Les trimarans et leurs voiles ( le vrai moteur quoi)

Le fil sur les trimarans et leur moteur me donne l'envie de lancer un fil dans le même état d'esprit sur les voiles, qui restent à priori le principal propulseur de nos montures.

Il y a plusieurs fils déjà sur le sujet, mais peut être que la technologie évolue, ou que nous avons plus de recul aujourd'hui sur des tissus ou des laminés qui restaient inconnus il y a encore quelques temps.

J'envisage de changer prochainement mes vieilles voiles en dacron, de passer d'une GV à fort rond de chute à une corne, et je suis preneur de vos retours d'expérience.

Sans être forcément typé régate, nos machines ont toutes des vitesses régulières à 2 chiffres et je suis persuadé que la qualité des voiles ont un rôle important dans la capacité à aller vite. Mon objectif c'est d'accéder plus facilement au planning (pour moi à partir de 9-10kt au speedo)

Mon tri est raisonnablement toilé avec un foc autovireur que je trouve top. Je peux tout garder jusqu'à environ 18-20kt réel.

J'envisage de passer à une GV à corne pour :
- capter plus de vent dans les hauts
- affiner la forme de la voile et avoir un meilleur écoulement
- profiter d'une corne qui pliera et saluera les risées
- obtenir un meilleur vrillage de voile.

Pour la composition, je cherche un profil bloqué et rigide qui transmet chaque risée en force propulsive au lieu de se déformer. Le dacron me parait trop souple pour cela, mais je reste totalement incompétent dans les options plus haut de gamme.

A vous de dire ce que vous avez en garde robe, si vous en êtes satisfait, et si vous avez noté un changement de performance ou de comportement avec de nouvelles voiles.

L'équipage
17 déc. 2020
17 déc. 2020
-2

Çà plane un trimaran?

17 déc. 202017 déc. 2020
0

A plus de 15kt sur une carène de 7m, à priori tu n'es plus en mode Archimèdien.

Sur mon tri vers 9 - 10kt, on sent très bien le passage en dynamique. Il y a même un bruit caractéristique. Ensuite le bateau accélère sans effort, par mer plate du moins.

Il y a aussi cette magie de pouvoir planer même sur des allures assez proche du vent, et pas uniquement au portant.

17 déc. 2020
0

Tu as raison, c'est ça le vrai moteur !
J' ai 2 voiles UK Tape Drive, avec des beaux renforts directionnels. Je ne connais pas grand chose aux voiles en tissu exotique mais ces deux là me vont bien. 2 couches (taffetas/membrane ?) avec renforts polyester.
Pas d' enrouleur, ma voile d' avant est le J2 du plan de voilure d' origine. Le J1 léger me manque cruellement dans le petit temps, mais je n'ai pas le budget pour le moment.
J' ai navigué longtemps avec une voile de récup à la place du J2, prévupour enrouleur et qu'il m'a fallu passer sur mousquetons (l'enrouleur avait été vendu par le propriétaire précédent). Quand j' ai commencé à utiliser cette voile, j' ai eu l' impression d' avoir un nouveau bateau, meilleur cap, virements plus faciles...
J' ai en outre un gennaker North qui n'a plus d' age et, essentiel, un tourmentin.
Par contre la GV reste assez classique, avec un rond de chute raisonnable. Comme il n' y a que 2 ris, je suis finalement assez content de ne pas avoir trop de surface dans le haut de la GV.
Je peux garder J2 + GV jusqu'à 25 noeuds apparents mais je réduis souvent plus tôt, en voyage en tous cas.
Avec la GV à un ris, la têtière est au niveau du capelage, le mât travaille au petits oignons, c'est une configuration intéressante en conditions rafaleuses.
De toutes façons, avec mes flotteurs à 110%, je n' ai pas intérêt à surtoiler et je vais souvent plus vite avec moins de toile...
Pour ce qui est du gennak, 15 noeuds apparents max, au dessus de 12 noeuds, je suis prêt à rouler.
Au niveau des projets, je vise le J1, sans doute en dacron pour la facilité pour l' amener, le plier et ensuite un code zéro mais là, il faut que j'installe un bout dehors !

