Le prix d'un routage

Bonjour.
Je me pose la question de ce que peut bien coûter une assistance routage, par exemple pour une transat retour. Beaucoup ont opté pour ce service mais qu'est-ce que ça coûte ?

L'équipage
03 fév. 2018
03 fév. 2018
1

bonjour
sujet intéressant et peu abordé, peut-on ajouter :
+ choix moyen et fréquence de transmission des infos (influe sur le prix)

03 fév. 2018
0

Pour ma part, j'ai trouvé un prévisionniste uniquement sur le départ (appel téléphonique la veille ) 72/96 heures avec validation fenêtre météo (analyses, briefing) pour 90 euros

03 fév. 2018
3

Je ne le connais pas, mais étant donné les retours d'expérience de ceux qui ont fait appel à ses services, c'est à lui que je ferais appel, si...
Il suffit de demander un devis.
www.searout.fr[...]ex.html

03 fév. 2018
1

pour une remontée de Marseille à Nieuport en Solitaire, ( un peu plus de trois semaines) 400 € topo tout les 2/3 jours en fonction de l'évolution météo et quetion par SMS quasi illimité

03 fév. 2018
0

Merci :)

Voilà déjà quelques retours... mais ça ne m'informe pas sur un coût approximatif pour une transat retour...
En côtier, même longue distance ( Peitje Scramouille) personnellement je n'en vois pas l'utilité, mais en hauturier surtout retour, oui.

04 fév. 2018
1

je l'ai fait d'une traite et c'est surtout intéressant pour choisir les meilleures option de route surtout sur ce parcours en septembre

03 fév. 2018
0

En 2014, transat retour de St Martin aux Açores, routage Searout 340 € avec remise pour adhérent STW.

04 fév. 2018
9

bjr
effectivement , searout semble etre une bonne solution
néanmoins , je vais etre un peu plus pragmatique et réservé (suite a quelques transat solo AR)
je m'explique
nous avons tous pour la grande majorité du moins, des bateaux qui avancent le plus souvent a moins de 10 noeuds , et a cette vitesse nous n'avons pas la possibilité desquiver un calme ou une tourmente de grande amplitude , nous sommes condamné a subir en faisant pour le mieux sur le moment .
donc dans ces conditions, , a quoi bon savoir que dans quelques heures ou quelques jours , les conditions nous seront completement défavorables(calmes ou tempète)
sure une transat ou une transpac dans les alizes , en bonne période : aucun soucis a part les grains (normal!!) et le risque de calme , donc pas besoin de routage
sur une transat retour en bonne période , , on peut compter sur des vents soutenus avec au moins au minimum un fort coup de vent ,
d'un cas comme dans l'autre,pour un équipage compétant sur un bateau bien au point , ces conditions ne poserons aucun problème
alors que changera le routage si ce n'est que vous prévenir d'une échéance inéluctable , meme bien informé , on ne peut que subir nos bateau n'étant pas asser rapide pour esquiver .
mes plus fort coup de vent , ce n'est ni en transat ni en transpac que je les ai pris , mais bien en méditerranée ou là, je l'avoue, les previsions météo son nécéssaires , les abris étant nombreux et rapidemennt accessibles
mais
ce n'est bien sure que mon avis
et chacun ressent ses besoin différement et c'est bien normal .
cdlt

04 fév. 2018
8

@ahunuivoil e
bonjour
pas entièrement d'accord avec ton analyse sur la transat retour, les trains de deps, force et route, sont assez prévisibles sur 3 à 4 jours et si on ne peut sans doute pas entièrement les éviter on peut en minimiser les effets. en général ceux qui ont pris en Mai Juin un baston sur le retour privilegiaient la performance au confort en allant chercher nord un flux plus soutenu et plus portant, c'est un choix non discutable mais qui à mon avis demande une sérieuse étude de la météo pour essayer d'éviter de sérieux bastons. quant à la transat aller jusqu'au 20°N à partir de Novembre on peut quelque fois rencontrer un court mais bon baston de secteur sud peu prévisible à plus de 24 ou 48h avec des abris difficiles à atteindre ... donc pour coller au sujet de ce fil le routage ça peut être utile

04 fév. 2018
3

Je ne suis pas vraiment d accord, si tu te déroutes pour éviter une molle ou un coup de vent, à raison de 150 miles par jours a une près sur trois jours ça fait env 450 miles) ça te permet justement d éviter les enmerdes .

