Les bois

Pour éviter de prescrire l'achat de bois exotiques en provenance d'Afrique et du sud est Asiatique.( écologie, déforestation, coût, appros etc..) Je suis à la recherche d'essences Europennes de substitution. J'ai trouvé des possibilité intérressantes dans le Mélèze pour des bordés en Strip planking ou du Robinier pour les pièces sollicitées etc.... Mais avez vous d'autres idées, des applications de ces esences, des fournisseurs, des évaluations de prix etc...

L'équipage
04 oct. 2004
0

Promenons nous dans les bois
pendant que le loup y est pas ....
c'étais pour le remettre au dessus de la pile...

04 oct. 2004
0

dernier LN
Jean-Claude, as-tu vu l'article sur ce sujet dans le dernier Loisirs Nautiques ?
Un bois intéressant pour remplacer le teck semble être le robinier (faux-acacia), mais on n'en parle pas dans l'article. J'y pense pour mes bancs de cockpit !

0

Oui je l'ai ce LN
( je fais de la pub dessus alors je l'ai automatiquement) j'ai bien vu cette histoire de robinier mais il n'y a beaucoup d'infos.

04 oct. 2004
0

Le robinier....
je l'ai essayé il y a qq années pour des bancs. Autant les exotiques ont pour la plupart un fil relativement droit (encore que le Carama y échappe), autant le robinier a des fibres spiralées. Pour le travailler c'est un vrai bonheur...
En plus ce foutu bois a la particularité de se charger en silice, ce qui implique des dégats remarquables sur les outils.
A la mer, il devient pisseux que c'est une merveille.

0

Merci Thierry
Je voulais utiliser ce bois pour faire du gros lamellé ( quille )du fait de son élasticité (?)

04 oct. 2004
0

Pour un lamellé...
le pb est un peu différent, car le robinier a des qualités mécaniques indiscutables.
Les difficultés dûes à la spiralité des fibres sont contournables en inversant le sens des fibres à chaque pli. Ainsi les contraintes internes sont en très grande partie annulées.
Un collage de type résorcine-formol permet d'avoir un lamellé de qualité supérieure.

Ceci étant, le robinier est un bois qui demande un sèchage approfondi (compter 1 an par centimètre d'épaisseur des lattes).

0

Disparité de collage
Les projets que je développe mettent en oeuvre l'époxy pour sa facilité de réalisation par un constrcuteur amateuret son moindre cout par un chantier artisanal ainsi qu'une réparabilité quelque soit l'endroit du monde. Si un collage résorcine est dans ce cas indiqué je préfère préconiser un collage époxy pour des questions de simplicité. Qu'en penses-tu Thierry?
Je cherche aussi à remplacer les Yellow et Red cedar "classique" du Strip planking" par des bois locaux. Je fait notamment une recheche sur l'utilisation du Bouleau. Cet arbre ligneux peut atteindre 20m, ces fibres longues sont donc interressantes dans ce cas. La protection est assurée par son imprégnation d'époxy. Même si sa masse volumique est un peut plus élévée que le cèdre cela me semble secondaire dans une utilsation de bateau de grand voyage ou 100 kg de plus ou moins sur le bordé n'est pas significatif.

04 oct. 2004
0

Jean-François

Le problème du bouleau n'est pas le poids. C'est plutôt que la qualité de ce bois semble très variable.
Le bouleau de Finlande avait une excellente réputation avant-guerre, mais les Russes ont imposé leurs normes de qualité aux scieries des forêts finlandaises qu'ils avaient envahies en 44.

Le bouleau de la Baltique qu'on trouve en grandes quantités sur le marché est donc désormais d'une qualité médiocre.
Ce n'est pas a priori un bois dont on puisse faire un usage structurel, sauf si on est en mesure de vérifier la coupe de la bille, choisir le bois de coeur, etc.
Il est susceptible de pourrir assez vite.

Le principe consistant à passer par-dessus le défaut de qualité d'une essence pourvu qu'on la recouvre de résine est discutable, en tout cas ce n'est jamais le conseil d'un professionnel (que je ne suis pas), qui est toujours de choisir un bois "maritime" pour un usage maritime.

