le Guindeau, c'est vraiment nécessaire ?

A vos claviers, la question est dans le texte...
.
Pour ma part je n'ai jamais utilisé de guindeau, il y en a un sur mon bô bato, mais je sais que je peux m'en passer, alors Oui peut-être Est-ce un consommateur utile pour un bateau de plus de dix mètres (et encore, quoique ???) : à votre avis ?

L'équipage
02 juil. 2015
02 juil. 2015
1

Si t'es bien musclé, pas de problème de dos et si 25 m de chaine + l'ancre ne te font pas peur, c'est pas nécessaire.

02 juil. 201502 juil. 2015
0

Donc ça me fait pas peur... les muscles du dos et ceux des épaules sont entretenus régulièrement par la chasse à l'arc et l'entrainement donc pas de problème pour moi... mais jusqu'ou ??? ou plutôt jusqu'à combien ???

02 juil. 2015
0

Ben par exemple une ancre de 90 kgs et disons 10m de chaine de 14mm à pic environ 135 kgs ...c'est toi qui voit enfin tes lombaires surentrainées :)

03 juil. 2015
0

Penses a tes équipiers le jours ou le bateau dérape et qu'il t'arrive un truc...
Mon bateau de 13 m a attendu ses 20 ans pour avoir un guindeau

02 juil. 2015
0

J'ai 50m de chaîne et une ancre de 15kg. C'est faisable pour moi de remonter à la main. Je l'ai fait une fois suite panne moteur et 3-4 fois suite panne guindeau. Ma petite femme n'arriverait pas.

Par contre il faut pouvoir positionner le bateau au dessus de l'ancre. S'il y a du vent ça peut être pénible.

Aussi, il faudrait avoir une bite pour accrocher la chaîne quand l'ancre est en haut. Suivant le bateau ce n'est pas prévu pour. Si l'ancre est dans le davier, pas facile de la sortir pour mettre dans le bail dans ce cas, car il faut tenir la chaîne en même temps, à moins d'être deux à l'avant.

Il y a un an on a vu un voilier de 12m en panne de guindeau tenter de remonter leur mouillage alors qu'il y avait des rafales de 20-30 nœuds. C'était pas triste. La femme tentait sans succès de positionner le bateau au moteur et deux gars à l'avant tentaient de remonter le mouillage. Je pense qu'ils ont mis presque une heure et ils ont failli rentrer dans d'autres bateau au mouillage, dont nous. C'était le bordel.

Ils ne doivent pas en garder un excellent souvenir :doc:

06 juil. 2015
0

dis donc Dulcinea!!!!!
tu n'aurais pas oublié quelque chose????
Tu nous racontes que tu arrives tout seul avec tes petits bras à remonter 50 mètres de chaîne avec une ancre de 15 Kg.......
Bravo!!!!!
mai dans quelle profondeur?????????????,
3 mètres?????
je serais curieux de te voir remonter tout çà avec un fond de 30 mètres, même 20....
C'est ta petite femme qui s'amuserait!!!!!
je veux croire que c'est un gag ton histoire, autrement tu nous prends pour ce qu'on n'est pas!!!!!!

02 juil. 2015
0

Oui, ça j'ai fait très régulièrement (plus jeune) même par 20-30 nœuds de vent, sans problème, mais c'était pas un douze mètres (4 de moins)

02 juil. 2015
0

Tout dépend entièrement de la condition physique.
Moi sur mon petit rush avec de la chaîne de 8 et une ancre de 12Kg c'est très facile pour moi et difficile pour ma conjointe.
Sur le bateau de mes parents chaîne de 10 et ancre de 18kg c'est difficile pour moi et impossible pour ma copine.
Et ce en conditions faciles ( peu de vent et de fond).
En grosses conditions tout change!

02 juil. 2015
0

Mon expérience, chaine de 10 plus ancre (je ne sais combien de kg) toujours a deux.
L'équipière qui remonte sur l'ancre avec le moteur.
Pieds dans la baille à mouillage pour un meilleur angle de tire, gants de jardinier, quelques milliers de mouillages.
Maximum 12m de profondeur. Si plus de profondeur, utilisation d'un autre mouillage avec 15m de chaine et le reste du bout.

02 juil. 2015
0

Avant mes 40 ans, l'ancre de 14 kg et 25 m de chaine sur un 32 pieds ne posait pas de problème majeur mais c'était quand même le maximum pour mon dos, mes articulations et mes muscles mal entraînés.
Aujourd'hui, avec quelques années de plus et après une déchirure au dos lors de jardinage, avec 35 m de chaine et une ancre de 16 kg, je n'y pense même plus. Je crois qu'avec un peu d'entrainement, je pourrai (encore) y arriver ... mais voilà, j'ai un boulot et un mode de vie trop sédentaire.

02 juil. 2015
0

Chouette, les débats sont ouverts !

02 juil. 2015
2

bonjour,
je pense qu'au delà une chaine de 8 cela commence à être difficile surtout pour la moyenne d'âge des plaisanciers (65ans) et en solo c'est très délicat d'être au moteur et au levage en même temps. Je pense aussi que moins on mets les mains ou les pieds vers le puits de chaîne, on risque moins l'accident.
Perso j'ai décidé de mettre mon premier guindeau après avoir été obligé de remonter 40 m de 8 4 fois de suite .... pas moyen d'accrocher et là je n'en pouvais plus .... Formentera il y a 15 ans.
Gilles

02 juil. 2015
1

Le problème n'est pas la longueur de chaine mais la profondeur.

02 juil. 2015
0

C'est pas uniquement un problème de force maximal mais aussi un problème de longeur de l'effort. Les 40m de chaîne il faut quand même se les taper qu'il y ait 5m ou 20m de fond. Ca sere toujours plus dur que de remonter 20m de chaîne.

02 juil. 2015
0

Je n'ai jamais eu de problème de longueur...

02 juil. 2015
0

Non. Mais de technique? :-p

06 juil. 2015
0

Ah quand même!!!!!!! quelqu'un attire l'attention sur la profondeur!!!
C'est pourtant évident, remonter 50 mètres de chaîne dans 5 mètres et 50 mètres de chaîne dans 45 mètres c'est autre chose!!! et je voudrais bien voir les rigolos qui se vantent de remonter tant de mètres avec une ancre de tant Kg... :mdr:

02 juil. 2015
0

Donc pour moi, je pense que (même si j'ai un guindeau) je ne l'utiliserai vraiment qu'en cas de besoin, mais j'en comprends mieux l'utilité maintenant.

02 juil. 2015
0

Attends de te faire une petite déchirure d'un minuscule mais très puissant muscle qui entoure la colonne... (2 mois sans pouvoir faire grande chose d'autre que de me caler dans ma chaise de bureau...)
Après, tu auras appris que comme les êtres humains n'ont pas été conçus à l'origine pour vivre plus que 30-40 ans, il faut préserver son pauvre squelette autant qu'on peut si on veut aller plus loin en continuant à profiter de la vie...
Après, chacun fait comme il veut...

