Les plages, plans d'eau et lacs: activités nautiques interdites 29/10/2020

J'attendais un arrêté de la préfecture maritime pour clarifier le

il est écrit dans l'article 46 du décret 2020-1310 :
2° Les plages, plans d'eau et lacs.
Les activités nautiques et de plaisance y sont interdites.

C'est par que la PREMAR change cette phrase en une affiche.

L'équipage
31 oct. 2020
31 oct. 2020
1

Bon, eh bien rebelote : patience...

31 oct. 202031 oct. 2020
0

J'ai fais un commentaire pour demander un éclaircissement sur le passage d'une phrase qui ne parle que de " plages, plans d'eau et lacs" à "Atlantique, Manche, Méditerranée"

Il n'y a jamais de réponses aux commentaires, donc j'ai aussi fait un message on verra

31 oct. 2020
0

La Rochelle : navigation interdite !

31 oct. 2020
0

Merci Courtox d'avoir rouvert un fil avec cette info, je l'avais glissé hier dans un des fils sur le confinement :

Pour la communication de la Premar, je n'ai de mon côté pas eu de retour sur la numérotation curieuse des Avurnav (passage de 3999 à 5001 !), malgré le ton courtois et mesuré utilisé 🤣

31 oct. 202031 oct. 2020
0

En ce moment une réponse à commentaires et messages est devenue une option inconnue des animateurs du Facebook PREMAR.

09 nov. 202009 nov. 2020
0

Voici l'état des discussions entre l'UNAN (Union Nationale des Associations Nautiques) et les préfectures maritimes pour clarifier les restrictions et dérogations qui nous concernent nous et nos bateaux.
Les membres de l'UNAN ont des accès directs avec les préfectures maritimes.
En tant que simple contribuable, vous pouvez passer par les pages Facebook de vos préfectures maritimes pour poser des questions. J'ai reçu des réponses après 1 semaine de délai.


09 nov. 2020
0

@courtox56

la question que pose l'unan est interessante: "comment faire pour aller en voiture sur son bateau pour le mettre en sécurité hivernage s'il est situé à plus de 1km du domicile?".
Ce qui est quand même le cas de beaucoup d'entre nous.

Dans mon cas, j'ai un petit bateau moteur à 50 kms de chez moi.
J'ai posé la question sur la plateforme info covid. Après 10 minutes d'hésitation, réponse "faites appel à un professionnel".
J'ai demandé sur le site de la police nationale: "le cas n'est pas prévu".

Il semble en effet que le cas ne soit pas prévu et que personne ne veuille prendre l'initiative de donner une autorisation de déplacement dans ce cas.

Question subsidiaire: comment vont régir les assurances quand on va déclarer des sinistres pour des bateaux mal préparés à l'hivernage?

Benoit

09 nov. 2020
-14

Normalement au 1er Novembre un bateau est déjà partiellement hiverné, ou tout du moins correctement amarré et protégé pour l'hiver, ou alors il faut se poser la question du sérieux de son propriétaire!

Un bateau bien entretenu et correctement amarré ne souffrira pas de ce confinement!

Les voiles ne sont pas descendus?? Ce n'est pas grave, en dehors d'un génois déjà HS qui pourrait se déchirer, il ne risque rien, même avec une grosse tempête!
Le moteur n'est pas vidangé? pas grave non plus, on est pas à 2 mois près!
Un moteur qui ne tourne pas pendant 3 mois? aucun soucis sauf mécanique déjà bien malade!

Bref, les assureurs ne vont pas voir les sinistres augmenter, surtout que l'on a pas de guignol sur des bateaux de loc qui jouent au bateau tamponneuse du coup! ou de petit vieux séniles qui confondent marche avant/arrière, ou encore de jeunes merdeux qui arrive comme des balles sans maitrise aucune!

Bref, le conseil de faire appel à un pro est une bonne solution:
-Un voilier pourra descendre les voiles les hiverner et faire la révision qui va bien si besoin
-Un concierge pour bateau vérifier que tout va bien, éventuellement mettre le bateau hors gel si zone critique
-Simplement la capitainerie qui va vérifier que les amarres sont OK, et les parbat en bon état!

Sur bandol, plusieurs plaisanciers ont été verbalisé ce we sur leurs bateaux... soyez raisonnable, restez chez vous!

09 nov. 2020
2

oui mais non, au 1er novembre, tu n'es pas forcément hiverné.
Sinon tu ne vas jamais au départ de la route du rhum !

09 nov. 2020
4

Heu... En novembre je navique encore ! Normalement...

La Bretagne c'est pas la sibérie. Et la question de Bigben est intéressante. Mon bateau en encore à la bouée, à 30 Km de chez moi. J'aimerai bien l'échouer sur l'emplacement que j'ai payé pour cet hiver sur la grève.

09 nov. 2020
0

Regarde la réponse que j'ai fait plus bas, je suis a peu pres dans la meme situation

09 nov. 202009 nov. 2020
0

Nous ne sommes pas obligé de généraliser... Je navigue toute l'année pourvu que le temps soit clément avec mon propre point de vue.
Donc je n'"hiverne" pas vraiment. :)

09 nov. 2020
5

@Cédric, je suis étonnée que tu ne prennes pas la défense des pauvres propriétaires de yacht que l'on autorise à naviguer (cf question 15). C'est vraiment méchant de les laisser se mettre en danger ainsi mais je ne te vois pas réagir, par pitié, essaie de les ramener dans le bon chemin 🙏🙏🙏🙏 il y en a un qui est parti de La Ciotat il y 2 jours, il a besoin de tes conseils parce qu'il n'a pas intégré le truc des 400.000 morts 😱😱😱, peut-être qu'il n'a pas la télé, sinon comme toi, je m'interrogerais sur le sérieux de leur ppropriétaire

09 nov. 2020
0

Oui c'est quand même bien de favoriser les gros yacht et les très aisés qui eux , par grandeur d'âme et altruisme solidaire, font toujours appel aux pros!

09 nov. 2020
0

N'ayant pas Fesse-bouc,
me sens pas con cerné 😊

09 nov. 2020
0

La réponse:
- la prémar (atlantique et manche) a publié un arreté permettant les opérations d'hivernage (voir le site pour plus de détails)
- les aff mar m'ont indiqué de remplir la dérogation avec le motif "deplacement impérieux"
- il faut avoir avec soit le titre de propriété du bateau + un papier de l'asso qui gère le mouillage, certifiant que vous avez un mouillage.

En effet, cela ne s'applique pas a ceux qui sont au port.

09 nov. 2020
0

Reçu par mail du Port du Crouesty ce lundi après-midi :

"Le préfet du Morbihan vous informe que par souci de cohérence avec l'arrêté 2020/109 du préfet maritime et pour des motifs de sécurité maritime (mission d'intérêt général au sens de l'article 4- I-8 du décret 2020-1310 du 29 octobre 2020), la navigation nécessaire à la mise à l'hivernage ou à la vérification des lignes de mouillage des navires de plaisance stationnés dans les ports du département du Morbihan est autorisée.

Le plaisancier effectuant ces opérations doit pouvoir présenter aux unités de police les documents relatifs à la propriété du navire, ainsi que l'autorisation de stationnement dans le port, accompagnée de l'attestation de déplacement COVID-19 avec la case relative aux missions d'intérêt général cochée."

09 nov. 2020
0

Reçu aussi un courrier du port de Plouer/Rance, avec en PJ autorisation du maire de rejoindre son bateau au mouillage et copie nominative du contrat de mouillage.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (180)

Bientôt fini ?

mars 2021