Pin et sapin ne recueillent guère plus de louanges auprès des hommes de l'art.
Ils recommandent en effet souvent le cedar (une variété d'eucalyptus qui n'a de commun avec le cèdre que l'apparence).

04 oct. 2004
0

Je voulais dire
Jean-Claude.

0

T'inquiete j'avais compris
Non il ne s'agit surtout pas de cacher des défaut sous l'époxy. Il s'agit de trouver des substitus acceptable au plan de la densité mais de qualité et de résitance semblable aux exotiques. Par exemple j'ai passé 1h 1/2 sur Google à rechercher des données sur le peuplier.Je pense que par facilité on choisi des essences qui certes nous conviennent au plan technique mais qui ne me conviennent pas à moi au plan éthique et c'est faute de mieux que je les prescrirais. C'est là que se pose le problème du prescripteur dans sa globalité : reponsablité des personnes construisant sur mes conceptions mais aussi resposabilité des personnes subissant directement les effets de la déforestation liée à mes conceptions. Ce n'est donc pas une lubie subite de se différencier mais une démarche plus globale. Donc toute info est la bien venue parceque rien n'est facil hors des sentiers battus.

04 oct. 2004
0

Rabat-joie, suite

Quand les Anglois tenaient la mer, Poléon Ier s'avisa de promouvoir les essences locales pour le mobilier.
C'était souvent moins joli qu'avant, mais ces meubles en bois clair intéressent toujours les collectionneurs.
Il est vrai qu'on n'avait pas besoin de les tremper dans l'eau.

J'approuve tes idées et tes buts, mais il vaut mieux te dire que le peuplier a la réputation de pourrir encore plus que le bouleau!

04 oct. 2004
0

je n'y connais rien
mais des bois comme le hetre ou le frene , ne peut on rien en tirer ? et l'if ? au moyen age on en fesait des arcs, donc il doit bien avoir des qualités mecaniques.

ce sont tous des bois très courant chez nous !

0

Ce qui ne m'empèche pas de chercher
Je viens de tomber il y a 5mn sur un extrait de cours de rdm consacré à l'aviation légère en bois. Si c'est bon pour les avions ce doit être bon pour les bateaux. On y trouve le peuplier,l'aulne, le bouleau le frêne, le hêtre.
J'ai les résistances mécanique ( compression/cisaillement/traction/module d'élasticité) et les densités. Je pense que si le bois est sain sec ( 12% à 15%) et noyé dans l'époxy on aura les mêmes caractéristque qu'un importé. Aux mêmes ennuis les mêmes meaux: si la coque touche et s'ouvre sur le bois à nu si c'est du cedar il va pomper autant qu'un feuillus tendre européen. Je crois qu'il faut aussi intégré la notion de bois protégé par l'époxy qui a nourri les pores du bois.
Bon je rève peut-être.

04 oct. 2004
0

un petit récapitulatif
des essences, leurs provenances et leurs applications marines:
cnsl.naoonet.free.fr[...]ces.htm

0

Oui Tuco
Je suis allé voir et j'ai imprimé tout le texte qui est très bien et donne une exellente base de travail.

04 oct. 2004
0

d'autre bois
Vous pourriez penser aux fréne et a l'acacia

04 oct. 2004
0

moi j'ai utilisé un bois qui s'appelle
l'affrormosia qui est un bois sans fils, qui ressemble au teck mais qui est beaucoup moins cher.
je ne connais pas son origine.
je l'ai utilisé pour faire deux bancs et une lisse sur le bateau. cela fait 3 ans qu'il est en place et n'a pas bougé. je ne l'ai pas traité, juste un nettoyage de printemps par an.
bien sur ce n'est pas un bois européen.
Alain

04 oct. 2004
0

d'allieurs
a la lecture de cette page je me demande pourquoi tout les bois utilisés dans le strip sont (okoumé , iroko,red cedar):
1-de resistance egales au pin sylvestre
2- rare , tropical et lointain donc pas compatible avec une "conscience " ecologique
3-pourrissent facilement

Meme le CP est souvent fait dans ces essences (il me semble), pourquoi ce choix ?

