Les ouvrages officiels du SHOM méritent attention

Bonjour

Une remarque sur un post voisin me fait suggérer ce fil.

Les ouvrages officiels du SHOM méritent en effet attention.

Les instructions nautiques officiels et le livre des feux sont, à mes yeux, les meilleurs ouvrages, constamment tenus à jour, que l'on puisse avoir à bord.

Or les navigateurs préfèrent acheter le plus souvent le bloc marine où l'almanach.

Est ce uniquement par soucis d'économie ?

Parce que la présentation est plus flatteuse ?

Parce qu'il y a de la littérature autour, littérature que l'on peut d'ailleurs se procurer gratuitement au Shom ?

Certes il y a un carnet d'adresses qui l'accompagne, est ce que c'est l'intérêt de l'ouvrage ?

Pour ma part j'adore les instructions nautiques, même si leur lecture est "officielle" et peu glamour, mais ce sont des ouvrages bien faits et de plus en plus orientés vers la plaisance.

L'équipage
21 juil. 2015
21 juil. 2015
0

"Est ce uniquement par soucis d'économie ?"
Quel est le coût de l'ensemble des documents obligatoires, si je ne les achète que deux du SHOM ?

21 juil. 2015
0

Le livre de feux est amha plus lisible que le Bloc Marine.
Je l'ai en plus !
Pour les marées, je ne sais pas !!
;-)

21 juil. 2015
2

Fil totalement incompréhensible pour moi
1 - les Instruction Nautiques pour la Plaisance ont été abandonnées par le SHOM en 2008. Trop chères, donc pas assez de ventes
Les Instructions Nautiques classiques ont peu de renseignements utiles pour la plaisance...Et à 55 € pièce !

2 - Les blocs, almanachs etc... comportent une copie à jour du ou des livres des feux pour une zone.
Les originaux couvrent une zone très étendue et sont hors de prix (50 €)

Confusion entre Instructions Nautiques et Guides du Navigateur ???

3 - Les trois Guides du Navigateur font 75 € au total. Or l'essentiel de leur contenu est disponible dans les blocs et/ou almanachs ...

21 juil. 2015
0

IN pour la plaisance : je les apprécie particulièrement et je les utilise encore souvent bien qu'elles ne soient pas à jour.
Autre doc du SHOM qui est toujours sur la TàC : les atlas des courants bien que je les critique parfois. Et, bien sûr, les cartes.

21 juil. 2015
0

@Pytheas

Certes mais les IN font une place de plus en plus large à la navigation pour les petits bateaux (donc en fait la plaisance)

il est vrai que les zones france sud corse italie sont à à peu près 200 € plus les feux à 50 € donc environ 250 €

si on ajoute l'espagne et le futur cote sud partie 2 et la satrdaigne il faut rajouter 150 €

soit le bassin med pour 400 €

Certes, certes

Mais si on se pose la question hors coût économique, comment se pose le problème en terme de qualité et de facilité de l'information ?

21 juil. 2015
0

"les IN font une place de plus en plus large à la navigation pour les petits bateaux"
Ah bon ? Source ? exemples ?

PS Dans ces coins, les guides Imray sont proches de la perfection (quantité d'infos, cartes de détail, mises à jour), à compléter avec esprit critique par la base de données marinas de STW

21 juil. 2015
0

@Pytheas

Le premier venu:

comparez l'accès à Saint Florent entre les IN et le Bloc

Les IN sont beaucoup plus précises, plus concentrées, plus complètes et mieux adaptées à la navigation.

21 juil. 201521 juil. 2015
0

Evidemment, si l'on considère le Bloc Marine comme fournissant des instructions nautiques, il est facile de faire mieux !
Il faut comparer avec de vrais guides de navigation pour la plaisance !!! (Imray ou même Pilote Côtier !)

21 juil. 2015
0

Les Imrays sont un peu mieux mais plus à considérer comme un complément

Les deux ne sont pas des Instructions Nautiques au sens Solas du terme (quoique je n'ai pas approfondi la question) et pourtant ils sont à 75 % les seuls guides à bord.