04 fév. 2018
0

je ne veux pas polémiquer sur le prix d'un routage pro habituellement destiné à la recherche de performances pour des voiliers en course, un routage pro ça se paie rien à dire, mais je mettrai difficilement ce prix pour une transat retour d'un bateau de voyage qui ne demande qu'un routage de confort et de sécurité soit à la louche 10 minutes d'étude méteo tous les 2 jours ... c'est pourquoi tous les bateaux de voyage se faisant router le font faire par des amis ayant une bonne lecture des fichiers méteo. mais si pas d'ami dispo n'existe-t-il pas un site ou une assoc assurant ce type de routage basique avec une participation financière plus en rapport avec les besoins de simples voyageurs des mers ?
d'aucun diront que dans ces conditions autant faire son routage soi même ... mais faut-il avoir le matos pour recevoir les fichiers et quand bien même il est toujours rassurant d'avoir un avis pour recouper ses infos !

04 fév. 2018
2

Ce fil se limite au coût d'un routage sur une transat. Pour le reste, les questions évoquées ci-dessus ne se poseront plus après avoir lu la somme sur les bonnes pratiques météo en haute mer, publiée sur STW :
stw.fr[...]atiques

04 fév. 2018
-1

@Shrubb : rien à dire sur les recommandations du lien mais un routeur à terre a infiniment plus de moyens d'étude d'ou l'utilité d'un routeur pour doubler les prévisions sur des routes difficiles, a chacun de voir si il désire profiter de ce confort ...

04 fév. 2018
0

Shrubb, oui je posais la question du prix d'un routage "par exemple sur une transat retour" et merci de ta réponse.

Mais si beaucoup donnent leur avis pour-ou-contre le routage, peu me donnent une idée du coût que cela représente...

04 fév. 201804 fév. 2018
2

Transat retour solo mai 2017 Guadeloupe Açores 350€ par Searout, tarif membre STW, un bulletin journalier très précis, prevision quatre jours a l'avance d'une bonne baston minimisée par un infléchissement de la route plus Est, très satisfait de la prestation. Et Michel est aussi le formateur meteeo des stages STW.

04 fév. 2018
0

pour le moment statu quo sur le prix routage pro à environ 350 € pour transat retour et sur les bonnes capacités de Searout.
@DomNomade : par quel moyen de communication les infos de routage ont elles été transmises ?
(info: Searout confirme pouvoir transmettre les infos sur inreach Garmin)

05 fév. 2018
4

Bonjour,

Lors de notre transat retour en mai dernier, nous avions pris les services de Hervé LAURENT (qui prépare actuellement le Rhum 2018).
Entre Bermudes et Açores, cela nous avait coûté 400 € avec :
- Surveillance météo de la zone pendant toute la traversée,
- Etude météo pour trouver la bonne fenêtre pour le départ,
- message quotidien par téléphone sat comprenant: waypoint, conditions météo à venir (passage des fronts, zone de calme, orage, état de la mer),
- Calage en latitude pour trouver le bon couloir de vent un suivi.

Sur ce même parcours et avec la même date de départ, on a pas été les plus rapides, parmi 4 bateaux amis partis en même temps, (30 pieds pour nous contre des first 40 et Feeling 416 c'est pas la même) mais grâce au routage, nous n'avons pas eu de baston ni de près alors que les autres bateaux, plus au nord sur la route directe ont dû faire du près dans 20 / 25 nœuds pendant 3 jours.

C'est aussi ça l'avantage d'un routage "croisière", se rassurer et comme le dit Philochard56, à deux ou trois jours à l'avance, on peux se décaler de 300 à 400 milles pour éviter ou minimiser une mauvaise situation (baston ou calme).

Ce routage nous a aussi permis de décider de ralentir à l'arrivée pour laisser passer un petit front et ne pas arriver de nuit à Flores sans visibilité et avec du vent fort alors qu'au petit matin il faisait grand beau quand on est entrée dans le port.

06 déc. 2019
1

Bel exemple de routage Mayreau. un vrai routage, avec analyse,pas celui qui consiste à faire tourner un logiciel.

2

Ils y a assez d'impondérables comme cela en mer, bien que assez pointu en météo vu mon boulot et étant équipé pour recevoir les gribs, j'ai en plus demandé le service de routage à Searout, (je connaissait Michel suite à un stage STW) pour me décharger de quelques soucis supplémentaire. De plus, cela rassure beaucoup ma femme qui m'attend aux Marquises, cela n'a pas de prix!
De Port Camargue à Panama : 495 € avec remise STW

06 déc. 201906 déc. 2019
0

Petite expérience avec le fameux routeur....
Je quitte Belle Ile pour aller sur Madère en passant très au large du Cap Finistère.
J’achète une prévision sur 3/4 jours et j'envoie mon plan de route et la réponse fut : " pas de problème - situation anticyclonique stable " ... et je me suis retrouvé avec trois jours après le départ avec 45 noeuds de vent !
Je fais escale au Portugal et je reprends contact avec le fameux routeur qui me dit " Je m'excuse ... j'ai du oublié quelque chose ! ".
En tout cas pas d'oublier de garder le chèque sans même me proposer une éventuelle prestation à venir... enfin juste pour le geste.
Voilà ça se passe comme ça chez ce fameux routeur !

06 déc. 201906 déc. 2019
0

Salut

Juste pour comprendre sans polémique ;)

1 avais-tu les fichiers météo à bord ? N'ont-ils rien montré ?
2 après 3 jours tu devais être autour du Cap Fnistère, même au large, et ce coin est souvent générateur de fortes accélérations du vent qui sont locales mais vont jusque loin au large (+/-100 nm) et ça les gribs ne le montrent pas toujours...

ce serait intéressant que tu nous donnes les dates qu'on puisse voir les fichiers de l'époque ;)

Fañch

06 déc. 2019
0

Les fichiers au port du Palais, si bien sûr, z'ont la 3G !
Je n'ai d'ailleurs pas à prouver quoique ce soit.
Pour autant, tu peux venir me voir au salon la semaine prochaine et je te montre les échanges de mail avant et après le passage du Cap Finistère ! Édifiant.
Et si les gribs ne le montrent pas, c'est pour ça que l'on prend un routeur, non ?

06 déc. 2019
1

Hivaou, ton histoire ca ressemble à un passage de front liée à une dépression qui arrivait. le front plus l'accélération du cap, tu prends cher. je suis d'accord avec toi ce n'est vraiment pas à la hauteur d'un routeur. trois jours avant le routage te faisais probablement avant le front pour descendre le long du portugal mais son job était de te mettre en garde des évolutions possible.

06 déc. 201906 déc. 2019
0

Quelques soient les raisons pour lesquelles on peut se tromper et il doit y en avoir, quelques soient les excuses et il y en a eu, je trouve juste un peu fort de café qu'on empoche sans aucune vergogne le tarif d'un routage sans proposer, juste proposer une nouvelle prestation, non rien ! J'aurais apprécier l'élégance d'un geste ...
L'année prochaine pour rentrer de la Martinique, je prendrai Hervé Laurent s'il est disponible.

06 déc. 2019
0

Hivaou je ne te soupçonne rien (j'avais pris le soin décrire "sans polémique" ;) )

Il se trouve que je navigue souvent dans ce coin et qu'il m'est arrivé d'être surpris...
Mon intention était simplement de mieux apprendre à extrapoler les fichiers.
Mais tu as raison sur ce point: c'était le boulot du routeur.

Fañch

06 déc. 2019
0

Le même routeur transat retour, il a fait attendre le passage du front. Merci encore à lui. Grain de sel plus au sud certainement sans routage n'est jamais arrivé.

13 mai 2020
0

Nous devions être sur la même route. Searout m'a demandé d'ouvrir l'oeil car je passais quelques heures après le déclenchement de la balise de grain de sel sur sa zone. Malheureusement rien vu et pas trop morflé non plus, un peu plus sud encore au moment du passage.

08 déc. 2019
0

Peut-être que le routage transat et plus prévisible qu'un Belle Ile Madère et moins technique. Mais le geste commercial est effectivement d'offrir une nouvelle prestation.

12 mai 2020
0

A ceux qui ont testé le routage personnalisé, quels sont les avantages que n'offre pas un routage automatique logiciel ? J'essaye d'avoir une liste précise qui m'aide à faire mon choix entre logiciel ou routage personnalisé plus cher.

Je comprends des messages précédents :
suivi actualisé avec information quotidienne
prise en compte des contraintes spécifiques (ex pas de pré)
what else ?

Merci de votre partage

12 mai 2020
1

Quel bonheur pourtant de faire soit même son propre routage...

13 mai 2020
0

Sur de grandes traversées même si on fait son routage soi-même cela peut être rassurant de recouper les analyses et ce qui est vraiment sympa c’est d’avoir des amis capables de faire un bon routage et de donner d’autres nouvelles, en longue traversée on peut s’ennuyer un peu

13 mai 2020
0

Je dis ça comme ça : on pourrait pas imaginer une section dédiée au routage sur HEO ?

Sans prendre le travail des pros, ceux qui le voudraient (plaisanciers en traversée par exemple) pourraient profiter d'une expertise via le site ?
Peut-être certains ont ouvert des fils pour poser des questions comme ça ?

