Léger enfoncement de gelcoat sans fissure

Bonjour à tous,

J'envisage d'acheter un bateau polyester relativement récent mais une chose m'interpelle :
La présence d'un léger enfoncement dans la carène (environ 0,5 cm de profondeur sur la surface d'une bonne main)
Un trace symétrique est présente de l'autre côté de la carène mais reste cependant beaucoup moins prononcée.

Il n'y a ni trace de réparation, ni présence de fissure, la zone semble rigide.

Peut il s'agir de mauvaise conditions de stockage à sec (mauvais appui sur la carène ? Avez vous d'autres idées ?
Quelles vérifications faire ?

Merci d'avance de vos contributions

L'équipage
13 fév. 2010
13 fév. 2010
0

probablement ....
iu marquage par les patins de ber

faudrait voir côté interne, si c'est visible ...

13 fév. 2010
0

aucune crainte
ses surement et encore un mauvais calage

13 fév. 2010
0

C'est rassurant !!
Car c'est mon premier bateau et je ne voudrait pas me planter..

Je pense pas que la zone à l'intérieur soit accessible à cause de l'insubmersibilité (posée contre la coque).
J'ai prévu par contre de sonner la coque pour vérifier l'absence de délaminage éventuel..

Il y a une cloison interne à proximité de cette marque je pense qu'il faut que je regarde de plus prêt si elle n'a pas souffert

Pou le reste je ne sais pas ce que je peux faire d'autre

13 fév. 2010
0

Comme tu dis
c'est certainement dû a des mauvaises conditions de manutention et/ou de stockage.

Il faut dire que les manutentions sont parfois effectuées par des "bourins" qui ne savent toujours pas que les bateaux actuels doivent être traités avec un minimum d'égard (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne sont pas solides).

Vérifier quand même que cela n'ait pas occasionné un délaminage.

13 fév. 2010
0

rassurant ...
si pas de traces de faïençage ou fissures !

0

pas rassurant
si la déformation est persistante, ce n'est pas bon signe : il faudrait faire expertiser aux ultrasons avant achat, un délaminage est probable.
Le gel coat ne se fend pas aussi vite lors d'un enfoncement que lorsqu'il y a un choc venant de l'intérieur.
Si cela provient d'un mauvais calage au transport il faut chercher les deux autres impacts, les bateaux étant en général calés à l'avant et à l'arrière

Hubert, de Cherbourg

13 fév. 2010
0

Pas de probleme de structure a priori
Je vais contrôler attentivement mais il s'agirait plus d'un problème superficiel, avec quand même la carène à refaire ponctuellement...

Merci à tous pour commentaires

13 fév. 2010
0

Cela mériterait un examen d e l'intérieur
et donc démontage des vaigrages concernés.
Si la strat n'a pas été peinte, le verdict sera immédiat.

Pas facile de faire avaler cela au vendeur.

13 fév. 2010
0

Si la strat n'a pas été peinte..
Le délaminage se verra également si la strat à été peinte non ?

Pour le vendeur, je pense que tous les acheteurs potentiels auront la même question, donc pour moi ou pour un autre ...

13 fév. 2010
0

MAUVAIS CALAGE
Il est en effet probable que les patins du ber aient été posés à cet endroit là et l'enfoncement proviendrait de l'absence de varangue ou autre cloison de l'autre côté. Cela ne signifie pas que des enfoncements similaires existent à l'avant si le ber y était bien positionné. J'ai connu ce même phénomène sur mon bateau lors d'un stockage à terre récemment. Je l'ai signalé rapidement au chantier qui a immédiatement déplacé le ber. En revanche, la coque a repris sa forme originale sans délai.
Je ne suis pas suffisamment qualifié pour déterminer ce qui, dans ton cas, est normal ou non. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'emploie le conditionnel dans mes propos. Cependant, si l'état général du bateau en vaut vraiment la peine, je ne puis que te conseiller de le faire expertiser avant la signature de l'acte de vente. Le résultat de l'expertise constituera une clause suspensive de la vente à mentionner sur le compromis.
En cas de doute, il existe tellement de bateaux à vendre sur le marché qu'il serait dommage de se focaliser sur une seule unité. Souvent plus facile à dire qu'à faire.
Bon courage.

