Le trimaran de 50 pieds Actual secouru dans le chenal du Four

"Ce matin à 03h00, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Corsen est alerté par Yves Le Blévec, skipper du Multi 50 Actual qu´il est immobilisé dans le chenal du Four après avoir heurté une bouée.

Se situant à deux nautiques (4 km) de la Pointe Corsen, les deux équipiers du multicoque de 50 pieds (15 mètres) indiquent que le trampoline est déchiré. Le CROSS Corsen engage la vedette de la SNSM de Molène afin de porter assistance au voilier. Arivée sur zone à 04h29, la vedette parvient à dégager le voilier une demi-heure plus tard. Il est ensuite escorté jusqu’à la Pointe Saint-Mathieu avant de faire route vers Brest.

Les dégâts sur le trampoline n’empêchent pas le Multi50 de naviguer." source Course au large

A noter qu'il y a quelques jours, le maxi trimaran Spindrift 2 qui glissait au portant à mi-chemin entre Newport et La Trinité-sur-Mer, le safran de flotteur tribord du maxi-trimaran l'a cassé net sous la coque. L´origine : une collision avec un objet métallique, vraisemblablement un container, qui dérivait en plein Atlantique.

L'équipage
28 août 2014
0

L'info n'est pas d'aujourd'hui, mais d'hier...
www.ouest-france.fr[...]2781357
:litjournal:

28 août 2014
0

Comme dabe serait intéressant de connaitre les circonstances, quelle bouée (balise), avarie, erreur de nave? ..Et non pas si la SNSM et je ne sais quel helico sont intervenus "courageusement"...

28 août 201416 juin 2020
1

Je compatis. Il m'est arrivé exactement la même chose; bouée coincée dans le trampo! ben quand le vent ou le courant continue à te pousser dessus, il est bien difficile de s'en extraire.... Sauf que j'étais sur un bateau deux fois plus petit qu'Actual :-D :-D :-D :-D

28 août 2014
0

Pas trop de contestations à l'arrivée?

28 août 2014
0

bah non. On a "réparé". Plutôt 3 fois qu'une d'ailleurs. ça m'apprendra à tjrs privilégier le côté babord.

28 août 2014
0

En Hobbie Cat on trainait la boué avec nous en sautant sur le trampoline pour la faire couler et la dégager :)

28 août 201416 juin 2020
0

bouée de chenal tribord

28 août 2014
0

C'est ballot ! :lavache:

28 août 2014
4

L'important est de savoir si ils sont bien passés à tribord de cette balise...mais apparemment il y a une coque d'un bord et il y a un coque de l'autre.. On sent là l'influence du gouvernement actuel!...

28 août 2014
12

C'est la faute au GPS, qui n'indique que la position de la coque centrale, et ne représente pas les flotteurs!

28 août 2014
3

C'est la faute à desmanlb qui, après avoir trainé la bouée, ne l'a pas remise à sa place :mdr:

28 août 201428 août 2014
1

L'article du "Télégramme" de ce jeudi :

Taper une balise, en pleine nuit. C’est la très désagréable aventure qu’a vécue Yves Le Blevec, en solitaire, à bord de son trimaran de course Actual. Coincée sous son bateau de 15 m, la grosse bouée de chenal l’a retenu prisonnier, avant l’arrivée du canot SNSM de Molène.

La scène s’est produite un peu avant 3 h, dans la nuit de mardi à mercredi. Le trimaran revient de Saint-Quay-Portrieux avec à son bord, en solo, le skipper expérimenté Yves Le Blevec, en préparation pour la prochaine Route du Rhum.

Le trimaran file sur un près débridé à une dizaine de nœuds, le long de la côte finistérienne. Au niveau de la pointe de Corsen, le vent forcit.

Le bateau accélère. Un autre trimaran, Fenêtre A Cardinal d’Erwan Le Roux, caracole un peu derrière, les deuxmarins ayantdécidé de rentrer en Bretagne Sud chacun sur sa monture, comme en course.

« Ça a commencé à accélérer à l’entrée du chenal du Four. J’avais en visu les différentes bouées. Je me méfie de l’endroit, avec toutes ces balises et celles qui ne sont pas éclairées ».

