Lenk-à-pable...

Bonsoir tout le monde !

Bon, je viens de trouver un local chauffé pour passer du Lenk (déjà acheté) sur des panneaux CP du bateau...
Avant de commencer, j'aimerais vous poser quelques questions existencielles :

Quelle est la fourchette optimale des températures à respecter pendant l'application du Lenk, et pendant combien de temps après ?
Dois-je laisser le chauffage en route de la 1ère à la nème couche ?
Combien de temps entre les couches (je suis en Bretagne et en Décembre...)?
Dois-je travailler totalement hors-poussière, sinon quels sont les risques ?
Sur le pot, il est inscrit "redoublable en 24h sur bois secs et 1 à 2 semaines sur bois humide (max 20%)". Comment connaitre sans instrument coûteux le taux d'humidité de mon vieux CP à peu près sain ?

En gros, je suis archi-débutante en vernis, lasures et autres Lenk, mais j'aimerais bien ne pas avoir à recommencer dans 6 mois, vu que j'aurai tout le reste du bateau à faire à ce moment-là, en vue de Douarnenez 2006...

Avis à tous les charpentiers, menuisiers, ébénistes et autres barbouilleurs de bois nus, faites-vous connaitre, j'ai 258 655 256 autres questions à vous poser...

A vos plumes (de gouëlles)!

PS : si parfois je suis longue à répondre, c'est par manque de temps, de crédits, de haut-débit, mais pas d'intérêt !
C'est aussi, je le regrette, par dégout de toutes les petites guéguerres inter-internautes qui finissent tôt ou tard par faire dégénérer des fils hautement instructifs...

L'équipage
05 déc. 2005
05 déc. 2005
0

Lenk-compris
Tiens Lenk, connais pas.
Une recherche google me fait attérrir sur un site suisse...

Ne serait ce donc pas un produit de ce pays ?

En tout cas, en nous disant quelle type de produit c'est (glycéro, lasure, monocomposant, bi, etc ) on pourra fournir les infos sans connaitre le produit...

05 déc. 2005
0

chère felines, je prend ma plus belle plume
pour te dire que je suis totalement incompétent pour répondre à ta question.
Je vais donc attendre les 258 655 256 autres avec impatience.

05 déc. 2005
0

lenk?
pour moi c'est une station de helvète du coté de gruyere :-)

05 déc. 2005
0

C'est un produit
d'imprégnation, monocomposant et, je cite, "super-résistant aux intempéries, régulateur/hydrofuge/non jaunissant, antiparasitaire/antigris, résiste aux UV et au griffage, imprègne le bois en profondeur, traite les bois exotiques, permet l'exsudation... inflammable".
Aspact ciré (l'incolore brille plus que les teintes).
Préconisé pour chalets de montagne, villas maritimes, volets etc...
Déjà utilisé sur mon bateau par l'ancien proprio, qui m'avait vanté les mérites de ce produit...

05 déc. 2005
0

cela ressemble...
...d'après tes descriptifs à une lasure, auquel cas les conditions d'applications sont beaucoup moins contraignante que d'autres produits.

A mon avis, entre 5 et 10 degré comme fourchette minimale, tu dois pouvoir appliquer ce produit...

05 déc. 2005
0

monocomposant ,résistant aux uv
Bonsoir,

cela pourrait etre une résine polyuréthane monocomposant.
Temp d'application idéale 20° .
Respecter la durée de surcouchage sinon le durcissement en profondeur ne sera pas correct,ne pas dépasser le temps de surcouchage sinon l'accroche chimique ne sera pas bonne ,d'ou un ponçage sera nécessaire avant la 2eme couche.
Une résine polyurethane peut être légèrement diluée
maxi 5% diluant polyurethanesur la 1ere couche pour avoir une imprégnation du bois plus facile . si la temperature d'application est autour des 15°,appication possible mais conserver cette température mini le temps du surcouchage et jusqu'a la fin du vernissage.si les cp ont été dejà vernis il faut les ponçer .