04 oct. 2004
0

les bois exotique
L'affrormosia méme origine que le teck
3-pourrissent moim vite ,voir imputrescible

04 oct. 2004
0

ah oui
ja mal lu :-) , le seul parmi ceux que j'ai cités putrescible est l'okoumé.
tout de suite je comprends mieux pourquoi on strip avec :)

04 oct. 2004
0

je connais deux bois
1) l'If qui est un bois très dur et dense, dont on fait des instruments de musique bretons (bombardes, levriads et bourdons de cornemuse)

2) l'accacia dont on fait des manches d'outils car très résistant et rigide à la fois.

Il s'agit du coeur du bois bien sûr

Ah le houx est bien aussi pour les manches d'outils mais un peu souple. Il convient pour des manches de masse ou de pioche.

C'est à peu près tout ce que je sais de ma campagne.

04 oct. 2004
0

strip planking,
Dans cette technique, il est important que le bois utilisé absorbe au mieux la résine et soit le plus léger possible. On utilise pour cette raison le red-cedar. Il est difficile d'appeler un bateau construit selon cette technique bateau en bois. Cela s'apparente plutôt à du composite.

L'accacia sert surtout pour la memebrure ployée à l'étuve. Il est difficile à trouver en bonne largeur

Pour la quille, pourquoi ne pas prendre tout simplement du bon vieux chêne voire l'orme si l'on en trouve ?

Pour le lamellé collé, le frêne est excellent.

Le hêtre, excellent bois d'oeuvre à terre est à proscrire absolument en milieu marin même chose pour le peuplier.

L'affromosia est un feuillu africain ouest et Zaïre.

En remplacement de l'acajou, le red meranti d'Asie du Sud-est est un bois au grain très fin facile à polir d'un fini irréprochable

06 oct. 2004
0

andré ?
j'ai une petite question

pourquoi dis tu que le hetre est à proscrire en milieu marin ?

pourrais tu éclairer ma lanterne, merci d'avance

04 oct. 2004
0

Ma petite expérience
Robinier faux acacia : le pied pour des renforts de quille ou des varangues, à condition qu'il soit effectivement bien sec et d'éviter les noeuds. Sans quoi il travaille terriblement.
Le frêne : pour plein de trucs (moulures décoratives sur les tranches des cloisons en CP (se plie très bien à la vapeur), pièces d'étrave en lamellé-collé.
Douglas : même s'il ne pousse pas à la même vitesse, c'est la même essence que l'orégon. Barrots, élongis, et même un mat ou une livarde. Mais il faut éviter les noeuds qui ne sont pas toujours sains, loin de là.
Chêne : pièce d'étrave, varangues. Me suis toujours demandé pourquoi certains disent qu'il ne se colle pas bien. A l'époxy, ça va tout seul.

Pour les mêmes raisons que l'auteur du fil, je n'utilise que des bois locaux sur mes bateaux, hormis le CP. Mais le jour où je trouve un CP de qualité avec des bois du coin, je n'hésite pas une seconde.

05 oct. 2004
0

Le bois rétifié : une alternative écologique aux bois tropicaux
Dossier technique
Le bois rétifié : une alternative écologique aux bois tropicaux
jeudi 2 septembre 2004, par Sylvain Angerand

Dans le cadre de la campagne "Acheter...mais protéger", les Amis de la Terre ont mis en avant le bois rétifié comme alternative aux bois tropicaux. L'article ci-dessous présente de façon plus approfondie ce procédé.

La rétification est une technique récente qui consiste à chauffer progressivement le bois, sous atmosphère inerte (azote), jusqu'à une température seuil à partir de laquelle se produit un réarrangement des molécules.

Le résultat est spectaculaire : on obtient un bois plus résistant et plus stable.

