Le permis hauturier est-il sérieux ?

Salut les gars de la narine .... euh ! ... pardon ! de la marine !

J'ai passé mon permis hauturier en France après l'avoir passé en Afrique du Sud.
Je l'ai repassé parce que la France ne donne pas d'équivalence pour le permis Sud Africain.
Quelle surprise !
Ici, on passe un permis pour voilier.
Or ... pour un voilier, on n'a pas besoin de permis hauturier.

En Afrique du Sud, comme dans tous les pays anglo saxons, on enseigne aux matelots la navigation à moteur avec dérive du vent et des courants et consommation de carburant, réserve et avitaillement.

Serions-nous plus cons que les anglais ?

Si je vais en Afrique du Sud, je ne montrerai pas mon permis français, ils se foutraient de ma gueule !
Quand je montre mon permis sudaf aux français .... ils ne me prennent pas au sérieux ! un comble !

Bon ! l'essentiel c'est de ne pas sombrer ! :-)

L'équipage
11 sept. 2014
11 sept. 2014
1

Qui peut le plus peut le moins.

11 sept. 2014
0

ça y'est, je viens de comprendre, tu fais référence à Hollande : qui pleut le plus pleut le plus !!! :-)

11 sept. 2014
0

Bonjour,

Je ne comprends pas bien le sens de ta charge.
Peux-tu s'il te plait être un poil plus explicite sur les points que tu reproche au permis Français ?

15 déc. 2016
1

C'est surtout l'attitude des anglo-saxons qui est à blâmer, le permis hauturier français vaut largement sinon plus que celui qui consiste à calculer une bête consommation de carburant sur un bête bateau à moteur ou encore l'art de remplir sa cambuse......

16 déc. 2016
1

Euh ... la cour de récré de maternelle ??? c'est ça !

11 sept. 2014
4

Je ne comprends pas le "ici on passe un permis pour voilier".

L'extension navigation hauturière du permis plaisance octroi le droit de piloter un bateau à moteur à plus de 6 miles d'un abri (le bateau devant être conçu et armé pour).
Les connaissances (compétences) qui doivent être maitrisées pour l'examen sont de savoir faire une route sur une carte marine en tenant compte des différents facteurs (dérive, courants...) et quelques notions de sécurité, météo, calcul de marée (qui devrait être aussi dans le programme du côtier...)

Si ces la maitrise de ces compétences sont aussi utiles (indispensables) pour skipper un voilier, elle ne le sont pas moins à bord d'une vedette à moteur. Sont elles suffisantes ? ça c'est une autre question...

15 déc. 2016
0

La nouvelle division 240 n'impose pas une catégorie de conception pour prendre le large, juste un armement. C'est l'état de la mer qui autorisera ou pas ton bateau à y aller, pas la distance.
OK, c'est difficile de connaitre avec précision l'état de la mer quand on part pour plusieurs jours, d'autant que la météo peut se tromper !

Pour en revenir (vaguement) au sujet : ayant un voilier surmotorisé (26 pieds avec un HB 50ch) je suis, tout comme beaucoup de fifty dans une situation de permis mer obligatoire. Le côtier je l'ai passé il y a bien longtemps et ce que je peux en dire c'est que vu la rapidité de la formation et son aspect très théorique... j'en ai appris beaucoup plus dans mes 2 premiers jours passés à bord de mon propre bateau.
Mais je crois que c'est valable pour tout : rien ne remplace l'expérience !

16 déc. 2016
0

Ce que je veux dire c'est que pour une traversée vers la Corse par exemple, rien n'interdit à un navire de catégorie C d'y aller si l'armement hauturier est à bord et la météo favorable... mais si la traversée prend plus longtemps que prévu et que la mer se lève, il se retrouve hors la loi (et surtout en danger !).

16 déc. 2016
0

La catégorie la plus éloignée correspond à 60 milles d'un abri. Plusieurs jours de mer ??? Je n'ai pas compris ton raisonnement...

11 sept. 2014
2

Comprend pas :

le permis hauturier est une extension du permis côtier, lequel est axé sur la maîtrise d'un bateau à moteur ; et son épreuve est uniquement théorique (navigation) , sans épreuve pratique.

Alors, épreuve sur voilier (???)

11 sept. 2014
0

Pour être plus explicite (je ne le croyais pas nécessaire) ...

Il n'y a que très peu de notions de navigation à moteur dans le permis français alors que tout est autour de la navigation à moteur dans le permis anglais.
Par exemple, il n'est jamais fait référence à la consommation de carburant ni aux puissances motorisées, ni aux législations maritimes (nationales et internationales) pour les différentes catégories de navires à moteur ... ce n'est peut-être pas partout pareil, mais nos profs étaient tous des marins à voile ... et quand on leur posait des questions sur la navigation à moteur .... pas de réponses.

La cerise sur la hune, l'épreuve pratique !

En France, à 2 sur un petit bateau de 4 m avec un moteur de 40 CV et on fait des ronds dans un bassin super tranquille par beau temps sans vent.
Marche avant, arrêt, marche arrière et accostage. Permis acquis après 3/4 d'heures.

En Afrique du Sud on est 8 à 10 sur un semi rigide de 11m poussé par 2 moteurs de 300 CV. On met à l'eau, puis on passe la barre de 2m et on suit un cap avec courant et vent debout vent arrière à tribord à bâbord ... on jette un mec à l'eau (chacun son tour) et on refait tous les calculs dans des conditions chaotiques .... et à la fin, faut ramener le bateau sur sa remorque. Et ça dure 5 jours.

Bon ! si ça c'est pas assez clair !

11 sept. 2014
3

" il n'est jamais fait référence à la consommation de carburant "
Le calcul des consommations fait dans partie de la partie théorique du permis côtier qu'on passe préalablement au hauturier.

15 déc. 2016
0

L'épreuve "pratique" est faite en France avec des "écoles" ou "centres de formations" habilités, qui font le choix de leurs embarcations et lieux d'examens.
Ce peut être sur une barcasse sous motorisée sur plan d'eau abrité comme en mer avec un semi-rigide puissant, selon le degré de professionnalisme de l'organisme.

16 déc. 2016
0

Reste que passer son permis côtier sur la Seine à Paris c'est assez moyen !
(Je ne jette pas la pierre aux candidats puisque c'est mon cas : tout le monde n'a pas la chance d'habiter au bord de la mer, et puis mon CE participait à 50% :-) )
Bon, il y a quand même un point positif : on apprend à accoster avec du courant !

05 jan. 2017
0

Heuuu.... je trouve le corpus bel et bon, les objectifs aussi. Mais le jeune boss de notre bateau école n'avait qu'un seul but : nous convertir pour son ecole de jet ski ( dont on avait rien à carrer) et la majorité de ses élèves aussi n'y voyaient qu'une entrave sur le chemin de leur situation de terrien à l'objet de leur désir : une vedette ou un jet ski sur le bassin d'arcachon. Résultat formation lamentable et bâclée, à base d'antiseches pour le théorique et de ronds dans l'eau pour la pratique. ..

16 déc. 2016
0

Les affaires maritimes veillent au grain ! On ne devient pas école de formation par le 49.3 !

16 déc. 2016
1

C'est un peu mieux : ça atteint le niveau école élémentaire, encore un petit effort :heu:

11 sept. 2014
0

Il est vrai qu'entre le "stage pratique" du permis côtier et l'épreuve théorique de l'extension hauturière on n'apprend pas à piloter un semi rigide de 300 CV ni une vedette de la même puissance... pas plus qu'un voilier.

11 sept. 2014
0

Il n'y a pas de pratique pour le côtier.
à quoi bon ! ?

11 sept. 2014
3

" on jette un mec à l'eau (chacun son tour) "
celui que l'on a pas récupéré n'a pas son permis ?
pourquoi vouloir toujours plus de réglementation et se cacher derrière? A quand un permis vélo ? a quand un permis pour faire des enfants (demander a Céline si il reste de la purée congelée) ?

11 sept. 2014
3

Sauf si le mec a coulé, pour le réconforter, on le lui donne par contumas ! :-)

16 déc. 2016
0

On devrait interdire à certains olibrius de se reproduire, surtout qu'ils ont tendance à le faire sans s'en faire.......

16 déc. 2016
0

On n'interdit pas à d'autres de ressortir des fils anciens en y mettant des commentaires sans intérêt, sans s'en faire. :famille: :cheri: :-(

05 jan. 2017
0

Logique absurde : et pourquoi un permis poids lourd ? Et pourquoi une formation de cheminots, et pourquoi un brevet de pilote ? Vive l'anarchie

11 sept. 2014
3

contumace
pardon !

16 déc. 2016
0

Ah non, c'est : post mortem ! La contumace c'est pour les condamnations en justice :goodbye:

11 sept. 2014
4

Je ne suis ABSOLUMENT pas un adepte de plus de législation, on en a bien trop et qui se mord la queue ....

En fait je me rends compte que mon vrai coup de gueule venait de ce qu'on m'avait refusé de me donner une équivalence de permis alors que le permis anglo saxon est plus formateur que le français (rien ne remplacera l'expérience ... évidemment !)
Mais, voulant louer un bateau de 115 CV en France avec mon permis Sud Af, je me suis fais envoyé balader ... "vous n'avez pas le côtier ! tenez, je vous loue ce bateau de 6 CV ... vous ne risquez pas grand chose avec ça ! "

Bon ! je comprends que ma tentative est vouée à l'échec ... nous sommes bien trop chauvins pour ce genre de conversation ... nous, les français, on est les plus forts ..... et pis c'est tout ! :-)

16 déc. 2016
0

Oh-là-là, si t'es pas content de comment on est (je ne dis pas "nous" pour ne pas t'inclure) tu n'as qu'à demander une nationalité de ton choix et dégager vite fait, à commencer de ce forum :goodbye:

16 déc. 2016
0

je vous en prie, cher ami, passez devant !

09 jan. 2017
1

courtoisie svp!

11 sept. 201411 sept. 2014
1

Moooouuuuais ... pas convaincus ...

Il faut voir aussi que la qualité de la formation dépends énormément de la qualité de l'instructeur.

Ce que tu décris ressemble à s'y méprendre à ce que je considère être un très mauvais centre de formation.

Mais évidemment, quant on ne sait pas choisir ...

Ceci dit, j'aurais trouvé normal que tu ais une équivalence. mais je n'y trouve pas pour autant la justification à ta charge.

11 sept. 2014
0

ouaip ! je ne sais pas choisir ....
Sais-tu qui a droit de faire passer les permis et dans quelles conditions ?

11 sept. 2014
0

Le souci n'est pas de savoir qui a droit de faire passer le permis, mais a qui tu t'adresse.

0

En gros, cela se passe en trois temps:

Première étape: Seuls des gens responsables achètent un bateau et osent s'en servir. Pas d'obligation de permis, mais on vous permet de le passer pour vous rassurer sur vos capacités. Dans cette optique, le nombre de candidats est assez restreint et les examens sont sérieux, car l'echec n'entraines aucune pénalisation, sauf peut être à ne pas pouvoir louer chez les voisins où le permis est obligatoire

Deuxième temps: Il y a eu quelque morts et quelques plaintes chez les voisins. Ceux-ci imposent un permis. Puis ils vont se plaindre au conseil de l'Europe parce que leurs citoyens sont pénalisés, obligent les voisins a imposer un permis sous peine de représailles, et l'Europe impose un permis à tout le monde.

Troisième phase: le permis étant devenu obligatoire, et la demande forte, les autorités délèguent, simplifient, choix-multiplisent etc... et le permis devient une grosse farce.
Les seuls à en souffrir sont ceux qui utilisaient ce permis comme passerelle vers une voie professionnelle, qui soudain se révèle plus difficile.
voili, voilou

11 sept. 2014
0

Aux Etats Unis, j'ai loué une vedette 50 CV avec mon passeport sur le lac Isabelle (nord de LA)
et à Bilbao (sud de LA) j'ai loué un rigide open de 250 CV avec mon permis de conduire ... limité à 2 milles.

15 déc. 2016
0

vous voulez dire Balboa?

15 déc. 2016
0

Balboa ?

15 déc. 2016
0

mon message est ancien.
L'idée était de faire un parallèle entre le formalisme administratif français et l'approche totalement commerciale américaine où il n'est pas nécessaire d'avoir un permis des affaires maritimes pour piloter un bateau ... à condition de ne pas s'éloigner !

11 sept. 2014
0

Bilboa ! pardon ....

15 déc. 2016
0

oui, je voulais parler de Balboa à New-Port Californie (sud de LA)

15 déc. 2016
2

Génial, 250CV à moins de 2 milles, bref au milieu des canoés, catas de plage, pédalos et baigneurs !!!
:lavache: :tesur: :jelaferme:
C'est vraiment du n'importe quoi !

Qu'on te dise de t'amuser avec 250cv au large et tant pis pour toi si tu te plantes j'aurais compris, mais t'obliger a rester dans une étroite bande cotière ????
:tesur:

11 sept. 201411 sept. 2014
4

@ Yfig:
Quelques réfléxions en vrac:
- c'est le permis côtier qui a de la pratique, pas l'hauturier.
- l'hauturier n'est ni voile, ni moteur. Juste la notion de "navire", trés "RIPAM"
. Question: quel est le nom du permis en Sud Af? ne serait-ce pas un YachtMaster Coastal validé par la RYA?
Si c'est bien le cas, il s'agit pas d'un "permis" comme on le sous entends en FR, mais une "validation d'un niveau technique", la nuance est de taille. Chez les anglo-saxons, pour le maritime, si on autorise qqchose, on vérifie avant "in-situ" que tu sais FAIRE.
En France, on valide seulement que tu SAIS (dans ta tête).
C'est l'énorme différence de philosophie entre les "permis" Anglo-saxons et Latins.

11 sept. 2014
0

Tu as certainement raison ... j'ai passé les 2 dans la foulée et la pratique après avoir passé les épreuves du hauturier j'ai donc assimilé la pratique au hauturier. Il n'en reste pas moins que ce n'est pas la peine de faire une telle pratique nullissime !

Mon permis Sud Af s'intitule :
"Certificate of competence" issued in terms of the merchant shipping act.
délivré par le ministère des transports.

11 sept. 201411 sept. 2014
0

"Certificate of competence"
Tout est dans le titre.
En France, on "permet" (permis), on te donne autorisation.
En zone Anglo-saxonne, on valide une compétence.
Mais je te rassure, dans les diplômes pro, c'est exactement identique (entre un Cap200 et un YachtMaster Ocean)

11 sept. 2014
0

Il me paraît totalement impossible de suivre le session pratique du permis côtier après avoir passé les épreuves du hauturier. Ceci parce :
1) le permis côtier ne peut être obtenu qu'après avoir suivi la session pratique,
2) il faut remettre son permis côtier à l'administration pour s'inscrire aux épreuves du hauturier.

05 jan. 2017
0

Oui enfin si tu veux une validation de niveau agréé FFV ça va te prendre des stages initiation / perfectionnement / maîtrise / chef de quart / chef de bord 5 jours et nuit intensifs ...

11 sept. 201411 sept. 2014
3

"En France, à 2 sur un petit bateau de 4 m avec un moteur de 40 CV et on fait des ronds dans un bassin super tranquille par beau temps sans vent. "

"En Afrique du Sud on est 8 à 10 sur un semi rigide de 11m poussé par 2 moteurs de 300 CV."

Pour te rafraîchir la mémoire (gentiment bien sûr ! :heu:), un bateau école reste une petite entreprise qui supporte des charges.

L'exploitation d'un petit bateau de moins de 7 mètres avec un petit moteur coûtera moins cher du fait de l'absence de taxation et d'une consommation de carburant moindre.

Dans le cas du semi-rigide de 11 mètres avec 2*300 cv, la taxe annuelle due au titre du droit annuel de navigation et de francisation portera sur la coque (environ 275 €) et sur chacun des moteurs sachant que la puissance fiscale d'un moteur de 300 cv va de 14 cv pour un Verado à plus de 30 cv pour un yamaha (taxe qui se situe entre 35 et 40 € par cv fiscal au dessus de 5 cv).

La consommation sera bien évidemment nettement supérieure.

Je te laisse faire les calculs mais je ne doute pas que tu comprennes rapidement pourquoi la partie pratique du permis se déroule sur de petites unités.

www.moteurboat.com[...]on.html

:langue2: :langue2: :langue2:

11 sept. 2014
0

Pour le stage pratique du permis côtier le bateau doit répondre à certaines contraintes et être agréé par les autorités compétentes (ça fait partie de l’agrément du bateau-école) la longueur (je sais plus précisément mais c'est au moins 5.50 m, avec poste de pilotage couvert, et la puissance moteur doit être au moins 50 CV.

11 sept. 2014
0

exact ... mais .... bon ....

11 sept. 2014
0

Les associations agréées par les affaires maritimes sont exonérées de francisation.

11 sept. 2014
0

Ah bon ! Ce n'est pas ce que je lis sur le site des douanes ...

www.douane.gouv.fr[...]on-dafn

11 sept. 2014
0

Je pensai qu'il ny avait pas de permit chez les Anglo Saxon!

0

Les anglo saxons sont au stage 1.
Pas d'obligation de permis, et donc possibilité d'organiser très sérieusement des examens pratiques pour le CoC.
Si ça devient un jour obligatoire, ils seront forcés par la demande de prendre des raccourcis.

11 sept. 2014
0

En fait, si ce n'est pas obligatoire pour aller en mer (voile et moteur), ca l'est pour louer (voile ou moteur), d'où la (véritable) vérification de compétences.

11 sept. 201411 sept. 2014
1

mais enfin c'est quoi cette gueulante:
un permis c'est une connerie de papalard pour avoir le droit de faire ci ou ca ...depuis quand c'est une formation.
si tu esperes etre marin avec un permis ou conducteur de bagnole pareil, tu n'as pas bien compris...
alors que ce soit clair : tu navigues et apprends par toi meme ou comme tu veux , et d'autre part tu passent les permis qui te chantent pour faire plaisir aux connards qui gouvernent.
.
putain cong jamais entendu des sornettes pareilles, se plaindre que l'etat n'est pas assez repressif!!! nom dediou.
.
qu'est ce que c'est que cette histoire de consommation !!! faut un permis pour savoir faire une multiplication.
.
et au passage je pense la meme chose des yacht master, captain 200 ou que sais encore comme clownerie bureaucratique...une formation c'est pour les inaptes , j'arrive pas m'inadapter...c'est une histoire d'assurance point barre..quand janichon a voulu passer feux le PPV il l'a pas eu, le mec pas le droit!!!

11 sept. 201411 sept. 2014
2

Philippe, Yfig n'a pas réclamé plus de répression, il s'étonne qu'en France on refuse son "permis Afr Sud" qui paraît à ses yeux plus sérieux que celui français.
C'est un coup de gueule du style "le gouvernement français croit que y'a que ce qui vient de lui qui est bien". Alors que nous savons que c'est le contraire vu le merdier qu'il y a en ce moment.
En fait Yfig réclame un peu de modestie de la part de nos "décideurs". :heu:

11 sept. 2014
1

Salut Kako ... c'est exactement ça ... mais je ne parle pas encore couramment le heolien !

11 sept. 2014
2

Salut @motutunga,

J'ai juste une réflexion pour faire avancer le truc :

Je pense, comme toi à l'évidence, qu'il est tout a fait possible de très bien naviguer (au sens qualitatif) sans avoir son permis.
Mais
Est-il possible de très bien naviguer en ignorant les informations qui sont au programme du permis ?

05 jan. 2017
0

Et c'est la seule question qui compte

11 sept. 2014
0

Tu diras ça aux gendarmes qui te contrôleront ... Ouah m'sieur l'gendarme, vous me faites chier avec votre permis !

11 sept. 201411 sept. 2014
0

Je reconnais qu'il ne me semble pas normal que son permis ne soit pas reconnu pour louer un bateau ... ce qui sous-entendrait que seul le permis français est reconnu sur le territoire français ?

11 sept. 2014
1

@évasion5, je crois malheureusement que c'est surtout le loueur qui n'a pas voulu faire l'effort de vérifier (ou prendre le risque).

Ceci dit, c'est l'occasion de vérifier ce point de prérogative.

11 sept. 2014
0

Je viens de lire ces textes.
Vous n'êtes pas obligés de me croire, mais deux ans après être rentré d'Afrique du Sud (donc en 1998), j'ai entrepris des démarches auprès des affaires maritimes et du ministère des transports pour obtenir une équivalence. Ils ont été très fermes et définitifs (après moult tergiversations et ping pong entre les services) pas d'équivalence.
Est-ce que ça a changé depuis ? ça semble récent.
Quant aux loueurs ... même avec un pot de vin, impossible de louer sans le permis côtier français et inutile de leur dire de consulter internet à l'époque c'était encore confidentiel !
Voilà ! je replace dans le contexte temps !

En fin de compte, je ne regrette pas d'avoir dû tout repasser, je me suis fais des potes ... et puis ça fait un sujet de conversation sur heo ... j'avais ce truc dans le gosier depuis une paie et ça m'a fait du bien d'en causer avec vous.

Amicalement
Y

11 sept. 2014
0

Je suis français, monsieur, depuis .... ouuuuuhhhh ça fait bien longtemps, j'ai pu remonter jusqu'à mes ancêtres australopithèques et même avant ... mais avec un petit doute !

11 sept. 201411 sept. 2014
0

Pas long a trouver,
www.legifrance.gouv.fr[...]exte.do
vosdroits.service-public.fr[...]7.xhtml

Notre ami, s'il est ressortissant européen, devrait entrer dans le cadre de l'article 2 il me semble. 3 sinon.

Dans un cas comme dans l'autre ça aurait dû être bon pour louer.

Et dans le cas 2, il aurait suffit de passer le côtier pour obtenir délivrance du permis français équivalent au sien (quel qu'il soit).

11 sept. 2014
0

Ah ! en lisant plus loin .... c'est qu'il n'y a pas d'accord sur les équivalences entre la France et l'Afrique du Sud ... pourquoi ? je n'en sais fichtre rien !

16 déc. 2016
-1

Ouais, ben tu as peut-être dépassé la DLC. Dans toute race il arrive que des éléments dégénèrent, sur ce tchao pantin.......

11 sept. 2014
1

le permis est le passeport qui permet legalement de faire des conneries, et d etre assuré, rien de plus

moij ai bien aimé passer mon permis mer sur une riviere a pres de 800kms de la mer :)

11 sept. 2014
0

du coup j'ai la question inverse: si je vais à l'étranger mon permis cotier français me permettrait de louer un bateau?

11 sept. 2014
0

Ben pour la théorie, je ne sais pas trop ou chercher.

Mon seul exemple pratique : j'ai présenté un permis côtier pour louer un voilier en Grèce, et ça allait très bien à tout le monde (intermédiaire, loueur/propriétaire/autorités)

11 sept. 2014
0

J'ai répondu à cette question (voir location aux US).

11 sept. 2014
0

En postant mon message, je ne m'attendais pas à un tel chahut ! Mais tant mieux !

Mener un bateau, qu'il soit à voile ou à vapeur ne s'apprend pas dans les manuels.
Mais il faut bien apprendre les bouées, les signaux, les feux et tout l'bordel, avec ou sans permis !
On peut prendre un bateau à voile sans permis et faire le tour du monde avec.
Mais on ne peut pas avec un bateau à moteur. Il faut un permis côtier et ou hauturier. Le problème c'est que ce qu'on nous apprend en France n'est pas très utile pour l'international.

Je vous renvoie à Kako ... ce n'est pas une question de législation insuffisante mais de formation pratique inadaptée car trop rapide.

Mais je ne sais plus qui disait aussi que peu de personne passe de la théorie à la pratique en achetant un bateau ...

En fin de compte, ma question n'était peut-être pas si idiote que ça !

On passe le permis, on achète un bateau et on se jette à l'eau avec ... en toute légalité .... qu'advient-il si le vent tourne, que la mer se démonte et qu'on se prend des risées et une panne de moteur ?
On rentre à la rame ?
On lit le code Vagnon trempé pour connaître les règles à suivre ?
On balance ses fusées et on se jette dans l'eau en oubliant son gilet ... ?
On regarde dans l'ordinateur, on se met à genou devant le dieu GPS ?

ça doit bien arriver des gus qui partent avec un bateau sans n'avoir jamais mis les pieds sur aucun (sauf la pratique en bassin ou en rivière de 3/4 d'heure).

Et dans mon souvenir (mais je me renseignerai) j'ai passé le test pratique après le hauturier ... que je boive tous les océans si je me trompe ! ... ouais ... euh peut-être pas tous quand même ! :-)

11 sept. 2014
0

Si le réseau SNSM était moins développé, il y aurait beaucoup moins de bateau, ou la formation serait plus sérieuse.

12 sept. 2014
0

la chronologie :

1/ permis cotier : theorie et pratique (accostage ,homme à la mer)
2/ permis hauturier lorsque le permis cotier est obtenu et là que de la therorie

12 sept. 2014
2

Même chez nous, il est autoriser d'être responsable : le permis n'est pas une réponse à tout, et face à la tempête et simplement à la mer, il ne le sera jamais, il est conçu comme un minimum qui ne peut suppléer le sens marin qui lui se s'acquiert qu'avec l'expérience... pour acquerrir de l'expérience sans danger, il faut un minimum, ce minimum c'est le permis.

13 sept. 2014
0

" ça doit bien arriver des gus qui partent avec un bateau sans n'avoir jamais mis les pieds sur aucun "

Oui, moi.
Et pour aller passer le permis, je suis venu en voilier avec 2 collègues de cours.

11 sept. 201411 sept. 2014
0

Autrefois il était possible de tout passer d'un coup... ça permettait d'économiser un timbre fiscal... mais si on loupait une des trois épreuves il fallait tout repasser...
C'était à l'époque où la pratique se passait comme un examen de conduite, 1/4 d'heure avec un examinateur.
Il est donc possible que tu ais passé l'épreuve hauturier avant ta pratique...

STP ne bois pas les océans, j'ai encore envie de naviguer un peu !

12 sept. 2014
0

Le permis fr est là pour que tu ne sois pas dangereux pour les autres.

12 sept. 2014
0

Tous des hypocrites. Je suis d'accord avec yfig le permis côtier est une mascarade. Maintenant bcp apprennent les réponses aux questions qui sont le plus souvent sorties sans vraiment de réflexion. L'épreuve pratique est faites par les gens que tu payes pour te le faire passer. Tu parle d'un examen....
lors de mon passage. Une de mes co-stagiaires, me demandait a quoi cela correspond une bouée verte et ça le matin de l'examen après 2 jours de "cours" intensifs sur le week end . Elle a bien faillit l avoir en plus....
Alors pour moi et bien d autres c est juste un papier qu il faut avoir.
Il vaut mieux se former par soi même auprès de vieux loup de mer...

12 sept. 201412 sept. 2014
2

Bonsoir,

"le permis côtier est une mascarade" :non:

Non, c'est la formation choisie qui est une mascarade.

Vous voulez passer le permis en 3 jours, vous trouverez toujours quelqu'un pour vous le vendre. Mais ne venez pas vous plaindre d'avoir été mal formés.

On trouve de bons formateurs sérieux et impliqués, mais il faut faire des efforts ... sur la durée de la formation et sur son prix.

12 sept. 2014
2

A mon avis, vous ne devez pas souvent être sur les routes, à bord d'un véhicule, avec votre permis auto ou PL, pour nous faire un tel caca nerveux sur les permis mer et hauturier !
Quand on voit ce qu'on voit avec les gens supposés "pourvus" de permis de "conduire" ;-)

14 déc. 2016
0

Bonsoir,

Ben....... après avoir passé le permis hauturier il y a plus de 20 ans, au moment du passage, sur 45 candidats, 6 l'on eu......Dont moi, j'ai les chevilles qui gonflent, mais j'assume.....:-D
Les 39 restants mécontents se sont plaints que les épreuves étaient trop difficiles et qu'il y avait faute....
Une nouvelle cession leur fut accordée, et les 6 reçus devaient repasser le permis, mais nous nous sommes révoltés..... :heu:

Bref pour dire que si c'est trop compliqué, ben ça ne va pas non plus.....

17 déc. 2016
0

et moi y'a plus de 30 ans et c'était des cessions (à Drancy)qui partaient à Dieppe sur un vrai remorqueur et on s'installait sur la VRAIE table à carte et on faisait nos exercices en mer en donnant le cap obtenu suivant le problème au pilote qui le suivait aussitot!!
bon ,ils ont arreté ça devait être un peu chérot et avec le stress de la realité beaucoup d'échecs aussi.

15 déc. 2016
0

Je n'avais déjà rien compris à la base, mais là c'est pire, je sombre (avec mes permis français )

15 déc. 2016
0

Fallait suivre les cours de maths en géométrie vectorielle et trigonométrie.

15 déc. 2016
2

c'est l'auberge espagnole :
on n'y trouve que ce que l'on y apporte .
alain

15 déc. 2016
0

exactement...
certains y vont pour avoir un papier, d'autres y vont pour apprendre, comprendre la théorie et le questionnement qu'ils ont ou qu'ils vont mettre en pratique.
Passer le côtier ou l'extension est une occasion de se poser des questions en amont, sur le moment et en aval.
Passer le CRR ne sert à rien si une pratique n'est pas en oeuvre.....

16 déc. 2016
0

et même pas une paella ?

15 déc. 2016
0

Bonsoir ,
Je ne savais pas que le permis bateau s'obtenait avec un examens !! surtout dans le sud .....
tempsreel.nouvelobs.com[...]le.html

15 déc. 2016
0

hé, fada, c'est marseille, putaing con...

16 déc. 2016
1

Puisque tu trouves le permis français trop léger, vas donc le, passer en Espagne.
Tu pourras piloter un porte avion de chez nous....

16 déc. 2016
2

Intéressant comme raisonnement : Yfig pointe une incohérence et pour la justifier tu en pointes une encore plus grosse !

De mon point de vue, aimer son pays ne consiste pas à accepter ses défauts et incohérences mais plutôt à essayer de le faire évoluer. La liberté et le respect des opinions est le principal outil pour y parvenir.

16 déc. 2016
0

Chaque pays a ses propres lois, ses règlements....
Ensuite il peut y avoir ou pas des accords nationaux ou internationaux...
Dans tous les cas, pour naviguer, que ce soit avec un bateau à moteur ou à voiles, il faut se former et apprendre les techniques permettant de se sortir des cas hasardeux. La théorie et la pratique doivent se marier concomitamment.
Certains estiment que la pratique suffit, d'autres pensent qu'une formation à la légionnaire est fondamentale, d'autres enfin essaient de trouver un équilibre, certains s'en foutent...
c'est comme aller affronter du force 9, 10 ou au delà. Pour certains c'est une hérésie, pour d'autres une nécessité à connaître pour le jour où cela arrivera. ( je parle de ceux qui font du hauturier).

16 déc. 2016
1

Je ne sais si le permis hauturier est "sérieux", mais il est certainement académique, c'est à dire qu'il ne se soucie absolument pas de la réalité d'une navigation. Par exemple, lorsqu'il envisage la navigation dans les courants, il ne considère que des courants constants, qui ne sont franchement pas fréquents. Il ne considère pas le cas des courants de marée (qui varient en vitesse et direction chaque heure). C'est en fait un examen de maths appliquées, qui vérifie un niveau de maths, sans aucun intérêt pratique.

16 déc. 2016
0

Euh ... nous, on tenait compte des marées et courants associés ... au moins pour les entrées sorties de port ... on a vite fait de planter sa quille dans la vase !
l'estuaire de la Seine peut, à marée descendante, avoir un courant de 6 Nds ... pour prendre le large c'est bon ... mais pour rentrer ....

16 déc. 2016
0

Disent ceux qui ne l'ont pas passé.
La modélisation du courant constant est légitime sur de petites distances.
La théorie et les vecteurs te permettent même de trouver un courant en direction et en force lorsque tu les ignore, ce qui est souvent le cas.

