le cata ça se retourne.........

nouveau venu dans le dommaine de la mer je suis en prépa pour un TDM en cata....je me rencarde donc serieux sur les bateaux....aprés lecture de nombreux recits de navigations y compris de jimmy Cornelque l'on ne présente plus il me semble que l'on parle plus souvent de mono au tapis que de cata....alors navigation plus pointue??? loi des nombres??? plus de mono que de cata??? je ne sais pas mais je prends avec plaisir les avis expérimentés afin de mieux comprendre la vrai différence entre mono et multi
en dehors du " le cata plus rapide" ect ect...
pour ma part c'est un projet croisiére avec
"no limit of the time" donc confort avant tout!!
( je crains quand ça gite!!!)
;-)

L'équipage
24 oct. 2007
24 oct. 2007
0

Stabilité
Il y a stabilité de forme et stabilité de lest.
Le Cata est uniquement de forme,ce qui lui interdit de revenir à l'endroit une fois retourné. Mais étant léger il peut aller vite.
Les catas de voyage sont sous-toilés pour donner
une marge de sécurité.
Le lesté traditionnel traine avec lui sa raideur
à la toile et sa sécurité au prix d'une certaine
lenteur et d'une gite obligée.
Les monocoques de course actuels sont si larges
et si plats qu'ils sont aussi stables à l'envers
que les catas, ce qui est un comble!

24 oct. 2007
0

et aussi
les multicoques ont l'obligation d'être insubmersible.

24 oct. 2007
0

il y a deux /trois ans

par temps maniable disons f6 avec rafales un cata de croisiere de plus de 10m s'est retourné comme une crepe à l'entré du chenal Sud de Lorient.

Il est resté quelques jours à l'envers au ponton exterieur avant qu'il soit gruté puis mi dans un chantier.

Je puis vous dire que ça m'a refroidi des cata.

Il parait que l'écoute de GV s'était resté coincé.

J'étais allé le voir dans le chantier ,c'était un monument pas un petit canot.

josé

24 oct. 2007
0

Oui José
On sait qu'une erreur en mer peut se payer cher.

Surtoiler un cata en est une, mais au même titre qu'une erreur de navigation peut entrainer n'importe quel bateau par le fond... (sauf s'il est insubmersible)

24 oct. 2007
0

on ne le dira jamais assez
[color=red]dans l'urgence, il vaut mieux laisser filer l'écoute du foc que celle de la GV en 1er[/color]

le foc battant, les filets d'air derrière la GV ne sont plus porteur et le bateau se remet à plat..

alors là, on a le temps de deborder la bome, réduire, affaler ou ce que veut ....mais le cata n'est pas sur le toit

24 oct. 2007
0

sur un mono
un bon départ au lof n'a jamais tué personne ;-)

24 oct. 2007
0

sur le cata open
en régate, l'écoute du foc était ramenée sur un bloqueur au vent et winch au vent....

personne n'allait sous le vent, surtout dans des conditions musclées....même en combi... :-D :-D :-D

24 oct. 2007
0

Pourquoi choquer le foc sur un multi ?
Comme l'a dit Vincent, parce qu'en choquant le foc, on détruit instantanément l'écoulement laminaire derrière la GV ; sa portance s'effondre.

J'ajouterai que, au portant, cette règle est encore plus importante en raison du risque d'enfournement.

Si le bateau enfourne, il ralentit brutalement et le vent apparent change (adonne),et même en la choquant en grand, la GV restera pleine. Pire encore, sa poussée sera orientée encore plus vers l'avant, et augmentera le couple d'enfournement.

Il n'y a guère qu'au près que choquer la GV sera utile.

Attention aussi aux mouvements de barre à vitesse élevée. En l'absence de lest, et avec un gréement très puissant (donc lourd), les multicoques ont un centre de gravité élevé. L'effet centrifuge n'est pas à négliger, et une auloffée brutale peut faire lever la patte.

Bien sûr, ces considérations concernent des multis menés proches des limites dont on doit se tenir éloigné en croisière.

24 oct. 2007
0

Filer le foc...
C'est aussi valable sur un mono ?