07 juil. 2015
0

Bonjour,
Qu'est ce que je n'aurai pas tout compris, merci de m'expliquer et d'éclairer ma lanterne.

02 juil. 201502 juil. 2015
0

J'ai fait part de mon expérience brut, oui on peut toujours rentrer ensuite dans les détails.
Une personne, deux personnes, l'angle de traction et là ou il n'y a plus de règle c'est le moment où l'ancre décroche pendant la remontée, se barrer du mouillage vite fait et surtout si il y a des cailloux derrière.
La seul règle que je me suis fixée et qui n'est valable que pour moi. MAXI 10m (12 si je suis de nature optimiste ce jour là) :-) de chaine en profondeur remonté a la main sinon je change de mouillage pour le mouillage "lège"

02 juil. 201502 juil. 2015
2

L'àge venant je vais installer un guindeau électrique. Mais pour retarder cette échéance j'avais équipé mon bateau de 12m d'une spade alu. Pour la tenue d'une ancre seule la surface enfouie compte. Sans diminuer la sécurité du mouillage j'ai soulagé mes vertèbres.

02 juil. 2015
4

Expérience perso : ancre 17 kg et 40 m de chaîne de 10. On remonte plus vite à la main qu'avec le guindeau manuel à une seule vitesse. Même pour arracher l'ancre bien enfouie, on fait aussi bien en bloquant la chaîne et en utilisant les vagues.
En revanche, s'il faut relever le mouillage plusieurs fois de suite parce qu'on à mal mouillé, là c'est carrément épuisant.
Dans les cas difficiles avec un bateau qui à des winches et pas de guindeau, on peut toujours gréer une tournevire (nœud de bosse sur la chaîne) et haler au winch.

05 juil. 2015
0

Hello
Meme experience pour moi que pour Lulu2. Ancre 20 Kg et 30 m de chaine de 10 . Je remonte le mouillage plus rapidement a la main qu'avec le guindeau manuel .Je porte de gros gants epais . Je suis aide par le fait que je me couche sur l'etai de trinquette et les efforts d'arrachement sont faits avec les muscles des cuisses . Quand le vent souffle je met le moteur en avance lente . S'il faut remonter le mouillage plusieurs fois de suite , c'est epuisant , donc je me sert du guindeau , mais je le trouve desesperement lent , et l'effort exerce sur la bringueballe n'est pas negligeable non plus . J'ai 66 ans donc je viendrai surement un jour au guindeau electrique , mais pour le moment je recule devant la complexite de l'installation et je cultive ma forme physique.
Joel

07 juil. 201507 juil. 2015
2

Ce que dit rack est pertinent.

Dans l'eau, le "poids" apparent d'une chaine de 10 est de l'ordre de 2 kg par mètres (2,25 kg hors de l'eau pour une masse volumique de 7,8. Soit une masse volumique apparente de 6,8 lorsque la chaine est plongée dans l'eau, je laisse le soin à Ulysse de faire la règle de Troyes).

Dans l'exemple cité par Lulu2 (ancre 17 kg et 40 m de chaîne de 10) le mouillage "pèse" ...97 kg.:tesur:

Si le mouillage est posé sur un fond de 5 m; c'est seulement les 5 mètres de chaine qui doivent être remontés.
C'est donc un effort de levage de 10 kg, majoré des 17 de l'ancre en fion de relevage.
C'est humainement compatible.:-p

Si le mouillage est "à pic", l'effort de levage est de 97 kg, ce qui est au-delà des capacités physiques d'un homme normal. :non:

Un petit bémol cependant, si, effectivement, Lulu2 dispose de cette force physique, il a absolument raison, je ne vois aucune raison de le contrarier, pardon, je m'excuse, non, pas sur la tête, j'ai des lunettes :lavache: :jelaferme:

2

Et bien c'est très précisément ce que disait Rack.

12 m de chaine, c'est 24 kg, et ça, tout le monde le lève y compris toi.

Mais il ne s'agit plus de relever 40 m de chaine mais seulement de relever 12 m de chaine sur 40 m de long.

:litjournal:

07 juil. 2015
0

Non, Lulu2 n'est pas un athlète. Loin de là ! Bien évidemment, il n'y a jamais 40 m de chaîne à pic. Un maxi d'une douzaine de mètres.
Les calculs, c'est bien et je ne les critique pas. Mais l'expérience, perso de préférence, c'est mieux pour savoir de quoi on parle.

08 juil. 2015
0

@nemo : Faut pas oublier le mètre ou le mètre cinquante qui est hors de l'eau ! Par ailleurs, Ulysse ne maitrise pas la règle de Troyes. Il ne connait que celle de Troie.

02 juil. 2015
0

"Même pour arracher l'ancre bien enfouie, on fait aussi bien en bloquant la chaîne et en utilisant les vagues. "
Oui ou bloquer la chaine et faire marche avant au moteur.

02 juil. 2015
1

Une petite réflexion du Cours des Glenans.
Si le mouillage paraît trop lourd à l'équipage, c'est que l'équipage est trop léger pour le bateau.
Éric

02 juil. 2015
5

Dis ça à l'équipage d'un porte-avions.

02 juil. 2015
0

"paraît" démontre un état psychologique de l'équipage mais pas des réels possibilités techniques ou physiques de remonter le mouillage ou pas. :-)

02 juil. 2015
0

"ca depends de la condition physique" ben ca depend:
j'ai une tres bonne condition physique mais apres des années a porter n'importe quoi jusqu' 100-120kg ( je fais entre 65 et 68), relever des ancres sans guindeau ( dernier en date le mien bato43'), porter les enormes chien a la volée, et autres bilevesées, et bien j'ai le dos pété.Alors musclé ou pas, tir a l'arc ou pas, c'est plutot un facteur aggravant pour la paralysie future...
.
donc je ne remonte plus rien a la main ( a part l'annexe) depuis 15ans, je te conseille de faire de meme
les techniques de Tiki sont forcements les bonnes :heu:mais tiki a une carrure plutot catcheur et il faut une technique irreprochable

02 juil. 2015
0

:mdr:
A part cela le prochain il aura un guindeau.

02 juil. 2015
2

Pour un bateau de plus de 10 M il me semble que si l'on navigue en solo cela peut être d'un grand secours dans les mouillages encombrés alors que le vent et le courant vous porte sur les autres bateaux , le fait que le guideau permet d’être aux commandes dès que l'ancre a lâchée le fond est à mon avis un plus .
Par contre il me semble que l'on doit être capable de relever un mouillage sans guindeau , soit à la force des bras , soit en s'aidant d'un winch ou tout autre moyen .

02 juil. 2015
0

Yes sir

02 juil. 2015
0

le guideau avec telecommabde est presque indispensable pour se mettre cul au quai sur mouillage en solo, heureusement c'est pas si frequent

02 juil. 2015
0

@mayko : bien vu

02 juil. 2015
4

Je navique sans guindeau sur Erendil, et j'en ai retenu comme première leçon de ne jamais mouiller à plus de 5 m.

