Le métier le plus dangereux

c'est bien le leur, hélas...

www.lemonde.fr[...],0.html

Paix à leurs âmes et pensée pour les familles.

L'équipage
07 jan. 2008
07 jan. 2008
0

Grrrrr...
ils ont sucré l'article, le lien est mort...
Il était question du naufrage de "La petite Julie" à l'ouvert de la Manche. Un seul survivant. Le bateau aurait curieusement coulé "par l'avant" (?)

07 jan. 2008
0

Salut Gilou
Dur métier!
Ouest France à 11heures 30 ce matin:

Un deuxième corps sans vie vient d'être retrouvé suite au naufrage du chalutier "La p'tite Julie" au large du Finistère. Les importants moyens déployés sur place sont encore à la recherche de quatre autres marins.
Le chalutier d'Erquy (Côtes d'Armor) a coulé à 4h50 à 54 km dans le nord de l'île Vierge (Nord-Finistère) avec sept hommes d'équipage à bord. Un marin a été repêché en "sévère hypothermie" mais vivant, et deux corps ont été retrouvés. Les quatre autres membres d'équipage sont toujours recherchés.

Hommage aux marins engloutis et pensées du coeur à leurs familles

07 jan. 2008
0

il y a eue
un long fil sur les pecheurs , plus de critique que de compation de la part de beaucoup d heo

07 jan. 2008
0

Dommage, bis !
D'autant plus que, en Med, les équipages SNS, qui vont récuperer les blaireaux égarés, sont en majorité des péchoux ???

Valà, c'est dit, sur Héo.

Respect et pensées pour les familles.

0

ah oui
combien il y a de pecheurs et combiens d'ouvriers du batiment ?revois un peu tes comptes !

0

je parlais en tout
pas en relation avec le nombre de cotisants,mais bon quand un maçon tombe de l'echaffaudage on en parle pas dans les journeaux !

09 jan. 2008
0

oui, n'ergotons pas
d'autant que 6 maçons d'un coup tombant du même échaffaudage, on en parlerait dans les journaux.

Le mec de la semaine dernière a été retrouvé avant-hier, et hier on en a trouvé un autre dans l'odet. C'était pas dans les journaux nationaux.

[b]Bref, on n'oublie pas sa cotisation à la SNSM ![/b]

0

bon bon
si ca c'est ergoter,je dirais plus rien sur ce genre de sujet

09 jan. 2008
0

Précisions et chiffres
Quelques éléments pour remettre les pendules à l'heure sur les métiers à risque
www.victimesdudevoir.info[...]ers.htm

09 jan. 2008
0

oups
:oups: pour les grosses boites bien sur !
et encore avec le additifs anti gel !!:heu:

07 jan. 2008
0

dommage...
Ces types vont sur l'eau coute que coute pour gagner leur croûte, le reste n'est que détail.
Nous on y va quand on veut pour notre plaisir.

Alors respect.

Et n'oubliez pas votre cotise à la SNSM !

07 jan. 2008
0

oui
il yen a meme eu pour soutenir qu'ils y avait plus de morts dans le batiments....

la suite leur prouva que non...

09 jan. 2008
0

stat 2005
moyenne nationale : 40/1000
batiment: 90/1000
péche: 130/1000

Nb d'AT pour 1000 cotisants

09 jan. 2008
0

un marin à l'eau,
on n'en parle que rarement aussi, malheureusement...

Quand on parle de stats, on ne parle pas "en tout" mais en proportion.

Mais on a dit que ce n'était pas le moment d'ergoter.

Ma sympathie aux familles.

Pierre.

10 jan. 2008
0

bizarre
les pecheurs doivent savoir nager
pourquoi les macons su les echafaudages n apprent pas a voler??

09 jan. 2008
0

belle recherche Vasko
d ailleurs ne pas confondre les AT :accidents du travail et les décés!
peut étre que le mauvais temps : intempéries est un facteur d AT pour certains?
Cela ne fonctionnes pas pour certains corps de métier , comme les maçons : car s il géle trop fort , il y a une caisse spéciale que la profession gére et subventionneen interne !:heu:

09 jan. 2008
0

Une*
Tu m'as devancé!

07 jan. 2008
0

compassion
et respect pour ce dur métier.

ce n'est vraiment pas utile ni correct de chercher à lancer ici une polémique; il n'est pas interdit de compatir aux malheurs des pêcheurs même si l'on critique leur manière de gérer les ressoures halieutiques, simplement chaque chose en son temps...merci pour eux!

09 jan. 2008
0

la petite julie
je viens à vous pour vous presenter mes condoléances
je ne suis ni femme de marin ni mere de marin je suis juste une epouse et une mere.

09 jan. 2008
0

C'est probablement
le plus dangereux, et en plus, c'est probablement le plus dur.(je ne parle même pas des rémunérations des matelots)
Il suffit de voir quand on sort par des conditions météo pas faciles, et ça nous est arrivé quelques fois cette année, dans ces conditions, on a vu que des pêcheurs....pasd une voile... :-(

09 jan. 2008
0

conception des bateaux
Je trouve qu'il y a beaucoup trop de naufrages de bateaux modernes donc à priori en bon état, ce qui m'amène à me poser des questions sur la conception de ces bateaux ou de la cale à poissons qui semble capable d'envoyer un bateau par le fond si par mégarde elle se remplit à ras d'eau ce qui est tout de même susceptible d'arriver assez facilement si elle est ouverte en cas de croche du chalut, de déferlante ou de gîte excessive...il y aurait p'tèt des choses à revoir pour éviter ça...

10 jan. 2008
0

oui petrel

la conception m^me de ces bateaux de 22/24m n'est pas bonne et toute les autorités dans ce milieu le sait.

Il se trouve que j'en ai dessiné quelque un et il n'y a rien à faire le principe architectural met au coeur de la construction la facilité de pêche ,le confort des marins ,la rentabilité mais laisse sans reponse la dangeurosité de la conception.

Ainsi va notre société ou les choses sont d'abord économique avant d'etre au service des hommes, puis on verse quelques larmes de circonstence devant les télé et on occulte le probleme .

Mais bon ce n'est pas le fil ou la polemique à lieu d'etre.

paix à eux

josé

10 jan. 2008
0

hum

goudspide il y a là beaucoup de "rumeurs"

tout d'abord l'armateur n'a pas le droit de modifier son bateau sans que les calculs de stabilité soient refait et controler ,souvent les modifications que tu evoque sont compensé par un rajoue de lest, et ça va pas bien loin.

et ce n'est pas quelques caisses qui mettent en peril la stabilité du bateau ,et connaissant le milieu le pied de "pilote" sur la stabilité est tres tres large.M^me le probleme des croches est pris en compte.

non le probleme est ailleurs et tout le monde le sait .On a autorisé à faire des "24m" qui devrait en faire 30 ou 35m ,leurs engin de peche pour des raisons de rentabilité sont ceux que l'on mettait sur des bateaux de 30 / 35m avec un compartimentage securisant .

josé

10 jan. 2008
0

non goudspide

il y a eu quelques accidents du à ce que tu dit mais pas dans cette taille de bateaux sur des cotiers oui des caseurs de 8 à 12m mais pas sur des 24m .

et crois moi les affaire maritimes sont tres dur sur ce probleme ils savent tres bien reperé les bateaux modifiés .

josé

10 jan. 2008
0

c'est interessant

tes sources .
Mais tu notera qu'il s'agit de bateaux tres anciens repondant à des anciennes directives de stabilité , à partir de 1983 avec la nouvelle refonte des reglementations sur la stabilité les choses ont bien changé.

josé

10 jan. 2008
0

non

je connaissais le BEA mais j'ignorais qu'il était possible d'accédé à leurs archives par internet :le monde change...

josé

10 jan. 2008
0

aussi
une chose sur la stabilité des bateaux de pêches, je ne l'invente pas c'est les rapports du BEA mer qui le souligne souvent,

au départ les chalutiers étaient ouverte à tous vent, pour de juste raison de conditions de travail il a été installé des structures et toiles comme une tente,
beaucoup ont remplacé ces toiles par des panneaux rigides ,

et tout ça sans nouveau calcul de stabilité du bateau, souvent associé à de nouveau agréè plus lourd dans les hauts, car filet ou chalut plus grand et plus lourd,

le centre de gravité à remonté beaucoup , souvent le pont est surchargé de grosse caisse de pêche qui avant étaient en polystyrène et maintenant en plastoc et de plus grande contenance,

tout ça pour conséquence de chavirement de bateau dans une mère un peu chahuteuse,

c'est connu dans la profession, :-(

10 jan. 2008
0

bin pas rumeur
les rapport du BEA mer ne peut être taxé de rumeurs,

faudrait que je recherche mais je sais que ça été relevé plusieurs fois dans leur rapport,

je suis d'accord avec toi, "il ne peuvent modifier...." mais entre "ils n'ont pas le droit" et "je le fais quand même" et le contrôleur qui note que ce n'est pas à jours de document et que l'armateur doit faire contrôler... il y a des accidents dû à ça d'après le BEA mer... :-(

10 jan. 2008
0

un lien
ici certes sur une taille inférieur , je n'ai pas retenu cette notion de taille, ça reste pour moi des bateaux de travail soumis à déclaration et contrôle,

maintenant sur un 20 m la déstabilisation est plus dur, mais en regardant d'autre rapport que ceux de la pêche, par exemple celui du vraquier avec le pont remplis de bille de bois , il y a eu un problème de CG avéré

mais revenant à la pêche

voici quelque lien ou la stabilité est mise en cause , un pour les apparaux de pêche l'autre pour des modification encore, je peux chercher encore pour ceux des cabanes sur l'arrière des bateaux mais, on ne va pas jouer à ce petit jeux

ici

www.beamer-france.org[...]nny.pdf

et là

www.beamer-france.org[...]%20.pdf

et chaque fois dramatique :-(

10 jan. 2008
0

oui
je ne parlai pas de bateau récent,

mais de bateau ancien améliorant leur technique de pêche ou le confort au détriment de la stabilité du navire :-(

tu ne connaissais pas ce site josé ??

vas voir le rapport du "IEVOLI SUN"
c'est édifiant,

www.beamer-france.org[...]tif.pdf

la page d'accueil des enquêtes

www.beamer-france.org[...]tes.htm

voir les abordages de bateaux de pêches par très beaux temps et mer d'huiles, très instructif aussi,

mais édifiant :-(

10 jan. 2008
0

Comprendre ??