Comparativement à d'autres procédés, la rétification a un impact écologique réduit : il n'utilise ni ne produit aucun éléments toxiques nocifs pour l'homme ou l'environnement contrairement à des traitements à base de cuivre, chrome et arsenic (plus connus sous le nom de traitements à cœur).

De plus, le bois rétifié est obtenu à partir de bois locaux (hêtre, frêne, peuplier, épicea, pin maritime) et permet donc d'une part, de réduire la pollution liée aux transports longue distance et d'autre part de favoriser un développement local.

Les propriétés des bois rétifiés sont-elles pour autant comparable à celles des bois tropicaux ?

Les bois tropicaux sont souvent utilisés en raison de leur durabilité naturelle pour des utilisations extérieures ou en milieu humide : plancher de piscine en ipé, fenêtre en moabi, bardage en azobé ou encore table de jardin en teck sont devenus de plus en plus courant. On distingue ainsi différentes classes de durabilité : de la classe 5, non durable à la classe 1, très durable. Le teck se positionne ainsi dans la classe 1, 2 ou 3 (moyennement durable) selon son origine et son mode de culture. En revanche, les sapins (Abies sp.) sont très faiblement durables (classe 4) à l'état naturel mais une fois rétifiés, il deviennent « très durables » (classe 1).

Cette amélioration de la durabilité est valable pour tous les bois rétifiés, feuillus (peuplier, hêtre, frêne…) comme résineux (pin sylvestre, pin maritime…).

Il est donc possible d'utiliser ces bois pour construire des terrasses extérieures, des bardages, des parquets, des meubles d'extérieurs ou d'intérieurs.

Par ailleurs, la rétification améliore la stabilité dimensionnelle des bois. Ainsi, le retrait volumique (c'est à dire les modifications de structure inévitables parce que le bois perd peu à son humidité naturelle une fois coupé) est très faible (de l'ordre de 8%) et quasiment équivalent à celui du teck (7%).

L'autre intérêt des bois tropicaux est l'usage esthétique. Ce sont souvent des bois rouges ou aux couleurs foncées particulièrement intéressants à mettre en valeur. Par un des hasards de la chimie et de la physique des bois, il se trouve qu'un bois naturellement blanc comme le frêne ou le peuplier peut également prendre une jolie couleur foncée comparable à celle des bois tropicaux…et plus durable ! En effet, comme tous les bois, une patine naturelle apparaît avec le temps sous l'action des ultra-violets mais contrairement aux bois tropicaux, la couleur d'un bois rétifié reste homogène et devient légèrement métallisé.

Enfin, il est important de répondre à la question suivante : le bois rétifié est-il un bois plus cher ? Oui et c'est logique si on le compare au même bois non traité mais, à utilisation équivalente, il est moins cher qu'un bois tropical et à surtout comme nous l'avons rappelé un impact écologique beaucoup moins important.

Vous souhaitez en savoir plus sur le bois rétifié ou trouvez un fournisseur ?

Contacter Retitech (groupe EPBH) : Mr Christophe LEGLIZE, Directeur commercial, Centre d'Affaire Mercure ZI du Sablan 40100 Dax, téléphone : 05 58 41 41 60.

et visitez les sites Internet : ou

05 oct. 2004
0

APRES...
...avoir lu ce trés interessant article,je suis heureux de voir que nous avons,aussi,en France et en Europe de bons et beaux bois et...d'excellentes idées!

0

Merci TOM Bombadil
Je vais aller immédiatement sur les sites que tu indique.
Comme quoi HEO c'est une mine d'or.

06 oct. 2004
0

NOS BOIS DE CHEZ
Trés bon sujet; Jean Claude
Construire avec des bois de chez nous l'europe.
voila de la construction que j'adore.....
Le Robinier ou acacia de chez nous est classé dans les bois dur
"Thierry" propose du lamellé avec ce bois et collé à la résorcine; c'est u haut de gamme, mais il ne dit pas ous ce qu'il faut faire et là ça se corse.....
1) il faut des bois dont l'humidité ne dépasse pas 12% et des variations de +-0,5
2) il faut rabotter les lamelles à grande vitesse et avoir une tolérence d'épaisseur de +- 1/10
3) il faut encoller trés rapidement a raison de 600g/m² la colle n'aime pas les joints ouverts
4) il faut serrer les lamlles à raison de 10Kg/cm² et avoir fini dans les 2 heures aprés avoir mélangé la colle et le tout dans un local à température et hygrométrie préconisée..
voila le lamellé est fait..
il reste à raboter les pieces construites et bonjour les couteaux...
Mais quand c'est fini: OH que c'est beau...