05 déc. 2005
0

dilution white
J'ai reagit au mot white ,le pu n'est pas diluable au white.
Il est vrai que les colles pu sont sensible aux uv et que pour prévenir les effets des uv ,on les recouvre
de peinture pu ,qui contienne des agents anti uv.
Les résines pu utilisées en vernis contiennent ces agents.un ponçage tres rapide permet d'enlever les particules d'ancienne peinture qui gêneraient l'accroche de la nouvelle peinture.
en règle générale il faut respecter les temps de surcouchage pour l'accroche chimique et pouvoir appliquer la seconde couche sans devoir ponçer.
La dilution de la 1ere couche quelque soit la nature des peintures permet une impregniation en profondeur.
En temperature basse les peintures sont moins fluides
les diluer permet d'avoir une application plus aisée.

05 déc. 2005
0

où ai-je entendu
que la colle PU craignait les UV ? Mais peut-être que je me trompe, ou que celà ne s'applique pas aux résines...
Et si je dois respecter exactement la durée entre les couches, je choisis 24h ou 1 à 2 semaines ?
Le ponçage entre chaque couche, ça n'est qu'un égrainage léger, quelque soit le temps de séchage au delà de la durée prescrite ?
Pour la dilution, ils préconisent 20% de White sur la 1ere couche, et non dilué pour les autres.

Je me demande aussi si, en laissant quelques traces du Lenk précédent, après un long ponçage, ce sera très inesthétique ou pas (le 1er pli est déjà bien attaqué, on commence à voir la colle par endroits !) : en clair, le bois est à nu presque partout...

05 déc. 2005
0

Cher Hollywood...
J'attends avec impatience de connaitre tes points forts pour, le cas échéant, faire appel à tes lumières... J'avoue que je ne connais pas les compétences des uns et des autres, mais ça viendra (je l'espère!). Je te réserve toutefois l'intégralité de mes questions concernant le temps qu'il fait chez toi et la température de la bière idoine... Sans douter le moins du monde que tu sauras déborder largement du cadre que je te réserve... ;-)

05 déc. 2005
0

à Pascal11
Effectivement, c'est en Suisse qu'est fabriqué le Lenk, et apparement distribué par Ameöl-France à Annemasse...(Si tu vas à Lenk, un ti bout de Gruyère irait bien avec moi !).

Bon, maintenant que j'ai fait 3 fois le tour du pot (de Lenk), vous en savez à peu près autant que moi...

05 déc. 2005
0

Tch' ophélie'n
J'aime bien les chalets, la suisse et les étrangers, mais je connais pas le lenk.
T'as plus de précisions sur ce produit miracle?
Merci d'avance.

François

05 déc. 2005
0

Ben...
à part le prix, le rendement et les teintes, je sais pas grand-chose de plus...
Ah oui : dilution au White Spirit

05 déc. 2005
0

dilution white
je retire tout ce que je viens de dire .
le polyurethane n'est pas compatible avec le white.
Glycero plutôt.
Pas de problème particulier.

06 déc. 2005
0

ca doit etre
le meme style que le tonkinois, vernis phénolique ( a base d huile de lin il me semble ) me trompe-je ?

06 déc. 2005
0

Bonjour Hollywood !
Dis-moi, quel temps fait-il par chez toi ? Non, ne me dis pas que la bière est fraîche, j'en suis à peine à mon premier grog ! (Le ptit déj, c'est sacré).
Bon, c'était pour remonter le fil :-p :-D
Bonne journée !

06 déc. 2005
0

Salut Félines
Désolé, j'arrive un peu tard pour le ptit déj mais c'est avec une joie non dissimulée que je te remonte le fil (sans jeux de mots).
ça a pas l'air gagné ton affaire de vernis, je te propose de passer à la question suivante?

A+

06 déc. 2005
0

Personne, vraiment personne
n'utilise de Lenk sur Héo ? :-(

Allez, me laissez pas comme ça...

Merci en tous cas à tous les posts qui m'ont quand même aidée (et aux autres aussi, pour leur soutien moral ;-).

06 déc. 2005
0

lenk a pable j en
ai un en ce moment avec moi au boulot un l'incapable

06 déc. 2005
0

une bizareté
Au printemps dernier j'ai eu l'occasion de réparer deux canoés bois, pour ceux qui conaissent sachez qu'on s'est farci le décapage int-ext!