24 oct. 2007
0

Non, mais
Je ne connais personne en mono qui reste tout bordé après un départ au lof...

24 oct. 2007
0

choquer le foc ou la GV
ça dépend aussi me semble-t-il de la disposition des écoutes et de leur facilité, donc rapidité de déblocage...

Ecoute de GV sur piano ou taquet coinceur sur palan d'écoute (c'est mon cas) ?

Je pense que je choquerais plus vite ma GV que d'aller dérouler l'écoute de génois du winch sous le vent, celui-ci, puisqu'on parle de gîte excessive, se trouvant presque dans l'eau...

donc même question : n'est-ce valable que pour les multis ?

24 oct. 2007
0

On a tous le bateau idéal ......
... j'ai jamais entendu dire mon bateau est une m***e !!!
et on sait tous que sur le bateau ideal, peu importe qu'il soit mono, cata, tri ou prao ... on peut
- le manoeuvrer à 1
- y vivre à 2
- y dormir à 4
- y manger à 8
- y boire à 16 ...

;-) ;-) ;-)

24 oct. 2007
0

ah si si,
je l'ai entendu la semaine derniere.
un proprio un an aprés son achat (neuf) à clairement qualifié son bateau de merde (je crois même que c'etait de grosse merde :-D), faut dire qu'il a dû changer toute la visserie "inox" toute rouillée entre autres problémes...
je terais le modéle et la marque ;-)

Sinon j'aimerais bien aussi savoir de quel cata il sagissait à Lorient puis si il portait tout dessus etc...

24 oct. 2007
0

oui
Coome tres bien explique plus haut, I'll vaut mieux choquer le genois au portant. En effet a cette allure, la GV sur un multi n'est pas completement choquee a cause du vent apparent. La choquer aggraverait la situation.
Au pres, I'll en est de meme, mais choquer les deux ne pose generalement pas de probleme si le bateau et les manoeuvres sont bien concus.
I'll est a noter sur ce point la pauvrete de l'ergonomie de la plupart des catas actuels
Quant au cas decrit par Jose, I'll serait plus serieux de dire de quel type }e cata I'll s'agissait.

24 oct. 2007
0

Question de départ de mav
tout ceci est très intéressant, des monocoquistes s'en sont mêlés (dont moi), mais est-ce important pour mav de savoir ce que chacun fait quand ça gîte trop et de rentrer dans des considérations techniques et personnelles qui ne dépendent que de son propre bateau, alors qu'il demande il me semble, le meilleur compromis sécu-confort, mono-cata.

amha, quand on connait bien son bateau, qu'on l'a équipé pour un TDM, qu'on s'est soi même formé pour le faire, cela devient une question de goût qui privilégie le confort ou la vitesse.

Eviter un retournement, un chavirage ou un naufrage, c'est une affaire de skipper et de son expérience, qu'il skippe un mono ou un cata.

24 oct. 2007
0

il me semble
mais ça n'engage que moi et ma petit expérience du multicoque,

mais je me suis documenté et posé beaucoup de question,

il y a deux choses à voir,

soit on veut faire du multicoque pour les performances (la griserie de la vitesse)et à ce moment on en accepte les risque

soit le multicoque (cata essentiellement) est un bateau pour son confort associé à une meilleur vitesse qu'un monocoque et à partir de ce moment, le choix du bateau et de son gréement sera primordiale et choisir un bateau plus sage, moins toilé, pour ne pas se laisser embarqué dans une situation qui nous dépasse,

de toute façon haute performance et croisière familiale sont incompatible , le poids étant l'ennemie du premier et la nécessité du second,

alors un cata surtoilé typé course, risque d'emmener l'équipage au delà de ce qu'il sait maitriser, et j'avoue que la vitesse et la sensation de puissance sont grisants et c'est là que commence le danger

sauf qu'en monocoque on aura toujours le bateau qui se redressera, mais pas forcément avec tout le monde à bord,

alors oui le cata familiale mais avec un cata raisonnable , ou un skipper très raisonnable.....

mais c'est tellement agréable de filer vite sur l'eau.....

