l'electronique : qu'est-ce qu'il faut ?

le sujet de l'electronique embarquee revient souvent a travers les differents themes abordes, et souvent comme source d'emm...dements.
Nous construisons actuellement notre voilier de 10 m et l'installation electrique est donc entierement a faire.
terrain vierge au depart donc.
on sait que cela depend du programme de navigation (je met volontairement de cote l'aspect argent, on verra ca apres)
- dand un premier temps, le bateau naviguera en BZH pour le prendre en main.
- puis le bateau va partir naviguer pour un tour de l'atlantique
- nous n'y connaissons pas grand chose en electronique (relancer un PC plante nous effraie ...)
- nous pouvons avoir des "bons" prix aupres des fournisseurs d'electronique, enfin quelques % de remise.
- il n'y a pas beaucoup de place dans la table a carte.
- le budget n'est pas extensible indefiniement.

j'ai bien sur mon avis sur la question, mais avant d'engager les frais et les decoupes dans les cloisons, des avis differents m'interessent ...

L'équipage
22 août 2008
22 août 2008
0

...
deux GPS (dont un portable mais avec sortie 12 V ), loch sondeur, anemo si ca te fais rigoler, a voir un ais selon programme..... et puis voila...simple efficace et fiable....et pas cher !

22 août 2008
0

VHF
+ la VHF
Cordialement
Thierry

23 août 2008
0

Anémo ?
perso je n'en ai jamais eu, et ça a un grand avantage : je n'ai jamais eu peur du vent ! :-D

_/)

23 août 2008
0

je prendrai aussi ...
pilote indispensable ou bien un régulateur d'allure pour économiser sur le bilan énergétique

girouette anémo c'est bien pour la régate mais sinon franchement facultatif

radar pe pour voir les gros bateau encore qu'une veille attentive

sinon un bon mp3 par ce que des fois le temps est long en hauturier, sinon a remplacer par un pile de bouquin si tu veux économiser sur le bilan énergétique ;)

23 août 2008
0

donc ,,,
pas de PC a bord ?

23 août 2008
0

bha si c'est bien un pc mais ...
comme tu dis "relancer un PC plante nous effraie .." on a du tous se dire que ce n'était pas une bonne idée ;)

le PC c'est bien mais attention a ne pas tout centraliser dessus surtout si vous ne maitriser pas trop. Des instruments indépendant avec une lecture directe qui remonte l'info o Pc c'est plus fiable.

le matos elec ça bouffe de l'électricité plus tu en as plus ça a de chance de tomber en rad en gros fo prendre des truc que l'on a l'habitude de manipuler ou bien prendre le temps d'apprendre a les manipuler.

un exemple vécu de mauvaise utilisation du pc par une personne poa trop habituer. Petite régate dans les pertuis charentais le proprio du boat venais de s'offrir la compléte de maxsea avec les layline tout le toutime.
jour 1 : passage un peu en raze cailloux le mec descend pour nous dire ou passer, il est remonter 30 minutes apres... le coin un peu chaud on a fais ça a la sonde sécu.
Jour 2 : il a tenté un optime de route avec les fichier grib etc il avais envie de jouer il a passer 1h30 sur le PC et a fini par etre malade (ça tapai un peu).
Jour 3 : une prise de ris, un capot pas bien fermé et une petite vague on eu raison du PC.
jour 4 : on a resortie les carte papier estime relévement etc... (le gps était branché en direct sur le pc ;) )

l'exemple est un peu caricaturale mais réel :P
c'est le même mec qui foutai tout le temps sont pilote alors que le bateau était poa bien équilibré o mieux il vidait la batterie rapidement o pire il cassait son pilote.
Apres il y a des gens qui ne sont pas fait pour la technologie ;)

tu peu toujours prévoir les fusible et les alim et le cablage pour la total en matos et ajouter petit a petit en fonction des rentrés d'argent et de ta progression en électronique.

Ps. sinon chapeau bas pour la construction amateur je ne m'en sentirai pas capable et les randonneur de super boat. Ne complex pas pour ta table a carte elle semble quand même bien grande en comparaison de celle que tu trouve genre sur un sun odyssée ou tu peu tout juste ouvrir les IN dessus ;)

23 août 2008
0

Pourquoi s'en priver
à condition de ne pas en être dépendant ? Avis d'un "ancien" :

L'essentiel : compas fiable, loch, sondeur, moyens de positionnement classiques (sextant), calculatrice pour l'exploiter sans efforts.

Le classique : les cartes qui vont bien et les connaissances basiques et indispensables pour s'en servir... (incontournable) !

Même pas du luxe : en tout cas de nos jours... un GPS qui au début était réservé aux "riches" s'achète maintenant pour une poignée de cerises...

Le plus : un radar ! Je me suis juré de m'en équiper si je retourne naviguer un jour en Bretagne... je me suis vraiment fait peur sans !

Le PC... vaste débat, mais vu la facilité de mise en œuvre et le confort que ça apporte, il n'y a vraiment pas de mal à se faire plaisir, à condition que ce soit considéré comme le bon sens devrait le dicter : juste une aide à la navigation ! ;-)

_/)

23 août 2008
0

Oublie un truc...
Hallucinant ton blog !!!!!
"Amateur" ??... Superbe bateau. Superbe boulot !
Quelle belle aventure !.... Je suis fascine !
A+, Lolo....

23 août 2008
0

Hum...
Ça, c'est plutôt la liste maxi... mon idée était la liste mini, même si j'ai oublié l'indispensable montre qui est bien à bord, régulièrement recalée sur les bips captés sur 5, 10, 15 ou 20 Mhz... ;-)

Le pilote auto ? Ça fait bien le troisième équipier mal payé qui ne râle jamais : indispensable !

