Les ancres ... un sujet rebattu, mais c'est ma question du jour

Bonjour à tous,

J'achète mon premier bateau depuis plus près de vingt années. Le premier de plus de 10m (motorsailor en construction amateur à la "colin archer" de 11 tonnes).

Le bateau nous plait avec a priori de bons fondamentaux (coque et moteur)... Mais, il n'est pas sans quelques petits défauts. Il est notamment livré avec une GV fatiguée et surtout quasiment sans mouillage (ni baille de mouillage). Une simple ancre, plutôt légère, stockée dans un coffre du cockpit.

Alors je cherche à me documenter sur deux points:
- y a-t'il un lieu pour trouver des voiles d'occasion (je cherche solide-bon-grammage pas nécessairement top performance)?

Et surtout quelles ancres choisir pour le bateau qui naviguera en Manche (une fois équipé) :
- type d'ancre (j'ai compris qu'il y a du nouveau sur ce point),
- poids recommandé (quid des ancres dites légères),
- longueur, poids de la chaine (si chaine?)

A l'époque où je naviguais régulièrement (il y a plus de 20 ans) on m'aurait surement proposer une "CQR+tout chaine" comme principale et un genre "Britany+bout-de-chaine+cablot" en secondaire. Y a-t'il mieux à faire aujourd'hui?

Dernier point, le bateau, malgré ses onze tonnes, n'a ni baille de mouillage, ni guindeau.

Je compte mettre un guindeau manuel (car je reste sur une install. électrique des plus légères) et un puit de chaine (avec un petit clapet) pour envoyer la chaine (et son poids) dans l'amorce de quille.

Est-ce une solution acceptable (le guindeau manuel et le puit de chaine) ?

Il y a un petit modèle de guindeau chez goiot et un chez LOFRAN'S. Sont-ils suffisants ? Faut-il (si celà existe) un modèle plus robuste ?

Daniel

L'équipage
10 mar. 2006
10 mar. 2006
0

pour
l'ancre et la chaine en premier mouillage malgre tout ce qui se dit la proposition d'il ya 25 ans reste la bonne avec rapport qualite prix raisonnable. le second mouillage est egalement un bon compromis pour le guindeau repense quand même au pb 50 ou 60m de chaine + l'ancre que ce soit à la main ou au guindeau manuel c'est pratiquement même combat de bons muscles et de la reserve pulmonaire. Une baille à mouillage doit etre possible à faireune tof pour se faire une idee du pb

10 mar. 2006
0

+++++
inscrit toi ça ne coute pas plus cher et comme cela d'autres reponses seront surement plus nombreuses

10 mar. 2006
0

Attention les gars....
j'ai cru lire 50 ou 60 métres de chaines à la main,avec de bons muscles..... Je ne suis pas d'accord , car même avec des bon muscles vous ne remonterez jamais à la main 50 ou 60 métres de chaines de 10 ou de 12 avec une ancre au bout dans une profondeur d'eau supèrieure à 30 mètres .(dans 5 ou 10 mètres d'eau c'est différent),et mouiller dans 30 mètres ça peut arriver...
la chaine de 10 a un poids de 2Kg25 au mètre, et celle de 12 de 3Kg24 au mètre .Bien sûr il faut enlever la poussée d'archimède , mais quand même !

11 mar. 2006
0

tu as bien lu
mais il fallait i,terpreter la phrase je precise de gros muscles et de bons poumons ce qui revient à dire que c'est quasi impossible pour le commun des mortels que nous sommes

10 mar. 2006
0

un résumé se trouve ici:
www.hisse-et-oh.org[...]cle.php

compilé par votre serviteur.

La principale modification de pensée depuis quelques années est qu'il faut une bonne longueur de textile bien élastique pour amortir les à coups sur la ligne de mouillage par vent fort et/ou clapot.

Pour le guindeau, sur un bateau de cette taille, à la main ce sera difficile avec le poids de la chaîne (2.2 kg par mètre) au delà d'une certaine hauteur d'eau.

Pour les mouillages en alliage léger, à réserver aux usages en conditions pas trop difficiles et de courte durée.

Pour le choix de l'ancre "lourde", no comments, à part que les socs de charrue à verge non articulée en latéral ont le vent en poupe. Mais cela ne veut pas dire que les autres sont toutes mauvaises.

11 mar. 200616 juin 2020
0

Merci à tous et en particulier Robert ...
... pour sa compil impressionnante! Et pour les remarques des uns et des autres (notamment Roberto).

En absence de guindeau électrique je comprend que :
- le guindeau manuel ne sera guère utile que pour dé-scotcher l'ancre (de la vase par exemple),
- il faudra compter sur les bras de l'équipage et donc évacuer le confortable tout chaine,
- les "socs de charrue à verge non articulée en latéral" ont le vent en poupe,
- l'alu est à reserver pour les situations calmes,

Donc en conclusion a priori (pour la Manche, pas toujours bien calme) je me dirige vers la solution suivante :

1) Une Kobra (bon rapport qualité/prix .) à poste sur le bout-dehors et 30 m chaine de 10 + 50 m cablot soit dans les fonds accessibles soit dans une petit baille (pour la chaine et le bout à réaliser en perçant le pont, j'hésite un peu ...), soit à défaut via un puit de chaine.