J'aimerai bien comprendre comment un bateau tel que la Ptit Julie (26m) peut couler en moins de 5 min.
J'en appelle aux spécialistes de la construction pour m'aider à comprendre. C'est quand même inquiétant, non ?

D'après le ouest-france d'hier :

  • carnéage récent, pas de trous dans la coque
  • une sortie pêche depuis le dernier carénage donc pas de pb suite à celui-ci
  • 12 h de van (et non de chalut) depuis le départ
  • pas de choc ressenti, d'après le rescapé
  • le bateau a coulé par l'avant en 5 min.

Qu'est-ce qui peut faire couler un bateau si rapidement si ce n'est qu'il se rempli d'eau ? Pourquoi n'ont-ils pas remarqué plus tot la ligne de flotaison s'abaissait ?
Comment peut-il couler si vite sans avoir heurté qqchose ?

10 jan. 2008
0

oh s'est simple

On peut consideré qu'il y a 3 sortes d'utilisateurs de bateaux.

-les marins
-les passagers
-les yachmens

les bateaux pour les marins:ancun calcul et securité sur l'envahissement de leurs bateaux ,pas de cloisons étanches (a part la cloison d'abordage) pas de volumes étanches.

-les bateaux à passagers ,là calcul et envahissement à prevoir ,ce qui soit maintiens le bateau à flot ou ralenti le naufrage.

-les bateaux pour yachmens, là super cloisonnement (trois compartiments) double fond ,breches plus grande...là vous avez tout le temps de vous habiller, de prendre votre leg,votre apero avant que le bateau coule.

cherchez l'erreur.. :-D
celà reflete tout simplement notre societé ce qui n'est pas pour s'étonner

josé

10 jan. 2008
0

si un carenage suffisait
on ne ferait pas de campagne de mesures d'épaisseurs tous les cinq ans sur ces bateaux.

un nettoyage HP de la carene ne montre que rarement la présence de chancres dans les fonds.

Le gros probleme sur ces bateaux lors d'inspection tiens dans l'impossibilité de controle de la structure du fait des regraiages présent sur quasi tout le bordé et dans les fonds: s'il y a un chancre tu passe à coté et c'est pas par l'extérieur que tu le vairas a moins de faire des mesures d'épaisseurs, et encore t'as pas mal de chance de mettre ta sonde à 10 cm du probleme et de ne rien voir.

10 jan. 2008
0

et oui

c'est bien là le probleme.

les engins de peche et la motorisation sur des bateaux de 30 ou 35m ont été petit à petit mi sur des bateaux plus petit (20/24m) ce qui permet à ses bateaux d'affronter des mers plus dur et de sortir plus souvent pour compenser la rarefaction du poison .Alors les risques apparaisent .

josé

10 jan. 2008
0

salut a tous
j ai ete marin pecheur pendant 5 ans a l epoque les chalutiers etaient dits &ltclassiques&gtils etaient tres ba avec des superstructures basses
ces bateaux roulaient moins mais l equipage etait tres expose
aujourd hui les bateaux sont tres hauts roulent beaucoup et travaillent plus longtemps dans le mauvais temps car l equipage est abritea l arriere
les moteurs sont surpuissants donc quand c a croche grosse tension sur les funes
en plus 2 chaluts grees dans les rouleaux du haut des planches enormes
tout ca sur des 50 m c a passe la meme chose sur des 20 m c est plus pareil
enfin , je trouve que nombreux sont les naufrages aujord hui malgres la securite et la qualite du materiel

10 jan. 2008
0

Centre de gravité
La stabilité peut être fortement affectée lorsque le bateau embarque soudainement de l'eau sur le pont de travail qui ne s'évacue pas très vite (à raison d'1 tonne pas m3 ça fait vite 10-15 tonnes haut au dessus du centre de gravité sur une plage arrière de bateau de pêche, avec en plus le remplissage de la cale à poissons...effet "sous marin" garanti ...
Le problème est aussi bien connu sur les voiliers ou pire des vedettes de plaisance qui ont un très grand cockpit avec des conduits de vidange sous dimensionnés, voir des ouvertures sur la plage arrière trop fragiles pour résister à une déferlante de l'arrière, d'où remplissage de la cabine et là y a plus d'limite... :-(

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (117)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021