Le délicat problème des bastaques

Quelqu'un pourrait il m'expliquer ou me donner les coordonnées d'un site qui expliquerais en détails le fonctionnement des bastaques de manière la plus complète possible ( réglages, utilisations, avantages, inconvénients, problèmes, risques etc).

Merci d'avance!

L'équipage
12 fév. 2013
12 fév. 2013
0

Y'a bastaques et bastaques .. selon que les barres de flêches soient dans l'axe ou poussante, qu'il y ai ou non un pataras ça change la donne.

ta question concerne quel type de bateau ?

12 fév. 2013
0

Bon, on va formuler autrement la question :

Paul a trouvé une annonce d'un bateau qui lui semble interressant, mais le bateau est équipé d'un grément avec des bastaques, et ça le tracasse un peu, beaucoup, passionement...

J'ai bon?

12 fév. 2013
0

D'accord avec Sailoturn22, entre un cotre de croisière assez sage (tel le mien) et un imoca à triple bastaque c'est pas tout à fait pareil. N'ayant pas encore eu la chance d'essayer le deuxième, je ne peux te parler que du premier.

Donc, le mât est tenu sur l'arrière par: un pataras et deux bastaques simples, reprises au niveau du point de capelage de l'étais de trinquette. Et deux bas haubans inclinés vers l'arrière maintiennent le bas du mât. Doubles barres de flèches dans l'axe.

Ainsi maintenu, le mât ne risque pas du tout de s'écrouler si les bastaques sont choquées pendant les manoeuvres de virement de bord ou d'empannage. Il n'y a donc aucune difficulté particulière par rapport à un sloop si ce n'est leur oubli avant la manoeuvre !

Une chose néanmoins importante, aux allures portantes sous pilote il est bon d'assurer la bôme par une retenue. Un empannage involontaire avec la bastaque dans le chemin de la bôme... c'est pas bon du tout :non: :non: :non:

Au niveau des avantages: l'étais de trinquette reste bien tendu, le mât ne pompe pas d'avant en arrière, et puis le gréément de cotre je le trouve vraiment très joli :mdr:

12 fév. 2013
0

j'ai toujour eu des bastaques et sur le dernier bateau avec le solent j'en ai fait installer, je les utilise souvent au près avec tout dessus pour eviter le mat de pomper, mais je ne les souque pas comme comme un malade. Je ne concois plus un bateau san bastaques, il faut juste les enlever lors de la vente sinon les acheteurs prennent peur

12 fév. 201312 fév. 2013
0

Bonjour

Taper bastaques dans la recherche en haut à droite, il y a 10 (dix) pages de liens vers des fils sur le sujet.

Si ça suffit pas, un stage de manoeuvres sur mon Sélection 37 pour (presque) tout savoir :

thau650.com[...]il.html

Alain :-/

12 fév. 2013
0

Il n'y a aucune difficulté intellectuelle ni pratique à l'usage des bastaques, chargées de contrer les efforts d'un étai antérieur intermédiaire dans les allures avant, pour éviter que le mat haubanné ne subisse des efforts nocifs. L'usage en est vraiment intuitif. Au près on alterne la tension à chaque bord. Il est évident qu'il serait très mal venu qu'elles recoivent en usage, un grand coup de bôme intempestif (risque pour le mât surtout). Quand elles sont inutiles on les range le plus en avant pour dégager le champs de la bôme aux allures portantes

12 fév. 2013
0

Sur mon rafiot si je les range, le mat tombe...
ça sert sinon à rigidifier l'étai a te faire gagner en cap.
Pour les réglages au pret:
peu de vent :
tu tend bien les basses autant que les hautes de manière a garder un mat bien droit pour garder toute la puissance de ta GV
pas mal de vent :
tu blinde les hautes bastaques mais tu laisses les basses un peu moins tendu que les hautes, de manière faire soupape tel ton pataras.
si tu blindes les basses dans du vent, l'effet de ton pataras seras moins grand. si tu les laisses trop aller, tu peux avoir un peu de pompage.
C'est galère mais marrant à régler.

Au portant j'ai des doutes , donc je ne m'avance pas.

12 fév. 2013
1

Es tu sur de tes réglages Cpt ? Pour quelle barque tu parles ?
Sur selection, je ne suis par sur de garder mon mat longtemps avec de tels réglages !

