Léger délaminage Aquila

Bonjour à tout le monde, je viens de récupérer un Aquila de 1982 qui me semble relativement sain avec le safran refait en métal, aucune osmose, un Yanmar YSM12 de 500 heures récemment hiverné par un pro et surtout bien équipé en voiles. L'historique du voilier est connu et l'ancien propriétaire dispose de pas mal de factures qui prouvent que le voilier n'a jamais été laissé à l'abandon.
Mon souci c'est que juste derrière le puits à encre il y a un léger délaminage du pont qu'on ressent assez bien lorsqu'on marche dessus. J'ai fait venir un pro qui m'a dit de ne rien faire et de laisser les choses en l'état car même si c'est impressionnant ce n'est pas grave et que c'est une défaut récurrent des Aquila.
Malgré ça je voudrais avoir l'avis de la communauté sur ce problème et ses suites.
Merci de m'avoir lu.

L'équipage
17 sept. 2019
17 sept. 2019
0

Si c'est délaminé et qu'on marche dessus, le délaminage va s'étendre et finir par devenir grave, même s'il ne l'est pas actuellement.
Si c'est vraiment localisé, c'est peut-être réparable par injection de résine époxy à condition qu'il n'y ait pas d'infiltration d'eau, sinon il faut ouvrir.

17 sept. 2019
0

Merci c'est effectivement localisé, et selon le pro ce n'est pas à cause d'une infiltration d'eau mais c'est un défaut des Aquila. Il m'a aussi parlé de la solution d'injecter de la résine époxy.

17 sept. 2019
0

Fais l'injection, ce n'est pas très difficile.

17 sept. 2019
0

Merci mais j'ai encore quelques questions. Est-ce que ça peut attendre le printemps prochain? J'ai toujours entretenue moi même mes voiliers avec une bonne expérience en électricité et mécanique diesel mais j'ai rarement utilisé de la résine époxy. Est ce que tu crois que c'est faisable? Dernière question à quel endroit et comment procéder pour l'injection de la résine?

17 sept. 201917 sept. 2019
2

Ça peut attendre sans pb. Il faut faire l'opération quand il fait sec et assez chaud mais pas trop, typiquement 20°C.
Déterminer le contour de la zone délaminée en tapotant avec un objet dur et le marquer.
Percer des trous de diamètre 3 mm espacés de 30 mm environ dans la peau supérieure à l'intérieur du contour.
Vérifier qu'il n'y a pas d'humidité.
Avec une seringue, injecter de l'époxy légèrement chargée de microsphères de verre dans les trous. Le mélange doit rester bien fluide.
Quand la résine ressort par un trou voisin, boucher le trou par lequel on a fait l'injection avec un peu de ruban de masquage, et injecter de la résine par un trou voisin.
Procéder en spirale de l'extérieur vers l'intérieur de la zone délaminée.
Enlever la résine en excès et laisser polymériser.
Ensuite gel-coat ou peinture pour masquer les trous.

18 sept. 2019
1

Les seringues grosses en plastiques pour veterinaires, je les achete en pharmacie ,
Bien vous munir de gants fin plastique ( boite de 100 achete en bricolage)
Et mettre deux gants l un sur l autre c est plus facile pour les hoter.

22 sept. 2019
0

Je viens de passer deux jours sur le bateau toute la partie delaminée est à tribord. Niveau pied de mat ça craque pas mal et ça s'enfonce un peu et juste derrière le puits à ancre ça s'enfonce pas mal.
Le mat ne risque pas grand chose car il est traversant mais je déteste ces craquements et sentir que le pont s'enfonce sous mon poids donc réparation obligatoire dès que c'est possible.