"Jean Claude" tu préconise l'époxy ; je pense que tu es dans le vrai pour sa simplicité d'utilisation, le résultat est le mème avec des joints de collage plus clair.
Par contre je ne te suivrai pas dans des choix de bouleau et peuplier de super bois en aviation
mais j'ai de grand doutes en milieu humide...
J'ai une préférence pour les pins (regarde les pinasses) voir maintenant avec traitements
et ensuite le Méleze.
Mais je n'oublie pas que VAUBAN à fait couper une grande partie de nos foréts de chène pour faire jouer son Maitre à la gueguere.

Et il en existe encore des bois...

Bonne construction...

0

La voie c'est peut-être le bois rétifié
J'attends donc des infos suit à ma visite des sites indiqués.

Mais je cherche toujours pour l'instant, ma préférence à ce jour va au mélèze et autres résineux.

06 oct. 2004
0

bref....
équiper le cokpit (bancs et plancher) que conseillez vous si on a pas les moyens de se payer du teck :
iroko ou bien mélèze ?

Respectueusement,

Chantal,

0

Pour l'instant
J'ai un gros penchant pour le Mélèze:
-Bois clair ne devenant pas noir avec les intempéries.
-Production local abondante
-Bien moins cher que le teck
-Résineux auto protégé par sa résine (mais il faudra traiter)
-En utilsation structure ( bordés et autres) bois nerveux et resistant mécaniquement
- Utilisable pour les espars
-Mais contrôler la présence de neouds-
-Mais finition à soigner ( échardes)
-Mais les autres défauts que j'ignore

07 oct. 2004
0

un site spécialisé
Voici un site spécialisé pour les professionnels du bois, avec entre autres une bases de données mondiale sur les essences des bois et leurs caractéristiques :
www.le-bois.com[...]/

Quelqu'un aurait-il des infos sur l'utilisation du bambou pour des structures composites ? Merci d'avance !

07 oct. 2004
0

quelques autres sites
Tout d'abord, un petit rectificatif. Il existe 4 classes de bois. La classe 4 étant la plus résistante (en matière de durabilité naturelle). Cependant, il existe une classe 5 qui regroupe les bois résistants aux tarets. cf:wwww.cirad.fr[...]ite.pdf

Deuxièmement, voici l'adresse d'un site très interessant sur les caractéristiques des bois (énormément d'expèces proposées) :www.cndb.org[...]che.php

Enfin, un site sur les bois utilisés en construction marine ainsi que quelques indications :www.mandragore2.net[...]ois.php

Bonne continuation à tous.

0

Le bambou
Je suis directement interressé du fait de mon travail sur les jonques. J'ai trouvé des fournisseurs qui importe du bambou d'asie ( Douineau à coté de nantes par exemple)Il ont beaucoup de porduits et vendent aux particuliers à des prix correcte. Il ont des produits des plus interressant pour les aménagements à base de bambou, rotin, tressage etc...
Pour revenir au bambou en asie il existe des jonques en bambou tressé dont la coque est relativement souple. Cela en fait des bateaux extrèmement résistant. J'ai envisagé déjà des plans à base de bambou mais l'association avec l'époxy supprime la souplesse du tressage et donc l'un de ses avantages.Il se peut que j'aille au vitenam au printemps prochain précisemént dan le cadre d'une étude des techniques asiatique dont le bambou. Je ne manquerais pas de vous informer des résultats s'il sont utilsables et transposable ici.

07 oct. 2004
0

Le Mélèze , ou le teck
Je suis du même avis que toi; Jean Claude ,j'ai une préférence pour le Mélèze malgrés qu'il doit être un peu tendre pour un pont !! ??

