Le RM1050 un voilier de voyage ?

Bonjour à tous,

Avis aux spécialistes du bateau, considérez vous que le RM 1050 est un voilier permettant le voyage ou ne permet-il raisonnablement que des croisières côtière ?

Merci pour votre avis,

L'équipage
22 fév. 2020
22 fév. 202022 fév. 2020
1

Bonjour,
je n'ai pas la prétention d'être un spécialiste du bateau.
En revanche, je connais deux RM, un 10.50 et un 9.00 achetés par des copains, deux bateaux qui marchent très bien mais qui vieillissent très mal. De surcroît, ils essaient de les vendre et il n'y a pas beaucoup de demandes.
Perso, je ne ferais aucune confiance pour voyager loin et longtemps aux bateaux construits par Fora.
Ceci n'étant bien entendu qu'une opinion purement personnelle.

22 fév. 2020
0

Autant les dessins de la coque et les aménagements intérieurs semblent prédisposer pour du voyage (mais sans trop se charger je pense au regard de la capacité de charge), autant la construction semble effectivement pour le moins compliquée, et mixer divers matériaux c'est toujours amener de la faiblesses aux endroits de convergence, les dits matériaux ayant des propriétés mécaniques complètement différentes et qui surement ne se marient pas bien ensemble.

Pour ma part, et avec un budget entre 50/70kE, je pense que le marche de l'occasion autour des 35/38 pieds et sur les fabrications des chantiers nordiques et allemands offre des unités, très bien équipées, très bien entretenues et qui peuvent répondre a une ballade au long cours...

22 fév. 2020
1

Décidément, c'est le weekend! après les OVNI, le RM 10,50. Le RM 10,50 biquille est un bateau qui s'échoue mais ne remonte absolument pas au vent. Quant à la qualité de construction des RM, il est interdit d'en parler sur HéO.

1

Bonjour,
Un ami navigue régulièrement sur un 10,50 d’un copain à lui.
Un jour, en arrivant dans un port, son copain à la barre rate sa manœuvre d’appontage. Mon ami, qui était au maître beau prêt à descendre, à vu le bout du cat way rentrer littéralement dans le bordé du bateau. Il n’en revenait pas.
Au dernier Mille sabords, 2 RM 10,70 étaient à vendre (199 000€ chacun) À peine 2 ans tous les deux...
Les bateaux en bois, oui, mais massif, comme dans le temps. En contre- plaqué de cageots......
Franchement, pour le prix, on peut avoir nettement mieux.
Mais ce n’est que mon avis.
Bonne soirée,
Patrice

22 fév. 2020
11

Je ne sais même pas s’il est possible et sérieux d’envisager de sortir du port avec un tel bateau.. le côtier c’est risqué et limite au delà de F3 . Quand à l’hauturier n’en parlons même pas bien sûr.

Mon ami qui est arrivé en nouvelle zelande avec un 10.70 l’a sûrement fait transporter sur un cargo, pareil pour les nombreux RM qui ont fait et font encore le tour du monde.

Comme visiblement de l’avis éclairé des gens qui n’ont en ont pas, c’est nul et invendable, je n’ai pas d’autre choix de mon côté que de garder le mien et de préparer mon tour du monde aussi avec.

22 fév. 2020
1

Ca dépend, un RM en finition de base, non, je n'aurais pas assez confiance dans la solidité du bordé
Mais le même avec l'option stratification externe de la coque, pourquoi pas ?

Maintenant, faut aimer ce style d'intérieur en panneau blanc, et pas être trop regardant sur la pérennité des finitions intérieures.

22 fév. 2020
-1

Cela me rappelle un certains nombre de fils avec des discussions acharnées sur la solidité du bordé en CP...
jusqu'au jour où j'ai lu venant du responsable du chantier RM :
"Les bordés du 11.80 seront en infusion époxy afin d'améliorer la solidité"....

22 fév. 2020
1

Le voilier en lui meme est marin, après pour un voilier de voyage perso je privilegierai une coque polyester qui est quand meme plus costaud mais ce n'est que mon avis

22 fév. 2020
4

Hello,

Je ne suis pas un spécialiste, mais il est clair que ces bateaux dont le 10,50 ont montrés à de nombreuses reprises qu'ils sont tout à fait capables d'emmener très loin leurs équipages et ce sont donc clairement des voiliers aptes au voyage... AMHA.

22 fév. 2020
3

des amis qui ont fait une grande boucle atlantique sur un an ont croisé et retrouvé à plusieurs reprises des RM qui marchaient fort bien et dont les propriétaires étaient très satisfaits ...
alors, le RMbashing, si ça vous amuse ...

22 fév. 2020
0

Pour ma part il n'y a pas de RM bashing, ce sont d'excellents bateaux (j'ai déjà navigue en hauturier sur le 970), aptes au voyage si l'on ne les charge pas trop; la ou je suis circonspect c'est la méthode de fabrication qui demande une extreme rigueur car plusieurs matériaux ne font jamais bon ménage car ne travaillent pas et ne vieillissent pas de la meme manière.
Je privilégierais les coques avec option kevlar qui me semble être une bonne solution contre le poinçonnement que n'aime pas le CP.

Et puis comme ils sont chers a l'achat car la main d'oeuvre est très importante dans la fabrication, ile sont aussi chers sur le marche de l'occasion.

Mais si j'ai l'occasion, je renaviguerai dessus avec plaisir.

22 fév. 2020
0

Le RMbashing versus le RMmauvaisefoi cela anime à chaque fois le forum.
Cela étant, j'ai déjà vu sur youtube une vidéo de RM 1050 qui a traversé.
Je ne me souviens plus s'il "fait la taille" pour faire le Rallye des Iles Du Soleil.
Il me semble avec dérogation.
Le mieux me semble-t-il pour répondre à la question de ce fil, et de se rapprocher de propriétaires de RM. (asso ou autre)

22 fév. 2020
3

Pour information, avant d’acheter un RM, j’ai essayé des ovnis, des allures, suis allé voir boréal, pogo et jpk. J’ai malgré tout choisi RM car je n’ai pas trouvé le compromis qui me convenait ailleurs.

Je ne dis pas contrairement à d’autres que tel ou tel bateau est nul, ou trop cher pour ce que c’est, car c’est ridicule.
Il y a un compromis à faire c’est tout. Compromis qui dépend uniquement de ce que l’on aime et recherche et de son budget.

Si jpk faisait un bi quille je pense que j’aurai choisi un jpk.

Pourquoi j’ai choisi un RM : la luminosité interieure, la visibilité à quasi 360 degrés, les performances par tous temps, et surtout par petit temps (je n’aime pas trop le moteur, ni l’idée de me balader avec des centaines de litre de gazoil. Je voulais un bateau qui avance bien par tout petit temps, et avancer à plus de 3 nds dès 4 nds de vent je suis très satisfait). Le confort à bord (là c’est tout ou rien, on aime ou on déteste), le cockpit ouvert, et enfin je voulais pouvoir échouer.

Pour ce qui est des performances au pres, ca me fait bien rigoler. Les détracteurs ne doivent pas bien maîtriser la notion de vmg.
Certes c’est moins bien qu’un pogo ou jpk, mais ca me va très bien, en tout cas c’est bien mieux que mon précédent sun odyssey.

Ensuite oui, il y a des points moins positifs. On peut citer la fragilité au poinçonnement (kevlar ou pas c’est quasi identique) c’est une réalité. Les problèmes de qualité plus ou moins sérieux, que le chantier règle dans un temps plus ou moins long, les problèmes avec les quilles relevables etc.. oui c’est vrai, mais je ne connais rien de parfait non plus ailleurs. Espérons que le nouveau propriétaire remettra tout cela en bon ordre.

Mot de la fin, si c’était à refaire : je reprendrais le même (mais ils ne font plus ce modèle et je ne prendrai pas un 1180 ni un 1370).
En tout cas je ne vends pas le mien, comme quoi soit je suis un cretin fini, soit c’est que ce sont de bons bateaux, les 2 sont bien sûr possibles.

23 fév. 2020
1

Tu écris que tu aurais choisi jpk s’il existait un biquille mais en dessous, dans la liste des critères qui t ont conduit vers RM, la capacité à échouer arrive en dernier. So What? Biquille ou pas tu aurais acheté RM?
On peut échouer même qd on a pas un biquille. Le choix du bi quille ne me parait pas une évidence même pour moi qui navigue dans un coin à fort marnage.