13 fév. 2010
0

dans un tel cas de doute
je n'achèterais pas .

13 fév. 2010
0

Pourquoi renoncer.
Même s'il ya un délaminage localisé à l'endroit des patins, ce n'est pas pour autant que cela doive te faire renoncer à ton achat si le bateau le justifie par ailleurs.

En effet ce genre de problème s'il est localisé est facilement réparable.

A ce propos une petite question à Lorenzo :
Ne crois-tu pas qu'un délaminage puisse se repérer au son en tapotant sur la zone. Perso, de cette façon, j'avais bien repéré un délaminage sur le pont sandwich balsa de mon ancien bateau. Je pense donc que cette technique devrait donc aussi être valable sur du monolithique, non ?

13 fév. 2010
0

Quel type de construction ?
Avant toute chose , il est important de connaitre le type de construction : polyester monolytique ou sandwich polyester ?

13 fév. 2010
0

en monolithique,
un delaminage se verra a l'interieur par une couleur blanche de la strat, si la strat n'a pas eu de peinture ou top coat, bien evidemment.
En sandwich, AMHA, faut decouper pour etre 100 % sur...

Faut regarder aussi autour, si tu as des decollements de cloisons a cet endroit. Si c'est un endroit a forte sollicitation aussi.
En appuyant sur le creux, ca yoyotte ou ca reste ferme ?

N'oublie pas une claque a celui qui a cale le bateau : j'ai vu des "pros" donner des coups de tatane facon Bruce Lee sur les etais, avant de relacher tout le poids de la grue...
:-( :-( :-(

13 fév. 2010
0

pas trop grave
voir par l'intérieur, pousser avec un vérin ou un cric pour essayer de redonner la forme comme sur une tole (repartir la force avec un CP ou une tole d'acier). ensuite 3 ou 4 tissus stratifié. Au pire faire un enduit epoxi à l'extérieur. En tout cas un beau motif pour faire baisser le prix. Normalement le bateau est posé sur la quille, là c'est peut etre les bers qui ont forcé.

13 fév. 2010
0

C'est bien du monolithique
Le problème reste l'accès à l'enfoncement par l'intérieur...
Je ne suis pas sûr que les pains de mousses qui garantissent l'insubmersibilité puissent se retirer comme ça...

Par ailleurs il y a très peu de bateaux de ce type en occase donc je veux pousser l'analyse jusqu'au bout sur ce bateau.

13 fév. 2010
0

pour la mousse,
tu peux taper dedans, ca se remplace facilement.
Voir Sicomin ou autres, en bi-composant.
tu melanges, tu coules dans le trou, tu regardes gonfler... :-)

13 fév. 2010
0

type de bateau?
mon post a été effacé ce matin suite coupure de réseau, et je vois que le sujet suscite beaucoup de réponses.
Je ne trouve pas le type du bateau, sa marque, sa taille...
Autant le problème peut être considéré comme négligeable pour un canote ou un day boat, autant il me parait rédhibitoire sur un croiseur.
Depuis quand tolère t'on qu'une coque se déforme sur son ber?
C'est un signe flagrant de mauvaise qualité de construction, autrement dit c'est peut être tolérable pour des sorties en bord de mer, par beau temps, mais pas pour de la croisière au large.

Un défaut de ce genre doit minorer le prix de vente, mais cela ne suffit pas. Il me paraîtrait impensable d'acheter sans savoir exactement de quoi il en retourne, donc; expertise à charge du vendeur, ou autre bateau.
Alex

13 fév. 2010
0

Il s'agit d'un COCO GL
Qui en principe est réputé pour sa solidité et la taille des échantillonnages utilisés...

13 fév. 2010
0

calage
sur ce genre de bateau le calage sur berre doit s'éffectué sur cloison de mats et cloison de roof comme pratiquement tous les bateaux , si le calage est fait à côté d'une cloison sur un bateau nom moussé c'est pas souci cela se remétra en place , par contre si c'est moussé a cette endroit il se peut que la mousse se comprime et si c'est de la polyuréthane et ben elle ne se remet pas en place .

