le moral des "pro" pour ce salon ???

J'sais pas vous, mais moi, j'ai l'impression que le moral des chantiers ne va être très fort ...
On peut s'en satisfaire si on est acheteur, mais sinon, pour TOUS les autres, ça sent mauvais, non ?
Y'a des bruits surs les pontons ...

L'équipage
18 nov. 2008
18 nov. 2008
0

ben Voui
et il n'y a pas de quoi se réjouir même si il y a des fabricants de baignoires qui vont plonger !

les baignoires on s'en fout ...leurs salariés, Non !

18 nov. 2008
0

C'est sûr qu'une boîte comme Bénéteau
qui exporte, je crois, plus de 60% vers les US ne doit pas bondir de joie en ce moment... :-(

19 nov. 2008
0

Beneteau
cote 6,41 € à la bourse aujourd'hui.

Il était à presque 20 € en juin 2008. (Il y a 4 mois).

19 nov. 2008
0

avec un $ qui a pris 20 %/€
c'est tout bénef pour Bénéteau qui vend en § à l'export

amicalement

19 nov. 2008
0

Notre constructeur national....
est numéro un mondial avec 25% du marché.
Ils disposeraient donc d'un certain amortisseur, mais comme cette crise est mondiale, il est fort probable que leurs ventes vont se tasser sérieusement.
A l'autre extrémité du marché, on voit Rodriguez dont les ventes ont plongé alors qu'ils sont sur un segment où on aurait imaginé que les clients sont insensibles à nos petites préoccupations de fin de mois...
Les constructeurs, comme l'ensemble des entreprises vont donc avoir quelques problèmes avec les répercussions que l'on connait. Outre leurs propres salariés, comme dans l'automobile, ils font vivre quantité d'entreprises sous traitantes ou fournisseurs.
2009 sera donc difficile pour tous, en espérant l'embellie pour l'année suivante.

19 nov. 2008
0

disposeraient d'un certain amortisseur???
les banques ossi ;-)ont voit le resultat...... :-( donc plus rien n'est sur pour personnes va :-(

19 nov. 2008
0

de causes à effets...
à rajouter aux effets de la crise mondiale,
quelques-uns de nos constructeurs vont payer l'addition d'une politique de très court terme pendant laquelle ils se sont ouvertement foutus de la gueule de leurs clients,par leur manque de professionnalisme et leur mégalomanie(absence de SAV, construction "indécente", absence d'écoute et de réactivité,etc)..et je parle là de grands chantiers! la crise ne va qu'accentuer leur descente aux enfers! garanti!...l'heure est aux comptes oui...
et bien sûr comme il est dit, les ouvriers de ces dit-chantiers vont payer les pots cassés encore une fois...

19 nov. 2008
0

un de mes contacts de lorient , le chantier CATLANTECH
installé dans la base sous marine ne va certainement pas passer le mois. ils construisent des catamarans géants pour les boites de location ( SWITCH,...).

Les gros chantiers ne vont pas disparaitre car le social est bien trop important, mais les petits !!!!

Cordialement

19 nov. 2008
0

normal
...il appartient à SWITCH !

19 nov. 2008
0

RM
va perdre 30% de son personnel! :-(

19 nov. 2008
0

Où ?
Comment as-tu eu l'information sur RM ??

20 nov. 2008
0

Clarivoile
tu en dis trop ou pas assez !

21 nov. 2008
0

fiable
confirmé pour les 30%

19 nov. 2008
0

de
source fiable ;-)

20 nov. 2008
0

je confirme
que clarivoile a des sources fiables. ;-)

19 nov. 2008
0

30 % ????
30 % du personnel en moins, c'est énorme !
Ils sont un peu gonflés de réagir si vite : ils ont un carnet de commande plein pour un an ...
Il va falloir regarder les joints congés de près !
Je me rappelle avoir lu quelque part que le chiffre d'affaires ANNUEL de toute l'industrie nautique (production, entretien, location ...) ne représentait que 20 jours du chiffre d'affaires de l'industrie automobile :
on n'est pas près de voir un soutien de l'état ...
Le conseil général de vendée peut-être ...

19 nov. 2008
0

et
ils lancent le 13.5m,

19 nov. 2008
0

Carnet de commandes et trésorerie...
J'ignore si l'information concernant une diminution de 30% du personnel de RM est exacte. Rien lu là dessus dans les diverses rubriques économiques que je fréquente, mais je ne vois pas tout.
Le carnet de commandes n'a aucune signification quant à la pérennité d'une entreprise.
Rappelons nous le prédécesseur Sysba qui construisait les RM. Ils perdaient de l'argent sur chaque bateau vendu!
Il est donc parfaitement possible que, malgré un bon carnet de commande, l'entreprise soit en grand péril.
Si c'est un problème de trésorerie, notamment, il est vrai qu'une diminution de la masse salariale et des charges afférentes est une solution possible à effet immédiat, même si, à plus long terme, cela puisse poser problème.
En plus, dans la période actuelle, les entreprises ont le plus grand mal à obtenir des lignes de crédit des banques alors ils n'ont peut être pas d'autre solution possible pour éviter un dépôt de bilan qui mettrait tout le monde dehors.
Malgré les cris d'orfraie de certains, il reste que une diminution d'effectifs, avec tout ce que cela peut entraîner de drames individuels, peut éviter la fermeture avec tout le monde dehors.

20 nov. 2008
0

Les rumeurs
une belle saloperie parfois.

Comme quoi, ne jamais publier sans avoir de sources en béton armé. Surtout quand c'est pour mettre en cause.

22 nov. 2008
0

sauf que sur un forum, la parole est strictement libre dans le cadre ed la LOI, et que la censure
et que la censure provenant d'un professionnel intéressé n'est pas acceptable dans le fond, et dans la forme de votre intervention

ce que vous alléguez est également "paroles verbales" et pas plus digne de confiance et il serait + utile de mettre un lien permettant de voir votre situation financière réelle, ce qui couperait court à toute supposition ( il existe de nombreux sites d'évaluation d'entreprise) ou de donner vous même les chiffres significatifs habituels en appui de vos allégations

certains fils ont permis à quelques Héoliens de ne pas se faire avoir dans telle ou telle opération commerciale envisagée et un retour d'expérience ou de ressenti concernant les pros ou leurs matériels est oeuvre utile dans un forum d'utilisateurs nautiques dont c'est en grande partie le rôle

si votre entreprise est mise en péril par une indication sur un forum, la situation est plutôt inquiétante pour des gens qui se privent pour vous faire un très gros chèque avant de recevoir leur bateau plusieurs semaines près ( on l'espère tous pour eux)

20 nov. 2008
0

RM va très bien, merci!
Comment osez vous publier de telles informations !
Comment osez vous faire prendre des risques à une entreprise dans le contexte actuel ?
Mesurez vous la portée de vos écrits et les conséquences désastreuses que cela peut avoir ?

Alerté par plusieurs clients, j’ai lu avec effarement les allégations concernant notre entreprise RM !
RM n’a cessé depuis plusieurs années et en particulier cette année de faire croitre son activité et ses effectifs.
2008 sera l’année d’une nouvelle progression (plus de 30% de croissance) de son Chiffre d’affaires :excusez du peu !
Nos résultats financiers seront excellents, et en tous les cas les meilleurs de notre histoire.

De tels écrits ne sont pas acceptables et l’anonymat d’un pseudonyme ne doit permettre à personne de porter préjudice à une entreprise et à ses salariés.

Martin Lepoutre (en toutes lettres).

21 nov. 2008
0

La rumeur
est en effet une belle saloperie. Pour autant elle se révèle parfois fondée.
Dans le cas de RM je n'en sais rien mais une annonce du type qui est faite plus haut commence toujours par une rumeur. Personnellement je serais fâché que la rumeur soit vrai puisque j'aime beaucoup leurs bateaux.
L'important dans un (vrai) espace de liberté c'est que l'on puisse y répondre. Le patron de RM vient de le faire et c'est très bien. Avec le temps on verra bien qui avait raison de révéler ou de s'offusquer.
Pour moi les chefs d'entreprises sont trop souvent comme des militaires qui ne veulent voir qu'une tête. Ne nous y laissons pas prendre. Quand tout le monde a accès à la parole on doit avoir le droit de tout dire.

22 nov. 2008
0

voilà une source de renseignement
basée sur les chiffres annuels communiqués par l'entreprise au greffe du TC, comme le prévoie la LOI

www.manageo.fr[...]ne.html

je laisse à chacun le soin d'apprécier la situation et se faire une opinion

si vous voulez mon avis sur certains points, vous pouvez m'appeler en MP

amicalement

0

ok avec vous jp et josé
wait and see ;-)

19 nov. 2008
0

L'automobile
et "associés" (garagistes, sous-traitants, pétroliers, etc), c'est un emploi sur 10 en France !
Politiquement "sensible"...

19 nov. 2008
0

J'ai aussi ce sentiment
mais peut etre le moment est venu de parler des marges de certains distributeur en electronique et surtout en acastillage, cordage et bien d'autre produits estampillés nautisme vendu 25% plus cher que l'equivalent industrie. Le nombre de fil presentant des achats à l'etranger parce qu'ils sont moins cher son légion sur le forum il serai temps de réagir certain ont la marge pour le faire.
malheureusement ce sont les salariés du secteurs qui vont patir de la situation ainsi que les petits artisans et chantiers
des prix plus réalistes entrainerai certainement des achats plus réguliers.
il nous faut négocier en permanence pour ne pas etre pris pour des pigeons nous aurons peut etre quelques arguments suplémentaires.

19 nov. 2008
0

Faut voir ....
Moi je pense qu'à un certain niveau, on est pas trop concerné par la crise.
Si qq peut investir plus de 100 000 E (sans crédit) dans un bateau, je ne crois pas que la crise lui fera ajourner son projet.
Au contraire il pourra plus facilement négocier.
Encore que je ne sois pas convaincu que certains chantiers déposent le bilan à cause de la crise. Peur être n'étaient-ils pas très bien avant.

Ca n'engage que moi
JMG

19 nov. 2008
0

Cette crise touche les riches
Je cite : "Moi je pense qu'à un certain niveau, on est pas trop concerné par la crise."

En fait et c'est une première depuis 1929, cette crise touche les riches. Évidemment pas d'une manière telle que les riches deviennent pauvres, la question n'est pas là. Mais la crise touche structurellement une grande partie des patrimoines professionnels, immobiliers et boursiers.