24 oct. 2007
0

oui
c'est tout a fait ca. Si on ne le sent pas, il faut se mettre des valeurs cibles pour les changements de voilure.
Puis quand, si, un jour, on le sent mieux, on peut laisser un peu plus faire.
Il en faut quand meme beaucoup pour que cela se retourne. Par contre, on n'a pas besoin de dessins pour vite comprendre les efforts en jeux!!!
C'est vite monstrueux. Et cela aide a la raison

24 oct. 2007
0

Ahhhrr
Quelle honte ce fut! J'en rougit encore...

Par contre le bateau accelere mais tu ne t'en rends pas compte car passer de 15 a 20
Kts est moins evident que de passer de 5 a 7
Kts:pecheur:

24 oct. 2007
0

euh
ca va etre difficile :-D, execptionellement

24 oct. 2007
0

attention
je vais aller chercher T---

24 oct. 2007
0

d'un autre côté
On a vu des catas tres tres sages se retourner lagoon etc, même un catalac !
Je crois surtout que l'absence d'indicateur qu'il est temps de reduire (gîte et l'inconfort qui en resulte sur un mono) fait que des erreurs sont commises en ce sens.
le confort des catas tuerait-il la vigilance ? :)

Le guide vagnon du multi de croisiere semble abonder en ce sens dans un tres large chapitre sur la securité des catas, on ne sent rien, ça reste confortable, on est même grisé par la vitesse donc on "oublie" de reduire.
Il conseille d'appliquer une rigueure en la matiere toute militaire, tant de beaufort = tant de reduction de voilure point.

vaste sujet (sans fin) mais passionnant quand on veut acheter un cata.

24 oct. 2007
0

ce que j'ai
aimé dans notre sortie clarivoile , il y a déjà trop longtemps;-)

c'est la démonstration de lofer ou d'abattre sans accélération du bateau, sur un monocoque le bateau par de suite en accélérant en abatant souvent avec un coup de gite

ce que tu as moins aimé est le manque à virer :mdr:
à cause du fiston et d'une habitude d'un bateau plus petit et monocoque

24 oct. 2007
0

Sans indiscrétion,
Tu passes où de 5 à 7 ? :-D

24 oct. 2007
0

euh
si tu veux j'ai des photos :euh:
:jelaferme:
:mdr:
:topla:
:cheri:
:litjournal:

je me sauve au :acheval:

24 oct. 2007
0

Vent oui ! Mais vagues ?
Vous parlez beaucoup de gite due au vent. Mais est ce possible de se retourner en cata (comme en mono) suite à une vague prise de travers un peu abrupte ou qui derferlerait ?

24 oct. 2007
0

bin
le risque zéro n'existant pas , oui le risque existe

comme de se faire rouler avec un mono coque, au mauvais endroit au mauvais moment, voir l'article d'andre17 avec merocéane qui était un beau bateau
:-(

merci encore andré d'avoir raconté cette mésaventure, ce n'est pas tout le monde qui en a le courage :pouce:

24 oct. 2007
0

evidemment
tout est toujours possible!

Mais retourner un cata de croisiere avec une rafale parait vraiment improbable et pourtant il semble que cela ce soit deja passe
De meme trouver une vague capable de retourner un cata de ce genre par le travers doit sans doute etre possible, a qui sait chercher!

Les retournements en general sont plutot dus a des enfournements.

En effet, pour les autres cas, comme avec tout bateaux, on choisit des allures adaptees: fuite ou autre qui font qu'on ne se met pas dans ce genre de situation, comme sur un mono.

24 oct. 2007
0

ce qui m'étonne toujours

dans nos bateaux qu'ils soient mono, ou multi c'est que l'architecte ou le constructeur ne fournissent pas une doc d'utilisation de l'engin..

Il devrait y avoir ainsi les limites a ne pas depasser ou les erreurs à éviter ,des recommandations etc....

Apres chacun s'en accommode mais ça donnerait au moins une indication , et par ailleurs tout le monde n'est pas grand skipper.