13 mai 2020
2

En juin 2019 j ai été équipier sur une transat nord, terre neuve / Açores

J avais imaginé pleinsss de routing avec tous les programmes existants

Le skipper a fait au plus simple
Fichiers grib avant de partir
Windy et autres
Un cap à la louche vers Flores
Grib 1 x p jours via Tel sat
Adaptation N/S selon ce qui allait nous tomber dessus
Et tout ça avec une tablette Samsung

On s est pris en moyenne 85% de vent supérieur à 10kn
Sur ces 85% de vent, 70% supérieurs à 25kn.
48h de 30/35 au près dans du gros

En fin de course, VS les prévisions des routages, on a mis 6h de plus

Je pense que si on se renseigne et se forme aux gribs et programmes de routages, il y a de belles économies à faire

13 mai 2020
1

Bonjour,

  1. Routage par professionnel:
    Lors du Webminaire suivant

    C.DUMARD a précisé les budgets de routages suivants:
    " Traversée = 600EUR"
    " Consultation = 60EUR"
    Je ne peux en dire plus.

  2. Routage par les "moyens du bord":
    Dans l'esprit d'une "consommation éclairée", la publicité comparative étant parfaitement légale (vs article L. 122-1 du Code de commerce & article L. 122-2 du Code de la consommation, notamment), avez-vous des solutions éprouvées d'un bon rapport qualité/prix pour équiper ex nihilo un voilier au large (au delà de la porté NAVTEX, donc) pour:

  3. un système autonome complet de routage, de bout en bout,

  4. les simples prévisions météo > 3 jours (FACSIMILE, BLU, SATELLITTES, etc.)
    SVP ?

Cordialement.

Patrick

13 mai 202013 mai 2020
1

Réponse à question 2: la solution minimaliste c’est BLU en réception avec prévisions NOAA, c’est suffisant et ça a fait ses preuves, un peu d’apprentissage, un petit récepteur, une antenne home made, du câble et le logiciel de décryptage et pour 250€ ça marche bien à peu près partout, un système plus complet ou du service routage c’est une question d’envie et de budget.

13 mai 2020
0

Merci Pierre.

Je pense ne pas oser la BLU, quant à moi.

Quid d'un FACSIMILE (type FURUNO FAX-30 sans papier, ou équivalent) préréglé, avec peu de manipulations donc?
Je me demande bien si on en trouve encore et si ça fonctionne bien, hormis du point de vue du comptoir commercial...

Cordialement.

Patrick

14 mai 2020
0

ça fonctionne bien si bonne antenne et pas de parasites dans l'installation interne (alimentation du PC entre autres....) mais à 1560€ le bout, sans l'antenne!
www.furuno.fr[...]30.html

13 mai 2020
0

Merci pour ces éléments utiles pour mon besoin: retours d'expériences importants !
Cordialement.
Patrick

13 mai 202013 mai 2020
0

Pangaia la BLU avec un petit récepteur (ce n’est ni plus ni moins qu’un petit poste de radio FM/SW de qualité) c’est hyper simple, 1 bouton et une molette sur ton poste et des clicks sur ton ordi, on ne parle pas là de radio amateurisme mais d’un équipement utilisé par un âne (moi), et si tu ne sais pas bien décrypter une carte synoptique (c’est mieux quand même pour avoir un début de compréhension des systèmes météo) tu peux recevoir des gribs avec leurs ‘tites flèches ou des bulletins textes ou même des cartes sat., tu devrais quand même jeté un oeil à tous les fils sur le sujet.

13 mai 2020
1

D'un autre côté que représente 300 ou 400 euros sur un budget d'une boucle Atlantique, si cela sécurise l'équipage et la famille à terre??

14 mai 2020
0

Oui mais faut avoir un bon régulateur pour ça ... ! ;)

13 mai 2020
0

Pierre,

Merci de votre perspective.

Cependant, bien qu'équipé depuis 32 ans d'un SONY ICF-SW77, plutôt fin (avec un pas de 50Hz):

je rencontre des difficultés historiques de réception SW-MW-LW dans le contexte de la cage de Faraday de ma coque aluminium, et ce malgré plusieurs antennes succesives, y compris la dernière: pataras sur isolateurs.
Si vous avez une martingale, je vous en suis vivement reconnaissant par avance.
Pour illustration, mon NAVTEX FURUNO NX300

fonctionne parfaitement, toutes choses égales par ailleurs.

Le sujet en cause étant "le prix d'un routage", je m'interroge donc sur les solutions pour un meilleur rapport qualité/prix.
Le prix étant naturellement entendu en sa globalité, d'investissements et de coûts de fonctionnement, j'ai tendance à mette de côté a priori, dans un premier temps, les solutions utilisant des abonnements, des frais divers d'utilisation donc.
Il me vient alors simplement les systèmes éprouvés pour le large: FACSIMILE, BLU.

Dans ce contexte, le moins onéreux, en coût global, me semble demeurer l'antique FACSIMILE.
, pour exemple, en attente d'une saine publicité comparative dans l'esprit "consommation éclairée" par le monde réel d'honnête témoignages pratiques.