Le baro ? mécanique avec trace papier sur sept jours ! :-)

_/)

23 août 2008
0

J'y connais rien... Mais...
Pour un TDM la BLU c'est pas une securite interessante ?
A+, Lolo

23 août 2008
0

aussi...
un petit iridium, une balise sarsat, une vhf portable et étanche, un gps portable étanche et sur pille dans le grab bag.

prévoir au moins 2 moyen de chopper la météo.

une bonne horloge de bord bien calé sur la bonne heure et un chronométre pour le sextant au cas ou ton gps fixe et ton gps portabe sur pille tombe en panne

un barométre electro qui te donne un historique sur les 24h

un minuteur de cuisine tu sais le truc mécanique que tu remonte et qui a une grosse sonnerie dégueulasse idéal pour la micro sieste/le changement de quart ou pour se rappeler d'écrire une ligne dans le livre de bord de temps en temps

des talkie c'est pratique au port aussi pour joindre la miss quand elle est sur le marché ;)

voilà quelques autre idées ^^
de toute façon tout est plus ou moins utils. mais chaque choses a son utilité et tu verras on se sert de tout et si on a pas on fais sans ou bien comme on peu.
pas de radar dans le brouillard tu sert les fesses
pas de girouette anémo tu tourne les oreilles
pas de pilote bha tu barre

23 août 2008
0

construction

il me semble interessant lors qu'une construction de definir assez tot le materiel qui y sera embarqué .Il n'y a rien de plus moche de voir les appareils posé là ou on peut sans reflexion d'ensemble .Le cablage electrique apparait partout,il y a de la place perdu et l'usage n'est pas pratique.

Par exemple si on choisi d'avoir un pc on peut l'encastré dans le dessus de la table à carte pour le protegé et pouvoir etalé une carte
par dessus.

En fait la configuration du coin nav sera realisé en fonction des appareils et là tu aura un espace optimisé.

josé

23 août 2008
0

Choisir un matériel évolutif
pour pouvoir ajouter du matériel si besoin. ( Peut-être le sont-ils tous actuellement?) Puisque tu construis : laisser des passe-cables vides ou les choisir assez gros pour pouvoir ajouter facilement du matos. (Idem autour de la table à carte.)
La montre et le sextant si l'on posséde au moins deux GPS ne me semblent plus indispensables. (Mieux vaut un troisième GPS vu le prix de ce matériel comme le dit Tilikum et le laisser dans le bidon joignable au BIB.)
La BLU n'est vraiment pas indispensable, l'anémomètre non plus mais le portable est agréable et son prix n'est plus rédhibitoire. ( a ce propos est-ce que les nouveaux portables à petits écrans vendus 200 ou 300 Euros supportent un système de navigation?)

23 août 2008
0

Très très beau boulot!
Vu le travail, je ne crois pas que tu ai besoin de mon avis pour ce qui est du matos!
Félicitations et bon vent! ;-)

23 août 2008
0

petit pc petit prix mais ...
voila petit écran

france.asus.com[...]ts.aspx

l'Eee PC c'est bien mais bon écran tout petit et un pc a bord ne te sert pas qu'a faire tourner le soft de nav donc o final tu te sentira vite limité. le portable pour le bateau je ne suis poa trop pour, si il y a beaucoup de sortie préféré une unité central marinisé dans un endroit bien protégé un clavier étanche un track ball un écran de 15" fixé sur un pied au dessus de la table a carte que tu peu tourné vers le caré pour te matter un petit film de temps en temps ou vers la descente pour regardé ou tu en est en un clin d'oeile. c'est plus cher certe mais pas de beacoup comparé au prix des soft que tu va coller dedans et ce sera beacoup plus confortable et fiable.

23 août 2008
0

anemo/girouette/loch/sondeur
Chacun ses choix...
en ce qui me concerne, la girouette anemo et le loch sont necessaires pour mon plaisir !
Le sondeur est un des elements vraiment important pour la nav : je navigue souvent avec une securite sur la profondeur. Vraiment interessant de nuit, par brume, en entree dans des endroits non connus.

A ca, GPS (carte elect si nav pres des cotes, mais pas indispensable) et VHF. Pour la VHF, voir le fil sur celle qui fait aussi AIS...

Question choix, si je pouvais, je prendrai un truc sans cable ! Style taktic (y'en a un autre maintenant).

JF

23 août 2008
0

Question sans réponse.
Question "l'électronique : qu'est-ce qu'il faut ?"

Réponse brutale: Rien ! Il ne "faut" rien :heu:

Chacun va déterminer en fonction de ses habitudes ce qu'il lui "faut" pour "vivre bien" sur le bateau.

On peut lister quelles sont les fonctions qu'il faut assumer, avec ou sans électronique :

  • voir
  • être vu
  • savoir où on est
  • savoir où on va
  • savoir le temps qu'il fait
  • savoir le temps qu'il fera
  • confier le pilotage du bateau à un instrument
  • communiquer avec le reste du monde
  • se distraire
  • etc ...

Chacune de ces fonctions peut se résoudre avec la b** et le couteau, avec de l'électronique pure, ou entre les deux.

On peut aussi lister ses capacités personnelles à manier des instruments (ou à les réparer), ce qui facilite la vie et la rend agréable si les instruments sont adaptés à ses capacités personnelles.