Quand on achete une machine ,un outil quelconque il y a toujours une notice ,pourquoi pas un bateau ,je dois preciser de plaisance car les autres on y trouve de tel documents.

josé

24 oct. 2007
0

Mais
ca existe. Le constructeur avait fourni ce genre d'infos

24 oct. 2007
0

t'inquiète calypso
quand il y aura eu quelque procès fait à des architectes, il y aura des lois , un permis et tout le bazar

mais :non: merci pas tout de suite,

si ça existe dans l'industrie c'est à cause des procès des assurances qui ne voulaient plus payer, ou des victimes...

la voile est encore espace de liberté, surveillée mais encore, alors des notices, se serait presque le bbaton pour se faire battre

je vois d'ici

"mais monsieur le juge dans la notice c'est écrit 10 ktd ceci, GV cela, Spi machin, voici mon gps traceur , mes photos téléphone portable, le bulletin météo de ceci et donc j'étais dans ce qui était prévu... etc etc etc"

et bling; alors non merci

ps: tu les lit les notices toi ??? comme tout le monde quand on a pas réussi à faire marche le bazar de façon intuitif ...

24 oct. 2007
0

pas d'accord
Mr Ferrari ou Porche, ne mettent personne en garde contre la vitesse

si tu achète un véhicule de 400cv c'est ton problème de bien t'en servir...

eux ils sont juste là pour en fabriquer et en vendre puisqu'on en rêve

24 oct. 2007
0

Chérie
aurais tu l'obligeance d'aller chercher la notice et de lire le chapitre 3 page 12 "comment prendre le 3 éme ris"

Oui ..heuu :touteverte: :RAOUULLLL:

C'est écrit :Beuuurrkkk: "équipement optionnel"

24 oct. 2007
0

espace de libertés

oui mais pour les plaisanciers .

Si une "notice" était obligatoire les architectes ou les constructeurs seraient bien plus vigilant dans ce qu'ils font .

Et celà ferait disparaitre les margoulins de tout poil qui s'auto proclame architecte.S'il y avait obligation de garantir des performences et un certain comportement du bateau ça calmerait bien des concepteurs.

liberté oui mais il me semble normal que lorsqu'on achete un bateau au m^me titre que n'importe quoi il y ait une certaine vigilance ou une certaine garanti .

Et pourquoi la plaisance devrait-elle echappé à des regles de securités garanti ,on trouve peut d'autre secteurs d'activité ou celà ne se fait pas. Même lorsque j'achete une brouette sa charge maxi est indiqué alors pourquoi sur un bateau il ne serait pas indiqué à partir de tel angle je doit reduire ma voilure..etc...

josé

24 oct. 2007
0

Franchement je te suis pas ...
que sont les catégories de conception ?
a quoi correspond le poid et nombre de passager authorisé ?
le respect des directives CE force quand même à une qualité minimum ?

24 oct. 2007
0

j'ai pas tout ça
sur ma voiture :-p

24 oct. 2007
0

L'avion justement ...
que se passe t-il en ce moment dans ce domaine ...

certains modèle identique existent soit en version ULM soit en version avions.
Ils sont identiques, mais ne necessite pas le même entretien (sur le plan législatif), ni les mêmes brevets pour voler ...

j'espère vraiment que l'on arrivera jamais a des débilités pareils dans le domaine de la voile ...

24 oct. 2007
0

encore une fois je suis pas ..
comment veux tu garantir quoi que ce soit alors que chacun et libre d'équiper sont bateaux comme bon lui semble ...

pour ce qui est des performances à la voile, quand tu vois les écarts de performance en monotype dut uniquement aux réglage du bateau, à sa préparation et à la valeur de l'équipage ... comment garantir quoi que ce soit ..

Il n'y a qu'a regarder dans un port certains manoeuvre comme des pieds, s'engueulent, disent que le bateau ne vire pas, ne réagit pas en marche arrière, ...

pour d'autre jamais un bruit et jamais de problème.

Un voilier demande sensibilité et savoir faire pour en tirer la quintessence.

Bref à mon sens le facteur humain est beaucoup trop important pour pouvoir garantir quoi que ce soit.

Professionnellement il m'arrive d'avoir a répondre à ce genre de critique .. ça vire mal, ça avance pas, ça enfourne, la voile ceci , la voile cela ..
cela vient toujours de pratiquant qui ne sont pas au niveau, avec un peu de diplomatie ils comprennent ...

un bon, lui te dit ...tiens ça, ça pourrait être mieux en faisant ci ou ça et parce que ..