23 fév. 202023 fév. 2020
0

@tribal, les critères que j'ai évoqué ne sont pas par ordre de priorité, mais l'échouage est un critère important pour moi, ce qui fait qu'au début je m'orientais plutôt vers un dériveur intégral (plus naturel pour cela).

Si RM n'avait pas fait de bi quille, j'aurais surement pris un Allure (le 39) je pense, car l'intérieur me convient plus que les ovnis (juste une question de goût et de couleur, les 2 sont trés bien).
Pourquoi j'ai choisi RM plutôt que Allure ? Beaucoup plus de rangements dans le RM, plus habitable (je navigue avec femme et enfants), j'ai un local technique qui me convient mieux, les performances dans le petit temps et enfin le prix.
Garcia et Boréal sont hors budget et plus équipés et destinés à des programmes que je ne ferais pas.
Enfin si l'échouage n'était pas important pour moi, j'aurai pris un JPK 45.

23 fév. 2020
3

Désolé Patxaran, mais lorsque j'eu perdu 1 quille de mon RM 800 au mouillage, j'avais alors posté sur le forum des RM et l'on m'avait gentiment fait comprendre que le lieu n'était pas dédié à relater ce type de déconvenue . Pour mémoire Fora Marine n'avait pas daigné envoyé 1 technicien pour constaté les faits arguant que c'était 1 production Sysba .

Je ne sais si l'attitude du forum a évolué depuis mais à l'époque les responsables du forum tenaient à "conserver" de bonnes relations avec le chantier . . .

22 fév. 2020
0

C'est une bonne analyse, le compromis est absolument nécessaire et ce pour tout type d'achat, voilier compris.
Ce sont des voiliers très agréables en navigation, au mouillage.
Et le fait que le chantier vienne d'intégrer un groupe nautique plus important va surement lui donner les moyens de "re-demarrer" et de continuer a trouver des clients et faire naviguer ces belles carences.

25 fév. 2020
1

"carences" est ce un lapsus révélateur ?

22 fév. 2020
0

Je partage également cette analyse, même si à la fin j'ai choisi JPK.
Chaque bateau a ses avantages et ses inconvénients. A chacun de choisir en fonction de ses critères.
Le problème le plus important me semble-t-il de RM était une structure qualité peu performante. (au sens système)
Cela se voyait en clientèle avec le temps mis à résoudre les problèmes, et ils devaient également avoir le même souci en interne, ce qui génère des coûts de non qualité.
Je suis aussi d'avis que l'arrivée d'un groupe d'industriels et non de financiers permettra de résoudre ces problèmes. En tout cas je le souhaite.

22 fév. 2020
3

Proprietaire d’un RM 1070 je peux témoigner du fait que ce bateau a une vraie personnalité. Je reprends a mon compte ce qu’en dit Johann78. J’ai fait en 2018 une transat avec le RM. Nous nous sommes toujours sentis en sécurité et avec beaucoup de plaisir au portant dans les alizés.
Donc oui RM est un bateau de voyage.

23 fév. 2020
0

Bonjour eta, pourquoi ? Etude de marché, futur acquéreur, en passant comme ça, ou concurent. Ou autre, un projet ?

23 fév. 202023 fév. 2020
0

j'en ai rencontré plusieurs navigant assez loin avec des équipages satisfaits , et il n'y a pas si longtemps un couple de catalans ayant fait un tour du monde par les 3 caps avec un RM1050 en étant très content de ce bateau, donc sans peut-être aller sous des latitudes extrêmes et dire que c'est une bête de près, à mon avis ce bateau devrait faire le job.
demandez aussi à notre ami José de Timeli qui fait quand même de la route avec et pas des routes les plus faciles.

23 fév. 2020
14

Damned !
Nous revenons de 6 ans de voyage sur un RM 10.50......... heureusement que nous ne savions pas que ce n'était pas un voilier de voyage !!!
On ne nous aurait pas tout dit...
L’incroyable, c'est que nous allons repartir.....
Inconscients ? ou pire ??

23 fév. 2020
1

Un avantage du biquille selon RM est la facilité du carénage, comparé à un dériveur, notamment intégral.
Pas besoins de ramper ou de soutien pour atteindre tous les dessous. :-)

23 fév. 2020
0

Au contraire 2 quilles à traiter et une grande souplesse à genoux entre les deux quilles 🤓😬🥵

23 fév. 2020
1

@Jeanlittlewing, deux quilles ne sont pas plus difficiles qu'une seule qui demande des béquilles , echelles et des bras à rallonge et pas besoin de calage sur un ber qui demande du soin et du temps.
Je suis pour les biquilles et il est vrai que travailler sous un RM est plus facile.

23 fév. 2020
0

Entre les quilles ça ne doit pas être facile

23 fév. 2020
0

Entre les quilles, on est quasi debout enfin pour ma taille qui n'est pas celle d'un basketteur, on parle ici du RM 1050 .

23 fév. 202023 fév. 2020
0

Fait chier les anglicismes, perso, je ne dénigre ( verbe lui bien français ) pas les RM, simplement un constat sur ceux que je connais, et je ne parle pas de ceux qui ont perdu leur quille, je n'étais pas à bord et heureux de ne pas y avoir été...
Alors c'est comme dans n'importe quelle discussion, il y a ceux qui sont contents, et ceux qui ont un autre avis. Reste à faire un bilan objectif et comme d'hab, ça peut être compliqué.

23 fév. 2020
0

C'est sur que faire un bilan objectif, c'est aligner les plus mais aussi les moins.
Et pour avoir naviguer plus de 15 jours sur un RM 970, juste a la sortie du chantier, il y avait une liste a faire assez importante mais que sur des points mineurs. A l'époque le chantier a eu du mal a intervenir car le SAV était géré par 2 employés également en production la journée donc agenda de planification des travaux assez complique.

Pour ce qui est de la rumeur des 2 RM (je crois des 12.70) en version quille recevable et qui les ont perdu, aucune communication officielle donc pas facile de connaitre le vrai du faux.

Excellents bateaux, je le redis, mais dans des prix qui sont disproportionnés a mon budget.
Heureusement que le marche de l'occasion est pléthorique pour pouvoir me permettre de naviguer.

23 fév. 2020
0

Rumeurs ???

23 fév. 2020
0

Le mot est effectivement inexact, mais aucune information precise n'a été reçue ni dans les réseaux sociaux, ni dans la presse spécialisée sur ces 2 accidents de mer.

Quelle conclusion donc en tirer quand aucune information complete et objective n'est donnée?

23 fév. 2020
0

Le récent repreneur "grand large yachting" n'y connait rien en bateau, sinon il n'aurait pas repris les RM. Il aurait suffit de se fier aux éminents experts du Forum.
RM : supers bateaux de voyage ET néanmoins fun pour d'autres usages.

23 fév. 2020
1

nous avons opté pour un pogo et on nous explique aussi que c'est une merde alors...., on en rigole qd on leurs tourne autour !

23 fév. 2020
6

vous etes vraiment des obsédés de la vitesse 6nd en 24 celà fait 144milles à 7 nds 168 difference 3h en moins en mer donc 3h en plus à terre or lorsque l'on fait du bateau c'est bien pour etre en mer et non dans la marina qui grouille de monde ... ou est l'interet

les ecarts de vitesse entre nos bateaux sont tellement reduite que tout celà est du pareil au m^me ..

j'ai mon vieux bateau de 52ans je table en moyenne 5.5nds pour les grandes traversée par temps moyen ..(entre 10 et 20nds) 20à 25 nds 6nds de moyenne , tout celà c'est pareil dans un mouchoir de poche ...

sur mon livre de bord ..un Armagnac (8.5m) entre St Malo et la Rochelle moyenne 6.3nds à deux à bord ...

non parlez nous d'écart entre bateau de 5 ou 10 nds là ça devient interessant ..mais un petit chiffre derriere la virgule n'a aucun sens

23 fév. 2020
0

d'accord avec Calypso, même si c'est vrai que quand tu as 3000 nm à faire tu arrives un peu avant avec un Pogo qu'avec un plan Caroff homemade !
du coup question vitesse en grand voyage le RM1050 est aussi un bon compromis entre les deux !