17 déc. 202017 déc. 2020
0

Pas beaucoup de retour d'expérience pour moi avec mon Corsair F-27 que j'ai acquis seulement en juillet dernier. Quelques points quand même:

  • le bateau est de 1992, je ne sais pas de quand datent les voiles. Il y a un foc et une GV, toutes les deux en bon état me semble-t-il. La GV à une texture plastifiée au toucher je ne sais pas ce que c'est. Mon principal problème est l'étarquage: la drisse redescend de 12-15cm au niveau du bloqueur. Prochain projet: le démonter pour voir si je peux améliorer les choses (il y a un fil ici à ce sujet). En attendant, j'étarque un peu par le bas avec le Cunningham.

  • il y a aussi un spi symétrique que le précédent propriétaire n'a jamais utilisé. Moi non plus d'ailleurs car je n'ai pas de tangon ici. J'ai vaguement l'intention de voir si je peux en faire quelque chose sans tangon.

  • ce F-27 n'a pas de bout dehors et ça m'embête. J'aimerais en rajouter un, ce qui m'ouvrirait la porte à un asymétrique ou un gennaker ("screecher"). Mais je n'ai pas de budget très important pour ça. Je pense étudier ça l'année prochaine.

  • la réduction voilure se fait en enroulant la GV autour de la bôme avec une manivelle sur la mat. c'est rapide et efficace. J'aime bien.

  • beaucoup de plaisir sur ce bateau de 8m où on dépasse facilement les 10 noeuds. Mon record est de 17 noeuds soutenus. C'était le but: s'amuser sur l'eau (je ne suis pas régatier).

Photos: pas facile de faire des bonnes phots des voiles. On voit ici un essai d'usage de bosse de ris, mais en pratique, je ne l'utilise pas.

17 déc. 2020
0

pour le bloqueur qui glisse, dans certains cas une surgaine peut aider ;)

17 déc. 2020
0

On vit un peu la même chose. Mon Drop est de 1995 et les voiles d'avant 2000 je pense...

J'ai un spi symétrique avec chaussette, jamais utilisé et je pense le vendre. Pas besoin de tangon si tu veux faire du spi symétrique : tu utilises les pointes des floteurs.

J'ai eu le même problème d'étarquage avec la GV qui redescend de qq cm au bout d'1h. Mes bloqueurs Lewmar étaient morts. J'ai changé pour du Barton. Depuis plus de problème. J'ai aussi remplacé les drisses avec des drisses ame dyneema acheté sur rue de la mer pour limiter l'allongement.

17kt tenu bravo ! Le F27 est super rapide !

18 déc. 2020
0

Tu as quelle hauteur de mat sur ton Drop, 12 ou 13 mètres ?

18 déc. 2020
0

12m, et ça me convient.

18 déc. 2020
0

Pour ton bloqueur qui glisse en attendant tu peux laisser la drisse au winch. Comme ton foc est sur enrouleur et dans de voile de petit temps.
Si ça glisse, soit ton bloqueur est usé, soit ta drisse de diamètre trop petite. Comme les bloqueurs semblent récents, je pencherai pour une drisse trop petite (d'origine c'est du 10-12mm, je ne sais plus). Comme dit Glomorph fait poser une surgaine aux points de bloquage (GV haute et chaque ris). Sur un bout qui a déjà servit c'est assez compliqué de poser une surgaine proprement.

Pour le spi symétrique, il y a en théorie un tangon entre le bras avant tribord et le bras arrière tribord. Sinon tu peux frapper les bras de spi sur l'avant des flotteurs qui disposent de pontets. A défaut d'avoir autre chose ca te donnera un coup de turbo dans le petit temps, du portant au travers.

17 déc. 2020
0

Elle a de la gueulle cette GV !

J'ai aussi un genak sur furler. Je l'utilise peu et vraiment par petit temps. Il m'est arrivé de regretter de ne pas l'avoir rentré plus tôt...