Évidemment la finance, la construction et tous les secteurs exigeant surcharge de crédit en sont déjà à vider les soutes... Mais pour l'instant seuls les bases salariales - hors éléments variables - sont relativement préservées.

Alors oui, les riches sont au balcon pour cette grande crise. Et proportionnellement plus que les autres classes sociales. Ce qui n'est pas une mauvaise chose.

Mais hélas la consommation de plaisance, surtout en haut de gamme, va nécessairement trinquer très massivement. Ceci n'est pas un diagnostic hexagonal, je suis les marchés financiers et boursiers sur la planète.

Cordialement

20 nov. 2008
0

tout le monde n'est pas de cet avis
www.la-bas.org[...]le.php3

19 nov. 2008
0

j'aime ton optimisme, jmg
mais il ne réflète pas la réalité.
Ceux qui avaient 100 000 euros de liquidité les avaient forcément placés.

L'attentisme est de rigueur, et se vérifie (et je parle par expérience ) à chaque fois.

Et là on va vers une crise d'une ampleur jamais atteinte depuis le début de l'industrie nautique.

Et les chantiers qui avaient déjà du mal seront bien évidement les premiers à y passer, quelles que soient les qualités de gestionnaires des dirigeants parce que les banques seront aux abonnés absent.(déjà que ...)

19 nov. 2008
0

moi aussi j'aime mon optimisme
il m'a toujours permis de progresser. (je rigole)

J'ai 100 000 E, je veux acheter un bien de 110 000 E,
je peux le négocier à 100 000 E : je n'hésite pas une seconde,
partant du principe que ce qui est pris n'est plus à prendre.
Et si à l'issue de la crise j'aurai obtenu ce bien à 90 000 E et bien tant pis pour moi, c'était le risque à courir.
Simpliste, je vous l'accorde, mais aussi pragmatique.

19 nov. 2008
0

Non, c'est comme mes bagnoles neuves
les gens vont attendre d'y voir plus "clair" dans cette crise avant de remplacer la vieille...

19 nov. 2008
0

Désolé
mais moi je trouve qu'il est plus facile de négocier en moment de crise.
L'éternelle loi de l'offre et de la demande ...
JMG

19 nov. 2008
0

c'est sûr,
c'est plus facile de négocier, mais aprés la crise l'offre sera ...unique et la concurrence moins virulente.

19 nov. 2008
0

Oui et non
C'est plus facile de négocier en période de crise quand on a encore l'argent. Mais le problème, c'est qu'il y a crise justement parce qu'il n'y a plus d'argent.

Ceux qui comptaient acheter un bateau en revendant un bout de terrain, un appart, ou quelques actions sont assez mal barré actuellement. (Au moins pour le bateau).

19 nov. 2008
0

Les stock !
Les constructeurs qui ont le plus a craindre sont ceux qui ont de (trop) gros stocks. Donc les plus gros et/ou ceux ayant un mode de production industriel.

Les gros chantiers vont également souffrir du ralentissement du transit des matières premières qui commence a se manifester depuis qq temps.

19 nov. 2008
0

Adapter l'offre
ils ont qu'a faire des beaux bateaux adaptés aux besoins particuliers des plaisantiers Somaliens, ya de la demande en ce moment. ;-)

19 nov. 2008
0

Échos...
... des salons nautiques : (dont Miami et Barcelone)

J'en ai discuté avec quelques habitués des salons, non pas des visiteurs mais des fournisseurs de matériel...

Ils ont tous le même commentaire : c'est le désert, et les vendeurs de bateaux jouent aux cartes pour passer le temps...

_/)

19 nov. 2008
0

jmg
ce que veut dire carquei c'est que tes 100 000 E sont en banque en générale et placés afin qu'ils te rapportent,mais avec le CAC qui dégringole tes 100 000 e si tu retire aujourd'hui se sera ~~60 000 donc tu attends que ça remonte comme beaucoup le font :pas bon pour les affaires.. :-(

19 nov. 2008
0

C'est n'importe quoi !!!
100 000 E avant la crise valent toujours 100 000 E.
Ils vaudraient même plus partant du postulat suivant :
j'achèterai plus de bien, avec 100 00 E, pendant la crise plutôt qu'avant la crise.
Et je t'en parle en connaissance de cause.

19 nov. 2008
0

le moral des pros
il a quelques jours ,j'ai été visité un bateau,il y avait porte ouverte a la grande motte,chez bénéteau,j'ai donc visité le 31,tout équipé(comme les autres marques + capote de descente et bimini)100000£,vu les finitions,et le contexte du moment,oui ils on du soucil a se faire ,j'ai pas été en visité d'autre,je pense que l'occase a encore de beaux jours :-D

19 nov. 2008
0

erratum
Il faut lire "j'achèterai plus de bien, avec 100 000 E"

19 nov. 2008
0

100 000 euros
sur un compte sur livret peut être.
Mais il y en a quelle proportion qui avaient vu venir la catastrophe?
et les autres étaient sur des placements plus volatils qui ne valent plus 100 000 euros.

Tant mieux pour toi si tu as su les conserver et effectivement pu augmenter le pouvoir d'achat de ces 100 000 euros

20 nov. 2008
0

jmg
Tes 100000 €, tu les as dans ta poches ou à la banque ? parce si tu les as placés en actions, en appart, ou en produits financiers quels qu'ils soient, ils ne valent plus 100000€. Fais pas semblant de pas comprendre !

19 nov. 2008
0

je me suis mal
exprimé :un portefeuille qui vallait 100 000E avec des actions béneteau à 20e par exemple que vaut il à ce jour si tu vends toutes tes actions à 7 euros?

19 nov. 2008
0

bourse
oui c'est tout a fait vrai,il y en a qui perdent en ce moment beaucoups d'argent,100000£avant,aujourd'hui40000,puis il y a ceux qui en gagnent plus aujour'hui,ceux qui mettent100000£avec aller retourd,et avec possible un 4 ou5%dans lajournée ca fait un bon salaire :-D

19 nov. 2008
0

ouais
c'est vrai mais faut s'y connaitre et/ou avoir les couil...

19 nov. 2008
0

pas évident
en ce moment facile,sans trops connaitre,par contre risquer ce genre de somme il faut en avoir vraiement les moyens,mai on est là or sujet

19 nov. 2008
0

l'occase
est tout de meme un peut touché,dans la mesure,ou l'argent a des difficultés a circuler,donc bonne période pour l'acheteur pour négocier,par contre pour le neuf,la difficultée est en plus les crédits plus difficil a avoir,comme je l'est cité plus haut (si les marques baissent leur qualitées pour compenser le manque de gagne,c'est a mon avis la mauvaise politique la vente n'en sera que plus difficile) ;-)

0

ben en med les occasions ca baisse et a donf
on voyait les vendeurs lors du salon du cap d'agde qui affichaient 10OOO euros de moins chaque jours sur les gros bateaux d'occase ;-)et maintenant on peut avoir un tarentelle pour 5 A 7000 euros alors qu'il y a un ans 10000 euros c'etait un minimum §

19 nov. 2008
0

En tout cas,
les prix de l'occasion ne paraissentt pas touché pour l'instant: il n'y a pas spécialement une baisse en rapport avec la crise. La baisse habituelle et actuelle est due bien sûr à l'arrivée de l'hiver qui fait toujours son effet.

2009 pourrait être différent.

19 nov. 2008
0

Si elle est touchée
c'est dans la difficulté de vendre. Mais les prix ont peu baissé.

Et les visions catastrophistes d'il y a quelques mois n'ont toujours pas eu lieu.

On voit bien quelques affaires exceptionnelles, mais pas plus que l'année dernière.

19 nov. 2008
0

C'est vrai que je regarde moins
du coté de la mèd où le manque crucial de places doit amplifier la tentation de se "débarrasser" de son bateau.

19 nov. 2008
0

L'expérience est une ampoule qui nous éclaire dans le dos
Depuis un bon nombre d'années, nous avons vu la longueur des bateaux augmenter, certes les aménagements sont plus performants mais au résultat, les prix se sont sérieusement envolés. On se retrouve exactement dans le processus qu'a connu la planche à voile dans les années 1990. Les planches sont devenues de plus en plus techniques mais aussi de plus en plus chères et au final, la planche a été boudé par les jeunes qui n'avaient plus le pouvoir d'achat et pour les plus agés (plus fricqués généralement) beaucoup se sont tournés vers d'autres activités pour des raisons diverses.
Pour le bateau,c'est la même chose qui va se passer.
Ce qui peut enrayer le process, ce sont les bateaux venant des pays émergeants, moins longs, moins chers et bien équipés. Malheureusement pour notre industrie, il ne restera que quelques grandes unités à vendre, à vouloir dégager des marges en % on perd parfois des marchés en masse et on devient un colosse aux pieds d'argile... C'est tuer la poule aux oeufs d'or.
L'équilibre du marché n'est pas évidement mais en période difficile, la résidence secondaire est privilégiée aux loisirs,le dur sur l'éphémère. Alors, revoir des offres plus réalistes dans tous les domaines, coques, gréement... Garder un certain volume et un pouvoir d'attrcation par de petites unités qui ne demanderons qu'à grandir (syndrôme du mètre de plus) devrait permetre de sauvegarder une industrie qui représente beaucoup pour les façades maritimes.

Kénavo

19 nov. 2008
0

arsorchenn
je suis un peut d'accord avec toi,oui le confort a fait envolé les prix,en faite de ce confort,je dirai bateau de ponton,ou l'on souhaite que sa soit aussi confortable qu'a la maison,voici dans le neuf en grande partie le marché d'aujourd'hui ;-)

19 nov. 2008
0

pour l'augmentation
de taille et autre, je pensais la même chose que toi et dans d'autres domaines comme pour l'automobile, avec une inflation de centimètres, grammes et gadjets et surtout le prix!!!