Bref, un long chemin initiatique que chacun fait à sa manière :reflechi:

23 août 2008
0

bilan
si j'en parle maintenant alors qu'on ne mettra le matos en place que dans plusieurs mois, c'est pour le cablage. rien de pire que des cables apparents sur un bateau neuf.
je retiens donc :
une VHF fixe
une VHF portable
un GPS fixe avec repetiteur au cockpit
un GPS portable
un sondeur fixe
montre, cartes papier, calculatrice, regle, etc ... qui coulent de source a mon sens.

on semble bien d'accord sur cette liste mimi bien que deja fournie.
il manque la reception meteo.
je suis totalement ignare en la matiere : a travers les recits des autres, j'ai bien note la BLU, et le bulletin de RFI. quels sont les autres moyens ?

il y aura bien un PC a bord, mais probablement uniquement pour internet et la video. sauf s'il existe un moyen de recevoir la meteo avec ...

23 août 2008
0

Cablage ...
Pour le cablage, je pense qu'il faut prévoir "à maxima", c'est à dire poser des gaines ou goulottes vides "partant de partout et en direction de partout" :heu: .

Donc, je dirais une grosse gaine annelée partant des 2 centres névralgiques :

  • partant des batteries : vers tableau de la table à carte, vers coqueron arrière, vers colonne de barre, vers meuble de cuisine, vers pointe avant.

  • du tableau de table à carte : vers colonne de barre, vers coqueron arrière, vers triangle avant

... etc.

Un instrument électronique auquel ont pense rarement, pas cher et très utile pour de longs séjours à bord, c'est le compteur d'eau consommée précis et sécurisé : un "compteur de maison" classique mécanique juste après la pompe à eau, mais de marque Aquarius, qui accepte un capuchon de lecture électronique qui permet de reporter la lecture sur l'évier: ça permet de suivre la consommation quand on ouvre le robinet. Excellent pour les passagers distraits ;-)

Pour l'instrument de positionnement fixe (GPS) à mon avis il y a un choix important à réfléchir:

  • soit un instrument orienté "professionnel" sans fioriture, increvable et très fiable (p.ex. Furuno GP32), et à ce moment là le répétiteur de barre est inutile, on a un GPS portable pour la barre.

  • soit un instruments plus orienté plaisance, avec cartographie simplifiée intégrée, avec dans ce cas répétiteur à la barre.

Pour la réception météo, je pense qu'il n'y a aucun instrument universel, ils sont tous complémentaires: VHF, BLU (phonie), BLU + PC (RTTY, cartes Wetherfax), BLU + Sailmail (hors de prix), Navtex, GSM + PC en côtier (Grib, cartes vent et pression).

25 août 2008
0

Pas cher, pas indispensable mais si utile...
Un truc a prevoir, a mon avis, des le debut (je suis en train d'en ajouter un et c'est chiant) : un vrai/bon controlleur de batterie.

Quand tu penses que c'est pas cher et que le niveau des batteries est quand meme une des grandes questions, ou une des questions les plus frequentes...

Par ex, mon prefere, un Xantrex link10, pas cher du tout en direct (legalement) des US !
JF

25 août 2008
0

le controleur de batteries
effectivement, il est prevu d'origine sur le tableau electrique que nous installerons.

25 août 2008
0

Juste !
Gestionnaire ! Le voltmetre d'origine est, en general, une merde qui ne sert a rien...

Le xantrex, sur boutique ebay aux us coute environ 150 euros, legalement...

25 août 200816 juin 2020
0

Euh...
:tesur: -------------------------------------&gt

;-)

_/)

25 août 2008
0

vocabulaire !
yes... Faut donc pas s'attacher au vocabulaire mais aux fonctions !
Ce qu'on veut c'est qqc qui donne :
- voltage amperage
- pour les non experts (moi), amp/h charge/decharge et nombre d'heure restant a ce taux
- eventuellement, nmbre de cycles (memoire batterie), capacite des batt en % de la capacite nominale pour savoir ou on en est et quand changer les betes
JF

25 août 2008
0

oups ! vocabulaire ....
Les fabriquant se tirent des balles dans les pieds en donnant le même nom au truc à 10 balles et au truc à 300 euros :jelaferme:

En y regardant de près, c'est affreux: pour le voltmètre le plus basique (à aiguille) ont trouve selon le catalogue :

Jauge électronique
Analyseur de charge
Voltmètre analogique
Voltmètre aiguille

Pfff ... bon, le vocabulaire n'est pas discriminant, en effet :jelaferme: bis !

25 août 200816 juin 2020
0

c'est "aussi pire" ...
... que le machin à 3 leds ========&gt&gt&gt&gt&gt&gt&gt&gt

25 août 2008
0

contrôleur ou gestionnaire ?
Un petit point de vocabulaire qui a son importance:

  • un "contrôleur" de batterie il y en a presque toujours un sur tous les tableaux bateaux (voltmètre à 10 balles)

  • l'autre instrument (le "vrai") s'appelle un "gestionnaire" de batterie, et ça vaut tout de même 250-300€ au moins pour les convenables (certains sont à éviter).

Je suis d'accord, en navigation au long cours le gestionnaire est irremplaçable.

25 août 200816 juin 2020
0

Une autre
:-D

_/)

25 août 2008
0

Jauge électronique
C'est bien le machin à trois leds ? :-(

_/)

25 août 2008
0

En pratique,
je remarques que moins un appareil est performant, plus son nom commercial est pompeux, contrairement aux bons appareils dont les fabricants n'éprouvent probablement pas le besoin de les appeler autrement que ce qu'ils sont ! ;-)

_/)

25 août 2008
0

ça doit dépendre du programme...
En fonction de ce que tu prévois comme navigation, les besoins en électronique ne sont sans doute pas les mêmes.