17 déc. 2016
0

Ce qui ne résout pas

17 déc. 2016
0

Le chapitre "courant" est essentiel dans l'épreuve de carte (notée sur 12 avec note éliminatoire à 7) du permis hauturier. Autrement dit, qui ne résoud pas un problème de courant n'aura pas son permis. C'est comme ça que l'on procède dans les sélections académiques par les maths.
Mathématiquement parlant, ces problèmes consistent à retrouver l'un des cotés du triangle vectoriel constitué par les trois vecteurs vitesse, fond, surface,courant. En bonne logique académique, deux cotés étant connus, il faut retouver le troisième. Si celà semble être logique académiquement (s'assurer que l'on a bien compris le raisonnement géométrique) est-ce-utile?(ou plutôt était-ce-utile au XXème siècle, car aujourd'hui, cela ne l'est plus du tout).
.Trouver une route surface à partir d'une route fond: oui, pour les navigations ne dépassant pas une heure.
.Trouver une route fond à partir d'une route surface: oui pour un voilier (en route indirecte), non pour un navire à moteur (toujours en route directe). Ors il s'agit d'un permis moteur.
.Trouver le courant "subi" (ce à quoi vous faites allusion) : aucun intérêt puisqu'il changera dans l'heure suivante. Ce courant subi n'a qu'un intérêt académique, pseudo-mathématique. Pseudo mathématique car la cohérence mathématique est franchement faible dans ce chapitre. On tombe ainsi sur des "formules" du genre RS+Vs+Ct=RS et Vf (code rousseau, p111), en couleur et encadrée. Traduction :pantalon+Chemise+chaussettes=manteau et chapeau.
Quelque soit le cas de figure (c'est le cas de le dire), on ne sort évidemment pas de l'heure de navigation ou du courant considéré sur une seule heure. On ne peut du reste pas en sortir, vu l'a priori académique choisi. On avait cru comprendre qu'il s'agissait d'un permis "hauturier", où l'on navigue plus d'une heure.
Le pauvre navigateur qui s'amuserait à suivre la méthode indiquée sur une traversée de la Manche mettrait une à deux heures de plus en fonction des coeffs que celui qui utiliserait la bonne méthode géométrique qui consiste à suivre une route surface constante (droite) qui correspondra à une route fond sinueuse.

17 déc. 2016
17 déc. 2016
0

Bonsoir,
faux... le calcul d'un cap tenant compte des courants de marée est un exercice courant pour l'examen, c'est celui dans lequel tu dessines plein de petits segments à partir de ton point de départ. Tu n'as pas dû tout bien lire...

05 jan. 2017
0

Comme tu l'a expliqué cela peut être cohérent si la course est +- proche de 1 heure puisque les vecteurs courants sont donnés par segment d'heure.
Dernièrement j'ai suivi une "practical week" en centre RYA, et j'étais surpris que l'instructeur nous demande de calculer une somme vectorielle courant sur une traversée de 12 heures... Je lui pose la question, en l'appliquant sur toute la course, nous arriverons bien au point d'arrivée mais la route de fond de sera jamais la position réelle du bateau, on sera tout le temps décalé car les vecteurs courants ne sont pas constants.
Il me répond, que c'est parfaitement vrais, cela ne donne qu'une indication de cap "moyen" global à suivre, quand il s'agit d'une traversée en eau hauturière [u]sans danger[/u], l'erreur sur la route de fond n'est pas grave, mais que ce cap calculé permettra d'arriver simplement au point d'arrivée si la vitesse est bonne.

Donc le tout étant de bien considérer le contexte de son calcul et de fixer les variables pertinentes ou pas, dans le cas précédent, pour de la nav cotière ce serait de la connerie, mais on le verrait très vite en constatant qu'on va droit sur un récif ou sur la cote..

09 jan. 201709 jan. 2017
1

Oui on se comprend.. Pour la "diplomite" peut-être que j'en suis aussi un peu victime , mais c'est vrais que lorsque l'on est pas issu de famille de marin , on peut avoir le besoin d'apprendre grâçe des bons formateurs alors que d'autres fonctionnent en mode autodidacte et expérience propre..
Après, il reste aussi l'interêt perso sur le sujet et le plaisir de rencontrer des bons voileux et formateurs durant les nav de stages, quand l'ambiance est bonne cela fait des bons souvenirs et des découvertes de mouillages sympas..

17 déc. 2016
0

Et non! les exercices courants (!) pour l'examen ne considèrent qu'un courant constant en direction et vitesse, ce qui n'est pas le cas des courants de marée. C'est incongru et étonnant, puisque le même programme d'examen détaille l'utilisation des cartouches de courant de marée. J'ai essayé dans le post plus haut d'en donner les raisons de logique académique.

09 jan. 2017
0

En effet, la procédure "permis hauturier" de navigation dans les courants si on l'utilise sur un trajet de plusieurs heures avec courants variables (de marée) aboutira à suivre une route fond droite au prix d'un changement de cap toutes les heures. On est sûr (sauf erreur, incertitude etc...) d'éviter un danger proche de la route. C'est aussi la procédure utilisée en prenant le COG du GPS comme cible, un peu comme on règle un pilote auto (+ ou - 5, 10 etc...). C'est la procédure la plus sûre mais la plus lente, puisqu'en cas de courant traversier ou de renverse dans le parcours, la route surface sera beaucoup plus longue que dans la procédure par somme vectorielle de la totalité des courants prévus préconisée par le RYA. Ce n'est pas une particularité anglaise, cette méthode est conseillée dans la plupart des manuels de navigation pour voiliers français. C'est la bonne parce que c'est la plus courte. Le cap constant que l'on maintiendra pendant tout le parcours peut entrainer, surtout au départ, sur des dangers. Il faut donc vérifier que ça n'est pas le cas, ce qui n'est pas bien difficile.
Je tenais surtout dans mon post répondre à la question, très proche de celle du fil, qui m'est très souvent posée par des apprentis navigateurs à la voile : est il utile de passer le permis hauturier moteur? C'est un indice de diplomite aigue, maladie très répandue. Les apprentis navigateurs à la voile sont très déstabilisés par l'absence de permis voile et cherchent à se raccrocher aux permis moteurs, en pure perte, puisque si le permis cotier moteur peut être utile à la voile (pour louer à l'étranger ou utiliser une VHF en France), l'hauturier n'a aucune utilité administrative. Resterai l'intérêt de certificat de connaissance personnel, très restreint puisque borné par l'académisme, comme j'ai essayé de le montrer plus haut.