12 fév. 2013
0

J'ai peut être oublié de dire qu'il ne fallait pas inverser le cintre tout de même par petit temps

12 fév. 201312 fév. 2013
0

Je ne suis sur de rien (je n'ai aps la science infuse), je suis sur half tonner mais chaud pour que tu me dises les tiens

12 fév. 2013
1

Pour moi, les bastaques sont synonymes d'antiquités.... elles me rappellent le "Whynot", le cotre en bois de mon école de croisière en 1964.
J'explique: Dans les gréements auriques des yaks d'antan, les pataras étaient impensables, voile à corne oblige. Pour retenir le mât de l'arrière, il fallait des bastaques pour le retenir.
On a conservé ce dispositif dans des cas particuliers pour modifier le profil des mâts modernes en fonction des certaines conditions ou impératifs de réglage comme l'explique Cpt Martin. C'est une affaire de régatiers spécialistes.
Pour le plaisancier moyen, c'est juste une source d'enquiquinements dans les virements de bord... d’ailleurs la plupart des voiliers modernes n'en ont pas (mais possèdent un raidisseur de pataras qui sert un peu à la même chose).

12 fév. 2013
1

C'est pas uniquement une question régate ,c'est pour moi une grosse sécu ( pas mal de voilier de voyage gréé des "fausses bastaque?., et ce n'est pas que pour faire joli !perso je préfère 100 fois être sous bastaque? dans le gros que sous barre de flèche poussante ! Le seul inconvénient c'est plein portant dans la houle , le risque empannage,donc préférence de grand largue avec manœuvre qui va avec ! Au moins on a pas le temps de refroidir !

12 fév. 2013
0

C'est marrant ce que tu dis, Bigornot, quand on pense aux derniers Amel -pas vraiment des "vaisseaux" pour régatiers- Ils ont, si ne me trompe, des bastaques, textiles qui plus est... Comme j'ai tendance à penser que c'est une maison sérieuse , indépendamment des goûts, ça doit bien être utile à quelque chose. Non?

12 fév. 2013
0

Sur mon grand mât j'ai 4 bas haubans, deux haubans, deux pataras, deux étais... et l'artimon 2 haubans, 4 bas-haubans et un marocain.
Avant qu'ils tombent, j'aurai d'autres soucis. :reflechi:

12 fév. 2013
0

C'est bien,tu es dans le câble du sujet ! Tu en vends ?

12 fév. 201312 fév. 2013
1

Les bassetaques Môssieur, elles sont là pour faire parler les genss !

1) à bord, quand il faut virer,
2) au ponton quand les pôvres qui n'en ont pas ils découvrent ça
3) dans les forum quand il se passe rien

Ceux qui n'en ont pas en ont peur, ou alors ils disent que ça ne sert à rien,
Ceux qui en ont s'en débordèlisent consciencieusement au début, s'en servent pour règler ensuite, et sont tentés de s'en glorifier tant qu'ils ne se prennent pas leur mât sur le museau.

Il y a les vivants, les morts, ceux qui vont en mer, ceux qui y vont sur des voiliers avec des bastaques, ET ceux qui vont en mer sur des voiliers à bastaques en solo...on peut aussi décliner à partir de là sur la taille du bateau, le nombre de cap, de mer et d'océans...

Plus sérieusement, DEUX cas sont trés différents, selon que le grément tient à peu près debout ou pas sans les bastaques à toutes les allures dans 8 knts de vent.

1) Le premier cas correspond grosso modo à un grément de cotre dont il faut utiliser les bastaques pour raidir l'étai de trinquette et/ou soutenir le pompage,
2) le deuxieme cas correspond aux gréments fractionnés et pour certains d'entres eux a un mât dont le cintre fait partie intégrante des règlages.

PS : mais notre ami Paul qui a créé son compte juste avant de poser cette question existentielle va vous convaincre mieux que moi de la nécessité de nos réponses dès lors qu'il aura précisé son besoin.

12 fév. 2013
1

sans connaitre le type de bateau il est difficile de repondre...
sont elles structurelle dans la géométrie du gréement ou ont elles été rapportées a la suite de la mise en place d'un étai de trinquette sur le mat?
car l'utilisation ne sera pas la meme

12 fév. 2013
2

1) Le premier cas correspond grosso modo à un grément de cotre dont il faut utiliser les bastaques pour raidir l'étai de trinquette et/ou soutenir le pompage.
oui
2) le deuxieme cas correspond aux gréments fractionnés et pour certains d'entres eux à un mât dont le cintre fait partie intégrante des règlages.
je dirais plutot, pour les gréements dans l'axe que fractionné car
on trouve des gréements en tête avec bastaque
3 cas des imoca ou classe 40 qui on des bastaques a chaque ancrage d'etai mais toutes reprise sur le même palan et avec un gréement poussant, leur role est plutot celui d'un pataras vu qu'avec les cornes de GV il est impossible d'en avoir un mais on peut se permettre de de l'oublier le mat ne tombe (du moins pas tout de suite)

12 fév. 2013
0

Tu fais bien de distinguer en effet selon que les différentes bastaques d'un même bord sont règlées/règlables séparément ou pas en fonctions des allures.