Dès lors, 2 points:
1. Est-ce toujours exact ?
2. Comment en garantir le bon fonctionnement, à supposer que l'installation soit délicate ?

Merci par avance pour vos retours d'expériences sur ce point, qui fait donc ainsi écho au sujet en jeu:
Quel est le prix global de la solution FACSIMILE, en coûts directs (achat et installation, sans papier donc) et indirects (perfectibilités fonctionnelles, fiabilité technique, etc.), pour recevoir au large la météo tous les 2 ou 3 jours et optimiser sa route ?

Cordialement.

Patrick

14 mai 2020
0

Pangaia,
amha je trouve plus sensée l'approche opposée: d'abord se former des idées très claires sur le type d'informations météo avec lesquelles on veut se sentir à l'aise, puis décider le matériel technique à acheter, pas l'opposé.
On peut se trouver ainsi dans des positions possibles très différentes et tout aussi compréhensibles: à un extrème par exemple celui qui demande tout à un routeur extérieur et ne veut rien savoir de météo, un autre qui s'en fiche de la météo car "je suis prêt à tout", un autre encore qui remplit le bateau de moyens techniques en toute sorte et passe sa journée à faire ça tout seul, etc etc. bien sûr avec toute sorte de position intermédiaire.
Avec un peu d'analyse préliminaire chacun peut trouver ce qui lui convient mieux, et/ou au moins écarter les options qu'il trouve moins adaptées à sa façon de naviguer.
bv

14 mai 2020
0

Roberto,
bonjour

Merci de votre point de vue.

Avez-vous toutefois un retour d'expérience pratique sur l'utilisation régulière d'un FACSIMILE au large s'il vous plaît?

Cette solution technique répond au sujet de cette conversation: "Le prix d'un routage"
Elle m'intéresse particulièrement et il me semble que ce type de forum représente une véritable force pour permettre de s'affranchir -autant que faire ce peut- des démarches commerciales en faveur des retours d'expériences, honnêtes et objectifs.

En d'autres termes, avant d'envisager mettre 1500EUR -peu ou prou- dans un FACSIMILE, à titre personnel et sans qu'il puisse être considérée une panacée; les avis justifiés des utilisateurs sont essentiels (la revue Que Choisir ne prévoit pas de si tôt développer une rubrique Plaisance, sans doute), précieux dans l'intérêt utilitariste bien compris.

Il demeure que, vous avez raison de le souligner en variante, le routage par service spécialisé, facturable et donc soumis à obligation de moyens, gagnerait à spécifications type en effet: Quel service pour quel prix?. La question du matériel en découle directement: Quels meilleurs rapports qualité/prix?

Bonnes navigations.
Cordialement.

Patrick

14 mai 2020
4

Un routage c'est du boulot donc ça se paie. 300 balles pour une transat ce n'est pas payé!
Un routage se fait sur les capacités du bateau et de son équipage. Le routeur doit vous mettre à nu pour pouvoir bosser. Si il ne le fait pas, passez votre route...
un routage doit s'accompagner d'explications, de plan B. vous devez comprendre la situation, les enjeux. En dernier recours c'est vous qui prendrez la décision.
Le routeur doit compter sur vous et réciproquement, ça se fait à deux, deux personnes responsables...
C'est passionnant ne vous en privez pas !

14 mai 2020
0

Très bonne analyse Senetosa

14 mai 2020
0

Je suis d'accord. +1

14 mai 2020
1

400€ pour une transat c'est 320€ HT.
sur 15 jours 21€ HT/jour
sur 20 jours 16€ HT/jour
sur 30 jours(retour) 10€ HT/jour
je ne compte pas le temps passé à discuter conseiller le client avant le départ...
faut pas oublier qu'on en a souvent que pour son argent!

14 mai 2020
4

@winslow, plutôt que de faire ta pub, vu que "tu le fais régulièrement", tu pourrais plutôt expliquer en quoi c'est mieux, en quoi cela consiste, parler météo, communication, cartes synoptiques, gribs, frontologie, sources...

14 mai 202014 mai 2020
-4

Je répondais à la question qui était le cout !
Pour le reste c'est pas sur un forum en quelque ligne mais avec la personne intérressé que je décrirais comment ca se passe en en quoi ca consiste pour qu'elle puisse voir l'interêt ou non.

14 mai 2020
7

Tu aurais pu te contenter alors de parler du coût sans mettre ta carte de visite 😜
Et si en plus tu n'as pas envie d'en parler sur un forum, mais uniquement avec des potentiels clients, n'en parle pas du tout...

14 mai 2020
0

Roberto,
bonjour

Merci de votre point de vue.

Avez-vous toutefois un retour d'expérience pratique sur l'utilisation régulière d'un FACSIMILE au large s'il vous plaît?

