne marche pas dans le cas que j’ai décrit ! Orage soudain, mouillage un’ peu étroit et pas de moteur pour une raison ou une autre !


24 août 2020
0

Alors qu'avez vous fait ? mouillage d'urgence ?

il y a toujours des avantages et inconvénients
Le faible tirant d'eau en est peut être un dans ce genre de cas ?


24 août 2020
0

Je l’ai déjà raconté plusieurs fois, les remarquables capacités au près de mon bateau m’ont permis de sortir dans des rafales terribles d’un mouillage où je tirai des bords de 30 secondes avec des coups de gîte insensés et je n’avais pu renvoyer de la Gv, j’avais enroulé 75 % du genoa.

Mouillage de plencia , Bilbao, ça s appelé une Galerna et ça dur une heure pas plus, il y avait eu des morts au même endroìt quelques années auparavant je l ai appris plus tard par des témoins qui avaient vu la scène !


24 août 2020
0

bravo


JeanLW:Bravo au bateau moi j avais tout faux, rien préparé etc·le 24 août 14:18
24 août 2020
0
24 août 2020
0

Holà
Je trouve la carene du Haliotis plus belle que certaines de ses productions plus anguleuses.
J'aime bien ces bateaux pour leur simplicité,moins pour leur facilité à remonter au vent.
La façon dont la ligne d'etrave remonte aussi,ça a de la gueule je trouve.
J'ai plus de mal avec ses roofs très proéminents dans l'ensemble mais là je chipote...
Des canotes indestructibles on dirait,surtout ceux construits par Meta,en strongal il me semble ?


24 août 2020
0

Je possède un Eolis 888 de JP Brouns, à quilles latérales, 8.20 m à la flottaison, tirant d'eau 1.10 m, tirant d'air 14.70 m, 56 m² de voilure. Rien à redire : stabilité de route excellente, barre dans l'axe, même à des angles de gîte exagérées et 90° bord sur bord au près. Il ne dérape pas grâce aux deux quilles bien écartées l'une de l'autre. Le couple inclinant est affaibli à cause de la latéralité des quilles (distance entre le centre de dérive et le centre de voilure plus faible que sur un monoquille) et du petit tirant d'eau (1.10 m).
Je note deux inconvénients :
1°- le prix de construction est forcément élevé, en effet il faut implanter les quilles une par une car on peut difficilement les coller sous la coque avec une armature métallique du fait de leur écartement. De plus, ce sont des quilles composites : Pour descendre au maximum le centre de gravité, le voile de quille est en sandwich stratifié epoxy et les bulbes sont en plomb; rien à voir avec un système voile-bulbe en fonte.
2°- Si on veut le transporter, les quilles étant très latéralisées, il n'est pas facile de trouver un transporteur disposant du chariot adéquat.
A part ça, JP Brouns est un architecte très éclectique et qui a largement prouvé ses talents en course ou pas. Son tord est d'habiter en Ardèche, loin du ghota de la plaisance. Pour connaisseur.


26 août 2020
0

Nous avons navigué quelques heures sur un "nouveau monde", ce voilier nous a particulièrement séduit par ses cotés pratiques et ergonomie sur le pont et intérieur très bien pensé pour un équipage réduit.
Ce ne semblait pas un "foudre de guerre" mais en même temps ce n'est pas sa vocation.


26 août 2020
0

Oui, ce n'est pas un foudre de guerre, mais il marche très bien dans la brise. C'est une construction increvable, très solide et ce genre de bateau permet de naviguer partout dans toutes les conditions.


26 août 2020
0

Ce "nouveau monde" est un bateau original et très bien réalisé.

C'est bien dommage que le chantier Olbia ait disparu (à moins que je me trompe, mais le site internet est mort et le patron est parti chez Alubat) fin de l'année dernière ou ce début d'année.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer