le polyester , ça vieilli ......................

je viens de regarder le site du gars qui va naviguer autour du monde .
Eh bien , il y est dit que les bateaux en polyester perdent 50 % de leur qualités mecaniques au bout de 10 ans !!!
Donc déjà l'osmose et apres les soucis de structures .
Ils ne nous l'avaient pas dit , De meme que la garantie décenale ..........

L'équipage
15 sept. 2009
15 sept. 2009
0

deja
qu il faut au polyester un an pour avoir toute sa qualité mecanique , reste plus que 9 ans au top .....

15 sept. 2009
0

?
nos bateaux de plus de trente ans sont donc pourris ?? :-(

15 sept. 2009
0

Eh !bé!
il devait en avoir des qualités à leur sortie! Pour continuer à encaisser aussi bien tout ce qu'on leur fait vivre!

15 sept. 2009
0

Le polyester, ça vieilli...............
Oui, c'est comme le reste ...

15 sept. 2009
0

Il se base sur quoi
pour affirmer ça ?

analyse en labo ?, tests de rupture ?, madame soleil ? une grosse envie de dire un truc en se levant ?

0

aucun test scientifique
ne le prouve !c'est du n'importe quoi ,a l'ecole j'ai appris que le stratifié de polyester commençait a vieillir a partir de 40 ans ;-)comme nous quoi!

15 sept. 2009
0

Dans les propositions de Moluva...
je vote pour grosse envie de dire un truc en se levant :-) Il y a 40 ans que l'on contruit des bateaux en polyester , si un probléme de cet ordre ( en tout cas dans une telle proportion )existait , on le saurait !!! Je pense au fil actuel sur les problemes d'assurance des ferro ciment : croyez vous que les compagnies ne feraient pas pareil avec les polyester si cette info etait exacte ( ils ont ttes les stats eux ) ;-) ;-) ;-)

15 sept. 2009
0

En effet,
je n'ai jamais entendu parler d'un vieillissement aussi rapide pour le polyester.

C'ets le genre d'infos que je ne prends pas en considération sans la source…

15 sept. 2009
0

Comme Lorenzo,
j'attends la source de telles affirmations. Mon bateau a 34 ans, polyester, et en pleine forme.
José

16 sept. 2009
0

En pleine forme
Comme quoi ? On n'est jamais à l'abri d'un coup de chance ...

16 sept. 2009
0

José a dit:
"j'attends la source de telles affirmations. Mon bateau a 34 ans, polyester, et en pleine forme.
José"

Toi, par contre, moj pov' pote!!!!:-( :-(

:-D :-D :-D :-D

15 sept. 2009
0

et bien y a du souci a ce faire alors
le polyester a besoin de 500h déjà pour être bien dure alors si il pourri aussi vite faite attention vous aller couler !!!!!!!!!!!!!!!!! bon de quelle source il sort ça je serai curieux de le savoir car si le polyester pourri donc plus de souci pour recycle nos boat ces bien pour l environnement . noel

15 sept. 2009
0

Certains canotistes vodkalistes ...
... devraient être en mesure de nous dire ce qu'ils ont constaté sur le vieillissement du polyester. Evidemment, leur trop courte expérience sur seulement quelques décénies n'aura pas valeur d'encyclopédie, mais cela sera déjà un début d'hypothèse, non ?

15 sept. 2009
0

mon golif est de 1963
si tu comptes bien ça fait 46 ans !!! je m'en suis encore servi ce week end, il ne s'est pas tordu quand je suis monté dessus :-)

16 sept. 2009
0

ça vieilli mal
"Le matériau polyester de plus de dix ans d'âge connaît jusqu'à 50% de perte de performances mécaniques. Ainsi, on peut largement supposer qu'un navire en polyester qui a 30 ans est moitié moins résistant qu'à sa conception."
voilà ce qui marqué sur le site .
En fait , c'est un peu comme nous , on se croit fort et finalement au moment de soulever les halteres on s'aperçoit que ses muscles n'ont plus 20 ans .
En bref , les canotes que l'on crois costauds eh bien , ils n'ont plus 20 ans ...
Et c'est sans compter les pelages dû à l'osmose !

16 sept. 2009
0

Un bateau polyester de 50ans retrouve 200% de ses capacités mécaniques
Comme je l'ai écrit sur un site internet soit doit être vrai aussi.:tesur:

Reste à savoir qui dit vrai de nous deux!!!

16 sept. 2009
0

Peut être
C'est sans compter sur la variabilité industrielle !
Question: quelle est la différence entre Raquel Welch et un gorille ?