Je reflechis aussi à l'achat d'un spi asymetrique d'occasion. Utile au portant, je trouve qu'un asy est presque plus simple à envoyer et à récupérer qu'un genak, qui fait vite des poches quand on le roule avec du vent.

18 déc. 202018 déc. 2020
0

Un gennaker s'enroule au portant pour éviter de faire des poches. Même un code 0 qui peut remonter au prés.
Avec une voile très plate et dans un tissus assez rigide on arrive à enrouler si le vent n'est pas trop fort en étant face au vent. Il faut une bonne coordination entre celui qui enroule et celui qui relâche l'écoute.

Et il faut TOUJOURS enrouler un gennaker dans le même sens. Le bout anti-torsion n'est 100% anti-torsion et sil on change de sens d'enroulement, le bout ca commencer à enrouler la voile en partie basse mais pas en partie haute.

18 déc. 2020
0

Il faudra que je regardé si j'enroule dans le bon sens. Comment on connait le sens d'enroulement ?

Pour le portant oui c'est une évidence.

18 déc. 2020
0

Toujours le même sens, peut importe lequel. A force le bout va prendre sa place.

18 déc. 2020
0

J' enroule de sorte à ce que la toile soit au vent de l' emmagasineur, donc pas nécessairement dans le même sens. Ca favorise un enroulement serré mais tu me mets le doute...Je vais observer tout ça et m' adapter.

17 déc. 202017 déc. 2020
0

On s' est fait choper une fois, GV haute et gennak, par 30 noeuds de vent catabatique à Cythère.
Le gréement était tendu à craquer, le gennak gonflé à bloc et à la 4e rafale alors qu'on marchait à 16 noeuds, j' ai fini par larguer l' écoute de gennak. Il restait 5cm d' étrave dehors au flotteur sous le vent, qui plongeait inexorablement.
Je pense qu'on aurait été plus vite avec moins de toile.
5 minutes après, sous GV seule à 2 ris, on souffrait encore ! On est passé tout près de la correctionnelle : le Twiggy n' est pas réputé pour sa résistance à l'enfournement.
Depuis, j' ai peu à peu affiné la valeur haute pour le gennak. 12 noeuds , c'est bien, 15 noeuds, c'est le max.En précisant que j' ai un gréement 3/4, 2 bastaques dyneema frappées sur des palans assez modestes et un mât rétreint au dessus du capelage. C'est souvent en regardant la tronche du mât tout en haut que j' arrête mes âneries avec le gennak !

18 déc. 2020
0

J'ai connu un peu la même expérience avec mon F27. Un départ avec vent léger de terre. Je pars à la voile du port (sur bouée). Je descend le chenal sous code 0 et GV haute à 3-4 nds. D'un coup je sens le vent qui force, j’abats en grand, le bateau accélère comme un fou, pas le temps de choquer l'écoute de gennaker... boom, le lashing de l'emmagasineur casse (heureusement je dirais). Je récupère le code 0 comme je peux, prends un ris dans la GV, je déroule un peu bout de tissus devant et me voilà à galoper à 17nds... Mais pas longtemps car je m'étais fait un peu peur et bien fatigué par la récupe du gennaker
Clairement ce jour là le skipper n'a pas été bon. Je sais que les vents de sud sont capricieux et le vent de terre aussi. J'ai combiné les deux conditions qui donnent des vents très variables en vitesse. Dans le port, j'étais à l'abris du vent, habituellement ce n'est pas le cas. Je n'aurais pas dû sortir cette voile. Mais le F27 lui a bien réagi.

17 déc. 2020
0

moi c'est le spy assymetrique qui se roule pas bien avec le cable antitorsion , j'ai essayer cette aprem plusieurs configuration mais il y avait pas assez de vent , je vais ressayer demain avec phil34 qui va essayer sur son F25 un emagasineur

17 déc. 2020
1

Tendu le câble antitorsion lors du roulage ?
Car s'il est courbe, cela n'aide vraiment pas.