Cette solution technique répond au sujet de cette conversation: "Le prix d'un routage"
Elle m'intéresse particulièrement et il me semble que ce type de forum représente une véritable force pour permettre de s'affranchir -autant que faire ce peut- des démarches commerciales en faveur des retours d'expériences, honnêtes et objectifs.

En d'autres termes, avant d'envisager mettre 1500EUR -peu ou prou- dans un FACSIMILE, à titre personnel et sans qu'il puisse être considérée une panacée; les avis justifiés des utilisateurs sont essentiels (la revue Que Choisir ne prévoit pas de si tôt développer une rubrique Plaisance, sans doute), précieux dans l'intérêt utilitariste bien compris.

Il demeure que, vous avez raison de le souligner en variante, le routage par service spécialisé, facturable et donc soumis à obligation de moyens, gagnerait à spécifications type en effet: Quel service pour quel prix?. La question du matériel en découle directement: Quels meilleurs rapports qualité/prix?

Bonnes navigations.
Cordialement.

Patrick

14 mai 2020
-1

Il existe aussi des navigateurs compétents sur H&O, discrets et BENEVOLES. M... se reconnaitra , lui qui nous a routé entre les Canaries et la Bretagne. Mais il y en a d'autres.

14 mai 2020
0

C'est pour ça que je proposais, naïvement sans doute, qu'on réfléchisse à une plateforme d'entraide/conseil routage - et pourquoi pas sur Hisse et Ho.

Il y a des bénévoles qui ont des compétences et du temps à offrir généreusement. Il y a des plaisanciers, plus ou moins débutants et éventuelllement un peu "on the budget" qui apprécieraient un petit coup de pouce / conseil pour leurs traversées.

Il existait il y a pas si longtemps une telle plateforme gratuire de conseil routing, mais elle a disparu je crois.

14 mai 2020
1

Tdm ton idée de plateforme routage bénévole sur H&O à trop de limites : disponibilité du bénévole, preuve de ses compétences, sa responsabilité, etc...
pour ceux qui ont un ami pro dispo, oui, sinon il faut payer le service

14 mai 2020
0

Daniel,

Je me permets de souligner à nouveau que la publicité comparative est parfaitement légitime, encadrée notamment par les Codes de la Consommation et de Commerce.

L'esprit utilitariste de ce type de forum permet, gagne même, à éclairer positivement un secteur en devenir, il me semble.

Les diverses informations communiquées gagneront sans conteste à faire écho à des spécifications: une sorte de charte visant les objectifs et moyens que doit viser un routage par spécialiste, base contractuelle pour un professionnel.

En d'autres termes, j'ai pour ma part bien lu -et j'espère compris- que les spécialistes en cause peuvent facturer, voire offrir, des conseils, des avis, qu'il s'agit donc de formaliser pour limiter les malentendus.

Dès lors, une liste publiée desdits spécialistes, avec CV, est envisageable, avec convention type spécifiant simplement les objectifs visés et les moyens correspondants.

A mon avis le marché concerné y gagnerait son rayonnement.

Ndlr: j'en serai parmi les premiers utilisateurs -en consommateur ainsi éclairé-, toutefois sans remettre en cause mon besoin de témoignages en retours d'expériences sur l'utilisation du FACSIMILE, en tant qu'outil automatique, sans réglages à outrance ni facturation de "data", et pour croiser légitimement les informations de routage.

Bien cordialement.

Patrick

14 mai 2020
0

Pangaia,
retour sur fax oui, je suis probablement dans la catégorie "ceux qui ont toute sorte de matériel de communication à bord pour pouvoir faire tous seuls", à l'occasion se planter bien sûr :) même ayant à bord des communications à longue distance essentiellement gratuites (email radio SSB) ou même payantes (telsat), l'instrument que j'utilise de plus sur mon bateau ce sont les cartes fax, rapport 10:1 avec par exemple les grib. Pour dire j'ai convoyé un Swan en transat retour qui avait un terminal internet à debit de machine de course en libre utilisation, et bien finalement je l'utilisais en appoint des cartes (et pas pour des grib mais produits d'autre type).
Je n'ai pas d'instrument dédié fax, je les récupère avec le PC et la radio, mais effectivement si on décide d'utiliser les cartes, comme il y en a beaucoup -on va dire une dizaine par jour- c'est pas mal de pouvoir laisser un appareil les récuperer d'un coté en automatique, pendant qu'on utilise le PC (+radio et ou satellite) pour autre types de communications. Je crois que ce soit très utile de pouvoir concentrer tous les renseignements sur une seule machine (ou au moins le même écran), donc il faudrait que les différents appareils puissent communiquer entre eux.
Cela bien sûr au large en moyennes latitudes, en zone equatoriale/tropicale c'est un peu autre chose; le "grand froid" je ne connais pas et je n'y irai jamais donc pas d'opinion. En côtier on n'en parle même pas, toute autre chose c'est les vacances :)

14 mai 2020
0

Roberto,

Merci de votre attention.