19 nov. 2008
0

bien vu gaçon
je t'en met une*

19 nov. 2008
0

hors sujet cluez ici
je sais que je suis hors sujet mais je ne résiste pas à vous donner ses chiffres, qui sont hors nautisme mais démontre ce qu'eszt la "crise actuel"

sur le 6 premier mois de 2008 ,chiffes réels et consolidés de ventes de motos neuves en france

triumph +42.9%
harley davidson +20.8%
ducati +10.3%
bmw +7.9%

en partant du principe que chacune de ses entreprise n'est vendu que 0 motos dans les 6 derniers mois de 2008

il convient de diviser les chiffres par deux, en prenant le plus (bmw) on arrive à une progression de 3.45% sur une année ce qui n'est pas suffisant pour les actionnaire mais l'est pour une survie d'entreprise,

alors regarder les autres chiffres

et la moto n'est pas un bien de première consomation, et purement ludique comme le bateau, sauf que la moto on peut la mettre dnas son garage,

regarder la vente de jet ski, de camping car etc etc

demain libérons 50000 places de port et l'industrie nautique n'arrivera pas à fournir la demande pendant dix ans ,

la prodction harley europe est souvent vendue avant l'arrrivée en concession, :-(

crise vous avez dit ???

c'est ffacile et permet aux entreprise de ce donner bonne conscience en dégraissant le personnel ,

amha

19 nov. 2008
0

entreprises
la seule crise des entreprises,sont de sortir moins de bénéfice,donc une fausse crise,le probleme est que pour tirer plus de bénéfice,chez nous ils licencient,je continue pas,trops long,c'est rentrer dans un autre débat,quoi qu'il en soit,j'ai compris ton message ;-)

21 nov. 2008
0

L'eau en poudre c'est mon idée.
C'est une idée que j'ai annoncé et dévellopé depuis 1998 sur certains forum dont STW et fr.rec.bateaux
Alors non là je ne suis pas d'accord. C'est une idée plein d'avenir pour ceux qui ont un problème de place et/ou de poids à gerer.
L'eau déshydraté c'est la solution à tous ces petits problèmes quotidien
STéphane

19 nov. 2008
0

Et donc au salon
Dont on se plaignait de ne plus pouvoir aller rêver dans les bateaux sans faire la queue 1h et annoncer un projet d'achat, il se pourrait qu'il y ait moins foule et accès plus facile ? Egalement, peut-être de meilleurs "prix salons" sur l'équipement ?

Par contre pour diminuer les coûts peut-être emmèneront t-ils moins de bateaux ? Quoique les surfaces avaient été négociées avant la crise dite "financière", je veux dire le catalyseur de la vraie crise qui était latente.

21 nov. 2008
0

Conneries conneries!!!
Désolé, mais le systême est basé sur le fait que nous puissions consommer ce que nous produisons... Or si personne ne peut plus consommer tout risque de se casser la gueule, vous me direz je n'ai plus rien donc je ne risque rien...
De plus je n'irai pas verser une larme sur ces chers banquiers, que l'état, (vous, nous) allons renflouer.
Il parait qu'il y a des banquiers en viager... Gnark!!! Ca tombe bien, y'a du fil de nylon attaché dans ma descente...

On s'en cogne de tes 1,1 % de bénef franchement, ça n'améliorera pas le sort du monde, ta bedaine peut être...

Fire!

De toute façon, il faut arrêter de faire les mecs respectables parcequ'on met des jolis costards pour aller bosser, même dans le nautisme, alors que lorsque tu visites une usine comme celle du leader français du bateau plastock, tu vois des pratiques dignent des pays du j'membalécouillistan... et je sais de koi je parle!
Vous allez nous vendre quoi maintenant? Du vert moins polluant qu'avant (mais toujours polluant)
De l'action qui ne plonge pas?
De l'eau en poudre?

Il y en à qui me font rires, à force de tirer la couverture à soi, il ne restera plus rien...
Quand arrêtera t-on de nous faire prendre des vessies pour des lanternes?

Notre monde occidental est fini, qu'on se le dise.

La suprématie n'est plus que technologique, et encore pour combien de temps?
Militairement nous sommes déjà mort. (Qui arrêtera Poutine, et la chine, éventuellement, si elle bouge?) (pas moi...)
Industriellement? Bravo! Wah super!
Mais on vend notre came à qui? Ils sont pauvres! Ils qui? vous, nous ?!? Pourquoi vous allez chez LIDL et pas chez fauchon?

Tout les bateaux de plus de 25 M ou presque sur antibes ou monaco sont red flag...
Alors si on arrêtait de faire des cocoricos aux relents de sardines pourries?
La vérité c'est que la crise va mettre des tas de gens sur la paille, si ce n'est pas déjà fait.
Au states il y a les smicard SDF!!! Quel beau système!!! Oui, oui, gardons le!!! Encore!!! Encore qu'on s'en gave et que ça nous pête l'estomac et la figure!!! Aller!!!

Bien sur certains s'en tireront mieux que d'autres, mais si en plus on à une petite guerre par dessus, je ne donne pas chers de nos ruines déjà fumantes... Tout dans une pelle avec la balayette et hop, poubelle, oui! Et je suis sur que je ne serai pas le seul à le souhaiter! ah mais!
Et vous savez quoi? et bien ça ne nous empêchera jamais de naviguer!

21 nov. 2008
0

Yep
L'eau en poudre, à laquelle il suffit d'ajouter de l'eau pour obtenir de l'eau, voilà l'avenir...
Elle permettra des recttes audacieuses comme celle-ci, de Pierre Dac :
La sauce aux câpres sans câpres

Vos prenez un litre d'eau ordinaire que vous faites soigneusement bouillir. Quand elle est bien bouillie, vous prenez un deuxième litre d'eau que vous faites tiédir au bain-marie

Ceci fait vous versez goutte à goutte un autre litre d'eau fraîche dans l'eau tiéde pour faire une bonne liaison. Vous laissez légérement épaissir sur le coin du feu.

Pendant ce temps vous mettez en neige un bon litre et demi d'eau et vous incorporez cet appareil dans votre premiére préparation.

Si votre sauce est un peu ferme, vous l'allongez avec un peu d'eau légérement dégourdie pour éviter que cela attache.

Vous enfournerez à feu vif pendant quarante minutes. Vous démoulez et, pour clarifier, vous délayez le tout dans un litre d'eau.

Vous avez alors ce que l'on appelle le "concentré de sauce aux câpres" qui, étant donné sa force et sa concentration ne peut être utilisé tel quel pour les besoins de la cuisine.

Si l'on veut s'en servir, il est indispensable de l'étendre avec de l'eau dans la proportion de gros comme une tête d'âne sur la pointe d'une épingle pour dix litres d'eau.

Vous obtenez ainsi une sauce aux câpres trés honorable et fort agréable au goût.

Les personnes qui digérent mal et qui ont un estomac délicat , si cela ne plaisait pas, n'auraient qu'à boire un verre d'eau

HS ? Bon bin je :acheval:

19 nov. 2008
0

raisonnement faux à mon avis
prenons 20% d'augmentation sur 6 mois comme exemple

2007 100 000 motos simplifions 50 000 1er semestre et idem 2eme semestre

1er semestre 2008 +20% soir 60 000 motos + 0 au 2eme soit 40 % de baisse sur l'année.

19 nov. 2008
0

Peut-être
La crise fait déprimer les uns et rêver (dans le sens espérer) les autres. Vu qu'on est sur un grand nombre de visiteurs ce sera intéressant de connaître la fréquentation. Moi je parie sur une baisse mais ton argument est très pertinent.

Je dis ça sans avoir essayé de regarder les fréquentations des autres salons actuels ou récents.

Par contre la baisse je ne pourrais que la souhaiter sur le plan de confort personnel au salon. Il va de soit que plus elle est courte et modérée moins il y aura de pertes d'emploi et ça c'est mon vrai souhait. Et si en plus les bons enseignements sont tirés et appliqués tant mieux. Aujourd'hui on peut gagner beaucoup d'argent en spéculant à la baisse de la valeur d'une entreprise (stock options). Ca me gène. Si on ne croit pas à une boite on ne lui prête pas, point barre, mais quand même pas dans l'autre sens!

Patrick

19 nov. 2008
0

pour le salon
je ne pense pas qu'il y est moins de visiteurs,et moins de bateaux,je pense que de ce coté là rien ne devrait etre changé,par contre moins de commandes bateaux, je le pense.Les bateaux feront toujours réver,puis pour beaucoups aller a salon nautique c'est aussi un peut une tradition et aussi pour ce tenir au courant des nouveautées ;-)

19 nov. 2008
0

en tant que "pro" je vous dis que....
simple salarie je precise,
et bien je confirme que ca craint un max, on va pas rire cette annee et va y avoir du monde a l anpe.
tout les collegues tirent la langue, les gros passeront la tempete, les autres?
c est la vie dirons certains, avec nos grosses marges ces bien connu on roule tous en porsche avec des lunettes de soleil sur le front et puis comme on est tous incompetents c est pas grave!
le gros avantage pour le plaisancier( j en suis un)c est qu il y aura moins de voleurs sur le marché!!!
je suis cynique ce soir, mais parfois sur ce forum( que je consulte tres souvent voir tous les jours) je constate que VOUS nous prenez vraiment pour des rapias qui ne pensent qu a votre fric!!!( bon parfois...)
alors sachez qu apres presque 17 ans dans le metier je rencontre plus de mec qui bossent dure
que de branleurs.
un dicton dans le metier"dans le nautisme pour finir millionnaire faut commencer milliardaire!)
sur ce je divague alors kenavo

19 nov. 2008
0

sunlight
bonjour,un salarié qui parle comme l'entrepreneur lui meme,tres surprenant,je ne pense pas que sur ce fil aucun matelots n'est critiqué,de quelque maniere que ce soit les salariés du monde de la plaisance.je me pose la question ,je répond a un salarié ou a un entrepreneur?

19 nov. 2008
0

TRES SURPRENANT
c'est le message d'un salarié ou d'un entrepreneur?

19 nov. 2008
0

Merci...
J'aime beaucoup ton dicton !

19 nov. 2008
0

tres surprenant
c'est le message d'un salarié ou d'un entrepreneur?

19 nov. 2008
0

Sun Light
J'aime beaucoup ton dicton... :-D

19 nov. 2008
0

oui sun light
Un peu de cynisme.
[i]dans le nautisme pour finir millionnaire faut commencer milliardaire![/i] : c'est pas l'avis des pirates Somaliens! :-D

Ceci étant la sinistrose est cumulative et contagieuse : Ou là là l'année prochaine...

C'est ainsi que dans mon métier qui n'a rien à voir avec la voile, le téléphone ne sonne plus depuis le 20 octobre. C'est pourtant la pleine saison des queues de budget. De crainte, beaucoup d'entreprises provisionnent.

Donc une période désagréable à venir et à passer, mais cela se retrouvera plus tard.