16 sept. 2009
0

si tout ce qui est ecrit sur internet
etait parole d evangile , ça se saurait !

maintenant le plastic vieilli , le bois pourri , l acier rouille ,l alu est tres sensible a l electrolise le ferro ...etc

le materiaux parfait reste a inventer mais mon boat en polyester qui à 25 ans me donne beaucoup de plaisir en mer et c est bien comme ça ! :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

16 sept. 2009
0

si nous pouvons
faire encore autant de temps que nos superbes bateaux peuvent encore faire,alors c'est une belle viellesse
:-)

16 sept. 2009
0

hummmm
faut pas oublier que les bateaux construits il y a 40 ans etaient "Beton".....3 cm de strate etait monnaie courante ....qu'ils perdent 50% de leur resistance....pas grave

bon, depuis, on met moins de matière mais la chimie a fait des progrès ;-)

16 sept. 2009
0

pour te répondre et aussi à la suite de la réflextion de samedi ,
la médecine aussi!

16 sept. 2009
0

y'a pire
Le carbone kevlar... Ca vieilli encore pire !!!!
j'ai une caisse de sidecar qu'a vieilli en quoi... 15mn !!!
Mon bateau ?... Ben pour l'instant il supporte ses 35 ans.
A+, Lolo :jelaferme: :jelaferme:

16 sept. 2009
0

le polyester
perd en effet une bonne partie de sa résistance mécanique en vieillissant (c'est la résine qui vieillit et aussi la fibre de verre si l'eau parvient à s'infiltrer), mais certainement pas 50% en 10ans (sauf si sans gel coat et exposées au soleil ou forte osmose) et je ne suis pas du tout partisan des composites...
En revanche les composites à base d'époxy ont une très bonne tenue dans le temps...toujours si bien protégé du soleil...Mais ceux-ci sont rares à cause du coût élevé de ces résines...
Pour le vinylester je ne sais pas car c'est assez récent...
Fut un temps, Michelin fabriquait des roues en composites polyester en très petite série (Pour Citroën SM,1970-1975), mais a adopté l'époxy pour les refabrications, constatant la perte notable de résistance mécanique après 20ans qui provoquait fissures et cassures.

16 sept. 2009
0

J'ai une question
Mais qu'elle différence entre le polyester et le vynilester?

Les bateau en sandwich sont bien réalisé avec des résine Polyester?

Je comprend pas qu'elle distinction entre les bateau dit plastic et les bateau dit polyester...

Si il y a une âme charitable pour m'expliquer, merci !

16 sept. 2009
0

Merci
pour ta réponse.

Alors je fais partie des 0.1%, je crois que sur mon bateau il s'agit de résine vinylester.
Il y a aussi un différence de poids entre ces trois résine j'imagine.

16 sept. 2009
0

Rapide et schématisé.
Les résines polyester, vinylester et epoxy sont trois types de résines. La résine expoy est la "meilleure", mais elle est au moins 5 fois plus chere que la résine polyester, la moins cher, et la plus faible mécaniquement.

Les bateaux en sandwich peuvent être réalisés avec n'importe quel type de résine. Le prix et les caractéristiques mécaniques vont varier évidement selon le type de résine choisie.

Un bateau en "plastic" dans la terminologie courante, c'est en gros un bateau qui n'est ni en bois ni en métal ni en béton.

Dans les bateaux en "platic", il y a tous les petits kayak, annexe et autres qui sont en ABS ou polyéthylene (comme les vraies boites tupper, quoi). Des qu'ils sont un peu plus gros, ce n'est plus assez solide. On passe donc à la résne armée. Mais compte tenu des prix, 99,9% de la production industrielle, c'est de la résine polyester armée de fibre de verre.

16 sept. 2009
0

non
ton voilier est fait en mousse divinicel et résine isopthalique

16 sept. 2009
0

Et dire
que mon bateau a 40 piges !! ça fait donc 30 ans qu'on aurait du le retirer du marché et le transformer en pot de Yaourt !!
Je m'suis fait rouler le jour où je l'ai acheté. Et l'expert, visiblement il devait rien y connaitre ! j'aurais du m'en douter, lui, il navigue sur un bateau en bois... quoiqu'il a fait 3 ème lors du 1er tour du monde en équipage sur un bateau en plastique : Grand Louis !!

16 sept. 2009
0

Ne soyons pas pessimistes
Tout vielli et perd en performances (êtres vivants, plantes et les objets crées par l'homme).
En ce qui concerne nos belles coques en polyester base ortho-ou iso-pthalique pas de problème elles nous enterreront sauf fortune de mer.
Les vinylesters sont plus résistantes à l'osmose,et le prix beaucoup plus élévé.
Mais le top sera, dans un proche avenir, les coques en mousse cellulaire fermée base époxy qui offriront légèreté,rigidité et pas d'osmose.
Elle sera belle la vie ou presque car à ma connaissance, actuellement, seul le chantier naval HANSE construit des coques en époxy car le brevet est bien "ligoté" par le producteur de résine et durcisseur.
Continuez de naviguer avec confiance dans vos boats.
Le mien tout polyester n'a que 32 ans et se porte bien.
Amitiés
André

0

tout le monde
peut construire en epoxy ,c'est dans le domaine public ,il n'y a pas de brevet !