24 fév. 2020
4

@calypso2, essaies donc un bateau planant et on en reparle alors que ta pratique est tt aussi respectable, plus confortable et moins sportive

24 fév. 2020
0

il ne s'agit pas de parler de moi, mais puisque tu aborde le sujet ..à bord de Calypso par 35nds de vent avec une mer qui va avec ..le pilote fait son boulot tout seul l'on cuisine et on prends l'apéro tranquillement et le bateau ne tape pas sur toute les vagues rencontrées et l'on dort tres bien ... pas sûr que celà soit le cas sur des nouveaux bateau soit disant rapide ...je rajouterai ;rapide dans le petit temps mais quand ça piaule on passe au moteur et l'on tombe à 4nds ...

mais tout celà n'est pas la question...

24 fév. 2020
2

@calypso

"..je rajouterai ;rapide dans le petit temps mais quand ça piaule on passe au moteur et l'on tombe à 4nds ..."

Ce que tu dis la montre ta méconnaissance totale du bateau que tu viens dénigrer.

24 fév. 2020
0

desolé mais je ne denigre absolument rien du tout ,je trouve m^me que les RM sont tres esthetique et bien conçu ils sortent du lot mais pour ses qualité nautique je n'en sais rien et donc je m'abstreindrai de formuler un avis ...

j'évoquais seulement le debat sur la vitesse des bateaux en génerale
aujourd'hui ils sont fait pour aller vite dans un petit temps et c'est bien normal car c'est la demande des clients potentiel ... mais par gros temps ils ne sont guere confortable ,on est toujours dans l'éternel compromis en naval .

tout celà n'est qu'une question de gout personnel et de programme de navigation

24 fév. 202024 fév. 2020
4

Bien sur que tu dénigres et formules un avis. On a beau le copier/coller tu ne t'en rend pas compte?

"pour ses qualité nautique je n'en sais rien et donc je m'abstreindrai de formuler un avis"

"rapide dans le petit temps mais quand ça piaule on passe au moteur et l'on tombe à 4nds ..."

"aujourd'hui ils sont fait pour aller vite dans un petit temps et c'est bien normal car c'est la demande des clients potentiel ... mais par gros temps ils ne sont guere confortable "

tu ne connais pas ces bateaux, c'est une évidence. Tu te contentes de marteler des poncifs en espérant que le clou rentre...

Quand y'adu zef au portant ... ça donne quoi? Bah ça surf a plus de 13knts.... et ça a l'air sympa en plus :-)

24 fév. 2020
0

C'est bien la vidéo dont je faisais allusion plus haut.
Çà trace.... et confortable en +

24 fév. 2020
0

Calypso on parle du RM 10.50 pas des nouveaux modèles de Fora qui ont effectivement une philosophie plus course-croisière.
Le RM 10.50 a été conçu pour être un bateau de voyage et n'a pas grand chose à voir avec le 10.70 par exemple et leur vitesse de croisière ne doit pas être comparable. Mais c'est un bateau qui avance bien pour sa taille et à toutes les allures. De toutes façons en voyage, qui va s'amuser à aller faire un pré serré au millimètre ?? C'est un bateau sur lequel tu peux te déplacer en mer, aller au pied de mat (ce qui n'est plus le cas avec les nouveaux modèles) qui a des rangements partout (même si évidemment on ne va pas le charger comme une mule) mais ça permet au moins de s'organiser.

C'est un bateau très polyvalent qui permet de faire du côtier, et envisager des voyages au long court. Comme tous les bateaux à fond plat il tape un peu sur les vagues courtes mais tu peux également faire à manger quelles que soient les conditions...

24 fév. 2020
0

Suite à un stage sur le RM 10.50 de FVL, j'ai le souvenir qu'en cotier quand il faut beaucoup maneouvrer, il faut être vigilant sur la qualité du gréement courant, car sur celui que j'ai testé c'était un peu coriace lors des prises de ris. Tout était ramené en pieds de mat, mais il fallait sacrément forcer pour arriver au réglage final, possible que celà soit du à une usure ou un choix pas optimal des éléments du système, en tous cas en l'état ca ma semblé rédhibitoire pour du solo..
La tenue à la mer m'a paru bonne, il prend de la vitesse dès qu'on ouvre le près sérré de quelques degrés donc pour du voyage ca semble aller plutot bien. Mais je n'ai pas fait une transmanche avec, ou une traversée significative, juste un Paimpol Vanne en étapes..

24 fév. 2020
1

J'ai la même philosophie que toi.
Mon bateau n'est pas rapide...mais je suis tellement bien dessus, et si le vent tombe, je mets la voile Perkins

24 fév. 2020
0

Chacun navigue comme il l'entend.

Dès que tu débrides avec un RM c'est plusieurs knts qu'il mettra dans la vue de ton antiquité :-)

A chaque topic ou tu en as l'occasion tu en remet une couche à ce sujet.

Occupe toi des topics qui causent de bateaux qui t'intéressent, pas le contraire...

24 fév. 2020
7

Je suis triste pour toi parce qu'il n'est pas dans mes intentions de te demander une autorisation avant d'intervenir sur un quelconque sujet. Chacun navigue et poste comme il l'entend pourvu que ce soit dans un esprit de respect mutuel.

24 fév. 202024 fév. 2020
-3

merci zef29 ..mais le denigrement personnel est une pratique de quelque uns sur ce forum ,sans doute faute d'argument .

par contre ces bateaux sont trop cher pour ce qu'ils sont , ça pour moi c'est clair .pour le reste ...

24 fév. 2020
5

@calypso, je me permets une remarque : si ces bateaux étaient trop chers pour ce qu’ils sont alors, la boîte n’aurait pas fait faillite avec 3M€ de dettes, au contraire.

Ils sont trop chers par rapport à ce que tu attends et recherches, c’est à dire que tu ne valorises pas leur spécificités car cela ne t’intéresse pas.
Ce n’est pas la même chose.

24 fév. 2020
2

La vitesse est avant tout une question de sensation, parce que si on regarde le loch on peut parfois être déçu.
Allez vite avec un bateau de croisière chargé à bloc, j'ai comme un doute.
Pour aller vite il faut être léger. Enlever la quille et mettre des flotteurs est la seule solution. Vive le tricanette.

24 fév. 2020
0

@ Calypso2 : les RM sont chers car ils sont en CP/époxy et cela nécessite beaucoup de main d'oeuvre, en tout cas, beaucoup plus qu'un plastique/moulé classique

24 fév. 2020
2

Le respect c'est ne pas dire n'importe quoi sans savoir de quoi l'on parle. Sinon ça s'appelle se moquer du monde.

Se pointer sur un topic pour le principe d'y raconter une énième fois les mêmes salades, ça n'est pas du respect.

Vous aimez faire attention à la forme ? Soyez aussi attentif au fond.

24 fév. 2020
0

Oui cow-boy, première victoire du mistral hier battu de peu en réel par seulement un m 34 et un À 40 et en plus ce bateau peut faire une transat demain

24 fév. 2020
0

Quel rapport avec ce qui précède?

24 fév. 202024 fév. 2020
0

Je crois que Jean voulait mettre en avant la jolie performance du RM34.

24 fév. 2020
0

Attentif au fond? applique ça aussi, tu le touches, et ton ressenti m'indiffère.

24 fév. 2020
0

Moi aussi je t'aime bien. Au plaisir. :-)

24 fév. 2020
0

alors cowboy ,voici ma petite experience ,toute petite ..depuis 20 ans je participe aux rassemblement de bateaux et notamment à la Route de l'Amitié , nous naviguons de port en port durant 1 semaine .
Encore la derniere édition en 2019 on a toujours le m^me constat ..par petit temps les bateaux d'aujourd'hui vont plus vite que les anciens ...
Or encore une fois lors qu'un parcours l'anemometre est monté jusqu'à 40 nds on était dans un BMS annoncé ... et bien desolé mais les anciens bateaux tel que le mien ont parfaitement assuré le coup de vent a la voile sans moteur et sont tous arrivé dans le peloton de tete cette fois ci ... et les surement 3/4 de la flotille ont fait le parcours au moteur ... et a chaque fois que le vent monte on constate la m^me chose.
Et je pense que le panel des bateaux d'aujourd'hui était present avec les 150 participants du 7m ou 15m et toutes les marques et forme de bateaux étaient sur l'eau , il y avait m^me 2 RM

Mais je précise pour qu'il n'y ait pas de malentendu ,je ne denigre pas , je constate simplement.

Mais pour ma part je croie qu'il n'y a pas vraiment de mauvais bateau par contre là ou est la problematique c'est surement du coté des skippers et de leur équipage .

24 fév. 2020
1

La route de l'amitié.... Aimable ballade pour décrasser la carène? La preuve en serait que les 3/4 de la flotte on démarré le moteur quand le vent c'est mis à monter , non?