Récession, soit mais quelques pourcent ce n'est pas la mer à boire. Sauf si on a budgétisé des chiffres pour les chiffres ou que l'on a cru que ça marcherait bien parce que les autres le prévoyait. Auquel cas, bonjour la bulle, le coup de frein et le destockage.

Ca me rappelle cette histoire de l'indien qui disait "il fera froid cet hiver" en regardant le tas de bois que le bûcheron constituai en fonction de l'appréciation de l'indien.

20 nov. 2008
0

une particularité française
c'est que, plus que pour beaucoup d'autres pays, la croissance dépend de la consommation des ménages, donc de leur degré de confiance d'une part et de leurs moyens d'autres part.
Les moyens n'ont pas encore diminué, mais la confiance avec le catastrophisme médiatique et ambiant en a pris un sérieux coup.

Si j'étais Sarko (vous avez eu du bol, hein?) je mettrais des milliards en pub pour restaurer cette confiance.

Concernant la plaisance, les gros chantiers sont très exportateurs et donc subissent la baisse des commandes étrangères, malgré la petite hausse du dollar mais les petites boites dépendent de ... nous.

20 nov. 2008
0

un suggestion
si t'étais Sarko, au lieu de mettre des milliards en pub, tu me les donnes, je serais quoi en faire pour relancer la consommation ...

0

je dois dire
que je compte sur cette crise pour que le monde devienne plus raisonnable ,et qu'on propose a nouveau des petits bateaux et des petites maisons ,le monde evolue toujours a la suite de grandes cassures ,je suis naif hein ?

20 nov. 2008
0

je ne crois pas que ce soit la pensée de Pierre
il est passionné par les petits bateaux et je crois pour l avoir souvent lu , qu il regrete que dans la production actuelle la tendance soit plus aux metres en plus (au pluriel );pour faire da la cotiere on voit aujourd hui des 45/50piedslà ou des 30 pieds suffiraient , mais ainsi va le monde, mais en plus et je crois que c est ce qui choque Pierre et que c est ce qu il a voulu dire , dans la production actuelle on ne voit pratiquement plus de petits beteaux ,7 à 8 m voir moins dans les grands chantiers et abordables financierement !

je suis assez d accord avec lui .

j ai été bluffé par l intelligence que l on trouve sur certain petits voiliers comme celui ci
www.chantiermer.com[...]lus.htm
www.chantiermer.com[...]lus.htm

que j ai decouvert dans voiles et voiliers de decembre , vraiment etonnant , tant par les solutions qu il amene en terme de tirant d eau et de plan anti derive , que d amenagement , ou de gréemént

du trop rare à mon avis

a cote de ça les grand chantiers nous proposent des nouveautées marketing , qui ne ressemblent a rien , des "petits 30 ou 31 pieds " ou les cokpits sont si petits que cela en devient risible etc

dommage !

;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

22 nov. 2008
0

clin d'oeil:
long ve à tonton Daniel...

20 nov. 2008
0

démocratisation et élitisme,
L'industrie de la plaisance a bati son succés sur la démocratisation de ce qui était réservé à une super élite avant Tabarly et Moitessier.
certes les "nouvelles" technologies de construction plastique y ont participé.

depuis quelques années, et c'est pas Vasko qui me contredira, on assiste au contraire à un réélitisme de ce marché où on préfère vendre un 50 pieds que 15 petits bateaux à moteur.
La tendance est identique dans la gestion des ports que ce soit en passage ou en résident.
Sans parler de tous les artisans et autres entreprises intermédiaires.

pour anecdote cet été en Corse, suite à un pb de moteur, un copain pro en Corse m'a dit : va plutôt en Sardaigne, ici avec un petit 9m en pleine saison, tu n'intéresseras personne.

Je ne crois pas que la crise actuelle (et ponctuelle) y changera grad chose.

20 nov. 2008
0

GM Ford
Faux, si GM et Ford sont au bord de la faillite, c'est du au fait qu'ils sont leurs propres assureurs sociaux pour leurs employés et leur famille, y compris les retraités. En 2007, sur chaque voiture vendue, ils avaient environ 1500 $ de frais d'assurance médicale à déduire : intenable face aux concurrents japonais installés aux US qui ont des assurances moins favorables et surtout pas de retraités car ouverts récemment.

23 nov. 2008
0

Bravo !
La relance par la consommation...tarte à la crème pour gogos !
Depuis le temps que nos politiques particulièrement incultes en économie nous servent cette ânerie...
Comme le disait le bon docteur Knock "...si le remède ne marche pas, quadruplez la dose !"
Bonne journée

20 nov. 2008
0

et tu en
être quoi ? ;-) pour relancer la consommation (pour une fois que je parle pas de pastis!)

20 nov. 2008
0

Je comprends pas du tout
le marché de la plaisance.
Sans ironie aucune ça me semble trés paradoxale qu'en période de crise economique ou le client potenciel regarde beaucoup plus à la dépense pour ces loisirs, les chantiers continuent à proposer des bateaux de plus en plus gros, luxueux et confortable...
C'est diamétralement opposé à ce qui se passe dans le marché de l'auto par exemple, ou les constructeurs qui n'ont pas su prendre à temps le virage du petit et economique sont au bord de la faillite (Général Motors, Ford).

20 nov. 2008
0

bien vu
une zétoile pour Pierre

:alavotre:

20 nov. 2008
0

Mais
Comment te comprendre?

Tu souhaites que les gens ne puissent plus s'acheter de gros bateaux?

Ce qui veux dire, que les gens qui ont une situation comparable à la tienne ne puissent plus se payer le bateau que tu t'es offert!?

Je ne vois pas bien ce qui te fait rêver!

Il y a sur ce site beaucoup de gens qui ont des bateaux de bonne taille qui leur apportent beaucoup de plaisir. Que gagnerais tu à ce que ce plaisir ne soit plus possible?

21 nov. 2008
0

bon !
:tesur;

:alavotre:

21 nov. 2008
0

Au risque de me répéter pour la 1000è fois...
Un industriel fabrique le produit qui est attendu par le marché.
L'objet du marketing est de définir ce produit
- quelles sont les caractéristiques que devra avoir le produit?
- quel est le niveau de prix que le marché est prêt à payer pour ce produit?
- sur quelle cible pourrai-je le vendre et par quel canal de distribution?
- comment en ferai-je la promotion?

Ensuite, les techniciens et les financiers se posent la question de savoir si on saura le fabriquer et le vendre en gagnant sa vie.

Et quand tout cela a été fait et qu'on lance le produit, on n'est même pas sûr qu'il sera un succès. Exemple quelques cas récents chez un de nos grands constructeurs automobiles avec l'échec Avantime + Vel Satis, indépendamment des qualités propres à ces deux véhicules. Voir à ce sujet l'analyse des courbes de vie des produits.

Si les chantiers nous proposent des croiseurs de 9m avec une barre à roue, un petit cockpit, un carré de camping car avec une table à cartes de visite, c'est que cela correspond à la demande du marché et c'est ce qu'ils vendent.

Tout le reste n'est que spéculations à relents idéologiques.

Alors le puriste qui recherche autre chose est déçu, mais il ne représente qu'un petit volume de marché.

Il est vrai aussi que le marché est tiré vers les relativement grandes unités par la demande des sociétés de location qui répondent elles mêmes aux attentes de leurs clients.

S'il existait un marché de la location pour des bateaux de 8 à 9m, cela se saurait!

Et que certains fassent de la petite croisière côtière avec un bateau de 13m, c'est leur problème et cela fait marcher le commerce.

Je connais un monsieur d'environ 70ans qui possède un bateau d'environ 12m pour faire pratiquement chaque jour une sortie en solitaire et tirer des bords pendant quelques heures. Où est le problème.

22 nov. 2008
0

vie!
.

0

merci
hotelgolf ;-)

20 nov. 2008
0

c'est de bonnes intentions p2 mais
tu ne changeras pas ni le monde ni les gens a mon avis :-( et c'est bien triste ;-)

20 nov. 2008
0

Il faut regarder l'évolution de la plaisance...
Il y a, disons, 50 ans, la plaisance était une activité réservée de fait aux plus fortunés, avec un marché très restreint de bateaux en bois construits à l'unité.

Sont passés par là les Herbulot et consorts qui ont lancé des croiseurs, petits, à relativement petits prix.

La croissance et l'accroissement du niveau de vie aidant, ce marché s'est développé pour arriver à une production de série, évolution comparable à celle de l'industrie automobile au début du siècle dernier.

Cette même élévation du niveau de vie a permis aux premiers acheteurs d'acheter un peu plus gros et, les facilités de financement aidant, d'anciens propriétaires de Muscadet arrivés à l'âge mûr possèdent maintenant un bateau de 10 ou 11m.
Faut-il s'en plaindre?

Une industrie nautique s'est développée, qui emploie probablement des dizaines de milliers de personnes (rappelons nous quelle était l'importance industrielle de Bénéteau au début des années 60 : tout petit!).
Dans leur gamme de produits, les constructeurs ont suivi les besoins du marché qui achète des bateaux de plus en plus gros.

Il est vrai qu'il y a relativement peu de modèles de relativement petite taille et à des prix abordables. La question est donc : y a-t-il un marché suffisamment important pour ce type de bateaux qui justifie des investissements importants pour une production en grande série?
Pour reprendre le parallèle avec l'industrie automobile, existe-t-il un marché pour des bateaux "low cost"? Dans ces niveaux de prix, j'ai l'impression que l'acheteur se tourne plutôt vers l'occasion, l'achat du bateau neuf de ses rêves étant pour plus tard.

20 nov. 2008
0

La relance de la consommation....
est reconnue par tous les économistes sérieux comme étant une erreur totale de politique à courte vue.
En fait elle profite essentiellement aux pays dont nous importons les produits, pays à faibles salaires sans protection sociale.
Parmi nos partenaires européens, le principal bénéficiaire serait notre voisin allemand qui est notre premier client et premier fournisseur.
La relance doit se faire par l'offre au travers d'une amélioration de la productivité et des investissements afin de proposer aux consommateurs des produits plus accessibles dont la fabrication produit croissance et richesse pour notre pays.

20 nov. 2008
0

Carquei !
je vote pour toi !

Sérieusement, je suis dans la communication. J'ai jamais eu autant de boulot depuis le mois de septembre !

Et vous savez qui sont mes clients ? des banques, des promoteurs immobiliers...

