le choix d'un désal

Bonjour ,

Je suis à la recherche d'un désal de 60L ou 100L/H.
Pas trop d'électronique et pas trop gourmant en énergie.
Quel modèle?
Merci pour vos réponses

L'équipage
21 juil. 2020
21 juil. 2020
0

Bonjour,

Jusqu'à 100 L/h tu as plusieurs marques qui font des dessal avec pompes dites à récupération d'énergie. Il y a Aquabase, Spectra, Schenker notamment.
J'ai personnellement un Schenker Smart 60L/h. Conso 20A pour 60L/h. Tous les dessal de ce type ont une conso très similaire.

Avec un dessal classique type tu es plutôt dans les 50A pour 60L/h. Je crois que Dessalator fait mieux en conso tout en restant sur un système classique avec pompe haute pression. La marque Cape-mustang semble sérieuse également (volonté de rester sur zéro électronique).

Mon Schenker est bardé d'électronique d'origine (il y a un automate programmable industriel) mais on peut s'en passer si on accepte de faire l'effort de tourner quelques vannes soi-même. J'ai acheté le mien d'occasion avec toute l'électronique HS donc pas le choix...


21 juil. 2020
1

Fabien, c'est quoi la techno ? pompe à récup d'énergie ? c'est quoi ?
J'ai un 5L/H pour 4,5A. :/
le 50A pour 60L/h, c'est bien l'idée que je me faisait. un peut moins de 1A le L.


21 juil. 202022 juil. 2020
3

Sur un dessal classique une bonne partie de l'énergie fournie à l'eau par la pompe est perdue sous forme de chaleur dans la saumure. La vanne de laminage, dont le but est de faire monter la pression dans le tube porte membrane, va le faire en transformant une partie de l'énergie hydraulique en chaleur (dégagement de chaleur du fait du laminage).

Les pompes à récupération d'énergie ou encore appelés amplificateurs de pression ou échangeurs de pression font monter la pression dans le tube porte membrane sans laminage et donc sans cette perte d'énergie sous forme de chaleur.

Le principe est le suivant : la pompe est branchée à l'arrivée d'eau de mer (au refoulement des pompes électriques basse pression), à l'entrée du tube porte membrane et aussi à sa sortie saumure. La pompe envoie une quantité d'eau de 10 dans le tube. La sortie du tube revient à la pompe et, de part sa géométrie, elle ne permet la sortie que d'une quantité de 9 de saumure. On fait rentrer dans le tube plus d'eau qu'on n'en laisse sortir, ça monte en pression et la quantité de 1 de différence c'est l'eau douce produite.
Mécaniquement, sur les dessals sur nos bateaux (en usines ce sont d'autres systemes), on utilise un piston et sa tige. Du côté piston on pousse l'eau vers le tube porte membrane et du côté tige c'est la saumure qui vient remplir ce volume. Le volume de la tige de piston correspond au volume d'eau douce produit. L'intérêt c'est qu'on a la pression de la saumure qui pousse le piston qui de l'autre côté comprime l'eau en direction du tube porte membrane. On récupère donc l'énergie hydraulique de la saumure plutôt que de la perdre en chaleur. D'où le bien meilleur rendement de ces systèmes comparé aux dessals classiques.
Ces dessals sont munis d'une ou plusieurs pompes basse pression (environ 7 bar) qui alimentent la pompe haute pression qui elle ne fonctionne que mécaniquement sans aucune alimentation électrique. La seule conso électrique ce sont les pompes basse pression (et éventuellement l'électronique s'il y a).

Le seul inconvénient que je vois à ces systèmes c'est si jamais on change de zone de navigation et qu'on se rend dans des eaux froides. En effet, c'est la géométrie de la pompe qui détermine le ratio débit eau de mer/débit eau douce produit. Avec un dessal classique, en eaux froides il suffit de fermer la vanne un meu moins qu'en eaux chaudes pour s'adapter à la température de l'eau. On produit moins mais on produit toujours. Avec un système à récupération d'énergie il n'y a pas de vanne sur laquelle jouer, le dessal cherche à faire produire à la membrane toujours le même débit quelle que soit la température de l'eau de mer et cela peut mener à l'apparition de fractures dans la membrane sous l'effet d'une pression trop importante. Les dessals à récupération d'énergie sont donc cantonnés à la plage de température pour laquelle ils ont été dimensionnés (pour le mien entre 13 et 35°C).

Tu pourras trouver plus d'infos en cherchan "Clark pump". C'est le nom de l'inventeur de ce système. Ces pompes sont réputées peu fiables à tort je pense. Surtout du fait que peu en connaissent le fonctionnement et les composants. J'ai entièrement démonté la mienne pour changer les joints. Il n'y a rien de compliqué là-dedans ni de fragile. Que quatre clapets anti retour, un double piston qui comprime l'eau et un deuxième piston qui pilote le premier, et puis des joints toriques. Je suis ravi de mon achat (1100 euros sur leboncoin !).