17 déc. 2020
0

oui tendu , s'enroule bien en haut mais fait des poches a 2/3 M du bas

17 déc. 2020
0

J' ai eu aussi ce problème de GV qui se détend sur le guindant. Ca va mieux depuis que j' ai mis une drisse de plus fort diamètre et en dyneema...et que j' ai refait le réa de tête de mât, qui ne tournait plus ! Mais les rafales tirent fort sur les drisses des multis et j' ai toujours un palan basique gréé au vit de mulet.

17 déc. 2020
0

On a parlé des hooks sur un des fils du vendee globe....
Une gv hookée ne serait elle pasnla solution parfaite sur vos montures à 3 pattes? plus de drisses qui glisse et souffre, moins de tensions dans tout le systeme (poulies, coinceur,...)

17 déc. 202017 déc. 2020
0

Je n'ai pas suivi cette histoire de hook. C'est quoi un hook dans le contexte? (Je connais le mot en anglais courant)

Bon j'ai trouvé cette video:

ca réduirait de 50% l'impact du glissement du bloqueur

18 déc. 2020
0

Le hook est un crochet, fixé en haut ton mat. Un anneau cousu en haut de ta voile, vien s'y frapper quand tu etarque le guindant par le bas, avec le cunningham.
C'est alors le hook qui maintient ta voile haute, la drisse est au repos, tout comme l'intégralité des pieces assurant son cheminement.
Pour déhooker, tu reprends la drisse, tu monte la voile au plus haut, et elle se déhooke, normalement, toute seule ou en s'aidant d'un bout (suivant le type de hook)
Que des avantages au hook, sauf un: si ça bloque, tu ne peux plus affaler, et il faut alors monter au mat.
Ça a fait pas mal jaser sur les fils du VG, car plusieurs coureurs ont eu des problemes de hook sur les voiles d'avant et ont du jouer aux singes en pleine mer.
Perso, je ne savais pas qu'il y avait des hooks pour voiles d'avant
(je n'ai eu des hook que sur mes 2 catas de sport de l'époque)

18 déc. 2020
0

"Si ça bloque il faut monter en haut du mât"=> C'est pas pour moi le hook !

18 déc. 2020
0

Tentant le hook ! J'y ai pensé mais j' avoue que les soucis durant le VG refroidissent mes ardeurs.Les secousses sont brusques en tête de mat sur un tri, simplement au mouillage quand un bateau passe. Alors, en mer, au taquet parce tu dois prendre un ris, c'est trop long et trop dangereux...Un hook devrait être irréprochable. Bref, pour le moment je garde mon cunningham.

Pour enrouler le gennak, garder une légère tension sur l' écoute comme dit Tangnard. Voir aussi l' angle que fait l' écoute et peut être gréer un barber pour pouvoir avancer ou reculer le point de tire selon le cas. Poche en bas = point de tire trop en avant, enfin je suppose. J 'enroule au portant et en ayant renvoyé le foc, c'est encore mieux.

18 déc. 2020
0

Pas bête ça ! Moi c'est plutôt poche en haut... Il faut que je tire l'écoute vers le bas.

18 déc. 2020
0

Je vais suivre avec attention ce fils, je dois changer la GV de mon futur tri (assez proche du drop 26).
Quand j'ai regardé pour mon cata, j'avais vraiment beaucoup creusé. J'avais fini avec DYS sur la GV et membrane TDBT à l'avant. Le DYS c'est mini 45m² de GV sinon c'est trop lourd, j'étais au mini de la surface. Voile top, tissus très costaud, et se déforme très peu. Bien supérieur à l'hydranet.
La membrane TDBT est peut être le bon produit. Très bloquée est ne craint pas les pliures (interressant pour un foc à ris). Mais ca coute un bras, voile deux. Le programme était un congé sabbatique avec du prés au programme, le choix était pertinent. Pour du cotier et semi hauturier c'est assez haut de gamme. Enfin pour ma bourse c'est sûr.

Je vais voir ce que me propose mon voilier dans 8 mois. Je veux naviguer avec le bateau pour mieux savoir ce que je veux pour la suite.