13 fév. 2010
0

Bon, les acheteurs ne sont pas légions en ce moment
et tu dois pouvoir faire valoir ton statut d'acheteur très intéressé, par quelques exigences.
Et au cas, tu peux toujours demander une réduction pour ce petit souci qui n'est pas un problème important car cela ne remet pas en cause la solidité du bateau, loin de là.


Il y a délaminage et délaminage.
Du léger au grave, il n'est pas dit que cela s'entende en tapotant sur la zone avec un objet dur.
Le délaminage important s'entendra en effet, et le son sera plus aigu, plu mat, du fait des tissus désolidarisés.

Disons que si le son est identique sur la zone, il y a de fortes chance pour que le stratifié soit très peu abimé. Mais cela reste de l'ordre de la supposition.

Mais même sur une zone aussi petite (à condition que cela ne dépasse réellement pas la surface d'une main), ce n'est en aucun cas rédhibitoire.

Super voilier le Coco.
En voilà un qui vieillit bien à tout point de vue.

13 fév. 2010
0

j'ai du mal a comprendre
certains on un mal fou a vendre leur bateaux en super état ,et les acheteurs extrêmement pointilleux pour très souvent pas grand chose .

Et là on veut a tout prix pour l'achat d'un bateau ayant subit des déformations se vouloir rassurant et
envisager toutes sorte de truc pour savoir si c'est ou si c'est pas méchant .

:lavache:

13 fév. 2010
0

je n'ai rien a vendre pour l'instemps
mais je constate et je ne comprend pas bien .
Pour moi un bateau ayant subit des déformation ne me rassurerais pas

13 fév. 2010
0

pourquoi tu dis ca ?
t'arrives pas a vendre un Coco en tres bon etat ?
:-D :-D :-D :-D

blague a part, si celui qu'il a vu est en bon etat par ailleurs, bien equipe, pas loin de chez lui avec place de port, pas cher...etc... c'est normal qu'il se demande , non ?

En plus, le polyester se repare plutot facilement...

Et puis on va pas juger, hein, il pose une question technique, on lui reponds technique !!!
;-) ;-) ;-)

14 fév. 2010
0

pour reparer
ne serait il pas possible de "tirer" le creux avec une de ces ventouse a levier de vitrier elles sont très puissantes et ça ne coûterait rien.

14 fév. 2010
0

Super le coco.
Je possède un bateau assez proche du tiens puisque c'est en quelque sorte son successeur (Pogo 6,50), et je peux te dire que malgré la solidité globale du bateau, il n'aime pas être maltraité lors des manutentions;
Exemples : patins de surface insuffisante, mauvais positionnement de ceux-ci, bateau brutalement posé. C'est vrai que certains manutentionnaires ne font pas la différence entre un bateau de pêche et un voilier. Grrr...

Alors si ça arrive une fois de manière pas trop brutale, en principe la déformation disparait lorsque la contrainte cesse
Mais si cette déformation perdure, alors là à mon avis il y a un problème qu'il convient de régler.

Mais je maintiens que ce problème, s'il est localisé sur un faible surface n'est pas rédhibitoire, car la réparation, relativement facile, est la portée de n'importe pro du polyester;

Donc à condition bien sûr, que l'état général du bateau le justifie, cela ne devrait pas te faire renoncer à ton achat, sous réserve de négocier le coût de la réparation.

PS Merci Lorenzo pour tes précisions.

14 fév. 2010
0

La seule question qu'on peut se poser
N'y a t'il pas d'autres zones abimées ?

Voilà une coque qu'il faut scrupuleusement inspecter.


Je comprends qu'on soit inquiet vis à vis d'un tel problème.
Personnellement, j'ai acheté un voilier avec pas mal de choses abimés mais mes connaissances me permettent de savoir ce qu'il y a exactement à faire et cela diminue sacrément le doute.


Il y a des acheteurs tellement exigeant que cela en devient pénible pour le vendeur.
Quelques soit l'état du voilier.

Mais ici, la préoccupation est légitime.