22 sept. 201916 juin 2020
0

Bonjour,
Au niveau du pied de mât, ça peut aussi poser des problèmes.
Sur l'Aquila, le mât n'est pas traversant.
Il repose sur le pont, et est soutenu par une épontille qui repose elle même sur une varangue.
Il y a une pièce de bois insérée dans le sandwich entre le mât et l'épontille qui généralement pourrit à cause d'infiltrations d'eau dûes à une mauvaise étanchéité des passe-coques dans lesquels passent les câbles des aériens.
Sur le mien, le mât s'était enfoncé et avait cassé la pièce en fonte d'alu sur laquelle il est posé sur le pont.
J'avais eu un peu de mal à trouver la pièce de rechange, mais pour le pont, ça se répare bien.
Après démâtage, découpage de la peau un peu plus large que l'empreinte, sortir le bois pourri, remplacer par une pièce de bois - j'avais fait découper un morceau de chêne chez le menuisier - et re-stratifier par dessus. Un petit coup de gel-coat et c'est parfait. Par l'intérieur, remettre les tirefonds qui relient l'épontille à l'insert.
En revanche, j'en ai profité pour régler le problème de ces passe-coques à problèmes à ma manière, en fabriquant deux platines avec tube soudé sur lesquels est enfilé un tuyau dans lequel passent les câbles.
Problème définitivement réglé.

22 sept. 2019
0

Super pour ces précisions as-tu chiffré le montant des réparations?

22 sept. 2019
0

J'ai tout fait moi-même, et ce n'est pas hier... Le plus cher a été la platine en fonte d'alu, ça pourrait se chiffrer aux alentours de 200€ actuels, le reste, ce n'est que du temps, bon on va dire une centaine d'euros entre bois, tissus, résine, gel coat ...

22 sept. 2019
0

Pour l'instant il n'y a pas de casse mais je veux tenter la réparation je n'aime pas que le sol se défile sous mes pieds.

22 sept. 2019
0

Le plus important est de savoir s'il y a de l'humidité dans le sandwich. Si oui, il faudra ouvrir, par dessus ou par dessous, et changer l'âme du sandwich. C'est plus long et compliqué que d'injecter de la résine, mais rien d'infaisable.

22 sept. 2019
0

De toute façon j'ai pris la décision de régler ce problème le voilier est sympa et j'ai des bonnes sensation à sa barre.

02 oct. 201916 juin 2020
0

Rebonjour à tous voici une photo précisant les contours de la peau que je pense découper et traiter. Je compte faire la découpe de la peau au dremel 4000 que j'ai déjà, ensuite sécher l'intérieur avec de l'acétone après suivant ce que je vois utiliser du polyester ou de l'époxy et enfin recoller la peau enlever et finir au gelcoat. Qu'en pensez-vous?

02 oct. 2019
0

Avant de découper, fait des sondages à la perceuse pour voir si c'est sec ou humide.
Si c'est sec, injection de résine avec éventuellement un aspirateur ou une pompe à vide.
Si c'est humide, il faut ouvrir et probablement changer l'âme.
Il faut aussi sonder au niveau de la poulie de renvoi, et savoir dans quoi elle est fixée. Personnellement je ne ferai pas le tour de la poulie et je couperai tout droit. Mettre un renfort en CP marine ou en monolithique à l'emplacement de la poulie.
Dernier point, la peau recollée doit être solidaire du reste du pont, donc ponçage de biseaux en pente douce et stratification avec du tissu de verre.
Autre solution si changement d'âme, stratifier une nouvelle peau plutôt que de recoller l'ancienne.

02 oct. 2019
0

j'ai une autre methode qui va bien .
je perce un trou sur lequel je monte un entonnoir .dans lequel de met de la résine époxy légèrement diluée ,
à l'opposé je perce et je mets un aspirateur et je tire au vide
quand la résine arrive ,c'est bon et dessus je pose des batteries pour faire le poids le temps que ça colle .
s'il y a un peu d'humidité on prends de la résine époxy à l'eau .
recommencer l'opération s'il y a d'autres zones à traiter .
j'ai refait un fond de cokpit comme ça il y a plus de 20ans .
alain

02 oct. 2019
0

J'ai comme un doute sur la résine diluée, comment s'évacue le diluant ?

02 oct. 2019
0

plutôt dégraisser avec un produit à base d'alcool à évaporation rapide, par contre l'acétone c'est bien pour diluer l'époxy.

02 oct. 2019
0

J'aurais dit l'inverse. L'acétone casse les chaines moléculaires de l'époxy. L'époxy se dilue à l'alcool, quand la résine est prévue pour. Il ne faut pas le diluer pour cet usage car le diluant ne peut pas s'évaporer. Si on veut de résine fluide, on en choisit une avec la viscosité qui va bien.