24 oct. 2007
0

Mais josé c'est de voilier qu'on parle ici

si la donnée vitesse au moteur sur eau plate d'un voilier devient une donnée importante nécessitant engagement (et garantie) du constructeur je ne comprend plus ...

et derrière il faudrait voir à quelle charge embarqué, en mer (et avec quel salinité) ou en eau douce, quel état de carène, marque et type de l'antifouling ...

24 oct. 2007
0

Jose
de toute facon, a la voile , un cata, un vrai, un bon, c'est vite :-D

25 oct. 2007
0

Bahh
une surface de voile, un déplacement, un tirant d'eau, un rapport de lest, un plan de voilure, une forme de carène, un plan de pont, un acastillage, un aménagement, ...pardon j'oubliais une puissance moteur ..

Bref tous les éléments qui font que quand on sait naviguer on sait à l'avance a quoi s'attendre ....

et ce sans se faire intoxiquer par des doc. commerciales ou des essais presse à la mort moi le noeud affichant des polaires incohérentes ...

24 oct. 2007
0

peut etre
pour les bateaux moteurs mais pas pour les voiliers, sauf ceux de plus en plus nombreux qui naviguent a l'anglaise

24 oct. 2007
0

oui biensur

mais un bateau est aussi un "vehicule" et aucune garanti n'est proposé.

par exemple on devrait au moins savoir la vitesse à une certaine puissance , le rayon de giration, la gite à telle force,la charge maxi,la stabilité du bateau ,l'angle d'envahissement,le nbre de decibel,etc....etc...et tout celà devrait etre garanti lorsque l'on fait construire un bateau .

En un mot il n'y aucune garanti de "performance" c'est a dire que si tu ne trouves pas ce que tu as commandé ou acheté et bien c'est pour ta pomme...tu paies et tu la ferme.

il n'y a qu'en plaisance que l'on trouve ça.

josé

24 oct. 2007
0

pour dépassionner
le débat je vais prendre un exemple tout autre

les avions léger sont très encadrés, ils ne peuvent voler sans certifications essais et compagnies,

un constructeur d'avion leger majeur, CESSNA , aux état unis, c'est retrouvé avec un procès sur le dos qui a bien valu mettre la société en faillite,
à la suite d'un accident

sur le modèle c150 un biplace école , il y a eu un accident au décollage sans mort heureusement , le siège passager avait été démonté pour pouvoir poser le pied de caméra et la caméra dessus pour un film

tout le bazar est venu bloquer les commandes et ce fut l'accident,

l'attaque à la compagnie était basé sur le fait qu'il n'était pas inscrit dans les consignes d'exploitation de vol de l'avion que ce qu'ils ont fait n'étaient pas autorisé,

ça bien faillit valoir la perte de ce constructeur,

aujourd'hui on écrit sur les micro onde qu'ils ne faut pas mettre un chat dans le mirco onde,
etc etc,

on met même de la peinture sur le sol pour que les gens se garent correctement l'un à coté de l'autre, et encore, ça suffit pas toujours

alors non , non et non

24 oct. 2007
0

hé oui zeph
ma licence avion est périmé mais je peux valider demain une licence ulm et faire ce que je veux

les versions ulm sont d'un libéralisme déconcertant

mais en avion on ne peut pas pisser sans le faire selon le règlement,

24 oct. 2007
0

mais ça n'a rien à voir

les "performences" repondent à des procedures bien precise ensuite que tu fasses autres choses ça regarde chacun d'entre nous ,c'est un autre probleme ..