Je sais ce que je ne veux pas, du Dacron ou de l'Hydranet.

Pour qu'une voile tienne dans le temps si le tissus est important, la finition l'est tout autant. Sur nos multi, c'est la GV qui fait office de pataras. C'est en étarquant la GV qu'on raidi l'étai, il faut donc une chute résistante car elle doit être rigide et résister aux efforts. C'est l’intérêt d'une GV à corne aussi, c'est plus facile de bien tendre une chute droite.

18 déc. 2020
0

Pour un retour d'expérience, sur mon F27 à l'achat , j'avais la GV d'origine à fort rond de chute en dacron de bonne facture et un GV à corne en dacron de m...e. La premier était assez performante tout le temps. La seconde booster le bateau dans le petit temps mais le bateau se vautrai ensuite. De la puissance mais pas forcement de la vitesse.
Quand j'ai acheté un code 0 d'occasion, le gars avait une vieille GV à corne de F27 qu'il ma fillait. Une superbe GV mais délaminée. C'était vraiement le jour et la nuit. Le bateau était plus rapide tout le temps mais vraiment plus rapide. Pas besoin de regarder le loch pour le savoir, malgré les M² en plus, je pouvais réduir plus tard. Bref vraiment géniale.

Autre expérience, sur mon cata, quand j'ai changé le foc à enrouleur par mon foc à ris à membrane, j'ai gagné en vitesse en cap et en tanguage. Juste le foc j'ai eu l'impression de changer de bateau en même temps. Mais on sent que ca tire vraiment plus sur les bouts.

Une bonne voile ça change un bateau, mais attention, les périphériques doivent suivrent, drisses, écoutes, accastillage doivent pouvoir suivre.

18 déc. 2020
-1

Je confirme l'importance de la qualité du tissus de la GV. Sur notre F32 nous sommes passé d'une GV chinoise en carbone/Kevlar qui se déformait dans les surventes et était toujours trop puissante à une GV en 3DI, extrêmement rigide. Résultat, le bateau a gagné facilement 2/3 nœuds de vitesse en moyenne et est devenu beaucoup plus sain, transformant l’énergie des surventes en vitesse.
Pour le cata, je n'ai pas non plus lésiné sur le nouveau jeu de voile, en repartant avec du 3DI. Celà coûte un bras, mais l'investissement se retrouve largement en confort et en durabilité.

18 déc. 202018 déc. 2020
0

la 3DI c'est la 2eme photo ? je vois pas de lattes ?

18 déc. 2020
0

Oui, la deuxième photo.
Il y avait des lattes forcées. Je remets une photo où on les voit plus distinctement.

19 déc. 2020
0

3DI Suporte bien les plies rangė ?

19 déc. 2020
0

Les plis rangés ?
La GV tombe dans un Lazy bag et je la laisse tel quel. Pas de problème d’usure. Il faut juste faire attention au ragage car le 3di y est assez sensible.

19 déc. 2020
0

Ok ,Oui les plis quand elle rangé dans le lazy
J'ai du mal à écrire avec telephone sur Hisse et ho ,le clavier beug !

18 déc. 202018 déc. 2020
0

Ca conforte mon choix. J'ai du dyneema partout et sur le Drop l'accastillage et le mât sont surdimensionnés je trouve donc je suis pas inquiet.

Pour le moment on me propose du tissu sandwich DCX ou du Pro radial... Il faut que j'aille voir à quoi ça ressemble...

18 déc. 202018 déc. 2020
0

Ce sont des tissus qui résistent bien dans le temps mais ne sont pas plus performants. C'est à mon avis supérieur à l'hydranet.
Il faut déterminer où tu place le curseurs performances longévité.

18 déc. 2020
0

Le CDX de chez Contender à meilleure réputation et semble moins cher.
www.contendersailcloth.com[...]inates/

18 déc. 2020
0

C'est quand même plus rigide et plus bloqué que du dacron ?
Et oui, vu le prix, il faut que mes voiles durent un peu...