Sans déconner...

25 fév. 2020
1

Calypso, Le problème, tu le sais bien, est que rares sont ceux d'entre nous qui ont navigué sur des voiliers anciens. (Cornu, Sergent...)

Je partage ton point de vue. je l'ai déjà ecrit, deux de mes plus intéressants souvenirs de vitesse sont sur un Cornu de 14 m par 40 noeuds au vent arrière de nuit entre Roscoff et St Malo.

Nous étions deux à bord et cela déménageait... à 10/11 nds réguliers. Seulement, mais avec une grosse impression de vitesse. Impression supérieures à celle que l'on a sur nombre de voiliers plus récents.

23 fév. 2020
2

Pour notre part 2 ans de navigation autour de l'atlantique avec un RM 1200 qui a le même type de construction que le 10.50, de nombreux bateaux copains en 10.50 et pas un seul soucis (alors que fous que nous sommes pour un bateau qui ne devrait même pas faire du côtier, on a embarqué des gamins en transat...).

Je parle donc des anciens modèles de Fora (et pas Sysba) jusqu'en 2011... mais c'est la question posée il me semble, le dernier RM 10.50 date de 2011.

Des navigations très musclées parfois, des grosses navs au pré (900 milles entre Miami et les Bermudes) que le bateau a encaissé sans rien casser même si ça a drôlement secoué.
Pour ma part, je repartirai sans problème sur un 10.50 en bon état aujourd'hui

24 fév. 202024 fév. 2020
1

# rm --f
bon je sors...
code text here

24 fév. 202024 fév. 2020
2

salutatous
quand je lis au dessus que le RM 10.50 n'est pas une bête de prés ... je me demande d'où cette info sort ... j'ai passé très exactement 21 semaines sur un RM 10.50, et c'est un bateau qui tient à 32° du vent apparent ... et avec 2 quilles, l'anti-dérive au vent est sacrément assurée; si le RM 10.50, n'est pas un voilier de grand voyage ...alors il n'y en a aucun ... il faut bien sûr l'emménager en conséquences mais cela vaut pour tous les voiliers; soulever le fait que le CP/époxy a une faible résistance au poinçonnement est une évidence mais aucun des matériaux utilisés pour construire un voilier ne lui permet de rebondir sans dommages contre des rochers, c'est vraiment un faux problème;
quant aux évolutions successives (10.60 et 10.70, quille relevable, etc ...), je crains que ces modèles n'aient pas été construits avec autant de sérieux et de réussite mais le sujet du post est bien le 10.50

24 fév. 2020
0

Effectivement le RM10.50 est un excellent bateau et c'était bien le sujet du post.
Quant a la qualite des fabrications extérieures, il y a surement eu des manques, mais en tous les cas je vois beaucoup de RM en navigations lointaines, c'est donc que le support est bon.

24 fév. 2020
0

En voilà un qui a fait du chemin......

www.badoc.cat[...]/new2/

24 fév. 2020
0

ah Uchafu c'est le Badoc, ne me souvenais plus de son nom ! donc tour du monde par les 3 caps et pas d'avaries majeures de Francis et Mariane, très contents de leur périple et aussi de rentrer à la maison après 9 ans. ben je crois que c'était un RM1050, non ?

donc la question de Eta 40 était bien "RM1050 voilier de voyage" ????
la réponse en français est débattue sur Hisse-et-ho à coup de souvenirs de dernières croisades et techniques de navigations petit bassin en conditions extrêmes.
la réponse en catalan parait plus claire : sí, sens dubte
après ... paroles de catalan ... faut voir !
non j'déconne ! força barça

24 fév. 2020
-6

Un CP pour faire des navigations lointaines ??? D'accord, à condition qu'il ne dépasse pas les 5 tonnes en charge (environ) et que le contreplaqué soit recouvert d'au moins 2 kg de strat par m². Le problème, c'est l'inertie, sinon le CP est un bon matériau :
la force d’entraînement (inertie de translation)
est la force F qui affecte une masse invariable, insérée dans un certain référentiel et possédant une accélération linéaire
F = - m.g c’est formule de d’Alembert (cas particulier de la formule de Newton dynamique)
avec F(N)= force appliquée à un corps
m(kg)= masse constante du corps (la masse étant une entité gravitationnelle induite)
g(m/s²)= accélération (qui est un champ gravitationnel induit) agissant sur le corps.
Tout va très bien avec un assez grand bateau en CP, tant que vous ne rencontrez pas un container. Si vous en rencontrez un, la voie d'eau sera magistrale et vous n'aurez même pas le temps d'appuyer sur le bouton rouge.
La solution si on veut vraiment avoir un bateau en CP = Petit, plutôt inférieur à 9 mètre, stratifié et relativement léger.

24 fév. 2020
0

@ brise matinale : et un voilier en carbone qui rencontre un container, il se passe quoi ? il coule ...

24 fév. 2020
0

@Larent
avant de couler, il explose, vraiment. Ca fait un bruit de dingue.

24 fév. 2020
-1

oui, tu as raison, le carbone ne résiste pas très bien aux chocs ponctuels. Mais on ne discute pas du carbone, mais du contreplaqué. Un excellent matériau pour avoir une coque rigide et qui ne pourri pas comme le laissent entendre certains, pourvu qu'il soit bien mis en oeuvre, c'est rarement le cas ! Le CP de qualité est malheureusement très cher, les normes sont floues; malgré tout, le CP employé chez RM est du tout okoumé, qui est un bon CP extérieur.
De toute façon, ce genre de discussion est assez stérile car passionnelle, les RMiste ne tolèrent pas beaucoup qu'on critique leur bateau, et ça se comprend. Fait un calcul d'inertie, ce sera une base de discussion. On pourrait alors comparer à un autre matériau, du point de vue de l'élasticité....

24 fév. 2020
0

Curieux que le cabinet marc Lombard accepte de concevoir des bateaux pour RM jusqu’à 13,70.
Encore un PRO qui passe à côté d’un expert....

25 fév. 2020
1

Les voilier se déplacent verticalement ???
Je me coucherai moins bête ce soir ;-)

Sinon, je pense que l'énergie cinétique serait plus adaptée à la navigation à la voile: E = 1/2 m v².
Effectivement peu de risque contre un conteneur avec un voilier léger et lent.

25 fév. 2020
0

oui 1/2mv2 c'est mieux

25 fév. 2020
0

Attention les gars, vu la vitesse de certains bateaux relatée dans ces pages, je pense qu'il faut appliquer la formule relativiste : 1/2 m v2 /racine(1-v2/c2) sinon on va se tromper dans les calculs de renfort structurel (soyons précis, d'Alembert et Newton sont ko ici, appellons Albert en renfort).

De plus le bateau faisant des mouvements de bas en haut plus ou moins réguliers, et vu le poids nécessaire aux renforts structurels du CP qu'il faut pour pouvoir en faire un matériau digne de naviguer, je pense qu'il ne faut pas non plus négliger la perte d'energie due à la génération d'ondes gravitationnelles.

Désolé...... je sors....

25 fév. 2020
0

Franchement, je ne sais pas quel bateau de plaisance fera le fier à pleine vitesse face à un conteneur, à part peut-être des bateaux conçus pour rencontrer de la glace? Et encore.
S'il y a pari sportif, moi je mise sur Conteneur 1-Bateau 0
Et je pense que la forme de la carène et des appendices est également importante en cas de talonnage (côtier) ou collision avec un OFNI (quille longue vs profonde etc...)

1

Il faut aussi insister sur les qualités mécaniques des contre plaqués utilisés ...
Entre le cbtx okoumé qui a pu être utilisé sur certains bateaux ou un cp tout acajou à plis minces ... Sur l'un un coup de marteau fait un trou sur l'autre il rebondi
Le fournisseur Charles vendait ce genre de cp pour faire par exemple des safrans.
Je ne sait pas ce qu'emploie RM.

24 fév. 2020
6

Il y a un truc qui m'étonnera toujours. Parler de grand voyage et vouloir allez vite. Qui peut tenir 24/24 à fond avec un voilier chargé ? Souvent, à bord, tous disent "il faut réduire avant la nuit" alors qu'aucune prévi météo n'indique une dégradation. Cela suppose en hiver qu'on navigue même pas la moitié de 24 h à fond ? Et à fond de quoi ? Sous pilote un mono, en permanence en planning, avec les écoutes entre les dents ? Au risque de planter la vague devant ? C'est ça la grande croisière ?