0

ah?
j'aimerai en savoir plus !

16 sept. 2009
0

septique
sur le procédé sans armature (verre, kevlar, carbone ou chanvre...enfin, ce qu'on veut mais qui apporte la résistance à l'ensemble )
la résine polyester , vinylester ou epoxy n'étant qu'un liant !!!

quand à la mousse rigide à cellules fermées, à base d'epoxy, SICOMIN en vend depuis au moins 15 ans!!!

16 sept. 2009
0

construction epoxy
Bonjour Pierre 2

exact tout le monde peut construire en époxy.
Mais la résines et le durcisseur nécessaires à la fabrication d'une mousse cellulaire fermée et rigide sont protègés par un brevet.
Tu peut toujours acheter de l'époxy, son durcisseur, de la fibre de verre et faire de la stratification mais le rapport poids/performances ne sera pas le même car dans le process cité il n'y a pas besoin de la fibre de verre.
A+
André

16 sept. 2009
0

ce qui me gêne ...
moi , ce qui me gêne dans ce sujet , c' est que mon ami Vincent (batelier de la vodka) a recolté une etoile parcequ 'il a dit qu 'avant ,les polyesters c' etait "BETON" ...connaissant un peu les bateaux/ "BETON" , j' ignore comment interpreter la chose !!!!

:-D :-D :-D :-D :-D :-D

16 sept. 2009
0

Durée de vie
On peut craindre que les bateaux évoluent comme l'électroménager : increvable pour les anciens appareils, durée de vie bien maîtrisée 6 à 8 ans pour les actuels.
A quand une DLU (date limite d'utilisation) sur les bateaux ?

17 sept. 2009
0

Mousse epoxy
Bonjour Pierre 2 et Batelier V.

Dans le cadre de mon activité pro, j'ai été approché par un client français qui était interessé par le procedé.
Après étude des documents, il s'aperçu que le process était cadenassé par un brevet appartenant à un groupe chimique suisse de renommée mondiale.
Le client peut l'utiliser contre versement de royalties confortables.
Quand à la mousse PU rigide elle existe effectivement depuis des décennies(bombes, panneaux de 1000x500 mm).
Mais de là à produire une coque de mini 9.00x3.00 m il y a une grosse différence. Il faut répondre au cahier des charges mécaniques de l'objet fini. Deux problèmes à parfaitement maitriser:la densité et l'exothermie lors du moussage,puis un durcissement parfaitement controlé pour obtenir une coque totalement homogène. Ce qui ne laisse pas le choix des matières premières.
Après visite du site de HANSE, il me semble qu'il en soit seulement à la stratification epoxy et non au process décrit dans mes précédents posts.
La chimie nous reservera toujours des surprises
A+
André

17 sept. 2009
0

Mousse
Il y a bien longtemps que les constructeurs sérieux n'utilisent plus la mousse PU comme âme de sandwich !
Elle est le plus souvent remplacé par différentes variantes de mousses PVC.

Pour ce qui est de l'époxy moussant, et sans vouloir faire de pub pour eux, Btaelier a raison : sicomin.com[...]rod.asp

17 sept. 2009
0

Mousse epoxy (suite)
Bonsoir Batelier,

Effectivement Sicomin commercialise des mousses epoxy pour application industries nautiques (isolation phonique ou thermique, renforcement de sandwichs et utilisation avec des pré-impreg)mais rien pour la construction directe des coques.
Pour résumer le monde de l'époxy ( en fait les époxies ) le marché commercial se compose de 3 grandes familles de résines et de 6 grandes familles de durcisseurs plus ce qu'il y a dans les cartons des chimistes et qui n'est pas encore ou ne sera jamais commercialisé.
Alors patientons et surveillons le marché de la plaisance pour découvrir le chantier qui se lancera le premier dans le tout époxy.
A+
André

18 sept. 2009
0

Mousse epoxy
Bonjour Tropicat,

Tu as tout compris, il s'agite de mousse cellulaire fermée rigide sans "fibre" de renforcement. Elle est "naturellement" solide comme un GRP monolithique.
Comme le chantier naval interessé veut rester incognito,je fus contacté par un de ses sous-traitants.
Hier, j'en parlais encore avec un collègue qui s'occupe des composites sur la façade ouest de la France et qui est en charge des chantiers navals plus ou moins connus du grand public. Il confirme l'éxistence du procédé.
A+
André