03 oct. 2019
0

ta remarque est interessante, j'ai par contre toujours pratiqué ainsi et jamais remarqué d'anomalie, je vais en tenir compte quand même.

02 oct. 2019
0

FredericL@D'après ce que j'ai vu elle absorbe l'eau ce qui n'est pas idiot du tout mais en revanche elle ne colle pas ce qui va poser problème pour remettre la peau découpée par dessus à moins d'y ajouter une couche supplémentaire d'epoxy normale par dessus et je ne sais pas si ça peut se faire.

02 oct. 2019
0

Pour les parties qui craquent mais qui restent dures, tu peux faire une injection par contre la ou c est moi il faut refaire le sandwich surtout en pied de mat. De quel type est la reprise ded efforts du mat sur L'Aquila (epontille? Omega?)

02 oct. 2019
0

Épontille avec une pièce en bois insérée entre l'épontille et le mat.

02 oct. 201916 juin 2020
0

Pour être plus précis nouvelle photo avec en rouge approximativement la partie qui craque et en verre la partie qui s'enfonce.

02 oct. 2019
1

Si l'âme a pris l'eau, et qu'elle est en balsa, il faut la changer car il va être impossible de la recoller, et il est probable que le bois est pourri par endroits.
Mettre des supports sous le pont pour tenir la peau inférieure.
Découper la peau supérieure à la Dremel.
Enlever l'âme.
Nettoyer, sécher, dégraisser et poncer la peau inférieure.
Coller une nouvelle âme en mousse PVC avec de l'époxy chargé avec des microballons. Elle doit être collée sur la peau inférieure et ainsi qu'avec l'ancienne âme tout autour de la découpe.
Etaler l'époxy chargé à la spatule crantée, et percer la mousse ou utiliser de la mousse quadrillée pour que l'air s'échape bien.
Mettre des poids sur la mousse pour bien la plaquer pendant que ça polymérise.
Coller ensuite la peau extérieure si on veut la réutiliser, en suivant le même process.
Biseauter des deux cotés de la découpe, sur au moins 50 mm de chaque côté, et stratifier des bandes de tissu de verre ou de biaxial à 45°.
Ponçage et gelcoat.

02 oct. 2019
0

Craquement = décollé
Enfoncement = décollé + peut-être âme pourrie.

02 oct. 2019
0

Tu as tout résumé merci il me reste à trouver les bon produits parce qu'au niveau mousse PVC le choix est vaste pareil pour l'époxy et les microballons.

02 oct. 2019
2

Chez Sicomin :
Mousse PVC : Airex C70.75
Epoxy : Sicomin SR 1500 avec le durcisseur adapté à tes conditions de travail
Micro-ballons : Glasscell 10

Il y a des équivalents chez d'autres fournisseurs. Pour la mousse PVC il faut du 80 kg/m3 ou plus. C'est assez cher. Autres références possibles : CoreCell ou Divinycell, toujours avec la même densité. Tu peux aussi remettre du balsa, s'il est neuf et sec, et que tu ne refais pas de trous dans le pont. Il y en a chez Sicomin.

04 oct. 2019
0

Bonjour, j'ai utilisé plusieurs fois pour restaurer le plancher sandwich de mon camping-car la résine epoxy d'infusion SICOMIN SR 1710. Elle est trés fluide, et le reste pendant environ 4H avant de commencer à polymeriser (ensuite ça accélère trés vite). Ca a donc bien le temps de s'imprégner partout et d'imbiber avant de se durcir. Plancher contreplaqué/mousse, trés abimé, décollage du pli supérieur, traverses sans doutes dégradées,etc... chaque fois un trés bon résultat (méthodes trous 3mm tous les 5cm et injections seringue) au point qu'aprés à chaque fois c'est ce qui semblait bien dur et en bon état avant qui semble mou !!!

03 oct. 201903 oct. 2019
0

Ben moi, je préfère ouvrir par dessous et garder la peau de dessus
J'ai bon aussi ou pas ?