Sérieux, dans 2 m d'eau (profondeur où je mouille généralement), cela ne pose aucune difficulté de ne pas avoir de guindeau, même sans être superman.

Cela se complique si le vent souffle fort, et dans ce cas, en solo, pas d'autre solution que le winch.

Et c'est effectivement compliqué entre le moment où l'ancre décroche et le moment où on l'a dégagée du sol et que l'on peut lacher le winch et prendre la barre. Le pire étant si le vent souffle vers la côte, et que l'on va se rapprocher du bord des que l'ancre va commencer à déraper.

J'ai préféré une fois laisser l'ancre avec un parre bat pour la retrouver. Mais il faut en avoir une deuxième, ou ne pas le faire trop souvent...

Après, relever un mouillage de 12 kg à pic au bout de 15 m de chaine, c'est vite une cinquantaine de kg. Faut le faire.

Donc, si tu en as un sur ton bateau, garde le. Si tu n'en as pas comme moi et que c'est impossible d'en mettre un, et ben tu t'adaptes. Et la première chose que tu comprends, c'est qu'il faut mouiller du premier coup dans le moins de fond possible.

Je suis d'accord avec Mayko. De toute façon, on paie toujours un jour les manutentions que l'on a pu faire. Autant s'épargner quand on peut le faire.

Jacques

02 juil. 2015
1

j'ai continué à dire que je pourrai m'en passer et je remonte mon mouillage lourd (qui serait léger pour d'autres mais qui a tenu le pire mistral d'été sans sourciller) au winch, ça se passe bien car je ne quitte pas un mouillage si le vent n'est pas modéré.
mébon en aout on me prête un oceanis 411 avec guindeau et d'un coup avec ma femme on a pensé que ça serait chouette de visiter des mouillages dans le coin et même de changer de mouillage tous les jours ou même plusieurs fois par jour.
je vais en mettre un , le plus discret possible sur Little wing

03 juil. 2015
0

"... Et la première chose que tu comprends, c'est qu'il faut mouiller du premier coup dans le moins de fond possible. ... "
.
Oui, mais chez moi, vers St Malo, quand tu arrives à marée haute, avec un marnage de 10 m , comment tu fais ?

08 juil. 2015
0

Tu pars à la marée basse, c'est plus facile... ;-)

02 juil. 2015
6

la chaine de 10 pèse 2.4kg au mètre si on ajoute une ancre de 20kgs et qu'il faut remonter ça de 15m de fond même par pétole en en enlevant le poussée d'Archimède ça doit bien faire dans les 50kgs , si on ajoute une brise qui tire sur la chaine on arrive vite aux 100kgs ,à moins d'avoir une chiourme avec un tambour et un fouet je préfère appuyer sur un bouton le moteur en route pour me positionner et suivre ma chaine .
évidement quand j'avais un sylphe mon mouillage tenait dans un seau que je portais à l'avant
qu'on ai 20ans ou 60 suivant la taille du bato c'est indispensable par contre mettre un manuel c'est une erreur passer directement à l'électrique .
alain

06 juil. 2015
0

tout à fait d'accord!

02 juil. 2015
0

Ca dépend.
Sur le bateau principal (voilier de 10m, chaine de 10), j'utilise le guindeau, au moins jusqu'à ce que l'ancre soit à pic.
Sur le bateau secondaire, dit "l'annexe", je n'en ai pas et n'éprouve le besoin d'en installer un ...

02 juil. 2015
0

La question initiale de Boatallo concernait un bateau qui a déjà un guindeau électrique. Il se demandait si la consommation ne posait pas probléme. La question serait différente s'il n'en avait pas et s'il'hésitait à en installer un.
La consommation ne pose pas de probléme si l'installation est bien faite et en bon état.
Donc, autant l'utiliser s'il est là, moteur en marche au ralenti accéléré.

02 juil. 2015
1

un guindeau électrique bien installé et utilisé intelligemment
ne consomme rien du tout même un 1500w
en faisant l'avocat du diable c'est à dire utiliser la puissance maxi ce qui n'est jamais le cas :
si on pompe 100A pendant 3 minutes c'est un 20eme d'heure c'est à dire qu'on a prélevé 5AH dans la batterie moteur que l'alternateur compense immédiatement
point barre ..
alain

02 juil. 2015
5

Bonsoir,
n' ayant pour l' instant pas de guindeau sur mon bateau (Brise de mer 31), j' ai fais une bidouille qui marche super bien sur mon davier: installé un "cliquet" qui bloque la chaine, ce qui permet lorsqu' il y-a beaucoup de vent et mer de reprendre le mou lorsque l' étrave plonge et ainsi de relever le mouillage sans se fatiguer. En fait, plus il y-a de vague et plus c' est facile, çà m' a changé la vie!
Gorlann

02 juil. 2015
0

Tu peux donner des détails ? C'est interessant comme idée. Et pour descendre l'ancer, je suppose que ca se debraye ?

04 juil. 201504 juil. 2015
0

Avec des creux de 20 cm et une longueur d'onde de 10 sec, combien de temps faut-il pour remonter un mouillage de 50 M ? Que se passe-t-il lorsque l'ancre a dérapé ?

04 juil. 2015
0

Bonsoir,
le cliquet est installé sur le davier "à la demande", avec un axe en inox traversant les joues, rallongées par soudure de deux plaques d' alu afin de permettre le passage de la chaîne de 8 de mon mouillage principal(çà fonctionne aussi très bien avec celle de 10 de mon mouillage de gros temps).
Le cliquet est un morceau de plat d' inox usiné de façon à bloquer la chaîne. C' est exactement le même principe que celui d' un winch mais sans ressort, la gravité s' en chargeant, ce qui permet le cas échéant de le basculer sur l' avant pour libérer la chaîne.
Quand il y-a de la mer, sans appareillage, on profite de la "plongée" de l' étrave pour embraquer le maximum de chaîne en en chiant pour conserver ce qu' on a gagné quand elle remonte.
Avec mon davier de "compétition", on a plus besoin de retenir ce qu'on a embraqué, jusqu'à ce qu'on arrive à pic, ensuite c' est plus ou moins dur selon la hauteur d' eau mais on peut faire l' effort en plusieurs fois, en se reposant tous les mètres si l' on veut.
Je tacherais de faire des photos ce week-end et si j' y pense une vidéo la semaine prochaine. Le plus dur seras alors de réussir à les faire passer sur le forum (je préfère nettement le bricolage et l' usinage à l' informatique!).
Gorlann

03 juil. 2015
0

Gorlann je suis preneur de ta bidouille !
Photos , schéma ....

03 juil. 2015
0

@Gorlann29,
"En fait, plus il y-a de vague et plus c' est facile"
C'est juste le système idéal !
L'as tu fait breveter ou tu peux nous en faire profiter ?
:-)

03 juil. 2015
0

C'est une bonne idée, encore mieux de l'avoir réalisé...
Ceux qui risquent de le breveter, ce sont les fabricants de guideaux, pour garder leur bizness !
Une photo, un croquis ?

