le grand tour en morceaux

est ce que certains ont fait ou connaissent l'expérience de partir loin en plusieurs fois,

je m'explique, partir de france, se poser en espagne, ensuite au cap vert, ensuite plus loin et chaque fois plus loin,

en conciliant l'actvité professionelle et les vacances,
ou alors la belle saison en france ( enfin si il y en a encore) et l'hiver sur le bateau au soeil un peu loin,

comment pouvoir laisser son bateau ailleurs , bien évidemment il y a un coup de laisser son bateau ailleurs et les aller retour, mais pourquoi pas???

certains y ont ils songés ??

L'équipage
01 juil. 2007
01 juil. 2007
0

Je connais un matelot
qui prepare çà : il a pour speudo "fblc" mais je ne sais pas où il en est actuellement

02 juil. 2007
0

Je suis là
Oui effectivement on prépare ça pour l'an prochain avec come trajet :
- 1 à 2 semaines en mai-juin : La Rochelle Porto sans enfants ni femme à bord histoir de ne pas les dégouter dès le départ puis retour à Paris
- tout juillet : Madère Canaries puis retoru en France
- Décembre (et janvier) : Transat direction les Antilles où l'on pense laisser le bateau en Martinique (il y a sans doute mieux comme trous à cyclone mais sur place des collègues pouront me surveiller le bateau chose pas possible à Trinidad)

Au début on pensait desecndre sur le Brésil puis remonter en Guyanne mais où laisser le bateau là bas.

Contacte moi par mail que l'on en discute.
fblc.arobase.ifrance.point.com

01 juil. 2007
0

Un ami...
opticien à la retraite, navigue en couple 6 mois par an, printemps et automne, met son bateau à sec en été. Est pour l'instant descendu des Pays-Bas vers l'Espagne et le Portugal. Pas encore le grand tour, mais un tour de la méditérannée. Il laisse son bateau un peu partout. Espagne, Portugal, Sardaigne...

01 juil. 2007
0

Escales
Nous sommes partis en 2005 et sommes actuellment au Vénézuéla.

Il n'y a que l'embarras du choix pour laisser un bateau : Portugal, Madère, les Canaries, Antilles...

Nous avons également un programme 6 mois en voyage, 6 mois en France

A+ Sergio

01 juil. 2007
0

c est
ce que je vais faire a partir de 08 , retour pour le pro 5 mois en ete ( skippage motor yachts )

01 juil. 2007
0

rolle
peux tu donner des détails (je ne parle pas des destinations) mais plutot comment tu penses organiser le truc,

comme je dis laisser le bateau, est ce souvent pratiqué ??
combien de nav pour combien de temps en escale

ou alors sans programme du tout

vider le bateau à chaque hivernage ???

01 juil. 2007
0

Ben,
Laisser le bateau dans un coin un peu plus chaud, c'est ce que l'on faisait avant.

Naviguer en tee shirt au mois de janvier, c'est cool.

Mais:
- 7 semaines seulement de congés par an, moins les congés qu'il faut consacrer aux travaux d'entretien et d'amélioration
- le cout des billets d'avion
- le logement en région parisienne qu'il faut payer
- les impots correspondant au niveau de salaire qu'il faut pour faire ça

Raz la casquette de trimer comme des cinglés !

Donc on a largué nos emplois salariés et on va travailler sur le bateau (avec nos anciens employeurs, entre autres)

Avec 80 à 100 jours de mission par an, on a pratiquement le même niveau de revenus qu'auparavant, vu qu'on diminue les charges considérablement. Ca nous laisse même de quoi mettre de coté pour un (éventuel) changement de bateau dans quelques années.
Et on a encore de la marge pour optimiser tout ça.

Le boulot se fait sur le bateau (internet) ou par des missions terrain et europe ou aux US (ce qui nous arrange, car nous donne l'occasion de garder les contacts avec la famille et les collègues)

Le principe est simple: le téléphone est toujours ouvert avec le même numéro pour le monde entier. On nous appelle pour une mission, on chiffre, le client commande et on a entre 2 et 15 jours de boulot. Donc on se pose le temps de le faire (marina avec wifi), j'en profite pour gérer la compta (qui est sur le serveur de l'expert comptable, cool !), puis on facture et on est pret à repartir. Dnas certains cas, il sera tout à fait possible de récupérer les fichiers, puis d'aller bosser au mouillage.