03 oct. 2019
0

Les conditions de travail sont plus difficiles mais ça se voit moins.
C'est plus facile avec une pompe à vide et en restratifiant une peau neuve.

03 oct. 2019
0

Je viens de faire un tour chez Sicomin et effectivement ils ont absolument tout à des prix corrects. Je m'étais imaginé que ça allait me coûter la peau des fesses mais finalement en mettant du balsa neuf en ajoutant l'epoxy, les micro,-ballons, le gelcoat de finition, les disques pour mon dremel et les autres petites fournitures je suis à moins de 400€.

Je peux faire ça au cours d'un weekend mais la seule chose qui va me retarder c'est que je ne connaîtrais l'épaisseur du balsa à acheter qu'une fois la peau extérieur retirée. J'espère que Sicomin envoie les commandes assez rapidement

Je tiens à te remercier parce que je vois que tu maîtrises le sujet et tu sais de quoi tu parles et pour moi c'est devenu beaucoup plus clair.

Une question encore si ça ne t'embête pas sur le profondeur de découpe de la peau extérieure avec le dremel.

03 oct. 2019
0

Prévois plus d'un weekend, il faudra laisser sécher longtemps après avoir enlevé l'âme. 1 séance calage, découpe, démontage et nettoyage, laisser sécher, une séance collage de l'âme sur la peau inférieure, une séance préparation et collage de la peau supérieure, puis stratification du joint et gelcoat.
Si tu utilises du balsa, il faut passer une couche de résine pure sur la face à coller et attendre qu'elle soit amoureuse pour coller le balsa sur la peau, sinon le balsa va boire la résine du mélange de collage.

Pour la profondeur de découpe, assez pour découper la peau supérieure, ce n'et pas grave d'attaquer l'âme mais il ne faut pas attaquer la peau inférieure. Une fois la peau supérieure enlevée, tu peux découper et enlever l'âme avec un cutter et un ciseau à bois à lame large.

03 oct. 2019
0

Dans ce cas je vais prévoir en fonction de la météo une bonne semaine en avril ou mai en démâtant le bateau ça me permettra de travailler dans des meilleurs conditions. Je ferais aussi les deux autres parties beaucoup plus petites qui sont aussi délaminées. Le bateau est à Martigues et Sicomin à Chateauneuf les Martigues à moins de 7 km.

03 oct. 2019
0

Commence par les petites parties pour te faire la main.

03 oct. 2019
0

Oui c'est ce que je pensais faire maintenant avec tes explications ça me parait moins compliqué que prévu. L'année prochaine je ne peux le mettre à l'eau que juin juillet août ce qui fait que j'ai tout mon temps pour le préparer.

07 oct. 201907 oct. 2019
0

Je crois que finalement on se complique et moi en premier les choses pour rien. Entre vendredi et dimanche après midi avec mon épouse on a réparé le délaminage du pied de mat et du roof voici comment nous avons procédé.

VENDREDI

  1. Avec un marqueur indélébile et une règle nous avons défini les contours de la découpe.
  2. Avec un dremel 4300 de 175w et des disques SC544 nous avons utilisé 3 on a fait une découpe très minutieuse qui nous a pris plus de 3H00.
  3. Nous avons retiré la peau en faisant très attention.
  4. L'âme était du balsa assez abîmé et par endroits humide.
  5. Nous avons nettoyé la surface et laisser le balsa humide et vous allez comprendre pourquoi.

A ce niveau deux possibilités:

A. Enlever le balsa à l'aide d'un cuter solide ou de ciseaux bois et le remplacer soit par du balsa ou du PVC réticulé.
B. Le laisser en l'état en choisissant la nouvelle solution de l'époxy à l'eau Waterbond SR 1900 et durcisseur SD 1905.