03 juil. 2015
0

je mouille toujours dans un minimum de hauteur d'eau donc la hauteur de la chaine tourne autour de 10m .

et ma fois jusqu'à present mon mouillage de 10 et ancre de 16kg est toujours relevé à la main . j'ai un guindeau manuel mais c'est plus epuissant que manuellement donc je ne m'en sert jamais .

Par contre j'ai une paire de gant en cuir et je me cale bien ,le dos bien droit .

03 juil. 2015
0

Bonjour à tous,
J'ai pris le temps de lire vos contributions toutes aussi intéressantes les unes que les autres.
C'est vrai qu'il y a déjà un guindeau d'installé dessus et que je me posait la question "Est-ce un consommateur utile?" ; Je dois avouer qu'effectivement je ne m'en sert jamais et que je ne m'en suis jamais servi d'où ma question de départ.
Aux lectures de vos "Posts" je comprends mieux l'utilité du guindeau et sa faible consommation (quand on en abuse pas), d'un autre côté j'ai pas une ancre de "Super Tancker" ni de 90 Kg si vous voyez ce que je veux dire...
J'ai bien apprécié aussi les hauteurs de fond auxquelles vous mouillez (excusez moi le terme qui fait toujours un peu marrer!) les longueur de chaîne etc...
Pour l'info le bato fait 9 Mètres et une demi brouette, le poids de l'ancre ??? chaine de huit sur une bonne trentaine de mètres plus bout , et un deuxième mouillage avec 25/30 mètres de chaîne de huit plus bout.
Une petite question me traverse cependant l'esprit :
Qu'est ce qu'il y a à faire comme entretien sur un guindeau (vu que je m'en suis jamais servi... et que je sais même pas comment ça marche ! j'entends déjà les réflexions qui me sifflent aux oreilles...)...

03 juil. 2015
0

aucun entretien pendant au moins 10 ans si c'est pas 20 sauf verifier l'huile un peu de gras qur le frein, parfois joint spi barbotin

03 juil. 2015
0

Tiens ton bateau a déjà diminué de plus de 10% :)
Et enfin tu parle du poids de ton ancre ...¨Par ce que se contenter de dire : "est ce utile un guindeau pour un bateau de plus de 10 m ?." c'est un peu vague compte tenue des différents déplacements possible pour un bateau de 10,50 m...et donc du poids du mouillage nécessaire pour ces différents déplacements .
Sinon après se posera la question guindeau manuel ou électrique (ou hydraulique ou à vapeur ...puisque tu parle de tankers)
Sur notre Damien nous avions un manuel 309 de Goïot qui était en limite de ses possibilités (mais fautes de $$) pour de la chaine de 12 et une ancre de 45 kgs mais pour plus de facilité de manœuvre je te conseillerais plutôt de passer au guindeau electrique par ce que dans ce cas la tu deviens "multitâches" (en solo ou en couple cela a son importance, ) Par exemple si tu es mouillé cul à quai (ou falaises) tu peux : larguer ta derniere amarre, barrer, embrayer et remonter ton mouillage ou à l'inverse : mouiller, barrer jouer de l'inverseur et lancer ton amarre d'un superbe geste elegant qui te vaudra l'admiration de tout ceux qui attendaient ...ton plantage :)
Sans guindeau et plus précisément sans guindeau electrique cela sera bien plus difficille à realiser avec ou sans muscles dorsaux hypertrophiés ou pas ...si vous voyez ce que je veux dire ...:)

03 juil. 201503 juil. 2015
1

Hello,

C'est comme tout, quand on en a pas, on peu s'en passer (quoique à partir d'une certaine taille et profondeur, ... tout à été dis) et quand on en a un, c'est pratique...

Sur mes anciens bateau (29 pieds, le dernier), je n'en avait pas et je trouvais ça bien.

Un peu de sport ne fait pas de mal et en remontant ma chaîne avec souvent des vue idylliques j'avais une pensée émue pour ceux qui payent pour faire de la muscu dans une salle sombre...

Sur mon nouveau bateau (36 pieds, 2.2m de TE) j'ai un guindeau ... et je trouve ça bien.

L'ancre est plus lourde, je mouille plus profond (TE) et donc c'est vachement pratique de remonter tout ça en appuyant sur un bouton (tant que ça marche), et comme l'explique Alain, la consommation n'est pas un problème.

Voila, il faut juste garder à l'esprit que pour faire de la voile, c'est mieux de s'entretenir un peu physiquement quand on peu (il y a d'autres moyens que de remonter la chaîne à la main) et que le jour ou le guindeau est en panne on a encore les muscles pour se dépanner et surtout, on ne tire pas avec le dos courbé, mais avec les jambes (et les bras bien sur!)

03 juil. 201503 juil. 2015
2

Entretien?
Le gunideau électrique rien. C'est bien le seul truc du bateau sans entretien. A part un recablage riquiqui du cable de telecommande au point dur.
Le gunideau manuel: tu vires vite fait la petite chaine de vélo misérable qu'ils mettent dedans et qui casse aussitôt dès que t'en as vraiment besoin. Et tu la remplaces par de la grosse chaîne de moto. Tu vérifies aussi que t'ais ailleurs une autre brinquebale si t'as pas le modèle insubmersible...
Le guindeau humain, pas d'entretien les 10 ou 15 premières années, après c le meccano obligatoire et son bistouri à molette de 12... :jelaferme:

03 juil. 2015
1

Sur notre 309 c'est pas chaine de velo qui a cassée mais la clavette :lavache: :oups: Et là tu te retrouve tout con avec 25m de chaine de 12 à pic et une ancre de 45 kgs la tu trouve qu'Archimède il n'en bran.. pas une pendant que toi tu sue sang et eaux avec des bouts et des renvois sur tes winchs :jelaferme: :acheval:

03 juil. 2015
0

Non Non le Damien 2 n'était pas un monstre par contre sur l'actuel un Goiot 309 ....
Mais toujours sur l'actuel j'ai fait une "conerie" (ceux qui me connaisse dirons : bof une de plus ! )
J'ai absolument tenu à acheter un guindeau "made in France" donc au lieu d'acheter à nouveau un Titan B (neuf ,d'occase racheté à un chantier dont le bateau en construction avait cramé ) j'ai decidé d'acheter un Leroy Somer (lui aussi 24volt et environ 2000 w).

Et bien à l'usage le Titan B est bien plus pratique, si en puissance à l'arrachement le Leroy est plus puissant il est bien moins efficace en utilisation manuelle ( bon tant qu'il n'est pas en panne ... je touche du bois !!), le système de frein sur le Titan est bien plus robuste (déjà cassé deux fois la tige fileté en serrant simplement "un peu fort" à la main le frein du Leroy), de part son système compound le boitier de relais coute un bras (donc bricolé un pour économiser trois sous) et en plus ....Ils ont arrêtés la production !!!
Achetez Français qu'ils disaient !! :)

04 juil. 2015
0

Le boitier c'est une fabrication maison il a 14 ans et il est comme neuf int et ext.
Les points faibles c'est surtout l'utilisation manuelle et la solidité du frein sinon pour le reste utilisé le modèle 2002 avec une chaine de 16 mm et une ancre de 90 kgs il a toujours fait son boulot

03 juil. 2015
0

Oui mais toi tu es hors concours à cause du gabarit de ton canote...

04 juil. 2015
0

le roy c'est de la daube ,à une époque Jeanneau les montait en série
sur les plus de 12m ,ils ne tenaient pas la saison ,on les remplaçais (sous garantie )par des titans ,le boitier à relais style EDF s'oxyde à toute vitesse
à remplacer par 4 relais croisés pour inverser les polarités .
quand on en démonte un,(si on y arrive sans casser) on comprends tout de suite.
alain

03 juil. 2015
0

Ouais, Archimède c'est un gros paresseux !
:mdr: :mdr: :mdr:

03 juil. 2015
0

Bon hé bien j'ai trouvé ce fil très enrichissant, et je remercie tous ceux qui y ont participé ! :pouce: il est temps que je me rafraîchisse un peu, vu la chaleur y a plus de glaçons ! :alavotre:

03 juil. 2015
2

Il est fort notre bonhomme . Alors les winches ......te casses pas ç'est du poids pour rien . Le moteur ... La godille c 'est mieux .......;...Comme ça bien moins d'énergie gaspillée ...!!!! :lavache: :lavache: :lavache:

03 juil. 2015
0

Comment ça plus de glaçons . Pédale plus vite pour alimenter le groupe électrogène .

04 juil. 2015
0

bonjour,
le cliquet on peut le faire en tôle de 10mm d'épaisseur avec un
axe d'au moins 12 mais il faut que les joues du daviers soient costaudes çar c'est sur elles que s'effectue la traction ..
alain

04 juil. 2015
0

images.pangora.com[...]420.jpg
pour alimenter le guindeau et son voilier et celui d'a coté
alain

04 juil. 2015
0

Si ton bateau n'était pas équipé, la question pourrait se poser. Mais là...
C'est bien de savoir relever ton mouillage à la main, mais il y a des situations où être au cockpit et relever avec la télécommande présente un intérêt évident, pas seulement en termes de confort. Familiarise toi avec cet appareil, tu en verras vite les avantages.
Bonnes navs
Polo

04 juil. 2015
0

nous sommes mouillés actuellement par 10/15 m de fond (selon la marée) et avec un courant de 3 nœuds, des bouées de mouillage devant et derrière, si le guindeau n'était pas là je ne m'en sortirai pas sauf attendre l'étale de basse mer sans vent.

05 juil. 201516 juin 2020
6

Bonsoir,
ci-joint quelques photos de ma bidouille:
Gorlann

05 juil. 2015
0

Merci et :pouce:

06 juil. 2015
0

Merci pour les photos !

09 juil. 2015
0

si le guindeau peine, il faudrait peut être vérifier quelques points
- graissage
- état des contacts du relais (ça se re-surface sur une feuille de papier abrasif sur une table ou marbre
- état de toutes les connexions depuis la batterie (corrosion)
- section des conducteurs
- et autres

05 juil. 201505 juil. 2015
2

j'ai testé les trois solution sur le même bateau :( chaine de 10mm et ancre de 15kg bateau de 7t en charge )
- guindeau manuel (GOIOT 309 ) : lent , obligé de faire des aller retour entre le guindeau et la barre pour remonter sur l'ancre force d'arrachage largement suffisante ( en basse vitesse)
- a la main ( chaine interne du guindeau cassée ) : les même aller retour et en plus je suis KO après avoir remonter le mouillage par temps calme et 4m de fond mais plus rapide que avec le guindeau manuel
- guindeau électrique ( Lofrans Cayman ): rapide, confort même avec la houle et du fond pas d'aller retour ( avec la télécommande radio )

pour moi le guindeau électrique c'est un sacre confort et une sécurité si le temps se gâte ( là où on en a vraiment besoin )par vraiment indispensable si mouillage léger et temps calme

06 juil. 2015
0

Perso, je trouve le guindeau (manuel dans le cas de notre Sun Rise) pas assez rapide. C'est utile pour décrocher l'ancre du fond, comme le souligne M@telot Phi mais sinon, autant brasser à la force des bras, et surtout des jambes.
Un guindeau électrique est sans doute plus efficace mais c'est encore une source d'ennuis (électriques, hydrauliques et mécaniques) supplémentaire.
Petite précision: 1m73 / 60kg :-p

06 juil. 2015
0

Normal ! Tout ce qui est progrès est aussi nouvelle cause d'ennuis potentiels. Alors autant revenir à la pirogue et encore !

06 juil. 2015
1

@Kaj: Loin de moi cette idée, mais tout dépend de l'installation et de ce que j'en vois, j'ai l'impression que les bailles à mouillage sont souvent assez mal foutues pour loger ce type d'équipement convenablement* sur un moins de 36-38 pieds.
* c'est-à-dire: sans que la chaîne ne fasse un tas, sans que la chaîne ne frotte contre le pont, sans que la chaîne ne saute en cas d'a-coups (vagues...), en laissant les connexions et les organes vitaux accessibles mais pas vulnérables... bref: il faut de la place.
.
PS: j'ai relevé une fois :heu: l'ancre de nuit avec du vent et des vagues de +/- 1m. Ben j'ai préféré le faire à la main en reprenant le mou à chaque fois que le bateau piquait du nez. Pas d'effort surhumain mais il faut garder le rythme. Avec le guindeau (celui qu'on a en tout cas), la chaîne aurait sauté plus d'une fois, rendant la manoeuvre plus longue (on dérapait vers notre voisin de derrière) et plus dangeureuse (remettre la chaîne dans le logement sans se coincer les doigts...). Cela aurait-il été réalisable en solo avec un bon pilote auto? pt'êt ben que oui, pt'êt ben que non...
.
@daniellouis: +1 / ça dépend de la taille, des conditions, de l'âge du capitaine et des aptitudes de l'équipage. ;-)

06 juil. 2015
0

Toutes les interventions personnelles et particulières sont belles et bonnes ; mais on voit là que l'adoption ou non d'un guindeau dépend essentiellement de la taille de l'ancre et de la chaîne (donc de la taille du bateau) ; un petit correctif tout de même pour ceux qui se sentent forts ou ceux qui veulent se risquer à s'abimer les reins !
.
Reste le cas de ceux qui naviguent solo et qui, en cas de piaule qui tire sur la chaîne, doivent se trouver en même temps à la barre et au relevage de l'ancre : sans guindeau, bonne chance....
.
NB : tous les guindeaux électriques peuvent s'actionner manuellement en cas de panne ; même dans ce cas, c'est un plus pour arracher l'ancre d'un fond très amoureux

06 juil. 2015
0

Bonjour,
J'en déduit donc que le guindeau n'est pas "obligatoire" mais conseillé, j'en pends bonne note et surtout il va falloir que je m'habitue à m'en servir, c'est aussi une bonne chose qu'ils puissent être utilisé manuellement (en cas de panne) et de faire une petite formation à mon amirauté...
Merci à tous.

06 juil. 201516 juin 2020
0

Bonjour j'ai aussi un guindeau manuel que je trouve trop lent ,je me suis fabriqué une brinqueballe plus courte pour gagner un peu en facilité , mais par beau temps je remonte tout a la main ,j'ai aussi un systeme comme celui de Gorlann29 mais le mien est fixe , c'est très efficace quand on a pris le coup de profiter du tanguage pour embarquer le mou de la chaine , pour ceux qui ne sont pas bricoleurs le système est en vente tout fait. www.svb-marine.fr[...]es.html

06 juil. 2015
0

attention c'est un treuil très puissant il faut bien faire attention ,il y a des doigts qui sont partis à la mer avec la chaine ou sont restés sur le pont mais plus avec la main .
dans tous les cas protéger efficacement les contacteurs à pieds , un télécommande filaire est plus sûre
mettre l'alim des relais sur le contact moteur ....
alain :doc: :doc:

06 juil. 2015
0

Un ami s'est fait découper le doigt il y a quelques jours
Pas trop grave heureusement, il ne devrait pas y avoir de séquelles.

Moralité:
1/ rester loin du guindeau en fonctionnement
2/ arrêter le guindeau lorsqu'on range la chaine

06 juil. 2015
0

sur un 25 -28 pieds pas nécessaire
sur un 32 pieds, je n'ai que trés rarement utilisé mon guindeau manuel, mais une ou deux fois j'étais content de l'avoir
sur un 38 pieds, 14 tonnes , indispensable et électrique, j'avais essayé à la main pour voir, j'avais vite vu , et je n'avais alors que 50 ans...... mais 20 ans plus tard impossible sans assistance

06 juil. 2015
0

ça serait dommage de ne pas s 'en servir

06 juil. 2015
1

Sur un voilier de 7 à 8 mètres, le relevage du mouillage peut déjà s'avérer très sportif dès qu'une bonne brise fait son apparition. Je ne suis pas un mec très musclé mais je tiens à peu près la forme, il m'est arrivé plusieurs fois d'être en limite.
Alors pour des tailles supérieures, j'estime le guindeau (au minima manuel) indispensable pour celui qui pratique souvent le mouillage. Car il faut pouvoir relever l'ancre dans des conditions difficiles.

06 juil. 2015
0

Curieux que vous arrachiez l'ancre de la vase au guindeau.
Sur mon 12 Tonnes acier, en plein courant de marée et de pluie toute la semaine, ce n'était plus un fond "amoureux" mais carrément obsédé.
L'ancre à pic puis arrachée au moteur en marche avant.
On a jamais cassé la chaîne du guindeau manuel dans ces conditions. :pouce:
Ailleurs si! :-( :-( :-(

07 juil. 2015
0

Un peu ce que je disais il y a 4 jours :heu:

06 juil. 2015
0

Si tu optes pour un guindeau électrique penses à ramener sur l'arrière une commande montée descente. ( 3 petits fils et 2 boutons poussoirs).
Quelques fois ça peut sauver ton bateau voire ta peau.

Imagine de nuit un orage d'été non prévu visibilité nulle 50 nœuds de vent 65 en rafale. L'ancre qui ripe et 20 mètres d'eau libre derrière. ( vécu, cette nuit là 2 bateaux au tapis.)

Eh bien si tu es seul à savoir manœuvrer et que tu n'as pas le petit bouton qui va bien à côté de la barre. Même si tu as des bras de swartzy tu vas droit où les mouettes ont pied!!

Alors un guindeau électrique oui bien sur.

06 juil. 2015
0

2 boutons poussoirs?????????????????
:non: :non: :non: :non:

06 juil. 2015
0

J'ai un guindeau manuel Lewmar vertical, ancre 16kg et 35 m de chaîne de 10 + bout. Avant de l'installer, je faisais en direct mais pas 3 fois de suite!. Le Guindeau manuel avec une manivelle longue est bcp moins fatigant, permet de remonter très vite, et surtout de reprendre son souffle, de plus, le barbotin agrippe le bout de façon très efficace. c'est un achat que je ne regrette pas.
Jacques

07 juil. 2015
0

Ben oui un bouton montée un bouton descente relie au relais du guideau. :reflechi: :reflechi: :reflechi:

07 juil. 2015
0

Ben ouuuuiiii
Tu pousses le bouton montée ça monte tu relâches le bouton ça monte plus.
Tu pousses le bouton descente ça descend tu relâches ça descend plus.
Chez moi c'est un bouton poussoir.
P ou pou soir soir poussoir !! :-)

07 juil. 2015
1

pierre06 a raison le bouton pas loin de la barre c est genial , surtout dans les cas d urgence , bon si tu vas mouiller une ou deux fois l an peut etre le guindeau n est pas necessaire si ton bateau ne depasse pas 10 metres , mais aussi tout les ans on prend de l age .... pense y j ai eu le manuel , mes bras , et maintenant l electrique bien costaud, ben y a pas photo .... c est vrai qu il y a des periodes ou l on change de mouillage tous les jours .... surtout que dans un bon coup de vent ou il faut aller a l abri en vitesse si tu n as que tes bras !!! pour un peu que tu sois accroche a une merde qui pèse... bonjour l angoise

07 juil. 2015
0

Bonjour,
Merci, je trouve l'idée du bouton pas loin de la barre très intéressante, je crois que je vais y penser... comme quoi, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...(je dis ça pour moi, était-il besoin de le préciser).

07 juil. 2015
0

sur la colonne de barre ou a portée du barreur ,un inverseur montée /descente protégé
par une cadène fil ce qui empêche de le manipuler accidentellement
Monté en double sur les poussoirs de l'étrave
c'est pratique et efficace .
alain

07 juil. 2015
0

Bonjour,
Ouais, je vais y penser surtout qu'en ce moment j'ai une partie du vaigrage démontée dans la cabine arrière ce qui va me permettre de tirer les câbles plus facilement.

07 juil. 2015
0

j'avais effectué ce montage, cela me permettait, en solo, de poser ma pioche pendante hors d'eau, sans avoir à faire plus de 10M pour m'ancrer, avec du vent ou une zone réduite vous gagnez en tranquilité

07 juil. 2015
0

voilà exactement ce que je sous entendais, pas de bouton poussoir! un inverseur! c'est çà que Pierre06 n'a pas compris.... et je n'expliquerai pas pourquoi.

07 juil. 2015
0

Commande à bascule?