20 nov. 2008
0

comment peut-on consommer?

quand on a les moyens simplement.

Aujourd'hui la reference pour les salaires s'est le smic on entends "j'ai le smic ou le smic +5% +10% .il y a m^me des salariés qui vont à la soupe populaire ou qui dorment dans leur voiture, pour les campings aussi c'est une bonne clientel hors saison.

6 millons de pauvres en France qui vivent avec moins de 800€ par mois.

alors le gros probleme c'est que certains ont coupé la branche sur laquelle ils étaient assis.A vouloir le profil immediat et le rendement à 2 chiffres et bien les prix ont gonfflé les marges augmentées et les salaires diminués c'est mecanique.

mais il arrive un moment ou la source se tarie; plus d'argent moins de consommation,moins de consommation plus de profil...

Esperons que la crise soit salutaire et qu'un equilibre s'etablisse permettant à tout le monde de consommer .

Mais consommer intelligement pas consommer pour consommer ce qui crera notre perte , on en voit dejà les consequences.Et ça c'est pas gagné d'avance.

bonne nuit

josé

20 nov. 2008
0

Plein de bon sens
dans ce que tu viens de dire, José.

20 nov. 2008
0

oui Pierre 2...
tu es un grand naïf !!! on va pas se mettre à construire des bateaux pour les pauvres mais pour le nouveaux riches parce que dans chaque crise il y des gagnants, toujours plus riches, grâce à elle!
équilibrer la donne? vous avez oublié l'aprés crash de la fameuse bulle informatique?...plus de riches plus de pauvres, le fossé toujours plus profond!...et depuis cette époque, la vente de bateaux "pour riches, trés riches, méga+++hyper riches" a une croissance exponentielle...Pour les "petits riches" la croissance était flamboyante jusqu'à ce jour du moins, mais maintenant le yacht va commencer à les encombrer, parce que eux , ils ont pas les réserves de ceux de l'étage au dessus, et ils ont vécus comme des riches, grâce aux crédits! car c'est la crise mais aussi la saturation du marché, le manque de place et la fuite en avant de beaucoup de chantiers qui amène tout ce petit monde au bord du gouffre...mais les trés riches eux ont déjà les plans du prochain en route!....

20 nov. 2008
0

ahhh!!
j'avais oublié l'ex-futur pauvre, lui il rêve sur les affiches du salon peut-être? même plus !il a plus le temps pour ça!

20 nov. 2008
0

un signe peut etre

les demandes de formation aux differents permis bateau sont eux aussi en chute libre.

20 nov. 2008
0

pas sur ...
Je ne pense pas que la crise fasse revenir les plaisenciers sur des muscadet , samouraï et autre challenger .
Le confort est devenu tellement important que la plupart prefereront ne pas louer de bateau plutôt que d' en louer un petit .
Et puis , un petit bateau pas cher en neuf , n'est ce pas une utopie ? En rapport , les gros sont moins chers !
Quand on voit les bateaux proposés en occase , y a t il vraiment de la place pour des petits bateaux neufs ?
Je prends mon exemple. Je suis un français moyen.J' ai un petit bateau acheté d' occase . Il m 'est totalement impossible d' envisager un bateau neuf de même taille !!!
Par contre , pour qui gagne très bien sa vie , il est certainement bien plus facile d 'envisager l' achat d' un gros bateau neuf . C' est un achat plus sur , plus simple , plus valorisant , demandant moins de temps ...etc... (je sais , je generalise )
La crise peut aussi degouter des placements et donner l ' envie d' acheter plus par passion que par raison .
Pour l' immobilier , c' est un peu different . Je pense que le marché va encore chutter un peu , quand les victimes des prets relais devront vendre leur bien à tout prix ,même très bas , Dans 6 mois environ .
La question que je me pose est de savoir si la crise fait baisser le marché ou si on appelle crise le retour à une situation plus normale , moins virtuelle , plus logique tout simplement .

Le plus grave , c' est sur , ce sont les salariés qui resteront sur le carreau . Les actionnaires sont certainement fautifs , mais nous tous , nous le sommes un peu egalement lorsqu' on prefere acheter un produit delocalisé , quand on achete un prix plutôt qu 'une identité .

20 nov. 2008
0

mouais, pas convaincu
du tout par cette explication du moins sur le long terme.

Tout simplement parceque si c'est réelement le cas, le fait qu'il soit plus interessant de vendre du gros de luxe en faible quantité que du petit pas cher en grande quantité, ça risque de ne pas l'être trés longtemps.
Ce genre de marché arrive trés vite à saturation, ce qui est normal puisque par nature il est destiné à une ultra minorité et pas à la masse moyenne.
Au mieux il n'y aura pas de place pour tous les chantiers sur ce secteur.

Si c'est réelement cette logique que suit les marchand de bateaux, le secteur de la plaisance ne vas pas être beau à voir dans quelques mois...

Autre chose, je vois bien les loueurs, actuel gros consomateur de gros bateaux, avoir besoin trés rapidement de petit ou moyen bateaux, pas trop cher à l'achat ou à l'entretient bref plus economique et donc plus facile à louer (en ces temps difficiles)...

Non, je ne comprend pas le marché actuel de la plaisance, à mon sens mais sans doute que j'oublie un paramétre elle va au mur et va se ramasser.

20 nov. 2008
0

Les petits bateaux et la crise ...
"Le bateau est vivant et a eu beaucoup de succès auprès de la clientèle. Il a souffert de la crise comme tous les petits bateaux."

Finot.

Il parlait de la crise dans les années 90.

www.finot.com[...]235.htm

20 nov. 2008
0

les actionnaires......
s'en mettent plein les poches.....afin c'est ce qui se dit.....
www.boursorama.com[...]s.phtml

20 nov. 2008
0

achat bateaux
non je ne pense pas que les acheteurs vont spécialement se tourner ver les petits bateaux,je pense tout simplement que les commandes vont surtout baisser et ceci tout bateaux confondus,petit ou gros,
en ce qui conerne l'immobillier,c'est un peu la meme chose,avec des différences,un bien super placé a de forte probabilitées de moins subir la baisse,puis d'autres facteurs rentre en jeux,un autre long débat
les actionnaires s'en mettent plein les poches,certainement pas la majoritée,beaucoups on acheter autour de 6000 points,aujourd'hui autour de 3000,certains effectivement gagne beaucoup,ils profitent de cette crise d'autant plus qu'elle fait le yoyo,mais c'est pour seux qui ont de gros moyens et beucoups de liquiditées
,ps bonjour a tous

20 nov. 2008
0

Surplus avant meme la crise
Le nombre de bateaux a vendre avant la crise était déjà bien supérieur a la demande des acheteurs, résultat de 20 / 30 ans de production de voiliers de plaisance accentue par les flottes de loueurs. Aujourd'hui les listing sont pleins, il y aura encore beaucoup moins de demande l'année prochaine et les suivantes, donc effondrement complet du marche est prévisible. Pour les acheteurs ça sera une bonne période (pas encore maintenant), un 40' de série récent qui vaut aujourd'hui encore 100 000 / 120 000 euros chutera de 40 a 50%. Pour les proprietaire comme moi (d'une unité plus modeste) bah il faut mieux la garder, car c'est vraiment pas le temps pour vendre et ça va durer un certain temps.

20 nov. 2008
0

-&gt Negofol
General Motors est aussi ruiné par sa filiale financière, qui propose des crédits à n'importe qui (y compris des pauvres insolvables...), pourvu qu'on lui achète ses vieux pick-up invendables qui bouffent 25 litres aux 100 !
La vérité, c'est que toute l'industrie lourde américaine (sauf Boeing et autres, vivant largement des commandes militaires de l'état) roupille depuis 50 ans, sans faire aucun effort de R&D. Elle a bon dos cette crise, ils en profitent pour demander, quasiment exiger sous menace de chaos, l'argent du contribuable alors qu'ils n'ont rien foutu pendant tout ce temps ! Dehors les Waggoner et autres patrons incompétents: gouverner, c'est prévoir. Tout ce qu'ils savent faire visiblement, c'est se saouler de bonus et autres golden parachutes...

20 nov. 2008
0

Oui certes Gilou mais...
...les constructeurs américains répondaient à la demande de leurs clients... A ma connaissance le style twingo a eu peu de succès aux US...
Je pense que les causes de la crise et les responsabilités des différents acteurs sont complexes à établir... mais bon, nous sommes un peu hors sujet là, non ?
A+ Sergio

20 nov. 2008
0

USA
Après le premier choc pétrolier en 73, les américains ont fabriqué des petites voitures très économiques (en même temps que VW avec sa Golf et Honda avec la Civic entraient sur le marché) et GM a créé une marque de petites voitures éco (Saturn) avec une techno et des usines très modernes. Les clients s'en sont détournés dès que le pétrole est revenu abondant et bon marché...
Je me souviens d'un directeur d'une filiale de mon groupe aux US qui avait un pick_up 4x4 ou plutôt 6x6 (roues arrière jumelées) avec un V8 diesel de 7.5 litres de cylindrée et une boite manuelle (le sommet du véhicule Macho aux US) pour faire deux fois 3 km par jour pour aller au boulot...
Par contre le public a réagi violemment aux hausses du carburant cette année car, sans taxes, le prix de l'esence a triplé en qq mois...

20 nov. 2008
0

le monde vivait à credit

premier temps :credit maison et credit voiture
deuxieme temps :credit loisir :pour nous bateau.

maintenant :salaire à la baisse , precarité generalisé ,credit plus difficile à obtenir ,davantage de garanties demandé .

donc le deuxieme temps le non indispensable attendra .Il a tout lieu à penser qu'il y aura un recul dans la plaisance comme ailleurs .

Par contre si vous cherchez un secteur porteur je vous recommande le social:Tout les 6 mois on invente un nouveau dispositif qui vient s'ajouter au 50 autres existant là il y a du boulot.Ma femme travaille dans ce secteur tous les 6 mois l'effectif augmente ils ont été obligé de refaire de nouveaux bureaux plus vaste et surtout agrandir le parking et la salle d'attente.

Un secteur aussi porteur :les resto du coeur eu font une progression à 2 chiffres chaque année à faire palir tous les autres secteurs.

josé

20 nov. 2008
0

calypso
ta remarque,est hélas une caricature tout a fait vraie

20 nov. 2008
0

allons y les gars

etalons quelques chiffres ils seront tres revelateur n'ayons pas peur.