18 déc. 2020
1

Il me semble que les choix sont très différents en fonction de 4 critères :
- la régate pure d'un côté ou la croisière de l'autre
- périodicité de renouvellement des voiles
La problématique du choix des matériaux ne change pas beaucoup par rapport aux monocoques.
Par contre le dessin et les formes oui.
J'ai acheté un Corsair F 24 avec des voiles en membranes kevlar renforcées carbone et spectra, le proprio ne faisait que de la régate. Le foc a fait une seule saison croisière...
Puis sur le DF 920 (boosté + GV à corne) voiles avec 2 taffetas renforcés par des fibres spectra, qui acceptent pliage et dépliage fréquents, très belles voiles Delta Voile.
Nous avons des vents apparents plus pointus et plus rapides, donc besoin de voiles plus plates.
Des étais moins raides = des focs avec un négatif assez prononcé.
Nos tri sont raides à la toile, les voiles encaissent donc des surcharges plus violentes, elles doivent donc être dimensionnées en conséquence.
Il n'y a pas de solution universelle, c'est avec un très bon voilier qu'il faut discuter, avec tous les paramètres, c'est obligatoirement du sur mesure très personnalisé.
Jamais eu de problème de tension de drisses sur mes deux tri, il faut bien considérer les efforts importants sur nos multicoques et avoir du big matos.
Cordialement
Yves

19 déc. 2020
0

bonjour,
sur mon précédent DF920E j'ai du changer ma GV et j'ai pris à l'époque du DCP en coupe triradiale et une corne. (Quorning a l'habitude de mettre un fort rond de chute)
Le comportement du bateau était complètement différent, flotteur sous le vent moins chargé dans les surventes et vitesse supérieure ?
Je suis en recherche d'une nouvelle GV pour mon DF28P et je suis tenté d'essayer le Flex Ultra en coupe cross-cut. En effet les prises de ris avec du triradial me paraissent faire souffrir la voile, or sur ce genre de bateaux à 16kts de vent réel, en croisière ou quand on a le spi, on pense déjà à prendre un ris
Jean

21 jan. 2021
0

Bon les réflexions avancent, et j'étudie l'option Pentex.

Mais je me pose une nouvelle question : le 3eme ris est il vraiment nécessaire ? Sur mon tri, j'ai pris 30kt avec 1 ris (certes un peu surtoilé). En 2 saisons estival, dont 1 traversée du golf de Gascogne, je n'ai jamais été au delà du 1er ris.
Je me dis qu'en croisière côtière si je dois prendre le 3eme ris, c'est que je me suis vraiment loupé sur la prévis météo et que si j'en arrive là, je serais probablement mieux à sec de toile. Un 3eme ris c'est du poids en plus dans les hauts et un surcoût non négligeable. Vous en pensez quoi ?

21 jan. 2021
0

Je m'étais posé la même question pour mon cata.
1er ris un peu haut qu'un 1et ris habituel et le second a la hauteur du troisième habituel.
C'est juste qu'il faut changer nos habitudes.
3 ris c'est plus de flexibilité, peut être plus adapté pour les régatiers qui sont prêts a manœuvrer souvent pour avoir la surface la plus adaptée possible.

22 jan. 2021
0

Sur le mien j'ai 2 ris, cette été en Med j'ai pris une branler a 35nds , ça commençais à être la guerre ,obligé de tous descendre , j'hésite d'en faire posé un 3em

22 jan. 2021
0

Sur les Farrier, les GV ont souvent 2 ris positionnés de manière classique.
Imagine le 1er ris positionné 25% plus haut que actuellement et le second vraiment plus haut.
En multi quand ça commence a souffler fort, réduire ne fait pas perdre beaucoup en vitesse, alors avec un ris un peu plus grand on ne voit pas trop la différence sur le premier ris. Et quand vient le moment de prendre le dernier ris c'est qu'on cherche vraiment a réduire donc autant le faire vraiment.
Ça dépend aussi des matériaux, une GV dans un tissus bien raide tiendra mieux les surventes qu'une GV en Dacron.