07 juil. 2015
0

Je comprendrai plutôt un inverseur montée/arrêt/descente ce serait plus logique non ?

07 juil. 2015
0

Peut être, mais je ne comprend déjà pas le mot inverseur d’où ma question.

07 juil. 201516 juin 2020
1

Peut-être un truc simpliste comme ça (voir schéma)

07 juil. 2015
0

je peux pas chercher plus loin, le schéma est au bato... et comme je l'ai pas en numérisé... j'suis bloqué!

07 juil. 2015
0

Nous sommes deux suspendus à tes lèvres :cheri:
Tu veux bien nous donner la réponse? :-)

07 juil. 2015
0

Les ânes braient toujours pour avoir leur foin....

07 juil. 2015
0

C'est gentil de nous donner du foin, mais au bout d'une fourche c'est facile à manger stp

07 juil. 2015
0

Très aimable de ta part.
Je demande simplement si une commande à bascule est pour vous un inverseur?
En fait je trouve ta réponse vraiment nul.

07 juil. 201516 juin 2020
0

Voici, j'ai enfin trouvé ! mais j'ai pas eu mon foin au bout de ma fourche ... si on voie ce que je veux dire par là.... :langue2:


07 juil. 2015
0

Sur la page
www.bucher-walt.ch[...]uindeau
Les guindeaux Pro-Série sont livrés avec coupe-circuit, solénoïde et ....

"commande à bascule".

D’où ma question sur le terme.

07 juil. 2015
1

Donc j'ai trouvé au bout de ma fourche à foin (merci Daniellouis) un truc qui s'appelle un "inverseur" en électronique que l'on peut appeler "une commande à bascule" ou encore un "poussoir à trois positions", vous choisirez l'appellation qui vous plaira ça fait le même travail !

07 juil. 2015
0

certainement, l'effet est le même quel que soit l'appellation, mais tu as oublié un détail :
le dispositif doit être à contact maintenu, c'est à dire non permanent quand on n'appuie pas sur la commande ; sinon, bonjour les dégâts si les appuis sur les poussoirs venaient à être contradictoires ; il serait bon de le préciser.

07 juil. 2015
1

daniellouis : il faut regarder le bon schéma , pas la fourche à foin!!!
Quand je dit poussoir à trois positions ça veux bien dire ce que ça veux dire ou alors on ne parle pas le même langage... Je n'ai pas dit trois poussoirs mais un poussoir à trois positions si tu préfère un "interrupteur fugitif à trois position qui lorsqu'il n'est pas activé reste en position médiane et ne fait effectuer aucune manœuvre dans ce cas dès qu'il est actionné et maintenu manuellement actionné il effectue le travail demandé montée ou descente en fonction du sens dans lequel on l'a actionné".
J'ose espérer que je n'ai pas embrouillé tout le monde avec mon explication de texte...

09 juil. 2015
1

ça s'appelle un inverseur MOM
alain

07 juil. 2015
0

55 mètres de chaîne et 20kg de charrue, à la main bonjour !

08 juil. 201516 juin 2020
1

Bon, je ne suis pas breton mais je suis quand même têtu.
Quand je dis bouton poussoir c'est que c'est un bouton poussoir. rack voici les sous titres et moi je t'explique, je ne fais pas celui qui préfère laisser l'autre dans l'ignorance car trop crétin pour comprendre.

ça c'est pour le "Pierre06 n'a pas compris.... et je n'expliquerai pas pourquoi."

Alors suis bien:

J'ai deux relais un pour la montée un pour la descente. (photo 1)

mon guindeau à 3 fils: Un commun,
un fil pour la montée, un fil pour la descente reliés respectivement à chaque relais.

et deux je dis bien deux boutons 1 pour la montée 1 pour la descente (Photo 3) qui actionnent respectivement leur relais.

Chez moi un bouton poussoir est un bouton qui met en contact deux fils lorsqu'on presse dessus et qui coupe quand on le relâche. Tu sais avec le petit ressort qui va bien. schémas 2

Tu as compris cette fois? sinon relis plusieurs fois jusqu'à ce que tu percutes?

Sinon c'est moi qui vais désespérer!!

Ceci dit ce message reste amical , j’apprécie trop ce site avec son forum pour me fâcher avec quiconque . Je n''ai pas été pas très réactif car j'étais en bateau aujourd'hui et j'ai même pensé à toi (véridique) lorsque j'ai remonté l'ancre !!

Amicalement

Pierre

:mdr:

08 juil. 201516 juin 2020
0

Un petit rajout dans ma baille de mouillage (qui ne contient pas de foin) j'ai aussi 2 boutons (voir photo 1) couplés avec ceux de l'arrière pour monter ou descendre l'ancre de l'avant.
Les deux relais sont aussi dans la baille de mouillage dans une boite plexo étanche photo 2

Sans vouloir t'enfoncer davantage la référence du bouton poussoir est legrand 69720. tape sur google. Prend ta fourche tu vois quoi ?

08 juil. 201516 juin 2020
0

La plupart des télécommandes filaires fonctionnent avec de simples boutons poussoirs. Pour les treuils électriques, les ponts roulants etc.
Et aussi tous les guindeaux de toutes marques, c'est évident pour les interrupteurs,de surface du pont.
Voici,le shema de cablage d'un relai couramment utilisé,en plaisance
C'est un MZ Electronics 2150 ou 2130

08 juil. 201516 juin 2020
0

Ce n'est pas au niveau de la commande (interrupteurs, poussoirs, contacteurs de pont, basculeurs etc.) que se fait la protection contre les erreurs de manip comme appuyer simultanément sur montée et descente.
En effet ça ne protegerait rien contre mr qui est au guindeau et qui descend la chaine et madame à la barre qui veut remonter la chaine.

08 juil. 2015
0

faire du bateau en etant "responsable" a bord vis à vis des personnes embarquées ,a mon avis necessite d'etre physiquement en forme .

Le jour ou je serai incapable de remonter mon mouillage ordinaire (chaine de 10 et ancre de 16kg) je croie qu'il sera temps que je commence a reflechir a faire une autre activité ou embarquer sur les bateaux des autres .

09 juil. 2015
0

Missing
jeromef3

Donc tu déconseillerais la plaisance aux femmes ?
je sors péniblement ma chaine de 8 avec 10k sous 12m
et ma femme la laisse au fond.
Est-ce pour autant qu'elle ne navigue pas seule ?
Il faut tout circonstancier :
dans quelles conditions de mer
dans quelles conditions météo
sur quel genre de cotes

08 juil. 2015
1

Oui c'est possible gerofef, mais peu probable dans ce cas il y a au pire les fusibles bien que je ne sache pas si ils sauteraient dans ce cas. Fusibles couteau 100a

En pratique lorsque Monsieur est à la barre il remonte l'ancre pendant que Madame remonte l'échelle de bain.