De mon côté, comme je le disais précédemment, au large j'ai (je n'ai que) un NAVTEX, dont je suis très satisfait, sauf quant à ses prévisions limitées à 48h et à sa portée limitée (200NM) .

J'envisage donc mieux mais à un prix limité et si possible sans devenir captif, ni d'un abonnement, ni d'un stock de donnés, justifiant des coûts directs de fonctionnement donc.

La BLU me gêne, surtout pas pour son emblématique côté "Si tous les gars du monde" (cf. Radioamateurs, film C.JACQUE 1956) bien entendu, mais bien pour l'installation technique importante (versus ma coque aluminium et les contraintes posées) et surtout les moyens d'exploitation à mettre en oeuvre.

Par voie de conséquence, je me (vous) questionne sur ce FACSIMILE, dont FURUNO -parmis les fournisseurs de référence des professionnels, sans exclusivité de ma part- semble pérenniser la production.
Je peux y mettre le prix, mais n'ai pas envie -du tout- de risquer un mauvais achat.
Ce forum se prête donc exactement à permettre d'identifier la pertinence de cette solution, naturellement sans préjudice à l'encontre du débat sur les solutions visant le routage par professionnels, voire bénévoles, tant ce sujet émergeant est complémentaire et d'intérêt majeur à mes yeux.

Sans vouloir justifier mes choix, je demeure ainsi suspendu aux témoignages aussi développés que le vôtre pour savoir si, pratiquement, le FACSIMILE, dans sa version automatique passive -type FURUNO FAX-30 ou équivalent-, est adapté pour recevoir les prévisions météo à moyen terme et faciliter le routage (et à quel prix donc): s'il fonctionne bien, est fiable et trouve bien sa place à bord en complément -ou pas- à d'autres systèmes donc.

Encore merci.
Cordialement.

Patrick BLOSSE
PANGAÏA

14 mai 2020
2

Pangaia, Apparemment nous sommes quelques-uns sur ce forum à faire régulièrement des trans-oceaniques et ni sur ce fil ni de mémoire sur d’autres fils récents on a développé le sujet sur le matériel qui t’intéresse, perso je n’ai pas d’avis sur ce matos mais tu devrais d’abord te demander pourquoi personne ne l’utilise ... obsolète, trop coûteux, meilleure solution, etc ... ???

14 mai 2020
0

Merci de votre opinion Pierre.
En écho à ce paradigme, observez cependant que la plupart des navires professionnels (Marine Marchande) en dispose, depuis fort longtemps en effet, tout comme le NAVTEX du reste: 2 systèmes classiques, éprouvés et maintenus aux catalogues des fabricants historiques.
Ainsi à l'abri des fougues commerciales, je me dis également que si des produits économiques à l'utilisation fonctionnent si durablement à la passerelle des navires, il doit bien en effet y avoir une explication.
En tous cas, merci sincèrement pour votre contribution, sous réserve cependant de sa représentativité réelle:
- Quel est l'échantillonnage en cause, le nombre de lecteurs réellement en mesure de retours d'expériences sur cet outil FACSIMILE?
- A ce stade, avec un seul témoignage approchant du sujet (celui de Roberto, toutefois pour le système indirect d'un FACSIMILE non dédié -vs j'ai moi-même opté pour un lecteur de cartes dédié et non pas sur ordinateur-), quel serait l'intervalle de confiance pour un échantillon à peine supérieur à un: autrement dit si une seule personne rend compte de sa satisfaction d'utilisation d'un FACSIMILE non dédié peut-on en déduire que ceux que ne connaissent pas le FACSIMILE dédié n'en seraient pas satisfaits?
Par analogie bien commune: "100% des gagnants ont joué au Loto", n'est-ce pas?
Bien cordialement à vous.
Patrick

14 mai 2020
0

Je comprend ton argumentation, pour élargir ton champ de recherches tu pourrais consulter les forums anglos ou espagnols et y trouver des fils relatifs à tes recherches, par ex. « Cruisersforum facsimilé », pas mal de fils

14 mai 202014 mai 2020
0

je suis totalement d'accord avec ce que dis quizas mais libre à toi de mettre ce que tu veux à ton bord.