En structure; je trouve que le pin maritime + un traitement autoclave de classe IV, est un bois de trés bonne qualité (avec une couleur bizarre)

l'Iroko qui a surement une grande tenue dans le temps est un bois dit gras et bourru, c'est a dire que lorsqu'on le travaille il a les fils contrariés et ça impose du gros ponçage en plus les ouvriers refusent de le trvailler si les machines ne sont pas équipées d'aspirations
et oui quelque uns sont mort du cancer des sinus
pour ma part je trouve que ce bois a un veinage sans caractère....

le Teck !!!!! je me demande comment les pauvres forets de Birmanie et les autres à coté, arrivent à fournir ce volume de bois de teck qui est consommé en ce moment dans le monde.
mais bon; ca ne nous regarde.... ....pas
j'ai quelques doutes sur le teck; il est bien clair? en indonésie il existe bien d'autres essences qui ressemble au teck... je reste prudent....

les bois rétifiés; a suivre de trés prèt.
il suffit de regarder ce qui est déja construit
je pense qu'ils ont l'avantage du bois traité autoclave,sans les tacher;ce qui est intéréssant en marine

Si un producteur pouvait en offrir un 1/2 m3
a Chantal nous pourrions avoir une photo

07 oct. 2004
0

merci alex
les sites que tu indiques nous ont bien renseignés en particulier celui de Patrick (MANDRAGORE) que je salue chaleureusement

A leur lecture, j'aurais une préférence pour l'afrormosia qui semble plus proche du teck et qui a déjà utilisé avec succès si j'en crois d'autres posts
Maintenant est-il facile à trouver dans notre région ?
je vais interroger un gros négociant en grumes de Dijon

Merci encore,

Chantal,

07 oct. 2004
0

merci également à Daniel65
je suis tout à fait preneuse d'un 1/2 m3 de bois classe 4 et même 5 (soyons fous) pour faire le plancher et les bancs de boulal
avis aux producteurs.......

Chantal,

20 oct. 2004
0

l'accacia un bois que j'aime mais
l'accacia est un bois dont je suis amouraux mais il n'est pas aussi imputressible que le teck
c'est un bois qui met tres longtemps a seche et travail toujours meme apres 15 ou 20 ans de coupe
il ne peut etre utiliser qu'en petit section 20 ou 30 mm apres il ,peut fendre ou vriller. il est de plus tres mal exploite il est difficile de trouver de l'accacia qui est pousse lentement droit et avec peut de noeuds
un bois difficile a travaille
je parle bien sur du robinier

0

mefiez vous avec le meleze
c'est certe un bois durable,assez imputescible relativement leger mais il a une propension a se tordre dans tous les sens meme sec ,il y a deja eu un fil dans h et ho ou on parlait du meleze et un gars expliquait mieux que moi ses defauts

21 oct. 2004
0

Tourner le robiniet du teck !

Oui! Je sais elle-est un peu trop facile!
Dites-moi? Tout à fait benoîtement, est ce que les chantiers de Madame B. n'utiliseraient pas déjà les propriétés remarquables du bois de robinier (faux-acacia, faux-teck?) ?
Pour les bancs des cookpits et des caillebotis de la série des first ?
Et les plaqués de l’ameublement intérieur aussi !
.Est-ce qu’un ébéniste naviguant pourraient éclairer nos lanternes ?

21 oct. 2004
0

Quand j'étais artisan menuisier
J'utilisais un succédané du mélèze pour faire des fermetures extérieures (volets, portes de garages, etc...), c'est le chataignier, les vieux l'utilisaient en charpente (hospices de Beaunes), il est très durable en extérieur (piquets de cloture) et a la particularité d'éloigner les insectes xylophage ou autres.
L'aspect du bois s'approche du chêne (veinage) mais est plus tendre que lui (densité=6 au lieu de 8 pour le chêne).

19 sept. 2020
0

Quelque un, en 2020 a l experience du bois rétifié en usage marin ?
Merci 😊

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (132)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021