08 juil. 2015
0

Lorsque tu prendras de l'age calypso tu feras comme les copains. Tu amélioreras ton confort pour poursuivre la fête le plus longtemps possible.
Et puis ne pas vouloir se faire c... à remonter une ancre ce n'est pas être bon pour la maison de retraite. Même si je le suis depuis 4 mois !!

Ceci dit tu as raison je me suis toujours dit qu'il faudrait arrêter le jour ou ma condition physique (qui est toujours correcte merci) ne me permettrait plus d'assurer la sécurité de mes passagers.

08 juil. 2015
0

c'est un tout , ne plus pouvoir remonter son mouillage , ne plus pouvoir monter en haut du mat ,ne plus pouvoir mettre son annexe à l'eau ,etre incapable de prendre de prendre un ris en allant au pieds du mat ,etc...

a ce moment là il faut passer la main en tant que skipper et devenir "skipper d'honneur" et se contenté de faire la vaisselle ou servir l'apero mais ne plus etre le "responsable " à bord

enfin c'est ma philosophie.. à 66 ans

08 juil. 2015
1

Tout à fait d'accord ; j'ai 70 ans et j'ai constaté que mon potentiel physique pour ces tâches de base s'est dégradé rapidement depuis deux ans ; j'ai donc décidé sagement de raccrocher et d'aller naviguer chez les autres.

08 juil. 2015
0

Bonjour à tous,
Merci encore pour les informations que j'ai pu glaner et de m'avoir fait chercher (je suis d'un naturel fainéant), j'ai appris plein de choses qui au besoin seront partagées avec ceux qui en feront la demande...
Je n'avais pas exploré ce problème de guindeau qui pour moi était un accessoire

08 juil. 2015
0

Il y a une différence entre ne plus vouloir et ne pas pouvoir.

Quand je ne pourrai plus remonter mon ancre à la main il est évident que cela fera longtemps que j'aurai posé mon sac à terre.
Car qui dit ancre dit prise de ris dit annexe à l’eau dit ne plus pouvoir aller à l'avant par mauvaise mer dit DANGER pour soi et les autres.

Entièrement d'accord avec vous.

08 juil. 2015
0

Je suis un peu dubitatif sur le principe.
Il ne me viendrait pas à l'idée de dire...
Quand je ne pourrais plus border mon génois sans l'aide d'un winch, j'arrête la voile.

08 juil. 2015
0

Et si et si...

09 juil. 2015
0

Sincèrement clarivoile je ne vois pas où tu veux en venir.
J'ai du mal m'exprimer au dessus mais ce n'est pas très important.
Voili bonne journée à vous.

08 juil. 2015
0

et si tu ne peux plus border correctement ton génois avec le winch?

09 juil. 2015
0

TU peux remplacer "si" par "quand" pour mieux comprendre

08 juil. 201516 juin 2020
4

Quand je ne pourrai plus hisser ma GV ou remonter mon mouillage, je changerai de bateau.

08 juil. 201508 juil. 2015
0

Oui et quand je pourrai plus remonter à l'échelle de bain je mettrai un monte escalier instana ! C'est du 12 volts

08 juil. 201516 juin 2020
0

Pour ceux qui hésitant entre guindeau ou pas guindeau et entre modernisme et CMA peut etre une solution , il y a meme le cliquet permettant éventuellement de procéder comme indiquer plus haut :)

08 juil. 2015
1

Comment pourrai-t-on recommander à un plaisancier de ne pas avoir de guindeau electrique ?
N'est ce pas un peu complètement irresponsable par rapport a ce qui a été évoqué dans cette conversation ?
Certes on peut s'en passer parce qu'on est grand et fort et fier de l'être.
Toutefois le guindeau electrique est un element de sécurité indiscutable et ne retire pas la possibilité de sortir la ligne d'ancre à la main, pour ceux qui peuvent et veulent.

08 juil. 2015
1

A moins que ce ne soient les utilisateurs abusifs de moteurs, climatisations, systèmes informatiques, etc qui soyons les irresponsables...

09 juil. 2015
0

Si tu lis bien, je m'inclus implicitement : "soyons".
Et c'était pour répondre au "complètement irresponsable" de J.3

09 juil. 2015
1

Mdr !! Comment as tu fait pour poster ? Par pigeon voyageur ou mouette voyageuse ? :)

09 juil. 2015
0

Pour etre franc jusqu'à : "etc" je comprends à peu près mais après :
"...qui soyons les irresponsables" j'ai pas trop compris :reflechi: :langue2:

08 juil. 2015
0

Vaste débat, aussi vaste que l'océan
Mon ami qui s'est accidenté a été heureux de rejoindre les secours avec son annexe...motorisée
Malgré cela ya pas moins mororisés que les voileux
A part les oiseaux solaires

09 juil. 201516 juin 2020
0

Ben non regarde les photos il y a même une femme dans l'équipage et le "guindeau" c'est celui mis hier au dessus , les winchs ...euh quels winchs et pourtant eux ils partent ...à la voile :)

09 juil. 2015
0

Il y a dans les eaux où je croise habituellement, un couple hollandais qui a acheté un HR 48 (€€€€€€€€...) il y a une bonne quinzaine d'années à l'aube de leur retraite.
Aujourd'hui, il doivent être pas loin de 80 ans et naviguent très souvent dans le Delta abrité mais aussi plus loin (Ecosse, ...).
Le bateau était déjà à l'époque bourré d'assistances et de technologies (propulseur d'étrave et de poupe, winches et enrouleurs électriques (peut-être même hydraulique), commandes ramenées au pupitre, ...). Bref, ne manque que l'ascenseur :mdr:
Il font plaisir à voir à pouvoir continuer de naviguer en couple sur une unité pourtant lourde à leur âge.
Evidemment, ce couple doit disposer d'une certaine aisance financière d'abord pour s'être permis l'achat de ce bateau puis pour le faire impeccablement maintenir par des professionnels (Je ne serai pas étonné qu'ils flambent 30 à 40000 EUR/an si pas plus dans la maintenance et les frais de ports)
Tant qu'à claquer beaucoup d'argent, je préférerai cela à acheter un grande vedette à moteur... Mais pour moi cela restera de l'ordre de rêve à moins qu'un jour je ne sois chanceux à la loterie :pouce:

09 juil. 2015
0

un guindeau sur des unités importantes peut servir à pas mal d'autres choses que remonter le mouillage ,pourquoi ne l'utiliser qu'a 5O% ? on peut s'en servir pour hisser les voiles
monter dans la mâture, s'approcher d'un quai ou raidir l'amarre avant quand on est cul à quai et j'en oublie certainement .
c'est avant tout un treuil sur un spountz il était placé en pied de mat et servait à hisser les voiles à corne
alain

09 juil. 2015
1

C'est pourquoi je choisi toujours un modèle avec en plus une poupée sur le dessus (style Titan B ou Leroy Somer 2002)
offrant une facilité de traction sans frottement sur 360°, il nous sert aussi à mater , l'ideal : un deuxième à l'arrière oups :oups:

09 juil. 201516 juin 2020
0

par exemple

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (98)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021