18 sept. 2009
0

ou
un moule et contremoule ou serait injecté une mousse epoxy

18 sept. 2009
0

tout faux
Tropicat,

Il s'agit d'une résine liquide (visqueuse) mélangée avec un durcisseur qui provoque la formation de la mousse et le durcissement à température ambiante (20-25 °C).
Tu peu comprendre que le procédé (révolutionnaire)fasse l'objet d'un brevet
Il faut un moule pour la mise en oeuvre.
A+
André

20 sept. 2009
0

Bonjour Batelier
Le ferro-ciment c'est comme le GRP
d'un coté du béton (ciment+sable fin)+ treillis métallique; de l'autre Polyester + fibre de verre.
Le pricipal problème du ferro-ciment c'est le choix du sable qui ne doit pas contenir de sel (NaCl) sinon après quelques années le bateau semble rongé par des tarêts et s'est irrémédiable (destruction de la structure)
A+
André

17 sept. 2009
0

il me semble
que Dédé parle de bateau tout en mousse...sans armature verre ou autre

à une epoque (16 ou 17 ans) ,j'ai connu un italien qui faisait des coques open (autour de 4.50 avec 50cv au fesses)en resine PU bi-composant tres faiblement armé de verre (process breveté aussi)

les coques faisaient autour de 3 cm d'epaisseur, et etaient très resistantes au choc, mais un peu "molles" structurellement parlant.....

le deuxième defaut, c'est que la couche de surface etait très très tendre et se rayait à l'ongle

parce que la Pu etait projetée à 80 ° sur des moules plus ou moins froid et en atmosphère plus ou moins humide ce qui faisait "mousser" sur quelques dixièmes la resine PU

18 sept. 2009
0

dédé
je comprend pas le procédé

mousse epoxy ok , mais pas de tissus de verre ???

18 sept. 2009
0

j inagine
une sorte de plaque un peu molle pour qu elle prenne la forme du moule et qui serait chauffé pour un durcissement de l ensemble et un collage entre plaque ??

18 sept. 2009
0

ok
merci , tiens nous au courant de l évolution

18 sept. 2009
0

comme
du ferro ciment ? ;-)

19 sept. 2009
0

Sans vous faire peur............
j'ai vu des voiliers grande série cyclonés.
les coques étaient en pieces et on pouvait voir les cloisons stratifiées à la coque completement délaminées en bas par l'humidité .
Or les cloisons participent à la rigidité et si elle pourissent en douce derriere les cornieres stratifiées polyester , ça craint ....

20 sept. 2009
0

Mais...
Comment des cloisons peuvent-elles pourrir dans un bateau entièrement, totalement et en permanence sec? Quel que soit le matériau de la coque. Peut- être la condensation dans une coque métallique?

20 sept. 2009
0

Bonjour Ollie
Je n'ai pas peur.
Mon bateau hiverne à flot en Normandie. Mais avant l'hivernage, je rince l'interieur de la coque à l'eau douce, j'évacue l'eau et assèche totalement par essuyage avec du papier absorbant.
Je vire les planchers, j'ouvre tout les coffres et surtout laisse tous les aérateurs ouverts et aucune trace d'humidité.
Le RIPAM et les IN n'ont aucune trace de moisissures ( je les laisse à bord car lecture indigeste).
Le rinçage à l'eau douce est très important car il permet de retirer les traces de sel qui attire l'humidité et en nav je controle régulièrement sous les planchers pour éviter toute trace d'humidité.
Je pense que tu parles de navires de loc
A+
André

20 sept. 2009
0

!
après l'osmose, la pourriture du polyester , un nouveau flippage pour les proprio qui vont se ruer vers les chantier pour faire retoucher leur bateau contre beaucoup de roro,

yabon hein :mdr:

20 sept. 2009
0

Je supose
Que ce dont Ollie veut parler, ce sont les cloisons en CP qui sont fixées à la coque par un joint congé stratifié.

Il arrive en effet que de l'humidité puisse s'infiltrer dans le bas de la cloison. N'ayant aucune issue, elle stagne et fait pourrir le bois.

Là, ce qui est en cause, c'est parfois la qualité de la strat (qui se décole et laisse passer l'eau), sinon l'entretien.
Mais c'est bien le bois qui pourrit, pas le polyester...

20 sept. 2009
0

comment
faites vous pour avoir de l'humidité stagnante dans votre bateau

manque d'aération?

même en plain hivers, j'ai pas une goute d'eau dans le bateau
l'automne denier, j'ai oublié une demi baguette de pain à bord

au printemps , elle etait sec comme un bout de bois

donc je ne m'inquiète pas pour mes cloisons :-D :-D :-D :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (128)

novembre 2021