12 fév. 201312 fév. 2013
0

Tout à fait d'accord avec Carrick!
N'ayant pas pratiqué les bastaques sur des voiliers ayant les barres de flèches perpendiculaires à l'axe du bateau, je ne peux en parler.
Mais avec des BF poussantes, on pourrait naviguer sans bastaques, la plupart du temps. Elles servent essentiellement à cintrer le mât comme le ferait un pataras (impossible à utiliser avec une voile à corne ou fort rond de chute), à raidir l'étai, à empêcher le mât de pomper, ou encore à empêcher le mat de cintrer vers l'avant avec un gréement fractionné lorsqu'on utilise une voile gréée en tête de mat (spi ou genaker). Pour un virement de bord simple, aucun soucis: on choque la bastaque au vent, des sandows la ramènent le long du mât, on vire, et lorsque le virement est terminé, on les reprend la nouvelle bastaque au vent pour raidir l'étai (bastaque de capelage). Pour un empannage, sous genaker, il vaut mieux le rouler avant l'empannage (de toute façon il passe difficilement) et, si le guindant est étarqué, relâcher un peu la tension. Et sous spi, l'étouffer avec la chaussette. On choque les bastaques avant d'empanner, est la manoeuvre est aussi simple que pour un simple virement de bord.
Bien entendu, j'ai des bastaques de capelage et des bastaques de tête, qui se manœuvrent simultanément, mais dont on peu ajuster les tensions relatives (pour une même tension des bastaques de capelage, un palan supplémentaire permet de mettre un peu plus ou un peu moins de tension en tête de mât

12 fév. 2013
0

tout à fait d'accord aussi avec carrick,
je navigue régulièrement sur First Class europe, et le mât là-dessus est épais comme un crayon bic et tout latéral ...
oh put..... les trouilles qu'on se fait sur ce truc dans la brise !!

13 fév. 2013
0

En un mot comme en cent, soit les bastaques servent à maintenir sous tension un bas étais, de cotre par exemple, et leur emploi est intuititif, soit elles servent à règler le mat, sa courbure, sa quête... et là, c'est un peu comme jouer du violon avec des gants de boxe et n'est pas Coluche qui veut!
Dans ce cas, remplacer les gants de boxe par des mitaines de régate et prendre son temps en tatonnant sur les conseils de ceux qui pensent savoir ; alors, quand on devient vieux, on sait de quoi parler autour du feu, l'hiver.... LOL

13 fév. 2013
1

Et Paul qu'es ce qu'il en pense Paul de tout ces avis ??? ah t'as déjà mis le feu a tes bastaques, mais falait pas Paul c'est utile une bastaque alors 2 bastaques je te dis pas , bon j'vais me recoucher

13 fév. 2013
0

Merci pour ces réponses. Voila quelques précisions: en ce qui concerne le bateau, il s'agit d'un Séléction 37, modèle propriétaire. C'est le nouveau bateau d'un ami sur lequel je vais naviguer dès le printemps. Quand à moi je suis débutant en voile, je n'ai fais que quelques régates sur un Sangria. J'essaye donc d'avoir la meilleure connaissance possible du système de bastaque avant de prendre la mer.

14 fév. 2013
0

dans ce cas, il y a un heo club des selections le mieux est de voir avec eux ce sont des experts en la matiere

13 fév. 2013
0

Les bastaques offrent aussi un avantage, elles donnent une raison d'être au "lest mobile" qu'est un équipier novice qui serait désœuvré s'il n'y avait pas le chef de bord qui lui criait
"à étarquer la bastaque bâbord!" :mdr:

13 fév. 2013
0

c'est ben vrai ! et ça c'est une super utilité des bastaques que je confis au plus jeune des mes enfants jusqu'à 1 ris dans la voile car après je bloque les 2 bastaques la bôme passe dessous au virement .

14 fév. 2013
1

Les bastaques c'est un mal nécessaire mais la grand-voile à corne est tellement puissante qu'on les accepte de bon coeur.

14 fév. 2013
0

moi je voudrai savoir si c est utile que j installe des bastaques au niveau de l étai largable que je vai installé sur mon brin de folie que je prépare pour un tour de l atlantique

14 fév. 2013
0

à quelle hauteur est le capelage de l'étai largable / tête de mât ?

14 fév. 2013
0

je voudrai le mettre a 80CM en dessous la tète de mat

14 fév. 2013
0

ok,
vu la fixation et le programme prévu, je pense que les bastaques seraient nécessaires ...

14 fév. 2013
0

merci pour votre réponse

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (76)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021