Steph83:Très clair! Merci de cette explication!·le 25 juil. 2020 13:04
22 juil. 2020
0

Je rappelle sur ce sujet un aspect qui aura été l'objet d'une intense déception, et qui est de plus marqué nul part :
un déssalinisateur est incapable de dessaliniser de l'eau qui n'aurait pas la bonne quantité de sel.

En d'autre termes, il ne peut pas dessaliniser de l'eau saumatre, quasi-douce, (estuaires), ou de rivière. (et aucune des justifications que l'on a pu me donner à ce sujet me conviennent : oui ca revient à enfoncer un clou avec une pelleteuse, mais en plus, ca casse la pelleteuse)
Et en particulier, je n'arrive même pas à comprendre comment ca peut fonctionner par exemple en mer baltique.


Fabien83:Bonjour,Je ne comprends pas trop d'où viennent ces infos. J'ai testé mon dessal dans mon garage quand je l'ai acheté. Le premier coup je n'avais pas pu trouver suffisamment de gros sel (c'était pendant les événements...) et je l'ai testé avec une eau à 20 g/L. Ça a très bien marché, j'avais moins de 300 ppm en sortie. Ensuite avec 35 g/L (idem Méditerranée) j'avais pareil en sortie, 300 ppm. En Baltique ça fonctionne pareil qu'en eaux chaudes mais ça produit moins (avec un dessal classique sans pompe à récupération d'énergie). Les fiches techniques des membranes (chez dow/filmtech en tout cas) donnent les débits produits en fonction de la température. ·le 24 juil. 2020 18:03
Peuwi:Ca vient de tous les fabriquants de dessal que j'ai rencontrésCa vient aussi de mon propre dessal, dont les membranes sont mortes après avoir filtré de l'eau saumâtre.La Baltique, ca peut descendre sous les 10g/L, voir 5g/L.·le 24 juil. 2020 19:43
Fabien83:Je ne comprends pas du tout car en fin de cycle de production il est recommandé de rincer le dessal en l'alimentant en eau douce quelques minutes (pour limiter le fouling). En fin de production, l'eau qui alimente le dessal passe donc de 35 g/L à pratiquement 0 g/L et ça ne semble pas poser de problème puisque que c'est ce qui est recommandé par les fabricants. Du coup je ne vois pas comment une eau peu salée pourrait endommager un dessal. ·le 24 juil. 2020 19:59
Chalkis:Quand on fait un rinçage à l’eau douce après utilisation, la pompe haute pression est désactivée et l’eau est envoyée à une pression normale par la pompe basse pression.Au démarrage, il faut attendre que la pompe basse pression ait évacué l’eau douche en la remplaçant par de l’eau de mer avant de démarrer la pompe haute pression.Les membranes n’aiment pas l’eau douce à haute pression mais à pression normale pas de problème, en tout cas c’est ce qui est indiqué dans le manuel dd mon Dessalator.·le 25 juil. 2020 13:49
Fabien83:J'ignorais les préconisations de dessalator. Sur le mien (Schenker) le rinçage à l'eau douce se fait simplement en actionnant la vanne trois voies en amont des pompes basse pression, aucune action sur le dessal lui-même donc la membrane voit bien passer l'eau douce à haute pression).·le 25 juil. 2020 13:55
Peuwi:Merci pour l'info,Je vais me renseigner sur les dessals Schenker, sur la facon dont ils filtrent (et non rince) indifféremment de l'eau douce ou salée.En tout cas, dessalator, ça n'aime pas du tout.·le 25 juil. 22:59
22 juil. 2020
0

Bonjour ,

Merci pour vos explications .
Je vais faire des recherches plus approfondis sur les marques données.

A+
RV


24 juil. 2020
0

Hello,
Pas mal de potes aux Antilles ont installé un Echotech, et en sont très satisfaits...je n'ai malheureusement pas de retours sur celui que j'avais fait monter à bord du tri, un 120L/h, en 12V.
Le fabricant est à Trinidad, très réactif, procède par envois très soignés, à des prix imbattables...
www.echotecwatermakers.com[...]_cc.htm


tikipat:oui trè réactif , le problême pour m être fait envoyer des piéces en France , le cout du transport et la douane ...·le 24 juil. 2020 20:15
24 juil. 2020
1

Bonjour, j'ai pus découvrir un article sur celui ci il me paraît bien pratique, il existe en plusieurs types d'énergie 12v, 220v, ou thermique
www.rainmandesal.com[...]/


24 juil. 2020
1

Salut, echotech c'est celui qui est entrainé par la courroie du moteur ? mon ami a ça. Je trouve a hallucinant de cracher de l'essence, du bruit et des vibrations quand on possède un cata à 160 briques mais bon. sans parler de l'usure moteur. Je ne savait même pas que ça existait avant qu'il ne me montre ça. Mais bon, il a acheté le cata avec. C'est pas ça faute.