14 fév. 2010
0

Pour essayer de résumer...
Il semble effectivement que les patins aient été posés juste à coté du renfort arrière ce qui expliquerait les marques.

Je vais faire chiffrer le coût des réparations en prévision de la négo du prix. Par contre il faut savoir de quoi il en retourne au niveau d'une délamination potentielle même très localisée : la réparation ne sera pas forcément de même nature.

Je pense que ce soucis ne remet pas en cause la structure ni la solidité du bateau.

Concernant la remarque judicieuse de Lorenzo, il est vrai que le bateau possède d'autres petits problèmes que je vérifierai avec attention lors de ma 2ème visite: il semble que le rail de fargue (du même coté) est légèrement bougé car sur l'arrière il est très légèrement décollé du pont et vers le milieu de la coque c'est la même chose (mais là du mastic a été ajouté). Je n'ai pas pu voir encore comment cela était dessous à cet endroit (risque d'infiltration).

Je passe sur quelques pêtes de Gelcoat non réparés sur le pont et autres menus problèmes.

En bref il est sûr que le bateau subi un défaut d'entretien pendant quelques années (le proprio habitant très loin du lieu d'hivernage du bateau et utilisant son temps uniquement à la navigation).

Tout cela est à mettre dans la balance vis à vis du prix et des emmerdements potentiels à venir : si j'achète un bateau c'est pour naviguer et pas pour passer mon temps dans les réparations (même s'i y en aura toujours quoiqu'il arrive...)

L'achat d'un bateau possède toujours un grosse part de subjectivité, mais il est nécessaire de ne pas se laisser aveugler...

14 fév. 2010
0

Restons technique
Oui, le mauvais calage peut déformer la coque sans que l'on puisse dire que l'échantillonnage est trop faible. Je ne pense pas que ce type de bateau ait besoin d'être construit comme un brise-glace.(Si on lève une voiture en plaçant mal le cric, il passera à travers le plancher sans que l'on puisse dire que la voiture est mal construite...)

Depuis environ cinq ans, la formulation des mousses polyuréthane a changé, pour ne plus dégager de CFC. Cette nouvelle formulation est beaucoup plus exigeante dans sa mise en œuvre, et la sanction est une tendance à se rétracter après l'expansion.

Dans le cas présent, il est possible qu'une pression modérée, ajoutée à cette force de rétractation ait provoqué cet enfoncement.

La première fois que j'ai utilisé cette nouvelle version de mousse dans une coque de petit catamaran, la mousse a littéralement enfoncé la coque sur une surface de 70 cm x 25 cm et une profondeur de près de 3 cm.

Maintenant, dans le cas particulier de Locquirec, je me garderai bien de donner un avis définitif sans pouvoir constater le problème.

14 fév. 2010
0

coques modernes
Il est sûr que ces coques sont beaucoup plus sensibles. Le maître de port chez moi m'a avoué qu'il ne souhaite pas avoir une grue à manipuler dans son port, il a déjà vu de ces coques se déformer lors du grutage de façon inquiétante et parfois irréversible!
Sans commentaire
Voileusement

14 fév. 2010
0

Tout dépend des manutentionnaires.
Je me souviens d'un en particulier qui me disait "chez nous on respecte les bateaux", et c'étaient vrai.
Le bateau a été posé sur sa quille avec une délicatesse extrème.
Il a ensuite mis en place les patins tout aussi délicatement en exerçant une très légère pression sur la coque alors que les sangles étaient encore en légère tension.
Un manutentionnaire consciencieux écoute aussi le proprio qui lui indique les particularités de son bateau (emplacement des cloisons etc...).

D'autres (les "bourins" dont je parlais plus haut...)font ça "à la hussarde".

Je sais, j'ai eu affaire aux deux !

Conclusion il est toujours préférable d'être présent ssur les lieux et attentif au déroulement des opérations.

14 fév. 2010
0

le problème
C'est qu'on ne choisit pas forcément son grûtier!
Voileusement
PS: J'ai vu un Hunter 340 posé sur bers avec un enfoncement d'au moins 4 ou 5 cm sur un patin, impressionnant! Heureusement le proprio s'en est aperçu...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (135)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021