14 mai 2020
0

Merci et bonnes navigations à toutes et à tous.
Bien cordialement.
Patrick

14 mai 202014 mai 2020
1

Amha il ne faut pas essayer de trouver une sorte de consensus dans un domaine où il y a plein de choix différents possibles, chacun avec sa validité.
Vous posez la question: le recepteur fax Furuno peut donner des informations météo utiles en haute mer? Oui.
Est-ce qu'il y a d'autres façons de recevoir les mêmes informations avec d'autres appareils? Oui. (En particulier, un petit recepteur pour une centaine d'euro).
Est-ce qu'il y a d'autres types d'informations hors fax qui peuvent être utilisées en haute mer? Oui absolument.
Est-ce qu'il y a un type d'information qui soit nécéssaire et suffisant pour tout le monde? Non. Chacun se compose le mélange d'informations avec lequel se sent à l'aise, c'est un raccourci que je ne prendrais pas de vouloir indiquer une solution qui soit systématiquement meilleure qu'une autre.
Je vais rechercher le pdf d'une petite présentation que j'ai fait au Nautic sur les types d'info météo au large, cela donnera peut-être une idée de l'éventail et du genre de contribution à la prise de décisions que chaque type de info météo peut fournir.
Si je peux insister, avant de se lancer sur un type d'appareil/produit spécifique, regardez par exemple ici, mettez vous en situation en se disant "ok je suis ici et je veux aller là à 2000milles de distance, est-ce que ces pages me donnent une information avec laquelle je me sens à l'aise?" -ça c'est juste vous qui pouvez le voir.
www.weather.gov[...]e/marsh
SI ce n'est pas le cas, il vaut mieux ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier, donc éventuellement compléter sa formation, utiliser des info d'autre type, avoir recours à assistance externe, etc etc

14 mai 202014 mai 2020
0

Ahhh, enfin une exposition claire et concise du problème posé !
Merci Roberto, je commençais à croire que j'étais arrivé sur une autre planète avec ces échanges auxquels je ne comprenais rien de rien... peut-être atteint d'Alzeim... comment déjà ?
Bon, comme c'est un sujet qui m'intéresse pour ma culture personnelle, mais pas que, je vais suivre la suite de ce fil, merci encore Roberto !
Bon ça se corse tout de même avec le lien en anglais... enfin pour moi. ;-(

14 mai 2020
0

C’est vrai que pour la navigation à voile dans tous les domaines l’anglais pas indispensable mais vraiment utile !
Analyse parfaite de Roberto comme d’hab , merci

14 mai 2020
0

Perso, étant à l'aise avec les fax météo, après m'être posé la question de l'appareil à utiliser, j'ai au final opté pour un récepteur SDR, et PC linux (GQRX/Fldigi).
Je suis 100% d'accord avec ce qu'a écrit Roberto plus haut, c'est avant tout une question qu'il faut se poser à soi-même, avec quel type d'info je suis à l'aise, quel appareil est-ce que je suis capable de maîtriser pour la réception, quel est mon budget...

14 mai 2020
0

Intéressant Julien le récepteur SDR pour la collecte des fax météo, quel type de clé avec quelle gamme de fréquences utiles ? Et éventuellement avec quel logiciel adapté sur PC?

15 mai 202015 mai 2020
0

@moana, J'ai fait mes premiers essais avec une clé rtl-sdr à 10€, en bricolant la clé selon la méthode du "direct sampling" pour pouvoir descendre en dessous de 30MHz, car la gamme de fréquence des meteofax est en dessous des 24MHz.(en gros entre 15KHz et 24MHz).
Ça a bien marché, pendant un temps, et la clé a grillé.(normal, bricolage d'essai).

J'ai donc une nouvelle clé rtl-sdr pour l'AIS, et pour la météo, j'ai une autre clé, avec un ham it up. Le ham it up est un convertisseur qui permet de descendre sous les 30MHz de façon propre.
Les clés sont des nooelec smart v4.
Mais le principe est le même avec tous les récepteurs SDR (RSP, airspy, etc...)
Pour le logiciels, j'utilise sous linux gqrx et fldigi pour la météo (fax et rtty), et rtl-ais, pour l'AIS.
Le gros avantage comparé à une radio type sangean, tecsun, Sony, etc... c'est que c'est plus précis, stable, et que c'est facile d'automatiser le processus.
A noter que les clés me servent aussi pour écouter les radios, bulletins VHF, les radioamateurs, conversations des avions, un peu tout ce qui se diffuse et que je capte, ainsi que regarder la télévision/TNT les longs soirs d'hiver.(j'aime bien regarder les télés locales à l'étranger...)
Je pense acheter prochainement une antenne mini-whip qui devrait me permettre aussi de recevoir plus facilement le navtex(pour le fun) et avoir une antenne dédiée au sdr.

15 mai 2020
0

Super 👍merci Julien, je vais étudier de près ce système SDR afin de compléter mon matériel de réception météo actuellement limité au Navtex, utile, mais pas suffisant partout !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (133)

Bien fini ?

mars 2021