J'aime bien naviguer à fond la nuit, ça éveille toutes les sensations surtout les nuits sans lune, mais en grande croisière je m'interroge sur l'intérêt.
Un bateau de grande croisière, à mon sens c'est un bateau qui peut emmener loin et surtout pendant très longtemps. Etre dans un shaker avec les enfants ou des copains peut avertis pendant longtemps n'a à mon sens pas grand intérêt. En revanche, longtemps, ça veut dire vivre à bord et pas simplement sur le pont. De plus, combien à la manoeuvre en même temps ? Faire un envoi de spi en étant certain de maîtriser seul, ou emmerder le bord à se tenir prêt de nuit si on n'assure pas une canette pour l'affaler sans eux ? Donc un demi nds de plus ou de moins, est-ce vraiment l'élément déterminant pour qui veut passer beaucoup de temps continu en mer ?
Allez vite c'est pouvoir maîtriser la barque tout seul, allez lentement c'est faire profiter tout le monde de l'instant.

Alors un RM 10.50 loin oui. Mais vite pendant des jours et des nuits, j'ai un doute. A moins d'avoir flashé sur ce RM en particulier, il y a pleins de bateaux qui peuvent allez loin longtemps.

24 fév. 202024 fév. 2020
0

oui mais loin c'est ou ? parce que Eta 40 est déjà loin et peut-être même arrivé avec son RM1050, et pour revenir de loin il faudrait lui diagnostiquer le modèle au dessus, il s'est peut-être reproduit hi hi hi

24 fév. 2020
0

Eta quoi ? Ebahi :mdr:

La question initiale est tellement mal posée qu'on s'amuser à y répondre à l'infini...

1- J'ai un rm 10.50, je peux faire quoi avec ? (là on s'interroge sur le matelot)
2- Je veux faire un grand voyage et j'ai entraperçu un rm 10.50 ? Céti possible ?
3- J'ai flashé grave sur un rm 10.50 pour faire un grand voyage. Je me relève la nuit et je craque sur la doc. Cavati le faire, sinon je meurs...

Remarque que le sujet est récurrent, 1 fois par mois, sous diverse forme. Ca occupe l'hiver.

24 fév. 2020
2

C'est fou ce que ces deux lettres, suivies de quatre chiffres reussissent systématiquement à faire émulsions.

24 fév. 2020
6

Quand c'est suivi de deux chiffres aussi ça fait des émulsions: tiens par exemple le RM69
ok ok je sors......pas taper avec la manivelle de winch

24 fév. 2020
0

C'est la question qui étonne, pas les réponses.

24 fév. 202024 fév. 2020
0

Exact. Mais ça émulsionne direct.
La même question avec un first 35, aurait je crois un autre echo, disons différent.
Communication quand tu nous tiens.. Cette marque fait parler, et s'en nourrit, parfois en mal, d'autres en bien. Pas insipide en tout cas.

24 fév. 2020
0

Effectivement et le cp epoxy est super. Après sur un bateau de voyage... ???

24 fév. 2020
4

Si on prends strictement la question "considérez vous que le RM 1050 est un voilier permettant le voyage"

La réponse est très simple et non contestable : plusieurs RM 1050 sont partis en voyage, et revenus. (dont au moins un TDM par les trois caps si j'ai bien lu) donc la réponse est OUI ce bateau permet de partir en voyage, et ça n'est pas discutable vu que ce sont des faits déjà passés...

Mais bon, si un fil sur H&O s'en tenait à la stricte réponse à la question posée, ça se saurait depuis le temps, et ça serait très ennuyeux ... 😊

24 fév. 2020
0

C'est bête que ceux qui sont pas revenus ne l'ai pas fait savoir

24 fév. 2020
1

Si, on l'aurait su, on aurait même eu droit à plusieurs longs fils, avec discussion pour savoir si le rapport du BEA ne serait pas des fois un peu ou beaucoup tendancieux.
Toute ressemblance avec un événement récent dans le grand sud, et d'autres, n'est évidemment pas fortuite.

24 fév. 2020
3

Est ce que le first 25 permet le grand voyage : oui
Le rm 10.50 oui
Un bombard : oui
Une chambre à air de tracteur : personne n est revenu pour témoigner

Donc je choisi le rm 10.50 avec douche chaude.

25 fév. 2020
0

voilà pourquoi ces bateaux sont chers... il y aurait une douche chaude à bord?

25 fév. 2020
5

non non ce n'est pas (que) la douche qui est à l'origine des surcoûts.
Il a été démontré par une haute expertise dans les échanges, que construire un bateau de plus de 9m en CP expoxy n'était tout simplement pas physiquement possible (à cause du champ de gravité induit (rem : celle-là, elle mérite un prix)).
Il faut donc ajouter au RM un système de champs anti-gravité (c'est pour cela je pense que l'on parle de bateau plannant d'ailleurs) et ca vraiment, crois moi, c'est pas donné.

25 fév. 2020
0

bonsoir
voir le blog de Rayon Vert RM 10,50 qui est en train de faire le tour du monde et démontre la solidité de ce modèle
ce qui n'empêche pas l'usure normale de l'accastillage, mais structurellement rien à dire
jli

25 fév. 2020
0

Le RM ne fait pas l'effet d'une douche froide mais son prix oui il y en a un à vendre sur le bon coin en Vendée
www.leboncoin.fr[...]118.htm

25 fév. 2020
0

C'est une technique de fabrication qui implique beaucoup d'heures de main d'oeuvre, donc a la sortie le prix de vente et donc de la revente s'en ressent.
Mais cette unité a l'air bien entretenue et 90kE c'est le prix, peut-être avec une petite marge de négociation.

25 fév. 2020
0

rm, pogo, j boat, jpk, ovni, 5 chantiers dont les bateaux tiennent bien mieux la cote que le reste du marché occasion, allez donc savoir pourquoi....

25 fév. 2020
0

tu en oublies un paquet !!!
Passe les frontières et monte vers le nord .

25 fév. 2020
0

Pour que la cote d'un produit (quel qu'il soit) se maintienne, il faut qu'il y ait une demande forte et prête a payer ce dit produit qu'un certain nombre de vendeurs veulent se séparer a un très bon prix...

25 fév. 2020
-8

Les rm sont d'excellents bateaux, la preuve: Ils ont l'habitude d'être bien photographiés dans la presse nautique, souvent en première de couverture. Les autre Pogo, j boat et le reste, c'est pas terrible. De plus, il semble très solide.

25 fév. 2020
-4

Quoi ! on me met "-3" sur mon post precedent; Les pogo et compagnie ne sont pas content ? Ils n'ont qu'à faire comme RM : être jentil avec la presse, faire du marketing, c'est comme ça le marché

25 fév. 2020
1

C'est peut être parce que ton intervention c'est un peu du n'importe quoi les bon bateaux parce qu'ils sont photographiés... le gars qui a demandé des infos sur ce bateau est bien avancé "Super, il est souvent en photo donc tu peux y aller les yeux fermés" tu n'as pas autre chose comme argument? Et si c'est de l'humour, ça ne s'est pas vu.

25 fév. 2020
2

Je suis convaincu que beaucoup de critiques sont issues de gens qui ne peuvent pas se payer un RM même d'occasion. Si javais les sous, moi j'en rêve!
JJ

25 fév. 2020
0

Oui Gribou246, je partage ton point de vue, mais je n'ai pas le budget de mini 90 kE donc je me suis rabattu sur un Dehler 35 (60 kE) pour préparer tour Med puis boucle atlantique ensuite...
Sinon je pense que les RM avec l'option dite kevlar apporte un plus en terme de résistance au poinçonnement; y-a t'il des propriétaires de RM avec cette option et qu'en pensent-ils ? Ou un spécialiste des matériaux, je suis preneur.

25 fév. 202025 fév. 2020
0

Bonjour
Le kevlar n’apporte pas grand chose. C’est plus psychologique qu’autre chose.

La résistance au poinçonnement est en général assez mauvaise sur les bordés quel que soit le matériau.

La technique de construction est en cause.

Il faudrait épaissir les parois, mais cela entraînerait plus de poids à un endroit où l’on souhaite le limiter.

De ce point de vue les coques en acier ou en monolithique présentent les meilleurs résistances.

La plus faible étant le sandwich pvc.

J’en profite pour dire que des bateaux de pêche pro ont été construits en cp epoxy - certains ont plus de 20 ans - et continuent à naviguer parfaitement.