Personellement j'ai acheté un bateau ou toute l'éléctronique avait été volée. J'ai donc pu (du?) tout réinstaller. Avec le recul de deux ans atlantique-caraibes_amerique centrale, voici ce que j'aurai fait comme liste de priorité :

1 le GPS, bien sur
2 le sondeur
3 la vhf
4 la balise de détresse
5 le pilote auto (que j'ai finalement complété par un régulateur d'allure)

moins prioritaire

6 le PC durci "militaire" pour logiciel de nav et la reception des fax meteo (avec rien d'autre dessus)
7 le contrôleur/gestionnaire de batterie (je n'en avais pas et je regrette)

très loin derrière

le loch (surtout utile pour l'évaluation du courant et l'élevage de berniques tant que le gps marche)
la girouette anémomètre (si on est pas en régate de l'expérience et de bons penons doivent faire l'affaire, mais bon comme je n'avais ni l'un ni l'autre j'ai installé ce fatras de câbles dans mon mat)

encore moins prioritaire

le radar : le seul brouillard que j'ai vu sur la tournée des alizés était en Espagne; je pensai m'en servir pour faire de temps en temps de la veille, mais dans la pratique le mien consomme trop et c'est trop imprécis lorsqu'il y a de la mer. Bilan je n'arrive pas à me passer de la veille optique. Il me sert surtout pour me donner la position précise d'un cargo pour pouvoir l'appeler en VHF la nuit. L'AIS serait plus précis pour cette fonction.

l'iridium : parce que c'est un complément de la balise de détresse et de la réception de la météo, et puis tout simplement parce que ça permet de garder le contact avec la famille restée à terre. D'autres plus calé en radio que moi vous parleront de la BLU. Personnellement je ne l'ai installé qu'une fois arrivé aux antilles. Allez comprendre.

et bien sur, loin du shipchandler, je veux pouvoir remplacer par un autre moyen : gps de secours (dans sa boite métallique en cas d'orage) + sextant; sonde à main; vhf portable+ antenne vhf de dématage; cartes papier; radio pour la météo+iridium

Voilà quelle seraient mes priorités pour un tour de l'atlantique. Pour une sortie à la journée ou à la semaine, beaucoup de ces appareils sont sans doute inutiles.

Ces choix, bien sur, se discutent.
Mais c'est mon avis et je le partage . ;-)

et vous c'est quoi votre top 5?

25 août 2008
0

Houps
J'émettrais une opinion différente de GdE à propos du radar.

Le remplacer par l'AIS ne me paraît pas un bon choix en particulier en navigation côtière où tous les "objets flottants" ne sont pas équipés de ce système.

De plus, si j'ai bien compris, (je n'ai jamais utilisé l'AIS) il faut le PC allumé non ? Si c'est le cas il ne peut venir qu'en complément du radar à mes yeux... En hauturier le PC est OFF 95% du temps.

A+ Sergio de l'Oie Sauvage

25 août 2008
0

Impact psychologique ...
Dans le choix des instruments on oublie trop souvent leur impact psychologique, qui est primordial en situation d'urgence.

Par exemple, Tilikum disait que l'absence d'anémomètre l'avait empêché d'avoir peur. Mais une autre personne sera peut-être au contraire rassurée de voir qu'il n'y a "que" 35-40 noeuds alors que la mer lui paraît dantesque :oups:

Les instruments de mesure permettent aussi d'évaluer son jugement subjectif, et surtout en période de fatigue, de grand stress, de maladie, quand l'objectivité commence à foirer et l'esprit à s'obscurcir :doc:

J'ai un exemple réel (qui aurait pu être tragique) cet impact psychologique:

Un ami pilote de planeur avait décollé avec la commande de profondeur déconnectée. Après quelques figures douteuses et incontrôlées derrière l'avion remorqueur, il a tenté un atterrissage de fortune. Le noeud de l'affaire c'est qu'il croyait que son compensateur de profondeur marchait encore ce qui permet de pallier au manque de commande principale de profondeur. Il a donc atterri en pilotant "presque cool", beaucoup de casse mais pas de blessés.

Oui, mais après il a constaté que son compensateur était aussi débranché (c'est la même bielle que la commande principale) , et qu'en fait il avait fait son vol et atterrissage sans aucune commande de profondeur ! Il n'est pas certain que s'il l'avait su, la panique aidant, cela se serait aussi bien passé, :tesur:

Les humains n'ont pas la rigueur des machines :heu:

25 août 2008
0

mon top 5 et un top 4
1. sondeur
2. gps
3. vhf
4. pilote

en fait c'est un top 4
je le complète avec des jumelles de vue nocturne, utilisée peu souvent, mais très utile.

26 août 2008
0

tres bien
et si on en a les moyens, un système de telephone satelite

25 août 2008
0

budget limité
et grande croisiere

un sextan plastique / ephemeride de l annee ( a telecharger )

gps /cartes

vhf

recepteur blu

sondeur

tres tres bon pilote

25 août 2008
0

le radar
dans la mesure ou le parc de batteries et la génération de courant le permet je mettrais le radar en premier avant une girouette anemo et juste apres la vhf et le gps .
une descente de 840mn à 9nds en pointe sans aucune visibilité,l'armathan,entre les canaries et le cap vert avec un echo au moins toutes les heures sans visu mais repéré au radar entre les bateaux de péche et les cargos qui remontent et descendent la cote africaine m'a vacciné
j'avais un 1720 furuno et personne n'était dehors mais gardait les yeux rivés sur le radar pendant son quart meme avec l'alarme et ça à duré 5 jours
un petit pilote electrique et un regul
le pc portable DURCI car les autres la carte mére est bouffée par l'air marin en moins d'un an
pour la meteo et les photos mais ça n'a rien d'indispensable

25 août 2008
0

Affaire de priorité...
Perso, sans hésiter, je commence par le pilote.