Ma femme ;secretaire medico sociale à 80% du temps , 35h 6 semaines de congé , 23j de RTT salaire net :1836€ mais plein de boulot et de misere comme tout le monde

Question ; combien a une secretaire chez un fabricant de bateau , combien gagne un ouvrier ou m^me un technicien en plaisance : allez un gros 1500€ .

1 salarié sur deux gagnent moins de 1250€ .Comment peut on consommer et acheter et entretenir un bateau??

Si les riches veulent etre encore plus riche une seule solution permettre la consommation en augmentant les salaires.

Je caricature mais à peine.

josé

20 nov. 2008
0

ou ...
En diminuant les prix !!!

:-D

20 nov. 2008
0

donc ....
:reflechi:....diminuer les salaires....:reflechi:et le nombre de salaires (salariés).....:reflechi:houra j'ai trouvé la solution a la crise....:alavotre:

20 nov. 2008
0

juste encore un mot

Parfois avec mes amis collegues on fait tous le m^me constat en discutant sur ce que l'on fait de nos journées .

On aide nos enfants : directement ou indirectement , on leur paie ceci on leur bricole autre chose alors qu'ils travaillent tous et avec deux salaires.

Alors que nous quand nous avons commencé notre vie active nous aidions nos parents.Il était à l'époque tout a fait normal et allant de soit que celui qui travaillait et habitait encore chez ses parents paie une pension, souvent s'était le jeune qui apres quelques mois d'activité payait en parti la nouvelle télé ..

Ca a bien changer ?,, pourquoi??

En activité je regardais le "jeune" qui était assis là ou j'étais assis 30 ans avant .Le pauvre était dejà criblé de dettes pour 20 ou 30 ans avait la hantise du fin de mois et qui le plus fort avait une formation ,un savoir bien plus grand que le mien au m^me age ...Alors comment ça ce fait .....qui recupere ...? Moi à son age je pensais dejà bateau ,lui remboursement d'emprunt..

josé

20 nov. 2008
0

pas compliqué josé
voir ou chaqun met ses prioritées ;-)
ici, le principe est comme mes parents m'ont toujour enseigné, jamais au grand jamais de credits.
je prefere attendre et payer cach c'est un choix mais que je ne regrette en rien, meme si des fois j'aurai envie d'avoir de suite......

20 nov. 2008
0

J'en ai marre des pleurnicheurs
Oui, c'est vrai. Dans les années 50 c'était mieux ! On avait pas de TV, une voiture quand on était très riche. On partait 15 jours en vacances à la mer quand on avait économisé toute l'année... Les pauvres (car il y en a toujours eu des pauvres...) n'avait vraiment RIEN car pas de RMI... On avait du travail, mais en tant que pompiste, fichiste, ou poinçonneur du métro, c'était pas la richesse. Et puis quand on était ouvrier, pas question de changer de catégorie sociale ! C'est vrai qu'on aidait plutôt les parents et les enfants étaient comme nous : ils n'avaient rien, mais comme personne n'avait rien, on voyait pas la différence !

Ben, moi je préfère maintenant : certes il y a tous ceux qui rament (mais ne ramait-on pas il y a 30 ans ?)parti de rien, on peut passer des diplômes en cours du soir (même quand on a pas le bac, je peux le dire !), même chômeurs on peut parfois partir en vacances (en Tunisie à 300€), la plupart (pas tous, c'est vrai)des gens en galère peuvent avoir le RMI... La plupart des ménages ont une voiture, même les Rmistes ont des consoles de jeu pour les gamins et sauf exception, plus personne ne meurt de faim en France. Le passionné pourra toujours naviguer sur un petit voilier

Certes, la vie n'est toujours pas facile, il faut se battre, travailler, déménager parfois pour un boulot, mais arrêtez de pleurer et allez voir ailleurs comment c'est... Vous reviendrez en courant. Et arrêtez de jalouser ceux qui ont un bateau plus grand que le vôtre parce qu'ils consentent des sacrifices que vous n'êtes peut-être pas prêts à faire, ont peut-être mieux réussi que vous...

20 nov. 2008
0

Boris
"Autrefois pour faire sa cour
On parlait d'amour
Pour mieux prouver son ardeur
On offrait son coeur
Aujourd'hui, c'est plus pareil
Ça change, ça change
Pour séduire le cher ange
On lui glisse à l'oreille
(Ah? Gudule!)

Viens m'embrasser
Et je te donnerai
Un frigidaire
Un joli scooter
Un atomixer
Et du Dunlopillo
Une cuisinière
Avec un four en verre
Des tas de couverts
Et des pell' à gâteaux…"

La complainte du progrès.

20 nov. 2008
0

Je ne crois pas que Boris
fut machiste. Mais il a fait une parodie d'un monde machiste, même si les années 50 étaient en pleine évolution. Nuance. Que dis-je grosse différence.
D'ailleurs, a t'il existé une époque non-machiste ?

Personnellement, je ne suis pas CMA pour un sou.

Bon, on s'égare furieusement du sujet initial.

Quoique…

20 nov. 2008
0

Excellent
C'est du Boris, non ?

20 nov. 2008
0

boris bis ...
C' etait un doux rêveur qui a un peu oublié que la vie commune par amour est un concept assez recent .
Avant , l' "amour" etait surtout lié à l' extention des terres et à la transmission de l' heritage ...
D' ailleurs ,ça existe toujours dans certaines regions du centre de la France profonde ...
De plus ,ce poème est très machiste , il cantonne une foi de plus la femme a la cuisine ... Finalement , Boris etait aussi reactionnaire que ceux d' autrefois qui offraient leur coeur sans se soucier de savoir si la belle en voulait , simplement pour être sur de pouvoir agrandir leur patrimoine terrien et le tranmettre à un fils heritier de sang !
Non le CMA ne passera pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et Vian !!!! euh non........ et vlan !!!!!!!!!!!!!!

20 nov. 2008
0

Savez-vous ce que Boris a dit qui nous concerne ?

les hommes rêvent de bateau et les femmes de maison.

20 nov. 2008
0

oui bon ...
Tu sais Laurent , ce n' etait qu' une crise d' humour !!!
:-D

20 nov. 2008
0

calypso 2
on est de la meme école

20 nov. 2008
0

ben vous pouvez rigoller car maintenant
ils leurs faut tout et tout de suite et meme plus qu'un couples qui a bossés toute sa vie
mais bon faut aimer se genre de vie ;-)

20 nov. 2008
0

juste pour rigoler

on en rigole encore avec ma femme.

au tout debut de notre menage on avait une vieille télé trouvé je ne sais ou (bon on se couchait tôt alors)..et pour la regarder un seul et unique fauteuil tout defoncé , donc un dans le fauteuil l'autre sur une chaise , et on permutait de tant à autre...Maintenant on va chez machin truc on prend le salon et le credit qui va avec... :-D

josé

20 nov. 2008
0

et juste un peu avant, on envoyait les jeunes
se faire tuer en indo ou en algérie...
je regrette pas vraiment ce "bon vieux temps"

ce serait plus sympa de s'apitoyer sur ma génération, bien pénalisée et punie pour être passée en vie active juste après le porte jarretelle et bien avant le string

on a eu droit au collant...c'est dur...:-D

amicalement

20 nov. 2008
0

ET
UNE ÉTOILE POUR JP!!!!!!!!!!!!!!! :-) :-) :-) :-) :-)

20 nov. 2008
0

je ne puis resister

en mangeant à l'instant j'ai failli m'etrangler .

Les casinos reclanent des aides...clients en baisse de 15 à 30% et ils ne jouent plus comme avant... attention : si pas d'aide hop :licenciement

c'est dingue...on empoche les dividentes quand tout va bien puis on demande aux contribuables de payer quand tout va mal...

On vie une époque formidable je ne cesse de le dire :-D

josé

20 nov. 2008
0

bois de l'eau et
bonne appetit quand meme ;-)

20 nov. 2008
0

je crains une baisse de fréquentation de HeO...
Tom devrait demander une aide d'urgence d'un petit milliard d'€...

il en pleut de partout...

amicalement

20 nov. 2008
0

oui

et ceux qui passait pour des ringats deviennent des vertueux ...

une époque formidable....à quand les nationalisations , fini le tout privé ??? non pas possible...mdr

Vous vous rendez compte :les casinos demandent des aides , c'est vraiment dingue ça

josé

20 nov. 2008
0

à Lorenzo

Ouest-France de ce jour

josé

20 nov. 2008
0

La crise des « subprimes » selon Ginette.
Bien que cela ne soit guère maritime, je vous joins un texte de ma composition en relation directe avec les propos précédents:

En français, subprime, cela s’apparente au crédit à la consommation.

Vous n’y comprenez rien. Pour ma part, à peine plus. Ce que j’ai compris, c’est que madame Marcelle propriétaire d’un café-restaurant-épicerie à Dingé dans le fin fond de la Basse-Bretagne, tel le monsieur Jourdain cher à Molière, fait de la haute finance sans le savoir.

Comme CARROUF, EDOUARD et les autres, elle a compris qu’en faisant crédit à ses clients alcooliques, elle les fidéliserait afin qu’ils n’aillent surtout pas boire chez madame Raymonde de l’autre coté de la rue. Au passage, elle en profite pour augmenter de 0.10 euros le prix du « petit jaune » ainsi que celui du ballon de rouge.

Pour ceux qui, après une année où deux, avaient du mal à régler leur note, elle n’hésitait pas à leur mettre sous les yeux les pages entières de publicité qui fleurissent sur les journaux de programmes de télévision. « Achetez aujourd’hui, payez dans trois mois » disait COFIF, MEDIAT, FINAR et les autres, toutes, filiales non avouables de nos grandes enseignes bancaires.

A la banque agricole locale, le nouveau directeur, jeune et dynamique, fraichement diplômé d’une école de commerce a considéré avec bienveillance les notes accordées par madame Marcelle et lui accorde une ligne de crédit, en contrepartie des dettes des clients alcooliques qu’il dénomme des actifs recouvrables. Ses collègues de la Banque Nationale, ceux de la Caisse aux noisettes et de la Société Principale ne tardent pas à l’imiter.

Dans les immeubles hausmaniens du 9ième arrondissement, aux sièges bancaires parisiens, les « back office » regorgent de jeunes loups aux yeux pétillants de dollars et d’euros, qu’on appelle des traders avisés. En dix clicks de souris sur leur PC, ils transforment ces actifs recouvrables en produits baptisés : OFNI : objet financier non identifié, SOC : sans origine connu et autres abréviations à consonance anglaise.