25 fév. 2020
0

Le sandwich pvc est très résitant pour la mer , double peaux en cas de poinçonage , leger et raide ... top

25 fév. 2020
0

Ok, merci; et au choc, est-ce que le kevlar apporte un plus ? Sinon a quoi sert donc cette option?

25 fév. 2020
1

En tout cas entre un Rm et un ovni je prends le rm de préférence mono quille et GTE
Je sais je mourrai con 🤓🥁👩🏽‍🦼

26 fév. 2020
0

tu ne seras pas seul!

25 fév. 2020
0

on utilise en général du kevlar 49 qui a les meilleures propriétés de rigidité.

Mais il faut comparer avec par exemple la résistance d’un bordé en ctbx de 15 imprégné d’époxy. Et la on risque d’être très surpris.

Ainsi si le choc est fait dans le sens des fibres la résistance du cp epoxy est bien supérieure à un tissus de kevlar 49 en 100g au m2.

25 fév. 2020
0

on a connu un équipage dans l'Est de la Turquie qui naviguait avec un tel bateau. Ils lui trouvaient beaucoup de qualités mais hélas le pont se décollait des barrots, le chantier venait de changer de main ils ont fait intervenir celui-ci pour réparer mais il n'a pas beaucoup coopéré. C'était en 2008, ça a peut-être changé depuis mais à l'époque j'avais remarqué que la colle avait été mal enduite ce qui pouvait expliquer en partie le décollement des barrots.

Petits problème connu à l'époque, l'ancre en remontant perçait la mince couche d'époxy qui protégeait le contre plaqué. Je crois que maintenant c'est au point. Faudrait voir.

Pour les perfs ils en étaient très contents

25 fév. 2020
-1

Le cp epoxy consiste à imprégner le cp avec de l’épox

Pour cela on dilue l’épox pour le premier trempage puis on diminue la dilution.

Le cp n’est donc pas recouvert d’épox mais bien imprégné !

Le fait que la peinture s’écaille n’a aucune incidence sur la solidité

25 fév. 2020
4

le cp est imprégnié que sur le prenier plis de bois , pas au dela

25 fév. 2020
0

Oui, le kevlare n'est pas une mauvaise idée pour absorber un (très)peu d'énergie cinétic : le bois va péter mais c'est pas sur que le kevlar va complètement percé. mais ce serait mieu avec de l'épaisseur, de la strat ordinaire. Le rm 13.5 est un peu gros pour du cp non ? à 13 tonne et a 6 noeud
E = 1/2 m v² on a eà peu près 62 kilojoules d'énergie cinétic. Un peu comme une bagnole d'une tonne qui va droit dans un mur à 40 km/h. Sauf que la bagnole, c'est de la ferraille qui absorbe le choc par déformation, tandis que le rm, pas du tout de déformation, ça fait du bois d'allumettes. Mais pas d'inquiétude !!! il n'y a pas dans les archives un rm qui se soit payé le quai à 6 noeuds ni un conteneur au milieu de l'atlantique.

25 fév. 202025 fév. 2020
0

Il y a des bateaux en bois bien plus grand. Le cp seul a des caractéristiques mécaniques très intéressantes. Par exemple un ctbx de 15 en okoumé dispose d’un module d’élasticité de 4000Mpa soit presque aussi bien qu’un kevlar en 170g au m2.

Si l’on ajoute l’épox à ce cp...

25 fév. 2020
0

ça c'est vrai que c'est rigide, on peut étarquer l'étai à fond et c'est bon pour les prformances. Mais faut pas taper dans quelque chose, les petit rm sont mieux pour ça, bien plus sur. mais lombard fait les bateaux quon lui demande

25 fév. 2020
1

j'ai un bateau de 38ft en contreplaqué imprégné époxy recouvert d'un tissu de verre +epoxy et joints congés. C'est une construction amateur.
il pèse 8T.
j'ai un bateau (maxus 24) qui a tapé mon tableau arrière à toute vitesse avec son bout dehors (au dessus des 2kt autorisés, plus de 3kt, 4 ou 5kt.
j'étais amarré à mon catway et il était entré dans le bateau en laissant une femme à la barre, elle ne savait réduire les gaz !
le bateau a tapé fort, il a abimé son bout dehors. je n'ai qu'une égratignure sur la peinture.
depuis j'ai confiance dans ce composite époxy.
mais c'est plus lourd et mieux construit qu'un RM.
j'avais visité un RM1050 avant d'acheter ce bateau, le type rentrait d'un tour de l'atlantique d'un an avec femme et enfants.
il avait arraché un chandelier et un jour avec voie d'eau juste au dessus du tableau électrique avait aussitôt réparé en collant un contreplaqué sur la brèche.
réparation de fortune facile et efficace et belle réparation au port par un chantier.
mais je pense que ma construction amateur est beaucoup plus solide et mieux finie que celle d'un chantier.

25 fév. 2020
0

@Olcdlm, sais tu que les RM sont fabriqués de la même façon que ta construction amateur ? Il y a même une tripotée de couches de fibres de verre sur la partie immergée et sur la proue. (Je le sais car j’ai pu assister aux étapes de la construction du mien).

Pour ce qui est de la qualité de finition je veux bien croire qu’effectivement ta construction est au dessus de ce que fait un chantier, par contre pour ce qui est de la solidité globale je pense que c’est peut être equivalent mais pas forcément mieux.

25 fév. 202025 fév. 2020
0

@washboat, Il faut arrêter de raconter n’importe quoi.

Un bateau en cp epoxy est généralement plus solide à poids égal qu’un autre en polyester ou en sandwich pvc.

Ce matériau est seulement dépassé aujourd’hui par des sandwich carbone. Ce n’est pas un hasard si beaucoup d’avions ont été construit en cp epoxy avant de l’être en composite.

25 fév. 2020
0

Oui et avant yavait les avion en toile. c'était bien mieux, plus léger.

25 fév. 2020
0

Le De Havilland Mosquito, bimoteur très rapide et performant britannique était en bois collé.
Parfait en Europe.
Seul problème, quand les Français ont voulu s'en servir en Indochine, il se décollait avec la chaleur et l'humidité.

25 fév. 2020
0

Ouais... Finalement vous me faites un peu marrer (pas tous mais la plupart:) )

On peu faire Paris Nice avec un coupé sport comme avec un cross-over ou un pick-up et quasiment à la même vitesse
Cependant leurs conducteurs seront tous persuadés d'avoir la meilleure, la plus belle, la plus frime ou que sais-je encore....

Parce que la grande majorité qui parle "voyage" parle essentiellement du tour Atlantique il ne faut pas se leurrer. Et certains l'ont fait en Golif avant que beaucoup d'entre vous s'y intéressent...

Si vous parliez Patagonie, Spitzberg, hivernage au Groenland, ou alors transat rapide et sportive vous tomberiez peut-être plus facilement d'accord sur des modèles ou des types de construction.

Fañch

26 fév. 2020
0

@ Dahut d'Ys : hivernage au Groenland, t'appelles cela naviguer ? voyager loin ne veut pas dire, conditions extrêmes; pour des conditions extrêmes, il faut un bateau fabriqué pour et il y en a très peu

26 fév. 2020
0

@ Larent le Hareng
Pas de ma faute si tu ne prends pas le temps de bien lire et comprendre l'ensemble de mon post...

26 fév. 2020
0

@ Dahut d'Ys : j'ai parfaitement compris ton post mais je souhaitais y apporter une précision

25 fév. 2020
0

qui c'est qui signe faNch avec un tilde ??!!! c'est interdit par la république française, tu savais pas ??? Je te dénonce, ça va pas se passé comme ça !!!

25 fév. 2020
0

C'est parce qu'il est espagnol 😏

25 fév. 2020
0

Bonsoir l'âne oh Nîmes anglais
www.lemonde.fr[...]78.html

25 fév. 2020
-1

et comment tu fais le tilde avec un clavier azerty ?

25 fév. 2020
0

washboat il y a des années que je signe comme ça... Le tilde c'est [alt gr][2] ;)

Fañch

25 fév. 2020
0

Alors, t'étais un précursseur ~~~~~ et comment tu mets le n en dessous du tilde ?

26 fév. 2020
1

[alt gr][2] puis [n], ça donne ñ.
Ca marche aussi avec o : õ
Il suffit d'essayer...

26 fév. 2020
0

merci, ça marche !

25 fév. 2020
1

Sur la Louise de Dubois, la dernière couche est en kevlar.
Sur beaucoup de multi en sandwich c'est pareil.