Le Bloc joue la dessus pour fournir à bon marché une documentation à peu près correct et suffisante pour ceux qui ne voyagent pas beaucoup.

En ce qui me concerne, je suis de toute façon dans l'obligation d'avoir les IN du SHOM à bord

Je faisais la comparaison

21 juil. 2015
0

Les IN (que je n'ouvre jamais depuis quelque 19 ans qu'elles sont à bord!) sont avant tout destinées à la navigation des gros navires. Malheureusement, les IN pour la plaisance n'existent plus. Même assez incomplètes pour nos navigations côtières, elles avaient l'avantage de la fiabilité, ce qui n'est pas le cas de tous les guides côtiers.
Les pilotes Imray ou Reeds sont très bien faits.
Quant au "Pilote Côtier", ses informations nécessitent un recoupage systématique. Un exemple dans le Pilote Côtier No7, pour l'approche de la côte nord. Il est indiqué que "le musoir de la digue doit être relevé à au moins 240° pour déborder les roches prolongeant la pointe de l'Etoc", alors qu'il faut relever le musoir A MOINS de 240°. Nuance de taille car le novice qui ferait confiance à cette littérature irait droit sur les cailloux! Dans une édition ancienne, il existait deux erreurs pour l'arrivée à Salcombe avec 3m sur la barre, mais c'est seulement sur l'alignement, autrement, c'est 0,60; et à cette époque, le feu de Blackstone Rock était rouge vu du large et on pouvait prendre l'alignement vers le fond lorsque l'on passait en secteur blanc. Eh bien le Pilote Côtier indiquait exactement l'inverse.
Dans tous les cas de figure, le doute doit être permanent.
Personnellement, j'utilise le Marin Breton, plus l'Imray ou le Reeds et naturellement des cartes de détail dans les coins un peu compliqués.

21 juil. 2015
0

Je constate que l'identification du lieu est resté prisonnier de mon unique neurone.Il s'agit de l'arrivée sur Aurigny!

21 juil. 2015
0

@ecumeur

Je suis plus qu'étonné de ce que vous dites;

en effet j'utilise les IN justement pour les petites criques et anses qui ne sont pas spécialement faites pour les gros bateaux.

Les IN à l'heure actuelle, je ne me rappelle plus il y a 20 ans, sont d'une grande qualité, justement pour les endroits sauvages et délicats.

exemple car je prépare un circuit pour des clients:

Je voudrais les déposer à Centuri pour les langoustes

Je trouve de très bonnes infos sur les IN

et pour la baignade du soir il y a la Marine de Giotanni avant de tirer sur Saint Florent

Il n'y a rien sur le Bloc Marine ou du moins pas grand chose d'utilisable.

Or ces infos m'intéressent car j'ai un bon mouillage de sable et je peux tirer l'annexe dans la cale pour que les clients puissent aller au restaurant

Je pense tout au contraire que les IN sont injustement méconnues en raison de leur présentation mais quelles sont une mine d'or pour les plaisanciers

Et en Italie c'est un vrai régal d'utiliser les IN

22 juil. 2015
0

@M@telot Phi

Ce n'est pas de savoir si on aime bien ou pas, le but étant dans une région inconnue de pouvoir aller en sécurité dans des mouillages agréables.

Pour les cartes, pour moi à titre personnel je me contente des rasters officielles et pour le boulot des ENC

L'avantage avec les ENC c'est leur mise à jour des zones réglementées, mais elles coûtent un bras.

En revanche cela t'évite des ennuis quand tu poses ton ancre où tu risques la prune.

Si le gabelou te fait savoir que tu es dans une zone interdite tu lui opposes les cartes Enc et les instructions nautiques non mises à jour, comme au Parc des Calanques où il a fallu deux ans pour que la réglementation figure sur les instructions.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (69)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021