Enfin je pense que je suis surement formaté ainsi.Mais professionnellement lorsqu'on livrait un bateau il y avait des jours ,des demaines d'essais et tout devait correspondent à un cahier de charges garanti .Si ses "performences " n'étaient pas atteinte et bien il y avait soit penalité en euros ou refaire le boulot voir m^me refus du bateau dans certains cas.
Par exemple la vitesse était garanti avec une tolerences de 2 ou 3 dixieme de noeud je dis bien 0.1 dixieme.et il y avait essai en mer.L'état de la mer était mesurée , le vent etc..le moteur était reglé à tant de tour ,en un mot suivant une procedure...

en plaisance rien...

bon pourquoi pas si tout le monde trouve ça normal, moi pas.Il serait bien simple de s'engager à garantir que à tant de tour par mer calme ,vent nul le bateau va faire telle vitesse .

josé

24 oct. 2007
0

mais bien sur

c'est evident ,

c'est l'interet de l'achetur de savoir exactement ce qu'il achete et ainsi il pourrait comparer en toute connaissance de cause ,il y aurait concurrence veritable et le produit "bateau" s'en trouverait etre meilleur .

Aujourd'hui on compare quoi entre deux bateaux :la couleur des rideaux ?

un bateau c'est un "vehicule" ayant des "performences" ces "performences" devraient étre connu de l'acheteur et ainsi il pourrait comparer.

Tout ce que l'on achete par ailleurs est ainsi:télé,pc,voiture,casserolles,brouettes,conseves,vin... tout sauf ...le bateau???

josé

24 oct. 2007
0

Le "mode d'emploi"
porte un autre nom du style "livret du propriétaire", il doit être obligatoirement fourni avec un bateau neuf marqué CE.

Il précise dans les grandes lignes comment doit être utilisé le bateau et donc théoriquement à quel force de vent il faut prendre un ris, puis l'autre etc...

Il est bien évident que, pour se couvrir, le constructeur va mettre les limites très basses. Ce livret n'est pas non plus un manuel d'apprentissage de la voile.

24 oct. 2007
0

merci de cette précision
importante,

livret du propriétaire
manuel d'utilisation

mais ce n'est en aucun cas la même chose que l'étiquette charge maxi de la brouette et encore il y a la plaque constructeur,

mais en faire plus non, sinon je vais jouer au domino

24 oct. 2007
0

ah ça c'est bien

c'est dejà une bonne chose, continuons.

josé

24 oct. 2007
0

oui
comme je l'ai dit plus haut, cela ce fait depuis longtemps et puisque on l'avait eu.

Et comme le dit Recidive, cela n'empeche rien car ces limites CONSEILLEES sont assez basses: du genre premier ris a 15KTs.

Et je ne connais pas d'accidents type retournements qui seraient survenus a de nouveaux proprietaires. Je parle toujours de cata de croisiere

24 oct. 2007
0

OUI OUI BIEN SUR.......
de tout cela j'en conclu que vos avis ne me parle peu de la vigilance du skipper qui doit savoir que son cata est plus vulnerable au mauvais temps avec un vent qui forcit et effectivement me concernant je serais toujours un marin de croisiere sans recherche de performence ni de pretention mais je ferais peut etre en sorte de prendre deux ou trois ris quand eole se fache et mettre mon tourmentin pour laisser passer sa colere ???? non???eviter de trop choquer??? la prudence et la bonne initiative face a une meteo changeante peut je pense eviter un retournement de cata....de croisiere.

24 oct. 2007
0

Mais Mav
en fait pour revenir a la question de base ...

"nouveau venu dans le domaine de la voile ... je suis en prépa pour un tour du monde"

le problème ne serait il pas là ?

navigue un peu sur différents support et tu te ferras vite ton opinion ..

24 oct. 2007
0

en effet
c'est mon humble avis egalement

24 oct. 2007
0

d'un autre côté
georges Hallet à prouvé qu'on pouvait avoir comme premier projet de voile une tres grande croisiére, allant jusqu'a construire son bateau (le grizzly) dans son jardin sans n'etre jamais monté sur un voilier auparavant, il y en a surement d'autres.

[i]Jusqu'au bout de nos rêves à la voile[/i] edition MDV.

25 oct. 2007
0

Bon on va essayer de changer de sujet
cata ca se retournent, les monos ca coulent, tous le monde le sait.

Le choix entre un mono et un multi est plus un question de philosophie et de penser.

Le mono ca gite, il faut tout faire en s'accrochant, en se tennant, on a vite le mal de mer, mais les mouvements sont régulier, c'est rassurant.