Je pense quand qu'au poinçonnement ça apporte une meilleure résistance, sinon pourquoi se faire ch... à en mettre. C'est quand même assez complexe à imprégner.

26 fév. 2020
0

Bonjour,
Outre les moyens employés pour construire ces bateaux, ne pensez-vous pas que c'est d'abord le concept qui séduit le client potentiel ?
En alu ou en polyester le bateau serait-il différent en confort et en comportement ?
JJ

26 fév. 2020
0

@ GRIBOU246 : non; le gréement de cotre aussi est génial; et c'est à cause du RM 10.50 que mon voilier est gréé en cotre ...

26 fév. 2020
-1

Comme je pourrais être intéressé par l'achat d'un RM je viens de parcourir ces échanges sur le 10.50:

Il est vraiment désolant de constater à quels points certains intervenants sont d'une médiocrité consternante.

Juste une question pour johann78: quel RM avec vous ? car il semble que j'ai les même critères de choix que vous en matière de choix de bateau

26 fév. 2020
0

Ainsi va la vie des forums, quels qu'en soient les thèmes!
Mais en triant un peu, on y récupère aussi beaucoup d'informations intéressantes et des contacts particuliers.

26 fév. 2020
2

Suggestion pour Captain,
A mon avis, pour une question personnelle, la messagerie est parfaitement adaptée.
Cela évite d'allonger inutilement des fils.
Au fait, l'étude des polaires a été instructive? (voir "avis sur les OVNI")

26 fév. 2020
-1

Lors de la validation du concept de fabrication des RM, le ver était déjà dans le fruit. La répartition des efforts d'une surface réglée (principe des RM) est infiniment moins performante que celle d'une NURB (coque en forme). Essayez d'imaginer la résistance d'un oeuf cubique; vous ne pourriez même pas le prendre entre vos doigts. Les coques en bois moulé sont structurellement intéressantes, mais les coques en grands panneaux de CP sont une hérésie structurelle : outre les problèmes évidents de poinçonnage (l'oeuf cubique), les efforts ne sont pas homogènes et finissent inexorablement par fragiliser les lignes d'assemblage.
Contrairement au contre plaqué, ce problème est beaucoup moins sensible avec l'alu et l'acier qui, eux, conservent toujours une certaine souplesse capable d'absorber l'énergie des chocs, quitte à dépasser la limite d'élasticité. Un bateau en CP n'a aucune marge de déformation.
RM, c'est un modèle économique sans base d'ingénierie sérieuse. Désolé d'être aussi radical, mais, pour n'importe quel spécialiste de la RDM, RM n'était que la chronique d'une mort annoncée.

26 fév. 202026 fév. 2020
6

Capcool, peux tu adresser tes calculs au bureau d’études de Marc Lombard ? c’est lui qui se charge de tout ca, le chantier ne faisant que mettre en œuvre.
Marc sera ravi de progresser grâce à toi, et va sûrement trouver des erreurs non identifiées depuis 20 ans.

Et aussi tant qu’on y est tu peux prévenir le pdg d’allures yachting que c’est visiblement une grosse buse et qu’il ne connait rien en bateau ? (Il a eu de la chance sûrement)

C’est bien ces forums, grâce aux experts injustement méconnus la science va progresser.

26 fév. 2020
3

CapCool ne fait qu'exposer un aspect des choses, c'est tout à fait intéressant du point de vue de la physique de la résistance des formes, des matériaux, etc... Si les RM sont à bouchains, c'est pour des raisons de choix industriel et Marc Lombard fait ce qu'on lui demande, un point c'est tout.

27 fév. 2020
8

washboat, je ne suis pas d'accord : capcool ne fait pas qu'exposer un aspect des choses.
Il déforme la réalité et sous un emballage pseudo scientifique se permet de tirer des conclusions 1) sur les bateaux en CP en général 2) sur le chantier.

Si quelqu'un est capable de citer un seul bateau en CP fait par un chantier pro. qui depuis 25 a eu un défaut structurel et à coulé à cause du matériau ou de sa forme en bouchain, cela pourrait éclairer le débat par des faits factuels.

Associer la faillite du chantier sur la base de cette soit disant non résistance structurelle est simplement totalement faux et sans aucun rapport.

Dire qu'il n'y a pas d'ingénierie sérieuse derrière le chantier, là ce n'est plus simplement faux c'est de la diffamation.

Dire enfin comme tu le dis, que le cabinet de Marc Lombard fait simplement ce qu'on lui demande c'est encore totalement faux, le cabinet engage sa responsabilité et d'ailleurs est libre revendre à l'unité les plans de la coque à qui souhaite les acheter.

27 fév. 2020
0

Il y a mieux, mais, malgré tout, je peux faire valoir quarante ans d'ingénierie dans l'industrie, ce qui me rend peut-être plus légitime à exprimer certains avis techniques que certains experts auto-proclamés surdoués pour la polémique. On peut toujours chercher à défendre l'indéfendable, mais à mon âge, la résistance des matériaux n'a plus beaucoup de secrets pour moi et, en la matière, les avis passionnés ont depuis longtemps cédé le pas aux chiffres réputés têtus.

27 fév. 2020
1

Ta théorie est indiscutable, cependant on a quand même de nombreux bateaux en CP des années 60 sur l'eau, corsaires, mousquetaires armagnacs muscadets etc....A grands renforts de couples, lisses et varangues peut-être, mais je ne défoncerai pas le bordé d'un mousquetaire de chez Stéphan avec une masse.

27 fév. 2020
0

Bien sûr, on voit des muscadets un peu partout qui tiennent le coup (après entretien suivi et même restauration complète), en plus la colle c'était de la Résorcine, beaucoup moins puissante que l'époxy. En fait, les aménagements tiennent un rôle majeur pour pallier les défauts pointés par Capcool. les aménagements étant structurels, ils ne peuvent pas être positionnés aux endroits optimaux, et il n'y a pas évidemment d'étude d'engéniérie poussée. Il y a une dose de pifomètre et de tâtonnement ! (dans tous les chantiers) ça n'empêche pas les RM d'être solides. Du moins ceux dont la masse reste raisonnable (on reste dans le pifomètre) parce le RM 13.5 m 13 tonnes en charge, vaut mieux pas rencontrer un objet (OFNI) plus ou moins inerte. (E = 1/2 m v²)si à 6 noeuds on a 62 Kjoules, je vous laisse calculer pour ce bateau lancé à 12 noeuds sous spi.
Non, à mon avis, les problèmes de RM, c'est le choix industriel, dispendieux. Il ne peut pas continuer car il faudrait vendre ces bateaux encore plus cher qu'ils le sont déjà.

27 fév. 2020
2

à 12 kts contre un OFNI, tu penses qu'un bateau plus léger résistera? Je doute...

29 fév. 2020
0

Washboat, j'approuve à 200 %.

27 fév. 2020
0

Ok mais cette technologie est quand même loin d'être avant gardiste. Elle s'est toujours appliquée à ces débuts à la construction d'unités pas trop chères avec une mise en oeuvre facile sans trop d'investissement pour des chantiers et bateaux de taille modeste ou construction à l'unité amateur ou pas. La qualité ou la performance n'est pas mise en cause, tout depend de la mise en oeuvre mais enfin il y a eu des Vaurien et puis des 420. Pour m'y être intéressé de près je ne comprends pas trop, vu le coût et quand même le rapport qualité / prix, de persévérer dans cette niche. E t la reprise ne veut rien dire. Il y a plus de repreneurs qui se sont plantés que fait fortune. Ils ont peut-être des idées sur une évolution à mener.

27 fév. 2020
0

Ben, une bonne vieille ancre CQR faisait des jolis trou-trous dans le bordé en cp des Caravelles. J'en sais quelque chose pour avoir du en réparer un certain nombre quand j'étais moniteur de voile…
😇

27 fév. 2020
0

Ben justement…. le vieillissement de ces coques ne plaide vraiment pas en leur faveur. J'ai ainsi percé une coque de cognac avec une facilité déconcertante, en plein milieu du bouchain. Une coque en polyester en forme n'aurait pas bronché. L'expérience confirme la résistance des matériaux. L'époxy permet surtout, en isolant le CP, de le conserver dans un degré d'hygrométrie convenable. Le contreplaqué de mon cognac, bien que bien entretenu, ne devait plus être au mieux de sa forme après 20 ans lors du choc. J'ai eu 2 bateaux en contreplaqué (dont un époxy) et 2 en bois moulé (dont un époxy). Mais je sais pourquoi : par snobisme! je ne m'imagine pas propriétaire d'un voilier en plastique. Je suis snob, je m'appelle Patrick, mais on dit Bob.