16 déc. 2016
0

si l'enseignement des permis était fait par des marins ,ça se saurait ,
comme le ripam ,rédigé par des fonctionnaires derrière un bureau .
quand j'ai passé le bppv à marseille à la pointe rouge il y quelques années, c'était typiquement voile ,
il y avait une note éliminatoire surtout pour ceux qui se présentaient en "candidat libre"calculer une orthodromie , entre le havre et new york.
très utile pour un voilier voir indispensable .
ceux qui avaient suivis le cours enseigné sur place avaient la formule dans la calculette et savaient que la question serait posée .
évidement je me suis planté ,mais comme j'avais une bonne moyenne
sur le reste ,ils m'ont fait repasser une épreuve supplémentaire et j'ai été repêché ...
alain :reflechi:

05 jan. 2017
1

un fonctionnaire peut tres bien aussi connaître la mer non ? c'est pas possible ?

05 jan. 2017
0

Il me semble exagéré de dire que le RIPAM a été élaboré par des fonctionnaires derrière un bureau!
Les mers représentent quelque 70% de la surface du globe et sont fréquentées par des esquifs plus ou moins importants et de toutes nationalités.
Il s'est donc avéré nécessaire de définir des règles dites "de barre", pour éviter les rencontres accidentelles aussi brutales que dommageables pour tous, qui s'appliquent à tous tout en étant claires.
Sans être un expert en droit maritime ni en navigation d'ailleurs (je fais de mon mieux pour ne pas faire trop de conneries depuis plus de 40 ans!), je trouve que c'est plutôt bien fait pour un texte réglementaire. Les règles sont claires et exprimées de manière concise. S'il s'agissait de règles franco françaises, ce serait un "Code régissant la route des navires" de 2000 pages et 5000 articles.
Donc un document couvrant bien tous les cas pratiques et pas quelque chose d'abscons produit d'une imagination fonctionnariale.

05 jan. 201705 jan. 2017
0

Moi, j'ai passé mon permis de bateau en 1990, ça donnait le droit de conduire une embarcation avec un moteur de plus de 9.9cv jusqu'à je ne sais plus combien de milles...
D'ailleurs pour être franc je ne me rappelle plus de grand chose ....
A l'époque, j'étais en vacance s à Royan et sur le quai de plaisance il y avait une pub qui disait "permis en une semaine garanti" si je me souviens bien et comme je n'avais rien de mieux à faire j'ai donné les quelques dizaines de francs réclamé et en fin de semaine j'avais mon permis....
Depuis je navigue plutôt pas mal et jamais on me l'a demandé et pourtant en 26 ans je me suis fait souvent arrêter.
Je crois qu'il est complètement absurde de comparer la route à la mer et en tant que voileu, j'ai pas dit marin pour les puristes, peu de choses servent dans le permis de l'époque quand on navigue, enfin moi le permis ne m'a servi à rien alors maintenant je ne suis pas sûr que ça ait changé, à part te faire cracher quelques euros supplémentaires, mais bon, je respecte l’opinion de ceux qui pensent le contraire bien entendu :-D :-D
Pascal :alavotre: :alavotre:

05 jan. 2017
0

Bon j ai pas franchement envie mais je vais defendre un peu les afmar... Pour le quartier que je connais le mieux, Bayonne, c est a peu pres tous des anciens marins, navigants, officiers de la marmar...
Autant dire qu ils savent a peu pres de quoi ils parlent

06 jan. 2017
2

Même pour les bateaux de jardin ;-) la limite de Navigation maritime sur l'Adour c'est Urt pas que l'estuaire ! donc compétence géographique idem !
;-)

diffusion.shom.fr[...]OUR.pdf

Mais Attention Aturri : Grenet zubia aire neurri ertaina: 6,00 m.

aire neurria oso bajua masta beheititzea kontseilatua

Je traduis pour les étrangers :-D : il n'y a pas d'eau et plein de ponts ne naviguez pas au delà de l'estuaire de l'Adour .
:-D !

:-p ;-)

05 jan. 2017
1

ils savent ce dont auquel il retourne .... dans l'estuaire de l'Adour .... mais faut pas leur demander d'aller voir sur la Nive !

Mais noonnn je blague .... :)

06 jan. 2017
0

Pareil pour Sete...

05 jan. 2017
1

A port camargue il se murmur que quand tu achete un scouteur des mer le vendeur pro t indique l auto eccole ou tu doit retire ton permis.
Apres un petit coup de telephone du vendeur a son amie....

06 jan. 2017
0

Ben voyons...
D'où tiens tu cette info ? L'as tu vérifiée ? Quel intérêt as-tu à la diffuser ?

05 jan. 2017
4

Oui oui, je le confirme, le neveux du cousin de la tante d'un pote qui travaille en Pologne a eu l'info par le maire d'un p'tit village africain qui a eu l'opportunité d'aller le chercher ...
C'est cool :-D :-D :-D :-D :star2: . Mais bon, faut se méfier, le gars qui le donne, paraitrait qu'il tisane pas mal, c'est le frère du maire qui me l'a dit à un autre pote qui...... ;-)
Pascal :cheri: :alavotre: :alavotre: :alavotre:

05 jan. 2017
0

Marre toi, mais dans mon école le boss a littéralement distribué les soluces pour l'examen à venir...

06 jan. 2017
1

Shazzan, t'as rien compris Tramo a ecrit amie ( ie ), c'est donc une personne de sexe feminin. J'aurais du travailler dans la police.

05 jan. 201705 jan. 2017
0

Phil, j'ai aucune raison de ne pas le croire, me concernant, pour mon lcr, qu'on avait passé à la capitainerie du port, tout le monde se donnait les réponses, je relevai juste la façon de raconter de "Tramo", d'ailleurs, plus rien ne m'étonne depuis bien longtemps déjà... :heu:
pascal :alavotre: :alavotre:

05 jan. 2017
0

En fait, maintenant y a plus d examinateur exterieur, c est le formateur qui decide de l aptitude du pilote et donc de donner ou pas le permis...

06 jan. 2017
1

ça c'est pour le permis cotier ,c'est le moniteur du bateau ecole qui delivre le permis mais le sujet est sur le permis hauturier et là il y a un examen independant du bateau ecole avec un examinateur .

08 jan. 2017
0

de rien!!!

09 jan. 2017
1

et bien on dit toi et moi les m^me conneries , c'est bien l'examinateur qui decide ou non de donner le permis ...le permis cotier je precise , l'Hauturier il y a un examen exterieur au formateur ..

donc aujourd'hui pour le cotier il faut 5h de formation environ et faire un cheque ...

08 jan. 2017
0

@anarkia et calypso
C'est l'Etat qui délivre les permis après examen réalisé par l'administration, seule la validation de la formation pratique est faite par un établissement agréé. Voir texte en vigueur depuis la réforme de 2007.
Merci de faire la différence entre un avis, qui se discute, et une information, qui se vérifie.

www.legifrance.gouv.fr[...]exte.do

08 jan. 2017
0

Merci de faire la différence entre un avis, qui se discute, et une information, qui se vérifie.