Ces instruments financiers servent ensuite de leviers dans les salles de marché de la City et de Wall Street, mais aussi à Paris à constituer des fonds d’investissement que l’on appelle pudiquement, produits dérivés, dont personne ne sait réellement ce qu’ils contiennent.

Ces fonds dérivés sont alors négociés durant des années comme des titres solides et sérieux sur le marché financier mondial. Quelques responsables très avertis qui savent que « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel « se doutent des dérives de ce système et parlent plus ou moins ouvertement de bulle financière. Nul ne les écoute mais, prudemment, ces « responsables » se couvrent avec des indemnités comportant une dizaine de zéros dans le cas ou ils rencontreraient un « incident de parcours ». En clair, ils « se goinfrent ».

Un jour, Madame Marcelle et nombre des ses concurrents font faillite. L’épidémie se propage et les experts s’aperçoivent que les dizaines de milliers de café, de France et d’ailleurs, n’ont pas un euro pour payer leurs dettes. Les filiales des banques, pourvoyeuses de crédits à 17 %, sont en difficultés. En effet, leurs clients, alcooliques ou pas, se retrouvent tous dans l’incapacité de payer. Qu’à cela ne tienne, leurs sociétés-mère, c'est-à-dire les grandes banques privatisées, se tournent vers l’Etat, seul capable d’assurer leur train de vie.

Madame Ginette, commerçante, n’a pas droit aux ASSEDIC. Ses clients, généralement chômeurs de longue durée, RMIstes ou retraités se rendent à la Banque de France pour solliciter un dossier de surendettement. Les politiques, eux, découvrent le désastre et parlent d’assainir la situation du crédit en France…

21 nov. 2008
0

On a tous profité
de crédits très très bon marché et facile d'accès. La masse de liquidités créée un peu artificiellement a permi un développement et une consommation très (trop) forte.

Il y a des entreprises qui se sont développées et ont créer de l'emploi en pouvant investir.

Il y en a qui ont pu acheter une voiture ou une maison + grosse.

Il y en a qui ont pu s'acheter un bateau.

Enfin, il y a nos chers Etats, les plus gros emprunteurs, qui ont pu se financer à bas coûts plutôt que de solliciter encore + le contribuable.

Donc même ceux qui disent qu'ils n'ont jamais eu un crédit de leur vie ont bénéficié du sytsème un peu fou que nous avons connu ces dernières années.

21 nov. 2008
0

Mais nos grands-parents et nos parents
nous ont laissé le soin de reconstruire un monde qu'ils ont passablement saccagé à coup de guerres mondiales (je ne leur en veux pas, on est probablement en train de ne pas faire mieux ;-).

Eux-même ont dû réparer les dégâts dus aux errements du début de l'ère industrielle.

Leurs propres aïeux ont eu à solder le passif d'une révolution et de guerres impériales ruineuses en hommes et en richesses.

Ceux d'avant ont dû gérer tant bien que mal l'obscurantisme et les guerres de religion.

Ceux d'encore avant se sont démerder tout seuls pour sortir du néant...

Alors, les prochains, ça me paraît normal qu'ils aient quelque chose à faire, et le mieux qu'on puisse faire pour les aider, c'est d'arrêter de les démoraliser en se lamentant sur un présent qui n'est pas pire que le passer ni meilleur que l'avenir si on continue comme ça...

:alavotre:

20 nov. 2008
0

Ce qui me surprend le plus
c'est que tout le monde est d'accord aujourd'hui pour dire qu'on est tombé sur la tête alors qu'une majorité de ces même gens ont choisi cette voie depuis quelques années, si vous voyez ce que je veux dire.

Il n'y a pas que les gouvernants à afficher un retournement de veste.

20 nov. 2008
0

C'est tellement dingue, José
que j'ai du mal à te croire.

20 nov. 2008
0

Une nuance:
les politiques ont découvert un désastre dont il sont été les principaux instigateurs de part leur idéologie.

Et des électeurs majoritaires ont choisi.

21 nov. 2008
0

elle a tout faux , Marcelle!
Le code des débits de boissons interdisant la vente d'alcool à crédit , ses créances sont , par nature, irrecouvrables puisqu'illégales.

Nul n'est censé ignorer la loi...

21 nov. 2008
0

Et le plus dégueulasse
c'est qu'on va laisser à nos enfants le soin de payer notre train de vie.

21 nov. 2008
0

une star too
pour cette petite leçon d'optimisme !

On est dans la merde, mais au moins y'en a pour tout le monde !

21 nov. 2008
0

Je n'ai jamais rien acheté à crédit

à 18 ans j'ai acheté une voiture à 500 balles. (ce n'est plus possible maintenant avec les contrôles techniques)

Puis j'ai vécu avec ma femme dans un studio sans salle de bain, sans chauffage central, sans ascenseur. Ma seule chance était que ce studio coûtait 300 balles par mois. (j'en gagnais 800). Les prix et les normes de confort ont tout fait flamber entre-temps.

à 27 ans j'ai acheté cash un terrain (petit) avec mes économies

5 ans après j'ai fait construire une maison (petite) avec les nouvelles économies. Je n'avais pas toute la somme mais l'étalement des travaux sur 2 ans, et un petit coup de pouce des parents m'a permis de faire la soudure. J'ai fait faire le gros oeuvre et quelques peintures. J'ai fait le reste, carrelage, électricité, plomberie.

Je me suis retrouvé à sec.

3 ans après, avec les nouvelles économies, j'achetais, toujours cash, une voiture de luxe pour l'époque. Je me retrouve encore à sec.

5 ans après, avec les nouvelles économies, j'achetais cash ma résidence secondaire. (il est vrai que depuis les prix ont flambé).

2 ans après, avec les nouvelles économies, j'achetais cash un bateau neuf (petit).

5 ans après, toujours cash, un studio (petit). Il est vrai encore que depuis les prix ont flambé.

J'arrête ici la liste des acquisitions (toujours cash).

Seule certitude, ce ne sera plus pareil pour nos enfants.

20 nov. 2008
0

sans scrupule ...
j'ai entendu ce matin un représentant du syndicat des Armateurs (si si ça existe) qui réclame une protection militaire pour passer en Somalie;
Ils s'offusquent que l'ONU ait répondu : oui, mais les interventions seront payantes .
Ils refusent de payer, la liberté est un dû régalien ...
Ils ont licencié à tour de bras, ils ont pris des pavillons de complaisance, ils exploitent des marins philippins payés une poignée de figues, et ils réclament maintenant de tuer les somaliens qui les empêchent d'encaisser encore plus d'argent.
Je sors du sujet, mais j'ai vraiment le sentiment que cette crise va être l'occasion rêvée pour licencier et réclamer des aides financières.
Y compris chez Dufour, Jeanneau, ...

20 nov. 2008
0

Ben...
si l'on en croit ce lien =&gt www.meretmarine.com[...]cle.cfm

chez CMA CGM ils ont obtenu cette protection.

Je cite :

Si ses grands porte-conteneurs semblent relativement à l'abri de par leur taille et leur vitesse, le groupe français a déjà fait l'expérience de la piraterie avec le détournement, en avril dernier, du voilier de croisière Ponant. « A notre demande, pour Le Ponant, qui est vulnérable, une escorte est prévue par la Marine nationale française lors de ses transits aller et retour dans le Golfe d'Aden. ».

20 nov. 2008
0

Bien plus intéressant,
et à écouter sans modération, les deux excellentes émissions de Daniel Mermet 'la bas si j'y suis' sur la crise expliqué par ce bon Pr Lordon.
www.la-bas.org[...]le.php3
www.la-bas.org[...]le.php3

on se sent moins bête après....

20 nov. 2008
0

camelot
finalement , le metier de camelot existe toujours ! les bonimenteurs sont sur la toile alors qu' avant ils etaient sur les places de village .
Qui est coupable ? l 'auteur du message ou celui qui l 'ecoute ?
La Fontaine evoquait dejà celà à une autre epoque formidable ! :-D

20 nov. 2008
0

Humour ?
je viens tout juste de recevoir ce message sur ma boite mail, pour le moins hallucinant……quand on y réfléchie plus de 5 secondes.

"Bonjour,

Tout le monde tire la tronche .. personne n'a le moral a cause de la crise actuelle.

Mais c'est pendant les crises que l'on voit les gagnants, les meilleurs , ceux qui reussissent malgre le climat negatif.

Moi, depuis 5 jours, je porte une montre C… (une copie) mais personne ne voit la difference et le week-end, une ….

Tout le monde est sur le cul. Et c'est bete mais on m'admire. Pour mes amis et collegues, je suis un gagnant !! et bien sur ca ne passe pas inapercu au bureau ou les filles me font les yeux doux.

Car l'apparence joue un role tres important. Donc que vous soyez homme ou femme, vous avez tout a y gagner. Sortez du lot, agissez comme un gagnant(e). excellent choix et rapide d'envoi. Cela vous aidera au travail et avec la gente feminine ou masculine."

Bon, ce fil part en vrille, à l'image de l'époque qu'on traverse. Une époque formidable…

20 nov. 2008
0

Oui
mais on vit une époque qui voit s'amplifier d'une manière grossière des comportements qui s'étaient atténués.

Relire aussi "Tartuffe" de Molière.

20 nov. 2008
0

"De ta composition"
et que j'ai vu passer 12 fois sur Boursorama...

20 nov. 2008
0

Les internautes vont finir par penser
que Hisse et Oh est un repère de gauchiste !

20 nov. 2008
0

Moi qui traine sur les deux
serais-je du centre ?

Il me semblait que la distinction était ailleurs.

C'était une autre parenthèse.

20 nov. 2008
0

en même temps...
je traîne sur Hisse et Ho parce que mon patron est sur STW... ;-)

20 nov. 2008
0

En suis surpris...et honoré
Je l'ai effectivement diffusé mais de là à ce que ce cela paraisse sur Boursorama, c'est beaucoup d'honneur.
Ce sont les miracles d'internet.

20 nov. 2008
0

Avec les lois Copyright et un site comme Boursorama
tu peux te faire des couilles en or...enfin... des bourses je veux dire.

20 nov. 2008
0

Oui enfin
ceux qui ont publié sur Bourso n'ont pas prétendu que c'était d'eux, eux...