Cette année, on part la semaine prochaine vers la Grece, puis début septembre on a promis d'être dispo pour une mission + une réunion à Paris. Donc on bossera un peu probablement vers Corfou, puis on y laissera le bateau pour un AR à Paris. Puis nous rentrerons doucement vers la Tunisie pour y être pour la mi octobre. Cette année est particulière car on n'a pas prévu de redécoller de Tunisie avant avril: c'est le meilleur pays pour y faire des travaux avant le Vénézuela, et on a prévu une grosse prospection commerciale pour ne pas courir le risque de n'avoir que 2 clients. De plus, les mêmes prestations aux US sont payées beaucoup plus cher. Ensuite nous nous dirigerons doucement vers les Canaries et là nous verrons: soit nos partenaires US ont du boulot, et là cela nous incitera à traverser en janvier pour les Caraibes, soit ça ne bouge pas plus que cela et nous resterons un peu à nous balader entre les Canaries, le Sénégal et le Cap Vert, en prenant notre temps.

Ce qui nous plait, c'est de pouvoir garder une petite activité professionnelle et de pouvoir naviguer en même temps. Ne rien faire nous angoissait un peu: perte des compétences professionneles et perte de la réalité du monde terrien.

On a quand même promis à nos clients de ne pas mettre de photos avec les fichiers en retour, histoire de ne pas les démoraliser ....... ;-)

Mais il y aussi à Hammamet un nombre non négligeable de gens qui travaillent en indépendant, et qui on organisé leur vie professionnelle pour ne travailler que 6 mois par an et naviguer le reste du temps. Ceux là on en général encore des enfants qu'il faut suivre et/ou un métier qui nécessite leur présence dans leur pays d'origine.

Et il y a d'autres exemples de gens qui organisent leur vie pour pouvoir vivre au maximum sur le bateau. Tout ça souvent grace aux nouvelles technologies et à la mondialisation (comme quoi il n'y a pas que du négatif !)

Il est loin le temps où on songeait au charter pour gagner sa vie. Il existe maintenant des solutions plus rémunératrices, et moins ch.....

01 juil. 2007
0

bin
jolie programme vu d'ici,
:pouce:

01 juil. 200716 juin 2020
0

ma spé
désolé mais mon login ne passe plus?????
bref
durant 17 ans et avec deux bateaus diff, je laissai mon bateau et rentrai bosser en avion
les endroits ou je les ai laissé
dakar...8mois
casamance...5mois
martinique...5mois
nelle-zélande...8mois
thailande....plusieurs années
turquie...plusieurs années
chaud devant :-D

01 juil. 2007
0

j en oubliai un
le soudan....5mois
et c est le plus folklo
surtout les avions de khartoum et port-soudan
en turquie ca va faire 6ans
brrrrrr

01 juil. 2007
0

Merci
:-)

01 juil. 2007
0

pour ma part
j ai deja dit a ma proprio du motor yacht que septembre 08 je parts l hiver , j irais faire un tour en avion a st barth pour la faire naviguer en janvier et retour sur le cata , puis laisse le cata dans une marina ( ou ?? ) en avril et retour par ici pour la saison d ete , permet de voir la famille et de gagner de quoi repartir , mais ca c est faisaible car plus de charge ..

01 juil. 2007
0

d'accord django
il y a combien de temps,

t'es en turquie si j'ai bien tout suivis, ça donne quoi aujourd'hui ???

bon vent pour toi

02 juil. 2007
0

rester vigilant
à conserver les priorités qu'on se donne :

Il serait dommage de modifier ses objectifs de voyage parce que le boulot se trouve ici plutôt que là si on priorise le voyage ; tout comme il serait embêtant de refuser ou d'accepter du boulot uniquement parce que c'est la bonne saison si on préfère le boulot :scie: .
Mais ça doit être possible (je n'en ai pas encore rencontré d'exemple, mais beaucoup en parlent ;-) ).

En tous cas, ça me semble plus sensé que de travailler en voyageant, c'est à dire trouver du boulot là où l'on va et de tout mélanger. Bien souvent ça finit par courir après du boulot et se déplacer en fonction des opportunités... dans ce cas, ce n'est plus vraiment du voyage mais bien plutôt de la prospection. Et qu'on ne parle pas de mieux "rencontrer" les gens dans le cadre de son boulot :-D :-D :-D.