2) le meme mouillage "en secondaire" (avec peut-être un peu moins de chaine) dans un coffre du cockpit pour assurer en cas de nécessité,

3)un mouillage léger alu 7Kg + 7 m chaine pour les pauses picnic.

4)un petit lofrans manuel qui ne servira peut-être pas souvent ...

Ce forum est une mine. Merci à tous

Daniel

Pièce jointe : Le bateau à équiper

10 mar. 2006
0

*

j'ai un bateau de 12m, et je compte organiser le mouillage comme ça:

une ancre principale de 25kg, 70m de chaine et 30 de cablot

une deuxième ancre lourde de 20kg, 30m de chaine et 50m de cablot

une ancre légère alu de 7kg avec 7m de chaine et 50m de cablot

l'ìancre légère tenue à l'arrière du bateau, soit pour des mouillages "avant au quai", ou bien sur pour des mouillages "tranquilles", quand on n'a pas envie de sortir le gros truc lourd juste pour le déjeuner par ex

surtout pour des tailles comme ça, l'ancre légère est aussi plus pratique à amener sur l'annexe si besoin

en manche, avec 10m+ de marnage, se souvenir que juste s'il souffle un peu il faut filer facilement 60-70m de chaine-cablot voir plus, donc ne pas hésiter avec la longueur

10 mar. 2006
0

relever a la main
avec 20kg d'ancre et autant sinon plus de chaine, seul c'est impossible. Mais trés faisable à deux ou trois , qui prennent la chaine "en chaine", celle ci passant entre les jambes du premier au dernier, et avec une bonne chanson pour se donner du courage.
C'est plus rapide que tous les guindeaux.

un guindeau manuel ne peut servir qu'a decrocher l'ancre, car remonter 50m , a 20cm le coup de levier, ça fait 250 coups !!

10 mar. 2006
0

Allez Michel, sois sympa...
Donne tes tuyaux...

...quelle chanson ???

:mdr:

11 mar. 2006
0

A virer ?
cette si belle chanson qui nous permet aussi de calc uler la vitesse à la peau d'orange ?
Si le roi du camembert t'entendait :-(
;-)

10 mar. 2006
0

encore et hop
évidement.

chanson à virer traditionnelle

10 mar. 2006
0

j'ai un faible
pour "jean françois de Nantes"

sur le refrain "jean françouais!!!!", l'ancre décroche à tous les coups

10 mar. 2006
0

même pas peur
(y pleut déjà!) :-D

10 mar. 2006
0

tempo moins soutenu
la mienne est pour les non fumeurs.

c'est pour ça que je suis à la barre.

plus sérieusement j'ai utilisé une solution moins hard en solo: l'orin tourné sur un winch.

tu remontes la pioche comme ça et il n'y a plus qu'a ramasser la chaine.

10 mar. 2006
0

Oups,
oringuer
mille pardons messeigneurs

:jelaferme:

10 mar. 2006
0

Une étoile, une
Tu me donnes une idée :
Je mets une grosse bobine sur le balcon juste en avant de mon mat
Au départ, c'était pour stocker une remorque de 60m mais je vais peut-être tourner aussi mes 80m de polypro pour oriner systématiquement au cas ou l'ancre tombe accidentellement ou par fausse maneuvre comme c'est arrivé je crois à Django aux Antilles...
Le tout est que çà reste assez clair...

:reflechi:

10 mar. 2006
0

pour oriner
on dit méat coule pas :-D :-D

10 mar. 2006
0

J'ai le même problème
mais sur un Arpège qui ne possède plus qu'une CQR originale à re-galvaniser. Et il m'en faudra une autre.

D'après la règlementation il faut 14Kg + 18m de 8 + orin de 14 pour le principal et Poids non précisé + 8m de 8 + orin de 14 pour le second mouillage. Chaque mouillage faisant au minimum 45m.

J'avais envisagé sur le principal 1 maillon de chaîne de 8 (30m) et autant pour l'orin.

Le guindeau m'ennuyant par son aspect croche-pied et dévoreur de batterie.

Je m'étais dit que en l'absence de guindeau on pouvait relever avec une itague munie d'une poulie à crochet, le brin fixe frappée sur un taquet à l'arrière, le brin mobile ramené sur un des winchs du génois.

A supposer le tout à pic dans 30m d'eau.
Ancre 14Kg+1,45kg*30; environ 50 Kg dans l'eau donc 25Kg de traction sur l'itague. Je dois pouvoir bénéficier de 6m de long sur le pont. Donc 4 ou 5 manoeuvres pour tout remonter.

Quelqu'un à il essayé?

10 mar. 2006
0

y a t il encore une reglementation pour le ancres
me semblait que cela avait disparu, un mouillage adequat doit etre à bord mais sans precisions millimetrees ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (114)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021