(de toute façon quand on crame des énergie fossile, c'est jamais de notre faute hine :) pardon je sors, moi aussi j'ai un moteur)


Fabien83:D'après le site ils font surtout des modèles 12V. Sinon tout à fait d'accord avec toi quand aux pompes montées sur moteur de propulsion. Une hérésie ! ·le 25 juil. 2020 00:36
MALWINE:le 12v ou le 220v il faudra les produire et avec quoi l'alternateur du moteur ·le 25 juil. 2020 11:56
Steph83:Il existe aussi des énergie propres, y’a 2 semaines ils ont inventé des drôle de plaques qui fabriquent de l’électricité avec le soleil et hier un mec a inventé une hélice qui tourne dans l’eau et allume une ampoule...·le 25 juil. 2020 13:49
Fabien83:MALWINE, Avec ce que tu veux tiens ! Avec un générateur à bord il est courant d'avoir un dessal en 220V. Sinon en 12V peu importe, solaire, éolien, générateur, ...Quand on n'a pas de générateur, c'est là que les dessal à récupération d'énergie ont leurs atouts. Je fais 100 L d'eau pour 33Ah (en 12V) au lieu d'environ 80 Ah avec un dessal classique.·le 25 juil. 2020 14:09
MALWINE:c'est sûr que 100l avec 33Ah c'est très bien mais comme tu le dis c'est plutôt 80Ah qui sont nécessaires ·le 25 juil. 2020 16:23
Lasnie:moi j ai eu un dès sa entraîne par le moteur et c est rationnel tu marche au moteur ne serais ce que 15 mn tu fait de l eau mais tu fais sans doute partie de ceux qui n utilisent pas leur moteur·le 30 juil. 20:58
24 juil. 2020
0

Bonjour

Merci Pat 45 pour l'info , je suis en gwada.
As tu les coordonnées sur trinidad
A+ RV


Pat45:Hello,Ils sont sur Chaguaramas, tu peux les contacter via le site...heu, plutôt en Anglais!·le 25 juil. 2020 00:32
24 juil. 2020
0

sur google , echothec


25 juil. 2020
1

En tarifs raisonnables il y a aussi seawaterpro.com
J'avais étudié leurs propositions avant de me tourner vers de l'occasion. Ils ont l'air sérieux, basés en Floride. Le couple de la chaîne YouTube ryan and sophie sailing en a monté un et ils ont fait plusieurs vidéos détaillées dessus.


25 juil. 2020
0

la société éco -sistems
eco-sistems.com[...]/fr/
basée a Barcelonne fabrique et commercialise depuis des années , des déssals toutes capacité, tres simples, tres durables, tres performants tres peu gourmand en énergie ,( leur petits modèles le splash 25 (le mien) équipe en autre certain bateau du vendée globe )
cette société pratique des prix bien plus bas que les produits français (comme disait Coluche , comment reconnait on un produit français ?
tres façile c'est le plus cher !)
elle bénéficie également de revendeur technicien dans de nombreux pays .
le SAV est tres réactif .

bref , une marque sérieuse qui mérite d'etre citée .

bon choix


26 juil. 2020
0

100l avec une conso de seulement 33Ah je voudrais bien voir ça, j'ai un gros doute.


26 juil. 2020
0

@MALWINE,
tous les dessals dits à "récupération d'énergie" sont dans ces eaux-là. Le mien consomme 20A pour 60L/h.
100/60 x 20 = 33,33 Ah
J'ai installé un débitmètre et déjà mesuré le courant avec une pince ampèremétrique. Je te confirme que c'est bien ce que je consomme pour ce que je produits. Il n'y a rien de magique, voir mon post plus haut où j'explique le fonctionnement.


ilolun:oui c'est apeu pres ça , le miens consomme 11 A pour une production de 30L dans une eau a 21 °·le 26 juil. 13:42
MALWINE:Fabien83 merci pour ta réponse , peux-tu me dire la marque de ton dessal; dessal sur moteur 2l de carburant pour 100l et en plus tu fais eau chaude et tu fais le plein de tes batteries.·le 30 juil. 22:16
Fabien83:J'ai un Schenker Smart 60. Pour l'eau chaude, perso je la fais avec les panneaux solaires via un convertisseur qui alimente la résistance du chauffe eau. ·le 30 juil. 22:23
27 juil. 2020
0

Salut à Lyon cap mustang Bernard Combe super matériel et de très bon conseil avec des prix raisonnables j’ai un 80 litres h 12 vols sur panneaux solaires pierr


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (124)

mars 2021