02 juil. 2007
0

j'en oubliai un autre
curacao..spanish-water...un excellent spot (it was)
j y ai d'ailleurs vendu jonathan-livingstone
le bleme ds mon taff, c'est que à paris je gagne 4à5 fois plus....
ded ttes facons avoir une chemise impec, ;;;c'est dur sur un boat :-D :-D :-D

02 juil. 2007
0

un dernier
lumut en malaisie...le moins cher 30 euros sur bouee
quoique je fut cambriole...le chinois responsable du gardiennage m a rembourse la moitie de la valeur estime du vol
incredible... :-D :-D :-D

02 juil. 2007
0

Contacte takari
Il est actuellement en F pour bosser et re-remplir la caisse du bord et son bateau est pour l'instant aux canaries (bon, d'un autre coté il n'a pas prévu le grand tour, du moins pas encore ;-))

02 juil. 2007
0

merci pour vos infos
je vais contacter takari,
ou alors il peut nous dire sur ce fil

comment laisser son bateau si loin ??

02 juil. 2007
0

merci
c'est parti

02 juil. 2007
0

j'ai
des potes qui sont moniteur de ski, donc ils rentre l'hiver pour la saison et le reste du temps ils continuent leurs parcours autour du monde, si t'es interessé pour plus de détails contact moi en mp je te passerai leurs email.

Séb

02 juil. 2007
0

Comment ?
c est tres simple, ca fait terriblement mal au coeur de laisser son pepere loin de soi.

Mais bon de toute facon c etait prevu ( pas pour les Canaries mais plutot sur les antilles.... ), l avantage par exemple des canaries, les marinas ne sont pas excessivement cher ( pour les marinas public ), les billets d avion interressants ( pour mon prochain aller simple, je devrai en avoir pour 150 euros )

Perso, je bosse plus de 6 mois par an, met un maximum de pepette de coté de quoi assurer l hiver, dans mon cas, je ne travaille pas l hiver, et naviguer au soleil l hiver en mediterrannee, c est pas facile.... l option de descendre vers des latitudes plus chaudes est donc une bonne option, d autant qu on voit de belles choses et qu il y a moins de monde.... ( ca me gonflait fortement l annee derniere ici pour cela.... au point que je preferais rester au port peinard et bricoler plutot que de slalomer dans les gros yachts en mer et de se faire brasser la tete....)

Ce qu il faut imperativement je pense, c est d avoir un bateau fiable et pret pour pas mal de temps quand on part de France ( c est un vrai casse tete pour amener le matos dont j ai besoin dans trois mois là bas, et encore, c est du petit matos )

Au niveau du cout, je pense que selon les pays ca revient moins cher de laisser son bateau a l etranger et de payer un billet d avion, que de laisser son bateau en france avec les frais ports elevés qu il y a ( perso sur 8 mois, avec mes deux billets d avion, le stationnement aux canaries de mon bateau plus mes billets d avion me coute moins cher que dans le sud de la france.........)
Si un jour on a un bateau plus gros ( glurps, je l aime bien mon Takari ... ) il restera en france juste le temps de le preparer au départ ( c est a dire le vite possible et on choisira un bateau deja pret au départ)

Maintenant le risque est toujours present, cambriolages, accident, coup de vent, voie d eau ( je reve souvent en ce moment la nuit que j ecope le bateau, je ne sais pas pourquoi.... ), mais je donnerai le résultat de tout ca dans trois mois.
Apres avoir quelqu un sur place qui jette un oeil au bateau régulierement, c est rassurant ( j ai meme quelqu un qui m envoit de temps en temps quelques photos de mon pepere et qui se reconnaitra .... )
C est aussi pour cela qu on est resté quelques temps à Las Palmas, le temps de lier des contacts, et de ne pas perdre la bonne place qu on a eut.....

02 juil. 2007
0

merci pour ses détails
:pouce:

02 juil. 2007
0

il n y a rarement
des soucis pour laisser un boat , question de sous :-( , tu as souvent un service gardienage ou autre , mais faut tj payer

02 juil. 2007
0

bof !! si
:tesur: de temps en temps ta barque danse !:heu:

le paso doble sur la vague , cela la distrait et lui fait oublié la vague à l étrave !:oups:

le vague à l ame :lavache:

:langue2:

:acheval:

02 juil. 2007
0

j y pense
ca vaut le coup de faire les etapes un peu chiantes ou sports avec des potes, et faire les petits trajets avec femme et enfant, on a vu quelques cas ou la femme et les gosses, dégoutés de se faire secouer ou de s emmerder à bord, sont repartis en france, et ne compte pas remettre les pieds à bord....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (57)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021