Les catas sont a plat, mais les mouvement de tanguage sont plus brusques, les vagues tapent sous la nacelle, et si en général on a moins facilement mal au coeur en cata, pour ma part, il n'y a que sur des catas que j'ai eu mal au coeur (peut etre est ce dut au fait que l'on soit trés souvent dans la nacelle donc à l'intérieur).

Je pense que vu ton programme un snowgoose37 peut être un bon bateau, simple, sobre, robuste inchavirable mais pas rapide. Si je suis plus porté sur les multi (trés) rapide, je le trouve trés bien pour la croisiére lente, car trés confortable.

25 oct. 2007
0

la comparaison n' est pas egale
ce n' est pas faire une critique infondee et abusive de faire remarquer que des monocoques ont coulé sans perte de vies humaines, je ne connais par contre que des cas de catas chavirés avec perte de toute ou partie de l'equipage. On ne peut pas comparer sur ce point. Dans les cas auxquels je pense, il y a eu erreur de strategie ou de manoeuvre. Hors ces cas la les catas ont prouve depuis longtemps qu'ils etaient globalement surs mais l'erreur, la grosse erreur, se paye plus cher.
Jean

25 oct. 2007
0

Et le tour du monde en cargo ?
Ce serait peut être bien pour commencer. Ca ne se retourne pas... enfin pas souvent. On bouffe bien. On a du temps aux escales en attendant le cargo suivant. Et à la sortie je ne suis pas certain que ce soit bien plus cher.

25 oct. 2007
0

Complètement hors sujet...
... encore que : dans la philosophie du "mode d'emploi", qui en fait sert au fabricant pour se couvrir et se décharger de certaines responsabilités vu l'incompétence notoire de la majorité des gens, j'applique la même chose pour mes installations frigorifiques refroidies à l'eau de mer... dans mon "mode d'emploi" est écrit entre autres [b]ne pas oublier d'ouvrir la vanne d'eau de mer ![/b]... et bien, il y a régulièrement des "innocents" qui oublient ! :tesur:

En fait, les gens ne lisent quasiment jamais les modes d'emplois, car "ils savent" ! :-(

[color=blue]_/)[/color]

25 oct. 2007
0

Par sur…

Il y a des modes d’emploi qui découragent rien qu’à les regarder.

Imprimés en 18 langues, le français perdu entre le moldo-croate et le mandarin littéraire.
Traduit du chinois en japonais, puis en anglais et enfin en français, le résultat est parfois plus que comique…

Le plus comique ce sont les faq s’il y en a.
Du genre : Que faire si le moteur ne tourne pas ?
Réponse : Adressez-vous à notre service après vente, etc…

J’ai toujours rêvé qu’un de ces concepteurs de mode d’emploi me montre comment monter un appareil en suivant scrupuleusement ledit mode d’emploi…

25 oct. 2007
0

OUI ZEPHYRLEGRIS.....
oui zephyrlegris c'est evident que je vais naviguer sur divers bateaux mais mon projet grande croisiere et mon gout pour "etre a plat" me pousse vers le cata, de plus nouveau venu ne veux pas dire que je n'ai pas deja navigué, j'ai ouvert ce debat simplement par ce que je n'ai pas assez d'experience pour me faire une idée precise, de plus une prépa comme la mienne va me prendre un a deux ans.Il est évident que je vais me faire la main quelques mois sur nos cotes avant de plonger dans les oceans du monde.
Je remerci tous les intervenants qui me donne des pistes a creuser.

bon vent a tous
mav ;-)

25 oct. 2007
0

Et tu vas finir ...
sur un TRI ... !!!
;-) ;-) ;-)

25 oct. 2007
0

un tri.... ah ah ah
commençons par le commençement.... :-D ;-)

25 oct. 2007
0

Un peu durs, les gars, témoignage
C'est vrai que bcp de gens ne lisent pas les notices.

Comme client de Fred, j'ai été bluffé que, même des années après, il conserve dans une base de données ttes les installations qu'il a pu effectuer -mode d'emploi et schémas- et renvoie dans la journée le détail de ses interventions.

Chapeau, c'est un service à l'ancienne utilisant ttes les facilités du monde moderne...

J'aimerais que bcp d'artisans travaillent comme cela..

RV

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (104)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021