Avec un bon pilote, tu es dispo pour tout le reste, avec tout le temps qu'il te faut.

En deuxième, un sondeur, cela ne coute pas bien cher et reste extraordinairement pratique pour affiner une nav et améliore radicalement la sécurité.

En troisième, un GPS et déja, tu as de quoi naviguer sérieusement et arriver là où tu souhaite aller.

Ca, c'est donc le pack de base indispensable.

Aprés, c'est l'histoire des goûts et des couleurs.

Si tu as un bateau qui est sensible et que tu as l'esprit à cela, tu peux aller du coté des centrales de nav (anémo couplé à un speedo, pour connaitre le vent réel).

Si tu es un grand communiquant qui aime analyser, l'ordi à bord s'imposera, avec un logiciel de carto qui peut aller du freeware à la suite maxsea en trois D. Tant fais pas, si aujourd'hui tu n'y comprends peut être pas grand chose, tu auras largement le temps de t'y mettre et tu verras que tout cela est maintenant trés intuitif.

Selon ce que tu veux, tu pourras opter pour différentes solutions de connexion, depuis la simple VHF portable pour causer au bateau d'a coté jusqu'au système iridium en passant par tout les systèmes GSM 3G ou équivalent qui existent, mais qui ne marchent que là où il y a des antennes.

Enfin, tu peux te faire un tableau de bord pour controller la consommation de tout ça et la génération d'énergie pour l'alimenter.

Et puis, pour finir, tu rentres dans la redondance : un deuxième pilote pour quand le premier sera cassé, un deuxième GPS pour si le premier à un souci et ainsi de suite.

Perso, sur un catamaran rapide qui navigue en med (700 milles pendant les vacances, un tout petit peu le reste du temps), j'ai choisi un pilote NAVICO TP 22 (pas trés précis), une centrale de nav tacktick (trois ans maintenant, super, anémo, girouette, speedo, sondeur, géniale), un triplé écran BG, un GPS FX jaune (premier prix à proposer une sortie NMEA à l'époque), deux VHF portable (parce que j'en ai eu une en cadeau quand j'ai acheté l'écran chez JG TECH), un ordi portable HP avec Navicarte (trois ans avec, et déja bien rouillé) et deux panneaux solaires 80w avec un régulateur STECA.

J'ai eu, une année, un forfait internet avec mon mobile connecté à l'ordi comme modem, mais je n'ai pas recommencé.

Personnellement, toujours, le radar ne m'a jamais manqué, mais je n'ai jamais navigué avec non plus, alors peut être que je changerais d'avis si j'essayais.

Dans ma panoplie, si j'avais un truc à améliorer, c'est bien le pilote, qui fait toujours des écarts de route de 10° qui me gonflent (enfin, au près, au portant, tu t'en tamponne).

Le sextant et la calculette ? J'ai donné à une époque, mais n'oubliez pas que pour que cela marche, il faut voir le soleil (ou connaitre les étoiles la nuit...) et que, dans les coins que tu décris, ce n'est pas toujours gagné (meuhhh nonnn, je ne parle pas de la Bretagne...). Un sextant te permettra de trouver ta position facilement à midi (méridienne), un peu moins facilement le reste du temps, mais en gros, tu ne fera jamais plus de trois points par jours, l'estime bouchant les espaces entre.

A la fin, quand on parle d'équipement, tout est toujours un problème de budget, de priorité et d'arbitrage. Chacun a sa manière de naviguer de de dépenser son argent (et les sujets, des voiles à l'accastillage, de l'éléctronique au matos hifi voir à la télé en passant par la gestion de l'énergie, ne manquent pas). Et donc les choix de chacuns sont légitimes.

N'oublie pas qu'il existe de nombreux sites canadiens, américains ou anglais où les prix sont sans comparaisons avec ceux des ships français. J'ai, pour ma part, acheté trois fois déja chez JG TECH a ma plus grande satisfaction.

Jacques

25 août 2008
0

Radar bis
J'me ballade en Med occidentale depuis longtemps avec:
pilote, centrale de nav, gps, vhf et un vieil ordi pour la carto, les gribs et la mto .

C'est bien suffisant pour ma zone de nav, mais je me prépare à passer à la partie orientale, que je connais peu, je vais donc ajouter:

Un petit radar, le furuno 1620 sans doute, bien adapté à un bateau de 10M, et couplé avec une antenne GPS supplémentaire.

Un recepteur meteo dédié, probablement un navtex, parce que je suis pas sur de comprendre un BMS en turc ou en croate.

Un recepteur BLU, plus pour écouter RFI que capter saildoc (en Med, c'est plus facile de recuperer des données avec un GSM, mais qui peut le plus...)

Valà, travaux à faire hiver 09.

25 août 2008
0

Tout à fait d'accord
avec le pack de base d'Erendil. Pilote auto en premier!
Pour ce qui est du sextant, pourquoi continuer à trainer cet engin? Plus les tables HO, les éphémérides, voire la calculette et tout le toutim.( Vu le manque d'entraînement j'ai peur de me situer dans la chapelle Sixtine comme deux jumeaux bien connus.)
Que peut-il arriver :
1/ Une panne de satellite? Il faudrait plusieurs pannes simultanées sur plusieurs satellites = probalité infime.
2/ Un brouillage du système par les US en cas de guerre?
Nous ne naviguons en traversée se chiffrant en centaine de milles que très peu de jours sur une année même pour les circumnavigateurs.
Une guerre a peu de risque de se déclarer sans que, plusieurs mois avant, la situation internationale ne se dégrade.
Et quand bien même, le simple fait de tenir un journal de bord avec son point( à partir du GPS) biquotidien diminue encore les risques.
Je pense que pour beaucoup, c'est plus un attachement sentimental à leur sextant, et à la navigation du passé ( Cela avait une autre allure!) qui les poussent à consever cet instrument à bord.
Mais pensez à ceux qui n'ont connu que le GPS: qu'ont-ils à faire de cet instrument? ;-)

