Les dangers du canal du midi

Pour info:

En une semaine, deux accidents insolites se sont produits sur le canal du midi.

1) Un chêne centenaire s'est abattu sur un bateau tranquillement amarré dans le secteur de Gardouch

Voir :scie:
www.ladepeche.fr[...]au.html

2) Un bateau de 12m a "basculé" (???) lors du passage d'une écluse en plein centre ville de Toulouse (écluse Bayard)

Voir photo sur :lavache:
www.ladepeche.fr[...]se.html

Moralité: La réalité dépasse parfois la fiction

L'équipage
15 oct. 2007
15 oct. 2007
0

le canal
n'est pas un long fleuve tranquille !

dans le premier cas, c'est le mauvais endroit au mauvais moment.

dans le deuxième, d'après la photo, c'est visiblement la faute du plaisancier, qui était resté trop en arrière, et dont le talon de quille est resté accroché sur la margelle, alors que l'eau continuait à descendre.

normalement les éclusiers (cette écluse est gardée) font avancer suffisamment pour justement éviter ce genre d'accident.

15 oct. 2007
0

le premier incident
me rappel un souvenir fort cocasse qui aurait pu tres mal tourner.
Descente de la riviere Sinnamary (une telle reviere en Europe serait qualifiée de fleuve) en Guyane jusqu'à petit saut (zone de rapides fort jolie aujourd'hui disparue) en pirogue avec aux commandes un bresilien fort talentueux et experimenté.

tout d'un coup le long du fleuve un son allucinant, sorte de complainte bruyante, limite bestiale, qui couvre jusqu'au bruit du puissant 2T, dans l'embarcation nous sommes tous saisies et, chose etonnante, notre experimenté pilote ne semble pas du tout savoir de quoi il sagit !
Piqué au vif par notre curriosité et se sentant sur l'eau à l'abris de quoique ce soit qui puisse être caché dans la vegetation amazonienne, nous nous rapprochons de la berge à quelques metres, les gemissements effroyables continues mais on ne voit rien, le bateau est à l'arret, ce moment qui a probablement durée quelques secondes m'a semblé aprés coup une eternité.
D'un coup d'un seul les gemissements se transforment en un bruit de craquement effroyable, c'est probablement à ce moment que notre capitaine de pirogue a compris, nous ça sera bien plus tard, il donne un enorme coup d'accelerateur et le hors-bord nous propulse à bonne distance en un instant, au même moment un arbre titanesque s'effondre dans un vacarme assourdissant en plein travers de la riviere precisement à l'endroit ou nous nous trouvions quelques deux ou trois secondes auparavant.

Le capitaine avoura plus tard, une fois nos esprits revenues qu'il n'avait jamais vu ça, personnellement j'ai assisté à des abatages d'arbres et n'ais jamais ré-entendue pareil son, aujourd'hui encore je remercie ce bon monsieur qui de par ses reflexes nous a surement evité le pire.

15 oct. 2007
0

Précisions ...
A noter que le bateau victime de la chute du chêne centenaire est un "ancien bateau balise en acier de 1932 qui offrait jadis la lumière de son phare sur l'estuaire de la Gironde" (sic)

Fatalitas ...

15 oct. 2007
0

pas compris
Bonjour,
je n'ai pas compris comment le bateau à basculé dans le sas en vidange. Par dessus l'écluse?

15 oct. 2007
0

Supposition :
L'arrière du bateau restée trop proche de la porte est resté posé sur le seuil amont lors de la vidange... ?

15 oct. 2007
0

l'écluse
était vraiment bien gardée...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (46)

Bol d'Or 2016

mars 2021