Donc calypso si tu pouvais arreter de dire des conneries hein parce que ca enerve rochat et c est pas bon pour son hypertension...

En tous cas la difference c est qu avant y avait un examinateur des afmar qui venait evaluer tes aptitudes pratiques a naviguer et maintenant c est ton formateur qui evalue tes capacites pratiques.

Ou me trompais je encore?

Rochat je t aime, j ai envie de te faire un bebe

05 jan. 2017
0

OUHAAAA !
On dirait bien que j'ai levé un lièvre ....
Pan ! Pan ! Pan !

06 jan. 2017
0

J'avais fais mon permis mer à Bayonne avec les afma. On était une 20aine c'était loin d'être donnée. Récupération d'un homme a la mer sur la nive/Adour me faisait rire. J'ai été très content d'avoir appris les balisage et surtout de nuit. Quand on rentre dans la baie de Fos la nuit les cargos, les remorqueurs, les pilotines, les ravitailleurs mieux vaut être très très attentif ! Pour moi c'est indispensable pour la sécurité en mer.
Pour le pêcheur de dimanche qui va pas très loin le risque est toujours présent mais différent.

06 jan. 2017
0

moi je l'ai passé il y a 4 ans
je le trouve pas assez difficile eu égard à ce que la vraie vie nous soumet.
voila, mon point de vue

pire encore le côtier ....

06 jan. 2017
0

Moi, lorsque je l'avais passé, c'était comme le code la route avec tous ses panneaux, ses interdits et autres, fallait bêtement apprendre par cœur...
Le problème, 25 ans après, connaitre encore les feux de remorquage de cargos et autres trucs qu'on ne rencontre pratiquement jamais lorsque l'on navigue loin des grands port de commerces et des grandes routes maritimes est nul, me concernant, car j'ai tout oublié.
Je sais juste ce qui me sert au jour le jour et pourtant j'ai fait toutes les cotes Anglaise et aussi fait un tour de l'atlantique, comme quoi !
De toute façon combien ont fait le tour du monde sans le moindre permis et pourtant connaissent le bé à bas de la conduite en mer sans pour ça avoir été des dangers publique :heu:
Pascal :pecheur: :alavotre: :alavotre:

2

J'ai quelques difficultés à comprendre la question initiale.

Le permis hauturier, comme le permis de conduire, le permis de chasse ou de pêche n'est pas un brevet de compétence, ce n'est pas sa fonction : c'est un permis.

Pour faire un parallèle automobile, le permis de conduire n'apprend pas à conduire amis s'assure que le conducteur a, au départ, le minimum de connaissance du contexte qui lui permet de prendre en compte les risques et les règles.

Que je sache (et j'ai plein d'exemples autour de moi) on n'apprend pas à se servir d'une voiture dans les auto écoles. On y apprend juste à la faire se déplacer, dans la terreur, sur la vie publique.

Pareil pour le permis hauturier.
Les brevets de compétence, Yacht master, capitaine 200 etc., c'est autre chose. :litjournal:

07 jan. 2017
0

salut
un permis ça te donne juste le droit de conduire en toute légalité,aprés les compétences c'est autre chose

08 jan. 2017
0

Tout ce qui vient de l'état français est mauvais, ça n'a que trois buts, ramasser du fric, faire plaisir aux lobbys et faire mine d'être vertueux.
En réalité, dans la vraie vie, si vous faites le contraire de ce que demande ou dit l'état vous êtes sûr à 80% d'avoir raison.

08 jan. 2017
2

Comme piloter un boeing sans brevet, un 40 tonnes sans permis, tenter un évitement gauche sans permis moto, conduire un train au feeling, construire une maison contemporaine dans un site classé... tout ces trucs quoi

08 jan. 2017
0

il n'y a pas que l'état français ! beaucoup sont sérieux moins chiants et quand même civilisés. En france il nous faut plus de 400 0000 lois pour faire ce que font les autres avec 40 000 plus vite, mieux, moins cher et infiniment moins chiants

08 jan. 2017
0

il n'y a pas que l'état français ! beaucoup sont sérieux moins chiants et quand même civilisés. En france il nous faut plus de 400 0000 lois pour faire ce que font les autres avec 40 000 plus vite, mieux, moins cher et infiniment moins chiants

08 jan. 201708 jan. 2017
0

et pourquoi ? tout simplement parce que le Français est tellement gent foutiste qu'il lui faut des lois même pour pisser !! il est incapable de se raisonner tout seul ..

il lui faut donc 400 0000 lois et il trouvera bien la faille pour les détourner ,c'est un sport national

08 jan. 2017
0

Du coup tu proposes quoi Kaj?

08 jan. 2017
0

Du coup tu proposes quoi Kaj?

08 jan. 201708 jan. 2017
1

kaj a une vague idee du rôle de l'état qui lui assure une retraite sur les océans .

son seul "dieu" , dénigrer et profiter du système .

( pour utiliser les memes arguments de comptoir )

09 jan. 2017
0

je n'ai pas de vagues idées sur la mentalité des gens qui sont sensé nous gouverner ni sur les conséquences hélas !
Ce que je propose ? C'est simple, copier ce qui se fait de plus simple dans les autres pays. Même un député voire un sénateur peut éventuellement comprendre ça et surtout! surtout ! ne pas essayer de faire mieux selon la fière devise française; Nous on est les meilleurs....

09 jan. 2017
0

tiens je propose de copier Bachar ...au moins lui il a resolue le probleme du chomage ...c'est le meilleur !!!

On en lit des chose ici ...c'est rigolot comme tout

10 jan. 2017
1

Oui ou copions l'excellent système Anglais avec minimum de cotisations de la part des employeurs et employés au système d’Etat, et donc un retour de (440 euros/mois pour une personne seule et 610 pour un couple). :bravo:

Le gros avantage c'est qu'on trouvera moins de vieux grincheux dans les ports, ils seront trop occupés à laver des voitures pour faire bouillir la marmite !

:heu:

:tesur:

10 jan. 2017
0

c'est hors sujet mais bon : il y a aussi le systeme espagnol pour diminuer le chomage : au lieu d'embaucher 1 personne à plein temps à 800€ l'entreprise doit prendre deux demi-temps à 400€ .... ce qui fait deux pauvres supplementaire ...resultat les jeune menage retournent chacun habité chez leur parent respectif pour ne pas payer un loyer ..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

mars 2021