27 fév. 2020
3

Bonjour;
Il ne faut pas confondre, ce n'est pas une question de calcul. Pour avoir aussi oeuvré dans la RM, Ce qu'il dit dans la théorie, est parfaitement exact il est question de l'inertie des formes c'est une donnée très importante dans les conceptions bateau, automobile etc..., mais le concepteur tien compte de ces éléments. et là on peut faire confiance à l'architecte, ce n'est pas un amateur.
JJ

29 fév. 202029 fév. 2020
3

Ne pas se méprendre, je crois en la solidité des RM ! Faire un bateau de 6 mètres en CP ne pose aucun problème et les exemples ne manquent pas. Faire un bateau de 13 mètres est une toute autre histoire et RM n'y est parvenu qu'au prix de solutions techniques très coûteuses qui remettent complètement en cause le modèle économique de départ.
A compenser au jour le jour les faiblesses structurelles du CP, les coûts de production ont explosé et c'est là que l'histoire des RM a basculé. Le choix du CP devait être économique mais il s'est avéré catastrophique. Un RM coûte 25% plus cher qu'un bateau de grande série, mais il faut reconnaître que, même si le concept est excellent, il n'y a pas grand chose sur ces bateaux. Et le chantier le savait : pour rester dans le marché, RM ne pouvait pas augmenter ses prix, la faillite était inévitable.
Quant à la reprise du chantier, elle est une bonne affaire. Marché de niche des croiseurs légers et rapides, et bonne image de marque, c'est un bon plan. Mais je suis prêt à prendre tous les paris qu'il n'y aura plus de RM construits en ce putain de contre-plaqué. Avec des coques en forme en polyester, les prix de production vont baisser, le concept sera préservé et la rentabilité sera enfin au rendez-vous.
Quand je vois la rage que mes propos ont pu susciter, notamment chez les propriétaires de RM, je le regrette, ce n'était pas intention. J'aurais pu acheter un RM; je ne l'ai pas fait, j'en ai exposé les raisons dans ce fil; rien de plus.

29 fév. 2020
1

Entièrement d'accord. Le principe de base ayant été de faire des bons bateaux pas trop chers.
Là je ne vois plus trop l'intérêt d'autant que pour le prix on avait quand même droit à des intérieurs qui étaient du niveau d'un bon bricoleur. Ce n'est pas péjoratif mais le prix ne correspond pas du coût. Et je ne parle pas de la coque de celui exposé au salon de Paris il y a 3 ou 4 ans qui n'était pas vraiment un publicité.

27 fév. 2020
3

Et oui Johann78 c’est exactement le résumé de mes 2 interventions sur ce fil.
Ce que j’en retiens c’est qu’un RM c’est un peu comme une jolie femme, c’est ceux qui en ont une qui en parlent le mieux, et ceux qui n’en ont pas qui en parlent le plus.

26 fév. 202016 juin 2020
-4

C'est vrai qu'une coque à bouchains, c'est pas performant du tout:

26 fév. 2020
2

Performance et résistance des matériaux sont deux choses différentes !!!

26 fév. 2020
1

Merci à tous pour les éléments que vous avez apporter à la discussion, il sont d'autant plus intéressant quand ils sont justifiés par l'expérience du bateau et du voyage!

Il est toujours triste de constater que dès qu'une discussion est entamé sur ce forum, elle est toujours l'objet de jugement inopinés sur tout les sujets...

26 fév. 2020
1

ETA
Puisque tu es l initiateur de ce fil, tu aurais pu recadrer et notamment développer ta question. Cela dit, tu peux lancer un autre fil et intervenir pour répondre à certaines questions.

👍

26 fév. 2020
-1

L'objectif de la question était justement de demeurer ouverte pour que chacun se sente libre de donner son avis sur différents sujets ce qui a fonctionné et j'ai trouver dans les réponses les infos que je cherchais.. Ainsi la question n'était pas si mauvaise tout compte fait...

26 fév. 2020
2

Donc ETA faisait un sondage pour la marque.

27 fév. 2020
-2

La question n'avait vraiment aucun sens. Tous les voiliers de catégorie A permettent un tour du monde, sans aucun problème. On peut même l'envisager sur un cata de sport, comme l'a fait Bourgnon ou sur un mini 6,50 m par les 3 caps ou un 25 comme Yacare etc...
Ce qui signifie également que les grands voyages accomplis sur des RM 10,50m ne prouvent absolument rien sur leurs capacités. Cela reste des bateaux aux performances très médiocres (surtout au près pour la version biquille) et d'une resistance de bateau en contreplaqué. En RM, je redouterais surtout l'attaque des orques, capable de couler un bateau en contreplaqué en un rien de temps. On se souvient de Guia, au large du Brésil, qui était, il est vrai en bois moulé.

27 fév. 2020
2

Je me contenterai pour terminer ma participation à ce fil, de donner une citation célèbre qui tombe fort à propos
" Il n'y a pas de question idiote, seulement une réponse idiote. "
Albert E.

27 fév. 2020
3

percement d'un coque de sunfizz ou sunfast des années 80....

27 fév. 2020
2

Qu il construise en sandwich infusion , léger raide et durable ....

27 fév. 2020
0

Sandwich infusion
En cas de choc ce n est guère mieux

27 fév. 2020
1

Bien construit aucun souci , et double peaux

28 fév. 2020
0

Il a raison Holothurie les attaques d’orques c’est terrrribleuuu, ça me fait peur aussi…

Mais ce qu’il m’effraie le plus, c’est le monstre du Loch Ness, ou les avis très éclairés de certains sur ce forum… Je ne sais pas…

28 fév. 2020
0

Pour parer les attaques d'orque, il est conseillé d'utiliser sur les RM un antifouling fluo (orange ou jaune). On suppose que les orques confondent les coques avec des baleinaux. Un bateau coulé par an en moyenne mondiale par les orques.

28 fév. 2020
1

Un ami dans la Pacifique a eue une attaque d orque , son voilier un Apocalypse ( ULDB plan Lerouge , j ai eue le même ) voilier construit en sandwich , chantier Soubise , juste la preniére peau fut defoncée , il a finit sa transpacifique et a juste refait le sandwich a l endroit de l attaque .

28 fév. 2020
0

Je faisais allusion au naufrage de GUIA 3 à Georgio Falk, skippé par Jérôme Poncet, celui des Damiens, au cours de l'étape Rio-Portsmouth du Triangle de l'Atlantique (1976), causé par une bande d'orques. On trouve un très joli récit de ce naufrage (coulé) sur jbrasseur.wordpress.com/2016/10/30. Je précise que ce bateau de 13,50m était en bois moulé.

28 fév. 2020
2

J'ai une connaissance qui possède un RM 1050. J'ai pu naviguer plusieurs fois dessus. Ça marche bien, et c'est marin. Perso je trouve que ça tape un peu au près mais c'est très subjectif. A mon avis, pour du voyage pas de soucis, d'autant que c'est spacieux et lumineux, assez agréable a vivre. Par contre, niveau solidité, il est un peu moins formel. Un jour de bonne brise, il a accroché le davier d'un voisin de ponton avec son balcon arrière en manœuvrant, et au lieu que le balcon s'arrache, c'est le tableau arrière qui s'est en partie arraché. Défaut d'entretien je ne pense pas, le gars est maniaque.
Il y a aussi eu des exemples sur hisse et oh de perte de quilles, problèmes de dérives, câblage électrique qui passe dans les fonds, et apparemment le chantier n'a pas su répondre de façon adaptée à ces incidents. Cas j'imagine minoritaires, mais suffisant pour que l'on puisse se poser des questions.
PS: quand on a le budget pour un RM, on peut aussi regarder chez structures, idb, marée haute et autres.

28 fév. 2020
1

on regarde et on essaie...

28 fév. 2020
0

@patxaran, bien entendu.

29 fév. 2020
3

Moi je prends le parie que le repreneur de RM, fera évoluer la fabrication vers du 100 % composite.

29 fév. 2020
0

Le CP EST un matériau composite !

29 fév. 2020
0

Il a intéret a faire en composite , avec le style RM , mais avec une construction plus rapide , en sandwich , leger , raide et solide

29 fév. 2020
0

composite fibre de verre , ame en mousse

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (87)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021