20 nov. 2008
0

Tu sais,
Viking, Pirate c'est du pareil au même. Ca pille et ça viole à qui mieux mieux.

20 nov. 2008
0

...

notre situation ecomique ne s arrangera pas ,et ce pour une raison simple :comptez le nombre de mec qui sur leur heures de boulot , postent sur hisse et oh . :-p :-p

20 nov. 2008
0

Très très peu ...
Y a que des étudiants, des retraités et des chomeurs. Les rares qui bossent n'utilisent hisse et oh que pendant les RTT :lavache:

Ca devie ...

20 nov. 2008
0

Donc…
en gros, les ventes vont baisser pendant au moins un an, certains chantiers vont morfler et le chômage va augmenter.
Et puis il y a ceux qui vont tirer leur épingle du jeu.

C'est bien résumé ?

20 nov. 2008
0

Autant pour moi
je fais publiquement mes plus sincères excuses à Viking35, j'ai lu rapidement sa prose, et ai mélangé deux anecdotes sans rapport, si ce n'est économique, entre elles...
www.boursorama.com[...]e.phtml
Une explication des subprimes qui traîne partout sur internet, pas mauvaise d'ailleurs...
Encore une fois, sincèrement désolé. C'est moi le c*n... Ca m'apprendra à ouvrir ma grande gueule trop vite. :jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme::jelaferme:

20 nov. 2008
0

Cela fait deux erreurs
sur un même fil.

A méditer.

20 nov. 2008
0

en résumé
Je suis assez d'accord avec un post plus haut : le moral des français est artificiellement tiré vers le bas par les médias : ça fait vendre du papier, ça fait de l'audience ...
Dire que tout va bien, que les trains arrivent à l'heure, c'est pas terrible.
Le résumé de "Ginette" nous explique bien que les responsables savaient où ils nous menaient, je suis donc persuadé que les patrons de DufourjeanneauRMetlesautres attendaient ce qui arrive pour opérer de grandes restructurations inévitables.
Le "pro" salarié qui est intervenu nous reprochait de toujours critiquer les pros : il oublie que ce qu'on critique ce n'est pas le revendeur ou l'installateur qui gagne normalement sa vie, mais le grossiste qui "grossit" le prix de revient du produit : Ex. un moteur de 20 cv est vendu 4500 € à un gros chantier, et 10000 € à un particulier. Ce même particulier devra encore payer l'installation, qui elle n'est pas chère à mes yeux étant donnée la responsabilité qu'endosse le petit chantier qui l'installe.
Alors, oui, il y a crise, mais pour plusieurs raisons :
- les plaisanciers veulent des bateaux de plus en plus gros et de plus en plus équipés, pour des prix toujours plus tirés.
- les financiers ont joué avec le feu sachant que c'étaient d'autres qui allaient se brûler
- les actionnaires des gros chantiers savaient (ou auraient dû savoir) ce qui allait arriver, et ils en profitent pour faire passer des mesures radicales (licenciements ...)
- les médias amplifient l'effet de la crise en propageant une peur générale
- Cette peur générale profite à un gouvernement en mal de justification pour faire passer des réformes qui bénéficieront à quelques privilégiés au détriment de l'immense majorité (qui votera quand même pour eux parce qu'ils ont peur de l'avenir)

Tous coupables ???
Tous manipulés ???

20 nov. 2008
0

Il est normal....
que le "gros chantier" obtienne le moteur cité beaucoup moins cher que le particulier car le gros chantier en achète "N" par an,, parfois plusieurs centaines. D'autre part, le chantier revend le moteur avec le bateau et il doit faire de la marge sur ce composant comme sur les autres.

Je viens de lire par ailleurs un article sur Bénéteau dans le dernier numéro de l'Expansion.
Il est vrai qu'ils constatent une baisse des commandes, mais ils s'organisent pour y faire face. Ils ont dans un premier temps réduit depuis quelques mois le nombre d'heures travaillées sans réduire les salaires. Ce crédit de temps permettra de faire face à une embellie espérée au printemps.
De surcroit, cette entreprise très bien gérée dispose d'une trésorerie confortable qui leur permettra éventuellement de racheter quelque entreprise à vendre.

Enfin, il faudrait cesser de taper sur les actionnaires comme c'est de bon ton actuellement. Une entreprise a besoin d'argent pour investir et travailler. Les actionnaires apportent leur argent, ce qui mérite rémunération et prennent des risques qui méritent aussi rémunération.
Il existe certes des fonds d'investissement gloutons qui prennent suffisamment de capital d'une entreprise pour influer sur les décisions en conseil d'administration.
Comme une dizaine de millions de français, j'ai un petit portefeuille boursier que j'essaie de faire fructifier. Je suis actuellement dans le rouge d'environ 20% et encore je m'en tire relativement bien. Il faudra sans doute au moins deux ans pour que je puisse espérer revenir sensiblement dans le vert. Je passe sur certaines mésaventures comme Eurotunnel dont j'avais acheté des actions aux alentours de 10 € et que j'ai liquidées à 0,25€.
Alors que l'on cesse de me bassiner les oreilles avec les superprofits des actionnaires!

Ca y est, la bile est partie, je me sens mieux!!!

20 nov. 2008
0

les actionnaires
Certes, les actionnaires prennent des risques, certes les actionnaires sont la source financière de l'entreprise, mais pas pour le profit de l'entreprise : pour leur unique profit.
Attention, je précise que c'est normal que l'actionnaire tire un profit.
Le problème, la maladie du système, c'est la recherche du profit à court terme.
N'a-t-on pas vu des entreprises avec des croissances à deux chiffres licencier à tour de bras et délocaliser sur l'unique pression des actionnaires ?
Tu espères récupérer tes billes d'ici 2 ans à peu près, et je te le souhaites vraiment.
Mais que vas-tu faire après : retirer ton placement pour des entreprises plus "sûres" ? Que va devenir l'entreprise alors, si les autres font pareil ?
La crise financière actuelle est donc une sorte de crise de "goutte" : à avoir mangé trop gras, on finit par tomber malade.

21 nov. 2008
0

Oui...
Le petit porteur, que nous appellerons la grenouille...
Et le fonds de pension que nous appellerons le boeuf...
Et que veut faire la grenouille ?

20 nov. 2008
0

des sous?
la plupart des actionnaires on achetés sur le marché quand c'était autour de 6000 points,aujourd'hui on est autour de 3000 points,le calcule de la perte est facile ,les seuls qui gagnent ce sont ceux qui on de gros moyens et beaucoups de liquiditées

;-)

20 nov. 2008
0

les" actionnaires", ça va du petit porteur qui a quelques actions
au fond de pension qui gère des milliards, et mettre tout le monde dans le même panier, c'est pas un peu exagéré?

et n'est t'il pas un peu naîf de croire que celui qui investit son argent , c'est pour le perdre ou en gagner le plus tard possible?

c'est comme croire qu'un patron monte une entreprise pour créer des emplois....alors que l'entreprise idéale (dans ce cas) est celle qui tourne avec le moins d'employés possible et la plus grosse marge possible

je dis pas que c'est forcément juste, mais c'est humain..

cordialement

21 nov. 2008
0

ce que veut faire...
la Grenouille? Demande à Reynett elle est de la famille des batraciens! :-) :-)elle doit le savoir elle!! :-) :-) :-) :-)

21 nov. 2008
0

Retour au petits bateaux
Les petits bateaux type 420, 470, etc, reviendront à la mode pour ceux qui ont un budget
serré mais qui veulent quand même naviguer.

21 nov. 2008
0

420, 470, etc
Si les 420 ne se vendent plus pour cause
d'argent je vois mal comment les autres
vont se vendre.

Les "récessions" précédentes étaient de la rigolade comparé au cyclone actuel. Le crédit
ne se retrouvait pas étranglé.
Maintenant les banques prêtent très peu.
Ça change tout.

21 nov. 2008
0

Voeu pieu ...
Quel chantier va pouvoir vendre un 420 ou 470 neuf quand le marché d'occasion se sera effondré parce que les gens auront besoin d'argent et vendront à tout prix ce qui n'est pas nécéssaire pour vivre.

First 18, kelt 5.5, edel 5, microsail, nepture, micro challenger des années 80 ne sont jamais significativement revenus, malgré des périodes de recession en 87, 91-93, 01-03.

Il y a bien quelques tentatives avec atao, kouign aman, go. Mais avec un prix de vente neuf plus cher qu'un 9m d'occasion, ça fait des ventes plus que très limitées.

Et même un 420. Il suffit de regarder le cout de production d'un 420 aujourd'hui avec les cout d'occasion de ces 5.50 d'il y a 25 ans qui sont toujours sur le marché d'occasion.
www.annonces-marine.com[...]18.html

21 nov. 2008
0

Il y a aussi l'entretien
pas que l'achat. Et à ce titre, les "petits" coûtent beaucoup moins à l'année. Je parierais volontiers sur un retour de bateaux plus petits à l'avenir.

21 nov. 2008
0

Comme j'aimerais que tu aies raison,
pour le retour des petits bateaux.

Mais le problème,c'est que les gens de nos jours, veulent des petits bateaux avec le confort des grands.

Si cette crise pouvaient favoriser le retour à une plaisance plus "rustique", plus "vrai", plus autenthique, ce serait super.

Mais bon, je doute...

21 nov. 2008
0

c'est de l'irrealisme
chacun ses moyens, mais pour une certaine couche de la societée,descendre a ce niveau est inconcevable,j'en met une

22 nov. 2008
0

Ca dépend...
J'en connais 1 (24-25 ans) qui vient de finir de retaper un 420 et qui s'attaque à un Vaurien bois...

21 nov. 2008
0

Mais enfin, René-Charle Edouard !
vous n'y pensez pas !
Quelle incongruité !
Passez du 50 pieds au 420,
vous en avez de drôles d'idées !

22 nov. 2008
0

De toute façon....
même chez les "jeunes", le dériveur genre 420 et consors n'intéresse pas.
Ils préfèrent les variantes de la planche à voile ou le cata genre Dart ou Hobbie Cat qui donne beaucoup de sensations.
On peut être d'accord avec eux ou pas, mais c'est ainsi!

22 nov. 2008
0

Les petits dériveurs, monos ou catas
resteront, à mon avis, ce qu'ils sont principalement : un passage formateur pour ensuite se tourner vers de l'habitable.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (13)

mars 2021