Nous avons choisi la seconde solution et acheté cette nouvelle époxy à l'eau 1l + 1l 56€

Nous avons commencé le boulot avec la boule au ventre car c'était la première fois mais aussi avec le peur de ne pas utiliser les bons produits voici son déroulé:

  1. Nous avons préparé 250 grammes d'époxy et 250 grammes de durcisseur et pour la rendre très liquide on a ajouté 250 grammes d'eau.
  2. Nous l'avons versée telle que sur le balsa humide et étalée au pinceau pour qu'elle pénétré un peu partout.
  3. Nous avons entendu qu'elle sèche et recommencé la même opération une deuxième fois mais avec 200 grammes d'eau cette fois.
  4. De nouveau nous avons recommencé une troisième fois avec 100 grammes d'eau.

C'EST VENDREDI APRES MIDI temps de deux pacs de bière 6 brunes pour madame 6 blanches pour moi.

Le lendemain matin on a constaté que l'ensemble était dur comme de la pierre et on a passé à l'étape suivante.

  1. Nous avons préparé le collage de la peau à l'aide de résine époxy SR 5600 et un durcisseur lent SD 5602. 46€
  2. Nous avons étalé cet époxy à l'aide de deux spatules en plastique.
  3. Comme nous avons choisi de l'époxy lent nous avons eu le temps pour bien poser et positionner la peau q'on avait découpé au cuter.
  4. Nous avons posé de façon la plus homogène possible sur cette peu des sacs préalablement remplis de sable.
  5. Nous avons immédiatement essuyé à l'aide d'acétone l'excédent d'époxy.

NOUS SOMMES SAMEDI MIDI temps d'un pac de bière et des beaux parents qui débarquent avec les enfants.

A 14H30 reprise du travail de finition.

  1. Nous avons utilisé du gelcoat blanc bi-composant un petit pot de 250 grammes 12€ et nous l'avons soigneusement appliqué à l'aide d'une petite spatule en plastique autour de la découpe.
  2. Avec le gelcoat qui restait on a repris tous les petits coups sur le pont du bateau c'était fastidieux car il fallait à chaque fois préparé des petites quantités de gelcoat.

SAMEDI SOIR bières et pizza et puis gros dodo.

Dimanche matin autour de 10H30 nous avons retiré les sacs de sable et monté la peur au ventre sur notre ancien délaminage. Eh bien on peut tout faire dessus même danser si besoin c'est dur comme du fer.

En définitif le montant total a été le suivant en ajoutant le petit matériel et des produits que nous n'avons pas forcement utilisés.

200€

07 oct. 2019
0

Bravo pour la solution de l'époxy en phase aqueuse pour restaurer l'âme, mais...
1) es-tu sûr que la résine a pénétré partout, notamment au cœur du balsa et sur la face en contact avec la peau inférieure. C'est toute l'âme qui doit être résistante.
La méthode est peut-être bonne mais il faut laisse sécher le bois à cœur avant d'imprégner.

2) Il est absolument nécessaire que les peaux soient mécaniquement continues. Recoller la peau sur l'âme ne suffit pas, il faut aussi la recoller avec le reste du pont : meuler en biseau le long de la découpe sur toute l'épaisseur de la peau avec une pente faible (10 %) et stratification de bandes de tissu de verre ou de biaxial, puis ponçage et gel-coat.

Ne pas naviguer dans cette configuration, la résistance du pont est très diminuée.

07 oct. 2019
0

Pour le premier point nous avons beaucoup dilué l'époxy et fait attention qu'elle pénètre le maximum de surface mais je ne peux pas dire si elle est passé partout.

On a choisi de garder le balsa d'origine car impossible de trouver la bonne épaisseur rapidement. Je me suis posé la question après t'avoir lu sur le fait de laisser sécher le bois avant d'utiliser l'époxy car ça me semblait asse logique. Selon Sicomin non et c'est ça l'avantage d'utiliser de l'époxyde à l'eau.

J'ai oublié d'ajouter dans mon descriptif que nous avons fait ce travail de biseautage dont tu nous avais déjà parlé et utiliser du ruban en tissu de verre de 10cm pour relier les deux parties avant d'utiliser le gelcoat de finition mais dans la précipitation de décrire notre boulot j'avais oublié d'en parler.

Si tu passes dans la région apéro chez nous car c'est grâce à tes conseils que nous avons osé faire ce travail.

07 oct. 201907 oct. 2019
0

Pour plus de précisions on avait fait ce travail de biseautage à la fois sur la peau découpée et la peau qui était sur le pont. Ensuite recollée la peau après petite stratification et à la fin gelcoat.