« Je savais que la Plâtresse verte était là, pas loin. Je voyais son éclat ». Mais l’accélération du trimaran n’est pas évidente à jauger en pleine nuit. Le temps de descendre dans le cockpit pour manœuvrer, et c’est le choc. Un gros craquement sur le bras avant tribord. La bouée vient de heurter, à près de 15 nœuds, le bras de liaison du trimaran. Et pour ne rien arranger, elle finit par se loger sous le trampoline, en empêchant le trimaran de se dégager de cette mauvaise posture. « Sur le moment, je ne me suis pas félicité », commente sobrement le skipper.

Ne pas se blesser

Il fait nuit noire mais le skipper comprend que la grosse bouée verte retient son bateau. Immédiatement, il se met en action pour affaler les voiles. Seul à bord du voilier de 15 m de long sur 15 m de large, la priorité est déjà de ne passe blesser ni passer par-dessus bord. Rapidement, le skipper comprend qu’il
ne pourra pas se défaire seul du piège. Il contacte la veille du Cross Corsen, juste en face.

Quelques minutes plus tard, sur la petite île de Molène, c’est le branlebas de combat. L’alerte est donnée à 3 h 40. Un à un, les marins sautent de leur lit pour une des rares interventions nocturnes de l’année.
Vu la complexité de l’opération, le président, François Tanguy, appelle du renfort. Le patron, Jean-François Rocher, appareille à 4 h 10 aux côtés de huit équipiers. Il faudra sûrement en déposer à bord du trimaran pour prêter main-forte au skipper.

En tirant sur la bouée

Sur zone à 4 h 30, le canot Jean Cam arrive sur le trimaran de 50 pieds, voiles affalées et tirant, avec plus de deux nœuds de courant, sur sa bouée couchée. Deux hommes rejoignent le skipper.
On réfléchit à une solution.

Les marins de Molène proposent de passer un bout sur la balise et de tirer pour la coucher davantage.
Il faut découper le trampoline pour éviter que la bouée ne s’y accroche.
Le skipper n’est pas chaud mais la manœuvre réussit. Yves Le Blevec garde à bord les deux marins de Molène jusqu’à l’entrée du goulet de Brest.Il rejoint la marina du Château, un peu après 10 h du matin.

--fin de citation--

J'aime bien la phrase qui tue : "La bouée vient de heurter, à près de 15 nœuds, le bras de liaison du trimaran"

D'mon temps, les phares et balises ils mouillaient des bouées qui restaient sur place et c'est moi qui tournait autour de la Platresse avec ma mitraillette à maquereaux :doc:

Philippe

28 août 2014
0

Phil, la différence c est que quand tu te boufferas une bouée, les journaux n en feront pas leur une. Sauf si toi aussi tu navigues sur un multi50, a donf, en solo et de nuit....

30 août 2014
0

Avec un skipper experimente, c'est dit dans le texte.....

30 août 2014
0

bon, déjà, il a pas déradé la bouée ... :litjournal:

30 août 2014
2

Ok, les gars, je m incline. Z'êtes sans doute bien meilleurs que ce skipper. Jamais d erreur, jamais de fausse manip´....

30 août 2014
0

Moi, c'est pas Le Blevec que j'ai envie de charrier, c'est les pissent-copies parce que je ne l'imagine pas 1 seconde dire que c'est la bouée qui lui ai rentré dedans :heu:

Lui, il a dû se contenter de se traiter de tous les noms, vous croyez pas ?

En tout cas, pour ce qui me concerne, je serais bien incapable de faire la moitié du quart de ce que fait ce marin..

Philippe

01 sept. 2014
1

Je m'étonne... Personne n'a relevé que la bouée des Platresses avait son emplacement parfaitement connu et était beaucoup plus visible que le feu de poupe d'un voilier lambda.
Imaginez celui d'un modeste Sangria. :-D et n'oubliez pas d'effectuer une veille attentive derrière vous.

01 sept. 2014
0

Ce Sangria devrait mettre un feu de jardin solaire à leds multicolor et à flash !! :mdr: :acheval:

01 sept. 2014
0

Bonjour, c'est l'accident bête, mais pas trop grave par rapport à le même mésaventure pour Bertrand De Broc sur Groupe LG
www.histoiredeshalfs.com[...]/M1.htm
Jacques

01 sept. 2014
0

le problème c'est la vitesse élevée dans des zones restreintes.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (79)

Bientôt fini ?

mars 2021