Il est possible que je parte sur cette option pour la prochaine GV de mon futur tri. Une GV avec seulement 2 ris assez haut dans un tissus assez rigide.

22 jan. 2021
0

Ma GV est à 2 ris. Le premier ramène la têtière au niveau du capelage, une configuration où le gréement travaille au mieux. Le second ris est très haut, équivalent d'un troisième (et il sert)

22 jan. 2021
0

Pour répondre un peu plus précisément à matelot@62903. Je suis en cours de changement de bateau. Je n'en parle pas trop pour l'instant car rien n'est complétement signé même si l'ancien et le futur sont sous compromis de vente et d'achat. J'espère que tout sera finalisé dans 2 mois, mais passons sur ces détails.
Le prochain bateau sera un tri qui ressemble beaucoup au drop (plus léger, des flotteurs plus volumineux mais dimensions et plan de volure similaire). Avant qu'on me le demande, c'est un sirius 26. La Gv en place en Dacron est encore solide, mais après 25 années de service, il est temps d'en changer. Elle sera changée après la saison que je vois le potentiel du bateau, savoir si je rajoute de la surface (seulement 30m² actuellement) ou si je reste comme ça, mais avec un premiere prise de ris à 25nds, je pense qu'on doit pouvoir remettre un peu de toile surtout si GV à corne avec un beau tissus.
Le code 0 suivra aussi à mon avis

Pour moi les voiles c'est important, surtout sur les multis. Je préfére réfléchir un peu en avance plutot que de me précipiter. J'ai donc commencé les recherches. J'ai fait la demande à deux voileries pour l'instant :

  • All Purpose car ils m'ont sorti un magnifique jeu de voile pour mon cata à un prix que j'estime correct (moins cher qu'incidence pour une qualité identique voir supérieure)
  • Quantum : Ils sont très présents sur les podium des circuits de multicoque à l'étranger, preuve de leur savoir faire.

De manière générale, ils me proposent les même tissus avec les même remarques.
Surtout pas d'hydranet qui se déforme aussi vite qu'un Dacron

Ensuite en détail, voici ce que Quantum m'a écrit pour la GV (All Purpose ça a été oral) :

CDX : le concurrent fabriqué par Contender du DCX de Dimension Polyant. Avantage budget mais avec un tissu très durable et bien plus performant qu'un Dacron. Fibres Polyester et taffetas classique supporteront les contraintes de la croisière : ferlage, pliage.

PX Sport Lite Skin (fiche du TEC) : construction quasi identique au CDX ou DCX en termes de fibres mais avec un taffetas beaucoup plus léger. Tissu un peu plus performant mais légèrement plus fragile du fait de son taffetas.

Carbon Sport Lite Skin : fibres carbons et aramide, donc beaucoup moins de déformation que les 2 tissus précédents et beaucoup plus de performances. Même remarque pour le taffetas qui est identique au PX Sport.

Le dernier tissus est remplacé Trilam chez All Purpose par une membrane mais pour les deux ce sont des tissus un peu trop raide pour un mat alu. La différence de performance sera négligeable car le mat ne répondra pas assez vite.

Pour le code 0, j'ai demandé une voile pour le petit temps au prés et le reaching dans le medium. si possible pas du Stormlite qui se déformera trop vite. Voici la réponse de Quantum qui est la même que chez All Purpose :

Le Stormlite est un tissé Polyester avec le même tissage qu'un tissu à spi.
Qui dit Polyester dit déformation importante et donc une voile qui va générer de la traînée aux allures serrées, d'autant plus en multicoque où le vent apparent est très vite serré.
Le CZ GP est lui un laminé aramide + Black Technora avec très peu de déformation et donc de la puissance. Le Stormlite est valable pour un gennaker proche d'un asymétrique enroulable dans ses volumes.

Je vous joins le devis que Quantum. Je n'ai pas celui de All Purpose, on a vu ca dans son bureau, et à l'oral pour l'instant ca me suffit. Je joins aussi les fiches des tissus


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (186)

le beau temps...

mars 2021