Est venu ensuite le vernis et l'envie de ne surtout pas à avoir à recomencer. Il n'y avait pas grand chose comme bois sur la bête sa motive aussi pour éviter d'avoir à tout refaire.

Est venu la recherche du meilleur produit, la contrainte élastique étant primordiale les bi-composants ont été écartés. Le sujet est resté flou et certains fournisseurs on voulu en profiter pour nous refiler des vielles formules de produits remis au goût du jour, résultat : une belle enguelade avec le fournisseur quand on a constaté la cochonnerie vendue! Il y a une marche phénoménale entre les produits vendu au public (même spécialisés) et les produits pro (compliqué et chers). Il est vrai que les magasins de bricolage aiment voir revenir rapidement leur pigeons (clientèle).

Le sujet est un domaine tellement bizarre et dépend de tellement de variables que même maintenant j'ose à peine donner une recette!
Une chose est certaine, à l'image des "fond durs" en menuiserie on voit apparaitre des "primaires d'accrochage" forts logiques.

Pour ma part je cherche à conserver une certaine souplesse en remettant une couche chaque année.

Je déteste les phénoliques ils risquent de virer à l'orange puis de faillencer et se recouvrent difficilement par les polyuréthanes (que je préfère). Gare aux époxys, souvent ils n'aiment pas la lumière ou le contact prolongé de l'eau!

J'aime avoir un primaire d'accrochage, j'aime ensuite avoir un bi-composant et j'aime recouvrir le tout par des couches de mono composant destinées à supporter les rayures et bloquer les uv.

;-)

06 déc. 2005
0

vernis polyuréthane souple
Bonjour,

Un vernis bi-composant PU peut être rendu souple par l'ajout d'un additif assouplissant maxi 20%.
le vernis devient moins epais, donc plus de couches
mais il garde son efficacite anti UV.
Une teinte PU également peut être assouplie ,elle pert de son pouvoir couvrant donc couche supplémentaire et un temps de séchage X 3fois.
J'ai un mât en spruce a traîter et j'utilise plutôt de l'huile de lin cuite.
Le defaut du vernis PU ,pour lui donner un coup de jeune il faut absolument le poncer avant revernis.
Alors que l'huile de lin quand le bois a soif ,
on imprégne sans préparation ,et l'huile de lin cuite ne craint pas l'humidité ,au contraire çà l'aide a "siccativer". pour faciliter l'imprégniation huile montée en t° au bain marie ,on gagne du temps entre les couches .

08 déc. 2005
0

Je n'ai pas trop l'habitude de l'usage de ...
...de l'huile de lin seule exepté pour stoquer mes peinceaux entre deux séances de vernis.

Le seul bateau que je connaisse qui ait été traité de cette façon à rapidement viré au "crasseu". Je ne sais pas comment ils on traité cette yole (siccatif?)

Il y a une parade ?

;-)

06 déc. 2005
0

lenk and co
c'est une lasure, un peu haut de gamme, destinée au batiment,l'intérêt c'est de pouvoir le recouvrir sans poncer, mais a part ça rien de miraculeux , à moins de le diluer à l'eau de lourdes?
il y a un produit d'origine norvégienne que je trouve in england et qui est basé sur le même principe mais semble plus efficace, l'odeur en plus, je communiquerai le nom demain car il est à bord.
henri

06 déc. 2005
0

Enfin !
Henri1403, tu me rassures, j'étais toute perdue !

Tu as l'air de connaitre, donc pas besoin de poncer ???
Et les conditions d'application, c'est quoi ?
Dis-moi tout, STP, TOUT, TOUT, TOUT !

Ton produit miracle m'interresse aussi, mais il faut que j'écoule mon stock de Lenk. Mais ça peut m'interresser aussi pour le mât, qui ne va pas tarder à y passer...

Merci d'avance pour tous les détails que tu peux apporter (je suis un peu juskoboutiste, pour ce genre de choses, c-à-d que je veux recommencer le moins souvent possible et préserver au mieux mon petit canot...)

Merci à tous !

08 déc. 2005
0

Les vernis + ou - "frais" (maxi qq jours) se recouvrent ....
...sans égrenner si on aime l'effet "toile émeri"

Entre deux couches on parle d'égrennage, le poncage met le bois à nu.