25 août 2008
0

Pas besoin de guerre :
mais juste d'une panne électrique totale, ou alors toute l'électronique grillée par la foudre... si si, ça n'arrive pas qu'aux autres ! ;-)

_/)

25 août 2008
0

Sextan...
Je pensais plutôt au cas où l'on serait privé de moyens électronique par exemple lors d'une transat... où l'on a sûrement le temps de se replonger dans le manuel ! ;-)

_/)

25 août 2008
0

bien sur
une etoile

un sextant plastique/ephemeride et un point facile a faire a la meridienne

25 août 2008
0

Sextan ...
Le problème du sextan, c'est que si on n'en fait pas régulièrement, on ne risque pas d'y arriver un jour où ça urge et qu'on a plusieurs ennuis à la fois, du genre tout grillé par la foudre :oups:

J'ai appris environ 2 fois la théorie pour le faire à quelques années d'intervalle, et à chaque fois il a fallu reprendre à zéro, car tout était parti en fumée entre temps par manque de pratique !

Donc sextan, oui, si on est assez ordonné pour entretenir la forme ;-)

25 août 2008
0

ceinture et bretelles
En même temps, s'il faut se prémunir contre la panne simultanée des 2 GPS du bord (complètement indépendants l'un de l'autre, dont l'un portable sur piles, avec stock de piles séparé dans 2 endroits distincts du bateau)...

... il faudrait sûrement aussi un deuxième sextant au cas où on casserait malencontreusement le premier. Et 2 montres fidèles (tiens, personne n'avait mentionné le besoin de l'heure exacte pour les points astro?). Et 2 copies des éphémérides, au cas où la première passerait par dessus bord ou serait détrempée par une vague traîtresse.

J'aimais bien la nav astro, mais franchement, ça n'est plus du tout un impératif de sécurité. Si on en est à ce point de catastrophes accumulées lors d'une transat, y'a plus qu'à se laisser dériver doucement vers l'ouest, et attendre de faire côte quelque part...

25 août 2008
0

A propos de foudre ...
En traversé océanique, surtout pour ceux qui passent le pot au noir ou autres canal de Panana orageux, on peut suggérer de conserver dans un petit conteneur en acier (en fer doux c'est idéal, mais en alu ou inox c'est pas bon contre les champs magnétiques) un exemplaire en double des instruments portables qu'on veut sauver de la foudre, typiquement une VHF portable, un GPS portable, un GMS multibande, l'iridium, etc ... avec leur jeu de piles !

25 août 2008
0

Si on tente de classer
ce qui est utile voire indispensable à :
1) la sécurité
2) la navigation
c'est plus facile .
Au delà c'est du confort ou de la facilité .

Par ordre de priorité :

1) sécurité
- VHF fixe et portable (pas cher)
- récepteur BLU et/ou Navtex (pas très cher)
- balise (plus cher, ça peut s'avérer très utile)
- Irridium - Inmarsat (cher mais commode pour les ordres de bourse)
- si certificat d'opérateur E/R BLU (assez cher)

2) navigation
- sondeur (pas cher)
- loch (pas cher et c'est plus sympa qu'un écran de GPS)
- pilote (à tous les prix suivant la technologie et la complexité)
- girouette (assez cher et pas indispensable mais la nuit ou couplée au pilote c'est quand même bien commode)
- après il y a une infinité de combinaisons d'appareils couplés ou intégrant l'indispensable GPS . Centrales, lecteurs de cartes, PC, ... à tous les prix et pour tous les goûts avec le casse tête des bus, des multiplexeurs, etc. . C'est essentiellement une question de budget et d'envies .

Un radar pas très cher qui ne marche bien que par beau temps est-il utile ?

La logique PC permet des économies par rapport aux matériels dédiés : navigation, météofax, Navtex, AIS, Internet, ... . Mais elle suppose un tempérament un tant soit peu bidouilleur et une certaine méfiance : plantages, batteries à plat, crashes, virus, ... .

En pratique, on s'aperçoit que l'indispensable est assez limité et que le reste n'est qu'une question de moyens !

25 août 2008
0

Humble avis
A mon très humble avis (cf. non ma pôv expérience de caboatge, misce que j'ai pu voir (et discuter avec les proprios sur des bateaux d'expérience) je ferai au plus simple pour limiter les emmerdes, au plus indépendant (pour la même raison), et accessoirement au moins cher :

  • 2 VHF (dont l'une portable, l'autre éventuellement fixe pour la portée).
  • Un iridium portable
  • Un sondeur
  • Un pilote
  • 2 GPS Portables (dont, mini, un type sirf 3 avec carto).
  • 1 GSM évolué désimlocké

Anémomètre : on n'est pas en régate
Loch : on n'est pas en régate (la vitesse/fond du GPS est bien plus utile) et ça fait un trou de moins dans la coque.
GPS fixe : une antenne et des fils en plus !
Radar : C'est sur que si Terre Neuve est au programme,...
BLU : Pas mieux d'avoir du crédit Irridium à la place ? Mais ca se discute, je le conçois.

26 août 2008
0

midi a ça porte .. bha vi...
le matos va dépendre du style de nav de chacun.

