Les bomes a enrouleur

Sont elles vraiment aussi peu performantes qu'on veut bien le dire ?Est ce vraiment une m.... ou ni plus ni moins qu'un enrouleur de mât .Je sais que certains sur le site en ont ,qu'en pensez vous ?
Merci
Francis :scie: :scie:

Je crois qu'il s'agit du système GOïOT

L'équipage
03 sept. 2012
03 sept. 2012
03 sept. 2012
0

Bonne remarque ! Attention, cependant, certains prenant quelque liberté avec l'orthographe, il faut intégrer dans la recherche : baume, beaume, … :reflechi:

Mais effectivement, le sujet a été récemment et largement évoqué ;-)

03 sept. 2012
0

OUI bien sûr j'ai d'abord regardé les forums
Nulle part on ne parle du systéme GÏOT , aux dires de certains ils sont trés content de leur bôme ( apparemment cela permettrait d'avoir une voile lattée plus creuse que sur un enrouleur de mât donc en théorie plus performante) d'autres la décrivent comme une source d'emm......t !!!) a la reflexion on se dit que se doit être comme tout , tout dépend de la maniére dont on l'utilise .Pour info sur mon bateau j'ai une GV a enrouleur FACNOR avec laquelle je n'ai jamais eu aucun probléme et pourtant cet été un moment d'inattention, la drisse de balancine était détendue et est aller se fourrer dans l'enrouleur au moment ou je rentrais la voile ,je vous dit pas la galére pour la sortir :bravo: :bravo: :bravo:

03 sept. 201203 sept. 2012
0

J'ai (ab)usé d'une telle bôme pendant 5 ans au moins avec mon précédent canot (10m) mais avec un GV non lattée et adaptée par Vega Voiles pour "aller avec" l'enrouleur. Système d'enroulement à drosse continue située au niveau l'extrémité de la bôme (côté mât), système permettant de tendre le point d'écoute (pas très efficace).

Problèmes rencontrés :
- les "circlips" d'extrémités d'axe qui avaient tendance à gripper/casser (problème de conception du modèle de l'époque ?)
- la drosse qui travaille beaucoup dès qu'on "prend un ris" ainsi que toutes les poulies/taquets ad-hocs
- manque de protection UV pour la partie exposée (à l'époque) une fois la GV toute enroulée
- prise au vent importante même toute enroulée, surtout par F7 et + . Cela dit c'est vrai aussi avec un LBag (moins avec un mât enrouleur)

Avantages :
- tout au cockpit, plus simple qu'un lazy bag/jacks (pas de latte qui se coince dans un LJ par ex !!!)
- à mon avis possible d'avoir une GV lattée (à confirmer avec le maître voilier) même ce n'était pas mon cas à l'époque (il y a 10 ans facile)
- prise de ris plus "adaptable"
- aucun déplacement au pied de mât (à condition de renvoyer la balancine au cockpit)

Pour le moment, en nav seul, le Lbag c'est bien , la bôme enrouleuse c'était mieux, à mon gout, mais je peux changer d'avis ,-) Jamais testé le mât enrouleur en conditions sérieuses...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (171)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021