;-)

07 déc. 2005
0

gjoco
c'est le nom du produit norvégien, avec une barre sur le premier O mais je ne sais pas le faire avec mon clavier.
le nom exact gjoco varnol,l'importateur the black dog store, Dean Cross,Woodcuts Dorset SP5 5RT tel
01725 552641
Je ne sais pas s'ils vendent par correspondance?
le principe de toutes les lasures est le même partir sur une base saine et appliquer plusieurs couches les unes sur les autres , l'intervalle entre les couches dépendent du support plus ou moins poreux, en général 24h, inutile de poncer entre les couches, bien entendu ce ne sera pas aussi beau qu'un verni, mais plutôt style chalet !
mais plus simple à entretenir
bon courage
henri

07 déc. 2005
0

Merci Henri !
Encore qques questions stp :
Et si j'attends qques jours entre 2 couches, et l'année prochaine pour lui refaire une beauté, je ne dois pas poncer non plus ?
Quelle différence de protection du bois par rapport à un vernis marine ?
Est-ce que ça vaut le coup pour le mât (qui doit tenir quelques années sans être refait ?
Quelle est la température à respecter pendant l'application et le séchage ?
Qu'entends-tu par "plus simple à entretenir"?
J'espère que je ne t'embête pas avec toutes mes questions :-(...
Bonne soirée ! :-|
Delphine

08 déc. 2005
0

poulailler
ben les gars vous êtes balaizes pour ne pas répondre à une question, (sauf exeptions). J'ai cru que je n'arriverai pas au bout du fil.
Bref, le lenk est un excellent lazure, à ma connaissance réservé aux pros (j'en achetais pour des potes). Sur Lorient, voir les etablissements Meyer pas loin de la Trocante.
Coté pratique, passer une première couche diluée au White 20%, et surcoucher dans la foulée, quelques heures plus tard. Deuxième couche le lendemain, en général ça suffit pour faire la base. C'est trés lent à sécher, ça ne se ponce pas bien du tout sauf à l'eau, mais ce n'est pas un vernis. On obtient l'aspect vernis en applicant un fond dur (G4 ou base polyuréthane diverse). Si ce fond dur est joliment poncé (grain 120 maxi sinon pas d'accroche)l'effet du lazure sera celui d'un vernis si on s'aplique au pinceau ou au rouleau. Le résultat est génial à l'intérieur (carré), mais je ne crois pas que cette manière de faire soit durable en extérieur.
Pour entretenir le machin en extérieur, un coup de tampon jex une fois par an et un surcouchage plus ou moins dilué.
Decs oil et autre daubes à utiliser si on a le temps de refaire le boulot entier deux fois par an.
A vos pinceaux.
Alex :-( :-( :-( :-(

08 déc. 2005
0

Lasure versus vernis ...
Une lasure est très "capillaire" et imprègne le bois et "s'use" par disparition progressive, c'est pour cela qu'il n'y a pas grand chose à poncer. Si tu remets une couche alors que l'ancienne est encore en place, il suffit de passer un coup de scotch-brite ou laine d'acier avant le passer la couche. Une lasure n'aura jamais un brillant comme un verni.

Un vernis reste en surface du bois et "s'use" par dégradation chimique sans disparaître, il craquelle, pèle, jaunit, etc ... donc il faut tout enlever (ou presque) lorsqu'il est en mauvais état avant de remettre une couche.

08 déc. 2005
0

amha pour le mat...
le vernis s'impose, si tu ne veux pas démater tous les ans...
première couche très diluée, au moins 7 couches fines (ne pas essayer de gagner du temps avec des couches épaisses), léger ponçage entre couches...
Et un "bon" vernis, genre schooner de chez i...al, pas une sous-merde "marine" de chez machindepot...

Si tu passes à plougastel au tinduff (je crois que tu es dans le 29 ?) regarde le mat du Cornu bleu marine qui est devant le chantier...