Anémomètre : pour naviguer pilote au vent et éviter les réglage la nuit c'est pratique il faut just bien surveiller le compas ;)

Loch : indispensable pour tenir ton estime si ton pc sur lequel les GPS sont branché est HS ou GPS Hs.

GPS fixe : bien souvent plus fiable que les portables ne tombe pas a l'eau etc ....

Radar : si tu fais les Sicily, Ouessant ou Gibraltar tu seras bien content de l'avoir surtout de nuit ;)

BLU : ça coute rien donc a la longue ce sera moins cher que le sat.

Non le matos c'est un peu chacun son style. Par exemple je suis vachement surprit que certain puissent se passer de sondeur, moi qui navigue beaucoup avec les lignes de sonde pour me positionner ou pour avoir des sondes sécu, même au port un sondeur est utile car s'échouer dans un port je l'ai déjà vu ;)

26 août 2008
0

comme quoi
vu les differences d idees , chacun voit midi a sa porte

26 août 2008
0

Sécurité et nav
On peut aussi voir le problème dans l'autre sens :

Pouvoir bien naviguer t'apporte la sécurité.

Tu peux effectivement commencer par t'équiper de tout les moyens de prévenir les secours et après, comme tu le proposes, penser aux moyens de naviguer.

Mais faire l'inverse est aussi un moyen efficace de naviguer en sécurité. Tu équipes correctement ton bateau pour être en mesure de naviguer en sécurité de manière autonome, et la question des moyens d'appeler les secours devient moins cruciale.

De mon coté, je suis plus tranquille sur un bateau correctement équipé, marin et bien entretenu que sur un autre, mal équipé de matériels foireux mais doté d'un superbe iridium...

De toute façon, en nav hautuière, moyens de communication ou pas, tu seras bien seul en cas de problème.

Jacques

26 août 2008
0

merci pour ces avis
je suis ok que le matos est effectivement le reflet de sa maniere de naviguer.
etant en copropriete, nous sommes deux constructeurs du meme bateau, il sera equipe pour repondre aux deux programmes :
cotier : pilote fixe sur secteur des safrans, gps fixe, vhf fixe, et un PC portable (jetable ?) pour le plaisir
hauturier : un second pilote amovible, une VHF portable en +, un GPS portable en +, et la BLU ou un Navtex (totalement ignorant sur ces deux instruments).
en rab :
le sextan : je suis convaincu de son utilite, mais c'est vrai que sans pratiquer regulierement son utilite est plus psychologique (etant base pres de Perros Guirec, mon dernier point m'a indique que je naviguais pres de Plouaret ! pour ceux qui connaissent ...

ces differents avis m'auront en tout cas servi a ne plus me faire des idees sur le PC a bord,

26 août 2008
0

Navtex ?
En hauturier transocéanique le Navtex ne sert à rien, son rayon d'action est de 200-300 milles des côtes environ. Donc le Navtex c'est plutôt en "grand côtier" :reflechi:

En côtier, si tu as un PC pour le plaisir, un GSM de prix dérisoire (40-50 euros) avec câble-modem est d'un intérêt fabuleux pour la météo. Dommage d'avoir le PC et pas le GSM-modem. Just for fun, sur un bateau de 10 mètres, il n'y a pas de raison que le PC soit "jetable" s'il est bien géré.

26 août 2008
0

Navtex ?
Les avis sur le Navtex sont très partagés.

Cela vient en partie du lieu où l'on navigue. En France, le contenu du Navtex est bien inférieur à ce qu'il est en G.B. Au contraire, quand on est dans un pays exotique dont on ne comprend pas la langue, c'est super car il est en Anglais partout. Mais de toute façon, le Navtex donne des prévisions par grandes zônes, et jamais locales, pour une échéance 36 heures, donc bien pour du "petit large" et traversées de 1-2 jours.

En navigation rase-cailloux, le Navtex est peu utile par rapport aux autres sources météo disponibles : VHF diffusé en boucle, GMS sur PC, capitaineries.

27 août 2008
0

chez qui ?
je ne connais pas les prix de tous les opérateurs.

Mais tous cherchent à "fidéliser" l'usage Web ou Wap de leurs abonnés au GSM. Donc chez Orange, un abonné paiera 9 euros de plus par mois pour un accès internet 24h/24 et 6 euros de plus pour un accès soir uniquement. Pour les détails, voir les fiches tarifaires (en recherchant le mot clé "internet" dans le document PdF):

sites.orange.fr[...]gen.pdf

Chez SFR ou Bouygues il y a certainement le même genre d'offres.

26 août 2008
0

en contrepartie
avec un pc il y a la possibilité de décoder les cartes météo .

26 août 2008
0

franchement
le navtext c'est TOP plus besoin de se lever a 7h pour prendre une météo a la VHF pour les fans de grâce matinée c'est indispensable ;)

sinon oui c'est 200 nm ça te permet de choper les AVURNAV aussi et sinon c'est parfois un peu capricieux.

27 août 2008
0

en complément
sur le navtex, c'est vrai qu'on peut lire le bulletin quand on veut, mais les prévisions sont des bulletins "Large", par contre ceux diffusés par VHF sont des bulletins "Côte"

même en Atlantique (et encore plus en Méditerranée), les différences peuvent être substantielles: avec les bulletins large pour la zone Iroise cet été je n'aurais jamais dùu sortir ou presque (un bms après l'autre, et les bms large sont pour 8Bft mini, pas grand-frais/7Bft comme pour les bulletins côte), avec les bulletins vhf/côte on a pu sortir un peu plus

les anglais ont un système intéréssant: sur le navtex 518 ils donnent la météo large, donc en conformité avec le système GMDSS, par contre sur le 490 (qui étant "domestique" peut avoir des renseignements différent) donnent les bulletins côtiers, donc on a le mieux des deux mondes

au salon j'ai demandé au stand de MF s'ils envisageaient de faire pareil mais on m'a laissé comprendre que ce n'était pas du tout dans les priorités.. :-(

27 août 2008
0

Robert, gsm
Robert, question au premier degré :
quel est le prix d'un abonnement GSM minimaliste pour recevoir la meteo en cotier ?
Je suis aller demander a la cremerie du coin de la rue, c'est exhorbitant, mensuel et a engagementsur la duree.
Il y a une autre solution que 70 euros/mois ?