Ps: Le débulage était difficile car les surfaces assez étroites.

07 oct. 2019
0

Si tu as stratifié c'est bon. Il faut mettre plusieurs couches de tissu pour que l'épaisseur totale soit équivalente à l'épaisseur de fibre de la peau.
Quand tu referas la partie principale, laisse sécher plusieurs semaines après avoir enlevé la peau.
Dernier point, je ne sais pas si tu as chargé la résine utilisée pour recoller la peau supérieure. C'est important de l'épaissir légèrement pour être sûr que la résine ne coule pas et laisse des zones "sèches".

07 oct. 2019
0

Oui la charge a été faite comme tu m'avais indiqué de le faire. Sicomin m'a suggéré l'idée de recoller la peau avec de la résine polyester pour éviter la découpe en biseau mais comme j'ai pas trouvé leurs explications très claires et que je n'ai pas compris en quoi mécaniquement ça aurait pu m'aider je ne suis pas allé plus loin.

07 oct. 2019
0

La coupe en biseau sert à augmenter la surface de contact entre les peaux et le tissu de verre que l'on utilise pour joindre les morceaux. C'est exactement le même principe que pour la réparation d'un trou dans une coque en stratifié.

10 oct. 2019
0

Rebonsoir, demain je retourne au bateau pour cette fois traiter la seconde petite zone de délaminage par injection d'époxyde. J'ai à ma disposition des seringues de 30 ml de l'époxy SR 1710 et des microballons.
Si j'ai bien compris je perce des trous de 3mm tous les 4cm en faisant attention de ne pas percer la peau inférieure ensuite j'injecte par le trou le plus bas l'époxy jusqu’à qu'elle ressort par le trou suivant, j'essuie l'excédent et je recommence enfin je pose dessus du terphane avec un poids et je finis au gelcoat.
J'espère avoir tout compris...

10 oct. 2019
0

Bonsoir. Il faut percer au diamètre du nez de la seringue, de manière à ce que ce soit bien ajusté et donc étanche, ce qui permet de mettre de la pression sur la résine.
On injecte par un trou. Une fois que ça ressort par un trou voisin, on enlève la seringue, on bouche le trou qui a servi pour l'injection avec un bout de ruban de masquage et on reprend l'injection par le trou par lequel la résine est sortie.
Si possible attendre que la résine ait polymérisé complètement (7 jours) avant d'appliquer le gel coat, car parfois le gel-coat ne durcit pas sur l'époxy frais.

11 oct. 2019
0

Merci je suivrais tes conseils juste une autre question est-ce que tu sais jusqu'à quelle surface on peut traiter par injection d'époxyde.

11 oct. 201911 oct. 2019
0

Il n'y a pas de limite de surface. Par contre si l'âme est humide ou si c'est la peau inférieure qui est décollée, les résultats seront limités.

13 oct. 2019
2

Voilà deuxième petite zone traitée. J'ai percé tous les 5cm des petits trous du diamètre de la canule de mes seringues soit 3,5mm. J'ai légèrement agrandi le diamètre interne de la canule pour que l'époxyde coule plus facilement. J'ai en injecté de l'époxy SICOMIN SR 5550 mélangée à un durcisseur lent SD 5503 et une petite charge de microballons. Lorsque l'époxyde commençait à sortir du trou d'à côté je posais un petit morceau de ruban de masquage et je recommençais avec le trou suivant et ainsi de suite.
J'ai choisi de la SICOMIN SR 5550 parce que j'avais oublié la mienne et que Sicomin est pas trop loin du bateau. D'après le technicien c'était le le meilleur choix pour ce type de délaminage. En polymérisant elle devient brillante et surtout facile à poncer. Pour l'instant le pont c'est du béton et sans bosse.

17 oct. 201916 juin 2020
0

Voici les photos de la totalité du délaminage du pont et du roof entièrement traité par injection d'époxy sur l'Aquilla. Le balsa était entièrement sec pas la moindre infiltration d'eau.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

Après la pluie...

  • 4.5 (198)

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

mars 2021