08 déc. 2005
0

Spéciale dédicace...
- à Hollywood, qui n'a répondu à rien mais en connaissance de cause :-D
- à Henri, Robert et Bruno, qui m'ont appris des tas de choses :-)
- et surtout à Alex (Aroc), qui a fait beaucoup pour que le shmilblickkk avance, et sans qui je serais toujours en train de patauger :-) :-) :-)

Bon, je ne sais toujours pas grand chose sur les températures, mais bon, le fil est remonté, je ne désespère pas...

Alex, une chose que je n'ai pas comprise : tu parles d'une couche diluée, d'une surcouche dans la foulée, et d'une 2eme couche le lendemain... Ca fait 3 couches ou me trompe-je ?
Je précise que celà concerne du CP et du massif à l'extérieur du canot...

Tant qu'on y est, puisque je pense vernir le mât et la bôme, est-ce que je peux, après ponçage à nu, les gaver d'huile de lin tout l'hiver pour vernir au printemps ?

Merci encore à tous...

08 déc. 2005
0

si tu met de l'huille de lin,
bien le dilluer a 50/50 avec de la terebentine sinon sa seche jamais ;-)

08 déc. 2005
0

température ...
les lasures sont très tolérantes pour les conditions d'application, car elles marchent par évaporation de solvant. Donc pas de soucis de ce côté là. Veiller à ce que le bois soit sec au moment de l'application.

08 déc. 2005
0

toujours amha...
plutôt que de l'huile de lin, passe tout de suite du vernis !
Une couche très très diluée (30%), qui va vite sécher, et une autre moins diluée (15%) peu après.

Ton bois sera protégé, et au printemps tu n'auras plus qu'à continuer (après ponçage of course).

08 déc. 2005
0

2 solutions
- le mat est à l'abri, au sec, il lui reste un vieux vernis: tu ne touches à rien, tu feras ponçage et vernis au printemps. Tu mets juste un vieux drap dessus, pour qu'il ne prenne pas la poussière et les chiures de moineaux.
- le mat est à l'abri, il fait 10 à 15°, tu peux appliquer le vernis dilué comme dit + haut, ça va juste sécher un peu - vite. (je parle bien sur du vernis monocomposant, de toutes façons le bi est à éviter sur un mât: pas assez de souplesse)

Personnellement, je pencherais pour la 1ère...
;-)

08 déc. 2005
0

Je précise...
que j'ai l'intention de démâter pour l'hiver (moins de fardage et bâchage intégral du canot), que j'ai trouvé un lieu de stockage pour le mât à l'abri, et que les températures ne me permettent pas de vernir avant longtemps ...:-(

09 déc. 2005
0

précisions
oui ça fait au moins trois couches, ça marche aussi bine pour du CP que pour du Massif. Perso j'utilisait ça aussi pour le gréement des mes petits canotes, faciles à démater. Pour un mat de grande taille, faut faire au cas par cas. Le lenk est facile à passer avec une chaise de calfat, plus facile que le vernis, qui dure plus longtemps mais impose beaucoup plus de bouloten réfection. Détail pas con, ne peignez pas vos mats en bois, ça cache les débuts de pourrissure, et lorsqu'on s'en rend compte, il est trop tard.
Températures d'utilisation iscrites sur les boites. De manière générale, ne jamais lazurer par temps chaud, car le lazure, moins fluide qu'un vernis, n'a pas le temps de pénétrer profondément dans le bois.
A+
Alex

09 déc. 2005
0

ça me rappelle un truc sans rapport
sur la Belle-Poule , le bosco demande à deux appelés de vernir le grand mat.

l'un etait DJ dans le civil l'autre agriculteur.

le DJ sur la chaise de calfat , l'agriculteur au treuil de manoeuvre.

ils ont commencé par le bas....

22 mai 2009
0

lenk
Je cherche de la lasure lenk, très bonne marque et facile d'utilisation, mais ne sais plus où m'en procurer. Où l'avez-vous acheté?
Merci

22 mai 2009
18 nov. 2011
0

La Lenk c'est vraiment le top en terme de tenue dans le temps, le problème reste à se fournir à un prix raisonnable, (perso je vais sur internet sur le comptoir de la droguerie où ils me font un franco de port www.comptoir-droguerie.fr[...]nk.html ). Elle resiste vraiment à tout cette lasure!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (110)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021