27 août 2008
0

Aller voir le site "TEN ORANGE"....
je l'ai connu par radio ponton il permet de recevoir sms, et de se connecter sur internet le prix est compris dans le prix en prenant 1H30 de communications c'est largement suffisant car il n'y a que les 3 1er minutes qui sont décomptées !
appel sur fixe ou mobile coût : 44,41 E par mois.
(pour communication ou internet en France)

27 août 2008
0

MTO
ok.
pour la meteo, comme le bateau ne sera jamais en semi-hauturier mais soit en cotier soit en hauturier, le navtex n'est pas le bon truc (je fais expres d'utiliser le mot "truc" pour bien cadrer mon (notre0 incompetence en la matiere)
une bonne BLU est donc suffisante pour le hauturier ...?

randonneur980.over-blog.com[...]

27 août 2008
0

comme je disais plus haut ...
pour la météo il vaut mieux doubler les moyens

perso je prendrais BLU + Iridium après je suis poa un pro du grand large je vais laisser les autre en parler et écouter ;)

27 août 2008
0

quand on parle de blu
il vaut mieux préciser récepteur seul ou station .
C'est pas du tout le même pb .
De même pour les récepteur la gamme est large du Sangean à 200zorros à ...

27 août 2008
0

météo au grand large
En même temps, en vrai hauturier, les prévis météo ne servent pas à grand chose. Sauf bateau très rapide qui peut contourner les coups de chien et bien se placer par rapport aux systèmes météo, on prend le temps comme il vient...

27 août 2008
0

assez d'accord avec hubert
une prevision a quelques jours pour le depart, apres, ben, on fait avec en prevoyant le pire ...

27 août 2008
0

météo inutile en hauturier ... c'est vrai
mais pas tout à fait, les prévis rtty facilement captées donnent deux bulletins par jours à 72 h. en 3 jours tu as largement le temps de modifier ta route pour éviter une grosse saloperie ...

27 août 2008
0

fenêtre
Bah quand on attend une fenêtre pour une traversée, par définition, on est à terre ou en côtier, on n'a pas besoin de réception longue distance pour obtenir les zinfos.
Quand on est déjà au grand large, fenêtre ou pas, on est déjà au grand large.

'fin bon, tout est relatif...

27 août 2008
0

RTTY
ces prévisions sont même à 5 jours pour certains émetteurs! Donc ça vaut le coup par exemple quand on cherche une fenêtre pour diverses circonstances.

Pour ceux qui ne connaissent pas, les prévis RTTY sont en fait des vents et vagues attendus en 1 ou 2 points par zone météorologique.

Voilà un exemples de points de prévis par zone:

DWD FORECAST OF SA, 27/07/2002 0 UTC:
WIND FORCE: BEAUFORT, WAVE HEIGHT: METRE

GOLFE DE LION (42.2N 4.5E) SST: 21 C
SU 28. 12Z: N-NE 0-2 / 0.5 M //
MO 29.0=Z: SW-W 0-2 / 0.5 M //
MO 29. 12
: -SW 0-2 / 0.5 M //
TU 30. 00Z: SW-W 2-3 / 0.5 M //
TU 30. 12Z: NW 0-2 / 0.5 M //
WE 31. 00Z: W 2-3 0.5 M //
WE 3. 12Z: NW-N 0-2 / 0.5 M //
TH 01. 00Z: W-NW 4 / 0.5 M //
TH 01. 12Z: NW 5 / 6-7 1 M //
FR 02. 00Z: NW 6-7 / 8 2 M //
FR 02. 12Z: --- --- / --- M /

BALEARIC ISLANDS (39.4N AZ) SST: 24 C
SU 28. 12Z: N-NE 0-2 / 0.5 M //
MO 29. 00Z: N-NE 0-2 / 0.5 M //
MO 29. 12Z: W-NW 0-2 / 0.5 M //
TU 30. 00Z: S-SW 0-2 / 0.5 M //
TU 30. 12Z: SW-W 0-2 / 0.5 M //
WE 31. 00Z: W-NW 0-2 / 0.5 M //
WE 31. 12Z: W-NW 0-2 / 0.5 M //
TH 01. 00Z: NE 0-2 / 0.5 M //
TH 01. 12Z: N-NE 3 / 0.5 M //
FR 02. 00Z: NE 3-4 / 0.5 M //
FR 02. 12Z: --- --- / --- M //

27 août 2008
0

fenêtre (bis)
Hubert, ce n'est pas aussi binaire que cela.

On peut être en côtier au mouillage dans un coin où on n'a ni signal GSM ni capitainerie, ni rien. C'est parfois le cas en Corse, encore d'avantage en Sardaigne par exemple.

Dans ce cas banal, il ne reste guère que la BLU en réception pour avoir un bulletin large avec une prévis à 5 jours, même près des côtes.

Au grand large je n'ai aucune expérience personnelle, mais d'après ce que je lis, les navigateurs infléchissent tout de même leurs trajectoires en fonction de situations météo de grande amplitude (amplitude en temps et dans l'espace).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (1)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021